Comment voyez vous le "non agir"?

Un forum pour échanger et partager librement sur notre recherche spirituelle.

Modérateur : Modérateurs

Répondre
Avatar du membre
Regard
Messages : 984
Enregistré le : 13 mai 2014, 21:52

Comment voyez vous le "non agir"?

Message par Regard » 22 févr. 2015, 10:28

Ca me semble un beau sujet.


Je le vois comme l'action non intéressé.
Au fil des discutions, je crois comprendre que tous ici nous saisissons qu'il n'y a qu'un être, dieu, auquel ici les plus sages d'entre nous ne donnent ni de nom, ni de définitions.
Tous ici nous comprenons plus ou moins bien qu'il n'y a au final pas de corps ou d'être séparé.

Cela induit que ce que je fait a l'autre/aux autres je le fait à moi même. Ce que je fait à moi même je le fait aux autres.

Une fois saisi que je ne suis pas ce corps, ce mentale, cet esprit séparé. Comment agir pour le profit d'un "je" illusoire?

Alors, entretenir ce corps, le nourrir, l'exercé, le laver, devient non intéressé, pur acte d'amour et sans complexes puisque je ne m'y projette pas.
Entretenir, nourrir et exercer ce mentale, devient non intéressé et sans complexe de même car je ne m'y projette pas.
Entretenir cette âme de beauté, de profondeur est aussi détaché de toute affections car je ne m'y projette pas.

Alors toute action est action de dieu.

Si par la conscience que je ne suis pas cela (corps, mentale..), l'action devient non intéressé "non agir"; l'inverse est aussi vrais, par l'action non intéressé je comprend que je ne suis pas cela. En fait je comprend que: Je ne suis pas dieu. Dieu est moi. (mais c'est subtil)

Si au contraire je cherche le "non agir" comme l'action parfaite pour le meilleur résultat à mon profit, ou pour le profit d'un groupe face à d'autres.... Mais au final tout les chemins mènent à dieu :)

Et en fait, je n'a jamais agit.
Sois le changement que tu veux voir dans le monde. Gandhi
Jugulé
Messages : 2340
Enregistré le : 10 oct. 2006, 09:54
Contact :

Re: Comment voyez vous le "non agir"?

Message par Jugulé » 22 févr. 2015, 11:12

Vous dites que vous n'avez jamais agit, pourtant vous avez agit en postant. Qui agit?
Avatar du membre
Regard
Messages : 984
Enregistré le : 13 mai 2014, 21:52

Re: Comment voyez vous le "non agir"?

Message par Regard » 22 févr. 2015, 11:26

A tu seulement lu ? Enlève tes œillères et tu réaliseras l'autre moitié de dieu.
Sois le changement que tu veux voir dans le monde. Gandhi
Narasimha
Messages : 98
Enregistré le : 13 avr. 2014, 21:12

Re: Comment voyez vous le "non agir"?

Message par Narasimha » 22 févr. 2015, 11:56

Ça semble être un sujet récurrent (différentes personnes, différents angles, différents post ) sur le forum.
De mon point de vue il a non-agir, lorsque ce n'est pas soi qui agit mais dieu à travers soi. On ne se sent pas auteur et on ne réclame pas "autorité/propriété" sur l'action.
Il n'y a pas de désir, motivation, de pensée ... juste l'observateur qui observe l'action se réaliser ou qui s'écoute parler et se lit écrire.
Modifié en dernier par Narasimha le 22 févr. 2015, 14:34, modifié 1 fois.
Avatar du membre
Regard
Messages : 984
Enregistré le : 13 mai 2014, 21:52

Re: Comment voyez vous le "non agir"?

Message par Regard » 22 févr. 2015, 12:12

Joliment dit Narasimha :)
Sois le changement que tu veux voir dans le monde. Gandhi
Avatar du membre
Regard
Messages : 984
Enregistré le : 13 mai 2014, 21:52

Re: Comment voyez vous le "non agir"?

Message par Regard » 22 févr. 2015, 14:37

C est certainement le gros piège.
Je ne prétends pas pour ma part être constamment dans l'action inintéressée. Mais ce qui est sur c'est que maintenant je vis l'action ( je suis plutôt un homme d'action) très sereinement surtout quand elle est sensée être pénible. ( désolé pour les fautes).
Sois le changement que tu veux voir dans le monde. Gandhi
Narasimha
Messages : 98
Enregistré le : 13 avr. 2014, 21:12

Re: Comment voyez vous le "non agir"?

Message par Narasimha » 22 févr. 2015, 14:51

Alain a écrit :il y en a qui utilise le "non-agir" pour "ne pas" agir... :roll:
Si on est capable de ne pas "ré-agir" dans certaines situations c'est déjà un pas dans le bon sens.
Après la non-action (tendance tamasique) telle que tu la décrits c'est un symptôme de celui qui vit dans le TEMPS mental à défaut du moment PRESENT.

Alain a écrit :oh oui je pense que certains y arrivent... mais combien ?
Si tu es capable de dissoudre/laisser retourner le désir au silence et d'être dans un état d'inactivité/inaction, si l'action se produit (elle peut ne pas se produire mais dans cet état ça t'es complètement égale, c'est Dieu qui décide pas toi) tu ne seras pas son auteur et tu la verras se produire.
C'est simple mais selon les situations ca peut ne pas être facile à appliquer.
Avatar du membre
Regard
Messages : 984
Enregistré le : 13 mai 2014, 21:52

Re: Comment voyez vous le "non agir"?

Message par Regard » 22 févr. 2015, 17:06

Narasimha a écrit :Si tu es capable de dissoudre/laisser retourner le désir au silence et d'être dans un état d'inactivité/inaction, si l'action se produit (elle peut ne pas se produire mais dans cet état ça t'es complètement égale, c'est Dieu qui décide pas toi) tu ne seras pas son auteur et tu la verras se produire.
C'est simple mais selon les situations ca peut ne pas être facile à appliquer.
Pas simple à saisir en effet. C'est pour ça que l'action désintéressé me semble une approche beaucoup plus tangible. Quand pense tu?
Sois le changement que tu veux voir dans le monde. Gandhi
Narasimha
Messages : 98
Enregistré le : 13 avr. 2014, 21:12

Re: Comment voyez vous le "non agir"?

Message par Narasimha » 22 févr. 2015, 17:45

Regard a écrit :Pas simple à saisir en effet. C'est pour ça que l'action désintéressé me semble une approche beaucoup plus tangible. Quand pense tu?
Si par la conscience que je ne suis pas cela (corps, mentale..), l'action devient non intéressé "non agir"; l'inverse est aussi vrais, par l'action non intéressé je comprend que je ne suis pas cela. En fait je comprend que: Je ne suis pas dieu. Dieu est moi. (mais c'est subtil)
Il ne peut pas y avoir d'action désintéressée de la part d'un individu égocentré.
Tu auras le désir, l'égo et les pensées qui donneront naissance à l'action. Que l'action donne le résultat voulu ou non cella produira des émotions qui viendront renforcer l'égo.
Si la personne est capable de passer par ce processus consciemment ( avoir assez de présence intérieure) et de travailler sur les émotions (quelque soit le résultat) en les transmutant/neutralisant alors elle affaiblit directement son égo. Certains saints semblent avoir pris cette route comme Amma.

Tu peux court-circuiter ce processus en transmutant directement le désir à la base.
Jugulé
Messages : 2340
Enregistré le : 10 oct. 2006, 09:54
Contact :

Re: Comment voyez vous le "non agir"?

Message par Jugulé » 22 févr. 2015, 18:32

Quand je Le contemple en tant qu'Esprit, Lui et moi ne faisons qu'un. Lorsque je le vois agir à travers moi, je Le vois agir à travers Lui. Lui et moi ne faisant qu'un, lorsque je Le vois agir à travers tous Ses corps, je me vois agir à travers tous mes corps, gagnant ainsi l'immortalité.
Dieu qui agit à travers moi n'étant qu'une illusion, j'agit au travers de tous mes corps. Mais pour cela il faut Le contempler en tant qu'Esprit.
Avatar du membre
Regard
Messages : 984
Enregistré le : 13 mai 2014, 21:52

Re: Comment voyez vous le "non agir"?

Message par Regard » 22 févr. 2015, 21:10

Il ne peut pas y avoir d'action désintéressée de la part d'un individu égocentré.
Tu auras le désir, l'égo et les pensées qui donneront naissance à l'action. Que l'action donne le résultat voulu ou non cella produira des émotions qui viendront renforcer l'égo.
Si la personne est capable de passer par ce processus consciemment ( avoir assez de présence intérieure) et de travailler sur les émotions (quelque soit le résultat) en les transmutant/neutralisant alors elle affaiblit directement son égo. Certains saints semblent avoir pris cette route comme Amma.

Tu peux court-circuiter ce processus en transmutant directement le désir à la base.[/quote]


Il y a un moment ou l'amour est plus grand que le désir. Je suis le ciel au dessus des nuages. J appuis sur les nuages, l'eau abreuve la terre.
Sois le changement que tu veux voir dans le monde. Gandhi
Avatar du membre
Regard
Messages : 984
Enregistré le : 13 mai 2014, 21:52

Re: Comment voyez vous le "non agir"?

Message par Regard » 22 févr. 2015, 21:18

Jugulé a écrit :Quand je Le contemple en tant qu'Esprit, Lui et moi ne faisons qu'un. Lorsque je le vois agir à travers moi, je Le vois agir à travers Lui. Lui et moi ne faisant qu'un, lorsque je Le vois agir à travers tous Ses corps, je me vois agir à travers tous mes corps, gagnant ainsi l'immortalité.
Dieu qui agit à travers moi n'étant qu'une illusion, j'agit au travers de tous mes corps. Mais pour cela il faut Le contempler en tant qu'Esprit.
C'est beau.

Tu cherche a gagner l'immortalité? tien ! mais qui exactement? Toi ou dieu?
"Il faut contempler dieu". Tu agit, tu contemple? Ou c'est dieu qui agit est contemple?

La contemplation, la recherche, c'est une action nait d'un désir non?
Sois le changement que tu veux voir dans le monde. Gandhi
Narasimha
Messages : 98
Enregistré le : 13 avr. 2014, 21:12

Re: Comment voyez vous le "non agir"?

Message par Narasimha » 22 févr. 2015, 21:23

Regard a écrit :Il y a un moment ou l'amour est plus grand que le désir. Je suis le ciel au dessus des nuages. J appuis sur les nuages, l'eau abreuve la terre.
:coeur:

L'amour est ce qui reste.
Avatar du membre
Denis
Site Admin
Site Admin
Messages : 13665
Enregistré le : 23 juil. 2004, 19:19
Localisation : Grimaud
Contact :

Re: Comment voyez vous le "non agir"?

Message par Denis » 23 févr. 2015, 00:46

Pour moi le non agir est une sorte de mauvaise interprétation ou traduction et je vais parler de "faire comme si je ne fais pas".
C'est à dire que dans le non agir il y a obligatoirement agir, car de toute façon même celui qui dira qu'il n'agit pas ne peut faire autrement qu'agir par le fait de marcher, respirer, manger, éliminer, parler. Alors se pose juste la question de savoir pour quoi j'agit et au nom de quoi ?
Je peux agir pour mon nombril et mon bon plaisir ou alors en devant le serviteur du divin et dans ce cas c'est Lui qui agit en moi. Pour ceux qui essayent vraiment de vivre cela, il y a des sensations magnifiques qui sont de se sentir à sa juste place, dans un flot constant qui apporte une immense paix et un immense bien être et cela est reconnaissable...
Dieu nous donne ce dont il veut qu'on se serve, pour aller vers lui.
Stages Yoga 2019
Retraite Yoga 2019
Avatar du membre
Regard
Messages : 984
Enregistré le : 13 mai 2014, 21:52

Re: Comment voyez vous le "non agir"?

Message par Regard » 23 févr. 2015, 14:32

Oui :)


J aime bien aussi la notion de détente.
Très bien expliqué dans Wihplach justement. Ou on voit ce génie de la batterie atteindre la détente totale dans l'action la plus intense.

Ou l'image de l'arc. C'est dans la détente qu'il projette la flèche dans un "geste" parfait.
Sois le changement que tu veux voir dans le monde. Gandhi
Avatar du membre
Denis
Site Admin
Site Admin
Messages : 13665
Enregistré le : 23 juil. 2004, 19:19
Localisation : Grimaud
Contact :

Re: Comment voyez vous le "non agir"?

Message par Denis » 24 févr. 2015, 00:26

C'est la voie du Bushido...
Dieu nous donne ce dont il veut qu'on se serve, pour aller vers lui.
Stages Yoga 2019
Retraite Yoga 2019
Jugulé
Messages : 2340
Enregistré le : 10 oct. 2006, 09:54
Contact :

Re: Comment voyez vous le "non agir"?

Message par Jugulé » 24 févr. 2015, 23:47

Dans la notion de non-agir, il y a une idée de séparation Dieu et soi, or c'est de l'ignorance de Dieu n'étant pas nous même. Dieu est nous et nous agissons parce que Lui agit. Cette idée de non-agir est une pure illusion.
Alain

Re: Comment voyez vous le "non agir"?

Message par Alain » 25 févr. 2015, 08:09

Jugulé a écrit :Dans la notion de non-agir, il y a une idée de séparation Dieu et soi, or c'est de l'ignorance de Dieu n'étant pas nous même. Dieu est nous et nous agissons parce que Lui agit. Cette idée de non-agir est une pure illusion.
c'est complètement l'inverse..
dans un non-agir authentique, on laisse la Force (l'Ame) s’exprimer à travers soi sans interférence de l'égo..
mais beaucoup en parlent.. mais peu y réussissent car c'est une voie de sagesse et d’accomplissement rare...
car pour y parvenir on doit avoir commencé la fusion de la personnalité et de l'Ame...
c'est un processus qui se met en place dans les dernières existences sur Terre et qui culmine dans une subordination totale de la personnalité par les énergies de l'âme et de l'esprit dans la dernière existence avant d'atteindre Moksha.
trananda
Messages : 455
Enregistré le : 28 janv. 2012, 21:25

Re: Comment voyez vous le "non agir"?

Message par trananda » 25 févr. 2015, 09:30

« Plus on va loin, moins on apprend. »
de Lao-Tseu


Quand j'été aux collège j'avais emprunté un livre de Lao Tseu à la bibliothèque.J'avais été touché par la sagesse la simplicité et la puissance de ses écrits.
Nos émotions et nos pensés s’affoles cherchant à tout pris une échappatoire en périphérie du cercle de notre individualité, puis dans ces moments de calme rejoigne le point centrale, et nous retrouvons notre liberté et nous retrouvons la nature et nous agissons sans agir car nous communions intimement avec le cosmos et le cosmos communie avec nous.C'est ce que je crois comprendre de ça ..
Ici il fait grand soleil la neige est blanche le ciel est bleu , bonne journée à vous!
Au grès du vent et des courants . J' apprend.
Avatar du membre
Denis
Site Admin
Site Admin
Messages : 13665
Enregistré le : 23 juil. 2004, 19:19
Localisation : Grimaud
Contact :

Re: Comment voyez vous le "non agir"?

Message par Denis » 25 févr. 2015, 09:51

« Plus on va loin, moins on apprend. »
de Lao-Tseu
:?
Quand je rencontre des gens qui ont voyagé je trouve très souvent qu'ils ont une ouverture d'esprit bien concrète par rapport à celui qui vit dans son village natal...
Mais je ne sais pas si c'est sur ce plan là qu'il faut voir la chose...
Dieu nous donne ce dont il veut qu'on se serve, pour aller vers lui.
Stages Yoga 2019
Retraite Yoga 2019
trananda
Messages : 455
Enregistré le : 28 janv. 2012, 21:25

Re: Comment voyez vous le "non agir"?

Message par trananda » 25 févr. 2015, 10:58

Mes parents m'on toujours encouragé à " sortir de chez moi" à aller me faire des expériences ailleurs, à voyager et j'y est pris goût. On à de la chance aujourd’hui de pouvoir de ce déplacer assez facilement, je suis bien d'accord que ce serais dommage de s'en priver :) .
Au grès du vent et des courants . J' apprend.
Jugulé
Messages : 2340
Enregistré le : 10 oct. 2006, 09:54
Contact :

Re: Comment voyez vous le "non agir"?

Message par Jugulé » 26 févr. 2015, 12:50

Alain a écrit : dans un non-agir authentique, on laisse la Force (l'Ame) s’exprimer à travers soi sans interférence de l'égo..
mais beaucoup en parlent.. mais peu y réussissent car c'est une voie de sagesse et d’accomplissement rare...
car pour y parvenir on doit avoir commencé la fusion de la personnalité et de l'Ame...
Ce que vous dites n'a pas de sens. L'égo est l'idée de séparation est n'a d'effet que dans la pensée.
L'ame est ce que vous êtes, c'est votre 'je'. Dire que votre 'je' agit au travers soi revient à penser 'j'agit'. Nous sommes plus dans le non-agir mais dans le plein agir. Et ceci s'obtient dans la contemplation de l'Esprit où l'égo disparaît.
MaximeDudu
Messages : 2
Enregistré le : 30 avr. 2015, 05:12

Re: Comment voyez vous le "non agir"?

Message par MaximeDudu » 02 mai 2015, 04:08

Bonjour,

J'ai lu vos différents posts et je me rend compte que j'ai une vision totalement différente du non-agir. Je parle pour ma part du concept taoïste de Lao Tseu. Pour moi le non agir est un état dans lequel l'on ne cherche plus a entreprendre, ainsi tous nos actes sont spontanés et naturels, comme du bon sens. L'homme qui "n'agit pas" doit donc réduire à néants ses passions pour être comme neutre à toutes choses. Ainsi l'état normal de la personne qui a atteint ce stade est le repos du corps et de l'esprit , s'agissant du dernier c'est ce que l'on appelle le principe de vacuité, c'est le vide de l'esprit qui permet d'agir avec spontanéité et naturel. Dans ton explication tu parlais plus d'un concept philosophique auquel on parvenait par la "réflexion", je pense que l'on parvient à cet état, justement, en réfléchissant le moins possible, même si des moments de recul sur soi même peuvent être bénéfique. Concernant le sens moral que tu semble lui donné, je pense pour ma part que le Tao en est totalement dépourvu, en effet dans l'univers taoïste rien n'est bien ou mal, les choses sont composées de deux opposés, le Ying et le Yang, qui n'ont comme raison d'être que leur opposition. Tout de même pour rallier ta vue morale de la chose, l'on peut pensé que l'être arrivé au non-agir et donc dénué de passion agira spontanément de façon "bonne" je ne dirai pas morale car la morale est trop propre à chaque culture.
L'on peut citer sur ce sujet le chapitre 38, où Lao Tseu parle d'adopter l'équité au détriment de l''humanité.
Ainsi c'est par le vide et la spontanéité que l'on "agit", c'est le vide qui créé les dix mille êtres.
Quelqu'un a parlé de personnes ayant fais des voyages et ayant donc "agit", ce n'est pas le fait ou non qu'elle l'ai fait, mais est ce qu'elles l'ont fait spontanément ou non qui est important.
Lao Tseu a aussi dit que le celui qui usait de Courage s'exposait à mort, c'est une image pour dire que celui qui agit par passion n'est pas dans le non-agir, et donc pas dans le chemin de la vie. Chemins qui se comptent aux nombres de 14 je crois, autant que ce qui mène à la mort.
Me concernant je suis bien loin d'être arrivé à cet état, le fait que je poste ce commentaire en est la première preuve même si je le fais assez spontanément. Mais j'espère que, pratiquant le Tao plus ou moins assidument j'y arriverai un jour. Jour auquel j'aurai éteint toutes mes passions et atteint le repos du corps et de l'esprit. Enfin je ne pense pas que l'on y arrive aussi facilement que certains semble le penser, c'est un travail à long terme sur soit. Ainsi Lao Tseu a dit :
Celui qui se livre à l'étude augmente chaque jour (ses connaissances).
Celui qui se livre au Tao diminue chaque jour (ses passions).
Il les diminue et les diminue sans cesse jusqu'à ce qu'il soit arrivé au non-agir.
Dès qu'il pratique le non-agir, il n'y a rien qui lui soit impossible.
C'est toujours par le non-agir que l'on devient le maître de l'empire.
Celui qui aime à agir est incapable de devenir le maître de l'empire.


Je finirai en citant une dernière fois Lao Tseu sur un très bon site que je vous recommande
L'homme qui connaît (le Tao) ne parle pas ; celui qui parle ne le connaît pas.
http://wengu.tartarie.com/wg/wengu.php? ... g=fr&no=56
Avatar du membre
Regard
Messages : 984
Enregistré le : 13 mai 2014, 21:52

Re: Comment voyez vous le "non agir"?

Message par Regard » 02 mai 2015, 08:30

C est agir en s'oubliant.
Sois le changement que tu veux voir dans le monde. Gandhi
Avatar du membre
Denis
Site Admin
Site Admin
Messages : 13665
Enregistré le : 23 juil. 2004, 19:19
Localisation : Grimaud
Contact :

Re: Comment voyez vous le "non agir"?

Message par Denis » 02 mai 2015, 10:14

Regard j'ai encore corrigé ton texte, "en s'oubliant" sinon on a un peu de mal à comprendre...

Bonjour MaximeDudu, bienvenu !
J'espère que tu passera un peu de temps à te présenter, dans l'onglet "se présenter"
Merci pour cet exposé sur le Tao, c'est très intéressant !
un travail à long terme sur soit. Ainsi Lao Tseu a dit :
Celui qui se livre à l'étude augmente chaque jour (ses connaissances).
Celui qui se livre au Tao diminue chaque jour (ses passions).
Il les diminue et les diminue sans cesse jusqu'à ce qu'il soit arrivé au non-agir.
Dès qu'il pratique le non-agir, il n'y a rien qui lui soit impossible.
C'est toujours par le non-agir que l'on devient le maître de l'empire.
Celui qui aime à agir est incapable de devenir le maître de l'empire.
C'est très bien, car le Yoga ne propose que ça aussi...
Etudier, pratiquer, diminuer les passions, arriver à l'équanimité et connaitre le non-agir...
Je préfère l'idée de faire dans le non-faire, car le non-agir me semble indiquer des choses pas forcément très bonne pour celui qui cherche...
Dans ce non-agir, ou dans ce faire dans le non-faire il y a un réel travail, profond, celui d'arrêter les pensées.
Les pensées discursives au début, puis les pensées profondes, puis dissoudre tout ce que nous sommes dans l'infini, muscle par muscle, perception par percpetion, il faut beaucoup de travail pour faire cela, donc beaucoup d'actions...
Dieu nous donne ce dont il veut qu'on se serve, pour aller vers lui.
Stages Yoga 2019
Retraite Yoga 2019
Avatar du membre
Tom54
Messages : 1238
Enregistré le : 15 mai 2014, 11:34

Re: Comment voyez vous le "non agir"?

Message par Tom54 » 02 mai 2015, 14:22

j'ai une nouvelle approche, je dirais que le non-agir est spontané, je le pratique comme ça pour le moment.
C'est pas un choix, je me rends compte qu'il "est" dans la paix, quand tout mes sens s'harmonisent, quand tout est porté dans un même courant que ce soit le regard, le mental, le coeur, le moi, le pied, le coude, le je, quand on s'oriente même progressivement en Soi dans ce sens alors on découvre le non-agir.
Je le ressens comme ça maintenant. :sceptique:
C'est pas le propre du révolutionnaire n'est-ce pas.
Certain devrait se laisser porter par le non-faire. :wink:

Et fière d'être une moule. :)
L’évidence c'est d'aimer sans rien attendre.
Avatar du membre
Alexandra
Site Admin
Site Admin
Messages : 2136
Enregistré le : 18 déc. 2007, 18:28
Localisation : Peyruis (04)

Re: Comment voyez vous le "non agir"?

Message par Alexandra » 02 mai 2015, 19:22

Les moules filtrent
Moules frites hihihi

A quoi ça sert le non agir ?
mieux vaut traverser le désert sans eau, que cette vie sans Dieu. (Alex)
Même quand je marche dans la vallée de l'ombre de la mort, je ne crains aucun mal, car tu es à mes côtés. ૐ
Avatar du membre
Tom54
Messages : 1238
Enregistré le : 15 mai 2014, 11:34

Re: Comment voyez vous le "non agir"?

Message par Tom54 » 02 mai 2015, 20:44

"Dans mon monde" le non-agir c'est la paix de l'être, en faite ce sont les choses qui te tombent dessus ce n'est plus toi qui bouge. c'est comme un trait de caractère dont l'attitude est de ne plus essayer de déclencher les evenements en pensant qu'ils sauront m'apporter plus que ce que j'ai déjà maintenant.
Tout est déjà divin maintenant.
L’évidence c'est d'aimer sans rien attendre.
Avatar du membre
Tom54
Messages : 1238
Enregistré le : 15 mai 2014, 11:34

Re: Comment voyez vous le "non agir"?

Message par Tom54 » 02 mai 2015, 20:50

Et si tu bouges tu prends le risque d'être déséquilibré lol
Amour souffrance amour souffrance....
On peut pas s'échapper a la souffrance de toute manière si non a quoi servirait l'amour ?
Modifié en dernier par Tom54 le 02 mai 2015, 20:55, modifié 1 fois.
L’évidence c'est d'aimer sans rien attendre.
Avatar du membre
Regard
Messages : 984
Enregistré le : 13 mai 2014, 21:52

Re: Comment voyez vous le "non agir"?

Message par Regard » 02 mai 2015, 20:53

Dans mon métier quand je l'atteint, c'est à dire quand j'oublis mon personnage, alors l'action, le discours se sublime.
Quand j'oublis mon histoire, mes attentes, mon masque sociale, mes apparences, mon miroir qui me ment, qui nous ment. Et suis à 100% dans se que je fait.
Sois le changement que tu veux voir dans le monde. Gandhi
Avatar du membre
Tom54
Messages : 1238
Enregistré le : 15 mai 2014, 11:34

Re: Comment voyez vous le "non agir"?

Message par Tom54 » 02 mai 2015, 20:59

C'est vrai que ca me rend plus attentif.
bien vu !
J'ai une métaphore, le non-agir c'est un bouchon de liège qui est porté par une rivière il est fixe il ne bouge pas mais pourtant la rivère l'emporte.
L’évidence c'est d'aimer sans rien attendre.
Avatar du membre
ava:
Messages : 947
Enregistré le : 23 sept. 2013, 16:23

Re: Comment voyez vous le "non agir"?

Message par ava: » 02 mai 2015, 21:20

Alassea a écrit :A quoi ça sert le non agir ?
Ça servirait à laisser agir « l’absolu », sans être piloté par nos attachements, attirance/répulsion, intérêts personnels...???
Avatar du membre
Alexandra
Site Admin
Site Admin
Messages : 2136
Enregistré le : 18 déc. 2007, 18:28
Localisation : Peyruis (04)

Re: Comment voyez vous le "non agir"?

Message par Alexandra » 02 mai 2015, 22:59

C'est à dire parce qu'en fait la j'ai l'impression que tu décris comment devenir une plante verte.
Est ce que c'est pas une erreur d'être dans cette croyance ?
Le monde est Dieu nous sommes aussi dieu tout est Dieu.
Donc l'action est Dieu. Être attaché aux fruits de l'action c'est l'ego
Non?
mieux vaut traverser le désert sans eau, que cette vie sans Dieu. (Alex)
Même quand je marche dans la vallée de l'ombre de la mort, je ne crains aucun mal, car tu es à mes côtés. ૐ
Avatar du membre
ava:
Messages : 947
Enregistré le : 23 sept. 2013, 16:23

Re: Comment voyez vous le "non agir"?

Message par ava: » 02 mai 2015, 23:49

De ce que je comprends, il y a toujours action, mais la différence est au niveau de "l’acteur".
C’est une position encore théorique pour moi (je ne sais pas faire !), inspirée par ce que disait Maximedudu :
MaximeDudu a écrit :« Pour moi le non agir est un état dans lequel l'on ne cherche plus a entreprendre, ainsi tous nos actes sont spontanés et naturels, comme du bon sens. L'homme qui "n'agit pas" doit donc réduire à néants ses passions pour être comme neutre à toutes choses.

(…) l'on peut pensé que l'être arrivé au non-agir et donc dénué de passion agira spontanément de façon "bonne"… »
Mais ça m’intéresse car c’est une question que je me suis souvent posée à propos de la spontanéité et des impulsions.
Par exemple : QUI est ce qui parle quand je dis ce qui me passe par la tête sans me contrôler?

Le problème, c’est qu’à notre niveau, quand ce n’est pas le moi conscient qui agit, c’est le moi inconscient (refoulement etc…), mais ce n’est pas encore le Soi.

(Une action évidente, sans calcul, sans but même inconscient de nous apporter un gain personnel...)


Mais c’est compliqué… parce que oui, je comprends ce que tu dis… quoiqu'on fasse, et de quelque manière qu'on le fasse, QUI tire les ficelles à la fin des fins !? :D


Un peu différent, mais ça m’y fait penser, un article de David Dubois, sur le pur/l’impur, le bien/le mal, le réel/l’imaginaire…
David Dubois a écrit :« … Ou bien, disons que le Bien est toute action ou parole dérivés d'une claire conscience de ne faire qu'un avec la Source, tandis que le Mal est le fruit d'une conscience confuse, qui s'identifie à un fragment du tout.
De sorte que la Source est le Bien absolu qui transcende le Bien relatif. »

http://shivaisme-cachemire.blogspot.fr/ ... l?spref=fb
Avatar du membre
Alexandra
Site Admin
Site Admin
Messages : 2136
Enregistré le : 18 déc. 2007, 18:28
Localisation : Peyruis (04)

Re: Comment voyez vous le "non agir"?

Message par Alexandra » 03 mai 2015, 00:52

Laisser agir l'absolu ... Mais qu'est ce qu'il s'en font d'agir l'absolu non ?
Quel intérêt d'agir pour l'absolu ?
L'action est attachée à quelque chose il me semble.
Quand tu dis laisser agir l'absolu ça m'évoque juste le fait de s'asseoir et plus bouger

En plus c'est même pas vrai !!!
Je vois pas comment on pourrait agir totalement détachés dans la vie ordinaire et sans créer tout un tas de causes futures et de nouveaux attachements etc

Je vais prendre un exemple à partir de ma vie.

Élever des enfants (on se sert de ce qu'on a comme exemple ;) )
C'est impossible d'agir de cette façon.
Il y a des liens des attachements des émotions des causes dans les trois temps etc etc
Et quand bien même on y arriverait on créerait quand même chez l'enfant des causes et des boucles et des souffrances etc !

Alors non agir par exemple si je marche dans la forêt on peut essayer mais pour autant so on est plongé dans l'absolu quel but de marcher ?
La nature poursuit un objectif et nous sommes la nature et nous jouons son jeu. Et c'est ça aussi l'absolu et l'accepter c'est pas evident
mieux vaut traverser le désert sans eau, que cette vie sans Dieu. (Alex)
Même quand je marche dans la vallée de l'ombre de la mort, je ne crains aucun mal, car tu es à mes côtés. ૐ
Morgan
Messages : 833
Enregistré le : 30 oct. 2014, 09:19

Re: Comment voyez vous le "non agir"?

Message par Morgan » 03 mai 2015, 01:05

Chapitre 18



LA MOKŞA (Libération) PAR LE RENONCEMENT



Arjuna dit : Je désire connaître la nature de Samnyāsa et Tyāga, et la différence entre les deux, O Seigneur Kŗşna. (18.01)



LA DEFINITION DE LA RENONCIATION ET DU SACRIFICE



Le Suprême Seigneur dit : Les sages considèrent Samnyāsa (Renonciation) comme étant la renonciation complète des actions égoïstes. Les sages définissent Tyāga (Sacrifice) comme « abandon », l’abandon à l’attachement égoïste aux fruits de tout action.[1] (Voir aussi 5.01, 5.05, et 6.01) (18.02)

Certains philosophes disent que toute action est pleine de fautes et devrait être abandonnée, pendant que d’autres disent que les actions de sacrifice, de charité, et d’austérité ne devraient pas être abandonnées.[2] (18.03)

O Arjuna, apprend Ma conclusion concernant le sacrifice. Le sacrifice, dit-on, est de trois sortes. (18.04)

Les actes de service, de charité, et d’austérité ne devraient pas être abandonnés, mais devraient être accomplis, car le service, la charité, et l’austérité sont les purificateurs des sages[3]. (18.05)

Même ces actions obligatoires devraient être accomplies sans attachement aux fruits. Ceci est Mon conseil suprême et définitif, O Arjuna.[4] (18.06)



LES TROIS TYPES DE SACRIFICE



Le renoncement au devoir est vraiment impropre. L’abandon de l’action obligatoire est due à l’illusion, et est déclaré d’appartenir au mode ignorance.[5] (18.07)

Celui qui abandonne le devoir parce que c’est difficile, ou par peur de la souffrance physique, n’obtient pas les bénéfices du sacrifice, accomplissant ainsi un sacrifice dans le mode passion. (18.08)

L’action obligatoire accomplie comme devoir, renonçant à l’attachement égoïste et à ses fruits, son abandon est considéré comme sacrifice dans le mode bonté, O Arjuna. (18.09)

Celui qui n’haït pas le travail désagréable, ni est attaché au travail agréable, est considéré comme renonciateur (Tyāgi), il est imbu du mode bonté, intelligent, et libéré de tous les doutes touchant le Suprême Être. (18.10)

Les êtres humains ne savent pas s’abstenir complètement à l’action. Par conséquent, celui qui renonce complètement à l’attachement égoïste aux fruits de toutes actions est considéré comme un renonciateur. (18.11)

Le triple fruit des actions – désirable, indésirable ou mélangé échoit après la mort seulement à celui qui n’est pas un renonciateur (Tyāgi), mais jamais à un Tyāgi.[6] (18.12)



LES CINQ CAUSES DE N’IMPORTE QUELLE ACTION



Apprends de Moi, O Arjuna, les cinq causes comme énoncées dans la doctrine Sâmkhya, pour l’accomplissement de toutes les actions. Ce sont : le corps physique, le siège de Karma ; les modes (Gunas) de la Nature matérielle, l’auteur ; les onze organes de perception et d’action, les instruments ; les différentes fonctions Prānas (bioimpulsions) ; et, le cinquième constitue les divinités qui président (les onze organes). (18.13-14)

Quelle que soit l’action accomplie par l’homme, bonne ou mauvaise, par sa pensée, son discours, et le corps, ce sont là les cinq causes. (18.15

Par conséquent, l’ignorant qui considère comme seul agent son corps ou son âme due à la connaissance imparfaite, n’a rien compris. (18.16)

Celui qui est libéré[7] de la notion égocentrique, et dont l’intellect n’est pas souillé par le désir de la récolte ; quand bien même il tuerait tout ce monde, il ne tue pas et n’est pas lié par l’action de tuer.[8] (18.17)

Le sujet, l’objet, et la connaissance de l’objet sont le triple moteur (ou poussée vitale) d’une action. Les onze organes ; l’acte, et l’agent ou les modes (Gunas) de la Nature matérielle sont les trois composants de l’action.[9] (18.18)



LES TROIS TYPES DE CONNAISSANCE



Jnāna (la Connaissance du Soi), Karma (l’Action), et Kartā (l’Agent), dit-on, sont les trois types d’après la doctrine Sāmkhya relative à la théorie des Gunas. Apprends comme il convient ce qui les concerne. (18.19)

La connaissance par laquelle on perçoit la Réalité immuable dans tous les êtres comme indivise dans le divisé ; telle connaissance est du mode bonté. (Voir aussi 11.13, et 13.16) (18.20)

La connaissance par laquelle on voit les multiples réalités de différents types parmi tous les êtres, distincts les uns des autres, considère cette connaissance appartenant au mode passion. (18.21)

La connaissance irrationnelle, sans fondement et sans mérite qui s’attache à un seul effet singulier (tel que le corps) comme si c’était le tout ; telle connaissance est déclarée d’appartenir au mode ténébreux de l’ignorance. (18.22)



LES TROIS TYPES D’ACTION



L’action obligatoire accomplie sans attraction ni aversion, et sans motivations égoïstes et attachement au désir du fruit, dit-on, est du mode bonté. (18.23)

L’action accomplie avec l’ego, ou par des motivations égoïstes, et avec beaucoup trop d’effort ; est déclarée être du mode passion. (18.24)

L’action entreprise par illusion ; sans égard pour les conséquences, les pertes, la souffrance infligée aux autres, et de la force qu’elle requiert, dit-on, est du mode ignorance. (18.25)



LES TROIS TYPES D’AGENT



Un agent qui est libre d’attachement, affranchi de l’égoïsme, doué de résolution et d’enthousiasme, inaffecté par le succès ou l’échec, est appelé bonté. (18.26)

L’agent qui est poussé par la passion, qui désire les fruits de son travail, qui est avide, violent, impure, et qui est affecté par la joie et la douleur, est appelé « passionné ». (18.27)

L’agent indiscipliné, vulgaire, obstiné, méchant, malhonnête, paresseux, déprimé, et hésitant, est appelé ignorant. (18.28)



LES TROIS TYPES D’INTELLECT



Ecoute maintenant la triple division de l’intellect et de la fermeté, selon les modes de la Nature matérielle, comme Je vais te les exposer pleinement et séparément, O Arjuna. (18.29)

O Arjuna, l’intellect par lequel on comprend la voie de l’action et la voie de la renonciation, l’action juste ou fausse, ce qu’on doit craindre et ce qu’on ne doit pas craindre, la servitude et la libération, cet intellect est du mode bonté. (18.30)

L’intellect par lequel on ne sait pas distinguer entre la justice (Dharma) et l’injustice (Adharma), l’action juste ou fausse ; cet intellect est du mode passion, O Arjuna. (18.31)

L’intellect – qui enveloppé par l’ignorance – accepte l’injustice (Adharma) comme justice (Dharma), et voit toutes choses en l’envers, est du mode ignorance, O Arjuna. (18.32)



LES TROIS TYPES DE RESOLUTION, ET LES QUATRE BUTS DE LA VIE HUMAINE



La fermeté inébranlable par laquelle on manipule les fonctions du mental, Prāna (Bioimpulsions), et des sens pour la réalisation de Dieu; cette détermination est du mode bonté, O Arjuna. (18.33)

La fermeté avec laquelle une personne, en aspirant aux fruits du travail, se relie avec grand attachement au Dharma (le devoir), à Artha (la richesse), et à Kāma (le plaisir) ; cette détermination, O Arjuna, est du mode passion. (18.34)

La fermeté avec laquelle une personne stupide n’abandonne pas le sommeil, ni la peur, ni le chagrin, ni le désespoir, ni l’insouciance ; cette détermination est du mode ignorance, O Arjuna. (18.35)



LES TROIS TYPES DE PLAISIR



Et maintenant apprends de Moi, O Arjuna, quelles sont les trois sortes de plaisir. Le plaisir par lequel l’homme se réjouit grâce aux résultats des pratiques spirituelles mettant une fin à toutes souffrances. (18.36)

Le plaisir qui apparaît comme un poison au début, mais qui se révèle comme nectar à la fin, provient de la grâce de la connaissance du Soi, et est du mode bonté. (18.37)

Les plaisirs sensuels apparaissent au commencement comme un nectar, mais deviennent du poison à la fin ; tels plaisirs appartiennent au mode passion. (Voir aussi 5.22) (18.38)

Le plaisir qui brouille l’homme au début comme à la fin ; provient du sommeil, de la paresse, et de l’insouciance ; ce plaisir, dit-on, appartient au mode ignorance. (18.39)

Il n’y a aucun être, ni sur terre ou au ciel parmi les régnants célestes (Devas), qui soit libre des trois modes (Gunas) de la Nature matérielle (Prakŗti).[10] (18.40)



LA RÉPARTITION DU TRAVAIL DEPEND DE LA CAPACITE DE L’HOMME



La répartition du travail en ces quatre catégories – Brāhmana, Kşatriya, Vaiśya, et Śūdra – dépend aussi des qualités inhérentes de la nature des personnes (ou des dispositions naturelles, et pas vraiment du droit de naissance de quelqu’un), O Arjuna. (18.41)

Les intellectuels qui soutiennent la sérénité, la maîtrise de soi, l’austérité, la pureté, la patience, l’honnêteté, la connaissance transcendantale, l’expérience transcendantale, la foi en Dieu sont rangés parmi les Brāhmanas. (18.42)

Ceux qui ont les qualités de l’héroïsme, de vigueur, de fermeté, de dextérité, le non-abandon du champ de bataille, la charité, et les capacités administratives, sont appelés Kşatriyas, ou protecteurs. (18.43)

Ceux qui sont bons en agriculture, à l’élevage du bétail, le commerce, la négociation, l’industrie, sont appelés des Vaiśyas. Ceux qui ont la capacité de servir ou qui travaillent dans la manutention de tout genre sont classés parmi les Śūdras.[11] (18.44)



L'ACQUISITION DU SALUT PAR LE DEVOIR, LA DISCIPLINE, ET LA DEVOTION



On peut atteindre la plus haute perfection en s’attachant à son travail naturel. Écoute Moi maintenant, comment on atteint la perfection en s’engageant à son travail naturel. (18.45)

On atteint la perfection en adorant le Suprême Être d’où procèdent tous les êtres, et dont est pénétré tout cet univers – par l’accomplissement de son propre devoir pour Lui. (Voir aussi 9.27, 12.10) (18.46)

Mieux vaut suivre son propre travail naturel inférieur, que le travail supérieur anormal même réalisé correctement. En accomplissant le travail prescrit par sa propre nature inhérente (sans motifs intéressés), on n’encourt pas de péché (ou, la réaction Karmique). (Voir aussi 3.35) (18.47)

On ne doit pas abandonner son travail naturel, même s’il est imparfait ; car toutes les entreprises sont enveloppées de défauts, comme le feu l’est par la fumée, O Arjuna. (18.48)

La personne dont le mental est toujours vide d’attachement égoïste, qui a maîtrisé son mental et ses sens, et qui a affranchi tous les désirs ; atteint la suprême perfection de liberté face à l’enchaînement Karmique, en renonçant à l’attachement intéressé aux fruits du travail. (18.49)

Apprends de Moi brièvement, O Arjuna, comment celui qui est arrivé à une telle perfection (ou la libération de l’enchaînement Karmique) atteint la Suprême Personne, le but de la connaissance transcendantale.[12] (18.50)

Doté d’un intellect purifié, maîtrisant le mental par une ferme détermination, se détournant du son et autres objets des sens, rejetant l’attraction et l’aversion ; vivant dans la solitude, mangeant légèrement, tenant sous contrôle le mental, la parole, et les organes d’action, toujours absorbé dans le yoga de méditation, prenant refuge dans le détachement ; et ayant abandonné l’égotisme, la violence, l’arrogance, le désir, la colère, et l’instinct de possession ; il devient paisible, libéré de la notion du « je et moi », et ainsi digne pour s’unir au Suprême Être (Para-Brahman).[13] (18.51-53)

Absorbé dans le Suprême Être (Para-Brahman), l’homme serein ne s’afflige ni ne désire ; devenant impartial envers tous les êtres, il obtient Mon Parā-Bhakti, l’amour dévotionnel le plus élevé. (Voir aussi 5.19) (18.54)

Par la dévotion l’homme comprend vraiment ce que Je suis et qui Je suis d’essence. M’ayant connu dans Mon essence, il pénètre immédiatement en Moi. (18.55)

Un Karma dévot atteint par Ma grâce Mokşa, la demeure éternelle et immuable – même en accomplissant toutes ses actions – prenant simplement en Moi son refuge, (Me confiant toutes ses actions dans une douce dévotion). (18.56)

Me dédiant sincèrement toutes les actions, prends Moi comme but suprême, et dépend complètement de Moi. Fixe constamment ton mental sur Moi, en recourant au Karma-yoga. (18.57)

Lorsque ton mental se fixe sur Moi, tu surmonteras toutes les difficultés par Ma grâce. Mais si tu ne m’écoutes pas à cause de ton ego, tu périras. (18.58)



L’ENCHAINEMENT KARMIQUE



Si te laissant aller par l’ego tu penses : Je ne combattrai pas ; ta résolution est vaine. Car ta propre nature te contraindra (au combat). (18.59)

O Arjuna, tu es contrôlé par les impressions Karmiques de ta propre nature (Samskāra). Par conséquent, tu feras – même contre ta volonté – ce que par égarement tu ne désires pas faire. (18.60)



NOUS DEVENONS LES MARIONNETTES DE NOTRE PROPRE LIBRE ARBITRE



Le Suprême Seigneur réside comme chef (Īśvara) dans le cœur causal (ou la psyché intérieure) de tous les êtres, O Arjuna, les amenant à l’action (ou à travailler à leur Karma) comme une marionnette (du Karma) montée sur une machine.[14] (18.61)

Empli de douce dévotion, cherche refuge en le Suprême Seigneur seul (Kŗşna ou Īśvara), O Arjuna. Par Sa grâce tu atteindras la paix suprême et l’Éternel Demeure (Parama-dhāma). (18.62)

Ainsi, t’ai-Je exposé la connaissance plus secrète que tous les secrets. Après y avoir réfléchi, fais ce que tu veux. (18.63)



LA VOIE DE L’ABANDON, EST LA VOIE ULTIME VERS DIEU



Écoute une fois de plus Mon grand secret, Ma parole suprême. Tu M’es très cher, par conséquent, Je te dirai ce qui est bon pour toi. (18.64)

Fixe ton mental sur Moi, sois mon dévot, offre-Moi ton service, prosterne-toi devant Moi, et tu M’atteindras certainement. Je te le promets, car tu es Mon très cher ami. (18.65)

Mettant tous les actes méritoires (Dharma) sur le côté, abandonne-toi uniquement et complètement à Ma volonté (avec une foi ferme et la douce contemplation). Je te libérerai de tout péché (ou, des chaînes de Karma). N’aie pas de peine. (18.66)

Tu ne devrais jamais exposer cette connaissance à celui qui est dénué d’austérité, et qui n’a pas de dévotion, qui ne désire pas écouter, ni à celui qui Me méprise.[15] (18.67)



LE PLUS HAUT CULTE A DIEU, ET LA MEILLEURE CHARITE



Celui qui propagera la philosophie suprême secrète (ou, la connaissance transcendantale de la Gîtâ) parmi Mes dévots, accomplira pour Moi le plus haut service dévotionnel, et Me viendra avec certitude (atteindra Parama Dhāma). (18.68)

Nulle autre personne ne Me rend un service plus agréable que lui, et personne d’autre ne Me sera plus cher sur terre. (18.69)



LA GRÂCE DE LA GITA



Je serai adoré par le sacrifice de la connaissance (Jnāna-yajna) parmi ceux qui étudieront notre dialogue secret. Telle est Ma promesse. (18.70)

Quiconque écoute ceci, (le dialogue sacré sous la forme de la Gîtâ) avec foi et sans dérision, il sera délivré du péché, et atteindra le ciel – les hauts mondes de ceux dont les actions sont pures et vertueuses. (18.71)

O Arjuna, as-tu tout bien écouté avec un mental concentré ? Est-ce que ton illusion née de l’ignorance a été complètement dissipée ? (18.72)

Arjuna dit : Par Ta grâce mon illusion est détruite, j’ai recouvré la connaissance du Soi, ma confusion (concernant le corps et l’Atmâ) est dissipée et j’obéirai Ton commandement.[16] (18.73)

Samjaya dit : Ainsi ai-je entendu ce merveilleux dialogue entre le Seigneur Kŗşna et Mahātmā Arjuna, qui a fait se dresser mes cheveux sur la tête. (18.74)

Par la grâce du (gourou) sage Vyāsa, j’ai entendu ce plus secret et suprême yoga directement de Kŗşna, le Seigneur du yoga, qui l’a énoncé Lui-même (à Arjuna) sous mes propres yeux (de clairvoyance conféré par le sage Vyāsa). (18.75)

O Roi, en commémorant encore et encore ce merveilleux et sacré dialogue entre le Seigneur Kŗşna et Arjuna, je tressaillis de joie à chaque moment ; et (18.76)

Me rappelant chaque fois, O Roi, cette merveilleuse forme de Kŗşna je suis émerveillé et je m’en réjouis sans cesse.[17] (18.77)



LA CONNAISSANCE TRANSCENDANTALE AUTANT QUE L’ACTION SONT NÉCESSAIRES POUR UNE VIE ÉQUILIBRÉE



Là où sera Kŗşna, le Seigneur du yoga (ou Dharma dans la forme de l’écriture (Śāstra)), et Arjuna avec les armes (Śāstra) du devoir et de protection, il y aura éternellement prospérité, victoire, bonheur, et moralité. Telle est ma conviction.[18] (18.78)



Ainsi prend fin le dix-huitième chapitre intitulé «La Mokşa par le Renoncement» dans les Upanişad de la Bhagavadgītā, l’écriture de yoga, touchant la science de l’Absolu dans la forme du dialogue entre Srīkŗşna et Arjuna.
BHAGAVAD GITA CHAP 18
Avatar du membre
Tom54
Messages : 1238
Enregistré le : 15 mai 2014, 11:34

Re: Comment voyez vous le "non agir"?

Message par Tom54 » 03 mai 2015, 07:43

Édit
L’évidence c'est d'aimer sans rien attendre.
Avatar du membre
Alexandra
Site Admin
Site Admin
Messages : 2136
Enregistré le : 18 déc. 2007, 18:28
Localisation : Peyruis (04)

Re: Comment voyez vous le "non agir"?

Message par Alexandra » 03 mai 2015, 08:52

Exactement Tom ton analyse est pertinente et juste!
Merci beaucoup !
Tu es gentil car ma façon de m'exprimer est assez piquante. C'est fait exprès et j'ai réussis à extirper quelque chose de toi :lol:
J'ai passé plusieurs mois dans cette façon de vivre que tu décris, tout était magique, fluide, espace infini.
Je me rappelle cette sensation.
Et je sais pouvoir y parvenir de nouveau, enfin je crois... Peut être pas facile ...Si juste la
Mais si je décortique spécialement ici c'est parce que d'autres cherchent aussi et nos mots, notre façon d'expliquer les processus pourra peut être aider d'autres gens et peut être nous même si nous nous perdons a retrouver le chemin
Ton discours est beau et vrai mais si tu n'expliques pas les étapes qui t'ont permis d'être dans cet état de conscience élevé, il est stérile.
Alors que pourtant je suis sure qu'avec ta douceur et ta façon de parler tu pourrais jeter des perles de lumière sur des chemins beaucoup trop sombres.

Merci Morgan j'ai déjà lu ce passage mais ça reste un peu nébuleux a mettre en pratique.
Comment élever des enfants dans un amour immense sans être attaché ?
Sans jouir ou souffrir du résultat et sans aucunes attentes ...
Je parle évidement de ce qui me concerne mais ça peut être appliquable a tout
mieux vaut traverser le désert sans eau, que cette vie sans Dieu. (Alex)
Même quand je marche dans la vallée de l'ombre de la mort, je ne crains aucun mal, car tu es à mes côtés. ૐ
Avatar du membre
Tom54
Messages : 1238
Enregistré le : 15 mai 2014, 11:34

Re: Comment voyez vous le "non agir"?

Message par Tom54 » 03 mai 2015, 09:43

Alassea :love: :bisou: :bisou: :ivre:
L’évidence c'est d'aimer sans rien attendre.
Morgan
Messages : 833
Enregistré le : 30 oct. 2014, 09:19

Re: Comment voyez vous le "non agir"?

Message par Morgan » 03 mai 2015, 09:47

C'est pas nébuleux pourtant, mais très clair :
Le Suprême Seigneur réside comme chef (Īśvara) dans le cœur causal (ou la psyché intérieure) de tous les êtres, O Arjuna, les amenant à l’action (ou à travailler à leur Karma) comme une marionnette (du Karma) montée sur une machine.[14] (18.61)

Empli de douce dévotion, cherche refuge en le Suprême Seigneur seul (Kŗşna ou Īśvara), O Arjuna. Par Sa grâce tu atteindras la paix suprême et l’Éternel Demeure (Parama-dhāma). (18.62)
Ça veut dire dévotion, lâcher prise.

L'enseignement n'invite pas à se détourner de l'action, mais à accomplir en faisant tendre son être vers Dieu.
Avatar du membre
Denis
Site Admin
Site Admin
Messages : 13665
Enregistré le : 23 juil. 2004, 19:19
Localisation : Grimaud
Contact :

Re: Comment voyez vous le "non agir"?

Message par Denis » 03 mai 2015, 10:00

Merci Morgan pour cette partie de La Gita, c'est toujours très fort !!!
A lire, à étudier, a connaitre par coeur, par le coeur !!! :coeur:
Dieu nous donne ce dont il veut qu'on se serve, pour aller vers lui.
Stages Yoga 2019
Retraite Yoga 2019
Avatar du membre
Alexandra
Site Admin
Site Admin
Messages : 2136
Enregistré le : 18 déc. 2007, 18:28
Localisation : Peyruis (04)

Re: Comment voyez vous le "non agir"?

Message par Alexandra » 03 mai 2015, 10:04

Tom :coeur: Si tu me fais pleins de bisous je vais être amoureuse moi :coeur: :coeur: Chuis une fille hein !

Morgan merci :)
Alors par exemple si je fais manger mes babys je garde à l'esprit que c'est pour Dieu ou bien que c'est dieu que je fais manger ? Sur des petites subtilités ou détails il y a la place pour se tromper ou de perdre.
mieux vaut traverser le désert sans eau, que cette vie sans Dieu. (Alex)
Même quand je marche dans la vallée de l'ombre de la mort, je ne crains aucun mal, car tu es à mes côtés. ૐ
Avatar du membre
Tom54
Messages : 1238
Enregistré le : 15 mai 2014, 11:34

Re: Comment voyez vous le "non agir"?

Message par Tom54 » 03 mai 2015, 10:05

humm mon post a été supprimé ?
je comprends pas là autant que je reste dans le silence.
mais il a été lu c'est le principal.
L’évidence c'est d'aimer sans rien attendre.
Avatar du membre
Alexandra
Site Admin
Site Admin
Messages : 2136
Enregistré le : 18 déc. 2007, 18:28
Localisation : Peyruis (04)

Re: Comment voyez vous le "non agir"?

Message par Alexandra » 03 mai 2015, 10:17

Pourquoi le message de Tom a disparu et qu'à la place il y a un MSG PRIVÉ que je lui ai envoyé ?!
C'est quoi ce binz ?!
mieux vaut traverser le désert sans eau, que cette vie sans Dieu. (Alex)
Même quand je marche dans la vallée de l'ombre de la mort, je ne crains aucun mal, car tu es à mes côtés. ૐ
Avatar du membre
Tom54
Messages : 1238
Enregistré le : 15 mai 2014, 11:34

Re: Comment voyez vous le "non agir"?

Message par Tom54 » 03 mai 2015, 10:21

tu as cliqué sur citer et pas mp ha ha.. c'est un signe.
L’évidence c'est d'aimer sans rien attendre.
Avatar du membre
Alexandra
Site Admin
Site Admin
Messages : 2136
Enregistré le : 18 déc. 2007, 18:28
Localisation : Peyruis (04)

Re: Comment voyez vous le "non agir"?

Message par Alexandra » 03 mai 2015, 10:23

Ha oups ... Dmg ton message était tellement beau et touchant :(
Je suis deg
J'allais encore engueuler tout le monde, quelle peste au sale caractère je suis :oops:

Désolée vraiment je suis sur mon tel et les touches sont hyper minus
mieux vaut traverser le désert sans eau, que cette vie sans Dieu. (Alex)
Même quand je marche dans la vallée de l'ombre de la mort, je ne crains aucun mal, car tu es à mes côtés. ૐ
Avatar du membre
ValerieB
Messages : 1627
Enregistré le : 07 août 2008, 21:37
Localisation : 94
Contact :

Re: Comment voyez vous le "non agir"?

Message par ValerieB » 03 mai 2015, 10:30

voilà pourquoi ce matin, je ne comprenais plus rien à la discussion et m'en suis trouvé très frustrée!!!!

Tom, est ce que tu peux essayer d'en remettre une partie??? ou c'est parti?? :)
Avatar du membre
ava:
Messages : 947
Enregistré le : 23 sept. 2013, 16:23

Re: Comment voyez vous le "non agir"?

Message par ava: » 03 mai 2015, 12:10

Merci Morgan :)
pour cet extrait de la BHAGAVAD GITA très précis et très clair.
(je n’ai pas encore lu ce livre, seulement des citations par ci par là)

Merci aussi Alassea :)
pour tes questions posées exprès pour nous pousser à réfléchir et être clair.

De mon côté je n’ai pas encore de certitudes, seulement des "intuitions" qui ne sont peut-être que des désirs et des points de vue personnels, que je cherche à faire valider par les Textes et par le "Très-Haut"!

Comme disait "l’autre" : « C'est mon point de vue d’aimer » :D
(mots de Tom sélectionnés et réagencés par Morgan !)

Mais est-ce le point de vue du Divin ? Que veut l’Absolu ?
Si le monde est son jeu, peut-être qu’il faut juste jouer et que rien n’a d’importance…?

Mais perso, j’adhère (enfin, j’essaye d'adhérer) à :
« … dévotion, lâcher prise.
L'enseignement n'invite pas à se détourner de l'action, mais à accomplir en faisant tendre son être vers Dieu.»

Morgan


(N.B. je parle sans avoir lu les posts disparus)
Morgan
Messages : 833
Enregistré le : 30 oct. 2014, 09:19

Re: Comment voyez vous le "non agir"?

Message par Morgan » 03 mai 2015, 12:19

Merci Morgan :)
pour cet extrait de la BHAGAVAD GITA très précis et très clair.
(je n’ai pas encore lu ce livre, seulement des citations par ci par là)
Ohh! Ava! Toi qui a l'air férue de lecture...;)
C'est quand même la base pour les traditions hindoues...
Je te conseille, c'est un texte magique.
Lire ce texte avec dévotion et concentration, çà fait jaillir quelque chose je trouve.
Avatar du membre
ava:
Messages : 947
Enregistré le : 23 sept. 2013, 16:23

Re: Comment voyez vous le "non agir"?

Message par ava: » 03 mai 2015, 12:30

Merci du conseil, je vais le lire ! :)
(car je l'ai déjà acheté...)

Non, je lis très peu, je butine de ci de là, je lis surtout le forum c'est vivant! :rire:


Et là, à l'instant je viens de lire ça (dans le sujet!):
(Peut-être que David Dubois nous lit et nous répond...?) :reveur:
Sur son site David Dubois a écrit : Sitôt que l'âme est en pente centrale, c'est-à-dire, tournée au dedans d'elle-même par le recueillement, dès ce moment elle est dans une action très forte, qui est une course de l'âme vers son centre qui l'attire et qui surpasse infiniment la vitesse de toutes les autres. C'est donc une action, mais une action si noble, si paisible, si tranquille qu'il semble à l'âme qu'elle n'agit pas ; parce qu'elle agit comme naturellement.

Lorsqu'une roue n'est que médiocrement agitée, on la distingue bien ; mais lorsqu'elle va avec une grande vitesse, on ne distingue plus rien en elle. De même l'âme qui demeure en repos auprès de Dieu a une action infiniment noble et relevée ; mais une action très paisible. Plus elle est en paix, plus elle court avec vitesse ; parce qu'elle s'abandonne à l'Esprit qui la meut et la fait agir.

Madama Guyon, Le Moyen court
Sur son site David Dubois a écrit : Quand il manifeste toute chose,
Il se manifeste soi-même !

Quand il prend conscience de l'univers,
Il prend conscience de soi !

Quand il titube dans l'ivresse
De son nectar inné,
Alors se révèle le royaume des choses !

Utpaladeva, Hymnes à Shiva
http://shivaisme-cachemire.blogspot.fr/ ... l?spref=fb
Avatar du membre
ava:
Messages : 947
Enregistré le : 23 sept. 2013, 16:23

Re: Comment voyez vous le "non agir"?

Message par ava: » 03 mai 2015, 12:52

Supposition :

peut-être que ce n'est pas tant se libérer des désirs,
mais plutôt laisser* coïncider son désir avec celui du Divin ?

car le "désir" (iccha) est aussi "l'essence" du Divin ?

et l'action aussi d'ailleurs (kriya) ?

(heu... sous réserve que j'ai compris!) :D

affaire à suivre... :sceptique:

*edit: je remplace le mot "faire" par le mot "laisser"... pour le "lâcher-prise".
Modifié en dernier par ava: le 03 mai 2015, 13:04, modifié 1 fois.
Avatar du membre
ValerieB
Messages : 1627
Enregistré le : 07 août 2008, 21:37
Localisation : 94
Contact :

Re: Comment voyez vous le "non agir"?

Message par ValerieB » 03 mai 2015, 12:57

On dit que dans le yoga, il y a trois voies :

l'individu, l'énergie et Shiva

la première, c'est l'individu qui agit pour trouver la route, c'est le dur labeur, où il doit trouver en lui volonté, énergie, constance
arrive ensuite un stade où l'énergie le soutient tout entier, prend le relai,
la dernière, celle des yogis ou éveillés, l'individu est en phase avec le divin, donc c'est le divin à travers lui qui agit
l'individu est re-devenu ce qu'il a toujours été mais tout enrichi du chemin parcouru
Avatar du membre
Regard
Messages : 984
Enregistré le : 13 mai 2014, 21:52

Re: Comment voyez vous le "non agir"?

Message par Regard » 03 mai 2015, 13:42

ava: a écrit :Supposition :

peut-être que ce n'est pas tant se libérer des désirs,
mais plutôt laisser* coïncider son désir avec celui du Divin ?

car le "désir" (iccha) est aussi "l'essence" du Divin ?

et l'action aussi d'ailleurs (kriya) ?

(heu... sous réserve que j'ai compris!) :D

affaire à suivre... :sceptique:

*edit: je remplace le mot "faire" par le mot "laisser"... pour le "lâcher-prise".

Le desir de retrouver Dieu.
Le desir est le don de Dieu pour le retrouver.
C est l'emmant, la force qui nous animent.
Sois le changement que tu veux voir dans le monde. Gandhi
Morgan
Messages : 833
Enregistré le : 30 oct. 2014, 09:19

Re: Comment voyez vous le "non agir"?

Message par Morgan » 03 mai 2015, 13:53

Le desir de retrouver Dieu.
Le desir est le don de Dieu pour le retrouver.
C est l'emmant, la force qui nous animent.
l'aimant...:)
Avatar du membre
Regard
Messages : 984
Enregistré le : 13 mai 2014, 21:52

Re: Comment voyez vous le "non agir"?

Message par Regard » 03 mai 2015, 14:00

:oops:
Sois le changement que tu veux voir dans le monde. Gandhi
Avatar du membre
Tom54
Messages : 1238
Enregistré le : 15 mai 2014, 11:34

Re: Comment voyez vous le "non agir"?

Message par Tom54 » 05 mai 2015, 12:12

Alassea a écrit :Laisser agir l'absolu ... Mais qu'est ce qu'il s'en font d'agir l'absolu non ?
Quel intérêt d'agir pour l'absolu ?
L'action est attachée à quelque chose il me semble.
Quand tu dis laisser agir l'absolu ça m'évoque juste le fait de s'asseoir et plus bouger

En plus c'est même pas vrai !!!
Je vois pas comment on pourrait agir totalement détachés dans la vie ordinaire et sans créer tout un tas de causes futures et de nouveaux attachements etc

Je vais prendre un exemple à partir de ma vie.

Élever des enfants (on se sert de ce qu'on a comme exemple ;) )
C'est impossible d'agir de cette façon.
Il y a des liens des attachements des émotions des causes dans les trois temps etc etc
Et quand bien même on y arriverait on créerait quand même chez l'enfant des causes et des boucles et des souffrances etc !

Alors non agir par exemple si je marche dans la forêt on peut essayer mais pour autant so on est plongé dans l'absolu quel but de marcher ?
La nature poursuit un objectif et nous sommes la nature et nous jouons son jeu. Et c'est ça aussi l'absolu et l'accepter c'est pas evident
Tu sais "être attaché" n'est pas "être en conscience".
Rien ne doit se glisser entre toi et le présent, l'attachement te retient dans le passé.
Personne dit qu'il ne faut pas être attaché, a mon sens il s'agit "d'être et en conscience"
La conscience de l'instant, vie ce que tu dois vivre avec tes enfants par exemple, "soit" mais "en conscience" vie ce lien mère/enfant sublime le en conscience que quelque part c'est ce que tu avais demandé.
Soit en paix avec ce que tu vies mais surtout en conscience.
La pleine conscience dans l'instant c'est un cadeau pour le personnage, une jouissance des formes et des couleurs, des plaisirs simples, vivre en conscience c'est tout ce que je peux faire et c'est si bon.
L’évidence c'est d'aimer sans rien attendre.
Avatar du membre
Alexandra
Site Admin
Site Admin
Messages : 2136
Enregistré le : 18 déc. 2007, 18:28
Localisation : Peyruis (04)

Re: Comment voyez vous le "non agir"?

Message par Alexandra » 05 mai 2015, 15:42

Pendant plusieurs moi j'étais une porte ouverte entre terre et ciel, simplement un corps humain qui remplit ses fonctions, habité de conscience de paix et de félicité.
Et puis la porte s'est refermée et ME Voila de nouveau aux commandes.
Comment ça se fait ?!
Ai je fais une erreur ?
Ai je om mis quelque chose ?
mieux vaut traverser le désert sans eau, que cette vie sans Dieu. (Alex)
Même quand je marche dans la vallée de l'ombre de la mort, je ne crains aucun mal, car tu es à mes côtés. ૐ
Avatar du membre
Denis
Site Admin
Site Admin
Messages : 13665
Enregistré le : 23 juil. 2004, 19:19
Localisation : Grimaud
Contact :

Re: Comment voyez vous le "non agir"?

Message par Denis » 05 mai 2015, 15:44

Des hauts et des bas Alassea en fonction des moments et des rencontres...
Dieu nous donne ce dont il veut qu'on se serve, pour aller vers lui.
Stages Yoga 2019
Retraite Yoga 2019
Avatar du membre
Tom54
Messages : 1238
Enregistré le : 15 mai 2014, 11:34

Re: Comment voyez vous le "non agir"?

Message par Tom54 » 05 mai 2015, 16:12

Soit en paix respire, vive le yoga !
L’évidence c'est d'aimer sans rien attendre.
MaximeDudu
Messages : 2
Enregistré le : 30 avr. 2015, 05:12

Re: Comment voyez vous le "non agir"?

Message par MaximeDudu » 06 mai 2015, 01:37

Alessea, c'est une erreur de croire que la vie est monotone, elle est cyclique. Ainsi ce que tu vis n'est qu'une petite partie de ton existence, tu connaîtras des moments meilleurs et des moins bons. Mais chaque moment passée est une expérience, peut-être arrivera tu as tirer un enseignement de ce passage à vide. On ne peut être tout le temps ce que l'on voudrait, Ainsi Lao Tseu a dit :
"Si l'on aiguise une lame, bien qu'on l'explore avec la main, on ne pourra la conserver constamment (tranchante)." Ce qui reflète la périodicité de la vie. Prends ton temps, relativise et tu redeviendras ce pont entre ciel et terre que tu as été.
Avatar du membre
apatride
Messages : 443
Enregistré le : 12 janv. 2011, 23:07

Re: Comment voyez vous le "non agir"?

Message par apatride » 09 mai 2015, 12:10

Le non-agir tel que je le comprends...

Rompre avec l'illusion que c'est "moi" qui fais. Je suis et reste témoin de ce qui s'est déjà déroulé. Ma volonté en ce moment est elle-même le résultat d'actions et de choix passées.

Jusqu'à maintenant durant la méditation, quand des énergies me traversent, la meilleure chose à faire est de rester équanime et témoin du processus en train de se faire. Moins je "fais", plus les choses coulent de source, émergent et se résorbent d'elles-même.

Le non-agir est illusion car tout est action ; le non-agir est vérité car tout est déjà action. Tout dépend où se situe le point de référence, "moi-je" n'agis pas, "moi-je" interfère.
Au-dessus des lois – la Grâce.
Cosmic dynamo!
Répondre