musique indienne 3 - bansuri

Un livre, une vidéo, une musique,... à faire découvrir, à proposer ou à vendre, voici un nouvel espace pour échanger...

Modérateur : Modérateurs

Répondre
Avatar du membre
prajnaPat
Messages : 743
Enregistré le : 21 oct. 2008, 21:17

musique indienne 3 - bansuri

Message par prajnaPat » 10 nov. 2008, 19:25

Un 3ème post pour présenter le bansuri, la flûte de la musique classique indienne. Un instrument dont le son me transporte immédiatement dans une Inde rêvée, éternelle ; apre et douce à la fois. Une belle métaphore de l'être humain : un instrument rustique - un simple tube en bambou - mais qui, animé par le souffle et l'intelligence, peut devenir le médium du divin. Instrument dont le son est d'autant plus touchant qu'il est joué en respectant un certain dépouillement...

Là où la chose est drôle, c'est que l'instrument utilisé aujourd'hui dans la musique classique, et qui parait sortir du fond des âges, ne date en fait que des années 30... Avant cette date, la flûte était surtout utilisée dans la musique populaire, mais Pannalal Ghosh, un des grands maîtres de cet instrument (qui eu le même guru que Nikhil Banerjee et Ravi Shankar...), et qui recherchait un instrument au son plus grave, finit par créer, avec l'aide de facteurs d'instruments, le grand bansuri à 7 trous que l'on connait aujourd'hui. Ce nouvel instrument, avec son registre émotionnel moins "léger" que la flûte traditionnelle, fait aujourd'hui partie intégrante de la musique classique indienne. Comme quoi, tradition peut rimer avec innovation.

Voici une courte vidéo de Nityanand Haldipur, un grand maître du bansuri, disciple de la seconde génération de Pannalal Ghosh, qui joue dans la plus pure tradition classique. Dans cette vidéo, il improvise sur une gamme assez tordue (Do, Réb, Mi, fa#, la, si), ce qui confère une atmosphère très étrange à cette musique. J'aime le décalage entre l'"esprit" de ce qu'il joue et son habiment, le lieu où il joue, qui sont typiquement occidentaux.


Une autre vidéo du grand Pandit. Le son et l'image ne sont pas idéaux, mais la perfection de la musique arrive à percer malgré tout. Sa façon de phraser est extraordinaire je trouve, le temps est comme dilaté...



Le joueur de Bansuri le plus connu en occident est sans doute Hariprasad Chaurasia. C'est un grand maître de l'instrument, qui a une très grande maîtrise de son phrasé. Son son est beaucoup plus lumineux que celui de Nityanand Haldipur. Il joue dans le style le plus classique ou comme ici, avec des musiciens occidentaux, dans un des rares exercices de "fusion" vraiment réussi - à ma connaissance.

Je ne pensais pas qu'un tel esprit pu régner en pleine période disco, en plus à la télé !!!!

Une seconde vidéo de Hariprasad Chaurasia entouré de musiciens du même calibre que lui. Elle présente une formation assez rare pour de la musique classique, généralement dévolue au jeu solo (ici il y a 2 solistes à part entière, c'est ce que l'on nomme un jugalbandi). Le ton est plus joyeux que méditatif, ce qui montre une autre facette de cette musique. Ce qui est fort, c'est qu'ils arrivent à jouer à une vitesse impressionnante sans donner la sensation de "presser". Une belle leçon sur la maîtrise de l'énergie.
l'Immensité
Répondre