Questions

Vous êtes engagé dans une pratique spirituelle, philosophie ou religion depuis quelques temps, et vous souhaitez partager vos expériences.

Modérateur : Modérateurs

HappyYogi
Messages : 40
Enregistré le : 01 Fév 2008, 17:55

Questions

Messagepar HappyYogi » 03 Sep 2010, 18:17

Bonjour,

Ce post pour vous parler de mon expérience et pour vous demander conseil.

En 1998, alors que je commençais à pratiquer sérieusement le yoga ainsi qu'un peu de Qi-Qong, je me suis également mis à pratiquer la méditation en auto-didact avec pour seul méthode les 3 pages dédiées à ce sujet de mon bouquin de yoga.
Rapidement des montées spontanées de kundalini (samadhi ?) se sont produites, alors que je ne les attendais pas ni même ne connaissait l'existence (tout ça pour dire que je ne me suis pas "auto-halluciné") :
- lumière (soleil ?) dans la tête
- mais surtout extase

Même si ces expériences d'extase ne duraient que quelques secondes (à vrai dire je suis bien incapable d'en mesurer la durée) elles eurent d'infinies conséquences et changèrent radicalement ... quoi au fait ? tout mon être je crois, mais surtout mon approche par rapport au monde et à la vie.
Bien que pendant ces états d'extase, j'ai pu entrevoir des portes vers des états encore supérieurs (dissolution complète de l'égo, fusion avec le Soi, conscience cosmique), il est évident (pour moi) qu'ils sont ce qu'on peut vivre de mieux dans le cadre d'une incarnation (ou pas).
Enfin bref là n'est pas le sujet. Ces expériences se produisaient en gros 2 fois par semaine, sur une période de plusieurs mois. Puis j'ai changé de travail et de cadre de vie, j'ai déménagé sur Paris et là ... plus rien ! je n'ai jamais pu reproduire ces expériences ! à peine, à quelques rares occasions, entrevoir "la lumière dans la tête".

Bien qu'avec le temps j'ai "compris" pleins de choses, notamment à rechercher le bonheur autrement (ou plutôt justement à ne plus le rechercher), cette séparation reste douloureuse ; c'est comme enlever son jouet à un enfant, sauf que là ce n'est pas n'importe quel jouet ; c'est le refuge, la source inépuisable de bonheur et de réconfort.
Bon ... je ne devrais pas me plaindre .... parait-il que la majorité des hommes tueraient pour connaitre ce que j'ai vécu ... mais bon, si je pouvais réitérer ces expériences pourquoi m'en priverais-je ? :D

Avez-vous déjà connu de tels états ? Je n'ai jamais rencontré de personnes les ayant connues, mais vous ?
Auriez-vous une idée des raisons de cette perte ?
Que me conseillerez-vous pour essayer de revivre ces expériences ?

C'est en pratiquant la respiration alternée ce matin et en faisant ensuite des recherches sur ida et pingala nadi que je suis (re)venu sur ce site, où j'ai trouvé qu'ida "favorisait" les états méditatifs ; pourrait-il s'agit d'une piste ???

Autre point qui n'a rien à voir, mais pendant que je suis :D .... depuis bien avant ces heureux évènements, je souffre d'une absence totale d'odorat. Quelles postures, quelles pratiques pourriez-vous me conseiller ?

D'avance merci
Avatar de l’utilisateur
yogalambda
Messages : 467
Enregistré le : 02 Jan 2010, 22:20
Localisation : LYON

Re: Questions

Messagepar yogalambda » 03 Sep 2010, 19:11

Salut joyeux yogi!

Waow en effet ça ressemble au description de l'exstase, ou enstase.

HappyYogi a écrit :Bien que pendant ces états d'extase, j'ai pu entrevoir des portes vers des états encore supérieurs (dissolution complète de l'égo, fusion avec le Soi, conscience cosmique), il est évident (pour moi) qu'ils sont ce qu'on peut vivre de mieux dans le cadre d'une incarnation (ou pas).


Ca n'a pas attisé chez toi le désir d'aller creuser dans cette direction?? :smile:

HappyYogi a écrit :Auriez-vous une idée des raisons de cette perte ?


Non. Par contre c'est peut être pas un hasard que ça se soit produit dans le cadre du yoga.
? peut être Paris est trop stressé!! ou tu étais peut être logé avant sur une faille cosmique propice !! :lol:

HappyYogi a écrit :Que me conseillerez-vous pour essayer de revivre ces expériences ?


Du yoga!!

C'est évident que tu as touché à quelque chose d'essentiel... Ce qui me parait terrible c'est que ça se soit arrété, ou que tu n'es pas de prise dessus... Quand ces expérience aparaissait?

HappyYogi a écrit :Bien qu'avec le temps j'ai "compris" pleins de choses, notamment à rechercher le bonheur autrement (ou plutôt justement à ne plus le rechercher), cette séparation reste douloureuse ; c'est comme enlever son jouet à un enfant, sauf que là ce n'est pas n'importe quel jouet ; c'est le refuge, la source inépuisable de bonheur et de réconfort.
Bon ... je ne devrais pas me plaindre .... parait-il que la majorité des hommes tueraient pour connaitre ce que j'ai vécu ... mais bon, si je pouvais réitérer ces expériences pourquoi m'en priverais-je ?


Merci, tu vas pouvoir nous donner ton avis sur ananda, joie et bonheur!!

Donc on est bien d'accord... quel paradoxe!!! Ananda est la fin de la course de la recherche du bonheur. Mais sans ananda comment vis tu maintenant?? :shock:
HappyYogi
Messages : 40
Enregistré le : 01 Fév 2008, 17:55

Re: Questions

Messagepar HappyYogi » 03 Sep 2010, 21:23

yogalambda a écrit :Waow en effet ça ressemble au description de l'exstase, ou enstase.


ah bon ? On peut lire ça où par exemple ?

yogalambda a écrit :Ca n'a pas attisé chez toi le désir d'aller creuser dans cette direction?? :smile:

Si bien sûr ; disons qu'il eut suffit de "travailler" suffisamment les états d'extase, les maintenir suffisament longtemps en gros, pour que ça se fasse tout seul ; il s'agissait du prolongement naturel, du moins c'est ainsi que je le sentais.


yogalambda a écrit :peut être Paris est trop stressé!! ou tu étais peut être logé avant sur une faille cosmique propice !! :lol:

J'ai bien sûr déjà pensé à ces 2 possiblités ... ce qui est marrant par contre, c'est que je n'ai pensé à l'hypothèse de la faille cosmique (géobiologique favorable) ... que ce soir après avoir posté mon message !!! S'agirait-il de ce que certains appellent une synchronicité ???

yogalambda a écrit :Quand ces expérience aparaissait?

Pendant mes séances de méditations (basé sur tratak)

yogalambda a écrit :Merci, tu vas pouvoir nous donner ton avis sur ananda, joie et bonheur!!

Donc on est bien d'accord... quel paradoxe!!! Ananda est la fin de la course de la recherche du bonheur. Mais sans ananda comment vis tu maintenant?? :shock:

comme dans un cauchemar :D

s'il est vrai que j'ai eu la chance de connaitre ces fabuleux états, je n'ai pas atteint l'état de libéré vivant. Ce qui était rassurant par contre, c'est qu'il ne fesait aucun doute pour moi que la libération n'était qu'une histoire de "travaille" : plus je méditais et plus je me rapprochais du but, de la libération. Cette certitude a disparu puisque je ne vis plus ces états, et en fait c'est ce manque qui est le plus dur à vivre ; comme si l'espoir avait disparu ...

Par contre, la méditation ne marchant plus, j'ai bien été obligé d'envisager d'autres chemins pour retrouver ces états, et c'est peut-être en fait ça qui compte le plus : le chemin est peut-être plus important que le but ?
kinaram

Re: Questions

Messagepar kinaram » 03 Sep 2010, 21:40

Les phénomènes extatiques ne sont pas forcémment des "montées de Kundalini" et inversement. La "montée" de Kundalini se manifeste physiquement par une forte sensation de remontée d'une énergie colossale dans la colonne vertébrale, qui s'accompagne d'une sensation "d'extase physiologique" et qui au fur et à mesure de sa course (très rapide) ouvre la conscience sur des perceptions plus vastes. C'est là où il peut y avoir des pertes de la conscience individuée, etc...

Les tibétains décrivent un phénomène de "claire-lumière" qui se manifeste par la perception d'une lumière blanche, même les yeux fermés. Ca n'a je pense rien à voir avec la Kundalini, bien que des couleurs puissent être perçues dans le cas d'une remontée de Kundalini.

Il faudrait être plus précis en fait. Peut être parles-tu d'extases dévotionelles? C'est à dire de l'ouverture totale du coeur, qui se manifeste par l'amour total. On parle plutôt de "bhavasamadhi".

Ou bien comme St François d'Assise, tu aurais reçu les stigmates...

Ca peut paraitre froid comme approche, mais il y a différentes formes d'extase. Et pour savoir comment s'en passer en tant que joujou, il faut apprendre à cibler ce que l'on a vécu.
Car voilà, je ne crois pas qu'il y ait de "techniques" pour revivre ce genre d'expériences, qui procèdent pour moi de la Grace. C'est souvent à partir de celles-ci que le chemin du véritable renoncement peut être sérieusement arpenté. Trouver la raison de la perte, et non tenter de les revivre, c'est justemment celà qui peut faire avancer le binz. Et nous conduire à d'autres horizons, plus avancés sur le sentier spirituel.
Avatar de l’utilisateur
sami
Messages : 1959
Enregistré le : 20 Aoû 2008, 14:45
Localisation : Isère
Contact :

Re: Questions

Messagepar sami » 04 Sep 2010, 07:41

Bonjour,

Oui je suis entièrement d’accord quand tu dis HappyYogi que c’est un bonheur de vivre ses états élevés.

Quand je te lis, j’ai l’impression que tu sais ce qu’il te reste à faire - mais par ou et quoi commencer - tu le cherches encore ou alors tu es indécis ???

Qu’est ce que l’on doit chercher en fin de compte, les extases ou la l’Illumination ?
L’un et l’autre sont de la même Source - par contre ce petit moi qui nous fait tourner constamment en bourrique a éveillé un lien vers ces expériences qui ne te permettra pas d’aller plus haut - on est sous son emprise qui nous permet pas de voir plus haut que sa satisfaction, son intérêt.
Et c’est pourquoi on s’affaiblit, on perd la sensation, la réitération de ces états si jouissifs - notre pensée s’identifie qu’à ces états par une compréhension limitée - cela amène tristesse et souffrance intérieure - il ne faut pas se décourager pour autant - nous ne pouvons pas faire autrement que de continuer et c’est pour cela qu’un but Très-haut est de la grande importance mais seulement si on continue de marcher vers lui car l’attraction se fera plus grande - l’attraction se fait soit vers le haut ou soit vers le bas et si c'est le cas, si on arrive pas à assouvir la personnalité, elle nous absorbe dans Mâya :lol:

Alors la question serait de trouver la ou les méthodes les plus efficaces pour toi HappyYogi - le Yoga me semble t-il est d’une puissance incroyable quand on réunit des qualités de guerrier/serviteur de Lumière.

Pour comprendre ces extases - il faut nous en dire plus - qu’elle méditations te permettaient de vivre cela - dans ta pratique, quelle place avait la respiration ect...et même avec tout ce que tu nous apporteras, cela n’éclairera que toi.

La méditation se passe en haut, dans la conscience.
Kundalini se passe pendant la respiration à un niveau élevé d’énergie dans tout les corps éthérique - la sublimation de la Force sexuelle - la pensée est centrée, on sent, on agit par le souffle - on goûte toujours de plus en plus à des états élevés quand on entre plus profondément dans les énergies.
Pour vivre ces états, il faut être prédisposé à les vivre - cela ne sert à rien de s’empresser de les vivre, plus on s’empresse, plus ils s’éloignent et on accorde plus de satisfaction à notre petit moi - acceptation pour un renouveau :wink:
Tout profit et tout avantage, offre-les à autrui, Toute perte et toute défaite, prends-les à ton compte.

http://www.yoga-et-meditation.com
HappyYogi
Messages : 40
Enregistré le : 01 Fév 2008, 17:55

Re: Questions

Messagepar HappyYogi » 10 Sep 2010, 16:25

Bonjour
kinaram a écrit :Les phénomènes extatiques ne sont pas forcémment des "montées de Kundalini" et inversement. La "montée" de Kundalini se manifeste physiquement par une forte sensation de remontée d'une énergie colossale dans la colonne vertébrale, qui s'accompagne d'une sensation "d'extase physiologique" et qui au fur et à mesure de sa course (très rapide) ouvre la conscience sur des perceptions plus vastes. C'est là où il peut y avoir des pertes de la conscience individuée, etc...

Ca n'a effectivement rien à voir avec mes expériences. En fait si j'ai parlé de montées de Kundalini, c'est rapport à un texte lu sur internet il y a quelques années déjà, où ils associaient la kundalini avec ce phénomène de "lumière dans la tête" dont j'ai parlé dans mon premier post (Je n'arrive pas à retrouver ce texte, c'est extrèmement frustrant .... ) Or ce phénomène de lumière dans la tête précédait l'était d'extase ; en toute logique je ne pouvais donc qu'associer l'extase à la kundalini, mais effectivement peut être les informations du texte étaient erronées !

Quand je parle de lumière dans la tête, il ne s'agit pas de "claire-lumière" mais bel et bien d'une lumière extrèmement forte, venant d'en haut, comme un halogène, voir un soleil. Une véritable douche de lumière, parfois difficilement soutenable ... Je m'attendais à ce que vous, pratiquant du yoga, connaissiez ce phénomène puisque dans ce texte qui me manque, on disait qu'il était bien connu des yogis.
kinaram a écrit :Les tibétains décrivent un phénomène de "claire-lumière" qui se manifeste par la perception d'une lumière blanche, même les yeux fermés. Ca n'a je pense rien à voir avec la Kundalini, bien que des couleurs puissent être perçues dans le cas d'une remontée de Kundalini.

Je pense connaitre ce phénomène, l'expérimentant parfois dans les premiers stades de la méditation, et aussi parfois quand on rentre dans le sommeil (pas vous ?). mais il ne s'agit pas de cette "lumière dans la tête"
kinaram a écrit :Il faudrait être plus précis en fait. Peut être parles-tu d'extases dévotionelles? C'est à dire de l'ouverture totale du coeur, qui se manifeste par l'amour total. On parle plutôt de "bhavasamadhi".

Je pense connaitre, l'ayant déjà vécu suite à des pratiques énergétiques liées au coeur et à l'amour inconditionnel, cet état que tu mentionnes. Il ne s'agit pas de cet état d'extase dont j'ai parlé. Je l'ai vécu "à petit niveau", je ne doute pas que cet état puisse être poussé très loin, mais je n'ai jamais poussé ma recherche dans cette direction ; quand ça arrive c'est sympa, mais c'est tout, je ne le recherche pas

kinaram a écrit :Ca peut paraitre froid comme approche, mais il y a différentes formes d'extase.

C'est bien possible, je n'ai aucun bagage théorique sur ces sujets, seulement mon vécu à partir duquel, justement, j'aimerais bien reconstituer ce bagage théorique, pour comprendre ...
kinaram a écrit :Et pour savoir comment s'en passer en tant que joujou, il faut apprendre à cibler ce que l'on a vécu.

euh ... peux-tu détailler ce point ? je n'ai pas bien compris ce que tu voulais dire ... :oops:

kinaram a écrit :Car voilà, je ne crois pas qu'il y ait de "techniques" pour revivre ce genre d'expériences, qui procèdent pour moi de la Grace.

et bien ... la façon dont je m'y prenais pour les vivre était très "technique" dans la mesure où je suivais un "processus", toujours les mêmes étapes dans ma concentration et méditation.

kinaram a écrit :C'est souvent à partir de celles-ci que le chemin du véritable renoncement peut être sérieusement arpenté. Trouver la raison de la perte, et non tenter de les revivre, c'est justemment celà qui peut faire avancer le binz. Et nous conduire à d'autres horizons, plus avancés sur le sentier spirituel.

je comprends bien ce que tu veux dire ; peut-être est-ce là en effet les raisons du binz .... une sorte de gros coup de pied au derrière pour me propulser sur le chemin ... mais en l'occurrence, comme dit plus haut, tout semblait tellement "systématique" dans la façon dont ça se produisait (en gros c'est ce qui est décrit dans les textes, à savoir concentration, méditation .... et samadhi !) que j'ai du mal à croire que ça puisse sortir comme ça du jour au lendemain du champs de l'expérience. Il ne s'agit pas ici d'un but en soi mais bel et bien d'un moyen, moyen d'atteindre l'illumination ou la libération, mais aussi, pragmatiquement, de ressourcement, de prendre soin de soi...
HappyYogi
Messages : 40
Enregistré le : 01 Fév 2008, 17:55

Re: Questions

Messagepar HappyYogi » 10 Sep 2010, 17:03

Bonjour,
sami a écrit :Quand je te lis, j’ai l’impression que tu sais ce qu’il te reste à faire - mais par ou et quoi commencer - tu le cherches encore ou alors tu es indécis ???

Ben non là je suis complètement paumé :D ; j'ai accepté l'idée de ne plus vivre ces extases, je ne souffre plus de leur manque, ou que d'une douce mélancolie :D Il n'y a guère que dans un dernier sursaut de .... (de quoi d'ailleurs, d'espoir ? non, je ne veux pas être esclave de ces sentiments, il s'agit là plus de qqc de l'ordre de la raison, d'une sorte de "pourquoi pas ?") que je m'adresse à vous pour comprendre.

sami a écrit :Pour comprendre ces extases - il faut nous en dire plus - qu’elle méditations te permettaient de vivre cela - dans ta pratique, quelle place avait la respiration ect...et même avec tout ce que tu nous apporteras, cela n’éclairera que toi.
j'aurais peut-être du commencer par ça .... en fait je pratiquais simplement tratak, la concentration sur une flamme de bougie. Quand les larmes commencaient à couler des yeux, je fermais les yeux et continuais la concentration sur l'image rémanente, superposée sur ajna chackra. Quand celle-ci s'estompait, je r-ouvrais les yeux et recommençais sur la flamme de bougie... Au bout de plusieurs cycles, la conscience se modifie, une première douce félicité s'installe, le mental se calme ou plutôt l'identification avec celui-ci cesse (graduellement) favorisant la concentration (le mental continue de s'agiter mais son amplitude diminue ainsi que influence, ce n'est plus lui le maitre si vous voyez ce que je veux dire ; ce qu'il y a derrière (le Moi ?) se révèle (c'est depuis ce genre de vécu que je n'ai plus peur de la mort car JE SAIS qu'il y a quelque chose d'autre qui existe indépendamment du corps, des sens et du mental). Je peux alors me passer du support (la flamme) et continuer la concentration sur ... sur rien ? ... mais toujours les yeux focalisés sur le 3ème oeil (détail important)... c'est alors que je concentrer à volonté mon attention et cesser la concentration et c'est véritablement quand je cesse la concentration que tout commence ; plus je me concentre et plus je peux aller loin.
Au début c'est comme une explosion, comme si l'espace où avait lieu la concentration sans support s'ouvrait. Difficile à décrire. Là un deuxième stade de félicité plus intense s'installe... continuer la concentration sur le 3ème oeil, si le mental ne revient pas à la charge (mais en principe à ce stade il est "maté"), provoque une deuxième explosion, le phénomène de lumière dans la tête. Cet état peut fluctuer, cesser, revenir .... mais le deuxième stade de félicité persiste par contre. C'est alors, toujours suite à la concentration, qu'arrive l'extase ; là je ne peux pas vous le décrire, c'est impossible, il n'y a pas de mot .... il n'y a plus rien que le pur bonheur ...

(d'en parler j'en ai les larmes aux yeux :cry: .... sortez les mouchoirs :D )

C'est la première fois que j'en parle aussi précisément. Vous êtes certes libre de me croire ou pas, mais s'il vous plait, si ça évoque des trucs chez vous, si vous avez des références de lecture à me proposer ... de graçe éclairez ma lanterne !!! :)
Avatar de l’utilisateur
ixtlander
Messages : 80
Enregistré le : 11 Juil 2010, 01:07

Re: Questions

Messagepar ixtlander » 10 Sep 2010, 19:42

Bonjour HappyYogi,

Sois le bienvenu parmi nous :)
Edit : :oops: je viens de voir que tu es bien plus ancien que moi sur ce forum !

Je ne vais pas pouvoir répondre à tes interrogations car je n'ai pas vécu ce genre d'expériences, mais il y a quand même quelques petites choses que je souhaite te dire :)

En premier lieu, la notion qui me vient tout de suite à l'esprit lorsque tu te demandes pourquoi tu as vécu ces expériences, ou pourquoi tu ne parviens plus à les revivre, c'est le karma.

Peut-être que tu as pu vivre ces expériences parce que tu avais du karma "positif", ou que tu as accumulé suffisamment d'expériences (dans tes vies antérieures) pour parvenir facilement et rapidement à de tels états méditatifs.

Peut-être (sans doute en fait, à mon humble avis) aussi que tu ne peux plus les revivre maintenant pour une autre raison liée elle aussi à ton karma. C'est peut être un choix que tu as fait à un moment, de vivre suffisamment d'expériences pour t'amener à rechercher à aller plus loin, ou pour te rassurer sur la vie après la mort, ou pour ces deux raisons et peut-être pour d'autres encore.

Voilà, c'est peut-être un peu banal ce que je dis et je suis conscient que cela ne te fait pas avancer, mais je crois qu'il y a des choses comme cela qu'au fond, il ne faut pas vraiment chercher à comprendre. Il faut l'accepter, assimiler et retenir ce qui mérite de l'être, et poursuivre sa route.

Namasté.
Avatar de l’utilisateur
sami
Messages : 1959
Enregistré le : 20 Aoû 2008, 14:45
Localisation : Isère
Contact :

Re: Questions

Messagepar sami » 10 Sep 2010, 19:56

Bonjour HappyYogi, c’est sympa comme pseudo - j’en cherche un moi aussi mais bon, j'ai pas d'inspiration qui me vient :lol:
Ta pratique est d’une belle intensité :wink: Se concentrer sur le feu permet d’augmenter rapidement en vibration - le feu est le lien qui nous lie au plus près du Feu du Ciel.

J’avais écrit ça plus haut :
«même avec tout ce que tu nous apporteras, cela n’éclairera que toi» ou ça «j’ai l’impression que tu sais ce qu’il te reste à faire»

mais je me suis trompé, excuse moi, parfois, je trouve que j’écris des choses qui sont égocentriques.

HappyYogi ::
Ben non là je suis complètement paumé

Pas autant que moi :(

HappyYogi :: et continuer la concentration sur ... sur rien ? ... mais toujours les yeux focalisés sur le 3ème oeil (détail important)...

Si tu as non pas les yeux mais le regard intérieur focalisé sur Ajna, ce n’est pas sur rien - Ajna n’est pas rien.

HappyYogi ::
c'est alors que je concentrer à volonté mon attention et cesser la concentration et c'est véritablement quand je cesse la concentration que tout commence

On a la sensation que la concentration cesse d’elle-même car elle est toujours mental et grossière - elle réalité, elle ne cesse pas, elle s’immobilise et plus on entre vraiment en méditation, plus elle s’affinera sans effort presque.
As-tu remarqué que l’on a tendance à augmenter l’effort de notre concentration - c’est à cause de notre regard qui se stabilise fixement sur un sujet - ce qu’il faut faire est là - on met en route des énergies, ces énergies grossières arrivent en masse, on les projette par la concentration de la pensée sauf que pour pénétrer dans une autre région, le passage est moyennement étroit au début - et donc tout ne peut entrer en une seule fois, alors vient la sensation d’immobilité - quand j’ajuste sans perdre le fils de ma concentration sur Ajna - cela ne pourra pénétrer que si ma concentration est de la «taille du passage» et tout doit être «maitrisé» en nous - dans ce passage étroit, lorsque l’on s’y approche, il y a une sorte «d’effet d’appel d’air» - c’est imagé - et on se voit absorber dans ce premier vide qu'à la seule condition d'être stable, bien entendu. Dans ce vide qui est pour moi un bel état, Ajna permet de garder cette état de vigilance dans la conscience.

HappyYogi ::
continuer la concentration sur le 3ème oeil, si le mental ne revient pas à la charge (mais en principe à ce stade il est "maté"), provoque une deuxième explosion, le phénomène de lumière dans la tête. Cet état peut fluctuer, cesser, revenir .... mais le deuxième stade de félicité persiste par contre. C'est alors, toujours suite à la concentration, qu'arrive l'extase ; là je ne peux pas vous le décrire, c'est impossible, il n'y a pas de mot .... il n'y a plus rien que le pur bonheur ...

À ce stade, le mental surgit encore mais avec plus de subtilité ou de futilité, il est là présent non pas à un endroit mais rien que le fait de devoir se concentrer montre bien que celui-ci est toujours lié à la conscience.
Ce phénomène de lumière correspond à l’état d’ouverture d’Ajna - c’est-à-dire que l’on voit non pas vraiment Ajna mais le rayonnement de celui-ci. Il y a encore beaucoup de chemin avant d’arriver au Veilleur - le chemin est long en vibration, je ne sais plus combien il y a d’états extatiques mais cela a une correspondance avec les nuances de certaines couleurs hiérarchisées qui n’existent pas ici - et ce sont des états d’une merveilleuse beauté - aucun mot ne peut les exprimer. Ce monde est infiniment vaste, alors il est bien de redescendre pour ne pas se perdre dans cet immensité qui ne cesse de s'arrêter.

Tu demandes à ce qu’on éclaire ta lanterne - ne compte que sur la lanterne d’Ajna et bien sure celle de ton ou des Maîtres - Ils sont là surtout en méditation, ils ne font pas parti du décor - ils sont le décor.

HappyYogi ::
Vous êtes certes libre de me croire ou pas

Jésus a dit «laissez les morts enterrer les morts» alors laissons les croyants libres de rester dans cette forme qu’est la croyance et nous, occupons nous d'expérimenter, d’agir par la puissance de la pensée qui est la seul à pouvoir pénétrer la Force forte de toutes les forces.

OM
Tout profit et tout avantage, offre-les à autrui, Toute perte et toute défaite, prends-les à ton compte.

http://www.yoga-et-meditation.com
HappyYogi
Messages : 40
Enregistré le : 01 Fév 2008, 17:55

Re: Questions

Messagepar HappyYogi » 13 Sep 2010, 14:29

Bonjour,

sami a écrit :Bonjour HappyYogi, c’est sympa comme pseudo - j’en cherche un moi aussi mais bon, j'ai pas d'inspiration qui me vient :lol:

euh ... swami c'est pas mal non ??? ;)
sami a écrit :Si tu as non pas les yeux mais le regard intérieur focalisé sur Ajna, ce n’est pas sur rien - Ajna n’est pas rien.

Mais le truc c'est que je ne cherche pas à me concentrer sur Ajna ; enfin pas consciemment pour le moins. C'est juste, à priori, l'endroit où le regard interne se pose. Pourtant à y réfléchir, quand je parle de concentration c'est bel et bien en un point .... :? ... qui semble correspondre à Ajna ... mais il n'y a, à priori, pas d'intention de se concentrer sur ce chakra, mais peut-être que de facto .... :oops:

sami a écrit :
HappyYogi ::
c'est alors que je concentrer à volonté mon attention et cesser la concentration et c'est véritablement quand je cesse la concentration que tout commence

On a la sensation que la concentration cesse d’elle-même car elle est toujours mental et grossière - elle réalité, elle ne cesse pas, elle s’immobilise et plus on entre vraiment en méditation, plus elle s’affinera sans effort presque.

Oui ... il y a méprise sur les mots, méprise intéressante dans la mesure où elle permet de mieux redéfinir les choses.
J'ai écrit "cesser la concentration" car il y a une décision prise de stopper .... quelque chose...
Effectivement la concentration, Dharana, ne cesse pas, l'esprit reste concentré ... en fait maintenant que j'y réfléchis, je me dis que je voulais peut-être plutôt désigner la convergence des yeux sur ajna, qui demande un certain effort, une certaine "concentration physique", et dire que c'est quand celle-ci cesse, que je cesse "l'effort", que les choses arrivent.
J'ai toujours mis ce phénomène en relation avec ces mots lus ou entendus quelque part, à savoir que le yoga travaille sur l'alternance de tension et de détente.

sami a écrit :As-tu remarqué que l’on a tendance à augmenter l’effort de notre concentration - c’est à cause de notre regard qui se stabilise fixement sur un sujet - ce qu’il faut faire est là - on met en route des énergies, ces énergies grossières arrivent en masse, on les projette par la concentration de la pensée sauf que pour pénétrer dans une autre région, le passage est moyennement étroit au début - et donc tout ne peut entrer en une seule fois, alors vient la sensation d’immobilité - quand j’ajuste sans perdre le fils de ma concentration sur Ajna - cela ne pourra pénétrer que si ma concentration est de la «taille du passage» et tout doit être «maitrisé» en nous - dans ce passage étroit, lorsque l’on s’y approche, il y a une sorte «d’effet d’appel d’air» - c’est imagé - et on se voit absorber dans ce premier vide qu'à la seule condition d'être stable, bien entendu. Dans ce vide qui est pour moi un bel état, Ajna permet de garder cette état de vigilance dans la conscience.

La vache c'est profond ça !!! Mais pourquoi n'ai je lu ça nul part avant ? D'où tiens-tu ces informations ?

sami a écrit :Ce phénomène de lumière correspond à l’état d’ouverture d’Ajna

Intuitivement : pourrait-ce être Sahasrara, d'où l'impression que la lumière vient d'en haut ? (et dans ce cas, Ajna serait la clé pour ouvrir Sahasrara...)


sami a écrit : - c’est-à-dire que l’on voit non pas vraiment Ajna mais le rayonnement de celui-ci.

Parfois, en vision intérieure, je vois un trou noir entouré d'un halo de lumière ; pourrait-il s'agir d'Ajna ?

En tout cas, un grand merci pour ta réponse. C'est bien la première fois que je trouve des explications sur ces phénomènes. Ton post est d'une grande profondeur et je devrais certainement me pencher dessus plusieurs fois avant d'en tirer toute la substance :D
Comment se fait-il que tu connaisses tout ça ? Comment se fait-il que ces phénomènes soient si peu connu ? Jusqu'où ça peut aller ???
Avatar de l’utilisateur
lorkan739
Messages : 3790
Enregistré le : 07 Nov 2008, 12:07
Localisation : Lambesc (04)

Re: Questions

Messagepar lorkan739 » 13 Sep 2010, 21:01

Je crois que sur ce forum nous sommes tous ravi par la fine perception de Sami ; ainsi que sa faculté de poser des mots simples pour nous éclairer. Je ne veux pas parler pour lui mais pour te répondre ; je crois qu'il sait tous cela parceque au fil de sa pratique, il est entrer de plus en plus dans la subtilité de son Moi supèrieur.

Je te conseil de lire ce post où Sami ébloui par sa connaissance.
viewtopic.php?f=16&t=1521

Sami m'a transmis une technique pour mon cheminement que je garde pour l'éternité.
Pour toujours, Je lui suis infiniment reconnaissant.

:coeur: Sami :coeur:
Om
Avatar de l’utilisateur
sami
Messages : 1959
Enregistré le : 20 Aoû 2008, 14:45
Localisation : Isère
Contact :

Re: Questions

Messagepar sami » 13 Sep 2010, 22:22

Bonsoir,

C’est assez troublant ce que vous écrivez sur moi, si j’avais su, je serais resté plus discret :lol: :oops:
Je ne sais pas si c’est vraiment écrit ailleurs, je lis très peu à part les quelques références de mon Maître - quand j’ai commencé, ma recherche et ma drogue se trouvaient que dans la pratique, toujours - ensuite ça a fait son chemin et voilà - il n’y a rien de bien surprenant, enfin pour moi, c’est d’une évidence lorsque je me plonge dans le Moi - et ça le sera pour celui qui pratique avec une grande ferveur - travail - foi - et beaucoup de temps.

HappyYogi ::
euh ... swami c'est pas mal non ???

C’est plutôt cool - merci pour mon ego mais en fait, à bien y réfléchir, non merci ! Je pense que ça aurait des conséquences négative en sup. pour ma petite vie bien trop rempli dans le confort et la personnalité :roll:

HappyYogi ::
Mais le truc c'est que je ne cherche pas à me concentrer sur Ajna ; enfin pas consciemment pour le moins. C'est juste, à priori, l'endroit où le regard interne se pose. Pourtant à y réfléchir, quand je parle de concentration c'est bel et bien en un point... qui semble correspondre à Ajna ... mais il n'y a, à priori, pas d'intention de se concentrer sur ce chakra, mais peut-être que de facto ...
.

Il y a un chose à prendre en compte - celui par exemple qu’Ajna est déjà actif car pour la plupart des gens, il ne l’est pas.
Ensuite, dans la concentration, il faut essayer de voir d’où elle part de l’intérieur du cerveau si on en est pas conscient - le cerveau engendre la pensée à un endroit bien particulier, qui elle, est dirigé par nous en un endroit - ensuite l’attention s’éveille par la volonté ect...
Je vois que tu regardes à priori, et c’est cet apriori que tu dois ajuster, moi aussi je ne fais que ça au début, ensuite Ajna prend le relais car un lien fort a été éveillé.
Regarder l’espace noir devant soit sans chercher la lumière des sages qui nous aiguillent sur le chemin exact que l’on doit suivre, peut nous emmener vers une lumière tout aussi réjouissante, mais ce ne sera que le reflet inférieur de la véritable Lumière ou le retour de celle-ci... mais bon, je ne sais pas de quoi il en est - il faudrait creuser en méditation.
Ajna est la Vue intérieur, le troisième oeil que nous devons développer - le développer veut dire activer si intensément, si subtilement que la flamme d’Ajna se révèlera.

Quand on entre en nous par Ajna qui est un réceptacle, quand au début on s’associe à sa subtilité, des tâches bleu indigo apparaissent - elles sont des vibrations "gravitationnel" de l'éther astral - par ces "boules d'énergies", on peut essayer de lire par la faculté de clairvoyance ce qui vient se présenter à nous mais paraît-il, il ne faut pas s'en occuper, elles ne sont que des illusions d'une matière dont il ne faut pas se perdre à contempler - il faut par sa concentration les traverser - alors, on s‘immobilise en Lui et non pas dans ces tâches - ainsi on pénètrera dans Sa demeure laissant le corps physique s’éteindre et le voyage commencera à partir de là - pénétrer dans Sa demeure se fait en un point précis intérieur d'Ajna qu'il faut trouver, préalablement organisé dans sa méditation intérieure préparatoire et ne pas suivre les distractions de notre mental qui nous égarent de notre but.

Est ce que le Centre Ajna auquel on se fait une mauvaise idée, est-il un point d'arrivée ou un point de départ ?

HappyYogi ::
La vache c'est profond ça !!! Mais pourquoi n'ai je lu ça nul part avant ? D'où tiens-tu ces informations ?

A force d’analyser au retour de méditations, avec la pratique, les quelques moments passés en contemplation, il y a quelque chose qui s’éveille. Et puis, je suis allé à un endroit où je ne suis plus - une lumière intérieure illumine ce que je vis en méditation, car cette lumière m’a absorbé régulièrement - cette lumière n'éclaire que le chemin où on est, pas plus, ni moins !

HappyYogi ::
Intuitivement : pourrait-ce être Sahasrara, d'où l'impression que la lumière vient d'en haut ? (et dans ce cas, Ajna serait la clé pour ouvrir Sahasrara...)

Cette lumière est peut-être Kundalini car il y a une forte relation entre eux - je ne pense pas à Sahasrara - mais je n’en sais pas plus, je n’ose encore entrer en Sahasrara - la peur de l’inconnu me vient quand cette pensée surgit - de plus, je ne suis pas assez pure pour pénétrer dans Sa demeure - je manque de délicatesse par mon manque de douceur, je manque de sensibilité à cause de mon manque d’amour et je manque de lumière à cause de mon impureté.
Ce n’est pas un jeu d’entrer dans le plus haut Centre, il peut y avoir des conséquences qui peuvent nous emmener comme je l’ai déjà vécu vers des profondeurs insondables par soit même - seule la Lumière d’Ajna peut nous diriger.


Quand on lit quelque chose, de quelqu’un, toujours vérifier ce qu’il avance - c’est par cette vérification que l’on avance :wink:

OM
Tout profit et tout avantage, offre-les à autrui, Toute perte et toute défaite, prends-les à ton compte.

http://www.yoga-et-meditation.com
Avatar de l’utilisateur
philippe12
Messages : 1304
Enregistré le : 15 Fév 2009, 22:08
Localisation : isére france

Re: Questions

Messagepar philippe12 » 14 Sep 2010, 08:06

Bonjour a toutes et a tous

Ce n'est pas parce que nous lisons des textes de grand maitres que nous les comprenons :mrgreen:

Ex je comprend pas le theme de la question de ce post..ce que je vois c'est qu'il revient au theme du chercheur de lumiere..

@Sami
C'est sympa la flatterie ca te fais sentir la grosseur de ton ego :love:
Merci pour ton humilite et ton partage

@happyogi
Belle pratique que la tienne dans la JOIE

La lueur que j'entrevois de temps en temps n'eclaire pas mon chemin...
:D: Elle me rechauffe même pas
Maintenant mon bin et le debut de ma pratique sont dans la nuit...le soleil se leve pendant ma concentration :smile:
le soleil ah que c'etait agreable ce matin lorsqu il s'est leve est m a. embrasse.. ;-)
C'est ca la lumiere ??? Un grand feu qui t entoure mais ne te brule pas ...

Au plaisir de vous lire
Namaste
:love:
"Abhyâsa Vairâgyâbhyâm Tan-nirodhah"
HappyYogi
Messages : 40
Enregistré le : 01 Fév 2008, 17:55

Re: Questions

Messagepar HappyYogi » 14 Sep 2010, 10:29

Bonjour à vous tous et merci pour vos interventions,

sami a écrit :
HappyYogi ::
euh ... swami c'est pas mal non ???

C’est plutôt cool - merci pour mon ego mais en fait, à bien y réfléchir, non merci ! Je pense que ça aurait des conséquences négative en sup. pour ma petite vie bien trop rempli dans le confort et la personnalité :roll:

Ce sont les "disciples" qui donnent le titre de Swami, et non le Maitre qui se l'accorde ; voilà qui devrait résoudre ces épineux problèmes de pseudo et d'égo .... Il n'empêche que la proximité de ton pseudo actuel, avec ce titre de Swami, n'est pour moi certainement pas une coincidence, n'est-ce pas cher Swami Sami ? :mrgreen: ;)



Je ne reprendrais pas dans ce post tous les points de ta réponse qui soulèvent des questions en moi ... sinon on ne s'en sortira jamais :D ... mais seulement celui qui en soulève le plus. Ainsi quand tu dis :
sami a écrit :Quand on entre en nous par Ajna qui est un réceptacle, quand au début on s’associe à sa subtilité, des tâches bleu indigo apparaissent - elles sont des vibrations "gravitationnel" de l'éther astral - par ces "boules d'énergies", on peut essayer de lire par la faculté de clairvoyance ce qui vient se présenter à nous mais paraît-il, il ne faut pas s'en occuper, elles ne sont que des illusions d'une matière dont il ne faut pas se perdre à contempler - il faut par sa concentration les traverser - alors, on s‘immobilise en Lui et non pas dans ces tâches - ainsi on pénètrera dans Sa demeure laissant le corps physique s’éteindre et le voyage commencera à partir de là - pénétrer dans Sa demeure se fait en un point précis intérieur d'Ajna qu'il faut trouver, préalablement organisé dans sa méditation intérieure préparatoire et ne pas suivre les distractions de notre mental qui nous égarent de notre but.


Au sujet de ces tâches bleu indigo .... par où commencer ?
Il y a pleins de trucs qui se présentent à moi en vue intérieure, des nébulosités, des points de couleur plus ou moins nets, plus ou moins vives. La couleur fluctue parfois ; l'intensité semble lié à la concentration.
La seule pratique de Tratak, la fixation de l'image rémanente, est basée sur un tel phénomène. Un chercheur contemporain (Le professeur Lefébure) a étudié en détail ce phénomène. Il a nommé "phosphène" l'image rémanente qui se forme quand on ferme les yeux. Celle-ci répond a des (minces comment on dit ?) à des trucs très précis : cycle de vie de 3 min, couleurs changeantes ... Il a aussi déterminé que le phosphène est constitué d'énergie mentale qui peut être polarisée, utilisée pour améliorer notamment ses capacités intellectuelles (il a fait une méthode d'apprentissage pour les enfants en difficultés et les autres) Enfin bref là n'est pas trop le sujet.

Ce que je voulais juste savoir c'était si on parlait bien de la même chose ? Ce bleu indigo, tu le vois vraiment/nettement indigo ? Moi c'est nettement plus flou... (des fois j'ai l'impression d'avoir des cochonneries sur Ajna ) ... de plus je n'ai jamais eu de sentiment de fusion ou de traversée de telle tache, par contre elles ont bel et bien un rôle dans le phénomène d'extase. Je dirais que ce sont elles qui activent ou chargent Ajna...
Au cours de mes méditations actuelles (sans phénomène extatique ni lumière dans la tête donc) je ressens souvent un phénomène de "tunnel" ; les nébulosités "vont vers l'avant" (tout ça c'est au niveau du 3ème oeil) ; y a t'il un lien avec ce dont on parle ????

J'ai déjà lu ça quelque part qu'Ajna était une porte ; on décrivait, si je ne me trompe pas, une telle tache de couleur (peut-être bleu indigo) au coeur d'un rond noir entouré d'un rayonnement, d'une nébulosité blanchâtre. Ca te parle ?

Désolé d'abuser et de te solliciter de nouveau, mais comme tu l'as surement déjà constaté, je n'ai pas de Maitre, je dois me débrouiller seul... ce n'est pas toujours évident vu tout cet l'inconnu, toutes ces questions pour lesquelles je n'ai jamais de réponse.

philippe12 a écrit :je comprend pas le theme de la question de ce post.

Salut philippe12,

En principe tout est posé dans le post initial de ce thread ; c'est relatif à des expériences que j'ai fait en méditation il y a 10 ans, que j'ai perdu et que j'aimerais bien réitérer :smile:

Bonne journée
Avatar de l’utilisateur
lorkan739
Messages : 3790
Enregistré le : 07 Nov 2008, 12:07
Localisation : Lambesc (04)

Re: Questions

Messagepar lorkan739 » 14 Sep 2010, 21:08

Il arrive ainsi au yogin de s'arrêter à mi-voie. Lorsque sa conscience n'est pas concentrée dans l'acte qu'elle accomplit et que son effort se relâche plusieurs possibilités s'offrent alors : la dualité qui avait disparu réapparaît tout à coup, ou encore le yogin tombe dans des états d'inconscience ou de sommeil spécifiques. Enfin il s'attache aux sons et aux lumières (nadabindu) d'ordre surnaturel qui lui apparaissent à l'issue de l'illumination (unmesa) et font obstacle à son absorption en Siva.


viewtopic.php?f=6&t=619

Sami
Il y a encore beaucoup de chemin avant d’arriver au Veilleur - le chemin est long en vibration, je ne sais plus combien il y a d’états extatiques mais cela a une correspondance avec les nuances de certaines couleurs hiérarchisées qui n’existent pas ici
Om
Avatar de l’utilisateur
sami
Messages : 1959
Enregistré le : 20 Aoû 2008, 14:45
Localisation : Isère
Contact :

Re: Questions

Messagepar sami » 15 Sep 2010, 07:11

Bonjour,

HappyYogi ::
Ce sont les "disciples" qui donnent le titre de Swami, et non le Maitre qui se l'accorde ; voilà qui devrait résoudre ces épineux problèmes de pseudo et d'égo .... Il n'empêche que la proximité de ton pseudo actuel, avec ce titre de Swami, n'est pour moi certainement pas une coincidence, n'est-ce pas cher Swami Sami ?


Autant pour moi - les noms indiens et moi, ça fait Misswa - et puis si je dis à ma maman - désormais appelle moi Swami, elle va m’en retourner deux :lol: :lol:

HappyYogi ::
Ce que je voulais juste savoir c'était si on parlait bien de la même chose ? Ce bleu indigo, tu le vois vraiment/nettement indigo ? Moi c'est nettement plus flou... (des fois j'ai l'impression d'avoir des cochonneries sur Ajna ) ... de plus je n'ai jamais eu de sentiment de fusion ou de traversée de telle tache, par contre elles ont bel et bien un rôle dans le phénomène d'extase. Je dirais que ce sont elles qui activent ou chargent Ajna...
Au cours de mes méditations actuelles (sans phénomène extatique ni lumière dans la tête donc) je ressens souvent un phénomène de "tunnel" ; les nébulosités "vont vers l'avant" (tout ça c'est au niveau du 3ème oeil) ; y a t'il un lien avec ce dont on parle ????

HappyYogi, il y a que deux façons de voir les choses - soit on veut devenir «expert en méditation», et on commence à se mettre en route - donc on agit, le sens du Kriya - là le chemin est long, très long dans un inconnu toujours plus vaste, soit s’attarder, s’identifier à des illusions alors que le but est d’arrêter la pensée pour entrer dans le monde de l’âme.
Ce que je veux dire, c’est que si je ne suis même pas encore entrée en un simple état qui n'est que le retrait des sens et que je commence déjà à analyser les conséquences de Mâyâ dans Mâyâ, c’est tourner en rond à l’intérieur du rond qui lui se trouve à l’intérieur du rond ... et Dieu sait combien de ronds il y a !
Cela n’est compréhensible que lorsque l’on sort de ces voiles et que par notre effacement totale, on ne laisse que notre Moi supérieur rayonner.

On peut aussi le constater dans ta dernière phrase :
c'est relatif à des expériences que j'ai fait en méditation il y a 10 ans, que j'ai perdu et que j'aimerais bien réitérer ---
mais comme tu l'as surement déjà constaté, je n'ai pas de Maitre, je dois me débrouiller seul... ce n'est pas toujours évident vu tout cet l'inconnu, toutes ces questions pour lesquelles je n'ai jamais de réponse.

Raison de plus pour sortir des illusions - aucune explications ne peuvent nous en sortir - mais c’est agir par des techniques bien précise dans un monde subjectif imprécis.
D’abord, pourquoi se calme t-on avant d’entrer en méditation ?
Je ne pense pas que c’est en excitant nos sens par des effets sensationnelles, de désir ou même de peur car le moi inférieur aime se nourrir de peur, que l’on va pouvoir libérer le coeur et son pranâ ainsi que prendre en main la maîtrise de son énergie interne (pranâ et apanâ).

Ah oui, le but n’est pas de se concentrer sur le point entre les deux sourcils qui est sensé refléter Ajna - Ajna est un réceptacle - c’est très profond comme parole qui n’est pas la mienne.

"Regarde le ciel étoilé et dis moi ce que tu vois !" :schock:

Nous sommes tellement dans Mayâ que l’on ne regarde même plus le ciel physique, alors on regarde le Ciel qui se trouve à l’intérieur avec les mêmes yeux physique.

Ajna mais aussi tous les autres Centres sont en réalité des constellations d’une immensité inimaginable - j’ai déjà mentionné le Soleil caché, là aussi, il y a beaucoup à creuser - creuser quoi
:x
Creuser le centre en question (bol) pour qu’il puisse chanter par la résonance d’un mantra sacré, pour que notre conscience individuelle vibre à la même résonance de la Conscience cosmique - la Liberté dans une dépendance cosmique.

OM
Tout profit et tout avantage, offre-les à autrui, Toute perte et toute défaite, prends-les à ton compte.

http://www.yoga-et-meditation.com
HappyYogi
Messages : 40
Enregistré le : 01 Fév 2008, 17:55

Re: Questions

Messagepar HappyYogi » 15 Sep 2010, 18:34

Maintenant que je suis un peu plus calme et amème de répondre :
Sami, Lorkan, vous vous méprenez sur mon compte .... (j'imagine que la réponse de Lorkan a influencé celle de Sami (cause à effet quand tu nous tiens lol))
J'imagine que vous avez interprété à tort mes mots et projeté dessus des idées qui ne correspondent pas à la réalité ; vous pouvez réfuter cette conclusion, mais le fait est que je me connais moi-même mieux que personne ;)

Votre comportement est très "humain", mais, eu égard aux réponses précédentes de sami j'attendais un peu plus (mais je ne jette le blame qu'à moi-même ; je n'avais qu'à pas attendre ; on a toujours tort d'être en attente (confidence ; je suis moi-même très humain :roll: ))

[Partie je raconte ma vie et j'assume]
Je ne doute pas un instant de la sincérité de vos démarches et intentions .... mais ça manquait "d'à propos" ... il n'y a pas de sagesse sans "à propos" ... du coup vos réponses m'ont blessés (et pas qu'un peu (et oui !)) mais bon c'est mon problème, mes émotions, mes réactions ... je les assume ... pour le moins je les reconnais et essaie d'agir en conscience et conséquence ...
[/Partie je raconte ma vie et j'assume]
Je n'ai pas de leçon à donner mais il me semble que répondre au questions posées, répondre "je ne sais pas", ne pas y répondre du tout ou répondre "bon écoute là tu nous e..erdes" eut été bien mieux venue ... alors que là, dans la série "écoute petit ; tu te plantes complètement, écoute la Vérité Image" vous fûtes les champions .... bha je vous taquine ... n'empêche que, dans l'absolu, répondre directement aux questions posées, plutôt que supputer, me parait plus sage ....

Il est vrai que la réponse de lorkan "des-fois-le-yogin-peut-se-perdre-en-chemin (le con !), " n'est pas dénué d'intérêt ! tout perdu que j'étais, j'ai souvent réfléchi à cette option .... mais bon franchement ... ne crois-tu pas que tu es allé un peu vite en besogne pour sortir cet argument dont la fallacieuse conclusion est "dans ce cas tout est perdu pour lui faudra qu'il attende la mort ou la prochaine incarnation bien fait pour sa gueule il avait qu'à pas déconner non plus merde" :D

La fin est merdique, mais il y a malgré tout dans ce thread de très belles choses.

Cependant

Swami Sami lol a écrit :Raison de plus pour sortir des illusions - aucune explications ne peuvent nous en sortir -

ah bon, le Jnana-Yoga c'est pour les chiens alors ? ;) Mais qu'est-ce qu'on s'emm...e avec des techniques (yoga, tout ça ...) puisqu'aucune explication ne peut mener à l'illumination ???


Pour recadrer les choses (mais est-ce que ça en vaut encore la peine ?) et pour répondre à une de tes questions initiales
Swami Sami lol a écrit :Quand je te lis, j’ai l’impression que tu sais ce qu’il te reste à faire - mais par ou et quoi commencer - tu le cherches encore ou alors tu es indécis ???

Pour répondre : non je ne sais pas ; "les techniques" que je pratiquais il y a 10 ans ne marchent plus ; d'où ce thread ; pourquoi, comment, dans quelle étagère toussa ... :D

.... heureusement il reste le Karma Yoga et le Jnana Yoga ;)

P.S : je n'ai aucune hostilité contre vous ; je ne suis pas déçu non plus par toi Swami Sami ; ça fait bien longtemps que je sais qu'on ne trouve pas les Jiva-Mukti sur les forums mais que des êtres humains en devenir

amitiés
Avatar de l’utilisateur
ixtlander
Messages : 80
Enregistré le : 11 Juil 2010, 01:07

Re: Questions

Messagepar ixtlander » 15 Sep 2010, 18:59

hmm, je ne veux pas insister, mais, as-tu lu ma réponse HappyYoggi (j'ai un doute car tu ne l'as absolument pas mentionnée) ? Chaque effet (ou absence, ou disparition d'effet) a sa cause, mais peut-être qu'il est vain de chercher une cause dans ton incarnation présente... Peut-être qu'il est inutile aussi de chercher une solution, il n'y en a peut-être pas...

Peut-être aussi enfin qu'il est vain et frustrant de vouloir revivre ce que tu as vécu par le passé... Ce ne sont pas (que) des paroles en l'air, je suis passé par le même chemin :wink:
SOUFI
Messages : 67
Enregistré le : 24 Oct 2006, 22:43

Re: Questions

Messagepar SOUFI » 15 Sep 2010, 20:43

bonjour a tout le monde et a toi happy yogi

j'ai vécu la même chose que toi cette lumière qui est parfois blanche ensuite bleu et qui virait souvent au violet et il se manifesté en moi après un amour universel que je ne pouvais contenir j’étais la majeur partie du temps en extase comme toi je ne savais pas au début ce que c’était et sa continuait ainsi pendant 2 mois ou plus et un jour je me suis réveillé et plus rien et le pire est que c'est partie avec ma foi dans les choses spirituelles et même en dieu bref j’étais devenu athée et la ananda a laissé place a la peur et a la panique et comme toi j'ai pas renoncé je passais tout mon temps en prière et un jour alors que je prenais mon bain j’étais la et j'ai réalise était-ce vraiment moi qui vivait ces états étais-je vraiment l'origine et là c'était devenu claire le soi ou dieu ou atman appelé le comme vous voulez était seul maître et la je me suis dit peut -être que ceci fait aussi parti de l'initiation et j'ai lâché prise et figure toi le lendemain a mon réveil alors la au moment où je descendais de mon lit je connu un état sans précédent qui a duré plus longtemps d'ailleurs je comprenais des tas de choses et je savais même pas pourquoi et une joie était la dans mon coeur ............... je sais pas si ça peut t'aider
il n'y a qu'un chemin mais plusieurs façon de l'aborder
Avatar de l’utilisateur
sami
Messages : 1959
Enregistré le : 20 Aoû 2008, 14:45
Localisation : Isère
Contact :

Re: Questions

Messagepar sami » 15 Sep 2010, 21:30

Bonsoir,

HappyYogi ::
Sami, Lorkan, vous vous méprenez sur mon compte

Je ne me faisais aucune idée particulière d’où la difficulté de la communication par simple écriture.
De plus, c’est dommage de commencer par devenir vulgaire
ah bon, le Jnana-Yoga c'est pour les chiens alors ?  Mais qu'est-ce qu'on s'emm...e
- mais je me dis que ce n’est pas l’être qui vie à travers ce corps qui se manifeste - c’est son moi inférieure.

HappyYogi ::
je ne suis pas déçu non plus par toi Swami Sami

Je n’ai jamais demandé à ce que l’on m’appelle ainsi alors tu peux cesser ce cynisme.

Sami lol a écrit:
Raison de plus pour sortir des illusions - aucune explications ne peuvent nous en sortir -

HappyYogi
ah bon, le Jnana-Yoga c'est pour les chiens alors ?  Mais qu'est-ce qu'on s'emm...e avec des techniques (yoga, tout ça ...) puisqu'aucune explication ne peut mener à l'illumination ???

Je maintiens encore ça - car quelqu’un qui ne fait que lire et je ne parles pas de toi, je donne juste mon avis - ce que je devrais cesser - restera dans les explications de quelqu’un, à la surface de la compréhension - c’était juste pour dire que la pratique nous sort des illusions qu’apporte l’explication - si je n’ai pas méditer pour que la lumière éclaire ces explications, elles resteront dans l’obscurité et dans Mayâ malgré leur profondeur.

HappyYogi ::
Je n'ai pas de leçon à donner mais il me semble que répondre au questions posées, répondre "je ne sais pas", ne pas y répondre du tout ou répondre "bon écoute là tu nous e..erdes" eut été bien mieux venue ... alors que là, dans la série "écoute petit ; tu te plantes complètement, écoute la Vérité

Tu n’es pas tout seul dans le forum - dans une conversation, je prends ce dont j’ai besoin pour mon avancement et je laisse le reste pour un autre - cela ne veut pas dire que l’autre est supérieur ou inférieur à moi.
Dans le forum, il y a de la nourriture pour tous, si je mange tout, je vais me faire une indigestion - qui s’ensuit une mauvaise humeur.
Quand je ne sais pas je le dis, point, je ne cherche pas une réponse vide.
Si tu prends mal les choses - je m’arrête et c’est tout - je te souhaite que de la lumière - bonne méditation.
:p
Tout profit et tout avantage, offre-les à autrui, Toute perte et toute défaite, prends-les à ton compte.

http://www.yoga-et-meditation.com
Avatar de l’utilisateur
lorkan739
Messages : 3790
Enregistré le : 07 Nov 2008, 12:07
Localisation : Lambesc (04)

Re: Questions

Messagepar lorkan739 » 15 Sep 2010, 22:12

Sami, je veux te tenir au courant de mon cheminement...

La porte étroite...Ayant conscience que le soleil qui brille au centre de cette porte est le même que celui qui va le "dissoudre".

"Celui qui entre dans ce silence duel de Shakti est comme la graine de moutarde entre les meules de pierre qui la broient pour en faire de l’huile."

En gardant à l'esprit que le centre est inssaisissable, infinie, infiniment vide, infiniment plein, purement fictif, son essence est OM.
En pratiquant le relachement progressif de l'attention...Je parviens à devenir spectateur.
Curieusement, j'ai l'impression qu'il suffirait presque de se laisser absorber dans la résonnance du Om...Et faire la technique du relachement. Mais c'est donner une forme à ce qui n'en a pas.

Avant que ces choses ne ce mettent en place, je recite mentalement le mantre OM Mani Padme Hum. L'hommâge au joyaux du coeur du lotus
Je chante OM Namah Yah Shiva.
De tous ce que j'ai vu, c'est le Shri Yantra qui modélise parfaitement cette vision intèrieur.
Hors pratique, j'aime penser que ce coeur est partout !

J'aime beaucoup la phrase : Ajna n'est qu'un réceptacle. Merci pour cela, dans chacun de tes posts j'y trouve ce que j'ai besoin pour avancer...Mais je pourrais dire la même chose pour tous !!!

Ce forum aura été mon Guru extèrieur.
:coeur: :coeur: :coeur:
Om
Avatar de l’utilisateur
sami
Messages : 1959
Enregistré le : 20 Aoû 2008, 14:45
Localisation : Isère
Contact :

Re: Questions

Messagepar sami » 16 Sep 2010, 00:26

Lorkan ::
J'aime beaucoup la phrase : Ajna n'est qu'un réceptacle.

Réceptacle car il reflète dans son intime sensibilité, la réalité de la Vertu d’Ajna.
Quand on atteint une certaine vue intérieure d’Ajna, par cette action vertueuse mais seulement celle-ci, on peut voyager par son hyper-sensibilité - si tu rencontres "Babaji" en chemin, laisse le entrer prendre ta place par une humilité grandissante.
Tout ce qui se présente de l’Akasha, fais le descendre dans Visuddha toujours par l’intermédiaire constante d’Ajna - ensuite écoute seulement en étant réceptif à Visuddha - à ses chants mystiques.
On se voit nourrit ensuite de la Shakti pour que l’on devienne fort intérieurement, pour que l’on puisse agir avec ces réserves pendant les moments difficiles, on voit aussi une certaine subtilité en nous qui renforce nos corps éthériques, notre système nerveux.
On agit pas sur les Centres - se concentrer sur les centres, c’est comme leur demander d’agir sur nous - seul une femme et un homme en s’unissant apporte une création.

Lorkan ::
je veux te tenir au courant de mon cheminement...

Ok si tu veux - pour ne pas que je reste dans une/des illusions, compte moi le but de ta méditation que tu as choisi par un texte simple, le déroulement de celle-ci du début jusqu'au moment où elle t’échappe ou le moment qui te convient et de mon côté, je pratiquerai exactement de la même façon que toi ainsi, on gravira plus ou moins ensemble la même montagne - la sainte montagne :wink:

OM
Tout profit et tout avantage, offre-les à autrui, Toute perte et toute défaite, prends-les à ton compte.

http://www.yoga-et-meditation.com
HappyYogi
Messages : 40
Enregistré le : 01 Fév 2008, 17:55

Re: Questions

Messagepar HappyYogi » 16 Sep 2010, 11:28

ixtlander a écrit :hmm, je ne veux pas insister, mais, as-tu lu ma réponse HappyYoggi (j'ai un doute car tu ne l'as absolument pas mentionnée) ? Chaque effet (ou absence, ou disparition d'effet) a sa cause, mais peut-être qu'il est vain de chercher une cause dans ton incarnation présente... Peut-être qu'il est inutile aussi de chercher une solution, il n'y en a peut-être pas...

Peut-être aussi enfin qu'il est vain et frustrant de vouloir revivre ce que tu as vécu par le passé... Ce ne sont pas (que) des paroles en l'air, je suis passé par le même chemin :wink:

Salut Ixtlander,

Ta réponse est pleine de bon sens et quand bon sens il y a, Sagesse n'est pas loin ;-)
J'avais effectivement lu avec intérêt ton premier post, mais je n'y avais pas répondu :
- parce qu'il est difficile de répondre à tout le monde sans transformer le thread en un immense n'importe quoi comme c'est en train de le devenir
- la problématique du karma positif ou négatif soulevée dans ton premier post est intéressante, j'y ai déjà beaucoup réfléchi, surtout que j'ai eu certains "flashs" à ce sujet qui vont dans ce sens, mais le problème avec ces questions c'est qu'il est très facile de se leurrer, s'illusionner et de gonfler l'égo ; aussi j'evite autant que faire se peut ces questions et préfère une bonne vieille explication rationnelle quand c'est possible .... mais là c'est pas possible :D

ixtlander a écrit :Peut-être qu'il est inutile aussi de chercher une solution, il n'y en a peut-être pas...

Oui je vais finir par me faire à cette raison (mais bon sang qu'il est dur de renoncer au bonheur qui à l'époque était aussi facile d'accès !!!) d'ailleurs tous les échanges qui se sont déroulés sur ce thread me confortent dans cette opinion.

amitiés
HappyYogi
Messages : 40
Enregistré le : 01 Fév 2008, 17:55

Re: Questions

Messagepar HappyYogi » 16 Sep 2010, 11:30

@SOUFI

merci pour ta réponse ; c'est très intéressant !!
Avatar de l’utilisateur
lorkan739
Messages : 3790
Enregistré le : 07 Nov 2008, 12:07
Localisation : Lambesc (04)

Re: Questions

Messagepar lorkan739 » 16 Sep 2010, 15:31

parait-il que la majorité des hommes tueraient pour connaitre ce que j'ai vécu ...


Ca va les chevilles ?

c'est le refuge, la source inépuisable de bonheur et de réconfort


Si tu as trouvé la source inépuisable, comment ses fait-il que tu l'ai perdu ?



Je trouve la réponse de Soufi proche de ma réponse et de celle de Sami ; mais comme lui fait le lien avec les expèriences vécu par ton égo...bah lui il est interressant !
Ce qui est interrésssant, c'est qu'il te dit d'être plus humble si tu veux avancer. Mais tu continue avec ton cynisme.

le thread en un immense n'importe quoi comme c'est en train de le devenir


Faut dire que dès l'origine il partait dans tous les sens.
Om
HappyYogi
Messages : 40
Enregistré le : 01 Fév 2008, 17:55

Re: Questions

Messagepar HappyYogi » 16 Sep 2010, 15:48

lorkan739 a écrit :
parait-il que la majorité des hommes tueraient pour connaitre ce que j'ai vécu ...


Ca va les chevilles ?

c'est le refuge, la source inépuisable de bonheur et de réconfort


Si tu as trouvé la source inépuisable, comment ses fait-il que tu l'ai perdu ?



Je trouve la réponse de Soufi proche de ma réponse et de celle de Sami ; mais comme lui fait le lien avec les expèriences vécu par ton égo...bah lui il est interressant !
Ce qui est interrésssant, c'est qu'il te dit d'être plus humble si tu veux avancer. Mais tu continue avec ton cynisme.

le thread en un immense n'importe quoi comme c'est en train de le devenir


Faut dire que dès l'origine il partait dans tous les sens.


Om namah shivaya ; je salue Shiva en toi
Avatar de l’utilisateur
lorkan739
Messages : 3790
Enregistré le : 07 Nov 2008, 12:07
Localisation : Lambesc (04)

Re: Questions

Messagepar lorkan739 » 16 Sep 2010, 15:58

aussi j'evite autant que faire se peut ces questions et préfère une bonne vieille explication rationnelle quand c'est possible

Très rationnel ta réponse !
Om
HappyYogi
Messages : 40
Enregistré le : 01 Fév 2008, 17:55

Re: Questions

Messagepar HappyYogi » 16 Sep 2010, 16:02

@Swami Sami
tu te méprends de nouveau sur mon compte ; tu me prêtes une attitude cynique. C'est faux. Comme dit plus haut, Swami est un titre affectueux accordé (et non demandé de surcroit). Tu peux ajouter à l'affection, certes, un peu de provocation, mais en aucun cas de l'hostilité (comme je l'avais dit auparavant, pourquoi ne l'as-tu pas cru ?)
La provocation c'est sympa et surtout très instructif ! je te conseille sincèrement, ça permet facilement de connaitre ce qui se cache derrière les façades.

Swami Sami a écrit :Si tu prends mal les choses - je m’arrête et c’est tout

L'ai-je demandé ? N'ai-je point dit auparavant que mes réactions, mes émotions étaient mon problème ?

Swami Sami a écrit :- je te souhaite que de la lumière - bonne méditation.

Je te remercie de cette attention et te la retourne

Que la lumière et la paix t'accompagnent
Avatar de l’utilisateur
sami
Messages : 1959
Enregistré le : 20 Aoû 2008, 14:45
Localisation : Isère
Contact :

Re: Questions

Messagepar sami » 16 Sep 2010, 18:25

HappyYogi ::
La provocation c'est sympa et surtout très instructif ! je te conseille sincèrement, ça permet facilement de connaitre ce qui se cache derrière les façades.

Je ne suis pas vraiment convaincu par cette pédagogie à mon niveau - mais je suis conscient que je peux paraitre frustrant par mon manque de tact qui est loin d'être volontaire - ne penses-tu pas qu'il n'y a qu'un Maître qui peut utiliser cette forme de pédagogie pour que le disciple apprenne à se taire, à s'ouvrir, à écouter ect...
Il y a des personnes qui utilisent cette provocation que lorsqu'elles sont en position forte puis braille fortement quand elles sont en posture faible :roll:

A propos de swami - je comprends maintenant - je t'en remercie mais je n'ai pas l'habitude de ces titres, si c'est un titre - mais je n'en veux pas pour autant - merci
:wink:

ixtlander ::
Chaque effet (ou absence, ou disparition d'effet) a sa cause, mais peut-être qu'il est vain de chercher une cause dans ton incarnation présente... Peut-être qu'il est inutile aussi de chercher une solution, il n'y en a peut-être pas...

Peut-être aussi enfin qu'il est vain et frustrant de vouloir revivre ce que tu as vécu par le passé... Ce ne sont pas (que) des paroles en l'air, je suis passé par le même


C’est intéressant de dire à quelqu’un des choses qui nous échappent à soi.
C’est intéressant aussi de se dire de ne pas chercher les causes, d’en déduire que c’est inutile - le peut-être pas, est le reflet d’une certaine croyance qui n’existe pas dans le système du yoga.
Qui est frustré dans cette situation, le Moi supérieur qui voit tout et qui sait tout - ou le moi inférieur qui se renferme sur lui-même à cause du manque d'une maitrise de soi - d'une conscience vigilante.
Ce n’est pas parce que je passe dans une même situation qui m’est aussi arrivé que je dois donner les mêmes conclusions-déductions-ressenti à quelqu’un d’autre.

HappyYogi ::
les techniques" que je pratiquais il y a 10 ans ne marchent plus

Est ce que ce sont bien les techniques qui sont la cause de ça ?

ixtlander ::
Chaque effet (ou absence, ou disparition d'effet) a sa cause...
En premier lieu, la notion qui me vient tout de suite à l'esprit lorsque tu te demandes pourquoi tu as vécu ces expériences, ou pourquoi tu ne parviens plus à les revivre, c'est le karma.

On vit des choses négatives pour liquider son karma parce que l’on a plus besoin de les (re)vivre dans l’astral lorsque l'on devra s'y rendre le moment venu - ainsi, on sera libre de monter plus haut dans le plan mental - plusieurs sous-plans - peu importe - lorsque l'on se trouve dans l'astral, il n'y a plus moyen de changer, de revenir à quoi que ce soit.

Si je vis des choses d’une grande profondeur, d’une extase magnifique, le Ciel nous coupe ces états car on ne mélange pas de l’eau-nectar transparente et pure avec du sirop de "framboise" :bave: - comment pourrait-on comprendre la cause/raison de ce problème, une souffrance lié la/les situations ect... puis par une pratique éprouvée, arrivé à la stabilité, on revivra des états mais pas les deux ensembles. Si je me brûle, je ne ressens pas le bien-être, je ressens bien la douleur. Et tant que le karma n'est pas liquidé, compris, le travail/réceptacle toujours pas accompli, je ne pourrai revivre ou tout simplement vivre des états qui sont les conséquence d'un effort, d'une attitude, d'une réception...

c’est bien de vouloir revivre ces états, il ne faut pas détruire cette motivation mais se remettre en question pour savoir à quelle fin - celle de sa personnalité ou celle du Moi !
:wink:
Tout profit et tout avantage, offre-les à autrui, Toute perte et toute défaite, prends-les à ton compte.

http://www.yoga-et-meditation.com
Avatar de l’utilisateur
ixtlander
Messages : 80
Enregistré le : 11 Juil 2010, 01:07

Re: Questions

Messagepar ixtlander » 16 Sep 2010, 19:50

Bonjour Sami :)

sami a écrit :C’est intéressant de dire à quelqu’un des choses qui nous échappent à soi.
C’est intéressant aussi de se dire de ne pas chercher les causes, d’en déduire que c’est inutile - le peut-être pas, est le reflet d’une certaine croyance qui n’existe pas dans le système du yoga.
Qui est frustré dans cette situation, le Moi supérieur qui voit tout et qui sait tout - ou le moi inférieur qui se renferme sur lui-même à cause du manque d'une maitrise de soi - d'une conscience vigilante.
Ce n’est pas parce que je passe dans une même situation qui m’est aussi arrivé que je dois donner les mêmes conclusions-déductions-ressenti à quelqu’un d’autre.


Je ne suis pas sûr de comprendre ce que tu veux me dire. Est-ce ironique ? Je n'ai pas dit qu'il ne fallait pas chercher les causes, mais que c'était peut-être vain. Le peut-être indique clairement me semble-t-il que je n'en sais rien, c'est une hypothèse à envisager, simplement.

Par ailleurs, je n'ai clairement pas un avis décisif sur la question ! Est-ce l'apprentissage du renoncement ou simplement une molle et défaitiste résignation ? Le post de Michel C hier dans la section Tantrisme m'a d'ailleurs apporté un éclairage nouveau sur des questions de cet ordre que je me pose actuellement, dans ce qui pourrait ressembler à une crise de la quarantaine :oops:

Simplement, HappiYogi semblant s'accrocher terriblement à ses expériences passées et les regretter amèrement, alors peut-être que cela pourrait le soulager de considérer les choses de cette façon. Encore une fois c'est une simple hypothèse et je n'ai certainement pas la prétention de lui donner des leçons...

Maintenant, si je ne peux pas faire référence à mes expériences, à mon vécu, lors des échanges sur ce forum, de quoi puis-je parler ? Je n'ai plus qu'à me taire ? N'y a-t-il que les êtres suffisamment avancés qui ont le droit de donner un avis ? :wink:

sami a écrit :On vit des choses négatives pour liquider son karma parce que l’on a plus besoin de les (re)vivre dans l’astral lorsque l'on devra s'y rendre le moment venu - ainsi, on sera libre de monter plus haut dans le plan mental - plusieurs sous-plans - peu importe - lorsque l'on se trouve dans l'astral, il n'y a plus moyen de changer, de revenir à quoi que ce soit.

Si je vis des choses d’une grande profondeur, d’une extase magnifique, le Ciel nous coupe ces états car on ne mélange pas de l’eau-nectar transparente et pure avec du sirop de "framboise" :bave: - comment pourrait-on comprendre la cause/raison de ce problème, une souffrance lié la/les situations ect... puis par une pratique éprouvée, arrivé à la stabilité, on revivra des états mais pas les deux ensembles. Si je me brûle, je ne ressens pas le bien-être, je ressens bien la douleur. Et tant que le karma n'est pas liquidé, compris, le travail/réceptacle toujours pas accompli, je ne pourrai revivre ou tout simplement vivre des états qui sont les conséquence d'un effort, d'une attitude, d'une réception...

c’est bien de vouloir revivre ces états, il ne faut pas détruire cette motivation mais se remettre en question pour savoir à quelle fin - celle de sa personnalité ou celle du Moi !
:wink:


Là non plus je ne comprends pas bien ou tu veux en venir. Es-tu d'accord avec ce que j'ai dit à propos du karma positif et négatif et du lien que cela pourrait avoir avec le vécu de HappyYogi, ou en désaccord ?

Je pensais, peut-être à tort que toi et moi serions d'accord au moins sur le fait qu'il ne fallait pas trop se poser de questions et chercher à avancer par une pratique régulière et déterminée, me suis-je trompé ?

Par ailleurs (et je ne vise personne en particulier) je propose que l'on reprenne un ton plus cordial car il me semble percevoir pas mal d'agressivité dans ce post, je trouve cela dommage car ce sujet est très intéressant et mériterait d'être traité avec plus de recul et plus paisiblement.

Amicalement.
Avatar de l’utilisateur
supersankukai
Messages : 45
Enregistré le : 14 Juil 2006, 13:04
Localisation : Nantes
Contact :

Re: Questions

Messagepar supersankukai » 16 Sep 2010, 20:09

Oui en effet la conversation est très intéressante, comme celle très récente sur la contemplation.
Et tant que le karma n'est pas liquidé, compris, le travail/réceptacle toujours pas accompli, je ne pourrai revivre ou tout simplement vivre des états qui sont les conséquence d'un effort, d'une attitude, d'une réception...

Peux-tu, s'il te plait, éclairer cette phrase et nous dire comment, pour toi, la méditation joue son rôle vis à vis de notre karma.

merci,
OM MANI PADME HUM
HappyYogi
Messages : 40
Enregistré le : 01 Fév 2008, 17:55

Re: Questions

Messagepar HappyYogi » 16 Sep 2010, 21:59

@ixtlander
je trouve tes propos très sensés. Je suis ok à 100% avec ce que tu dis

ixtlander a écrit :Simplement, HappiYogi semblant s'accrocher terriblement à ses expériences passées et les regretter amèrement, alors peut-être que cela pourrait le soulager de considérer les choses de cette façon.

ça fait déjà un petit moment que j'ai laché-prise avec ces expériences. On dirait pas ? :D Lâcher-prise ne veut pas dire pour autant abandonner à tout jamais ; c'est pourquoi de temps en temps, le désir de revivre ces expériences ressurgit ... particulièrement dans des périodes un peu difficile comme cette rentrée 2010 le fut pour moi ... mais ça va aller :D Haut les coeurs !!! j'en ai traversé d'autres crénom !!! :D

regretter amèrement, non .... éprouver une certaine nostalgie, oui.... faudra surement que j'apprenne à lacher définitivement prise avec ces reliquats ...

Ce thread m'aura permis de comprendre pas mal de choses : les propos intéressants de sami que j'ai déjà souligné, mais aussi et surtout que pour se faire aider efficacement, il faut d'abord réussir à expliquer clairement ce qu'on cherche, mes expériences passées en l'occurrence. Et c'est bien le problème avec les expériences intérieures, c'est qu'on ne peut les décrire que par le biais de métaphore, sauf quand elles s'inscrivent dans le cadre d'une voie, d'une école dans quel cas le cadre est bien défini, mais ce n'est pas mon cas comme je l'ai dit au tout début tout ça m'est arrivé en auto-didact, quasiment sans effort en plus (autre élément qui favorise la thèse du karma que tu as énoncée ) ... Des métaphores donc, et les métaphores ... ben elles ont leurs limites quoi .... donc voilà, j'ai parlé d'extases car c'est ce qui me semblait correspondre le mieux à mon vécu mais tout le monde a interprété ça comme il pouvait ... et franchement, sauf votre respect messieurs/dames, j'ai bien vu que ça ne l'a pas fait :D
Même les échanges avec Sami où j'ai cru trouver une description d'une partie de mon vécu a montré ses limites....

Donc voilà. on va pas en faire tout un fromage :D

ixtlander a écrit :Je pensais, peut-être à tort que toi et moi serions d'accord au moins sur le fait qu'il ne fallait pas trop se poser de questions

Carrément d'accord !!! Mais en fait, à mon sens, cette phrase est d'une infinie subtilité. C'est le "trop" qui fait toute la nuance et la richesse de cette phrase. Jusqu'où se poser des questions sans trop s'en poser ... c'est à chacun de voir je crois

amitiés
HappyYogi
Messages : 40
Enregistré le : 01 Fév 2008, 17:55

Re: Questions

Messagepar HappyYogi » 16 Sep 2010, 22:23

supersankukai a écrit :Peux-tu, s'il te plait, éclairer cette phrase et nous dire comment, pour toi, la méditation joue son rôle vis à vis de notre karma.

Je peux essayer d'y répondre. Il y a plusieurs réponses :
- par la conscience : si ta méditation est du genre vipassana où tu cherches à te situer comme observateur de tes pensées et de tout ce qui surgit dans ton esprit, tu apprends à te connaitre, à connaitre tes fonctionnements intérieurs, tes réactions, à reconnaitre tes blocages. J'ose l'association blocage et karma. A partir du moment où tu les reconnais, où tu les mets à la lumière de ta conscience, fut-elle sans C majuscule, ceux-ci vont se dissoudre d'eux-même. Il faut aller jusqu'au bout par contre et ne pas se faire leurrer, mais en se faisant un minimum confiance et avec un brin d'intuition, ça le fait. En fait leur seul but dans ta vie est de te révéler qui tu es toi-même. Il en va de même pour tous les évènements extérieurs à soi que l'on pourrait qualifier de karmique. Ils n'ont pour seul but que de te révéler nos limites, qu'on s'est nous même infligés. A la base nous sommes infinis et sans limite, il n'y a que jouant le jeu de l'illusion et de l'ignorance, la leela, que le Soi s'est limité en individualités imparfaites
- par l'énergie : en méditation on devient réceptif à des énergies plus subtils. Les énergies cosmiques pénètrent par le chakra corronal et dissolvent d'elles-mêmes les impuretés.... Selon le corps d'énergie dans lequel s'inscrive ces impuretés, différents phénomènes se produisent pour les "évacuer" :
    - catharsis par laquelle elles se synthétisent dans les larmes pour définitivement s'évacuer des corps astral, éthérique et physique (il s'agit là plus de sous-produit karmique que de karma proprement dit)
    - révélations, prises de conscience fulgurantes ; l'ignorance recule, on comprends et on se libère
    - et bien d'autres
- changement de comportement ; avec la pratique de la médit, le mental se détend, on apprends à lacher-prise, à accueillir ce qui se présente plutôt que de s'y heurter systématiquement ; du coup ce qui "heurtait systématiquement" n'a plus de raison d'être et disparait.
- et bien d'autres

La méditation, à mon sens, c'est véritablement apprendre à reconnaitre qui l'on est véritablement ; le Soi

amitiés
Avatar de l’utilisateur
ixtlander
Messages : 80
Enregistré le : 11 Juil 2010, 01:07

Re: Questions

Messagepar ixtlander » 17 Sep 2010, 00:02

HappyYogi a écrit :Lâcher-prise ne veut pas dire pour autant abandonner à tout jamais ; c'est pourquoi de temps en temps, le désir de revivre ces expériences ressurgit ... particulièrement dans des périodes un peu difficile comme cette rentrée 2010 le fut pour moi ... mais ça va aller :D Haut les coeurs !!! j'en ai traversé d'autres crénom !!!


Je comprends vraiment... Même chose pour moi, mes voyages astraux, mes flashs, mes ressentis énergétiques et toutes ces expériences que je trouvais très excitantes me manquent parfois (Et encore, je n'ai pas tout perdu), lorsque je m'ennuie et trouve la vie trop banale, lorsque je m'empêtre dans mes problèmes matériels. Comme toi, c'est surtout une nostalgie que je ressens, et puis, peut-être aussi, une certaine inquiétude, la crainte d'avoir "regressé" ou de m'être laissé happer par les mirages du Samsara.


HappyYogi a écrit :faudra surement que j'apprenne à lacher définitivement prise avec ces reliquats ...


... ou pas ! Et s'il s'agissait en quelque sorte d'une "carotte" que toi ou quelque principe supérieur t'aurait accordée dans cette vie, pour te guider, te motiver, te recentrer sur ce qui importe vraiment et te rappeler la direction que tu dois prendre et les passages que tu dois retrouver et emprunter ? :wink:

HappyYogi a écrit :Carrément d'accord !!! Mais en fait, à mon sens, cette phrase est d'une infinie subtilité. C'est le "trop" qui fait toute la nuance et la richesse de cette phrase. Jusqu'où se poser des questions sans trop s'en poser ... c'est à chacun de voir je crois


Oui effectivement, la nuance est dans le "trop". Ca me rappelle une chose que j'ai lue ou entendu une fois, il y a longtemps, je ne sais plus de quelle source : cela disait (en gros) qu'il ne fallait pas brider les gens qui posent beaucoup de questions sur la spiritualité, sur l'âme et ce genre de choses, ceux qui cherchent à creuser plus loin, et qu'il fallait répondre à toutes leurs questions car ce sont eux qui trouveront le chemin de la libération.

Le "trop", signifie à mon sens, au détriment de la pratique au sens large, pratique de la Vie, pratique de la spiritualité, et pratiques énergétiques.


supersankukai a écrit :Peux-tu, s'il te plait, éclairer cette phrase et nous dire comment, pour toi, la méditation joue son rôle vis à vis de notre karma.


Je vais moi aussi y aller de mon petit commentaire même si ce n'est pas à moi que cette question est posée :)

Mon Maître m'a dit que la pratique du Kriya (je parle ici du Kriya Yoga de Babaji) brûlait "mécaniquement" le karma.
Avatar de l’utilisateur
sami
Messages : 1959
Enregistré le : 20 Aoû 2008, 14:45
Localisation : Isère
Contact :

Re: Questions

Messagepar sami » 17 Sep 2010, 00:28

Bonsoir,

ixtlander ::
Je ne suis pas sûr de comprendre ce que tu veux me dire. Est-ce ironique ? Je n'ai pas dit qu'il ne fallait pas chercher les causes, mais que c'était peut-être vain. Le peut-être indique clairement me semble-t-il que je n'en sais rien, c'est une hypothèse à envisager, simplement.


Ne tient surtout pas compte de ma façon de t’avoir répondu - c’était un test de pratique après avoir écrit sur la provocation. Je pense que tout le monde aime converser sur le fond d’une bonne ambiance - sinon on va tous rester sur la défensive en attendant qu’un jour, ça éclate dans tous les sens et plus personne aura envie de revenir - seul ceux qui sauront capables de transformer tout avec humilité.

Ce que tu dis ensuite est à considérer - chacun apporte de son expérience, de son vécu, de son amour pour sa recherche de vérité, et chacun pioche dans ce qu’il a besoin.

ixtlander ::
Simplement, HappiYogi semblant s'accrocher terriblement à ses expériences passées et les regretter amèrement, alors peut-être que cela pourrait le soulager de considérer les choses de cette façon. Encore une fois c'est une simple hypothèse et je n'ai certainement pas la prétention de lui donner des leçons...
En effet, je crois pas - je pense qu’il est capable de trouver ce qui est bon pour lui - il le précise par son acceptation à son dernier post.


Je suis d’accord que de se poser trop de question c’est pas forcément la chose à faire - dans l’Enseignement que je vis, c’est la pratique qui est essentielle car quand on envoie une pensée concentrée à un endroit «élevée», automatiquement elle nous reviendra avec des cadeaux pour celui qui est «sage» et qui dit être sage, c'est celui qui n'ignore pas le réceptif. Dans ces cadeaux, il y a la lumière de chaque chose - arrivée dans les plans éthériques, elle prend la forme dont ce que nous avons besoin suivant la demande consciente ou pas - c’est pour cela que la médiation et plus encore permet de puiser/s’approcher de la lumière à la Source même de la Conscience cosmique.

Concernant le karma, je suis loin de connaître ne serait-ce que 1% du sujet - je pense que ce qui est important pour des novices comme nous, ce n’est pas de savoir ce qui est positif ou négatif, bien ou mal, mais de les reconsidérer plus justement d’après la structure de l’être humain dans sa globalité. De ce point de vue qui se rapproche de notre être, on peut vraiment créer le lien entre notre Moi supérieur et de notre moi inférieur que l’on doit arriver à asservir par les vertus - le mettre au service du Ciel. De cette façon, le + et - ne sont plus considérer comme des éléments détachés de nous - je ne sais pas si je me suis bien exprimé !!!
Le karma est comme une banque où on rentre par nos pensées, sentiments, actions des énergies. Il y a donc une banque au Ciel dont Jésus a mentionné et une dans notre nature inférieur.
Notre moi infér. cache cet «argent» par des illusions - il a peur que l’on donne tout à notre Moi et devient vulnérable. C’est pour cela que l’on prend tellement d’assurances ici-bas - c’est par cette peur de tout que l’on crée des liens bien trop ancrées en bas.
On peut donc considérer qu’il existe un karma dans chaque plan - du plus grossier au plus subtil - c’est pourquoi par le travail des centres éthériques supérieurs en méditation, on doit le faire descendre dans les centres inférieurs, pour les éclairer, les renforcer, les stimuler - entrer dans un processus de purification, d’élévation, de vibrations pour que l’on entre dans le plan spirituel puis divin afin que les centres soient complètement absorber par le Feu Lui-même. La personnalité se voit ainsi engloutir ou fondre dans le Feu sacré.

J’ai lu Michel C, je pense qu’il a tout dit - réceptif - émissif - androgyne -
Dans le Yoga de Babadji, on se concentre sur le soleil - le fait de vouloir ressembler au soleil permet d’unir le principe masculin et féminin (soleil et lune) et dans cette union, on devient un être complet.
Si je vais trop dans le côté réceptif, je risque de ne plus avoir de lumière, et si je donne constamment, si je ne vis que par la volonté, je risque de devenir trop violent.
Quand on contemple le soleil, on se voit rayonner des rayons lumineux mais on ressent aussi nous revenir ses mêmes rayons - les recevoir pour amplifier notre Corps pour ensuite les projeter de nouveau.
C’est ainsi que l’on diminue notre karma qui se voit désillusionner par la lumière rayonnante.
Le chemin lui, se voit ensuite éclairer mais pas seulement pour cette vie-ci mais pour toute les prochaines.

Lumière :wink:
Tout profit et tout avantage, offre-les à autrui, Toute perte et toute défaite, prends-les à ton compte.

http://www.yoga-et-meditation.com
Avatar de l’utilisateur
philippe12
Messages : 1304
Enregistré le : 15 Fév 2009, 22:08
Localisation : isére france

Re: Questions

Messagepar philippe12 » 17 Sep 2010, 08:08

Bonjour a toutes et a tous

Aujourd hui est le premier jour du reste de ma vie

@
Elle semble mievre celle la :evil: :oops:

Pourtant c'est ce Qui m est venu ce matin pendant ma concentration ...happyyogi ne vis pas bien il zsemble regretter le passe

@Happyogi
Om shanti
Pratique :mrgreen: tu ne reviendra jamais
en arriere..et dans quelque temps tu devra lutter
Pour pratiquer contre ..l'indolence...

@Sami
Sympa ton // entre volonte et colere cela raisonne en moi

Au plaisir de vous lire
Namaste :love:
"Abhyâsa Vairâgyâbhyâm Tan-nirodhah"
Avatar de l’utilisateur
ixtlander
Messages : 80
Enregistré le : 11 Juil 2010, 01:07

Re: Questions

Messagepar ixtlander » 17 Sep 2010, 17:57

philippe12 une ? Où ça ? :D :wink:
Avatar de l’utilisateur
ixtlander
Messages : 80
Enregistré le : 11 Juil 2010, 01:07

Re: Questions

Messagepar ixtlander » 17 Sep 2010, 18:08

sami a écrit :Ne tient surtout pas compte de ma façon de t’avoir répondu - c’était un test de pratique après avoir écrit sur la provocation.


Mais j'ai rien dit moi ! :cry: :lol:

sami a écrit :Je pense que tout le monde aime converser sur le fond d’une bonne ambiance - sinon on va tous rester sur la défensive en attendant qu’un jour, ça éclate dans tous les sens et plus personne aura envie de revenir - seul ceux qui sauront capables de transformer tout avec humilité.


Ah, je retrouve notre sami, j'ai eu peur l'espace d'un instant ! :D

:coeur:
Avatar de l’utilisateur
sami
Messages : 1959
Enregistré le : 20 Aoû 2008, 14:45
Localisation : Isère
Contact :

Re: Questions

Messagepar sami » 18 Sep 2010, 19:24

Sami::
Et tant que le karma n'est pas liquidé, compris, le travail/réceptacle toujours pas accompli, je ne pourrai revivre ou tout simplement vivre des états qui sont les conséquence d'un effort, d'une attitude, d'une réception...

supersankukai ::
Peux-tu, s'il te plait, éclairer cette phrase et nous dire comment, pour toi, la méditation joue son rôle vis à vis de notre karma.


Bonsoir,
J'avais oublié de me pencher sur cette question qui je trouve est essentiel à celui qui cherche, celui qui met la conscience en première ligne de sa vie.
Alors, c'est sure que je suis loin de pouvoir y répondre mais on peut simplement échanger en toute humilité :wink:

Et si on laissait les chakras un instant malgré qu’Ajna a la capacité de détruire les énergies grossières -

Sans la méditation, nous sommes et seront toujours le jouet du temps et de l’espace.

La méditation comme je l’ai comprise par la suite, il faut pas mal de temps, n’est pas une pratique en réalité, mais une initiation, un enseignement intérieure qui permet de relier le moi - âme - Moi.

Lorsque l’on a relié le Ciel et la terre, les énergies subtils peuvent commencer à faire un travail de développement - c’est ce que l’on appelle évolution - involution.
L’évolution - c’est de commencer un travail conscient - de communication, de maitrise - aller du bas vers le haut - afin de se connaitre à travers nos faiblesses, nos défauts, nos qualités (l’analyse). Vient ensuite la connaissance de nos corps et les besoins de ces corps - le corps physique n’est que le réceptacle de tous les autres corps.

L’involution, c’est du haut vers le bas - la synthèse - à travers la méditation, grâce à cette force en nous de pouvoir se trouver directement en haut, permet d’avoir une vue générale, de pouvoir se fusionner au Créateur, de devenir riche et vivant à travers l’univers tout entier - fusionner le soleil et la lune n’est qu’une synthèse de tout ce que nous sommes vers une nouvelle naissance.

En méditation, nous sommes coupés d’émotion et de pulsion mentale inférieure, l’âme peut affluer sur nos corps inférieure pour les harmoniser, les aligner sur le point central de l’Esprit - on entre alors dans le domaine de la super-conscience.
La super-conscience est le soi qui, dans la connaissance et la conscience de ce que le soi ressent, entend, voit avec pureté, avec une stabilité dans la pureté - c’est ainsi que les extases peuvent apparaitre car il ne peut y avoir des extases dans les impuretés.
On ne parle pas de souffrance dans ces plans-là, on parle de beauté et si on bouleverse ces plans qui appartiennent à la super-conscience, on se retrouve automatiquement dans la souffrance, symbole d’impureté.
Le méditant ensuite prend conscience que la cause de la souffrance ne se trouve pas à l’extérieur de lui - elle se trouve simplement dans un déséquilibre, un ou des bouleversements, la dysharmonie entre l’esprit et la matière qui entraine ensuite tout un cycle - loi du karma/roue des vies à des plans inférieures - plaisirs, confort, misère, matériels...
:wink:
Tout profit et tout avantage, offre-les à autrui, Toute perte et toute défaite, prends-les à ton compte.

http://www.yoga-et-meditation.com
Avatar de l’utilisateur
philippe12
Messages : 1304
Enregistré le : 15 Fév 2009, 22:08
Localisation : isére france

Re: Questions

Messagepar philippe12 » 19 Sep 2010, 22:24

merci Sami
:coeur:
merci de ne pas dormir et d 'etre une lumiere dans notre nuit.
:idea:

un petit partage ...ma douce a commnce ( en plus du yoga...un cours de ""relaxation"" voici la 1° recette

1-Ayez confiance en vous
Sans estime de soi, point de qualité de vie. Déterminez vos forces et vos faiblesses, acceptez-les et tirez-en parti.

2. Acceptez les compliments
Plusieurs d'entre nous avons de la difficulté à accepter les compliments que l'on nous fait : nous avons tous besoin de nous rappeler de signes de reconnaissance positifs, d'autant plus lorsque nous vivons des moments difficiles.

3. Entretenez vos relations familiales et amicales
Manquer d'égard envers ces personnes, c'est peut-être se priver de partager nos joies et nos peines.

4. Offrez votre aide et acceptez d'en recevoir
Les relations avec nos amis et les membres de notre famille sont renforcées lorsqu’elles sont « mises à l’épreuve ».

5. Établissez un budget réaliste
C'est un moyen d'éviter des problèmes financiers, qui sont souvent une source de stress. Souvent, nous dépensons pour les choses « souhaitées » plutôt que pour les choses nécessaires.

6. Faites du bénévolat
S'engager dans des activités qui sont importantes à nos yeux nous procure un sentiment d'utilité et de satisfaction.

7. Gérez efficacement votre stress
Nous avons tous des éléments stressants dans notre vie mais nous devons apprendre à les surmonter afin de conserver notre santé mentale.

8. Trouvez la force dans le nombre
Le fait de partager un problème avec des personnes qui ont vécu des expériences semblables peut nous aider à trouver une solution et à nous sentir moins isolé.

9. Soyez à l'écoute de vos émotions
Nous avons tous besoin de trouver une façon constructive d'exprimer notre colère, notre peine, notre joie et notre peur.

10. Soyez en paix avec vous-même
Apprenez à vous connaître, trouver ce qui vous rend vraiment heureux et cherchez un équilibre entre ce que vous pouvez et ne pouvez pas changer.

:mrgreen:
je suppose que nous devons etre capable de faire tout ca ...avant de pouvoir commencer ... donc j' irai dans quelques années :reveur:



bon c 'est l heure de ma pratique :smile:
au plaisir de vous lire
namaste
:love:
"Abhyâsa Vairâgyâbhyâm Tan-nirodhah"
Avatar de l’utilisateur
sami
Messages : 1959
Enregistré le : 20 Aoû 2008, 14:45
Localisation : Isère
Contact :

Re: Questions

Messagepar sami » 20 Sep 2010, 05:46

Bonjour,

Merci à toi - Une petite séance sur l’Amour - le commencement de l’élargissement de la conscience - attention de ne pas non plus comprendre l’amour comme moyen de se satisfaire, c’est tout là le piège.
On veut accepter, puis aider pour recevoir en retour - on ressent une dilatation mais le karma nous rappelle à l’ordre par des chagrins, des trahisons... et si la personne ne voit toujours pas le lien fort de ce qu’est le sens du véritable amour, le moi inférieur en profitera d’autant plus et réussira même à faire comprendre un amour inférieur.

L’amour auprès des Maîtres est un état de conscience - comprendre pourquoi on vit avec telle personne, pourquoi je dois apprendre à m’améliorer, faire des efforts avec cette personne, pourquoi accepter d’avoir mériter cette vie, trouver le lien pour m’élever avec vertus, et m’instruire dans ce moment sur la loi des causes et conséquences pour m’éveiller et préparer déjà ma prochaine incarnation.

Quand on vit avec une personne, celle-ci représente symboliquement le Père céleste ou si c’est une femme, la Mère divine. Quand on a à l’esprit cette conscience, un lien fort nous unit au Père et à la Mère qui ensuite continue à trouver, à élargir un passage pour déverser sur celle/celui qu’on aime - dans une harmonie qui trouve une chaleur intense et toujours plus harmonieuse et mystérieuse - la Lumière, ma deuxième épouse :lol:
:wink:
Tout profit et tout avantage, offre-les à autrui, Toute perte et toute défaite, prends-les à ton compte.

http://www.yoga-et-meditation.com
HappyYogi
Messages : 40
Enregistré le : 01 Fév 2008, 17:55

Re: Questions

Messagepar HappyYogi » 20 Sep 2010, 12:25

Bonjour à tous,

J'en rajoute une petite couche à ce sujet car j'ai retrouvé le texte dont j'ai parlé au début et qui m'a parlé par rapport à mon vécu en méditation.
Je pense qu'il ne vous laissera pas indifférent :D

LES CHAKRAS

Le micocosme

Toute la tradition ésotérique se réfère à l'homme en tant que microcosme; elle entend par là que l'homme, avec ses multiples facettes, est un micro-cosmos. Ceci est une réalité. Mais l'homme, à cause de ses "corps" et surtout à cause des chakras, est plus qu'un microcosme; il est un passage vers les dimensions supérieures.

L'homme, grâce à certains corps qui font partie intégrante de son individualité peut, d'une part, visiter la dimension qui lui est immédiatement inférieure et, d'autre part, à l'aide des chakras, accéder aux dimensions de l'Eternité.

Sous l'effet de certains exercices et d'un immense travail spirituel, il peut faire se fusionner certains chakras et atteindre ainsi d'autres dimensions. Cette fusion est comme une synthèse, un retour à la source qui les a engendrés.

Quand cette fusion a lieu, elle fait baigner l'être, dans la lumière, la vérité, l'essence même de la dimension atteinte.

Beaucoup d'expériences mystiques sont le résultat de ces fusions et, dépendant de la qualité de l'expérience, du type d'émotions perçues, de l'intensité de la communion de l'être avec le plan atteint, du message sous-jacent à ce contact, on peut ainsi définir le niveau de l'expérience en termes de dimensions.

A titre de référence, pour tous ceux qui ont vécu ces fusions temporaires et qui ne savaient pas comment situer leurs expériences, voici un bref exposé.

Précisons avant d'aborder la nomenclature des différentes fusions que ces fusions ne constituent pas des initiations majeures. Pour qu'il y ait initiation majeure, il faut qu'il y ait fusion permanente en l'identité, et ceci s'accomplit grâce à la reconnaissance de l'Identité, à l'accession au plan qui lui correspond, à l'effacement du karma, à la réception d'un nouveau corps et à la fusion totale de l'être qui devient comme "un diamant foudre" grâce à l'application du sceptre initiatique du degré atteint. Ceci dit, chaque fusion temporaire devient pour celui qui la vit, une source d'élargissement de la conscience et donne aux chakras une activité accrue, lui permettant de saisir, quand le disciple est prêt, l'occasion d'une véritable initiation.

    Quand le chakra de la glande pinéale et du troisième oeil fusionnent, le mystique la cinquième dimension. Ceci veut dire qu'il accède momentanément au plan du Mouvement Eternel qui se manifeste par un bain de lumière de poussière dorée, vivante, vivifiante, joyeuse et éminemment consciente.

    Quand le chakra de la glande pinéale, du troisième oeil et de la gorge fusionnent , le mystique atteint la sixième dimension.Il accède au plan du Vide Eternel qui se manifeste justement par l'expérimentation du vide transcendant, de la paix et de la béatitude en samadhi, de l'extase Bouddhique.

    Quand le chakra de la glande Pinéale du troisième oeil, du sexe et de la gorge fusionnent, le mystique atteint dimension la septième dimension. Il accède au plan de l'Indéfini éternel. Les lumières sont chatoyantes, les forces sont animées, les anges et les dieux communiquent leurs particularités et le mystique se sent partie intégrante de ces divinités. Tous les dieux mythologiques étaient des représentations des êtres de la septième dimension.

    Quant à la fusion du sacrum et du lotus, elle permet au mystique d'accéder à la huitième dimension, soit l'Unicité Eternelle. Il est ce moment en présence de ce que l'on nomme, dans la tradition chrétienne, Dieu le Père. Il vit, à ce moment, un contact réel au niveau de la Présence. Il se sent au coeur de l'Essence Primordiale. C'est comme si une coquille, où une amande, s'ouvrait et qu'il se retrouve instantanément au sein d'une présence aimante et aimée dans une douce lumière divinement sublime.

En ce qui concerne les autres fusions ultérieures donnant accès aux dimensions neuf, dix, onze et douze, elles n'ont lieu que lors d'initiations majeures car elles participent de l'expansion de l'Essence de la Divinité.

L'homme

L'homme n'est pas, malgré l'apparence, un bloc monolithique fait tout d'une pièce de matière. Toute la tradition ésotérique est d'accord sur ce point mais le nombre de "corps" et l'appellation de chacun des corps différera selon les traditions. Seule l'expérimentation au sein du vivant laboratoire permet d'évaluer la véracité de cet exposé. Nos sens sont "trompeurs", certes, mais quand l'individu a travaillé son sensorium intérieur, il peut s'y fier davantage qu'à ses sens. Ce qui est fascinant dans l'homme est qu'il est en constante expérimentation. La vie, qui peut sembler morne à la plupart des individus, sera palpitante pour celui qui se sert de sa présence en la vie, pour explorer les divers "possibles" de sa propre existence.

Même une personne couchée sur un lit d'hôpital peut en tout temps se servir de "son champ". Il est quantité d'expériences qui peuvent être faites pour ainsi découvrir toutes les avenues qui s'offrent au Vivant.

Disons , en ce qui nous concerne présentement, que chacun des corps est en relation avec la dimension d'où sa substance est tirée et cette relation est établie au moyen des chakras. Cette notion nous vient concrètement de la tradition indienne mais est une "constante" dans l'expérimentation individuelle. Ces centres peuvent être observés par l'expérimentation et peuvent être stimulés par l'utilisation de certains sons, de certaines substances et par un travail constant sur l'élargissement de la conscience. On énumère en général sept chakras et en ceci je diffère d'opinion. A chacun de faire sa propre exploration et de constater le nombre et la situation des chakras qu'il perçoit.

Sans vouloir rétrécir ni augmenter indûment leur nombre, l'expérience me permet de croire que l'humain peut manifester à lui seul autant de chakras ou centres de conscience qu'il contient d'atomes dans tous ses corps. Mais cet état n'est pas l'état normal de l'homme car il se situe sur le plan de l'Illumination Cosmique et est l'effet de l'application du Sceptre Initiatique.

Les chakras sont en général des voies d'accès aux plans auxquels ils appartiennent.

1) Le chakra du bas-ventre

Il est en relation avec l'aspect "forme" de la deuxième dimension.

2) Le chakra du plexus-solaire

Il est en relation avec la deuxième dimension en ce qui concerne l'aspect "espace".

3) Le chakra de la gorge

Il est en relation avec l'aspect "homme-femme" de la septième dimension.

4) Chakra du troisième oeil

Il est en relation avec l'aspect "éternel" de la quatrième dimension.

5) Le chakra de la grande pinéale

Il est en relation avec l'aspect "temps" de la quatrième dimension.

6) Le lotus au-dessus du crâne

Il est en relation avec l'aspect "vide", aspect subi de la cinquième dimension.

7) Le chakra du sexe

Il est en rapport avec l'aspect "espace" de la quatrième dimension.

Le sacrum au bas de la colonne vertébrale

Il est en relation avec l'aspect "inertie" de la première dimension.



Le chakra du dessus de la tête se joint parfois au chakra le plus bas, soit le sacrum.

La cause en est le mouvement éternel de la cinquième dimension associé à "l'inertie formelle" de la première, qui créent instantanément un passage énergétique appelé KUNDALINI. Ces deux chakras fusionnent pendant cette période et permettent un contact direct avec la huitième dimension qui est l'Unicité éternelle. Ceci est possible grâce au corps spirituel qui a son accès en haut et en bas. Quand le centre du haut s'anime sous l'impulsion spirituelle il annule le haut et le bas en l'activité de Kundalini. Kundalini est la force vitale qui, en temps ordinaire, se tient roulée comme un serpent au bas de la colonne vertébrale et son énergie ne manifeste que sa plus simple expression. Dans cet état léthargique, elle est en communication avec la première dimension dont l'inertie en est la principale caractéristique. Donc,quand le haut et le bas se confondent en l'activité de Kundalini, un nouvel accès à la huitième dimension se découvre et l'être se retrouve instantanément dans l'Unité Fondamentale et Primordiale de la huitième dimension. C'est le "feu spirituel" qui en allumant "le feu vital", ramène l'être à l'état primordial de l'Energie Divine en son principe unitaire.

Avant de clore cet aspect de l'homme, j'aimerais souligner au lecteur le fait important concernant l'être psychique ou être spirituel. Bien que le centre du sommet du crâne et celui du sacrum soient ceux qu'il anime de façon particulière, son siège en l'homme se trouve dans le Coeur. Le Coeur est donc le temple de l'Enfant Divin en nous.
_________________
Shantidas


Avatar de l’utilisateur
sami
Messages : 1959
Enregistré le : 20 Aoû 2008, 14:45
Localisation : Isère
Contact :

Re: Questions

Messagepar sami » 20 Sep 2010, 17:31

Comme j’aime bien la pratique, j'essaierai de donner le côté pratique de ton texte HappyYogi :oops:

Il y a une chose importante à noter quand même - c’est le gaspillage des forces dans la journée - garder un équilibre le plus stable possible, cela ne veut pas dire de se tenir droit comme un zombie, veiller à rester vigilant sur les plus petites choses, garder une conscience éveillée sur le monde spirituel qui nous oblige à nous élever subtilement pour nous enrichir de l’intérieure et ensuite entrer en méditation à des heures où notre estomac est le moins rempli possible.

La fusion ne s’opère pas simplement avec les chakras, la concentration. C’est bien avant cela - trouver toujours à se manifester avec une harmonie de l’intérieure à l’extérieure - puis trouver une harmonie de l’extérieure vers l’intérieure - viendra ensuite de l’intérieure vers l’intérieure - trouver c’est se mettre à la même longueur d’onde de l’entité, de la couleur, du paysage, du but divin, du chakra, une onde précise, exacte que l’on vibre à l’unisson, à s’identifier, donc à se fusionner pour ne devenir qu’un avec l’objet - c’est cela le début de la connaissance.

À partir de là, tout est envisageable quand on se retrouve dans le Soleil - plus aucune illusion se met en travers de Lui et nous - les forces vibrent ensuite de l’intérieure vers l'intérieure, la vie vibre tout simplement à partir, au coeur du Feu - la prière est ainsi possible et réalisable car elle résonne de l’intérieure du coeur.

Quand on a la lumière dans la tête (la matière éthérique du cerveau) - Ajna et Sahasrara, alors on peut descendre dans les autres centres avec plus de précision, plus de vie, plus d’intensité que lorsque la lumière les éclaire, ils tournent à une telle vitesse, une telle rapidité que l’on ne les ressent plus tourner, mais que l’intensité de vie qui s'imprègne dans les moindres de nos cellules qui à leur tour se mettent en fusion. Nous devenons le Cosmos lui-même :wink:

OM
Tout profit et tout avantage, offre-les à autrui, Toute perte et toute défaite, prends-les à ton compte.

http://www.yoga-et-meditation.com
HappyYogi
Messages : 40
Enregistré le : 01 Fév 2008, 17:55

Re: Questions

Messagepar HappyYogi » 20 Sep 2010, 22:47

Merci pour ta réponse Sami.

Perso c'est bien le premier texte que je lis où on parle de fusion de chakras. Tu connaissais déjà ce concept ?
Avatar de l’utilisateur
sami
Messages : 1959
Enregistré le : 20 Aoû 2008, 14:45
Localisation : Isère
Contact :

Re: Questions

Messagepar sami » 21 Sep 2010, 05:57

HappyYogi ::
Perso c'est bien le premier texte que je lis où on parle de fusion de chakras. Tu connaissais déjà ce concept ?


Bonjour,

En effet, je connais un peu ces fusions sans réussir à m'en rapprocher assez pour la vivre pleinement - je goûte sans être parvenu au dernier stade - mais en réalité, il reste très vague d’où l’intérêt de prendre des vrais sources - j’ai même envie de dire que ça ne veut rien dire tant que je n’arrive pas à me régaler d’un texte, alors, je prends beaucoup de distance.
exple :
Il accède au plan du Vide Eternel qui se manifeste justement par l'expérimentation du vide transcendant, de la paix et de la béatitude en samadhi, de l'extase Bouddhique.


En réalité, chaque chakra possède sa propre demeure dans l’Océan cosmique - il est relié à d’autres par des rayons -c’est un amour et une pureté intense qui les relie. Quand on «déplace» un chakra pour le fusionner avec un autre, il y a une raison, il faut faire attention de ne pas dérégler les forces de la nature car on ne déplace pas qu'une énergie mais la propre demeure/véhicule du chakra - ça, il ne le dit pas :marteau:
Je suis entrain d’expérimenter justement par Ajna dans Sahasrara puis jusqu’au plexus solaire - mais je ne fais pas tout en même temps, je procède par chakra.
Quand on va rendre visite chez quelqu’un, on ne passe pas par tous nos amis, c’est la même chose. De plus, on rapporte toujours quelque chose, on se fait beau et propre, on met des vêtements élégants et simple, on est propre ect... après il y a tout un état de sacré à trouver, u sentiment sacré...et le chakra en question ne nous reçoit pas comme ça aussi. Il est d’abord prévenue par une aimante attirance d’émanations akashique, de chaleur et de lumière et la conscience s’éveille au fur et à mesure que notre coeur s’enflamme, empressé de se retrouver - la volonté ensuite en action permet cela sinon on reste que dans les sensations.

On se rend vraiment compte que tout est relié, tout s’enfile les uns dans les autres et c’est ce travail qui devient essentielle à son évolution. Ce qui est difficile, en tout les cas pour moi, c’est quand je sors de méditation et de régler mon quotidien à la contemplation reçue.
Car on doit faire attention que tout reste lié, sinon les forces s’en vont retrouver leur propre vibrations.

C’est tout une science Kundalini :smile:

OM
Tout profit et tout avantage, offre-les à autrui, Toute perte et toute défaite, prends-les à ton compte.

http://www.yoga-et-meditation.com
Avatar de l’utilisateur
Denis
Site Admin
Site Admin
Messages : 13391
Enregistré le : 23 Juil 2004, 19:19
Localisation : Grimaud
Contact :

Re: Questions

Messagepar Denis » 21 Sep 2010, 15:56

La fusion ne s’opère pas simplement avec les chakras, la concentration. C’est bien avant cela - trouver toujours à se manifester avec une harmonie de l’intérieure à l’extérieure - puis trouver une harmonie de l’extérieure vers l’intérieure - viendra ensuite de l’intérieure vers l’intérieure - trouver c’est se mettre à la même longueur d’onde de l’entité, de la couleur, du paysage, du but divin, du chakra, une onde précise, exacte que l’on vibre à l’unisson, à s’identifier, donc à se fusionner pour ne devenir qu’un avec l’objet - c’est cela le début de la connaissance.


Oui, cela est une très belle chose.
Il nous faut aller souvent dans des lieux pour méditer. N'allez pas toujours aux même endroits sinon ils deviennent familiers et on ressent moins de choses (au début du moins, après c'est autre chose...)
Là asseyez vous le dos droit et laissez le lieu apparaitre en vous, arrivez à sentir sa vibration, sa vitesse, ses subtilités, ses caractéristiques, tout cela n'est pas intellectuel, c'est bien le lieu qui entre en vous, vous l'inspirez et il vous inspire !

La chose est très bien expliquée dans un texte très connu, suffit juste de le lire comme il faut :roll:

les Yoga Sutra de Patanjali
Regardez le chapitre III De la puissance du Yoga, la méthode est parfaitement expliquée et quelques possibilités sont citées...
Puis quand la chose va vous parler, étudiez le Vijnana Bhairava Tantra, il ne parle finalement que de ça…
Dieu nous donne ce dont il veut qu'on se serve, pour aller vers lui.
Stages Yoga 2018
Retraite Yoga 2018
HappyYogi
Messages : 40
Enregistré le : 01 Fév 2008, 17:55

Re: Questions

Messagepar HappyYogi » 21 Sep 2010, 17:46

Hello,
Denis a écrit :
La fusion ne s’opère pas simplement avec les chakras, la concentration. C’est bien avant cela - trouver toujours à se manifester avec une harmonie de l’intérieure à l’extérieure - puis trouver une harmonie de l’extérieure vers l’intérieure - viendra ensuite de l’intérieure vers l’intérieure - trouver c’est se mettre à la même longueur d’onde de l’entité, de la couleur, du paysage, du but divin, du chakra, une onde précise, exacte que l’on vibre à l’unisson, à s’identifier, donc à se fusionner pour ne devenir qu’un avec l’objet - c’est cela le début de la connaissance.

Oui, cela est une très belle chose.
Il nous faut aller souvent dans des lieux pour méditer. N'allez pas toujours aux même endroits sinon ils deviennent familiers et on ressent moins de choses (au début du moins, après c'est autre chose...)
Là asseyez vous le dos droit et laissez le lieu apparaitre en vous, arrivez à sentir sa vibration, sa vitesse, ses subtilités, ses caractéristiques, tout cela n'est pas intellectuel, c'est bien le lieu qui entre en vous, vous l'inspirez et il vous inspire !

J'ai du mal à vous suivre tous les 2 ; pour moi ce que vous décrivez c'est de l'ordre du ressenti, des capacités médiumniques, et ça a beau nécessiter le mêmes genre de qualité mentale (et autre) que la méditation, les buts sont, pour moi, complètements différents.
Ressentir c'est rester "bassement matériel", même sur un chakra (le soleil je ne dis pas par contre :) ) alors que Samadhi (qui est la suite logique de dhyana) transcende complètement la matière, les sens et même les concepts ... non ?


Denis a écrit :N'allez pas toujours aux même endroits sinon ils deviennent familiers et on ressent moins de choses

Ce passage renforce l'idée que vous parlez bien de ressenti.

C'est curieux ; j'ai l'impression qu'on ne parle pas de la même choses
Avatar de l’utilisateur
Denis
Site Admin
Site Admin
Messages : 13391
Enregistré le : 23 Juil 2004, 19:19
Localisation : Grimaud
Contact :

Re: Questions

Messagepar Denis » 21 Sep 2010, 18:31

Je ne parle pas de samadhi, mais bien de la méditation.
La méditation est un flux de conscience concentré sur un objet ou sur un non objet comme l'esprit par exemple.
Cela est le "premier" stade de la méditation.
Avec la pratique cette concentration prolongée va nous emporter dans autre chose bien plus intérieur.
Mais tout passe par la perception direct des objets. Quand l'esprit se met en harmonie avec un lieu, qu'il vibre à l'unisson avec, c'es t une ouverture de l'esprit sublime qui apparait, la sensation est réelle et forte.
Le samadhi est un trou noir duquel rien ne revient même pas un souvenir. C'est un trou dans ta vie d'homme, dans ton histoire, un abysse parfait. Rien en montre que tu es entré dedans, aucune trace en sortie et aucun souvenir... Peut-être quelque chose en toi qui te laisse dans l'expectative et une plus grande fragilité...
Dieu nous donne ce dont il veut qu'on se serve, pour aller vers lui.
Stages Yoga 2018
Retraite Yoga 2018
Avatar de l’utilisateur
philippe12
Messages : 1304
Enregistré le : 15 Fév 2009, 22:08
Localisation : isére france

Re: Questions

Messagepar philippe12 » 21 Sep 2010, 20:03

Bonjour a toutes et a tous

Bonne lecture
http://tantra.fr/texte/VBT.htm

... le coucher de soleil est
....Magnifique....


Au plaisir de vous lire
Namaste :love:
"Abhyâsa Vairâgyâbhyâm Tan-nirodhah"
Avatar de l’utilisateur
Odile
Messages : 2024
Enregistré le : 21 Aoû 2009, 10:50

Re: Questions

Messagepar Odile » 21 Sep 2010, 20:07

Denis a écrit :J
Le samadhi est un trou noir duquel rien ne revient même pas un souvenir. C'est un trou dans ta vie d'homme, dans ton histoire, un abysse parfait. Rien en montre que tu es entré dedans, aucune trace en sortie et aucun souvenir... Peut-être quelque chose en toi qui te laisse dans l'expectative et une plus grande fragilité...


s'il n'y a aucun souvenir, je ne vois pas la raison d'être fragilisé ou d'être dans l'expectative... ou alors une perception plus fine... :mefie: pour moi, c'est plutôt l'inverse, c'est lorsqu'il y a un souvenir que l'on peut être dans cet état...
Ce n'est pas en regardant la lumière qu'on devient lumineux, mais en plongeant dans son obscurité...
Avatar de l’utilisateur
Denis
Site Admin
Site Admin
Messages : 13391
Enregistré le : 23 Juil 2004, 19:19
Localisation : Grimaud
Contact :

Re: Questions

Messagepar Denis » 21 Sep 2010, 21:36

Peut-être que le vide laisse vide... :wink:

Philippe le texte du Vijnana Bhairava Tantra est aussi là : viewtopic.php?f=15&t=957 :wink:
Dieu nous donne ce dont il veut qu'on se serve, pour aller vers lui.
Stages Yoga 2018
Retraite Yoga 2018
Avatar de l’utilisateur
lorkan739
Messages : 3790
Enregistré le : 07 Nov 2008, 12:07
Localisation : Lambesc (04)

Re: Questions

Messagepar lorkan739 » 21 Sep 2010, 22:14

Pour faire le lien par mon imagination entre ce post et vijnana-Bhairava tantra...J'adore cette traduction !


Le verset qui me fait penser à la fusion de Chakras est celui ci :

Si l’on médite sur les catégories subtiles ainsi que sur les catégories très subtiles, incluses dans son propre corps, ou bien sur celles de l’univers comme si elles se résorbaient les unes dans les autres, finalement la suprême Déesse se révèlera.

L'état qu'induit la méditation intèrieur-extèrieur-intèreur :

En vérité, que l’on évoque parfaitement, de façon sumultanée dans sa totalité, soit l’univers, soit son propre corps comme s’il était fait de conscience. Alors, à l’aide d’une pensée sans dualité, on obtiendra le suprême Éveil.

Sami, la technique que tu m'as offerte est vraisemblablement celle-ci :

O Bienheureuse ! les sens anéantis dans l’espace du cœur, l’esprit indifférent à toute autre chose, celui qui accède au milieu de la coupe bien close des lotus atteindra la faveur surprême.



... le coucher de soleil est
....Magnifique....


Bientôt, la pleine lune... "un moment de respiration dans le cycle du temps, un espace en suspend dans lequel cet équilibre jour/nuit nous invite à nous poser, à réconcilier les contraires en nous et à nous imprégner de cette « harmonie ». "
:coeur:

http://www.esprit-chamanique.com/astrol ... inoxe.html
Om
HappyYogi
Messages : 40
Enregistré le : 01 Fév 2008, 17:55

Re: Questions

Messagepar HappyYogi » 21 Sep 2010, 22:26

Ceci n'est qu'un extrait d'un article plus vaste et qui est tout simplement excellent !!!
Comment atteindre la Samâdhi ?

Il existe de nombreux types de techniques méditatives : leur efficacité dépendra simplement de la compatibilité entre vous-même et cette technique.

On peut placer son attention sur le Hara, le chakra du coeur, le troisième oeil et le sommet de la tête. Il y a la méditation Kriya. Les expériences de Samâdhi qui se produisent lorsqu’on se concentre sur chacune de ces portes varient notablement. Les expériences de Samâdhi qui se produisent à partir du Hara ont une qualité terreuse et ancrée très prononcée. A partir du coeur, la Samâdhi se présente dans une douceur et une extase inexprimables. A partir du troisième oeil, l’expérience de Samâdhi est fraîche et lumineuse. A partir du chakra du sommet de la tête, elle peut être immensément choquante.

Il peut être intéressant de noter que des expériences de Samâdhi se produisent dans des sports à forte intensité, dans l’acte sexuel et dans les arts, tels la danse, la musique, la peinture, etc. Toutefois, étant donné que dans ces contextes, l’individu est totalement privé d’entraînement direct, il se peut qu’il connaisse une grande confusion en réponse à l’évènement. Si la Samâdhi se déroule dans le contexte d’une authentique école des mystères, au moins, il aura eu un entraînement conscient pour l’y préparer.

Un être humain faisant l’expérience de la Samâdhi sera transformé à jamais. Cette expérience représente une liberté océanique allant au-delà de tout ce qui pourrait être décrit et c’est la raison pour laquelle cet évènement hantera l’individu et ne pourra que le propulser dans la recherche de situations et de conditions dans lesquelles la Samâdhi pourra se reproduire.

Encore et toujours. Jusqu’à ce qu’un jour, le chercheur disparaisse à jamais et ne revienne plus.

Andreas Mamet


http://www.meditationfrance.com/archive/meditation/samadhi.htm
Avatar de l’utilisateur
lorkan739
Messages : 3790
Enregistré le : 07 Nov 2008, 12:07
Localisation : Lambesc (04)

Re: Questions

Messagepar lorkan739 » 21 Sep 2010, 22:32

Extrait de ton lien fort interressant :

En Inde, il existe une technique spirituelle qui a pour objectif d’aider le méditant à naviguer vers le but final, l’ultime « ici et maintenant », la Samâdhi. On appelle cette technique « neti, neti ». Cela signifie « ni ceci, ni cela ». A chaque fois que le méditant détecte une identité qui émerge en lui, on lui conseille de penser « Je ne suis pas ceci ». L’identité suivante survient et à nouveau, le méditant pense : « Je ne suis pas cela ».

;) :coeur:
Om
HappyYogi
Messages : 40
Enregistré le : 01 Fév 2008, 17:55

Re: Questions

Messagepar HappyYogi » 21 Sep 2010, 22:46

Autre extrait qui je l'espère pourra décentrer le débat de ma petite personne (après avoir lu ce texte, j'ai honte :oops: )

Il peut être intéressant de noter que des expériences de Samâdhi se produisent dans des sports à forte intensité, dans l’acte sexuel et dans les arts, tels la danse, la musique, la peinture, etc.

Je crois pouvoir avancer sans trop me tromper qu'on peut vivre des expériences de Samadhi en contemplant des paysages, des tableaux de maitre, certaines musiques .... l'expérience de Samadhi est plus courante que ce qu'on pourrait penser ; de là à s'établir fermement dans le Samadhi et devenir un libéré vivant ... c'est une autre histoire ...
Avatar de l’utilisateur
lorkan739
Messages : 3790
Enregistré le : 07 Nov 2008, 12:07
Localisation : Lambesc (04)

Re: Questions

Messagepar lorkan739 » 21 Sep 2010, 23:05

En lisant cela, je me souviens...
Après un acte sexuel , dès que mes yeux se posait sur elle, je fondais de l'intèrieur ; c'étais insoutenable et bon à la fois
Je détournait mon regard et puis je le reposait sur elle encore et encore.


lien
Je me suis assis en méditation et me suis concentré sur un point situé à 5 centimètres au-dessus de ma tête, en visualisant une flamme.


J'ignore si c'étais une expèrience de Samadhi. Mais je l'aimais tant, elle était ma flamme, ma lumière, le centre de mon être.
:coeur:

C'était pour recentrer le débat sur ma personne :D
Om
Avatar de l’utilisateur
Odile
Messages : 2024
Enregistré le : 21 Aoû 2009, 10:50

Re: Questions

Messagepar Odile » 21 Sep 2010, 23:08

Une autre version du Samadhi selon le bouddhiste Ajahn Chah... :reveur:

"Samadhi est capable d’apporter au méditant beaucoup de bienfaits, mais il peut aussi causer beaucoup de mal. On ne peut pas dire que samadhi n’apporte que l’un ou que l’autre. Pour quelqu’un qui manque de sagesse, samadhi est plein de périls ; mais pour celui qui est sage, samadhi peut apporter de grands bienfaits, il peut conduire à la vision pénétrante.

Ce qui peut être dangereux pour le méditant, c’est l’absorption dans le samadhi (jhana), la concentration avec un calme profond et soutenu. Ce type de samadhi apporte une grande paix. Là où il y a paix, il y a la joie. Quand la joie est présente, apparaissent l’attachement et le désir de s’en saisir. Le méditant ne veut plus contempler autre chose, il se complaît dans cette sensation agréable.

Si nous pratiquons depuis longtemps, nous avons pu développer la capacité d’entrer très facilement dans ce type de samadhi. Aussitôt que nous commençons à nous concentrer sur l’objet de notre méditation, l’esprit entre dans un état de calme, et nous ne voulons plus ressortir de cette sensation de calme pour aller étudier autre chose. Nous restons piégés par ce sentiment de bonheur. C’est un danger pour quiconque pratique la méditation.

Nous devons utiliser « upacara samadhi » (la concentration d’approche) : là, nous entrons dans le calme et lorsque l’esprit a atteint un niveau de calme suffisant, nous « sortons » et observons les activités extérieures. (Par « activités extérieures », nous entendons toutes les impressions sensorielles, par opposition à « l’inactivité intérieure » de l’absorption – jhana – où l’esprit ne « sort » pas vers les impressions sensorielles extérieures).

Regarder les sensations extérieures avec un esprit apaisé peut nous ouvrir à la sagesse. C’est très difficile à expliquer et à comprendre, parce que cela ressemble presque à la pensée et à l’imagination ordinaires. On pourrait penser que si une pensée est présente, alors l’esprit n’est pas en paix, mais dans ce cas, la pensée prend place au sein même du calme. La contemplation est présente, mais elle ne perturbe pas la paix de l’esprit. Nous pouvons évoquer une pensée afin de la contempler. Nous apportons la pensée à la conscience afin de pouvoir l’étudier en profondeur ; ce n’est pas une idée qui arrive au hasard ou qui s’invite à notre esprit, c’est quelque chose qui émerge d’un esprit en paix. Cela s’appelle « la conscience dans le calme et le calme dans la conscience ». S’il s’agissait de pensées ordinaires, l’esprit ne resterait pas calme, il serait perturbé. Mais je ne suis pas en train de vous parler d’une pensée ordinaire, je parle d’une sensation qui émerge d’un esprit en paix. C’est ce que l’on appelle « contemplation ». La sagesse naît de là.

Il existe donc deux types de samadhi : l’un qui est bénéfique, et l’autre qui est mal orienté. Dans le mauvais samadhi, l’esprit entre dans un état de calme, mais il n’y a pas du tout de présence consciente. On peut rester assis pendant deux heures, ou même un jour entier, mais l’esprit ne sait pas où il se trouve, ni ce qui se passe. Il ne sait rien. Il y a le calme et rien d’autre. C’est comme un couteau bien aiguisé qui serait à votre disposition et dont vous ne vous serviriez pas. Ce type de calme est trompeur parce qu’il n’y a pas d’attention à soi-même. Le méditant peut penser qu’il a atteint le niveau ultime de la méditation, alors il ne se soucie plus de chercher autre chose. A ce niveau, samadhi peut être un ennemi. La sagesse ne peut survenir parce qu’il n’y a aucune conscience de ce qui est bon ou néfaste.

Avec le juste samadhi, peu importe le niveau de calme atteint, il y a toujours l’attention. Il y a la pleine conscience et la claire compréhension. C’est cette forme de samadhi qui peut conduire à la sagesse, on ne peut s’y égarer. Les pratiquants doivent bien comprendre cela. Nous ne pouvons pas nous passer de cette attention, elle doit être présente du début à la fin. Ce type de samadhi est sans danger.

Vous pouvez vous demander : « Où apparaît le bienfait ? Comment la sagesse naît-elle du samadhi ? » Lorsque le juste samadhi a été développé, la sagesse peut émerger à tout moment. Quand l’œil voit une forme, quand l’oreille entend un son, le nez sent une odeur, la langue goûte une saveur, le corps fait l’expérience d’un contact ou l’esprit ressent des impressions mentales – et quelle que soit la posture – l’esprit reste avec la pleine connaissance de la vraie nature de ces impressions sensorielles et il ne se laisse pas entraîner par elles.

Quand l’esprit est baigné par la sagesse, il ne vagabonde pas. En toute circonstance, nous sommes pleinement conscients de l’apparition de la joie et de l’insatisfaction (dukkha). Nous laissons aller ces deux sensations, nous ne nous y agrippons pas. On appelle cela « la pratique juste présente dans toutes les postures ». Ici, l’expression « toutes les postures » ne fait pas référence aux positions corporelles seulement, mais aussi à l’esprit qui est en permanence dans la pleine conscience et la claire compréhension de la vérité. C’est ce que nous nommons « la vision pénétrante », la connaissance de la vérité.

Il y a deux sortes de paix : l’une est grossière, l’autre plus subtile. La paix qui vient de samadhi est d’une forme grossière. Quand l’esprit est en paix, il y a de la joie. L’esprit prend alors cette joie pour de la paix. Mais la joie et l’insatisfaction naissent et se transforment. Nous sommes toujours dans le domaine du « samsara » (le cycle incessant de la naissance et de la mort), parce que nous continuons à nous accrocher à ces sensations. La joie n’est pas la paix, la paix n’est pas la joie.

L’autre forme de paix est celle qui vient de la sagesse. Ici, nous ne confondons pas la paix avec la joie ; nous avons conscience de l’esprit qui contemple et qui considère aussi bien la joie que l’insatisfaction comme des états de paix. La paix qui naît de la sagesse n’est pas la joie, mais elle est ce qui voit la vraie nature de la joie et de l’insatisfaction. Il n’y a pas d’attachement à ces états de joie et d’insatisfaction ; l’esprit s’élève au-dessus d’eux."
Ce n'est pas en regardant la lumière qu'on devient lumineux, mais en plongeant dans son obscurité...
Avatar de l’utilisateur
sami
Messages : 1959
Enregistré le : 20 Aoû 2008, 14:45
Localisation : Isère
Contact :

Re: Questions

Messagepar sami » 21 Sep 2010, 23:16

Bonsoir,

Ce que j’avais décris plus haut - intérieure et extérieure - étaient d’abord une préparation, un état, afin d'entrer dans le présent graduellement, avec conscience de ce qui nous entoure, de ce qui s’ouvre en nous, afin de revêtir des vêtements de lumière, pour qu’ensuite, au lieu de repousser l’espace, on y entre avec une grande présence - dans cette conscience qui nous dégage du moi inférieur, nettement plus nette et claire, on sent clairement une grande impulsion vers Dieu. Dans cette conscience, puis ce but clarifié par Sa présence, nous avons libre accès - la concentration peut commencer avec toutes les étapes de vides - et je pense que le vide est très mal compris tant que nous le vivons pas pleinement - un vide est très troublant tant on se désintègre étape par étape, d’obscurité et de lumière, de voile qui tombe, qui disparaît pour ne laisser que la lumière, la beauté de l’âme s’exalter - tant l’élévation de la conscience s'émancipe en «sept étapes d’illumination» - notre abandon se voit absorber puis se rapprocher et se fondre dans la Source.

Quand au cours d’une conversation sur la méditation, il n’est surtout pas nécessaire de revenir à chaque fois sur la concentration et ensuite sur la méditation ect... car c’est beaucoup plus subtile que ça - voilà pourquoi on ajoute d’autres mots pour rapprocher le disciple de ce qu’il peut, ce qu’il doit, ce qu’il ose puis dans le silence immobile et maitrisé, il agit avec l’intelligence car il est le connaisseur avant la connaissance

La lumière et les ténèbres sont deux principes divins - il est écrit que la lumière jaillit des ténèbres et donc crée par les ténèbres. En méditation, c’est la même chose.
De ténèbres en ténèbres, ou de vide en vide, les voiles tombent grâce au vides atteint et la lumière toujours plus brillante, épanouissante rend faible la lumière précédente - et c’est ainsi que l’on atteint la grande Illumination.
Quand on atteint un vide, un voile disparait pour laisser apparaitre une lumière baignante, cette lumière attire et brille dans les Sphères hautes, c’est ainsi que le Maître nous voit nous élever.
Nous sommes nous même ce vide immense absolu de l’Univers, et dans cet univers, on devient nous même très lumineux à l’intérieure des ténèbres - et c’est notre lumière qui fait découvrir l’univers qui est notre propre Corps divin.
Notre intellect est ténèbres pour le moment, mais il permettra la manifestation de l’Intelligence cosmique - universelle d’une perception directe - nous sommes des Brahmanes.

HappyYogi ::
Je crois pouvoir avancer sans trop me tromper qu'on peut vivre des expériences de Samadhi en contemplant des paysages, des tableaux de maitre, certaines musiques .... l'expérience de Samadhi est plus courante que ce qu'on pourrait penser ; de là à s'établir fermement dans le Samadhi et devenir un libéré vivant ... c'est une autre histoire ...

Ceux sont de magnifiques perceptions de projection de l’âme avec lesquelles, on entre en communion - et l’Illumination est la perception de l’âme elle-même fusionnant avec l’Esprit dans une Universalité infini de vide.

Je me délecte à vous lire :smile:

Lumière :wink:
Tout profit et tout avantage, offre-les à autrui, Toute perte et toute défaite, prends-les à ton compte.

http://www.yoga-et-meditation.com
Avatar de l’utilisateur
Denis
Site Admin
Site Admin
Messages : 13391
Enregistré le : 23 Juil 2004, 19:19
Localisation : Grimaud
Contact :

Re: Questions

Messagepar Denis » 22 Sep 2010, 00:54

HappyYogi a écrit :Je crois pouvoir avancer sans trop me tromper qu'on peut vivre des expériences de Samadhi en contemplant des paysages, des tableaux de maitre, certaines musiques .... l'expérience de Samadhi est plus courante que ce qu'on pourrait penser ; de là à s'établir fermement dans le Samadhi et devenir un libéré vivant ... c'est une autre histoire ...

On joue peut-être sur les mots, mais ils peuvent apporter une ouverture une compréhension interessante...
Pour moi, le samadhi ne se fait pas les yeux ouvert, ni en mouvement, il est une profondeur totale de laquelle rien n'est encore présent.
Quand on atteint un état de paix ultime, de grâce parfaite dans un sport violent, ou dans l'extase de l'amour, cela n'est pas samadhi, cela est méditation en mouvement.
C'est la conscience qui vient prendre l'énergie de l'instant et qui s'en repend, on nomme cela Vimarsa dans le tantrisme, puis si on cherche le vide anakhya, alors la lumière pointe et voila prakasha et en allant plus loin Siva devient Shiva et shunya shunyata, le vide du vide est là et il ne reste rien...
Mais cela n'est que mon humble vision de la chose... :oops:
Dieu nous donne ce dont il veut qu'on se serve, pour aller vers lui.
Stages Yoga 2018
Retraite Yoga 2018
HappyYogi
Messages : 40
Enregistré le : 01 Fév 2008, 17:55

Re: Questions

Messagepar HappyYogi » 22 Sep 2010, 10:30

Il semble que samadhi ait un sens différent pour les uns et les autres :D

HappyYogi a écrit :Je crois pouvoir avancer sans trop me tromper qu'on peut vivre des expériences de Samadhi en contemplant des paysages, des tableaux de maitre, certaines musiques .... l'expérience de Samadhi est plus courante que ce qu'on pourrait penser

A la réflexion, je me dis que que si, je me suis trop avancé .... tout ce fil me ramène a beaucoup d'humilité .... égo/mental, quand tu nous tiens :roll:
peut-être que je ferais mieux de fermer ma grande gu...e .... d'un autre côté j'ai tendance à penser que c'est par l'action, en se confrontant qu'on progresse ... Bon tout ça pour dire qu'il y a des similarités entre les états de grâçe qu'on peut ressentir devant un paysage, un tableau de maitre etc etc et Samadhi : dans les 2 cas, le mental s'efface et la paix intérieure se dévoile. L'état de graçe est peut-être un Samadhi-light ... Mais le coca-ligth est-il encore du coca ? :D
Samadhi va bien au delà de la paix intérieure. L'article plus haut est suffisamment précis à ce sujet. La comparaison que j'ai donc faite était donc stupide.

Merci à Odile (ils sont forts ces bouddhistes !!!) à Sami et à Denis pour vos réponses
Avatar de l’utilisateur
Denis
Site Admin
Site Admin
Messages : 13391
Enregistré le : 23 Juil 2004, 19:19
Localisation : Grimaud
Contact :

Re: Questions

Messagepar Denis » 22 Sep 2010, 18:37

Pas de soucis HappyYogi tout cela, concentration (dharana) Méditation (dhyana) et Samdhi (enstase) sont des états très particuliers et il est bien difficile d'en parler clairement.
Où s'arrête la concentration, ou démarre la méditation et qu'est ce que le samadhi... huuummm pas simple... :?
Une chose est observable c'est que tant que l'observateur dis "je vois cela", "j'aime cela", "j'ai vu la lumière", ou je susi dans un acte je ne coris pas que nous soyons dans une méditation. Mais simplement une belle concentration qui pourra aller vers la méditation, si on se pose et on arrête tout acte...
Le vijnana bhairava tantra en pale bien et rare sont les "méditations" où la personne est en mouvement...
Dieu nous donne ce dont il veut qu'on se serve, pour aller vers lui.
Stages Yoga 2018
Retraite Yoga 2018
Avatar de l’utilisateur
sami
Messages : 1959
Enregistré le : 20 Aoû 2008, 14:45
Localisation : Isère
Contact :

Re: Questions

Messagepar sami » 23 Sep 2010, 10:27

Bonjour,

HappyYogi ::
A la réflexion, je me dis que que si, je me suis trop avancé .... tout ce fil me ramène a beaucoup d'humilité .... égo/mental...
peut-être que je ferais mieux de fermer ma grande gu...e ....

Nous sommes tous dans le même cas - sans humilité on ne peut ni avancer et s’ouvrir pour pouvoir échapper à manas. Et si on n'avance pas, on recule, ou alors on va à gauche, à droite, on titube :jump: :fool2: :biere: :urgence:

d'un autre côté j'ai tendance à penser que c'est par l'action, en se confrontant qu'on progresse ...

L’action, en méditation représente la volonté de concentrer sa pensée sur un sujet.
Et en effet, c’est par l’action que l’on avance, progresse, que l’on se déplace dans l’invisible.
Dans tout les cas, que ce soit avec un sentiment, la pensée ou la volonté d’agir, l’attention et la concentration sont essentielles.
Ils sont le déclenchement de nos facultés intérieures - la concentration permet de faire des mises au point, d’ajuster pour transpercer, pénétrer et transcender l’Akasha/vide.

Par la concentration, je consume une certaine énergie/combustible - lorsque cette énergie a presque finit de brûler, c’est-à-dire que la concentration brûle la motivation/l’envie/le sentiment - il y a un arrêt avant que la concentration enflamme une autre énergie plus haut. C’est ainsi que l’on va de subtilité en Subtilité.

La combustion/énergie représente le côté féminin dont la volonté/concentration(masculin) utilise pour s’élever jusque la contemplation de l’esprit qui est une vue juste.

Plus on s’approche de l’esprit qui est au centre de tout, plus on va accélérer, ajuster, harmoniser notre vibration à celle de l’esprit - l’intensité de l’Éternité va s’installer au fur et à mesure de notre élévation - et plus ma contemplation finira de se consumer, plus l’harmonie, l’amour, la dilatation grandissante va permettre à la paix de l’esprit de s’installer dans l’âme - l’Union/Illumination n’est plus très loin - la dilatation, l’émerveillement, l’amour divin finiront par enflammer l’âme de l’entité que nous sommes globalement et l’esprit se trouvera capturé dans la Coupe (que Lorkan étudie pour nous :wink: ), où le Feu de l’esprit pourra se fixer indéfiniment - indéfiniment car l’inspiration de créer ravivera éternellement le Feu.

Alors, il n’y aura plus souvenir du chaos, de la boue, des marécages, des illusions - du moi inférieur qui représente tout ce qui ne peut durer - comme la petite flamme d’une bougie.
:wink:
Tout profit et tout avantage, offre-les à autrui, Toute perte et toute défaite, prends-les à ton compte.

http://www.yoga-et-meditation.com
Avatar de l’utilisateur
lorkan739
Messages : 3790
Enregistré le : 07 Nov 2008, 12:07
Localisation : Lambesc (04)

Re: Questions

Messagepar lorkan739 » 23 Sep 2010, 22:17

Cela me fait penser à la légende de Shiva bloquant le poison dans sa gorge pour le transformer en Nectar.


Mahâbhairavaghoracandakâlî

12. Réalité même du Quatrième état, fort habile à mettre en branle la roue des rayons lumineux de celui qui charpente la triple succession, je rends hommage à cette énergie (dite) la Féroce, la Terrifiante, la Très-redoutable, Splendeur lunaire dans l’éther de l’absolu!
Om

Retourner vers « Parlez nous de votre pratique »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 3 invités