Le Tantrisme pour les nuls

Tantrisme ...
Un mot usité de partout, mis à toutes les sauces. Venez nous parler de vos expériences et idées sur cette voie.

Modérateur : Modérateurs

Répondre
apprenti_yogi
Messages : 14
Enregistré le : 31 mai 2008, 20:09
Localisation : 93

Le Tantrisme pour les nuls

Message par apprenti_yogi » 02 juin 2008, 13:59

Je suis nouveau sur ce forum.

J'aimerais vous faire partager un livre que vous avez peut être déjà lu : "le livre des secrets" par Osho Rajneesh qui parle du Vigyana Bhairava Tantra.

La Vigyana Bhairava Tantra, un des plus anciens textes sacrés de l'Inde commenté par Osho, décrivant 112 techniques de transformation, des sutras entre Shiva et Devi, pour l'union du corps et du spirituel, de l'anima et l'animus, du Yin et du Yang.

POur vous donnez une idée, vous pouvez peut être lire l'introduction "Le Monde des Tantras" par ce lien : http://atma-porte-divine.fr/tantras.html

C'est un livre très facile d'accès. ( Je suis arrivé à le lire facilement , c'est pour dire... !! )Il y a beaucoup de choses qui interpellent , me transforment

Peut être que nous pourrions en parler par la suite.

PS : "les nuls", j'en fais partie. :D
Jugulé
Messages : 2340
Enregistré le : 10 oct. 2006, 09:54
Contact :

Message par Jugulé » 16 juin 2008, 16:05

Ce que j'en ai noté (je me suis arrêter là parce que....)

"Moins on en sait, mieux c'est. Parler philosophie, se montrer dogmatique, doctrinaire, voilà qui est facile. Définir un problème intellectuellement, c'est très facile. Mais poser un problème sur le plan existentiel –non pas seulement le penser, mais le vivre, en sortir, lui permettre de vous transformer *–voilà qui est difficile."

Je préferais une fin comme celle-là: "*-voilà qui est de l'amour de la sagesse, voilà ce qu'est réellement la philosophie."

Effectivement moins on sait, mieux c'est pour les autres.
Avatar du membre
Alexandra
Messages : 2136
Enregistré le : 18 déc. 2007, 18:28
Localisation : Peyruis (04)

Message par Alexandra » 16 juin 2008, 20:08

tiens je l'ai ce livre , j'ai lu qu'un tout petit peu puis j'ai arrêté , car pour le moment j'ai décidé de rester dans la pratique , et d'observer ça ; mais il avait l'air bien .
mieux vaut traverser le désert sans eau, que cette vie sans Dieu. (Alex)
Même quand je marche dans la vallée de l'ombre de la mort, je ne crains aucun mal, car tu es à mes côtés. ૐ
apprenti_yogi
Messages : 14
Enregistré le : 31 mai 2008, 20:09
Localisation : 93

Message par apprenti_yogi » 17 juin 2008, 00:39

C'est grâce a ce livre que j'ai découvert pleins de trucs intéressant. Il y a un passage intéressant concernant la transformation :
Parler philosophie, se montrer dogmatique, doctrinaire, voilà qui est facile. Définir un problème intellectuellement, c'est très facile. Mais poser un problème sur le plan existentiel –non pas seulement le penser, mais le vivre, en sortir, lui permettre de vous transformer –voilà qui est difficile. C'est à dire que pour savoir ce qu'est l'amour, il faut aimer. C'est dangereux, parce que vous n'en sortirez pas intact. L'expérience change l'être. Au moment où vous rencontrez l'amour, vous devenez une personne différente. Et lorsque vous sortez de cette expérience, vous êtes incapable de reconnaître votre ancien visage. Il ne vous appartient plus. Il s'est produit une discontinuité. Il y a maintenant un fossé. L'ancienne personne est morte, une nouvelle vie est née. C'est ce qu'on appelle une re-naissance –on naît une seconde fois.
Donc, si tu fais du yoga, de la méditation et qu'il n'y a pas transformation, c'est que ce n'est pas bon du tout.

Il y encore pleins de découvertes seulement dans cette extrait. :D
Avatar du membre
Alexandra
Messages : 2136
Enregistré le : 18 déc. 2007, 18:28
Localisation : Peyruis (04)

Message par Alexandra » 17 juin 2008, 09:21

ba j'aime pas trop ce genre d'affirmation , parce que je constate que lorsque je lis des affirmations pareille , je cherche justement cet état , cette transformation ou autre , et finalement , je me perd et j'abandonne car cela n'est pas .
puis je crois que même si on fait du yoga et qu'il ne se passe rien , c'est quand même bon , en tout cas mieux que ne rien faire .
mieux vaut traverser le désert sans eau, que cette vie sans Dieu. (Alex)
Même quand je marche dans la vallée de l'ombre de la mort, je ne crains aucun mal, car tu es à mes côtés. ૐ
Avatar du membre
Denis
Site Admin
Site Admin
Messages : 13473
Enregistré le : 23 juil. 2004, 19:19
Localisation : Grimaud
Contact :

Message par Denis » 17 juin 2008, 09:21

Je l'ai acheté ce livre mais je n'a pas eu le temps de le lire en entier...
J'ai remarqué une certaine confusion entre Amour et sexualité et je le trouve très porté sur la chose...
Genre :
Ainsi Devi n'est pas seulement sa conjointe. Elle est l'autre moitié de Shiva. Et si le disciple ne devient pas l'autre moitié de son maître, il est impossible de lui communiquer les enseignements les plus élevés, les méthodes ésotériques. Quand vous ne faites plus qu'un avec le maître, totalement, profondément, alors, le doute n'existe plus. La discussion, la logique, la raison, n'existent plus. Vous absorbez, tout simplement. Comme un sexe féminin. C'est alors que l'enseignement commence à croître en vous, à vous transformer.
Je le vois bien dire ça à une pratiquante juste avant d'y sauter dessus... :lol:
Sinon, hormis ce coté un peu trop appuyé, ce qu'il dit n'est pas mal...
Bien que je ne sois pas encore totalement d'accord avec lui, sur le Vijnana Bhairava tantra (et non Vigyana Bhairava Tantra :wink: ), cette idée que le la pratiquant doit baigner dans l'amour ne me semble pas à juste à 100%.
L'amour est une très belle énergie, mais il existe d'autres canaux, et beaucoup de techniques dans les 112 méditations (concentrations) du vijnana bhairava tantra ne prennent pas cette voie.
Par exemple :
vijnana bhairava tantra - 111-112 a écrit : Lorsque, physiquement égaré, on a tourné de tous côtés et en tout hâte au point de tomber à terre d’épuisement; grâce à l’arrêt de l’effervescence produite par l’envahissement de l’énergie, la condition suprême apparaît. Si l’on est privé de force ou de connaissance à l’égard des choses ou encore si la pensée se dissout dans l’extase, dès que prend fin l’effervescence produite par l’envahissement de l’énergie, la forme merveilleuse de Bhairava se révèle.
ou encore :
vijnana bhairava tantra - 115 a écrit : Se tenant au dessus d’un puits très profond, les yeux fixés sur le fond sans cligner, dès que l’intelligence intuitive du yogin est exempte de dualité conceptuelle, aussitôt la dissolution de la pensée se produira clairement en lui.
En fait sur 112 techniques très peu font appelles directement à une vision de l'Amour ou de la sexualité (3 techniques sur la sexualité, dont une en songe ...).

Bien sur l'Amour est un sentiment puissant, celui de l'ouverture du coeur et il est incontournable que le pratiquant ait trouvé cela, oui mais pas que cela, sinon il risque de tomber dans le coté "grand sourire éberlué" tant aimé de notre monde... :D
Alassea a écrit :ba j'aime pas trop ce genre d'affirmation , parce que je constate que lorsque je lis des affirmations pareille , je cherche justement cet état , cette transformation ou autre , et finalement , je me perd et j'abandonne car cela n'est pas .
puis je crois que même si on fait du yoga et qu'il ne se passe rien , c'est quand même bon , en tout cas mieux que ne rien faire .
OUI !
Comme tu as bien raison !
Voila que comme de partout dans notre monde si on fait quelque chose ce ne devrait pas être pour rien...
Alors on fait du Yoga pour être plus souple, pour avoir un beau coprs, pour ne plus être malade, pour trouver la cérénité, pour, pour....
Mais on oubli que faire du Yoga ne doit servir à rien, juste faire sans attendre, faire pour offrir sans qu'il reste de trace, alors là peut-être que YOGA apparait, pas Yoga pour xxx...
Dieu nous donne ce dont il veut qu'on se serve, pour aller vers lui.
Stages Yoga 2018
Retraite Yoga 2018
apprenti_yogi
Messages : 14
Enregistré le : 31 mai 2008, 20:09
Localisation : 93

Message par apprenti_yogi » 17 juin 2008, 10:20

C'est marrant de vous lire parce que l'on n'a pas du tout la même vision et c'est tant mieux... !!
ba j'aime pas trop ce genre d'affirmation , parce que je constate que lorsque je lis des affirmations pareille , je cherche justement cet état , cette transformation ou autre , et finalement , je me perd et j'abandonne car cela n'est pas .
Tu fausse un peu les règles du jeu pour la transformation parce que effectivement tu as une attente. La perception de la transformation ne se fait que pendant ou après mais jamais avant, sinon il arrive ce que tu décris. Et puis, quand je dis transformation, c'est quand même assez vague, mais quand tu le vis, c'est pas pareil.

Ce n'est pas valable QUE dans le yoga et la méditation, mais également par quelque chose qui prend toute ton attention au point que le mental n'est plus : un beau couché de soleil, un peinture, un film captivant.

Pour le yoga et la méditation, c'est après coup ou pendant que la transformation lorsque tout d'un coup, tu te dis " Putaingue ( je suis un peut du sud ), que je suis bien"
puis je crois que même si on fait du yoga et qu'il ne se passe rien , c'est quand même bon , en tout cas mieux que ne rien faire .
Oui, au début, on a l'impression qu'il ne se passe rien mais en fait, c'est totalement faux, parce que mentalement et physiquement , tu es en train d'apprendre. Pour ma part ( je suis plus dans la méditation que dans le hatha yoga ), je sais que "même s'il ne se passe rien", c'est la concentration que je développe. Pour le hatha yoga, quand j'ai fait une séance et que je fais la position du cadavre, il m'arrive consciemment de ronfler un petit peu ...c'est pour dire s'il y a transformation !!

J'ai remarqué une certaine confusion entre Amour et sexualité et je le trouve très porté sur la chose...
Pour ma part, ca ne m'a pas dérangé, au contraire, ca rend le texte un peu plus léger à lire :D . Concernant la métaphore du sexe féminin, moi, je le vois dans la mise en pratique dans le quotidien : lorsqu'on apprend quelque chose, il faut être dans cette attitude d'absorption du "sexe féminin", pour que l'enseignement commence à croître en nous et à nous transformer.

Je n'ai pas lu le vijnana bhairava tantra (ca doit être indigeste... :( ). mais concernant le livre, il ne parle presque en totalité, d'après mes souvenirs, que des techniques de respiration.
Comme tu as bien raison !
Voila que comme de partout dans notre monde si on fait quelque chose ce ne devrait pas être pour rien...
Alors on fait du Yoga pour être plus souple, pour avoir un beau coprs, pour ne plus être malade, pour trouver la cérénité, pour, pour....
Mais on oubli que faire du Yoga ne doit servir à rien, juste faire sans attendre, faire pour offrir sans qu'il reste de trace, alors là peut-être que YOGA apparait, pas Yoga pour xxx...
Voila une remarque que je trouve beaucoup dans les forums. Pour ma part, je pense qu'il faut nuancer : Au début, j'ai fait de la méditation et du hatha yoga, parce que j'avais une attende sinon franchement je ne l'aurais pas fait. Mais par la suite, c'est comme aller se brosser les dents, lorsqu'on l'a pas fait, on n'est pas bien...
Avatar du membre
Alexandra
Messages : 2136
Enregistré le : 18 déc. 2007, 18:28
Localisation : Peyruis (04)

Message par Alexandra » 17 juin 2008, 12:32

moi ce que je trouve faux , c'est de dire , je médite , je suis bien , je fais yoga , je suis mieux ...
moi je fais yoga , et ça va pas plus mal , je chante et ça va pas plus mal , je médite et j'ai mal aux jambes ...
ça va pas mieux , le mieux serait d'atteindre la connaissance , ou au moins de l'effleurer , sinon ça ne fais rien du tout .
a la limite lorsque certaines énergies sont barratées ou agités ou comme vous voudrez , ça stimule et éveille une forme de joie , de satisfaction .

l'ego aussi procure cette sensation , lorsque vous êtes regardée , aimée , admirée , vous ressentez une joie et une satisfaction vivace ... cela n'est pas le bonheur , ni la plénitude , car combien d'artiste sont malheureux ?

le sexe peut procurer de grande joie , une fois l'instinct animal passé et avec une personne avec laquelle on peut "s'ouvrir" , mais la encore la satisfaction ne dure qu'un petit moment , et ensuite je retourne a mon malheur , de ne pas être dans cet état en permanence finalement .
Tu fausse un peu les règles du jeu pour la transformation parce que effectivement tu as une attente. La perception de la transformation ne se fait que pendant ou après mais jamais avant, sinon il arrive ce que tu décris. Et puis, quand je dis transformation, c'est quand même assez vague, mais quand tu le vis, c'est pas pareil.
Je voudrais avoir une grande queue rousse !!
:lol:

Je pense pas que l'on puisse croire en quelque chose sans chercher a le comprendre et a l'appliquer .
Alors on passe dans le domaine de l'observation et l'observation , c'est neutre , je fais ça , et puis voila , je m'en fous du reste , juste je fais ça .
Si je crois que en pratiquant je vais pouvoir me téléporter , alors je vais chercher a y parvenir , si au contraire je m'en fous complètement , et ben je m'en fous lol !!

bon j'arrête je commence a avoir le cerveau en ruine , je vais boire un café et je repasse :roll:
mieux vaut traverser le désert sans eau, que cette vie sans Dieu. (Alex)
Même quand je marche dans la vallée de l'ombre de la mort, je ne crains aucun mal, car tu es à mes côtés. ૐ
anuradha
Messages : 45
Enregistré le : 18 juin 2008, 00:53
Localisation : Deauville

Message par anuradha » 20 juin 2008, 10:46

Jugulé a écrit :Ce que j'en ai noté (je me suis arrêter là parce que....)

"Moins on en sait, mieux c'est.
Dans le savoir, il y a en effet , probablement, une vacuité.
Néanmoins, ne pas rechercher le savoir renvoie à une forme de primitivité et je ne m' en conviendrais pas. Probablement, il y a des périodes dans une vie humaine pour accumuler des connaissances et d'autres pour les évacuer ou les unifier.
Dans le cours d' une journée, on aperçoit si l' on s' observe, que l' on pense ses propres actions et qu' à un autre moment on le fait plus instinctivement.
Là ou je te rejoins, c' est qu'il peut y avoir des connaissances dangereuses pour un individu qui n' est pas préparé.
Jugulé
Messages : 2340
Enregistré le : 10 oct. 2006, 09:54
Contact :

Message par Jugulé » 21 juin 2008, 19:04

anuradha a écrit :Là ou je te rejoins, c' est qu'il peut y avoir des connaissances dangereuses pour un individu qui n' est pas préparé.
Quand je sais quelque chose, je devient celui qui sait.

Quand je connais la seule chose qu'il soit à connaître, je sais que je peut tout savoir et je n'ai qu'à appliquer ma raison.

Quand je ne sais rien, je devient vierge d'existence et je suis prêt à apprendre de n'importe quoi, alors seulement j'ai la plénitude qui me prépare à apprendre.

Quelle est la préparation qui enlève la dangerosité du savoir?
Avatar du membre
Denis
Site Admin
Site Admin
Messages : 13473
Enregistré le : 23 juil. 2004, 19:19
Localisation : Grimaud
Contact :

Message par Denis » 22 juin 2008, 21:28

apprenti_yogi a écrit :Je n'ai pas lu le vijnana bhairava tantra (ca doit être indigeste... ). mais concernant le livre, il ne parle presque en totalité, d'après mes souvenirs, que des techniques de respiration.
Non, le Vijnana Bhairva tantra ne parle pas que de respiration, pas du tout...
Si tu veux le lire il est là :
http://www.pratique-du-yoga.com/forum/v ... .php?t=957
Voila une remarque que je trouve beaucoup dans les forums. Pour ma part, je pense qu'il faut nuancer : Au début, j'ai fait de la méditation et du hatha yoga, parce que j'avais une attende sinon franchement je ne l'aurais pas fait. Mais par la suite, c'est comme aller se brosser les dents, lorsqu'on l'a pas fait, on n'est pas bien...
Oui, je suis d'accord avec toi...
Dieu nous donne ce dont il veut qu'on se serve, pour aller vers lui.
Stages Yoga 2018
Retraite Yoga 2018
Cendrinox

Re:

Message par Cendrinox » 15 nov. 2012, 20:23

Jugulé a écrit :Effectivement moins on sait, mieux c'est pour les autres.
Chouette, je ne sais absolument rien sur le chapitre - sauf si c'est comme monsieur Jourdain pour la prose, allez savoir - et donc c'est bon pour vous.
Mais quand même, j'ai noté les références de l'auteur de ce topic.
Répondre