Tony Parsons - Le paradoxe de la libération, de l'éveil

Un livre, une vidéo, une musique,... à faire découvrir, à proposer ou à vendre, voici un nouvel espace pour échanger...

Modérateur : Modérateurs

Répondre
Alain

Tony Parsons - Le paradoxe de la libération, de l'éveil

Message par Alain » 24 mars 2015, 11:41

Tony Parsons propose ici une réflexion pour un Éveil direct.. encore qu'il n'y a plus de "moi" pour le connaître... :wink:

A méditer certainement surtout pour ceux qui pensent qu'ils existent...

https://www.youtube.com/watch?v=r8mQrr0F5xg#t=866

Celui qui dit avoir atteint l’illumination en fait ne l'est pas car il y a toujours un ego pour le dire... hors tant que l'ego persiste à dire qu'il est ceci ou cela, qu'il a atteint ceci ou cela, il n'y a pas d'éveil mais simplement l'entretien de l'illusion tenace que nous pensons être "quelqu'un"...
Avatar du membre
Regard
Messages : 984
Enregistré le : 13 mai 2014, 21:52

Re: Tony Parsons - Le paradoxe de la libération, de l'éveil

Message par Regard » 24 mars 2015, 12:31

C'est tout a fait vrai (j'ai pas regarder le lien mais...)

Tu peu vivre un éveil. Il te permet de te rappeler à chaque instant que tu "dors" et aussi du "décors" réel.

Sans égo tu ne communique plus avec personne.

Les personnes qui vivent dans le Soi se rhabillent d'un égo pour communiquer à un autre égo. Car il n'y a qu'un égo pour aller voir un éveillé ou un maître.

C'est si bon l'expérience de l'égo qui découvre/rencontre le Soi.

Mais il n'y a pas réellement d'égo ni d'expérience.

C'est tout le charme de l'illusion. Soi tu la connaît et en jouis, soit tu en est victime.
Sois le changement que tu veux voir dans le monde. Gandhi
Avatar du membre
Denis
Site Admin
Site Admin
Messages : 13463
Enregistré le : 23 juil. 2004, 19:19
Localisation : Grimaud
Contact :

Re: Tony Parsons - Le paradoxe de la libération, de l'éveil

Message par Denis » 24 mars 2015, 13:50

Celui qui dit avoir atteint l’illumination en fait ne l'est pas car il y a toujours un ego pour le dire... hors tant que l'ego persiste à dire qu'il est ceci ou cela, qu'il a atteint ceci ou cela, il n'y a pas d'éveil mais simplement l'entretien de l'illusion tenace que nous pensons être "quelqu'un"...
De fait nous sommes quelqu'un, éveillé ou pas, le corps est là jusqu'au dernier souffle alors est-ce qu'un éveillé doit mourir au moment de son éveil, ça ne se voit dans aucune vision...
Il faudrait aussi comprendre ce qu'est cette chose que l'ego et comprendre qu'il n'a rien de noir et que de notre vivant il ne disparaîtra jamais, puisque c'est "je suis" qui a pris une forme... Mais entrevoir aussi que dans cette forme, tout peut être attachée à cette forme ou au contraire tout peu être libéré, décomprimé et alors si l'ego sera toujours là jusqu'au dernier souffle, dans cette forme plus rien d'égotique existe, bien que l'individu mange, parle, bouge, aime ceci ou cela et déteste ceci ou cela...
Dieu nous donne ce dont il veut qu'on se serve, pour aller vers lui.
Stages Yoga 2018
Retraite Yoga 2018
Avatar du membre
pashupati
Messages : 810
Enregistré le : 13 déc. 2010, 10:28
Localisation : marseille

Re: Tony Parsons - Le paradoxe de la libération, de l'éveil

Message par pashupati » 24 mars 2015, 14:11

Namasté

j ai lu et je vais relire la video ,sujet interressant ;)

l illusion maya son voile ,bref ,puisque je n existe pas , l eveil n existe pas , illusion ,bref tout ca pour dire qu il faut que je me remette dans le bain pour comprendre :lol: :lol: :lol:
l esprit est plus fort que la matiere
Alain

Re: Tony Parsons - Le paradoxe de la libération, de l'éveil

Message par Alain » 24 mars 2015, 14:15

Les personnes qui vivent dans le Soi se rhabillent d'un égo pour communiquer à un autre égo. Car il n'y a qu'un égo pour aller voir un éveillé ou un maître.

Mais il n'y a pas réellement d'égo ni d'expérience.
oui Regard, nous n'avons pas encore eu l'occasion de parler ensemble mais tu as tout compris :wink:
car s'il y a expérience c'est qu'il y a un ego pour la reconnaître ? et là on tourne en rond jusqu'au prochain déclic car çà ne s'arrête pas la...
mais j'encourage ceux qui viennent sur ce fil de regarder la vidéo tout de même, elle est certainement plus parlante que ce que je pourrais en dire.. et de commenter la vidéo et non mon commentaire minimaliste (et pour cause..)
Tony Parsons (ou ce qu'il en reste...) emploie une approche nihiliste qui peut rejoindre le Sunyata du Bouddhisme que développa Nagarjuna dont je cite ici une brève définition:
Śūnyatā, terme sanskrit, (devanāgarī: शून्यता ; en pāli suññatā, en chinois kōng 空), désigne dans le bouddhisme la vacuité des êtres et des choses, leur absence d'être en soi (anātman), autrement dit l'inexistence de toute essence, de tout caractère fixe et inchangeant. Elle s'applique aux choses aussi bien qu'aux pensées et aux états d'esprits. Elle est beaucoup liée à l'ainsité (tathātā).
http://fr.wikipedia.org/wiki/%C5%9A%C5%ABnyat%C4%81

maintenant que reste-t-il une fois que nous avons reconnu l'imposteur ?

:idea: :idea: :idea:
Narasimha
Messages : 98
Enregistré le : 13 avr. 2014, 21:12

Re: Tony Parsons - Le paradoxe de la libération, de l'éveil

Message par Narasimha » 24 mars 2015, 14:47

Si tu n'existe pas (dans le sens minimaliste , du rien) comment fais tu pour écrire sur ce forum ? :mrgreen:
Ça présuppose bien l'existence de quelque chose, non ?

De mon point de vue M. Parsons parle de l'effondrement de l'histoire/commentateur...il n'y a que perception et la vie qui se déroule sans le commentateur. Est-ce que c'est ça l'éveil ? Est-ce que c'est ça la réalisation du Soi ? :idea:
Alain

Re: Tony Parsons - Le paradoxe de la libération, de l'éveil

Message par Alain » 24 mars 2015, 15:09

Si tu n'existe pas (dans le sens minimaliste , du rien) comment fais tu pour écrire sur ce forum ? :mrgreen:
Ça présuppose bien l'existence de quelque chose, non ?
comment présupposer l'existence de quelque chose si ce "quelque chose" est une illusion ?
le dialogue entre deux personnes sur un forum nait du "rien", la réponse qui en découle n'est que le surgissement d'une réponse appropriée mais cette réponse s'inscrit dans le "rien" car il n'y a personne pour en faire l'expérience puisque tout est vide, pure vacuité ! Le moi/personna s'est construit une identité fictive afin de survivre et de défendre ses droits; mais par la méditation on se rends vite compte qu'il n'y a rien là où on croyait qu'il y avait quelque chose.. :shock: Il n'y a personne qui s'éveille car dès que l'ego s'approprie cet état il n'y a plus "éveil", et on est pris tout de suite au piège :idea: :idea: :idea:
il n'y a que perception et la vie qui se déroule sans le commentateur.
même pas car il n'y a plus personne pour percevoir, en fait on est juste en train de faire une déduction sur des apparences, mais le postulat de base est faux car il n'y a rien qui perçoit.

bon, je reprends mon souffle et on poursuit si vous le voulez bien plus tard.
Avatar du membre
Regard
Messages : 984
Enregistré le : 13 mai 2014, 21:52

Re: Tony Parsons - Le paradoxe de la libération, de l'éveil

Message par Regard » 24 mars 2015, 17:26

Le soi fait partit du Soi. Il fini juste par s'en rendre compte.

Ca ne le fait pas disparaître. Comme la feuille se rend compte qu'elle est un arbre. Elle reste feuille pour autan.
Sois le changement que tu veux voir dans le monde. Gandhi
Alain

Re: Tony Parsons - Le paradoxe de la libération, de l'éveil

Message par Alain » 24 mars 2015, 17:33

Regard a écrit :Ca ne le fait pas disparaître. Comme la feuille se rend compte qu'elle est un arbre. Elle reste feuille pour autan.
non, la l'ego/personna n'a pas de réalité en propre, c'est une construction fictive qui reçoit sur lui des identifications qui le renforce... Si on lui accorde un semblant de vérité ou d'existence c'est sur des constructions erronées, les actions que l'égo/personna semblent réaliser surgissent du néant pour y retourner, elles n'ont aucunes existences propres car il n'y a personne pour en parler... :idea: :idea: :idea:
Alain

Re: Tony Parsons - Le paradoxe de la libération, de l'éveil

Message par Alain » 24 mars 2015, 17:48

Regard a écrit :Le soi fait partit du Soi. Il fini juste par s'en rendre compte.
oui, nous y voila.. :idea:
en fait la négation de l'ego présenté par Tony Parsons précède la mort symbolique ou le passage de l'abysse ..
une fois nié, l'ego laisse la place au Soi.. peut-être que Parsons en parle dans d'autres vidéos ou enseignements mais je n'en sais rien en fait, je viens de découvrir juste cette vidéo que l'on vient de me faire parvenir pour réflexion. En-dehors de çà je n'écoute pas ce qui se dit sur youtube ou très rarement..
Avatar du membre
Regard
Messages : 984
Enregistré le : 13 mai 2014, 21:52

Re: Tony Parsons - Le paradoxe de la libération, de l'éveil

Message par Regard » 24 mars 2015, 19:00

Le fait de nier l'égo est un acte de l'égo... :mrgreen:

La feuille sur l'arbre existe. Tu ne peu pas le nier. Par contre, la différencier de l'arbre est l'illusion.
Alain a écrit :Tony Parsons précède la mort symbolique ou le passage de l'abysse ..
La "mort" symbolique. Quand tu lache le mentale et se que tu crois être, tu crois mourrir/disparaître, c'est une grande peur, puis t'es encore là :D avec une autre "idée" de toi.
Sois le changement que tu veux voir dans le monde. Gandhi
Avatar du membre
Regard
Messages : 984
Enregistré le : 13 mai 2014, 21:52

Re: Tony Parsons - Le paradoxe de la libération, de l'éveil

Message par Regard » 24 mars 2015, 19:06

Malheureusement beaucoup ne comprennent pas qu'ils sont l'arbre et font tout pour accumuler de l'énergie dans la feuille affin qu'elle devienne immortelle... :(

Une feuille en bonne santé qui fait bien sont travaille est importante pour l'arbre, elle le nourri.
Sois le changement que tu veux voir dans le monde. Gandhi
Narasimha
Messages : 98
Enregistré le : 13 avr. 2014, 21:12

Re: Tony Parsons - Le paradoxe de la libération, de l'éveil

Message par Narasimha » 24 mars 2015, 19:35

Alain a écrit :
Si tu n'existe pas (dans le sens minimaliste , du rien) comment fais tu pour écrire sur ce forum ? :mrgreen:
Ça présuppose bien l'existence de quelque chose, non ?
comment présupposer l'existence de quelque chose si ce "quelque chose" est une illusion ?
le dialogue entre deux personnes sur un forum nait du "rien", la réponse qui en découle n'est que le surgissement d'une réponse appropriée mais cette réponse s'inscrit dans le "rien" car il n'y a personne pour en faire l'expérience puisque tout est vide, pure vacuité ! Le moi/personna s'est construit une identité fictive afin de survivre et de défendre ses droits; mais par la méditation on se rends vite compte qu'il n'y a rien là où on croyait qu'il y avait quelque chose.. :shock: Il n'y a personne qui s'éveille car dès que l'ego s'approprie cet état il n'y a plus "éveil", et on est pris tout de suite au piège :idea: :idea: :idea:
il n'y a que perception et la vie qui se déroule sans le commentateur.
même pas car il n'y a plus personne pour percevoir, en fait on est juste en train de faire une déduction sur des apparences, mais le postulat de base est faux car il n'y a rien qui perçoit.

bon, je reprends mon souffle et on poursuit si vous le voulez bien plus tard.
C'est ce que tu vis au niveau de ton expérience ? Ou c'est ta compréhension intellectuelle ? Parsons explique les choses d'une certaine perspective (la non existence du moi), d'autres expliquent les choses différament .
Narasimha
Messages : 98
Enregistré le : 13 avr. 2014, 21:12

Re: Tony Parsons - Le paradoxe de la libération, de l'éveil

Message par Narasimha » 24 mars 2015, 19:43

Regard a écrit :Le soi fait partit du Soi. Il fini juste par s'en rendre compte.

Ca ne le fait pas disparaître. Comme la feuille se rend compte qu'elle est un arbre. Elle reste feuille pour autan.
J'avoue que ça m'aiderai à comprendre si tout le monde pouvait donner sa définition d'égo, d'éveil et du Soi. Je n'ai pas l'impression que ce soit la même chose.

Je commence:
-égo: c'est l'IDEE centrale d'un acteur et toutes les pensées et émotions qui sont liées à cette idée.
-éveil: la perte de l'illusion d'être un individu séparé du reste.
-Réalisation du Soi: l'expérimentation directe de ce que l'on est au-dela de l'état de conscience, de rêve, et de sommeil profond et de samadhi aussi.

De mon point de vue ce sont trois niveaux différents.
Avatar du membre
Regard
Messages : 984
Enregistré le : 13 mai 2014, 21:52

Re: Tony Parsons - Le paradoxe de la libération, de l'éveil

Message par Regard » 24 mars 2015, 20:31

Narasimha a écrit :-égo: c'est l'IDEE centrale d'un acteur et toutes les pensées et émotions qui sont liées à cette idée.
La feuille a des yeux, des sens, elle se voit distincte de se qui l'entoure.
Narasimha a écrit :-éveil: la perte de l'illusion d'être un individu séparé du reste.
La vue de cette feuille s'élargi et elle se voie rattacher à l'arbre.
Narasimha a écrit :-Réalisation du Soi: l'expérimentation directe de ce que l'on est au-dela de l'état de conscience, de rêve, et de sommeil profond et de samadhi aussi.
La feuille ne se distincte plus de l'arbre (et du sol et ciel qui le relie etc,etc...). Mais elle garde ses yeux de feuille :) .

Toutes ses étapes ne se font pas d'un coup. Et le chemins n'est peu être pas terminer à cette 3e étape :wink:
Sois le changement que tu veux voir dans le monde. Gandhi
trananda
Messages : 448
Enregistré le : 28 janv. 2012, 21:25

Re: Tony Parsons - Le paradoxe de la libération, de l'éveil

Message par trananda » 24 mars 2015, 20:59

En tout cas, heureusement que des gens dissertent de l'indissertable pour nous pauvre âmes égarées :D
Au grès du vent et des courants . J' apprend.
Avatar du membre
Regard
Messages : 984
Enregistré le : 13 mai 2014, 21:52

Re: Tony Parsons - Le paradoxe de la libération, de l'éveil

Message par Regard » 24 mars 2015, 21:11

Il n'y a pas d'âmes distinctes ou égarées. Simplement un regard limité.
Quel extraordinaire aventure que de découvrir Dieu.
Le sommet de la montagne n'a de valeur que lorsqu'il est monté à pied.
Sois le changement que tu veux voir dans le monde. Gandhi
Morgan
Messages : 833
Enregistré le : 30 oct. 2014, 09:19

Re: Tony Parsons - Le paradoxe de la libération, de l'éveil

Message par Morgan » 24 mars 2015, 22:16

Toutes ses étapes ne se font pas d'un coup. Et le chemins n'est peu être pas terminer à cette 3e étape :wink:
Pour ce qui est du jardinage :

Image

*prends son air énigmatique*

:mrgreen:

En ce qui concerne les différentes types de samadhi tels qu'énumérés par Ramana Maharshi (tiré d'un site dont je ne saurais juger de la véracité des propos : http://www.arunachala-ramana.org/forum/ ... pic=5374.0)

- S'en tenir à la Réalité est le Samadhi
- S'en tenir à la Réalité par l'effort est le Savikalpa Samadhi
- Se fondre dans la Réalité et perdre conscience du monde est le Nirvikalpa Samadhi
- Se fondre dans l'ignorance et perdre conscience du monde est le sommeil
- Rester dans l'état primordial, pur et naturel sans effort est le Sahaja Nirvikalpa Samadhi

Il y aurait donc plusieurs manières d'être en montagne? :sceptique:
A moins que ce soit du rapport entre l'égo et le Soi...

Quoiqu'il en soit, "il n'y a pas que les montagnes dans le pays"!
Cela dit, quel bonheur d'y être, et surtout au sommet, où l'on voit tout le pays, du moins jusqu'à l'horizon qu'on est capable de voir...

Y rester?
Pourquoi pas?
Brûler toutes les imprégnations mentales pour se couper définitivement du monde en tant que monde...
Pourquoi pas...
Chacun sa destinée...
Tôt ou tard il semblerait que çà soit cela la destination finale. Et encore...Qui connait le fond du programme, le fin mot de l'histoire, quand même à la fin de l'histoire, une autre histoire commence, la fin de toutes les histoires? La fin est le début.

Mais bon, çà reste des pronostics tout çà. Tant qu'on y est pas, en parler et rêver de tout cela n'est pas bien différent d'un autre rêve...Rêver de l'éveil n'a jamais éveiller personne si?
Narasimha
Messages : 98
Enregistré le : 13 avr. 2014, 21:12

Re: Tony Parsons - Le paradoxe de la libération, de l'éveil

Message par Narasimha » 24 mars 2015, 22:39

Pour répondre au paradoxe de ce thread, un éveillé ne dira jamais qu'il est éveillé puisqu'il n'y a PERSONNE qui s'éveille. Ça n’empêchera jamais qu'on peut parfaitement discuter des étapes/niveaux par les quels on passe.
Faire référence à Nāgārjuna est juste, la non dualité dans les textes classiques est abordée dans Ashtavakra Gita, Mandukya Upanishad et dans Mulamadhyamakakarika de Nāgārjuna.

Voici ce que écrit Lilian Silburn sur Nāgārjuna:
« Nagarjuna n'est nullement un nihiliste, un sceptique ou un relativiste. Sa dialectique n'a de sens qu'en fonction de l'expérience ineffable de la Réalité absolue. Et cette Réalité, on ne peut la suggérer qu'au moyen de paradoxes ou encore en affirmant hautement ce qu'elle n'est pas ; telle est justement l'œuvre de la dialectique de Nagarjuna. Selon la belle formule de Candrakîrti :« La Réalité absolue est le silence des mystiques. Dès lors comment pourrait-on en discourir avec eux? »17 »
source: http://fr.wikipedia.org/wiki/N%C4%81g%C4%81rjuna
Morgan
Messages : 833
Enregistré le : 30 oct. 2014, 09:19

Re: Tony Parsons - Le paradoxe de la libération, de l'éveil

Message par Morgan » 24 mars 2015, 22:50

Pour répondre au paradoxe de ce thread, un éveillé ne dira jamais qu'il est éveillé puisqu'il n'y a PERSONNE qui s'éveille.
Mais qu'est ce que tu en sais?

Tu t'es éveillé pour attester qu'il n'y a personne qui s'éveille?
Narasimha
Messages : 98
Enregistré le : 13 avr. 2014, 21:12

Re: Tony Parsons - Le paradoxe de la libération, de l'éveil

Message par Narasimha » 24 mars 2015, 22:56

Morgan a écrit :
Mais qu'est ce que tu en sais?

Tu t'es éveillé pour attester qu'il n'y a personne qui s'éveille?
Non
Morgan
Messages : 833
Enregistré le : 30 oct. 2014, 09:19

Re: Tony Parsons - Le paradoxe de la libération, de l'éveil

Message par Morgan » 24 mars 2015, 23:07

bah alors!

Si tu veux suivre la voie de la Reconnaissance, regarde par toi même en toi.

C'est ce que proposait Ramana Maharshi avec sa méthode du "Qui Suis-Je"'.

Çà n'est pas intellectuel!

C'est une affaire de vision de soi.

S'en tenir au Je suis et interroger cette racine en répétant inlassablement LA question.

Au début, c'est franchement chiant, et on dirait que çà ne mène à rien. Puis en répétant, on se rend compte que l'on force le mental à s'approcher de sa source, et c'est là que le voyage commence.

Le danger, c'est de confondre le travail et le commentaire, la source des pensées de la source. Mais c'est un piège auquel on échappe pas dans cette voie, et des gens passent parfois leur vie à s’emmêler le soi comme çà, à jongler avec des concepts pensant voir alors qu'ils ne font que concevoir. D'où le fait que je n'ai pas trop insisté dans cette voie...

C'est une voie plus complexe qu'elle n'en a l'air, et qui connait aussi ses règles et sa méthode de transmission...
trananda
Messages : 448
Enregistré le : 28 janv. 2012, 21:25

Re: Tony Parsons - Le paradoxe de la libération, de l'éveil

Message par trananda » 25 mars 2015, 08:52

Petit partage de Dennis sur la page Facebook Yoga Darshan Grimaud qui me semble convenir au post:
L'esprit n'a ni forme, ni couleur ni substance, voilà pour son aspect vide...
Mais il peut connaître les choses et percevoir une variété de phénomènes, c'est son aspect lumineux, c'est-à-dire connaissant...
L'union inséparable de ces 2 aspects : vacuité et luminosité, constitue ce que l'on appelle l'esprit originel immuable...
Dilgo Khyentse Rinpoche

Par la lumière l'esprit connait !
Au grès du vent et des courants . J' apprend.
Alain

Re: Tony Parsons - Le paradoxe de la libération, de l'éveil

Message par Alain » 25 mars 2015, 09:14

Regard a écrit :Le fait de nier l'égo est un acte de l'égo... :mrgreen:
même pas, puisque nier l'ego serait déjà un acte de reconnaissance hors il n'y a rien à nier sinon rejoindre notre état naturel et supprimer la surimposition que l'on prenait pour quelque chose par ignorance..
Alain

Re: Tony Parsons - Le paradoxe de la libération, de l'éveil

Message par Alain » 25 mars 2015, 09:40

@Narasimha

Cette disposition d'esprit qui découle de cette vidéo implique automatiquement un renoncement (salutaire) par discrimination (Viveka) et dépassionnement (Vairagya) de tout ce qui fait la vie, c'est une voie aride même si au final on peut aussi dire qu'il n'y a pas de chemin pour y aller car cela laisserait supposer qu'il y a quelqu'un ou quelque chose pour y aller, hors même cela participe de l'illusion. Alors oui je suis dans cette disposition d'esprit même si je n'ai pas poussé le bouchon aussi loin que Parsons.... mais çà viendra.. en son temps... même croire que "cela" prend du temps est une autre illusion tenace.. souvent une tendance récurrente de toujours repousser les choses au lendemain.. alors il faut mourir.. mais qui va mourir si rien n'existe pour mourir ? le "rien" peut-il mourir ? on peut voir ainsi que tout notre langage, toutes nos conceptualisations ne reposent sur rien, et c'est çà le piège, la cage dans laquelle nous sommes enfermés, c'est pour cela que les Maîtres disent que le mental nous libère ou nous rend esclave... c'est une investigation passionnante sur la nature de la réalité.. et elle ne requiert aucunement de prendre des postures.... :wink:
Avatar du membre
Denis
Site Admin
Site Admin
Messages : 13463
Enregistré le : 23 juil. 2004, 19:19
Localisation : Grimaud
Contact :

Re: Tony Parsons - Le paradoxe de la libération, de l'éveil

Message par Denis » 25 mars 2015, 09:47

Et du coup toi qui est dans ce chemin tu viens nous dire tout ça sur un forum, hahahahaha !!!!

D'autre part si les éveillés ne disaient rien, alors soit tous ceux qui ont écrit les textes n'ont jamais été éveillé, soit il y a comme un problème dans la théorie...
On peut jeter Ramana Maharshi, Abhinavagupta, Kiensté Rimpotché, Shri Anirvan, Aurobindo, ... Bref la liste est très longue, tous des imposteurs alors...
Je vote pour la deuxième solution ! :wink:
Dieu nous donne ce dont il veut qu'on se serve, pour aller vers lui.
Stages Yoga 2018
Retraite Yoga 2018
Alain

Re: Tony Parsons - Le paradoxe de la libération, de l'éveil

Message par Alain » 25 mars 2015, 09:54

Regard a écrit :La feuille ne se distincte plus de l'arbre (et du sol et ciel qui le relie etc,etc...). Mais elle garde ses yeux de feuille :)
puis la feuille tombe.. et qu'est-ce qu'il en a à faire l'arbre de cette feuille qui est tombée et qui va disparaître desséchée par le vent et le soleil ? l'arbre pensera que la feuille n'était qu'une "expression" de sa nature, une excroissance qui croyait exister par elle-même jusqu'à ce qu'elle meure, qu'elle tombe et que la sève retrouve l'arbre..
Alain

Re: Tony Parsons - Le paradoxe de la libération, de l'éveil

Message par Alain » 25 mars 2015, 09:59

Denis a écrit :On peut jeter Ramana Maharshi:
RM n'a jamais rien écrit, uniquement de la prose..
Mais je crois que tu ne comprends rien car ce que je dis n'est en rien en désaccord avec RM..
Tu raisonnes d'une manière basique, sur des apparences que tu prends pour réelles et non sur le fond de cette pensée.
Avatar du membre
Denis
Site Admin
Site Admin
Messages : 13463
Enregistré le : 23 juil. 2004, 19:19
Localisation : Grimaud
Contact :

Re: Tony Parsons - Le paradoxe de la libération, de l'éveil

Message par Denis » 25 mars 2015, 10:15

Donc dans ma liste il n'y que RM que tu considères, les autres ne comptent pas ?
Sinon, tu sais bien je suis un être très basique qui ne crois pas en grand chose et avance doucement sur son chemin, à la vitesse d'un char à bœufs... :wink:
Dieu nous donne ce dont il veut qu'on se serve, pour aller vers lui.
Stages Yoga 2018
Retraite Yoga 2018
Alain

Re: Tony Parsons - Le paradoxe de la libération, de l'éveil

Message par Alain » 25 mars 2015, 10:26

@Denis

par rapport à l'idée "d'écrire" qui selon toi serait en désaccord avec l'approche proposée, eh bien je t'invite à bien assimiler ce que dit Parsons dans cette vidéo et notamment sur le fait qu'il donne des conférences... On pourrait tout aussi bien dire qu'il écrit, peu importe, il donne une réponse magistrale à l’interrogation de l’intervieweuse sur ce point, j'en ai parlé plus haut et donc, je vais éviter de me répéter. Cela ne remet pas en question le fait d'écrire des enseignements ou de faire des conférences. C'est d'ailleurs là que l'on trouve le premier écueil quand on ne saisit pas cette approche.. On ne peut saisir du jour au lendemain tout ce que cette prise de conscience implique, c'est comme un tapis que l'on déroulerait et qui révélerait toutes les tâches (attachements et conceptualisations diverses) au fur et à mesure qu'il se déplie.
Avatar du membre
Denis
Site Admin
Site Admin
Messages : 13463
Enregistré le : 23 juil. 2004, 19:19
Localisation : Grimaud
Contact :

Re: Tony Parsons - Le paradoxe de la libération, de l'éveil

Message par Denis » 25 mars 2015, 10:43

Oui, merci Alain...
Tu sais je n'y connais rien et te lire est passionnant !
Dieu nous donne ce dont il veut qu'on se serve, pour aller vers lui.
Stages Yoga 2018
Retraite Yoga 2018
Avatar du membre
pashupati
Messages : 810
Enregistré le : 13 déc. 2010, 10:28
Localisation : marseille

Re: Tony Parsons - Le paradoxe de la libération, de l'éveil

Message par pashupati » 25 mars 2015, 11:01

Namasté Alain

franchement ,rien de nouveau a l horison , encore un eveillé , tant mieux

est ce un etat de samadhi ?

Namasté
l esprit est plus fort que la matiere
Alain

Re: Tony Parsons - Le paradoxe de la libération, de l'éveil

Message par Alain » 25 mars 2015, 11:10

pashupati a écrit :est ce un etat de samadhi ?
qui serait là pour le dire :?:
Avatar du membre
Denis
Site Admin
Site Admin
Messages : 13463
Enregistré le : 23 juil. 2004, 19:19
Localisation : Grimaud
Contact :

Re: Tony Parsons - Le paradoxe de la libération, de l'éveil

Message par Denis » 25 mars 2015, 11:52

franchement, rien de nouveau a l horison, encore un eveillé, tant mieux
C'est exactement ça !
Et alors voila qu'il nous dit que nous ne somme que le vide, whouaaa, qu'elle nouvelle !!!
Que le moi n'existe pas, whouaaaaa, QU'ELLE NOUVELLE !!!!!!!!!!
D'un coup tout se transforme, voila LA GRANDE REVELATION, et forcément il va bien y avoir quelqu'un qui va venir nous dire : "vous voyez faire des postures ça ne sert à rien" et forcément celui qui dit ça il connait tout, c'est juste fantastique comme copié / collé qui se répètent sans cesse...

Et quoi d'autre ? :?

Je préfère alors Stephen Jourdain qui semble bien plus vivant quand il nous dit :
Les notions d'amusement et de passion, de feu intérieur me paraissent absolument capitales.
Curé, plombier, député, esprit aigu, vivant, âme cartonneuse, esprit cultivé, homme en friche,
homme de rigueur, tricheur, tous dormants, tous évanouis au même degré,
tous persuadés de veiller et privés de conscience de la même façon exactement.
Car ce sommeil métaphysique est sans graduation, sans nuance, est un unique niveau
auquel on appartient tout à fait ou pas du tout.
Comment leur faire comprendre qu'ils dorment ?
Ils admettraient volontiers que le degré de conscience qu'ils ont d'eux mêmes n'est pas ultime,
que cette saisie de soi pourrait, quantitativement, être améliorée.
Comme on rendrait pus clair, plus intense un jour qui serait déjà levé. Mais comment leur faire croire.
Comment simplement leur faire poser l'hypothèse que précisément, ici, le jour n'est pas encore levé.
Que la question se pose réellement de savoir si la lueur qu'ils connaissent participe du fait diurne.
Comment leur faire savoir qu'en cette vigilance extrême qu'est la conscience de soi habituelle,
ils dorment !
Qu'en son essence le phénomène appelé état de veille, dort.
Il y a au moins l'idée qu'il faut chercher, se dépasser, essayer, tenter, être passionné et jouer !!!
Dieu nous donne ce dont il veut qu'on se serve, pour aller vers lui.
Stages Yoga 2018
Retraite Yoga 2018
Avatar du membre
Regard
Messages : 984
Enregistré le : 13 mai 2014, 21:52

Re: Tony Parsons - Le paradoxe de la libération, de l'éveil

Message par Regard » 25 mars 2015, 13:10

Denis a écrit :Les notions d'amusement et de passion, de feu intérieur me paraissent absolument capitales.
Un monde sans cela est un monde mort.
Toute la manifestation est l'essence de ce feu intérieur.

Tu peux te rendre compte que tu crois n'être rien, faire un grand saut dans le vide, et découvrir que tu es le monde. Cela n'a rien de triste. C'est magique, amusant et passionnant
Sois le changement que tu veux voir dans le monde. Gandhi
Avatar du membre
amandine
Messages : 840
Enregistré le : 05 nov. 2011, 12:13
Contact :

Re: Tony Parsons - Le paradoxe de la libération, de l'éveil

Message par amandine » 25 mars 2015, 13:31

sont chouettes l'image de la feuille et de l'arbre Regard.
ce que vous avez dit aussi sur la passion, le feu, la vie..

comme dans l'image des deux oiseaux sur un arbre, dans une Upanishad. vous voyez laquelle?
vous savez un oiseau qui goûte les fruits de l'arbre, et l'autre oiseau qui le regarde, immobile, silencieux, joyeux.

nous sommes ces deux oiseaux à la fois. une partie de nous, un oiseau, qui goûte la vie et une autre partie, l'autre oiseau, qui regarde immobile, silencieux. tres belle upanishad.
Alain

Re: Tony Parsons - Le paradoxe de la libération, de l'éveil

Message par Alain » 25 mars 2015, 14:25

Les notions d'amusement et de passion, de feu intérieur me paraissent absolument capitales.
ce ne sont que des jeux immatures issus de l'ego.. insatiable, croyant existé alors qu'il n'est que vide, in-substantiel, et lui faire remarquer le met dans une rage très reconnaissable et même de loin.. :wink:

@ Denis

je n'accepte aucunement que tu sous-entends des copié/collé systématiquement quand la rhétorique te dépasse, ce qui n'est pas le cas sauf quand je le mentionne. Merci d'en tenir compte dans la suite des débats dans lesquels tu n'es pas obligé d'intervenir si tu ne peux pas suivre pour différentes raisons.
Avatar du membre
Regard
Messages : 984
Enregistré le : 13 mai 2014, 21:52

Re: Tony Parsons - Le paradoxe de la libération, de l'éveil

Message par Regard » 25 mars 2015, 14:41

Même les animaux jouent et jouissent de la vie. Dieu n'est pas triste.

Na
Alain a écrit : ce ne sont que des jeux immatures issus de l'ego..
Les plus sages rient de tout ou presque. Car tout est Dieu ils fêtent chaque chose, chaque instant, chaque vie. Car tout est précieux unique et éphémère.

Apprend des enfants et des anciens. Tu pourras te rendre compte qu'un car de vieux c'est comme un car de gamin. Des pitres sans tabous.


Après si tu dois passer par la phase je me morfonds dans le déni de moi même et de la vie. Choisi une grotte bien caché à l'ombre.
Sois le changement que tu veux voir dans le monde. Gandhi
Avatar du membre
Denis
Site Admin
Site Admin
Messages : 13463
Enregistré le : 23 juil. 2004, 19:19
Localisation : Grimaud
Contact :

Re: Tony Parsons - Le paradoxe de la libération, de l'éveil

Message par Denis » 25 mars 2015, 14:54

A 1000% d'accord avec toi Regard !
Alain a écrit :ce ne sont que des jeux immatures issus de l'ego.. insatiable, croyant existé alors qu'il n'est que vide, in-substantiel, et lui faire remarquer le met dans une rage très reconnaissable et même de loin.. :wink:
Hahahaha, c'est bien de finir par un :wink: finalement tout est là...
Il y a la chose noire et très sectaire exprimée par tes mots dans ta phrase, et ton gros ego qui fini par :wink: , genre vous m'avez lu, moooaaa !
Et dans tout ça on fait un mix et c'est amusant...
Alain a écrit :je n'accepte aucunement que tu sous-entends des copié/collé systématiquement quand la rhétorique te dépasse, ce qui n'est pas le cas sauf quand je le mentionne. Merci d'en tenir compte dans la suite des débats dans lesquels tu n'es pas obligé d'intervenir si tu ne peux pas suivre pour différentes raisons.
Calme ton gros ego Alain, ce n'est pas toi qui fais un copié collé, quoi que tu colles la vidéo de l'autre, mais le monsieur dans la vidéo qui nous redit ce que tout texte traditionnel nous dit et que Stephen Jourdain nous dit aussi depuis des années... :coeur:
Dieu nous donne ce dont il veut qu'on se serve, pour aller vers lui.
Stages Yoga 2018
Retraite Yoga 2018
MuadDib
Messages : 1979
Enregistré le : 19 mai 2012, 16:53
Localisation : u.know.no.no
Contact :

Re: Tony Parsons - Le paradoxe de la libération, de l'éveil

Message par MuadDib » 25 mars 2015, 16:17

aaa
ॐ नमो नारायण
Avatar du membre
Regard
Messages : 984
Enregistré le : 13 mai 2014, 21:52

Re: Tony Parsons - Le paradoxe de la libération, de l'éveil

Message par Regard » 25 mars 2015, 18:12

Je viens de le regarder ton lien. 5mn ça m'a suffit. Crois tu avoir compris sont message?

Il n'y a pas d'individus. Il y a une énergie deployé à défendre un corps limité qui se vois avec une conscience limité à ce même corps. Il n'y a pas de personnes dans se corps. Il n'y a pas de personnes derrière la conscience. La conscience n'est pas une personne.

Il n'y a que l'énergie avant pendant et après le corps. La même énergie pour tout qui se transforme et ne disparaît jamais.

Cette énergie ilimité consciente d'elle même n'est que joie, intelligence, connaissance.

Quand tu a vu celà tu n'a plus que de l'amour pour tout car tout est une partit de toi. Le résultat plus a vivre qu'a comprendre c'est que tu aime tout les humains et leur égo, tu aime ton égo, tu aime la vie...

Et pour ceux qui liraient ci-dessus que "tout le monde il est beau tout le monde il est gentil" ne comprennent surement pas le sens du mot aimer.
Sois le changement que tu veux voir dans le monde. Gandhi
Alain

Re: Tony Parsons - Le paradoxe de la libération, de l'éveil

Message par Alain » 25 mars 2015, 19:00

Déjà, une petite question : si feu intérieur & tout ça sont des "jeux immatures de l'égo" (enfin, plus techniquement, du corps), pourquoi veut tu assécher ton sperme (parce qu'à la base, c'est sensé augmenter le Feu, précisément)
en l’occurrence ici il s'agit de passions attisées par le feu qui au lieu de monter va surexciter les chakras du bas qui alimentent la notion du "je" et "d'ego" et de recherche de jouissances inhérentes.
Avatar du membre
Denis
Site Admin
Site Admin
Messages : 13463
Enregistré le : 23 juil. 2004, 19:19
Localisation : Grimaud
Contact :

Re: Tony Parsons - Le paradoxe de la libération, de l'éveil

Message par Denis » 25 mars 2015, 19:09

C'est amusant tous les être étant dans un véritable ascétisme que je connais ont tous une joie, une légèreté, et j'ai un immense plaisir a être avec eux et toi Alain, par ce que tu dis, ce que tu écris, je n'ai pas du tout envie de passer 2 minutes avec toi, T'as pas un millimètre de joie en toi...

Ce qui est amusant c'est que tu viens nous dire qu'il y a que le vide et rien d'autre, comme le dit ce bonhomme dans sa vidéo
Mais pour autant tu te lances dans l'assèchement du sperme...
Tu dis que toutes les traditions dans le monde vont disparaître
Que l'Advaïta Vedanta sera la religion de demain...
Et je passe tout le reste...

Moi je trouve que pour un gugusse qui tente d'entrer dans une démarche de détachement tu es vraiment très attaché avec pleins d'idées vraiment noires...

Tu vois Frère Antoine m'a dit qu'il a enlevé tout signe religieux (croix, crucifie...) dans sa grotte pour recevoir tout le monde, c'est beau non ?
Dieu nous donne ce dont il veut qu'on se serve, pour aller vers lui.
Stages Yoga 2018
Retraite Yoga 2018
Avatar du membre
ava:
Messages : 947
Enregistré le : 23 sept. 2013, 16:23

Re: Tony Parsons - Le paradoxe de la libération, de l'éveil

Message par ava: » 25 mars 2015, 19:27

Un point de vue sur l’égo :

« La sadhana ne consiste pas à détruire l’ego… » A. Desjardins
(…) Rien ne se crée, rien ne se détruit, jamais, nulle part. La destruction, c’est la transformation.
La chenille doit mourir pour que le papillon se révèle, mais écraser une chenille fera un cadavre de chenille et non un papillon.
(…)
Et toute une part du chemin consiste à s’occuper avec amour de l’ego, pour lui permettre de s’effacer, de grandir et de se transformer. D’être moins crispé, moins tendu. L’ego ne mourra jamais que de son plein gré. Plus on veut détruire l’ego, plus on le renforce.
Sur le vrai chemin, l’ego devient de plus en plus fin. L’ego est un voile, un revêtement qui recouvre et qui limite l’Infini en nous, et ce voile devient de plus en plus ténu jusqu’à disparaître. Ou bien on peut aussi considérer que l’ego devient de plus en plus vaste, qu’il inclut de plus en plus de réalités en lui, qu’il comprend au vrai sens du mot comprendre qui signifie inclure, qu’il comprend de plus en plus de réalités. Un ego vaste est le contraire d’un ego hypertrophié. Un ego qui devient de plus en plus vaste, comprenant, comprenant toujours plus, est un beau jour devenu si vaste qu’il inclut l’univers entier. Il n’y a plus d’ego,
puisque l’ego c’est la distinction de moi et de tout ce qui n’est pas moi. Le jour où tout ce qui n’est pas moi se trouve indus dans mon ego, cette distinction a disparu et l’état-sans-ego a été atteint. Ce chemin est très bien décrit dans la tradition hindoue, et à ce chemin se rattachait l’enseignement de Swâmiji.
Il faut que l’ego se sente accompli, achevé.
(…)
La sadhana ne consiste pas à détruire l’ego. Pas du tout. Elle consiste à faire tout un travail extrêmement habile, extrêmement subtil en faveur de l’ego. Pour que cet ego se transforme dans l’atman. Voilà la vérité. N’entendez jamais le mot mort sans le mot résurrection. N’entendez jamais le mot souffrance sans le mot joie. Bien sûr. Sinon il n’y a plus de chemin.
(…)
Le Bouddha a dit : « Je n’enseigne que deux choses, la souffrance et la suppression de la souffrance. » Qu’une certaine souffrance consciente soit nécessaire le long du chemin, tous les enseignements le disent.
Mais n’entendez jamais ce mot souffrance, jamais, sans entendre en même temps le mot Joie. Sinon tout est faussé.
(...)Jamais un chemin juste ne peut simplement se ramener à l’injonction : « Mourez, souffrez, renoncez à tout, frustrez-vous de tout » Qui pourrait entendre ce langage-là ? Personne.
Il faut que le chemin, vous l’entendiez d’abord comme une promesse. Ensuite il y a certaines conditions à l’accomplissement de cette promesse. Mais l’ego nié, frustré, blessé, mutilé ne se transformera jamais et ne révélera jamais le Soi. Il restera à se débattre dans ses souffrances, c’est tout.
(…)
Peut-être vous souvenez-vous d’une phrase de Swâmiji : La libération vient le jour où l’on peut dire : « J’ai fait ce que j’avais à faire, j’ai reçu ce que j’avais à recevoir, j’ai donné ce que j’avais à donner. »
(…)
Vous voyez bien que ce sont des paroles d’accomplissement, pas de frustration.

Arnaud Desjardins « Adhyatma Yoga A la recherche du Soi Vol. 1 » Chapitre L’état sans désirs.
Alain

Re: Tony Parsons - Le paradoxe de la libération, de l'éveil

Message par Alain » 25 mars 2015, 19:31

Un point de vue sur l’égo :

« La sadhana ne consiste pas à détruire l’ego… » A. Desjardins
tout à fait puisqu'il n'existe pas ! que veux-tu détruire ? du vent ? du vide ?
l'ego est un imposteur qui veut faire croire qu'il existe alors on cherche à le détruire, et en faisant çà on le renforce et on lui donne une réalité... On va créer un conflit avec du rien.. c'est une situation cocasse, n'est-ce pas comme dirait Satprem ?
Avatar du membre
ava:
Messages : 947
Enregistré le : 23 sept. 2013, 16:23

Re: Tony Parsons - Le paradoxe de la libération, de l'éveil

Message par ava: » 25 mars 2015, 19:43

N'étant pas une éveillée, je crois mordicus que l'égo existe! :rire:
... mais je veux bien croire, théoriquement, qu'il n'est pas ce que je crois...
Mais, il a certainement un rôle à jouer dans la manifestation... sinon???

Alors, il faut faire quoi à ton avis?
(tu l'as peut-être dit à un autre moment, mais j'ai une petite mémoire...)
Avatar du membre
Regard
Messages : 984
Enregistré le : 13 mai 2014, 21:52

Re: Tony Parsons - Le paradoxe de la libération, de l'éveil

Message par Regard » 25 mars 2015, 19:55

L égo est une construction mentale.
C'est une idée, une énergie.

Simplement quand tu a compris cela, il n'a plus la même apparence. Puisque tu le vois, il ne reçoit plus d'énergie. (chercher le je de ramana c'est ça)
Tu peu soit le combattre et en faire un chien de guerre. Soit lui donner de l'amour et l'unir au Soi par le chemin de la beauté.
Sois le changement que tu veux voir dans le monde. Gandhi
Morgan
Messages : 833
Enregistré le : 30 oct. 2014, 09:19

Re: Tony Parsons - Le paradoxe de la libération, de l'éveil

Message par Morgan » 25 mars 2015, 20:06

Tu peu soit le combattre et en faire un chien de guerre
Image

"Je vous aime bandes d'enfoirés"

:twisted: :coeur:
Avatar du membre
ava:
Messages : 947
Enregistré le : 23 sept. 2013, 16:23

Re: Tony Parsons - Le paradoxe de la libération, de l'éveil

Message par ava: » 25 mars 2015, 20:12

Sympa ce chien :D

Curiosité, à propos d'égo et de robot...

La conscience de soi du robot:
http://www.humanoides.fr/2012/09/05/un- ... -lui-meme/
(d'ailleurs certains craignent que ce soit un danger pour l'humanité... Hawking etc...)
Avatar du membre
Regard
Messages : 984
Enregistré le : 13 mai 2014, 21:52

Re: Tony Parsons - Le paradoxe de la libération, de l'éveil

Message par Regard » 25 mars 2015, 20:17

Ca c'est un bon chien de guerre :lol:
Sois le changement que tu veux voir dans le monde. Gandhi
Morgan
Messages : 833
Enregistré le : 30 oct. 2014, 09:19

Re: Tony Parsons - Le paradoxe de la libération, de l'éveil

Message par Morgan » 25 mars 2015, 20:18

:fool2: :bleh2: :marteau:
Avatar du membre
Regard
Messages : 984
Enregistré le : 13 mai 2014, 21:52

Re: Tony Parsons - Le paradoxe de la libération, de l'éveil

Message par Regard » 25 mars 2015, 20:26

ava: a écrit :N'étant pas une éveillée, je crois mordicus que l'égo existe! :rire:
... mais je veux bien croire, théoriquement, qu'il n'est pas ce que je crois...
Mais, il a certainement un rôle à jouer dans la manifestation... sinon???

Alors, il faut faire quoi à ton avis?
(tu l'as peut-être dit à un autre moment, mais j'ai une petite mémoire...)
Ben oui. C'est la conscience de soi. Le Soi est l'égo absolu.
Sois le changement que tu veux voir dans le monde. Gandhi
Avatar du membre
lorkan739
Messages : 3813
Enregistré le : 07 nov. 2008, 12:07
Localisation : Lambesc (04)

Re: Tony Parsons - Le paradoxe de la libération, de l'éveil

Message par lorkan739 » 25 mars 2015, 20:51

Image
Amandine a écrit :sont chouettes l'image de la feuille et de l'arbre Regard.
ce que vous avez dit aussi sur la passion, le feu, la vie..

comme dans l'image des deux oiseaux sur un arbre, dans une Upanishad. vous voyez laquelle?
vous savez un oiseau qui goûte les fruits de l'arbre, et l'autre oiseau qui le regarde, immobile, silencieux, joyeux.

nous sommes ces deux oiseaux à la fois. une partie de nous, un oiseau, qui goûte la vie et une autre partie, l'autre oiseau, qui regarde immobile, silencieux. tres belle upanishad.
Il y a deux oiseaux qui résident en ce corps, l'âme individuelle et l'Âme suprême.
L'âme individuelle se nourrit des fruits de ses actes, tandis que l'Âme suprême n'est affectée par rien.
Elle est uniquement le Témoin. Elle n'accomplit aucun acte.
Elle ne fait que prendre, grâce à Sa propre Maya, la forme de l'âme individuelle, tout comme l'espace
contenu à l'intérieur d'un pot semble illusoirement différer de l'espace extérieur et prendre la forme du pot.
En réalité, tout est Shiva, tout est non-dualité, tout est Unicité absolue.
Il n'existe aucune différence, de quelque sorte que ce soit. 
~ Rudra Hridaya Upanishad ~
Om
MuadDib
Messages : 1979
Enregistré le : 19 mai 2012, 16:53
Localisation : u.know.no.no
Contact :

Re: Tony Parsons - Le paradoxe de la libération, de l'éveil

Message par MuadDib » 25 mars 2015, 21:14

aaa
ॐ नमो नारायण
MuadDib
Messages : 1979
Enregistré le : 19 mai 2012, 16:53
Localisation : u.know.no.no
Contact :

Re: Tony Parsons - Le paradoxe de la libération, de l'éveil

Message par MuadDib » 25 mars 2015, 21:18

Regard a écrit :Quand tu a vu celà tu n'a plus que de l'amour pour tout car tout est une partit de toi. Le résultat plus a vivre qu'a comprendre c'est que tu aime tout les humains et leur égo, tu aime ton égo, tu aime la vie...
Théologies monothéïste à part, pourquoi seulement les Humains, ou les êtres animés, d'ailleurs, plutôt que Tout, du bout de merde collé sur le PQ à l'univers ?
ॐ नमो नारायण
MuadDib
Messages : 1979
Enregistré le : 19 mai 2012, 16:53
Localisation : u.know.no.no
Contact :

Re: Tony Parsons - Le paradoxe de la libération, de l'éveil

Message par MuadDib » 25 mars 2015, 21:28

Morgan a écrit :Pour ce qui est du jardinage :

Image

*prends son air énigmatique*
Bon, le mysticisme occidental, c'est pas ma tasse de thé :wink: ... néanmoins, je sais encore taper trois mots sur Google : http://en.wikipedia.org/wiki/Sator_Square.

Sator : jardinier divin (notez la quasi homophonie avec "satan", et appelons le Kali, en référence au présent Yuga)
Arepo : tends vers
Tenet : conserver/maîtriser
Opera : seva
Rotas : chakra

Aussi utilisé comme talisman (juif?) pour éviter le Démon, ainsi que le nom(?) des cinq clous ayant servi à crucifier le Narayana juif, selon des sources moyennement fiables.

Ce qui donne, entre autres "Kali tends vers le maintiens du service des chakras"
ou, en tordant un peu les signification : "Kali, ultimement, veut que le corps énergétique continue à le servir".

Tiens, éternité du corps énergétique (enfin, jusqu'au prochain MahaPralaya) ... :oops: :cry:
ॐ नमो नारायण
Avatar du membre
lorkan739
Messages : 3813
Enregistré le : 07 nov. 2008, 12:07
Localisation : Lambesc (04)

Re: Tony Parsons - Le paradoxe de la libération, de l'éveil

Message par lorkan739 » 25 mars 2015, 21:44

Théologies monothéïste à part, pourquoi seulement les Humains, ou les êtres animés, d'ailleurs, plutôt que Tout, du bout de merde collé sur le PQ à l'univers ?
Parce que c'est trop beau ce que tu dis Muad...


Regard,

J'aime bien ton idée d'un égo privé d'énergie. Cela me fait penser à une parole de Stephen Jourdain. "Nous cherchons de l'or partout alors que nous sommes assis sur le seul baril d'or de tout l'univers"

Ça marche aussi avec un baril d'essence je crois.
Om
Avatar du membre
Regard
Messages : 984
Enregistré le : 13 mai 2014, 21:52

Re: Tony Parsons - Le paradoxe de la libération, de l'éveil

Message par Regard » 25 mars 2015, 22:02

MuadDib a écrit :Regard a écrit:
Quand tu a vu celà tu n'a plus que de l'amour pour tout car tout est une partit de toi. Le résultat plus a vivre qu'a comprendre c'est que tu aime tout les humains et leur égo, tu aime ton égo, tu aime la vie...

Théologies monothéïste à part, pourquoi seulement les Humains, ou les êtres animés, d'ailleurs, plutôt que Tout, du bout de merde collé sur le PQ à l'univers ?
Et les trois petits points, c'est de la merde? :lol:
lorkan739 a écrit :J'aime bien ton idée d'un égo privé d'énergie. Cela me fait penser à une parole de Stephen Jourdain. "Nous cherchons de l'or partout alors que nous sommes assis sur le seul baril d'or de tout l'univers"
:idea: :idea: :idea: :cryhappy: chut
Sois le changement que tu veux voir dans le monde. Gandhi
Alain

Re: Tony Parsons - Le paradoxe de la libération, de l'éveil

Message par Alain » 25 mars 2015, 23:13

MuadDib a écrit :
Alain a écrit :l'ego est un imposteur qui veut faire croire qu'il existe alors on cherche à le détruire, et en faisant çà on le renforce et on lui donne une réalité...
T'a dû t'emméler le clavier quelque part : l'égo, c'est la sensation du "moi", du "sien", le mental rationnel, et tout ce genre de chose. Qu'il existe, c'est manifeste. Ensuite, dans les voies spirituelles, on essaye de réduire son influence et de passer outre. Parce qu'il pose problème :
Gurdjieff en parlait comme du "robot", qui assimile les expériences & dit "ça je connais" largement trop facilement.
C'est pourquoi, entre autre, la plupart des accidents de la route se passent sur des trajets tellement "connus" qu'ils conduisent plus dans leur mémoire que dans la réalité, déjà "connue". Et aussi pourquoi on perds l'émerveillement du petit enfant à la vision de la nouveauté.

Donc, pour l'histoire du "on le renforce et on lui donne une réalité", ben non, ça colle pas.
je crois que sur ce forum personne n'a compris le message de la vidéo que Parsons cherche à faire passer..
justement l'erreur c'est d'attribuer une réalité à quelque chose qui n'a jamais existé sauf en apparence et tout le monde s'engouffre là-dedans..
pour comprendre le message de Parsons, il doit y avoir un déclic dans la conscience, ce n'est en rien intellectuel..
tu me dis que l'ego, existe, je te dis non, tu en as la croyance mais tout comme le physique n'est pas un Principe, ce que tu conçois comme ego n'est que du vide !
il faut quitter les vielles approches devenues obsolètes qui tournent autour de l'égo ceci, l'ego cela car c'est donner de l’importance à quelque chose qui n'a jamais existé..
Ici il est question d'un nouveau paradigme, d'un saut dans l'inconnu, tout ce que l'on croyait comme tangible, comme focalisant tout l'attention, l'égo, en fait ne reposait sur rien...
Je te souhaite de "saisir" ce qu'à voulu dire Parsons car c'est libérateur à un point incroyable..
Tout comme les Jnanis qui disent qu'il n'y a pas de libération puisque personne n'est prisonnier.. c'est une autre façon de revendiquer une non-existence de l'égo..
Alain

Re: Tony Parsons - Le paradoxe de la libération, de l'éveil

Message par Alain » 25 mars 2015, 23:47

Lorsque l'on dit ici qu'il n'y a personne pour expérimenter quoique ce soit, c'est sur le Principe qu'il faut comprendre..
Si on peut voir des manifestations d'une personnalité, on en a une impression, donc on en déduit un degré de réalité,
hors il faut comprendre que c'est le Principe qui n'existe pas, et non pas le fait qu'une chose ne soit pas tangible...
cela demande un effort mais ce dernier n'est pas de l'ordre de l'intellect, c'est une fonction intuitive qui entre en jeu pour saisir toute la profondeur de cette approche qui est libératrice car elle dissout toutes les formations mentales sur ce que l'on croit.
Avatar du membre
Denis
Site Admin
Site Admin
Messages : 13463
Enregistré le : 23 juil. 2004, 19:19
Localisation : Grimaud
Contact :

Re: Tony Parsons - Le paradoxe de la libération, de l'éveil

Message par Denis » 26 mars 2015, 00:59

je crois que sur ce forum personne n'a compris le message de la vidéo que Parsons cherche à faire passer..
justement l'erreur c'est d'attribuer une réalité à quelque chose qui n'a jamais existé sauf en apparence et tout le monde s'engouffre là-dedans..
Alain t'es énorme !!!!!!!!!!!!!! :lol:
Lorsque l'on dit ici qu'il n'y a personne pour expérimenter quoique ce soit, c'est sur le Principe qu'il faut comprendre..
:schock:

Qu'elle nouvelle !!!!

:rotfl:
c'est une fonction intuitive qui entre en jeu pour saisir toute la profondeur de cette approche
:schock:
Heu, nan, c'est ni intuitif, ni intelectuel, Alain, allloooooooooo !!!!!!!!!!!!!!!!!!
On le vit ou on ne le vit pas, c'est tout....
Et ça c'est bien plus de le comprendre, tu comprends ? :)
Dieu nous donne ce dont il veut qu'on se serve, pour aller vers lui.
Stages Yoga 2018
Retraite Yoga 2018
MuadDib
Messages : 1979
Enregistré le : 19 mai 2012, 16:53
Localisation : u.know.no.no
Contact :

Re: Tony Parsons - Le paradoxe de la libération, de l'éveil

Message par MuadDib » 26 mars 2015, 01:19

aaa
ॐ नमो नारायण
Alain

Re: Tony Parsons - Le paradoxe de la libération, de l'éveil

Message par Alain » 26 mars 2015, 08:15

@muad

merci pour les conseils mais franchement je ne t'attends pas pour en avoir.. enfin merci quand même :wink:

je n'ai pas de guru pour diverses raisons que je vais garder pour moi vu le niveau de rigolade grotesque que le forum ici véhicule qui serait à peine toléré sur d'autres forums...

je ne recherche pas les siddhis, rassures-toi, lorsque tu vis isolé du monde, çà sert à quoi ?

par contre je travaille sur différents aspects du Feu, mais là je garde secret ma pratique qui est d'ailleurs expérimentale car j'ai certains objectifs...

pour l'ascétisme, je ne viens pas de commencer :D donc ton conseil de lecture ben tu vois... les Puranas sont des vieux mythes obsolètes qui sont pour le chercheur encore immature qui a besoin de belles histoires fleuries mais dont les vérités sont fortement voilées à dessein.. (je revends les miens devenus complètement inutiles et encombrants) par contre je te conseille de lire les enseignements des vrais yogis, si tu veux je peux t'en faire une liste en mp, renseignes-toi bien sur le yoga, par ex tu peux aller sur un vrai forum de yoga où l'on parle vraiment de yoga sans qu'il y soit certains abrutis qui pourrissent les topics (adresse du forum de yoga en mp si tu veux).
Avatar du membre
pashupati
Messages : 810
Enregistré le : 13 déc. 2010, 10:28
Localisation : marseille

Re: Tony Parsons - Le paradoxe de la libération, de l'éveil

Message par pashupati » 26 mars 2015, 08:53

Namasté Alain

citer :

les Puranas sont des vieux mythes obsolètes qui sont pour le chercheur encore immature qui a besoin de belles histoires fleuries mais dont les vérités sont fortement voilées à dessein.. (je revends les miens devenus complètement inutiles et encombrants)


:schock: Alain , je comprends pas là , obsolètes, chercheur immature, je trouves que t'es devenus un juge :boxe:

je suis interressé par les puranas si ils sont traduits en francais , et pas cher biensure ;)

namasté

ps : chacun a son propre chemin dans cette vie ,tout le monde a sa propre croyance intime , mais une chose est sure personne ne detient la verité :boxe:

Alain, as tu le controle de tes pensées ???????????????
l esprit est plus fort que la matiere
Avatar du membre
Denis
Site Admin
Site Admin
Messages : 13463
Enregistré le : 23 juil. 2004, 19:19
Localisation : Grimaud
Contact :

Re: Tony Parsons - Le paradoxe de la libération, de l'éveil

Message par Denis » 26 mars 2015, 13:39

Alain, pour quoi es tu encore là ?

Personne ne te pleurera si tu restes que sur ton forum, le vrai le pur !!!
Je suis sur qu'entre intégristes vous devez vous comprendre...

Tchao !!
Dieu nous donne ce dont il veut qu'on se serve, pour aller vers lui.
Stages Yoga 2018
Retraite Yoga 2018
MuadDib
Messages : 1979
Enregistré le : 19 mai 2012, 16:53
Localisation : u.know.no.no
Contact :

Re: Tony Parsons - Le paradoxe de la libération, de l'éveil

Message par MuadDib » 26 mars 2015, 15:24

aaa
ॐ नमो नारायण
MuadDib
Messages : 1979
Enregistré le : 19 mai 2012, 16:53
Localisation : u.know.no.no
Contact :

Re: Tony Parsons - Le paradoxe de la libération, de l'éveil

Message par MuadDib » 26 mars 2015, 15:25

aaa
ॐ नमो नारायण
trananda
Messages : 448
Enregistré le : 28 janv. 2012, 21:25

Re: Tony Parsons - Le paradoxe de la libération, de l'éveil

Message par trananda » 26 mars 2015, 18:57

Au grès du vent et des courants . J' apprend.
Avatar du membre
Regard
Messages : 984
Enregistré le : 13 mai 2014, 21:52

Re: Tony Parsons - Le paradoxe de la libération, de l'éveil

Message par Regard » 26 mars 2015, 19:54

MuadDib a écrit :Citer:
lorkan739 a écrit:
J'aime bien ton idée d'un égo privé d'énergie. Cela me fait penser à une parole de Stephen Jourdain. "Nous cherchons de l'or partout alors que nous sommes assis sur le seul baril d'or de tout l'univers"
chut
? ! ? !!!! ??? !!!!!!
Quand tu regarde une chose en toi tu t'en dossocies et coupe donc le lien énergétique. Par exemple si tu regarde bien ta colère ou moment ou elle arrive, il y a des chances pour qu'elle s'arrête, tu peu même éclater de rire.

Pourquoi? Le seul trésor de l'univers est en nous, c'est l'énergie, et par le regard tu la projète. Il faut donc faire attention à se que l'on met derrière et devant ce regard.
Sois le changement que tu veux voir dans le monde. Gandhi
Répondre