Etude du Samkhya

Un forum pour échanger et partager librement sur notre recherche spirituelle.

Modérateur : Modérateurs

Répondre
Avatar du membre
Denis
Site Admin
Site Admin
Messages : 13635
Enregistré le : 23 juil. 2004, 19:19
Localisation : Grimaud
Contact :

Etude du Samkhya

Message par Denis » 18 mai 2012, 22:21

Bonjour à vous tous !

Voila, l'étude sur le Samkhya est lancée :
Vous la trouverez en haut du forum de la première étude du Samkhya
Bonne lecture !
Dieu nous donne ce dont il veut qu'on se serve, pour aller vers lui.
Stages Yoga 2019
Retraite Yoga 2019
Justin
Site Admin
Site Admin
Messages : 312
Enregistré le : 17 janv. 2007, 22:49
Localisation : Genève

Re: Etude du Samkhya

Message par Justin » 18 mai 2012, 23:53

Youpi !

Merci Denis
Avatar du membre
ValerieB
Messages : 1627
Enregistré le : 07 août 2008, 21:37
Localisation : 94
Contact :

Re: Etude du Samkhya

Message par ValerieB » 19 mai 2012, 08:22

et bien voilà, c'est parti! :)
Avatar du membre
lorkan739
Messages : 3940
Enregistré le : 07 nov. 2008, 12:07
Localisation : Lambesc (04)

Re: Etude du Samkhya

Message par lorkan739 » 31 mai 2012, 17:51

Franchement, je n'ai jamais eu envie de m'approprier le Samkhya.
Si ce texte est d'une logique implacable, je ne vois pas l'intérêt de le charcuter...
Je crois qu'il détail avec grande précision l'expèrience direct du Purusha. Pourtant, à mon sens, cette expèrience me semble être à l'extrème opposé de cette rigoureuse et impeccable matrice dans laquelle il enferme le lecteur. Je le trouve fourmillant d'illusions, de dualités.
Je reconnais maintenant la grandeur de ce texte, mais ma conviction c'est que personne ne pourra jamais réaliser quoi que ce soit en suivant à la lettre ce qui est dit. C'est sans doute pour ça qu'il est génial !
Comment remonter jusqu'à la Source avec une "matrice" qui pour raison d'être le dénombrement ?

Ce texte me fout la rage !! Et pourtant...
C'est bien grâce à cette folle rigueur qu'il s'en dégage une senteur particulière. Une parfum, qui je l'espère mettra le feu à nos égo pour faire place à Son génie.
Om
Avatar du membre
Odile
Messages : 2024
Enregistré le : 21 août 2009, 10:50

Re: Etude du Samkhya

Message par Odile » 31 mai 2012, 19:25

lorkan739 a écrit :Franchement, je n'ai jamais eu envie de m'approprier le Samkhya.
Si ce texte est d'une logique implacable, je ne vois pas l'intérêt de le charcuter...
Je crois qu'il détail avec grande précision l'expèrience direct du Purusha. Pourtant, à mon sens, cette expèrience me semble être à l'extrème opposé de cette rigoureuse et impeccable matrice dans laquelle il enferme le lecteur. Je le trouve fourmillant d'illusions, de dualités.
Je reconnais maintenant la grandeur de ce texte, mais ma conviction c'est que personne ne pourra jamais réaliser quoi que ce soit en suivant à la lettre ce qui est dit. C'est sans doute pour ça qu'il est génial !
Comment remonter jusqu'à la Source avec une "matrice" qui pour raison d'être le dénombrement ?

Ce texte me fout la rage !! Et pourtant...
C'est bien grâce à cette folle rigueur qu'il s'en dégage une senteur particulière. Une parfum, qui je l'espère mettra le feu à nos égo pour faire place à Son génie.
Voici une très belle définition du Samkhya par Shri Anirvan : :D

"Le Samkhya donne une notion claire du Purusa-Esprit et de la Prakrti représentée par la "Grande Nature". Cette dernière se manifeste essentiellement d'une manière mécanique comme du reste toutes les lois cosmiques qui nous régissent.
Le Samkhya est la seule philosophie religieuse utilisant un langage psychologique qui est, de ce fait, un langage scientifique.
On peut tout expliquer du point de vue du Samkhya. Il est à la base des Pitakas bouddhiques aussi bien que des préceptes soufis. Pas plus que les Upanishads, il ne parle de rite ou de dogme.
Il n'existe rien, dans aucun domaine, qui ne possède par déduction à partir d'une loi supérieure.
A un moment donné, il faut accepter d'entrer dans ce processus déductif et aller vers un existentialisme spirituel.
Ce processus est pur Samkhya : il est la descente en Prakrti, inéluctable, sous la pression d'en-haut, du Vouloir Unique. A partir de ce moment là, tout devient mécanique : l'intelligence supérieure (Buddhi), l'âme, l'ego, tous les centres de l'être humain avec chacun leur partie d'intelligence naturelle.
La mécanicité fonctionne à partir du moment où des rapports s'établissent entre les différents plans de l'être, ses organes internes de perception (Indryas), ses sens, ses éléments constitutifs et ses densités.
Quand la descente est accomplie volontairement par "celui qui sait", quand le point le plus bas, c'est-à-dire le nadir, est touché, l'"être" du chercheur resplendit. A ce moment là, il entre consciemment dans la discipline de la remontée consciente avec une lucidité et une plasticité constantes.
L'homme, par nature, est déductif, il marche à tâtons, il s'en va à l'aveuglette. La femme, au contraire, par sa nature, est toute passivité active car sa fonction est de créer l'enfant.
C'est d'elle que sont nés le mari et le père. Tout ce qui est manifestation : esprit, âme, matière, est venue d'elle. C'est en cela qu'elle est la "Mère Divine", la base d'où partir pour monter lentement vers la Source.
La science spirituelle du Samkhya peut faire un saint d'un homme qui n'a plus de foi, ni en Dieu, ni en lui-même."

Voilà de quoi te faire réfléchir...ou méditer... :wink:
Ce n'est pas en regardant la lumière qu'on devient lumineux, mais en plongeant dans son obscurité...
Avatar du membre
lorkan739
Messages : 3940
Enregistré le : 07 nov. 2008, 12:07
Localisation : Lambesc (04)

Re: Etude du Samkhya

Message par lorkan739 » 31 mai 2012, 20:23

Mon choix est fait. :)
Om
Avatar du membre
sami
Messages : 1959
Enregistré le : 20 août 2008, 14:45
Localisation : Isère
Contact :

Re: Etude du Samkhya

Message par sami » 01 juin 2012, 13:14

lorkan739 a écrit :je ne vois pas l'intérêt de le charcuter...
Avant de devenir un chirurgien, les élèves s'entrainent sur des cadavres en les charcutants, les disséquant. A quoi cela sert-il ?

Il n'y a pas que le Samkhya, même si celui-ci est le plus précis - s'il ne convient pas, hâte toi d'en trouver un autre.

Un système où l'on dénombre l'Homme et le Divin, il sert à trouver un ancrage et ne pas laisser son vaisseau à la dérive, au bon gré du vent, des tempêtes et aussi du calme plat où il faut savoir quoi faire.
Et un vaisseau, cela demande un équipage qui sait magner les voiles pour abattre le vent, déborder ect... et qui lit les cartes, utilise une boussole, choisit un cap ?

A chaque fois que je veux prendre conscience, je dois m'ancrer et trouver, cultiver un équilibre. Et le Samkhya fait cela si on se pose.
Quand on se remet en mouvement, on lève l'ancre et l'ancre est à bord du vaisseau car, si on le laisse pendre au fond de soi, il fait des ravages comme dans les fonds marins - le Samkhya est nous et on le transporte partout qu'on le veuille ou non.
Tout profit et tout avantage, offre-les à autrui, Toute perte et toute défaite, prends-les à ton compte.

http://www.yoga-et-meditation.com
Avatar du membre
lorkan739
Messages : 3940
Enregistré le : 07 nov. 2008, 12:07
Localisation : Lambesc (04)

Re: Etude du Samkhya

Message par lorkan739 » 01 juin 2012, 22:47

Belle image...
Om
Avatar du membre
Odile
Messages : 2024
Enregistré le : 21 août 2009, 10:50

Re: Etude du Samkhya

Message par Odile » 02 juin 2012, 11:05

Dans le Bhagavatam (attribué à Vyasa, l'auteur du Mahabharata), il est dit qu'au moment où le Samkhya arriva sur la Terre, c'est une femme qui en fut la première bénéficiaire. Elle se nommait Devahuti. Elle représentait la Prakrti. Devahuti réalisa cette connaissance jusqu'en ses ultimes limites au point de s'identifier au "Vide". Elle devint le Vide. Ayant tout rejeté, tout ce qui n'était pas le "moi" pur et lumineux, elle erra, dans la nature complètement nue, irradiant la lumière.
Au moment de mourir, au lieu de s'effacer dans le Vide, elle se transforma volontairement en une rivière intarissable pour arroser la terre entière afin que des centaines de milliers d'êtres puissent étancher en elle leur soif de connaissance. C'est une très belle légende... :D

Même si le Samkhya apparaît au début très froid, implacable et manquant d'amour, il est vrai que l'imagination et les émotions de toutes sortes doivent être mises de côté...Et quand l'être intérieur a retrouvé son équilibre ou découvert un équilibre jamais entrevu, il se nourrit d'un amour très pur qui n'a plus aucune racine dans l'amour humain...
C'est vrai que j'adore ce texte ainsi que les Yoga Sutras de Patanjali et que j'en ai fais mes "2 bibles" pour continuer d'avancer sur le Chemin...
Ce n'est pas en regardant la lumière qu'on devient lumineux, mais en plongeant dans son obscurité...
Avatar du membre
sami
Messages : 1959
Enregistré le : 20 août 2008, 14:45
Localisation : Isère
Contact :

Re: Etude du Samkhya

Message par sami » 02 juin 2012, 11:11

Odile a écrit :Dans le Bhagavatam (attribué à Vyasa, l'auteur du Mahabharata), il est dit qu'au moment où le Samkhya arriva sur la Terre, c'est une femme qui en fut la première bénéficiaire. Elle se nommait Devahuti. Elle représentait la Prakrti. Devahuti réalisa cette connaissance jusqu'en ses ultimes limites au point de s'identifier au "Vide". Elle devint le Vide. Ayant tout rejeté, tout ce qui n'était pas le "moi" pur et lumineux, elle erra, dans la nature complètement nue, irradiant la lumière.
Au moment de mourir, au lieu de s'effacer dans le Vide, elle se transforma volontairement en une rivière intarissable pour arroser la terre entière afin que des centaines de milliers d'êtres puissent étancher en elle leur soif de connaissance. C'est une très belle légende... :D
Magnifique, je m'y retrouve complètement en plein coeur :wink:
Odile a écrit :Même si le Samkhya apparaît au début très froid, implacable et manquant d'amour, il est vrai que l'imagination et les émotions de toutes sortes doivent être mises de côté...Et quand l'être intérieur a retrouvé son équilibre ou découvert un équilibre jamais entrevu, il se nourrit d'un amour très pur qui n'a plus aucune racine dans l'amour humain...
C'est vrai que j'adore ce texte ainsi que les Yoga Sutras de Patanjali et que j'en ai fais mes "2 bibles" pour continuer d'avancer sur le Chemin...
N'ai pas peur Lorkan, Denis n'est pas un cannibale, on ne le laissera pas faire, c'est nous qui allons te manger :lol:
Tout profit et tout avantage, offre-les à autrui, Toute perte et toute défaite, prends-les à ton compte.

http://www.yoga-et-meditation.com
Avatar du membre
Denis
Site Admin
Site Admin
Messages : 13635
Enregistré le : 23 juil. 2004, 19:19
Localisation : Grimaud
Contact :

Re: Etude du Samkhya

Message par Denis » 02 juin 2012, 14:49

N'ai pas peur Lorkan, Denis n'est pas un cannibale, on ne le laissera pas faire, c'est nous qui allons te manger
Te manger ou "le manger" ?
Sinon, je ne suis pas là pour vous embêter et donc j'espère que mes propos ne sont pas lus à travers des états d’âmes qui ne serviraient en rien... :wink:
L'étude qui est en cours est géniale et je remercie tous ceux qui y participent !
Dieu nous donne ce dont il veut qu'on se serve, pour aller vers lui.
Stages Yoga 2019
Retraite Yoga 2019
Avatar du membre
ValerieB
Messages : 1627
Enregistré le : 07 août 2008, 21:37
Localisation : 94
Contact :

Re: Etude du Samkhya

Message par ValerieB » 02 juin 2012, 23:44

même si je participe peu, je suis ravie de cette étude! ce texte de prime abord " aride" dévoile ainsi peu à peu ses messages, son sens au delà de "l'intellect" pur!
Avatar du membre
lorkan739
Messages : 3940
Enregistré le : 07 nov. 2008, 12:07
Localisation : Lambesc (04)

Re: Etude du Samkhya

Message par lorkan739 » 06 févr. 2013, 18:32

Bonjour,

Voici deux Upanishads du Purusha concernant son rapport avec le cosmos à l'aube des temps. (Offert par la maison :D )

Des questions ? :wink: :D
AtareyaUpanishad a écrit :I-i-1: Au temps des commencements, il n'existait que le Soi absolu, et uniquement Lui. Il n'existait rien d'autre, de quelque nature que ce soit, qui puisse émettre une lueur (1). Le Soi pensa : « Je vais créer les mondes. »

1 Dès l'origine, la présence d'un existant se signale par un « clignotement », nous dit l'Upanishad, montrant bien que l'énergie de base – celle du Soi – est de type binaire, de nature électrique. Cf. la notion capitale de Fohat dans La Doctrine Secrète de H.P. Blavatsky et dans le Traité sur le Feu Cosmique d'A.A. Bailey.

I-i-2: Il créa ces mondes, à savoir ambhas, marici, mara et apah. Ambhas (Feu) se trouve au-delà du séjour divin, celui-ci en étant le support. Marici est le ciel cosmique (Air). Mara est la terre. Les mondes situés en-dessous constituent Apah (Eau).

I-i-3: Il pensa : «Voici donc les mondes. Je vais créer les protecteurs de ces mondes. »
Il réunit une portion de (ce qui allait devenir) la forme humaine, et à l'aide de l'eau elle-même,
Il se mit à façonner Virat (1).

1 Virat : la Puissance créatrice ou Nourriture divine; le corps de la Totalité, l'Être Cosmique, le Macrocosme. Également, le Masculin, puissance créatrice conceptuelle de l'univers manifesté, en contraste au Féminin, puissance créatrice et matérialisante (cf. Bhagavati, Ishvari). La Totalité, forme cosmique du Soi, est cause du monde matériel; l'Esprit universel omniprésent prend la forme de l'Univers, il est le Voyant et le Créateur des formes matérielles. Cf. Ishvara, Hiranyagarbha : ces 3 termes désignent les divers états de la Manifestation (cause et effets compris); l’univers, le Macrocosme.

I-i-4: Il délibéra sur l'aspect de ce prototype (Virat). Cependant, la bouche de Celui-ci (Virat) se descella, comme le fait un oeuf. De cette bouche, sortit la parole; de la parole, sortit le Feu. Les narines se descellèrent, il en sortit le sens de l'odorat; de l'odorat, sortit l'Air (Vayu). Les yeux se descellèrent, il en sortit le sens de la vue; de la vue, sortit le Soleil. Les oreilles se descellèrent, il en sortit le sens de l'ouïe; de l'ouïe, sortirent les Directions. La peau apparut; de la peau, sortit le système pileux et le sens du toucher; du sens du toucher, sortirent les herbes et les arbres. Le coeur prit forme; du coeur, sortit l'organe interne (manas, le mental); de l'organe interne, sortit la Lune. Le nombril se descella, il en sortit les organes d'excrétion; des organes d'excrétion, sortit la Mort. Le siège des organes de procréation se descella, et ceux-ci en sortirent; des organes de procréation, sortit l'Eau.


I-ii-1: Ces déités, qui venaient d'être créées, plongèrent dans le vaste océan. Le Créateur, assujettit alors Virat à la faim et à la soif. Les déités Lui dirent alors : « Construis-nous une demeure, où nous resterons et trouverons notre nourriture. »

I-ii-2: Pour elles donc, Il créa une vache. Elles répondirent : « Cette créature ne nous convient certainement pas !» Pour elles, Il créa ensuite un cheval. Elles répondirent : « Cette créature ne nous convient certainement pas ! »

I-ii-3: Pour elles, Il créa ensuite un être humain. Elles répondirent : « Celui-ci a belle apparence; vraiment, l'homme est une création de la Divinité Elle-même ! » Il leur dit alors : « Entrez dans vos demeures respectives. »

I-ii-4: Le Feu entra dans la bouche, sous la forme de l'organe de la parole; l'Air entra dans les narines, sous la forme du sens de l'odorat; le Soleil entra dans les yeux, sous la forme du sens de la vue; les Directions entrèrent dans les oreilles, sous la forme du sens de l'ouïe; les Herbes et les Arbres entrèrent dans la peau, sous forme de pilosité (c-à-d. du sens du toucher); la Lune entra dans le coeur, sous la forme de l'organe interne (Manas, le Mental); la Mort entra dans l'ombilic, sous la forme d'Apana (le prana qui a pour fonction de régler l’expiration). L'eau entra dans l'organe de génération, sous la forme de la semence.

I-ii-5: Au Créateur, la Faim et la Soif demandèrent alors : « Construis-nous une demeure. » Il Leur répondit : « C'est parmi ces Déités que J'ai créées que vous trouverez vos moyens de subsistance; Je vous ferai réserver une part dans les portions que Je leur attribuerai. » En conséquence, quand des oblations sont portées à quelque divinité que ce soit, la Faim et la Soif sont réellement associée à celle-ci dans le partage de l'offrande.


I-iii-1: Le Créateur délibéra : « Voilà donc les sens, et leurs Déités tutélaires. Il me faut maintenant leur créer de la nourriture. »

I-iii-2: Il délibéra au sujet de l'Eau. De l'Eau, ainsi agitée par la réflexion du Créateur, une forme évolua. Et la forme qui en fut l'aboutissement, était vraiment une nourriture.

I-iii-3: Cette nourriture, ainsi créée, se détourna et voulut prendre la fuite. Il tenta de la rattraper à l'aide de la parole. En vain ! S'il y avait réussi, l'humanité se serait substantée uniquement en parlant de nourriture !

I-iii-4: Il tenta de la rattraper à l'aide de l'odorat. En vain ! S'il y avait réussi l'humanité se serait substantée uniquement en inhalant des odeurs de nourriture !

I-iii-5: Il tenta de la rattraper à l'aide de la vue. En vain ! S'il y avait réussi l'humanité se serait substantée uniquement en contemplant de la nourriture !

I-iii-6: Il tenta de la rattraper à l'aide de l'ouïe. En vain ! S'il y avait réussi l'humanité se serait substantée uniquement en écoutant décrire de la nourriture !

I-iii-7: Il tenta de la rattraper à l'aide du toucher. En vain ! S'il y avait réussi l'humanité se serait substantée uniquement en palpant de la nourriture !

I-iii-8: Il tenta de la rattraper à l'aide du mental. En vain ! S'il y avait réussi l'humanité se serait substantée uniquement en évoquant de la nourriture !

I-iii-9: Il tenta de la rattraper à l'aide de l'organe de procréation. En vain ! S'il y avait réussi, l'humanité se serait substantée uniquement en éjaculant de la nourriture !

I-iii-10: Il tenta de la rattraper à l'aide d'Apana (le prana qui a pour fonction de régler l’expiration). Et il l'attrapa ! Car Apana est le dévoreur de nourriture. Cette énergie vitale que l'on sait être dépendante de la nourriture, où elle puise sa subsistance, est la partie de prana (1) que l'on nomme Apana.

1 Prana : L’énergie vitale sous-jacente à toute la manifestation cosmique, individuelle et collective; cette énergie remplit 5 fonctions : - prana : l’appropriation (l‘inspiration); - apana : l’expulsion (l’expiration);
- vyana : la distribution (la rétention du souffle); - udana : l’émission de sons; - samana : l’assimilation. P.S. Il semble qu'à l'époque de cette Upanishad, la fonction samana n'ait pas encore été découverte, et qu'elle ait été assimilée à apana.

I-iii-11: Le Créateur délibéra : « Comment cette créature-nourriture peut-elle continuer d'exister sans Mon soutien ? » Il pensa : « Par laquelle des diverses entrées y pénétrerai-Je ? » Il pensa : « Si le discours est émis par l'organe de la parole, si l'odeur est perçue par l'odorat, la vision par l'oeil, l'écoute par l'oreille, la sensation par le toucher, si la pensée est produite par le mental, l'acte d'inspirer puis d'expirer par Apana, l'éjaculation par l'organe de procréation – alors Qui ou Que suis-Je ? »

I-iii-12: Puis Il fendit la partie du crâne (siman) où se fait la raie de la chevelure, et Il pénétra par cette ouverture. Cette ouverture est appelée Vidriti, la soudure ou la suture de la tête (littéralement la fissure), et c'est également le lieu de la félicité. Du Créateur, trois demeures restent en la créature humaine – trois états de conscience (1) [durant la veille, Il demeure dans l'œil; durant le rêve, Il demeure dans le mental (Manas); durant le sommeil profond, Il demeure dans l'éther du cœur (2)]. De chacun d'eux, l'on peut affirmer : « C'est une demeure du Soi. »

1 Trois états de “rêve” (svapna), dit l'Upanishad, considérant comme tels les états de 4
conscience usuels : veille (jagrat), sommeil avec rêves (svapna), sommeil profond (sushupti). 2 Dahara : cœur de la fleur de lotus, cavité occulte dans le corps subtil et/ou la particule d'éther (akasha) qu'elle recèle. On le nomme également “akasha du cœur”. Pour la suture crânienne, cf. Glossaire, Brahmarandhra.

I-iii-13: La créature humaine une fois née et achevée, le Créateur manifesta toutes les autres créatures; car savait-Il penser à autre chose ou parler d'autre chose ? Il réalisa que ce Purusha
(1) est Brahman, le plus omniprésent de tous les êtres, et Il le contempla.

1 Purusha : « homme, mâle, personne; héros; humanité » - Dans le Rig Veda, le Purusha est l'Homme Cosmique, possédant mille têtes, mille yeux et autant de pieds, qui enveloppe la Terre, se répandant en toutes directions et pénétrant les êtres animés et inanimés. À l'époque où est rédigée cette Upanishad, la philosophie du Samkhya n'est pas encore apparue, il ne faut donc pas attribuer ici à Purusha le sens de principe psychique universel, opposé à Prakriti dans le système dualiste du Samkhya. Ici, Purusha est le prototype de l'être humain, en lequel confluent et le Créateur et Brahman l'Omniprésent.

I-iii-14: En conséquence, le nom de ce Purusha est Idandra (“Je l'ai contemplé”). Il est vraiment connu sous ce nom d'Idandra. Néanmoins, on Lui donne l'appellation indirecte d'Indra (1); car, en vérité, les Dieux aiment à recevoir des appellations indirectes.

1 Indra : dieu védique de la pluie et du tonnerre, équivalent de Zeus; dieu guerrier, il établit sa domination sur les autres dieux.

II-i-1: Chez l'être humain, c'est l'âme qui est conçue en premier. La semence humaine est extraite de tous les membres, elle en est la vigueur. L'homme porte ce Soi (virtuel, à l'état séminal) dans son propre Soi. Quand il le répand dans l'intimité de son épouse, c'est alors qu'il le procrée. Et c'est la première naissance du Soi humain.

II-i-2: Ce nouveau Soi engendré ne devient pas étranger à la femme (qui le porte), pas plus que ne lui sont étrangers ses propres membres. Par conséquent, ce foetus ne lui cause aucun tort. Elle nourrit de sa propre substance ce Soi de son époux, qui s'est installé dans sa matrice.

II-i-3: Elle, la nourricière, il devient alors convenable de la nourrir. L'épouse porte l'embryon humain jusqu'à sa naissance. Le père, lui, protège son fils dès le tout début, et aussitôt après sa naissance. Ce faisant, il protège simultanément son propre Soi, au bénéfice de la perpétuation des mondes. Car c'est ainsi qu'est assurée la perpétuation des mondes. Et cela constitue la seconde naissance du Soi humain.

II-i-4: Ce second Soi qu'il possède (à savoir, son fils) devient un substitut du père dans l'accomplissement des actes pieux. Puis cet autre Soi que le fils possède (à savoir, son père), ayant atteint le terme de ses devoirs et pris de l'âge, prend le départ (meurt). Aussitôt sa mort achevée, il prend de nouveau naissance. Et c'est alors la troisième naissance du Soi humain.

II-i-5: Ceci fut attesté par le voyant : « Alors même que je reposais dans la matrice, je parvins à apprendre la naissance de tous les dieux. Une centaine de citadelles d'acier me tinrent en échec. Alors, sous la forme d'un faucon, je me forçai un passage à la force de ma connaissance du Soi. » Vamadeva, le voyant, prononça ces paroles alors même qu'il reposait encore dans la matrice maternelle.

II-i-6: Lui qui avait acquis une telle connaissance, devint identique au Suprême et atteint tout ce qui est désirable, alors qu'il était encore dans cette incarnation; et, ayant poursuivi plus haut son ascension après la destruction de son corps, il devint Immortel dans le royaume du Soi. Oui, il devint Immortel.

III-i-1: Qu'est Cela que nous honorons en tant que Soi ? Lequel de ces deux est le Soi ? Est-Il ce par quoi nous voyons, ou ce par quoi nous entendons, ou ce par quoi nous sentons les odeurs, ou ce par quoi nous prononçons des paroles, ou ce par quoi nous différencions les saveurs douces et aigres ?

III-i-2: Le Soi est le coeur (et le mental) dont il a été fait mention plus haut (cf. I-i-4 et I-ii-4). Il est la sensibilité, la gouvernance, le savoir séculaire, la présence d'esprit, la fidélité de la mémoire, la perception sensible, la force d'âme, la réflexion, le génie, la souffrance mentale, la mémoire, la résolution de s'informer de la vérité, les activités vitales, les rêves que l'on caresse, la passion, et encore d'autres choses. Tout ce qui précède est en vérité rattaché à la Conscience.

III-i-3: Et cette Conscience est Brahman, plusieurs degrés plus bas dans la manifestation matérialisée; Elle est Indra (cf. I-iii-14), Elle est Prajapati (1); Elle est toutes ces divinités; et Elle est ces cinq éléments (terre, air, eau, feu, éther); et Elle est toutes ces grandes créatures, mais aussi ces petites, qui procréent et s'engendrent elles-même, car elles sont sexuées – à savoir celles nées d'un oeuf, d'une matrice, de l'humidité de la terre; également les chevaux, le bétail, les humains, les éléphants, ainsi que toutes les créatures qui se meuvent ou volent, et celles qui sont immobiles. Toutes ces créatures sans exception possèdent la Conscience, et c'est Elle qui leur donne leur réalité; elles sont toutes mues par la Conscience. La Conscience est l'œil de cet univers, et sa finalité ultime. La Conscience est Brahman.

1 Prajapati : « le Seigneur des créatures, le Progéniteur » - épithète divine, notamment de Brahma, le Créateur, mais aussi de Shiva. Prajapati représente Virat, la moitié mâle de Brahma, le Créateur; il est le cosmos, mais aussi, en tant que démiurge, le maître de la faculté de reproduction chez les vivants. Au pl., les prajapatyah sont les progéniteurs des créatures, au temps des origines.

III-i-4: Par la grâce de ce Soi qui est Conscience, Vamadeva, le voyant, poursuivit encore plus haut son ascension hors de ce monde, et ayant assouvi tous ses désirs dans les royaumes célestes, il devint Immortel. Oui, il devint Immortel.
PurushaSuktam a écrit :- Purva Narayana (Rig Véda, X-90, 1 à 18) :
1. L'Homme cosmique doté de mille têtes, De mille yeux et de mille pieds, A recouvert la terre, de tous côtés et partout, Il la déborde de dix doigts, planant au-dessus.

2. L'Homme cosmique est unique, il est le monde entier, Il est ce qui fut et ce qui demeurera dans le futur. Il est le Seigneur de l'immortalité, Il est tout ce qui survit grâce à la nourriture.

3. Si grande est Sa majesté Qu'elle plane haut au-dessus du monde manifesté. L'ensemble des créatures ne représente qu'un quart de sa personne, Les trois autres quarts continuant à planer dans l'immortalité.

4.Oui, les trois quarts de sa personne s'élancèrent haut dans le ciel, Et un quart se développa en ce monde, ici-bas, Et proliféra, se répandant en toutes les formes existantes, En ce qui survit grâce à la nourriture, et ce qui survit sans.

5. C'est Lui, l'Homme cosmique, qui engendra Viraj, la Totalité, Et de Viraj, l'AdiPurusha (Brahma, le Créateur) prit naissance; Une fois né, il se répandit partout et créa la terre, Allant de l'avant, en arrière et de tous côtés.

6. Lorsque les dieux accomplirent un sacrifice Avec l'Homme cosmique en tant qu'oblation, Le printemps devint le beurre clarifié, L'été fut le combustible, et l'automne fut l'offrande.

7. Sept pieux leur servirent à faire l'enclos de l'aire sacrificielle, Trois fois sept pieux leur servirent de bois pour le feu, Lorsque les dieux, préparant le grand sacrifice, Ligotèrent l'Homme cosmique pour en faire la victime sacrificielle.

8. L'Homme cosmique, qui était apparu au commencement de tout, Fut consacré sur l'herbe comme bête sacrificielle, Oui, ce fut l'Homme cosmique qu'offrirent les dieux en sacrifice, Autour desquels s'étaient rassemblés les êtres réalisés et les voyants.

9.Victime sacrificielle du feu, l'Homme cosmique se métamorphosa en totalité, Tandis que sa partie onctueuse, mêlée au beurre, s'élevait dans l'air, Engendrant toutes les bêtes qui volent dans les airs, Ainsi que celles qui vivent dans les forêts et auprès des humains.

10. Victime sacrificielle du feu, l'Homme cosmique se métamorphosa en totalité, Tandis que prenaient naissance les hymnes et les psaumes, Ainsi que les incantations solennelles, Et le corps entier des formules sacrificielles.

11. C'est de l'Homme cosmique que naquirent le cheval Et toutes les bêtes qui ont des incisives de chaque côté; C'est de l'Homme cosmique que naquirent toutes les espèces de bœufs, Mais aussi toutes variétés de chèvres et de moutons.

12. En combien de parties séparées se transforma-t-il, Lorsque les dieux coupèrent l'Homme cosmique en menus morceaux ? En quoi se métamorphosa sa bouche ? Et ses bras ? Et ses cuisses ? Et ses pieds ?

13. Sa bouche devint la caste des Brahmanes, Les hommes de gouvernement furent faits de ses bras, Les commerçants et propriétaires de ses cuisses, Les serviteurs et agriculteurs de ses pieds.

14. Du mental de l'Homme cosmique la lune prit naissance, Son œil prit l'apparence du soleil. Les dieux Indra et Agni naquirent de sa bouche, Vayu fut le vent qu'exhala son souffle.

15. Son nombril est à l'origine de l'espace atmosphérique, L'espace céleste fut créé avec sa tête, la terre de ses pieds, De ses oreilles sortirent les directions et l'univers. Ainsi les dieux conçurent-ils les mondes.

16. Je connais bien cet Homme cosmique : immense, Tel le soleil, il resplendit au-delà des ténèbres. Il est le Sage qui a matérialisé toutes les formes Et énoncé leurs noms, et les maintient en existence.

17. Le Créateur le vit et le révéla comme étant l'Être suprême, Indra le vit omniprésent dans toutes les directions. Quiconque le connaît ainsi conquiert l'immortalité en cette vie. Vers la libération, il n'est aucune autre voie.
18. Les dieux, en sacrifiant, posèrent les principes du culte sacrificiel : En cela consista le tout premier des actes sacrificiels. De leur victime puissante, ils exprimèrent l'essence, Qui monta au ciel, où demeurent les ancêtres défunts et les dieux.

II - Uttara Narayana (Vajasaneyi Samhita du Shukla Yajur Véda, 31, 1 à 6):

19. L'Homme cosmique naquit des eaux et de la sève de la terre. Dès l'origine, il surgit comme Vishvakarman, l'architecte céleste; Puis Tvastir, l'artisan divin, l'aida à développer sa forme universelle. L'origine première de la création universelle est bien l'Homme cosmique.

20. Je connais bien cet Homme cosmique : immense, Tel le soleil, il resplendit au-delà des ténèbres. Quiconque le connaît ainsi conquiert l'immortalité en cette vie. Vers la libération, il n'est aucune autre voie.

21. Les Prajapatis* sont à l'œuvre au sein de la matrice, Et le Non-né prend d'innombrables et différentes naissances; Sa forme authentique, seul les êtres accomplis peuvent la connaître. Les connaisseurs souhaitent la position de Marichi, l'artisan créateur.

* Prajapati : « le Seigneur des créatures, le Progéniteur » - épithète divine, notamment de Brahma, le Créateur, mais aussi de Shiva. Prajapati représente Virat, la moitié mâle de Brahma, le Créateur; il est le cosmos, mais aussi, en tant que démiurge, le maître de la faculté de reproduction chez les vivants. Au pl., les prajapatyah sont les progéniteurs des créatures, au temps des origines, dont fait partie Marichi, mentionné au dernier vers.

22. Salutations à l'Homme cosmique dont la splendeur Illumine les dieux, qui lui adressent leurs prières, Lui qui naquit bien avant eux, Lui qui resplendit, semblable à Brahman.

23. Les dieux créèrent la connaissance, semblable à Brahman, Et ils déclarèrent dès le commencement : « C'est au prêtre brahmane, qui connaîtra Brahman, Que nous les dieux, nous serons assujettis ! »

24. Beauté et Prospérité sont tes deux épouses. Jour et Nuit tes flancs, les étoiles ton corps, les Ashvins* tes mâchoires. Puisse l'Homme cosmique nous accorder la connaissance, Puisse-t-il nous accorder cela et combler tous nos souhaits !

* Ashvins : Jumeaux divins d'une grande beauté, ayant pour épouse commune Usha, l'aurore, ils montent des chevaux, symbolisant l'aube et le crépuscule, qu'ils inaugurent en faisant irruption sur leur chariot d'or (cf. Castor et Pollux, et le char d'Apollon). Patrons de la médecine, de l'agriculture, mais aussi du mariage, ils sont également régents du sens de l'odorat. Ils symbolisent la transition de l'obscurité à la lumière, de la maladie à la santé, et inversement; le miel est l'un de leurs attributs, ils sont la dualité adoucie par le sens de l'union et de la coopération.
Om
Avatar du membre
lorkan739
Messages : 3940
Enregistré le : 07 nov. 2008, 12:07
Localisation : Lambesc (04)

Re: Etude du Samkhya

Message par lorkan739 » 06 févr. 2013, 19:39

I-iii-12: Puis Il fendit la partie du crâne (siman) où se fait la raie de la chevelure, et Il pénétra par cette ouverture. Cette ouverture est appelée Vidriti, la soudure ou la suture de la tête (littéralement la fissure), et c'est également le lieu de la félicité. Du Créateur, trois demeures restent en la créature humaine – trois états de conscience (1) [durant la veille, Il demeure dans l'œil; durant le rêve, Il demeure dans le mental (Manas); durant le sommeil profond, Il demeure dans l'éther du cœur (2)]. De chacun d'eux, l'on peut affirmer : « C'est une demeure du Soi. »

I-iii-13: La créature humaine une fois née et achevée, le Créateur manifesta toutes les autres créatures; car savait-Il penser à autre chose ou parler d'autre chose ? Il réalisa que ce Purusha
(1) est Brahman, le plus omniprésent de tous les êtres, et Il le contempla.

I-iii-14: En conséquence, le nom de ce Purusha est Idandra (“Je l'ai contemplé”). Il est vraiment connu sous ce nom d'Idandra. Néanmoins, on Lui donne l'appellation indirecte d'Indra (1); car, en vérité, les Dieux aiment à recevoir des appellations indirectes.
lorkan739 a écrit :Si je peux y apporter un temoignage :

Pendant une méditation que je ne conseil à personne (privation de sommeil), il y a eu comme un "crackage" du cerveau.
Le corps caleux, ce lien entre les deux hemisphères est devenu comme un trou noir béant...
Chaque pensée y trouvait instantanément sa réponse.
Je crois que j'ai compris à ce moment là que toutes les questions avait déja leurs réponses, que mon esprit les décryptaient avant même que j'en ai conscience.
Ce fut très reposant, j'étais rempli de béatitudes... je me suis endormi !

Mahomet a écrit :à celui qui reste dans le monde rationnel, celui de tous les jours, pas de salut. A celui qui reste dans le monde onirique, et qui plane dans cette immensité créatrice, pas de salut.

Pendant cette privation, je sentais bien qu'un moment j'étais dans le rationnel et l'instant d'après dans l'onirique et je jouais beaucoup là dessus... Mais toujours avec cette pensée : "je lâche pas l'affaire, on verra bien où cela va me mener, wow c'est génial personne n'a pu aller jusque là avant moi"
http://www.pratique-du-yoga.com/forum/v ... eau#p26217
:wink:
Om
Avatar du membre
lorkan739
Messages : 3940
Enregistré le : 07 nov. 2008, 12:07
Localisation : Lambesc (04)

Re: Etude du Samkhya

Message par lorkan739 » 07 févr. 2013, 18:54

Qu'est-ce qui différencie les Purushas du Purusha ?

Karika 18
Denis a écrit :Il y aurait une idée mais dès le départ il y a une erreur dedans, ce serait de croire que l'unité d'esprit, le Purusa évolue, passe d'une vibration basse à une vibration plus haute, mais cela n'est pas possible et engendre une nouvelle dualité qui ne résout rien, celle de se demander : Qu'est-ce qui est apparu en premier : l'œuf ou la poule
Pour ce faire, dès l'origine il a pour volonté de rester involué dans l'oeuf.
Il devient donc libre de se poser la question duelle : l'oeuf ou la poule ?

Puis, il y'a le soucis omniprésent d'interdire au Purushas de se dévorer entre eux.
I-iii-3: Cette nourriture, ainsi créée, se détourna et voulut prendre la fuite. Il tenta de la rattraper à l'aide de la parole. En vain ! S'il y avait réussi, l'humanité se serait substantée uniquement en parlant de nourriture !

I-iii-4: Il tenta de la rattraper à l'aide de l'odorat. En vain ! S'il y avait réussi l'humanité se serait substantée uniquement en inhalant des odeurs de nourriture !

I-iii-5: Il tenta de la rattraper à l'aide de la vue. En vain ! S'il y avait réussi l'humanité se serait substantée uniquement en contemplant de la nourriture !

I-iii-6: Il tenta de la rattraper à l'aide de l'ouïe. En vain ! S'il y avait réussi l'humanité se serait substantée uniquement en écoutant décrire de la nourriture !

I-iii-7: Il tenta de la rattraper à l'aide du toucher. En vain ! S'il y avait réussi l'humanité se serait substantée uniquement en palpant de la nourriture !

I-iii-8: Il tenta de la rattraper à l'aide du mental. En vain ! S'il y avait réussi l'humanité se serait substantée uniquement en évoquant de la nourriture !

I-iii-9: Il tenta de la rattraper à l'aide de l'organe de procréation. En vain ! S'il y avait réussi, l'humanité se serait substantée uniquement en éjaculant de la nourriture !
Il leurs imprime à eux aussi cette involution au point que cela génère un "affolement" Ils le ligotèrent dis le texte...La conséquence logique, c'est la dévoration du Purusha par les Purushas.

A l'instant précis où il ingère l'Eau, il se sent mourir et se dilater, il gémit puissament alors qu'il est à bout de souffle ; il parvient à retenir un quart de lui-même...

"Mais alors comment cette créature-nourriture pourrait elle continuer d'exister sans mon soutien?"...
Om
Avatar du membre
lorkan739
Messages : 3940
Enregistré le : 07 nov. 2008, 12:07
Localisation : Lambesc (04)

Re: Etude du Samkhya

Message par lorkan739 » 07 févr. 2013, 21:03

II-i-5: Ceci fut attesté par le voyant : « Alors même que je reposais dans la matrice, je parvins à apprendre la naissance de tous les dieux. Une centaine de citadelles d'acier me tinrent en échec. Alors, sous la forme d'un faucon, je me forçai un passage à la force de ma connaissance du Soi. » Vamadeva, le voyant, prononça ces paroles alors même qu'il reposait encore dans la matrice maternelle.
Voila un passage obscur !
Je comprends des strophes précédentes que le Purusha voit le cycle des renaissances s'épuiser petit à petit du fait de Sa présence cadavérique dans la matrice maternelle. Alors le cadavre du Purusha voit son être s'éteindre à travers le temps. Il erre au coeur d'une matrice de fer et y voit tout les vivants enchainés. Comme un mandala infini tournant encore et encore autour de lui. Lui, l'immortel, responsable de tant de souffrances...Comme supporter une telle création ? Il se voit se faire dévorer mais malgrès tout subsister ! Il se voit disparaitre à travers le temps mais en emportant encore et toujours avec lui la matrice d'acier.

Comment sortir de cette matrice dans laquelle il se tient depuis l'origine ? Car pour le Purusha cette vision ne l'a jamais quitté un seul instant. Il se tient dans son oeuf dès l'origine. Il l'a regardé dès le premier clignement de ses yeux.
Om
Avatar du membre
lorkan739
Messages : 3940
Enregistré le : 07 nov. 2008, 12:07
Localisation : Lambesc (04)

Re: Etude du Samkhya

Message par lorkan739 » 07 févr. 2013, 21:26

lorkan739 a écrit :
II-i-5: Ceci fut attesté par le voyant : « Alors même que je reposais dans la matrice, je parvins à apprendre la naissance de tous les dieux. Une centaine de citadelles d'acier me tinrent en échec. Alors, sous la forme d'un faucon, je me forçai un passage à la force de ma connaissance du Soi. » Vamadeva, le voyant, prononça ces paroles alors même qu'il reposait encore dans la matrice maternelle.
Voila un passage obscur !
Je comprends des strophes précédentes que le Purusha voit le cycle des renaissances s'épuiser petit à petit du fait de Sa présence cadavérique dans la matrice maternelle. Alors le cadavre du Purusha voit son être s'éteindre à travers le temps. Il erre au coeur d'une matrice de fer et y voit tout les vivants enchainés. Comme un mandala infini tournant encore et encore autour de lui. Lui, l'immortel, responsable de tant de souffrances...Comment admettre une telle création ?!! Il se voit se faire dévorer mais malgrès tout subsister ! Il se voit disparaitre à travers le temps mais en emportant encore et toujours avec lui la matrice d'acier.

Comment sortir de cette matrice dans laquelle il se tient depuis l'origine ? Car pour le Purusha cette vision ne l'a jamais quitté un seul instant. Il se tient dans son oeuf dès l'origine. Il l'a regardé dès le premier clignement de ses yeux.
Om
Avatar du membre
Denis
Site Admin
Site Admin
Messages : 13635
Enregistré le : 23 juil. 2004, 19:19
Localisation : Grimaud
Contact :

Re: Etude du Samkhya

Message par Denis » 07 févr. 2013, 23:58

Merci Lorkan pour tout ce texte, même si ce copié collé est très long et un peu indigeste, je connais déjà ce texte, je crois que la clé de ce texte c'est que c'est un très vieux texte et il y a un passage qui explique cette idée du Purusha dans ce texte
1 Purusha : « homme, mâle, personne; héros; humanité » - Dans le Rig Veda, le Purusha est l'Homme Cosmique, possédant mille têtes, mille yeux et autant de pieds, qui enveloppe la Terre, se répandant en toutes directions et pénétrant les êtres animés et inanimés. À l'époque où est rédigée cette Upanishad, la philosophie du Samkhya n'est pas encore apparue, il ne faut donc pas attribuer ici à Purusha le sens de principe psychique universel, opposé à Prakriti dans le système dualiste du Samkhya. Ici, Purusha est le prototype de l'être humain, en lequel confluent et le Créateur et Brahman l'Omniprésent.
Voilà donc les bases posées dans ce texte, ce n'est pas le Purusha du Samkhya, qui au passage est bien dualiste (!!!) et en plus le coté ancien de ce texte est assez indigeste, on est dans une sorte d'émotion et de croyance loin de la finesse des Upanishad qui arriveront après...

Mais merci pour ce travail !

Tu sais si tu veux participer à l'étude tu peux juste en faire la demande, te demande sera étudiée en message privé entre les personnes qui font l’étude. Je te demanderai juste de savoir rester dans l'étude et de ne pas dériver vers d'autres textes, car pour tenter de comprendre le samkhya, comme toute chose il faut bien se concentrer dessus et ne rien voir d'autre. C'est ainsi qu'on arrive à dérouler cette pelote de laine si complexe de la vision indienne.
Dieu nous donne ce dont il veut qu'on se serve, pour aller vers lui.
Stages Yoga 2019
Retraite Yoga 2019
Avatar du membre
amandine
Messages : 841
Enregistré le : 05 nov. 2011, 12:13
Contact :

Re: Etude du Samkhya

Message par amandine » 09 févr. 2013, 13:34

comme d'habitude c'est interessant de comparer deux versions
j'ai comparé la version de l'Aitareya Upanishad que tu as proposée Lorkan et celle traduite par Lilian silburn
la premiere peut sembler "indigeste" comme dit Denis , alors que celle de Silburn est tres belle et vibrante (on peut se la procurer sur le site http://www.deboccard.com/ )
Lilian Silburn la classe parmi les plus anciennes Upanishad
elle explique dans le commentaire:
"Toutes les légendes du Purusha, de Prajapati, du brahman engendrant ou couvant les mondes, remontent à l'époque des Bhahmana , et celle de l'atman à l'aube des Upanishad. Par contraste , les Upanishad les plus récentes ne se soucient plus guère de cosmogonie."
Avatar du membre
amandine
Messages : 841
Enregistré le : 05 nov. 2011, 12:13
Contact :

Re: Etude du Samkhya

Message par amandine » 09 févr. 2013, 13:57

lorkan739 a écrit :Citer:
II-i-5: Ceci fut attesté par le voyant : « Alors même que je reposais dans la matrice, je parvins à apprendre la naissance de tous les dieux. Une centaine de citadelles d'acier me tinrent en échec. Alors, sous la forme d'un faucon, je me forçai un passage à la force de ma connaissance du Soi. » Vamadeva, le voyant, prononça ces paroles alors même qu'il reposait encore dans la matrice maternelle.
Lilian Silburn l'a traduit ainsi:

"5."A l'intérieur de la matrice je connaissais déja toutes les générations de ces dieux; cent citadelles d'airain me retenaient, pourtant je suis sorti d'un vol rapide (prenant la forme de) l'aigle." Ainsi parlait Vamadeva tandis qu'il reposait dans la matrice"
Avatar du membre
lorkan739
Messages : 3940
Enregistré le : 07 nov. 2008, 12:07
Localisation : Lambesc (04)

Re: Etude du Samkhya

Message par lorkan739 » 09 févr. 2013, 18:59

Oui, je crois qu'il est délicat d'approcher ces textes sans se laisser aller à quelques spéculations hasardeuses.
Mais le texte dit "le voyant" et plus haut il parle d'Indra comme étant celui qui contemple.

"Vous ne connaitrez pas celui qui a crée ces (mondes) :
Quelque chose d'autre vous a fait écran...
Les récitateurs d'hymnes, ravisseur de vie, marchent
Enveloppés de nuées et de bavardages."
~RV.X.82~ Hymnes spéculatifs du véda traduit par Louis Renou.

Merci Amandine, je trouve que ta traduction apporte beaucoup plus.
"Pourtant, je suis sorti d'un vol rapide."
Cela laisse entendre quelque chose de poignant.

Voila ce que je perçois :
Je me trouvais déja dans la matrice des dieux. (Donc déjà bien loin de celle des ravisseurs de vie) avec la pleine conscience de ce qui est plus bas ; pourtant Il me souleva encore...
Om
Avatar du membre
amandine
Messages : 841
Enregistré le : 05 nov. 2011, 12:13
Contact :

Re: Etude du Samkhya

Message par amandine » 09 févr. 2013, 20:39

lorkan739 a écrit : le texte dit "le voyant" et plus haut il parle d'Indra comme étant celui qui contemple
un tout petit extrait du commentaire (de plusieurs pages) de Lilian Silburn:
"Arrivé a ce stade l'homme est enfin construit, mais en le contemplant le Soi se sent quelque peu étranger a son oeuvre et se demande comment l'homme est susceptible d'exister sans lui.
C'est alors qu'il prend la décision de pénétrer dans le purusha afin de devenir l'unité de tous les organes.
Ayant fendu la frontière du crâne le Soi entre dans l'homme par cette fissure qui est félicité; il nait et contemple tous les êtres .
Cette naissance est de nature mystique: le Soi naît à l'unité, à l'immortalité et à l'inifinité; il prend conscience d'être le Tout et l'Unique: nul autre que lui n'existe.
L'identité de l'atman, du purusha et du brahman reçoit le nom ésotérique d'idamdra "voyant celà" qui évoque son quasi homonyme Indra, le Dieu védique.
Au temps des anciennes Upanishad ce jeu verbal indique toute l'importance d'une vision mystique qui(..) identifie microcosme à macrocosme en même temps qu'elle fait de l'atman l'équivalent du brahman absolu."

et Vamadeva, dont il etait question "tout a l'heure", c'est un rsi

si tu es sensible à cette Upanishad , la version et le commentaire de L Silburn pourraient mieux t'éclairer .
Avatar du membre
lorkan739
Messages : 3940
Enregistré le : 07 nov. 2008, 12:07
Localisation : Lambesc (04)

Re: Etude du Samkhya

Message par lorkan739 » 10 févr. 2013, 12:40

C'est toi qui m'éclaire Amandine.. :wink:

Cela, je l'espère, va vous faire bondir !
Mais dans l'étude du Samkhya Karika, jamais l'une d'entre vous ne se risque à parler de la pluralité des Prakrti...
Pourtant ce moment phare, où dans un cri de joie les "femelles" s'élevèrent vers le ciel est bien relaté dans les tantras...

"Voila l'oeuvre du Taureau-Vache,
(les dieux) ont mesuré à l'aide de noms le compagnon de la Vache.
Revêtant une forme assurienne, l'une après l'autre,
Les thaumaturges lui ont assignés une forme (à lui aussi).

Cette (oeuvre) de Savitar, nul ne s'y risque,
Il fois qu'il eu érigé son image d'or.
D'un bel éloge (j'attire à moi) le Ciel et la Terre, universels moteurs,
qui recouvrent les créatures comme une femme son enfants.
"
~Indra~ RV. III. 38
III-i-3: Et cette Conscience est Brahman, plusieurs degrés plus bas dans la manifestation matérialisée; Elle est Indra (cf. I-iii-14), Elle est Prajapati (1); Elle est toutes ces divinités; et Elle est ces cinq éléments (terre, air, eau, feu, éther); et Elle est toutes ces grandes créatures, mais aussi ces petites, qui procréent et s'engendrent elles-même, car elles sont sexuées – à savoir celles nées d'un oeuf, d'une matrice, de l'humidité de la terre; également les chevaux, le bétail, les humains, les éléphants, ainsi que toutes les créatures qui se meuvent ou volent, et celles qui sont immobiles. Toutes ces créatures sans exception possèdent la Conscience, et c'est Elle qui leur donne leur réalité; elles sont toutes mues par la Conscience. La Conscience est l'œil de cet univers, et sa finalité ultime. La Conscience est Brahman.
Comment L Silburn traduit-elle cette strophe ? Je m'impatiente déja de recevoir son commentaire..
Fichiers joints
Dakini.jpg
Dakini.jpg (90.77 Kio) Vu 7743 fois
Modifié en dernier par lorkan739 le 17 févr. 2013, 10:47, modifié 5 fois.
Om
Avatar du membre
amandine
Messages : 841
Enregistré le : 05 nov. 2011, 12:13
Contact :

Re: Etude du Samkhya

Message par amandine » 10 févr. 2013, 13:23

tiens regarde , on la trouve là cette Upanishad
http://www.decitre.fr/livres/aitareya-u ... 09709.html
si tu me permets , fais juste gaffe a ne rien rajouter , a ne pas "interprèter "
moi j'enlève mes grosses lunettes pour les lire :D

ça doit être un art bien difficile que celui de traduire ces textes sans rien rajouter
Big Respect pour le travail de Mrs Buttex et Mrs Silburn :allah: :)
bonne journée!
Avatar du membre
lorkan739
Messages : 3940
Enregistré le : 07 nov. 2008, 12:07
Localisation : Lambesc (04)

Re: Etude du Samkhya

Message par lorkan739 » 10 févr. 2013, 13:41

:wink: :wink:
Fichiers joints
hevajra.jpg
hevajra.jpg (175.11 Kio) Vu 7700 fois
Om
Avatar du membre
hridaya
Messages : 2048
Enregistré le : 16 avr. 2012, 10:30
Localisation :

Re: Etude du Samkhya

Message par hridaya » 11 févr. 2013, 08:25

salut Amandine, trés joli ce superbe oiseaux, c' est quoi comme espéce :wink: ?
chevauche la monture du silence, afin de rejoindre le Guru Kabir
Avatar du membre
amandine
Messages : 841
Enregistré le : 05 nov. 2011, 12:13
Contact :

Re: Etude du Samkhya

Message par amandine » 11 févr. 2013, 11:09

hello Hridaya,
l'oiseau de la photo c'est un Paradisaea Rudolphi (une des 39 espèces d'Oiseaux de Paradis de Nouvelle Guinée)
la photo vient du travail de ces deux personnes :

( cette vidéo de leur travail sur les sons que font ces oiseaux .. magnifique..
)
bonne journée
Avatar du membre
Odile
Messages : 2024
Enregistré le : 21 août 2009, 10:50

Re: Etude du Samkhya

Message par Odile » 11 févr. 2013, 11:26

C'est vrai qu'il est tres beau ton avatar... :wink:
Ce n'est pas en regardant la lumière qu'on devient lumineux, mais en plongeant dans son obscurité...
Avatar du membre
sami
Messages : 1959
Enregistré le : 20 août 2008, 14:45
Localisation : Isère
Contact :

Re: Etude du Samkhya

Message par sami » 11 févr. 2013, 17:11

Ne ressemblerait-il pas à... :roll: une tête noire, un corps bleu :p
Très joli Amandine :coeur:
:wink:
Tout profit et tout avantage, offre-les à autrui, Toute perte et toute défaite, prends-les à ton compte.

http://www.yoga-et-meditation.com
Avatar du membre
lorkan739
Messages : 3940
Enregistré le : 07 nov. 2008, 12:07
Localisation : Lambesc (04)

Re: Etude du Samkhya

Message par lorkan739 » 21 févr. 2013, 22:37

Cui-Cui

:roll:

:coeur:
Om
Avatar du membre
amandine
Messages : 841
Enregistré le : 05 nov. 2011, 12:13
Contact :

Re: Etude du Samkhya

Message par amandine » 27 févr. 2013, 00:27

encore un peu de "cui cui"
(qu'il faut espèrer pas trop cuit, cuit :cry: )
http://www.midwayfilm.com/index.html

(edit, désolée pour le ptit côté militant qui m'a échappé :reveur: )
bonne journée a tous
Avatar du membre
lorkan739
Messages : 3940
Enregistré le : 07 nov. 2008, 12:07
Localisation : Lambesc (04)

Re: Etude du Samkhya

Message par lorkan739 » 27 févr. 2013, 05:49

oh non....
ne pleure pas.
sinon moi aussi je vais...
Om
Avatar du membre
ValerieB
Messages : 1627
Enregistré le : 07 août 2008, 21:37
Localisation : 94
Contact :

Re: Etude du Samkhya

Message par ValerieB » 27 févr. 2013, 10:04

peux tu traduire un peu s'il te plait? je ne comprends pas l'anglais!!

la première image est extraite des sublimes lithographies de G Doré pour la ballade du Vieux marin de Coleridge!
Avatar du membre
lorkan739
Messages : 3940
Enregistré le : 07 nov. 2008, 12:07
Localisation : Lambesc (04)

Re: Etude du Samkhya

Message par lorkan739 » 27 févr. 2013, 18:27

Citer:
II-i-5: Ceci fut attesté par le voyant : « Alors même que je reposais dans la matrice, je parvins à apprendre la naissance de tous les dieux. Une centaine de citadelles d'acier me tinrent en échec. Alors, sous la forme d'un faucon, je me forçai un passage à la force de ma connaissance du Soi. » Vamadeva, le voyant, prononça ces paroles alors même qu'il reposait encore dans la matrice maternelle.


Voila un passage obscur !
Je comprends des strophes précédentes que le Purusha voit le cycle des renaissances s'épuiser petit à petit du fait de Sa présence cadavérique dans la matrice maternelle. Alors le cadavre du Purusha voit son être s'éteindre à travers le temps. Il erre au coeur d'une matrice de fer et y voit tout les vivants enchainés. Comme un mandala infini tournant encore et encore autour de lui. Lui, l'immortel, responsable de tant de souffrances...Comment admettre une telle création ?!! Il se voit se faire dévorer mais malgrès tout subsister ! Il se voit disparaitre à travers le temps mais en emportant encore et toujours avec lui la matrice d'acier.

Comment sortir de cette matrice dans laquelle il se tient depuis l'origine ? Car pour le Purusha cette vision ne l'a jamais quitté un seul instant. Il se tient dans son oeuf dès l'origine. Il l'a regardé dès le premier clignement de ses yeux.
C'est curieux, je n'ai pas le souvenir d'avoir encadré ce texte. Attention on nous observe... :D
Denis c'est toi ? l'architecte ? :roll:
Om
Avatar du membre
Denis
Site Admin
Site Admin
Messages : 13635
Enregistré le : 23 juil. 2004, 19:19
Localisation : Grimaud
Contact :

Re: Etude du Samkhya

Message par Denis » 27 févr. 2013, 22:01

C'est vrai Amandine, il est sublime ton oiseau !!! :wink:
Dieu nous donne ce dont il veut qu'on se serve, pour aller vers lui.
Stages Yoga 2019
Retraite Yoga 2019
Avatar du membre
amandine
Messages : 841
Enregistré le : 05 nov. 2011, 12:13
Contact :

Re: Etude du Samkhya

Message par amandine » 01 mars 2013, 23:12

shana a écrit :peux tu traduire un peu s'il te plait? je ne comprends pas l'anglais!!

la première image est extraite des sublimes lithographies de G Doré pour la ballade du Vieux marin de Coleridge!
coucou Shana , suis revenue des Calanques :coeur: (qui étaient tres propres :wink: , mais bcp des déchets ingurgités par ces albatros proviennent des rivieres )

ah oui c'est de Gustave Doré, merci!
toujours tellement sublimes mais tristes ses gravures ..
je ne connais pas la ballade du Vieux marin de Coleridge, qu'est ce que c'est?

je te traduis avec mon "anglais de la rue " :wink:
"Jusqu'a ce que mon conte affreux soit dit, ce coeur brûle en moi" S.T.Coleridge
puis le commentaire pendant la vidéo dit: "Aurons nous le courage de regarder en face la réalité de notre époque? nous permettrons nous assez de sentir profondément et de nous transformer nous et notre futur?
Venez avec moi pour un voyage à travers les yeux de la Beauté, à travers un océan de douleur.. et au delà."
Avatar du membre
lorkan739
Messages : 3940
Enregistré le : 07 nov. 2008, 12:07
Localisation : Lambesc (04)

Re: Etude du Samkhya

Message par lorkan739 » 23 mars 2013, 12:22

Est-ce-que tu ne t'éloignes pas un peu du sujet là ? :roll:
Om
Kurangu
Messages : 2
Enregistré le : 22 mars 2013, 22:49

Re: Etude du Samkhya

Message par Kurangu » 24 mars 2013, 02:33

Le Samkhya, comme les yoga sutras, sont les deux darshanas qui ne font pas référence à une religion, malgré qu'on y donne une place au divin. Il n'est nullement question de la pratique d'une religion.

Bonjour, je m'appelle Anouk. J'enseigne et étudie le yoga et les textes saints depuis une dizaine d'années. J'ai donc débuté le Samkhya Karika il y a à peu près deux ans. Ça sera intéressant de vous lire.
Avatar du membre
Denis
Site Admin
Site Admin
Messages : 13635
Enregistré le : 23 juil. 2004, 19:19
Localisation : Grimaud
Contact :

Re: Etude du Samkhya

Message par Denis » 24 mars 2013, 09:11

Bonjour Kurangu, bienvenu sur le forum !

Je ne crois pas que Patanjali parle beaucoup de divin et je pense vraiment que le Samkhya n'en parle pas du tout...
Le terme Samkhya, veut dire dénombrement, dénombrement des éléments qui nous composent. Dans les 25 Tattvas, Purusa, hors du temps et de l'espace donc de la manifestation n'a pas les qualités d'un Dieu unique et sans second, puisque dans le Samkhy lui même on dit qu'il existe une pluralité de Purusa.
Dieu nous donne ce dont il veut qu'on se serve, pour aller vers lui.
Stages Yoga 2019
Retraite Yoga 2019
Avatar du membre
lorkan739
Messages : 3940
Enregistré le : 07 nov. 2008, 12:07
Localisation : Lambesc (04)

Re: Etude du Samkhya

Message par lorkan739 » 22 oct. 2013, 15:45

Il y a Avadhuti qui est en manque de sensations, allez soyez sympa, gardez le silence, et laissé moi me la raconter... :wink:
Om
Avatar du membre
ava:
Messages : 947
Enregistré le : 23 sept. 2013, 16:23

Re: Etude du Samkhya

Message par ava: » 22 oct. 2013, 16:16

Merci Lorkan d'attirer mon attention sur ce topic,
justement je voulais commencer bientôt l'étude du Samkhya :D
Avatar du membre
ava:
Messages : 947
Enregistré le : 23 sept. 2013, 16:23

Re: Etude du Samkhya

Message par ava: » 22 oct. 2013, 17:07

Pas des sensations fortes, hein !
Des sensations « peace & love », ok ? :D

Pas ça :

Image

(Mais Lorkan, faut leur expliquer pourquoi tu dis ça, ils vont rien comprendre !) :lol:
avaduti a écrit :(…) avancer en aveugle, sans les images, sans les sons, sans aucune sensation…
http://www.pratique-du-yoga.com/forum/v ... f=7&t=2483
MuadDib
Messages : 2181
Enregistré le : 19 mai 2012, 16:53
Localisation : u.know.no.no
Contact :

Re: Etude du Samkhya

Message par MuadDib » 23 oct. 2013, 19:41

aa
ॐ नमो नारायण
Oṃ Mani Padme Huṃ
Répondre