NADI SHODANA PRANAYAMA

Liste des postures et Pranayama du Hatha Yoga.

Modérateur : Modérateurs

Répondre
Avatar du membre
Denis
Site Admin
Site Admin
Messages : 13476
Enregistré le : 23 juil. 2004, 19:19
Localisation : Grimaud
Contact :

NADI SHODANA PRANAYAMA

Message par Denis » 24 janv. 2006, 08:40

NADI SHODANA ou NÂDI-SHUDI
(la respiration alternée)
majeure

Description traditionnelle

Ayant pris la position de padmâsana le yogin doit inspirer l’air par la narine lunaire, et l’ayant retenu dans la mesure de ses forces, qu’il l’expire par la narine solaire.

Puis, ayant attiré l’air par la narine solaire, qu’il emplisse lentement la poitrine; après avoir suspendu le souffle de la manière prescrite, qu’il expire par la narine lunaire.

Inspirant à chaque fois par la narine par laquelle il vient d’expirer, il doit comprimer le souffle autant que possible, puis expirer par l’autre narine, lentement et non pas rapidement. (H.Y.P ll\7-8-9)


Description

1) porter l’index et le majeur de la main droite sur le front. Le pouce sert à boucher la narine droite et l’annulaire sert à boucher la narine gauche.
2) expirer par les deux narines. Boucher la narine droite et inspirer lentement par la narine gauche
3) maintenir le souffle en rétention à poumons pleins
4) boucher la narine gauche et expirer très lentement par la narine droite
5) inspirer par la narine qui vient d’expirer
6) tenir le souffle puis boucher à droite et expirer par la narine gauche.

Ceci constitue un cycle complet de Nâdi-Shudi. Répéter autant de cycles que souhaité avant d’arrêter à la suite d’une inspiration du côté opposé à la première inspiration.

Variantes:

* On peut ne pas pratiquer de rétentions de souffle
* Si l’on pratique une rétention de souffle à poumons pleins, celle-ci pourra être aussi longue que possible (pas de compte), ou durer quatre fois la durée de l’inspiration.
* On peut utiliser une respiration sur le rythme 1/4/2 (1 temps pour inspirer, 4 temps pour la tenue de souffle, 2 temps pour expirer)
* On appelle quelquefois cette technique NADI SHODANA
* La position des mains peut varier. On peut replier index et majeur de la main droite contre la paume de la main et se servir du pouce pour boucher la narine droite et de l’ensemble annulaire-auriculaire pour boucher la narine gauche.

techniques complémentaires

Mantra : Ham sah convient très bien (ham sur l’inspiration et sah sur l’expiration). On peut aussi utiliser So ham

Mudra - drishti - bandha: On adopte volontiers les techniques suivantes: kechari-mudra, chin ou jnâna¬mudra, shambavi-mudra ou nasagra-drishti. Enfin mula-bandha.


Effets

Nâdi-shudi est l’un des pranayama majeurs. Il sert en toutes circonstances et permet d’équilibrer les influx entre les deux côtés du corps.
Le contrôle du souffle a de profonds effets régénérants et amène à l’apaisement mental et à la disponibilité pour la concentration.


TECHNIQUES PROCHES

* CHANDRA BEDHANA (respiration lunaire) : Toutes les inspirations et toutes les expirations ont lieu par la narine gauche.

* SURYA BEDHANA (respiration solaire) : Toutes les inspirations et toutes les expirations ont lieu par la narine droite.



Dans Nadi Shodana il faut visualiser l'énergie qui monte à l'inspire (de Mulhadhara chakra et monte dans ajna) dans le coté de la narine qui respire, puis on change de coté et on expire en visualisant l'énergie qui descend, puis inspire sur le même coté, on change de coté pour l'expire...

Le but est de chercher à prendre de moins en moins d'air, la concentration sur le trajet et ce mouvement des énergies fait apparaitre le souffle et nous fait quitter le plan grossier de la respiration. Respiration qui a tendance à disparaitre presque complètement.

Une rétention peut-être installée dans Nadi Shodana, augmentant ainsi la possibilité du pranayama, qui est de faire circuler les énergies dans le corps. La rétention peut être à vide et dans ce cas le rythme sera de 1-2-2.
1 temps pour l'inspire
2 temps pour l'expire
2 temps en rétention à vide
A vous de trouver des multiples de 1-2-2 (par exemple 4-8-8 secondes)

Une rétention peut aussi être installée et dans ce cas le rythme est de 1-4-2
1 temps pour l'inspire
4 temps en rétention à plein
2 temps pour l'expire

Mulhabanda (contraction des sphincters de l'anus) est tenu serré, le regard en Brumadhya Drishti sera (posé sur le point ou se posent l'index et le majeur sur le front) , la langue en khechari mudra (retournée vers le fond de la gorge, le dessous collé contre le palet, le bout de la langue tente (...) d'entrer dans la cavité nasale). Un mantra comme HamSa peut être utilisé, tant que le mental ne se tait pas.

Voir la définition traditionnelle dans ce post
Dieu nous donne ce dont il veut qu'on se serve, pour aller vers lui.
Stages Yoga 2018
Retraite Yoga 2018
Répondre