L'ALCHIMIE DU YOGA SELON GORAKSA COLETTE POGGI/CLAIRE BORNSTAIN

Un livre, une vidéo, une musique,... à faire découvrir, à proposer ou à vendre, voici un nouvel espace pour échanger...

Modérateur : Modérateurs

Répondre
Avatar du membre
hridaya
Messages : 2050
Enregistré le : 16 avr. 2012, 10:30
Localisation :

L'ALCHIMIE DU YOGA SELON GORAKSA COLETTE POGGI/CLAIRE BORNSTAIN

Message par hridaya » 22 mars 2019, 15:30

"Cet ouvrage qui fait suite à Goraksa, yogin et alchimiste (2018) présente la première traduction en français du Recueil des Paroles de Goraksa, en sanskrit Goraksa-vacana-samgraha, ainsi qu'un commentaire suivi et approfondi des versets. Il s'agit d'une oeuvre majeure dans l'histoire du yoga car elle présente en cent-soixante-douze versets la doctrine complète développée par les Nathayogin, une lignée fondamentale du yoga shivaïte tantrique. L'un de ses maîtres les plus éminents, Goraksa (XIIe siècle), compose ces versets dans le but de conduire ses disciples à la plénitude et à l'Eveil. Il dévoile ainsi les aspects saillants de la doctrine et de la pratique des Nathayogin. Sa visée est d'intégrer le corps et le monde dans la plus haute expérience spirituelle, en dévoilant la connaissance de la Réalité non-duelle. Les moyens employés relèvent pour cela des traditionnelles techniques tantriques telles que le mantra AUM la pratique du souffle, la contemplation des centres vibratoires dans le corps ou l'éveil de la Kundalini. Ce cheminement yoguique visant la métamorphose du corps individuel en corps cosmique procède d'une véritable alchimie interne ; il offre une voie directe aux yogin désireux d'accéder à l'état de libéré-vivant."

texte traditionnel, bonne lecture et bonne pratique.
chevauche la monture du silence, afin de rejoindre le Guru Kabir
Avatar du membre
HamsaYogiFrance
Messages : 382
Enregistré le : 13 avr. 2011, 11:57
Localisation : Strasbourg

Re: L'ALCHIMIE DU YOGA SELON GORAKSA COLETTE POGGI/CLAIRE BORNSTAIN

Message par HamsaYogiFrance » 25 mars 2019, 09:47

Merci pour ce partage. Cela me rappelle un chapitre d'un livre de mon maître que je viens de traduire. Il s'agit d'un ouvrage consacré à Shiva-Goraksha-Babaji, dans lequel il est démontré que Goraksha et le Babaji mentionné par Yogananda dans son autobiographie sont le même et unique Être.
Dans ce livre "Babaji, la Foudre Immobile", est surtout mentionnée la voie yoguique exposée par Goraksha dans le Goraksha Shataka, mais est mentionnée également la voie alchimique, comme l'expose le chapitre ci-dessous (diffusé en exclusivité =))

Chapitre 14 – Le Divin Alchimiste
Et Son Alchimie de Transformation Totale



La science de l’Alchimie de Transformation Totale a d’abord été donnée à ce monde par l’Alchimiste Divin Shiva Goraksha Babaji. La première fois, à notre connaissance, c’était à l’époque d’Atlantis, quand l’Inde s’appelait Aaryavarta*. Ensuite, la science descendit dans les couloirs du temps, quand tous les grands yogis et siddhas le pratiquaient pour transformer leurs corps en corps immortels, puis en corps de lumière arc-en-ciel. La partie alchimique qui a trait au mercure, qu’on appelle en Inde le Paras Mani**, signifiant la pierre philosophale, était une science aussi ancienne que la transformation du corps par les moyens yoguiques. Nous avons donc deux courants de pensée et de pratique, en ce qui concerne l’alchimie :
1. La première concerne la transformation du corps périssable en lumière par des moyens yoguiques.
2. La seconde concerne la même transformation par des moyens alchimiques.
Ce chapitre traite du modus operandi de ces deux techniques. On appelait aussi la solidification de la pierre philosophale : Paras Mani. Cette alchimie provoque la transformation magique d’un corps corruptible en sa forme arc-en-ciel de lumière immortelle, mais Shiva Goraksha nous a aussi donné la connaissance de la transformation directe du corps physique en corps spirituel par la pratique du yoga mystique des yogis Nath. Parmi les méthodes actuelles, nous comprenons qu’il existe deux processus de consolidation du mercure : l’un est appelé le processus de Patanjali, de fusion du mercure à chaud, et l’autre est le processus de Goraksha, de fusion à froid.
L’une des contributions pertinentes de Babaji à l’humanité fut le Bindu Rahasaya*** — la transformation de l’énergie sexuelle en lumière spirituelle. Cette doctrine secrète n’a pas encore été pleinement expliquée ni exposée au grand public dans son sens le plus profond, mais reste sous la garde du cercle mystique de Yogis Nath. Celle-ci, lorsqu’elle est correctement suivie, confère une évolution rapide du corps, du mental et de l’âme, mais donne des résultats explosifs et négatifs si cela est mal fait.
Le grand Bhogar Nath Siddha (Bogar Nath) est allé en Chine, où il était connu sous le nom de Bo Yang et est devenu plus tard le fameux siddha chinois appelé Lao-Tseu. Il leur a enseigné le Yoga Yin-Yang du système indien (Shiva-Shakti Yoga). Il a également écrit plus tard quelques traités occultes sur l’alchimie du mercure et autres métaux, et leurs utilisations. Cependant, d’une manière ou d’une autre, des Chinois praticiens de l’alchimie, néophytes et non-initiés, se sont emparés de fragments de données vagues et nébuleuses flottant ici et là et ont donné une image incomplète de cette Alchimie de Transformation Totale. Les débutants doivent faire attention avant de s’impliquer dans cette science, en allant vers une copie donnée par des Chinois non initiés qui n’est qu’une voie rapide vers la demi-connaissance. Il faut plutôt suivre un enseignement donné par des yogis Nath authentiques d’Inde.
Je me réfère ici spécifiquement à la transformation ultime du fluide vital chez les êtres humains en une essence spirituelle appelée Ojas****, qui contribue finalement à la préservation du corps et de l’immortalité. Nous devons comprendre qu’une goutte condensée de sperme est un phénomène merveilleux. Si elle est transformée avec la connaissance appropriée, elle peut vous conduire à l’illumination. Si elle est abusée, elle peut vous mettre en feu. Tel est le pouvoir de la pulsion sexuelle.
Les techniques purement yoguiques données par Babaji Goraksha Nath, telles que vajroli+, sahajoli++ et amaroli+++, doivent être pratiquées avec précaution sous la direction appropriée. Ce sont des techniques avancées de yoga qui traitent de la transformation des fluides corporels sexuels et autres, en énergie spirituelle.

Mercure, formule magique de guérison et de rééducation
Beaucoup de yogis, dans la région Garhwal de l’Himalaya, procèdent à la fabrication du shivalinga alchimique pour leurs pratiques et méditations yoguiques. Le mercure, lorsqu’il est fluide est difficile à saisir et représente le mental insaisissable. Il contient également du soufre et de l’arsenic, qui sont toxiques. Cependant, lorsque ce même mercure est solidifié par un processus alchimique, il représente le mental stable et calme. Le processus de solidification expulse tous les poisons du métal et lui donne l’effet d’un nectar, qu’il irradie sur le corps et le mental du praticien, arrêtant le processus de vieillissement des cellules de son corps.
En chimie, le mercure a pour symbole Hg. Il est décrit et expérimenté comme un liquide très lourd (vif-argent). Cet élément ne peut pas être divisé, mais peut être distillé à 370 °C. C’est un liquide lent et volatil qui s’évapore progressivement sous la chaleur du soleil. Dans les temps anciens, il fut utilisé avec plus ou moins de succès dans le monde médical, puis il fut mis au rebut en raison de sa toxicité. Cela était dû au manque de connaissance sur les procédés alchimiques permettant de transformer les effets toxiques en effets de nectar après sa solidification. Cependant, l’art d’extraire le soufre et l’arsenic toxiques de la substance liquide et de le transformer en un comprimé ambrosien de mercure solidifié est connu des alchimistes indiens depuis l’aube de l’histoire. Pour saisir le potentiel unique et étonnant de ce métal, on doit connaître ses propriétés alchimiques.
Or, la différence entre la chimie et l’alchimie est que, dans le premier domaine, on ne reconnaît pas l’idée du jeu Divin ou de la Conscience comme l’origine de la création mais on considère tristement la conscience comme un sous-produit de la matière. L’alchimie, en revanche, se préoccupe avant tout de la spiritualité de la matière et essaie de la comprendre comme émanant de la conscience universelle. Donc, tout espoir immédiat d’unir l’idéologie de la chimie à l’alchimie est loin d’être évident, car la chimie ne considère que ce qui est tangible et visible à l’œil et perceptible par les sens.
Mais l’alchimie est divine et considère les forces cosmiques, pour l’homme et pour la matière, comme la source de la manifestation de nos mondes. Le yogi-alchimiste pionnier fait l’expérience de l’homme en tant que fait d’esprit qui, par permutations et belles combinaisons, devient l’âme puis le mental, puis les émotions et ensuite le corps. Le chimiste, d’un autre côté, regarde l’homme sous l’aspect de la matière et confond l’effet et la cause ; en faisant une erreur d’identité, il imagine le corps comme le soi réel, et la conscience comme une émanation du corps.
Dans le recueil sacré des yogis Nath, on considère que les minéraux et leurs métaux évolués sont comme reliés, comme étant une partie des sept planètes de notre système solaire. Pour commencer, l’or était associé à Surya, le Soleil ; l’argent à Chandra, la Lune ; le mercure à Budha, la planète Mercure ; le cuivre à Shukra++++, la planète Vénus ; le fer était associé à Mars ; l’étain à Jupiter ; et le plomb à Saturne. Bien sûr, nous parlons d’alchimie et non de gemmologie, mais les pierres précieuses de la Terre étaient aussi liées aux planètes et à leurs métaux. Le rubis, par exemple était associé à l’or et au soleil, la perle/pierre de lune à l’argent et à la lune, l’émeraude au mercure et à Mercure, le diamant au cuivre et à Vénus, le corail au fer et à Mars, le saphir jaune à l’étain et à Jupiter et le saphir bleu au plomb et à Saturne.

L’Alchimie du Mercure en tant que Trinité
Il y a un secret dans l’ouverture et l’exposition d’un métal par des moyens alchimiques. Il est dit dans les doctrines secrètes de Goraksha Nath, que lorsque les métaux sont décomposés, ils libèrent un esprit mercuriel, une âme sulfureuse et un corps salin. On dit que ces trois produits chimiques — le mercure comme Shiva, le soufre comme Vishnu et le sel comme Brahma — constituent le Trimurti (le mercure en tant que trinité). Même les plantes émettent ces trois principes du corps, de l’âme et de l’esprit. Quand nous divisons et étendons toute plante, elle dégage d’abord un esprit mercuriel contenu dans l’alcool des plantes. Ensuite, la plante dégage une certaine âme sulfureuse huileuse, qui peut être détectée et est l’huile essentielle de la plante. Ce serait comme le Bindu ou la graine procréative de la plante. Enfin, la plante donne son sel basique. C’est le sel qui fixe les deux principes spirituels volatils de l’esprit et de l’âme qui en font une plante telle qu’elle nous apparaît. La sève et la matière constitutives sont toutes incluses dans la description ci-dessus.
Comme l’ont confirmé les grands maîtres de l’alchimie comme Parashara, Hermès, Nagarjun et Nitya Nath, quand vous exposez ou ouvrez un métal par l’alchimie, après sa purification, il libère l’esprit du métal et ensuite son mental, suivi de son essence salée procréative. Il est dit par les grands alchimistes et les gens avec qui j’ai travaillé que tous les différents métaux existent potentiellement dans le mercure, tout comme un grand arbre existe dans une graine. Tous les métaux peuvent être absorbés dans le mercure et le même mercure fluide peut être absorbé dans d’autres métaux par un traitement avec des herbes, la fusion à chaud et à froid et des mantras. C’est l’une des raisons pour lesquelles le mercure est célébré par toutes les traditions d’alchimie, car c'est celui qui convertit les métaux de base en or.
Dans les chaudrons brûlants des intestins de la Terre, tous les métaux sont coagulés dans la croûte terrestre. Ils existent également dans un état de fission et de fusion, constamment remués par le feu central de la Terre et liés par son sel de minéral amalgamant. Au fur et à mesure que la matière s’élève du physique, elle passe à l’âme astrale du soufre, qui est un élément partiel ardent de l’âme des minéraux de la Terre. Puis, au-dessus s’élève le mercure bouillonnant et volatil que nous connaissons sous le nom de mercure, qui est l’esprit de tous les métaux. Nous devons garder à l’esprit que pour solidifier le mercure par un procédé alchimique, nous ne devons pas utiliser n’importe quelle matière première ; le mercure vierge trouvé dans un cinabre et dans un minerai naturel est très pur et c’est celui qui doit être utilisé dans le processus de solidification, même si cela nécessite un grand effort pour éliminer les composants toxiques de soufre et d’arsenic. Il est très différent du mercure de base trouvé sur le marché parce que le mercure naissant est vivant ; Le mercure vierge se coagule et solidifie facilement, car il contient plus de propriétés sulfureuses et métalliques qui le figent. Le mercure vierge trouvé dans les mines a une inclinaison solaire (or) ou lunaire (argent), ou bien les deux constituants (or et argent) se trouvent en équilibre. Ceci est très souhaitable pour former le shivalinga sacré de mercure solide. Ce mercure équilibré est appelé le métal Ardhnarishwar ou Hermaphrodite.
La magie du mercure réside dans le fait que c’est un métal liquide de fusion à froid. La température de fusion, très basse, en fait un superbe agent et le rend facile à utiliser dans l’alchimie des métaux. Le mercure, à température ambiante, est dans son état liquide parce que le soufre qu’il contient est en moindre proportion et son esprit mercuriel/vif-argent est dominant. Le mercure contient les quatre éléments : la Terre représente sa densité, l’eau sa fluidité, le soufre son feu, et l’air sa volatilité. De ces quatre qualités magiques, seules deux peuvent être normalement perçues, à savoir sa densité et sa fluidité. Le feu et l’air sont les qualités mystiques que le yogi utilise pour produire un shivalinga de mercure chargé spirituellement.
Les effets spirituels du mercure, une fois solidifié, ont un impact sur les dévots et ceux qui méditent, grâce à la radiation. Il a le pouvoir de purger le mental des pensées négatives et d’élever la conscience à la tranquillité. Tout cela dépend de la puissance du yogi responsable du shivalinga. La kundalini du mercure permet un processus ascendant qui tend à s’élever en traversant les trois corps, physique, émotionnel et mental. L’alchimiste divin Goraksha Nath indique clairement, dans ses travaux, les qualités remarquables du mercure purifié et présente les catégories de son pouvoir d’assimilation selon 18 samskaras de base, et 22 samskaras (impressions) avancés.

Magie de la solidification du Mercure
Avant de commencer à produire un shivalinga de mercure solidifié, nous devons nous mettre au travail, le purifier et en retirer les toxines d’arsenic et de soufre. Lorsque certains sels sont utilisés pour purifier le mercure, celui-ci devient une substance poudreuse. Il ressemble à un voile argenté lorsqu’il est jeté sur l’eau, comme une peau laiteuse argentée flottant à la surface. Il est ensuite réanimé en mercure liquide. Lorsque ce procédé est répété trois fois ou plus, on appelle cela le mercure évanoui. Puis l’extraction de soufre d’arsenic brûlant prend la forme d’une suie noire et graisseuse. Après cela, pour solidifier le mercure, on le traite avec un extrait d’herbes concentrées et des cendres minérales, provenant de plantes de nature froide. L’étape suivante est de tuer le mercure, qui donne alors de la vie au pratiquant. Il prend lui-même une forme plus noble à travers la mort. Ensuite, il est conduit dans un processus de résurrection (semblable, chez les humains, à l’auto-résurrection de Yogavatar Lahiri Mahasaya, du Christ, et de Gyanavatar Sri Yukteshwar). Lors de l’exécution de chaque étape, on doit chanter certains mantras et infuser des herbes pour apporter les bonnes impressions, les bons samskaras de facture véritablement spirituelle capables d’éveiller la force évolutive du yogi.
Une fois que le mercure a été complètement purifié de son sulfure métallique d’arsenic, il acquiert des propriétés remarquables, car en raison de l’élimination de la négativité et des toxines, un espace vide reste dans l’âme du mercure où sa mémoire peut être logée. C’est-à-dire que l’espace vide dans le mercure devient sa mémoire. Cet espace est ouvert à la réception d’impressions, d’émotions et même à la motivation de marcher et de parler, mais de tels cas sont rares. Cette mémoire contient la charge spirituelle et la Shakti du yogi qui fait le prana pratishta^ (infusion de la force de vie kundalini) dans le shivalinga de mercure à partir duquel il fait rayonner plus tard cette force de « Paix sur Terre par la Paix en Soi » pour le bien de tous les êtres humains. En un moindre sens, il l’utilise aussi pour aider tous les pratiquants de yoga dans leur méditation ou pour surmonter tout obstacle sur le chemin de la méditation.

Les Effets Mystiques du Mercure
La fabrication du shivalinga alchimique est l’un des éléments et héritages principaux laissés par l’immortel Goraksha Nath. Ses principaux objectifs sont les suivants :
1. Transformer l’énergie sexuelle en énergie spirituelle
2. Séparer le corps astral du corps physique
3. Éveiller la kundalini
4. Rajeunir les cellules du corps, lorsqu’il est utilisé dans le Yoga Vidya.
5. Améliorer l’intellect (buddhi), puisque Mercure (Budha) est sa planète
6. L’expansion de la conscience, résultat obtenu en Yoga Vidya.
Le mercure, considéré comme le fluide vital de Shiva, a par conséquent des effets puissants sur le corps physique et astral comme la transformation de l’énergie sexuelle en énergie spirituelle, et vice versa. La silice est considérée comme l’élément féminin, et l’unité de mercure avec la silice est promesse de conception et de nouvelle vie ou sanjeevani, le pouvoir d’élever des cellules mortes à la vie, de rajeunir les cellules du corps et d’ainsi établir l’immortalité. En révéler plus que cela dans un livre destiné au grand public n’est pas approprié. Afin d’apprendre les détails les plus profonds de la science de l’immortalité par le mercure, un élève doit d’abord approcher les écoles d’enseignement ayurvédique. Une fois cela terminé, il doit apprendre du maître yoguique approprié cette science alchimique très avancée.

Yoga, L’Alchimie de Transformation totale
Je parle ici de la transformation yoguique du corps et du mental en son ultime état de lumière, d’amour et de conscience. Le Yoga, l’évolution spirituelle de la conscience, a intégré en son sein l’alchimie de transformation totale. Il réoriente et transmute notre corps et sa chimie. Les anciens yogis Nath nous ont transmis cet héritage et comment créer et mélanger les énergies corporelles d’air (prana), de feu (tejas^^) et d’eau (ojas) de manière à nous transmuter finalement en lumière rayonnante, d’éveiller notre énergie kundalini, et de nous permettre de devenir illuminé.
Les plus anciens médecins étaient des yogis et des rishis. Ils ont développé la science de l’Ayurveda (souvent appelée le cinquième Veda), dont la thérapie et les remèdes sont basés sur les trois doshas (humeurs) biologiques de kapha (flegme), pitta (bile) et vata (vent). Ils sont les contreparties biologiques des trois éléments de l’eau, du feu et de l’air. Si nous approfondissons la science de la transformation yoguique, nous verrons que les fluides vitaux de notre corps deviennent graduellement ojas, le nectar de subsistance ; la bile et sa chaleur deviennent tejas, le feu de la kundalini ; et vata, le vent, est transformé en prana, la « Vivance » de la vie. Lorsqu’elles sont intensifiées et travaillées, les trois essences vitales accélèrent l’évolution. Mais afin d’actualiser pleinement l’essence de nos êtres, le yogi travaille sur les sept essences vitales de son être, la Terre, l’eau, le feu, l’air, l’éther, l’esprit et Omkar^^^. Il gravit l’échelle des éléments, implosant et transformant dans sa méditation le plus grossier en le plus subtil et se fondant dans le nirvana final, son état naturel d’illumination.
Yogiraj Siddhanath a écrit :Guérir le soi apparent
De l’ignorance du vrai soi
Est la source ultime de toute guérison
Yogiraj Siddhanath a écrit :Healing the apparent self
Of the ignorance of the true self
Is the ultimate source of all healing
Yogiraj Siddhanath a écrit :La guérison ultime est la réalisation de Dieu
La magie ultime est de connaître Dieu
Le yoga ultime est de devenir Dieu
Yogiraj Siddhanath a écrit :The ultimate healing is realizing God
The ultimate magic is knowing God
The ultimate yoga is becoming God
Le Shivalinga de Mercure Alchimique en l’honneur de Shiva-Goraksha Babaji
Lors d’une convocation tenue le jour propice de Maha Shivaratri, le Hamsa Yoga Sangh a inauguré le Temple de la Paix sur Terre, au Siddhanath Forest Ashram, près de Pune, le 8 mars 2008. Le Temple de la Paix sur Terre a été établi pour instaurer unité et paix entre tous les peuples de la Terre. Nous n’enseignons aucune religion. Les gens de tous les climats, de toutes les époques, races et religions sont les bienvenus, à bras ouverts. C’est le vortex d’un mystère très bien gardé. Le temple abrite le plus grand shivalinga de mercure solide (akhand) au monde. Le mercure lorsqu’il est purifié et amené à l’état solide est appelé l’insaisissable « pierre philosophale » ou « Paras Mani ». Méditer dans le rayonnement de ce shivalinga, rajeunit et transforme celui qui médite. Ses effets pareils à un nectar ont été expérimentés par des yogis Nath, adeptes de la méditation, depuis les temps immémoriaux et utilisés pour le kaya-kalpa et le sanjeevani (rajeunissement).
La création de ce type de shivalinga de mercure alchimique est un secret bien gardé de la culture spirituelle indienne bénie par Shiva Goraksha Babaji. Ce shivalinga rare est maintenant le nôtre pour en jouir et en user dans l’objectif de la Paix sur Terre par la Paix en Soi. Au cours des 30 dernières années, avec ma femme Shivangini, j’ai mis en place avec amour dans la douce vallée de Sita Mai, ce puissant centre pour les chercheurs spirituels. Des disciples et des âmes évoluées de toute l’Inde et du monde viennent apprendre les techniques évolutives du Kundalini Kriya Yoga de Babaji.



* Ancien nom pour la terre de l’Inde.
** « Joyau de mercure » ; mercure consolidé.
*** Un traité écrit par Shiva Goraksha sur la conservation de l’énergie vitale et sa transformation subséquente en énergie divine par un processus yoguique.
**** La « vitalité », l’énergie subtile produite par la pratique, en particulier la discipline de la chasteté (Brahmacharya)
+ Une technique tantrique pour les hommes pour transformer l’énergie sexuelle en énergie spirituelle.
++ Une technique tantrique pour les femmes pour transformer l’énergie sexuelle en énergie spirituelle.
+++ Une technique tantrique de thérapie auto-urinaire.
++++ La planète Vénus symbolise la vie et aussi le fluide vital.
^ Infuser l’énergie de force vitale en une divinité ou un shivalinga et le rendre réactif à vos besoins de prière et yoguiques.
^^ Brillance yoguique, avec l’ojas et le prana.
^^^ J’appelle Omkar le bourdonnement de naissance de la création. Avant le début de la création, Omkar était plus petit que le noyau de l’atome dans lequel était contenu le mental et la matière de l’univers. Au début des temps, l’Omkar a éclaté avec une lumière et un son inconcevables, et la création est née dans une séquence relative.
L'humanité, notre religion d'union.
Respirer, notre prière d'union.
Conscience, notre Dieu d'union.
- Yogiraj Siddhanath

http://siddhanath.org/?lang=fr
Prochainement http://www.siddhanath.fr/evenements
Avatar du membre
hridaya
Messages : 2050
Enregistré le : 16 avr. 2012, 10:30
Localisation :

Re: L'ALCHIMIE DU YOGA SELON GORAKSA COLETTE POGGI/CLAIRE BORNSTAIN

Message par hridaya » 27 mars 2019, 08:17

merci :thup:
chevauche la monture du silence, afin de rejoindre le Guru Kabir
Avatar du membre
Yo-ho
Messages : 436
Enregistré le : 14 juil. 2017, 09:49

Re: L'ALCHIMIE DU YOGA SELON GORAKSA COLETTE POGGI/CLAIRE BORNSTAIN

Message par Yo-ho » 29 mars 2019, 20:57

hridaya a écrit :
22 mars 2019, 15:30
"Cet ouvrage qui fait suite à Goraksa, yogin et alchimiste (2018) présente la première traduction en français du Recueil des Paroles de Goraksa, en sanskrit Goraksa-vacana-samgraha, ainsi qu'un commentaire suivi et approfondi des versets. Il s'agit d'une oeuvre majeure dans l'histoire du yoga car elle présente en cent-soixante-douze versets la doctrine complète développée par les Nathayogin, une lignée fondamentale du yoga shivaïte tantrique. L'un de ses maîtres les plus éminents, Goraksa (XIIe siècle), compose ces versets dans le but de conduire ses disciples à la plénitude et à l'Eveil. Il dévoile ainsi les aspects saillants de la doctrine et de la pratique des Nathayogin. Sa visée est d'intégrer le corps et le monde dans la plus haute expérience spirituelle, en dévoilant la connaissance de la Réalité non-duelle. Les moyens employés relèvent pour cela des traditionnelles techniques tantriques telles que le mantra AUM la pratique du souffle, la contemplation des centres vibratoires dans le corps ou l'éveil de la Kundalini. Ce cheminement yoguique visant la métamorphose du corps individuel en corps cosmique procède d'une véritable alchimie interne ; il offre une voie directe aux yogin désireux d'accéder à l'état de libéré-vivant."

texte traditionnel, bonne lecture et bonne pratique.
Oulala..L'homme Debout a failli me faire rater le plus important...Mille mercis :) Je prends !

Au passage dans la Centurie de Goraksha (Goraksha-Sataka) suivi du Siddha Siddhanta Paddhati, traduit par Tara Michaël, tu trouveras en introduction la liste des 25 textes traditionnellement attribué à Goraksha, c'est ainsi que de file en aiguille j'ai découvert récemment Goraksha Amanaska (mais en anglais)
Avatar du membre
hridaya
Messages : 2050
Enregistré le : 16 avr. 2012, 10:30
Localisation :

Re: L'ALCHIMIE DU YOGA SELON GORAKSA COLETTE POGGI/CLAIRE BORNSTAIN

Message par hridaya » 29 mars 2019, 21:44

il existe une traduction en français de tara michael de ce texte Le Yoga de l'éveil dans la tradition hindoue
Le Yoga de l'éveil dans la tradition hindoue
de Michael Tara | edition fayard collection espace intérieur :wink:
chevauche la monture du silence, afin de rejoindre le Guru Kabir
Avatar du membre
Yo-ho
Messages : 436
Enregistré le : 14 juil. 2017, 09:49

Re: L'ALCHIMIE DU YOGA SELON GORAKSA COLETTE POGGI/CLAIRE BORNSTAIN

Message par Yo-ho » 29 mars 2019, 22:34

Je pense que j'eprouverai une immense joie lorsque je le lirai en français.
Pour l'heure la version anglaise m'oblige à beaucoup lenteur, je me sens comme un enfant qui découvre la lecture et s'étonne d'y trouver du sens.
Avatar du membre
hridaya
Messages : 2050
Enregistré le : 16 avr. 2012, 10:30
Localisation :

Re: L'ALCHIMIE DU YOGA SELON GORAKSA COLETTE POGGI/CLAIRE BORNSTAIN

Message par hridaya » 30 mars 2019, 10:51

"la poignée est en haut ,le regard est vers le bas,la cible est en haut,la téte est incliné vers le bas: par l'habilité au tir a l'arc d’après le reflet de la cible on deviendra on deviendra un libéré vivant."amanaksa"
chevauche la monture du silence, afin de rejoindre le Guru Kabir
Avatar du membre
Yo-ho
Messages : 436
Enregistré le : 14 juil. 2017, 09:49

Re: L'ALCHIMIE DU YOGA SELON GORAKSA COLETTE POGGI/CLAIRE BORNSTAIN

Message par Yo-ho » 30 mars 2019, 13:53

hridaya a écrit :
30 mars 2019, 10:51
"la poignée est en haut ,le regard est vers le bas,la cible est en haut,la téte est incliné vers le bas: par l'habilité au tir a l'arc d’après le reflet de la cible on deviendra on deviendra un libéré vivant."amanaksa"
Dans la version que j'ai de Goraksha Amanaska, il n'y a pas du tout ce verset. (En revanche, il y a un passage sur Shambhavi mudra un peu shocking)
Amanaska yoga consiste en laya (dissolution), shambhavi mudra, Jyotirmandala, et absorption dans les éléments (Tattvas-Cakra) et le 2nd chapitre est consacré au Guru.
Ce qui réduit considérablement la pratique par rapport au hata yoga - mais bon ! il faut quand même y passer quelque chose comme 22 ans sans respirer et encore il faut aussi la grâce du Guru...Donc si je compte bien je suis très loin du compte avant d'atteindre le 9eme élément (c'est un yoga totalement inconcevable !) :cry: ... et toi t'en est où?
Avatar du membre
hridaya
Messages : 2050
Enregistré le : 16 avr. 2012, 10:30
Localisation :

Re: L'ALCHIMIE DU YOGA SELON GORAKSA COLETTE POGGI/CLAIRE BORNSTAIN

Message par hridaya » 31 mars 2019, 12:22

Yo-ho a écrit :
30 mars 2019, 13:53
hridaya a écrit :
30 mars 2019, 10:51
"la poignée est en haut ,le regard est vers le bas,la cible est en haut,la téte est incliné vers le bas: par l'habilité au tir a l'arc d’après le reflet de la cible on deviendra on deviendra un libéré vivant."amanaksa"
Dans la version que j'ai de Goraksha Amanaska, il n'y a pas du tout ce verset. (En revanche, il y a un passage sur Shambhavi mudra un peu shocking)
Amanaska yoga consiste en laya (dissolution), shambhavi mudra, Jyotirmandala, et absorption dans les éléments (Tattvas-Cakra) et le 2nd chapitre est consacré au Guru.
Ce qui réduit considérablement la pratique par rapport au hata yoga - mais bon ! il faut quand même y passer quelque chose comme 22 ans sans respirer et encore il faut aussi la grâce du Guru...Donc si je compte bien je suis très loin du compte avant d'atteindre le 9eme élément (c'est un yoga totalement inconcevable !) :cry: ... et toi t'en est où?
versert 15 chapitre 2( a propose de ma citation) ,au verset 10 il commence a parler de shambavi mudra qui est bhairavi mudra comme elle est enseigné quelquefois.
et encore il faut aussi la grâce du Guru
a tu lu ce passage : celui dont le regarde est fixe sans même un objet de vision,donc le souffle s'immobilise sans le moindre effort donc l'esprit est fermement concentré sans même un support,c'est lui le yogins c'est lui le guru qu'il faut servir.

et toi t'en est où?
au fait de ne pas vouloir être le comptable de mon amours pour l'Etre ,plus je l'aime plus j'ai envie de l'aimer,mais je je sais que mon amours ne sera jamais assez grand,a quoi bon compter ce qui n'a pas de fin.
chevauche la monture du silence, afin de rejoindre le Guru Kabir
Avatar du membre
Yo-ho
Messages : 436
Enregistré le : 14 juil. 2017, 09:49

Re: L'ALCHIMIE DU YOGA SELON GORAKSA COLETTE POGGI/CLAIRE BORNSTAIN

Message par Yo-ho » 31 mars 2019, 13:20

hridaya a écrit :
31 mars 2019, 12:22
Yo-ho a écrit :
30 mars 2019, 13:53
hridaya a écrit :
30 mars 2019, 10:51
"la poignée est en haut ,le regard est vers le bas,la cible est en haut,la téte est incliné vers le bas: par l'habilité au tir a l'arc d’après le reflet de la cible on deviendra on deviendra un libéré vivant."amanaksa"
Dans la version que j'ai de Goraksha Amanaska, il n'y a pas du tout ce verset. (En revanche, il y a un passage sur Shambhavi mudra un peu shocking)
versert 15 chapitre 2( a propose de ma citation) ,au verset 10 il commence a parler de shambavi mudra qui est bhairavi mudra comme elle est enseigné quelquefois.
Ca y est je l'ai ! Le passage ou Shambavi mudra est combiné avec Viparitakarani, pour donner "Radhayantra" le Yantra du succés, ( Radhayantra, terme que l'on retrouve dans aucun texte de Hata Yoga)

Le poing (musti) en haut, le regard (drsti) en bas, la fente (védha) en haut, la tête (sirsa) en bas, (le Yogi) sera libéré dans (cette) vie (jivanmukta) en utilisant (ce) yantra du succès.
(Le poing = Mulabandha)

Quant à RadhaYantra, le texte ne dit rien, mais j'ai retrouvé ce terme dans "The essence of Bhagavad Gita" : Radhayantra ferait partie des autérités pratiquées par Krisna à savoir une méditation sur le symbol de Radha.

Et donc je comprends les choses ainsi, le symbol de Radha étant l'aspect féminin de Krisna, radhayanta est sa shakti interiorisé. Dans l'ordre des choses, dieu est Masculin (le Linga, le soleil), et le Yogi qui veut s'unir à lui, est féminin (la Yoni, la lune) en faisant Shambavi mudra dans Viparitakarani on devient radhayantra, c'est à dire à la lueur de ta version : un reflet de Brahma. Explication qui vaut ce qu'elle vaut, après "ya pu qu'a": Shambavi Mudra dans Viparitakarani Mudra, et je suis d'accord mieux vaut faire ça sans compter...sinon où est le sacrifice !
a tu lu ce passage : celui dont le regarde est fixe sans même un objet de vision,donc le souffle s'immobilise sans le moindre effort donc l'esprit est fermement concentré sans même un support,c'est lui le yogins c'est lui le guru qu'il faut servir.
Je te l'ai dit je vais très lentement, mais merci de me booster un peu.
et toi t'en est où?

au fait de ne pas vouloir être le comptable de mon amours pour l'Etre ,plus je l'aime plus j'ai envie de l'aimer,mais je je sais que mon amours ne sera jamais assez grand,a quoi bon compter ce qui n'a pas de fin.
Je suis actuellement dans un univers aride, un désert de cailloux ou je suis moi-même un caillou, quelque fois je me rappelle ces jours où je me suis demandée "Pourquoi y a-t-il si peu d'amour en moi" quand tant de gens tout autour de moi n'ont que ce mot à la bouche, ne vivent que pour cela et par cela...Moi je suis juste un caillou, et je suis consternée par cet état de fait.
Modifié en dernier par Yo-ho le 01 avr. 2019, 00:46, modifié 12 fois.
Avatar du membre
hridaya
Messages : 2050
Enregistré le : 16 avr. 2012, 10:30
Localisation :

Re: L'ALCHIMIE DU YOGA SELON GORAKSA COLETTE POGGI/CLAIRE BORNSTAIN

Message par hridaya » 31 mars 2019, 15:04

si tu te pose cettre question c'est que l'amours est la,réclamer l'absent,c'est découvrir et attesté sa présence
chevauche la monture du silence, afin de rejoindre le Guru Kabir
Avatar du membre
Yo-ho
Messages : 436
Enregistré le : 14 juil. 2017, 09:49

Re: L'ALCHIMIE DU YOGA SELON GORAKSA COLETTE POGGI/CLAIRE BORNSTAIN

Message par Yo-ho » 31 mars 2019, 15:42

hridaya a écrit :
31 mars 2019, 15:04
si tu te pose cettre question c'est que l'amours est la,réclamer l'absent,c'est découvrir et attesté sa présence
Oui intellectuellement parlant, ca tombe sous le sens...Mais dans les faits au fond de moi je ne ressens pas la vraie vibration...Et je sais, il me semble savoir ce qu'est la vibration vraie. Mais tu as raison je ne suis pas un vrai caillou, l'immobilité reste quelque chose de difficile.

(Le désert aride c'est ce forum...L'homme est un loup pour l'homme, ...il devrait y avoir des limites à la manipulation)
Avatar du membre
hridaya
Messages : 2050
Enregistré le : 16 avr. 2012, 10:30
Localisation :

Re: L'ALCHIMIE DU YOGA SELON GORAKSA COLETTE POGGI/CLAIRE BORNSTAIN

Message par hridaya » 01 avr. 2019, 08:04

(Le désert aride c'est ce forum...L'homme est un loup pour l'homme, ...il devrait y avoir des limites à la manipulation)
????????????.....
chevauche la monture du silence, afin de rejoindre le Guru Kabir
MuadDib
Messages : 2205
Enregistré le : 19 mai 2012, 16:53
Localisation : u.know.no.no
Contact :

Re: L'ALCHIMIE DU YOGA SELON GORAKSA COLETTE POGGI/CLAIRE BORNSTAIN

Message par MuadDib » 02 avr. 2019, 08:42

Ce qui me pose de nombreuses questions, dans le cadre de RasaYana, c'est surtout l'existence de différents systèmes, dont :
- la table périodique des éléments, la chimie orthodoxe
- les associations traditionnelles de sa variante spirituelle/divine européenne euh, correction, arabo-européenne, vu l'AlChymya
- les mêmes dans le cadre Rasayanique, presques similaires, mais *presque* seulement
- et encore d'autres dans sa variante chinoise, là assez sensiblement différentes

(pour un peu plus de clarté, prenons Mangal & Shani, et leur associations respectives dans différents systèmes).

donc : :?

Ou ne serait-ce qu'un effet de *trop* de systèmes, il faut en choisir un et s'y tenir, afin d'avoir quelques effets (et non, je n'ai point de forge, ou de matériel de distillation à disposition, donc quelque soit le système, ce n'est que sa variante interne qui m'intéresse)
Modifié en dernier par MuadDib le 03 avr. 2019, 16:25, modifié 1 fois.
ॐ नमो नारायण
Oṃ Mani Padme Huṃ
Avatar du membre
lorkan739
Messages : 3964
Enregistré le : 07 nov. 2008, 12:07
Localisation : Lambesc (04)

Re: L'ALCHIMIE DU YOGA SELON GORAKSA COLETTE POGGI/CLAIRE BORNSTAIN

Message par lorkan739 » 02 avr. 2019, 10:31

Vous parlez de l'alchimie du Yoga, mais en citant GorakshaNath, vous êtes comme des alchimistes qui possédant la pierre philosophale chercheraient a transformer de l'or en plomb.
Om
Avatar du membre
Yo-ho
Messages : 436
Enregistré le : 14 juil. 2017, 09:49

Re: L'ALCHIMIE DU YOGA SELON GORAKSA COLETTE POGGI/CLAIRE BORNSTAIN

Message par Yo-ho » 03 avr. 2019, 15:52

lorkan739 a écrit :
02 avr. 2019, 10:31
vous êtes comme des alchimistes qui possédant la pierre philosophale chercheraient a transformer de l'or en plomb.
Bien vu Lorkan, c'est exactement ce que nous disions : c'est le geste inversé qu'il faut travailler !
MuadDib
Messages : 2205
Enregistré le : 19 mai 2012, 16:53
Localisation : u.know.no.no
Contact :

Re: L'ALCHIMIE DU YOGA SELON GORAKSA COLETTE POGGI/CLAIRE BORNSTAIN

Message par MuadDib » 03 avr. 2019, 16:34

Euh, oui, moi culpa, aussi :
transformer l'or en plomb, ou matérialiser le spirituel (encore qu'il me semble que dans certaines versions de la chose, on se base sur des indices matériels pour inférer le divin, et non l'inverse)
ou transformer le fer en or, ou ramener le métal de Śani au plan Humain, le métal de Surya ... oui, comme je disais avant, des différences d'interprétation systémiques ...

Le luminaire stellaire local, ou un autre, d'un autre niveau ?!?

Donc, qu'est-ce qui est Divin, et qu'est-ce qui est humain, il me semble qu'il y a des interventions qu'il serait mieux de très, très, très bien maîtriser avant de les tenter, sinon, le Dragon Noir (étape alchymique traditionnelle, version XVième européen) peut durer un certain temps ... ou, dans un ancien dialecte, de donner de la confiture à des cochons ...

Help, je confuse encore plus qu'avant ?!?
ॐ नमो नारायण
Oṃ Mani Padme Huṃ
Avatar du membre
Yo-ho
Messages : 436
Enregistré le : 14 juil. 2017, 09:49

Re: L'ALCHIMIE DU YOGA SELON GORAKSA COLETTE POGGI/CLAIRE BORNSTAIN

Message par Yo-ho » 04 avr. 2019, 10:03

MuadDib a écrit :
03 avr. 2019, 16:34
Euh, oui, moi culpa, aussi :
transformer l'or en plomb, ou matérialiser le spirituel (encore qu'il me semble que dans certaines versions de la chose, on se base sur des indices matériels pour inférer le divin, et non l'inverse)
Si on laisse de coté les préjugés matière comme "Or ou plomb", et que l'on s'en tienne au concept abstrait "Matérialiser le spirituel" n'est ce pas précisément l’œuvre divine ? On peut, à la rigueur, se demander si c'est le sujet qui tourne autour de l'objet, ou bien si c'est l'objet qui tourne autour du sujet* ? La chose en soi étant un concept vide.



(Le sujet étant le soleil, l'objet la terre, et la chose en soi : la lune.../ Rendus à cette impasse nous pouvons être satisfaits d'avoir rejoint le niveau planétaire de confusion )
Modifié en dernier par Yo-ho le 04 avr. 2019, 10:22, modifié 3 fois.
Avatar du membre
Yo-ho
Messages : 436
Enregistré le : 14 juil. 2017, 09:49

Re: L'ALCHIMIE DU YOGA SELON GORAKSA COLETTE POGGI/CLAIRE BORNSTAIN

Message par Yo-ho » 04 avr. 2019, 10:15

Intermission :



(Ou l'interaction des forces biologiques et cosmiques)
Avatar du membre
hridaya
Messages : 2050
Enregistré le : 16 avr. 2012, 10:30
Localisation :

Re: L'ALCHIMIE DU YOGA SELON GORAKSA COLETTE POGGI/CLAIRE BORNSTAIN

Message par hridaya » 10 avr. 2019, 09:01

salut yoho,
je sais pas ou tu en ait dans ton étude de l'amaska ,pourrait tu me trouver dans ta traduction ( voudrais comparer) le 16:
voici la traduction de tara :
dans un lieu solitaire, bien assis dans une confortable posture,sur une natte lisse placé sur une surface égale,se reculant quelque peu en arrière .....
a plus, merci ...
chevauche la monture du silence, afin de rejoindre le Guru Kabir
Avatar du membre
Yo-ho
Messages : 436
Enregistré le : 14 juil. 2017, 09:49

Re: L'ALCHIMIE DU YOGA SELON GORAKSA COLETTE POGGI/CLAIRE BORNSTAIN

Message par Yo-ho » 11 avr. 2019, 02:51

48- Par la vénération du Guru, l'absorption la plus profonde est obtenue, le Yogi est alors facilement et constamment dévoué à sa propre pratique

49-Dans un endroit isolé, solitaire, propre (et) magnifique, (le yogi), après s'être assis confortablement dans une posture équilibrée, y reste peu à peu.*

50- (Le yogi) dont les membres sont placés confortablement; qui est très résolu, très immobile, doit pratiquer (ainsi), le regard tenu (sur un espace vide) à une longueur de bras (devant lui).

51- le corps détendu, de la touffe de cheveux sur la couronne de (sa) tête à la pointe de (ses) ongles, le Yogi est libre de tout effort et préoccupation, à l'intérieur comme à l'extérieur.

* verset 49 et pas 16. Dans la version en anglais, il n'est pas précisé sur quoi le Yogi est assis, mais traditionnellement ne dit-on pas que "La terre est une peau de bête tendue"
MuadDib
Messages : 2205
Enregistré le : 19 mai 2012, 16:53
Localisation : u.know.no.no
Contact :

Re: L'ALCHIMIE DU YOGA SELON GORAKSA COLETTE POGGI/CLAIRE BORNSTAIN

Message par MuadDib » 11 avr. 2019, 03:15

Yo-ho a écrit :
11 avr. 2019, 02:51
51- le corps détendu, de la touffe de cheveux sur la couronne de (sa) tête à la pointe de (ses) ongles, le Yogi est libre de tout effort et préoccupation, à l'intérieur comme à l'extérieur.
Un petit grain de sel, dans le cadre du RasaYana (interne?) Gorakśien (que j'imagines un peu plus praticable que sa variante européenne/égyptienne, avec son impératif - en néo-shaekespirien de To Dare/To Will/To Know/To be Silent, peu praticable à l'époque de FaceBouc, Gooogle/Biiing, ou autres rayons XY-Z :( ).

Je ne sait pas si tu a lu cette phrase de la même façon que moi (ou encore un sempiternel soucis de traduction), mais la couronne évoques pour moi une partie plutôt circumpolaire que proprement apexifique.

Ou alors, l'imagerie du moine chrétien n'est pas si locale que celà :mefie:

PS : chez nos amis VajraYanistes, les phanères ne sont pas très bien considérés ...

PPS : c'est étrange, mais l'image de moines bouddhistes, découverts il y a quelques années en posture de méditation, retrouvés après quelques longs temps à pratiquer leur art, emmenés subséquemment aller faire des tours dans quelque labo scientifique, accompagné de leur certificat de décès, vient de sauter à la gorge du Manas ... :vachement inquiet:
ॐ नमो नारायण
Oṃ Mani Padme Huṃ
Avatar du membre
lorkan739
Messages : 3964
Enregistré le : 07 nov. 2008, 12:07
Localisation : Lambesc (04)

Re: L'ALCHIMIE DU YOGA SELON GORAKSA COLETTE POGGI/CLAIRE BORNSTAIN

Message par lorkan739 » 12 avr. 2019, 16:29

"La troisième phase du travail alchimique, le changement de coloration de la matière blanche au rouge, représente la phase de perfection. Correspond à l'apparition du roi (l'Esprit). C'est à ce moment que se célèbrent les mariages alchimiques, desquels sortira l'androgyne ou l'hermaphrodite (l'être divin qui, après avoir aboli le dualisme, atteint l'unité primordiale), et qui mènera à l'obtention de la Pierre: le corps spirituel impérissable."
Om
Avatar du membre
hridaya
Messages : 2050
Enregistré le : 16 avr. 2012, 10:30
Localisation :

Re: L'ALCHIMIE DU YOGA SELON GORAKSA COLETTE POGGI/CLAIRE BORNSTAIN

Message par hridaya » 15 avr. 2019, 13:20

Yo-ho a écrit :
11 avr. 2019, 02:51
48- Par la vénération du Guru, l'absorption la plus profonde est obtenue, le Yogi est alors facilement et constamment dévoué à sa propre pratique

49-Dans un endroit isolé, solitaire, propre (et) magnifique, (le yogi), après s'être assis confortablement dans une posture équilibrée, y reste peu à peu.*

50- (Le yogi) dont les membres sont placés confortablement; qui est très résolu, très immobile, doit pratiquer (ainsi), le regard tenu (sur un espace vide) à une longueur de bras (devant lui).

51- le corps détendu, de la touffe de cheveux sur la couronne de (sa) tête à la pointe de (ses) ongles, le Yogi est libre de tout effort et préoccupation, à l'intérieur comme à l'extérieur.

* verset 49 et pas 16. Dans la version en anglais, il n'est pas précisé sur quoi le Yogi est assis, mais traditionnellement ne dit-on pas que "La terre est une peau de bête tendue"
a mon sens c'est pas celui que j'ai donné, le 16 dans ta traduction il dit quoi voir verset d'avavnt 15 et 17 ?
chevauche la monture du silence, afin de rejoindre le Guru Kabir
MuadDib
Messages : 2205
Enregistré le : 19 mai 2012, 16:53
Localisation : u.know.no.no
Contact :

Re: L'ALCHIMIE DU YOGA SELON GORAKSA COLETTE POGGI/CLAIRE BORNSTAIN

Message par MuadDib » 16 avr. 2019, 09:56

Bon, excusez par avance le quelque peu hors-sujet sur ce point.

Mais juste un petit post pour me questionner sur la prochaine tentative de restauration de l'église de Notre Dame de Paris (15*5, 0033, zone économique où les billets de monopoly en grandeur nature sont aussi écrits en Grec dessus, une planète où il y a de la terre, système planétaire d'un gros radiateur circulaire jaune et d'un zollih disque blanc plus temporellement évanescent, dans une galaxie en forme de presque-Svastika, comme il doit en exister des milliards ici et là, aux dires des astronomes, de toutes ces dernières choses - pour plus de précisions :wink: ), victimes, hier d'un incendie ayant détruit toute sa toiture ... et, dans le cadre qui m'intéresse ici, semble-t-il, de ses sublimes vitraux, réalisés par des techniques Al-Chymi(a)-ques.

PS : il faut rendre à Muhamad ce qui revient aux territoires arabes : c'est la langue Arabe qui nous a donné le nom de la Chymi(a) ... et nos amis Tibétains qui ont trouvé très spirituel de rapprocher toute la discipline de ronronnements de chats, pour la sauvegarder sur Internet, peut-être :lol: , vu la très haute popularité des adorables Chatons sur la toile, "sans (le moindre) doute (aucun)" :mefie:

PostéSoulScriptifiage : euh, si vous trouvez des incorecsions, merci de les rapporter à qui de gauche, comme ça devrait en être parfois l'habitude, pour éviter de tout le temps avoir le même point de vue; si vous trouvez un peu d'humour, c'est normal, c'est pour en rentre le tapage moins abscons pour moi.
ॐ नमो नारायण
Oṃ Mani Padme Huṃ
Avatar du membre
hridaya
Messages : 2050
Enregistré le : 16 avr. 2012, 10:30
Localisation :

Re: L'ALCHIMIE DU YOGA SELON GORAKSA COLETTE POGGI/CLAIRE BORNSTAIN

Message par hridaya » 16 avr. 2019, 10:27

bon, effectivement c'est hors sujet,tu peux si tu le désire ouvrir un topic consacré à ...je ne suis pas sur, par ailleurs, d'avoir tout compris,...
chevauche la monture du silence, afin de rejoindre le Guru Kabir
MuadDib
Messages : 2205
Enregistré le : 19 mai 2012, 16:53
Localisation : u.know.no.no
Contact :

Re: L'ALCHIMIE DU YOGA SELON GORAKSA COLETTE POGGI/CLAIRE BORNSTAIN

Message par MuadDib » 16 avr. 2019, 11:14

Pour l'ouverture de nouveau topic, non, merci, RasaYana opératif, ou autres jérémiades sur une religion qui n'a pas de yoga dans son cadre, vu les interventions d'ayatolah de la chose dans le coin, ça ne m'intéresse pas du tout ... c'était juste en passant, un petit mot ... compréhensible, pourtant, en y mettant un peu du sien :? ...
ॐ नमो नारायण
Oṃ Mani Padme Huṃ
Avatar du membre
Yo-ho
Messages : 436
Enregistré le : 14 juil. 2017, 09:49

Re: L'ALCHIMIE DU YOGA SELON GORAKSA COLETTE POGGI/CLAIRE BORNSTAIN

Message par Yo-ho » 17 avr. 2019, 05:35

hridaya a écrit :
15 avr. 2019, 13:20
Yo-ho a écrit :
11 avr. 2019, 02:51
48- Par la vénération du Guru, l'absorption la plus profonde est obtenue, le Yogi est alors facilement et constamment dévoué à sa propre pratique

49-Dans un endroit isolé, solitaire, propre (et) magnifique, (le yogi), après s'être assis confortablement dans une posture équilibrée, y reste peu à peu.*

50- (Le yogi) dont les membres sont placés confortablement; qui est très résolu, très immobile, doit pratiquer (ainsi), le regard tenu (sur un espace vide) à une longueur de bras (devant lui).

51- le corps détendu, de la touffe de cheveux sur la couronne de (sa) tête à la pointe de (ses) ongles, le Yogi est libre de tout effort et préoccupation, à l'intérieur comme à l'extérieur.

* verset 49 et pas 16. Dans la version en anglais, il n'est pas précisé sur quoi le Yogi est assis, mais traditionnellement ne dit-on pas que "La terre est une peau de bête tendue"
a mon sens c'est pas celui que j'ai donné, le 16 dans ta traduction il dit quoi voir verset d'avavnt 15 et 17 ?
Ok versets 15 à 19 chapitre 1 - Les versets 48 à 51 sont dans le chapitre 2 - On note qu'ils se ressemblent - en fait le chapitre 1 décrit la pratique; et le chapitre 2 fait le lien entre la pratique et l'importance du Guru, pour parvenir à la réalisation.

15- Les éléments (Tattvas) : la terre est le premier, l'eau est le second, le troisième est le feu, le quatrième est le vent, l'espace est le cinquième, on dit que le sixième est le mental (mind),
le septième est la réalité suprême (Param Tattvam) celui qui la connait jouit de la libération,

16-La suprême réalité est appelé «Le  Destructeur des liens de la naissance ». Je vais à présent indiquer la pratique de l'absorption,

17-Dans un lieu isolé, peu à peu s'installer confortablement dans une assise stable, immobilser le regard à une distance d'un bras, l'esprit et les membres détendus, entrer dans la pratique

18-Régulièrement installé dans une assise confortable, on doit réaliser la pratique des tattvas

19-Ayant abandonné l'idée que l'univers est constitué des 5 éléments, que le corps est constitué des 5 éléments, que tout est constitué des éléments, cultive l'idée que tout cela n'existe pas

(Pour cultiver l'idée que tout cela n'existe pas, il faut au préalable que l'on ait acquis les siddhis des 5 tattvas puis s'en détacher - Ces versets s'adressent à des yogis de très au-delà...! de nos préoccupations quotidiennes :) - Amanaska, le Yoga de l'inconcevable - On peut aussi noter au passage le lien Taraka et Trataka )
Avatar du membre
hridaya
Messages : 2050
Enregistré le : 16 avr. 2012, 10:30
Localisation :

Re: L'ALCHIMIE DU YOGA SELON GORAKSA COLETTE POGGI/CLAIRE BORNSTAIN

Message par hridaya » 18 avr. 2019, 17:12

:allah: :super: :thup:
chevauche la monture du silence, afin de rejoindre le Guru Kabir
Répondre