Les Yoga-Sutras de Patanjali à la lumière des premiers commentaires indiens

Un livre, une vidéo, une musique,... à faire découvrir, à proposer ou à vendre, voici un nouvel espace pour échanger...

Modérateur : Modérateurs

Répondre
Avatar du membre
amandine
Messages : 884
Enregistré le : 05 nov. 2011, 12:13
Contact :

Les Yoga-Sutras de Patanjali à la lumière des premiers commentaires indiens

Message par amandine » 27 nov. 2019, 21:10

Bonsoir,
"Les Yogas-Sutras de Patanjali à la lumière des premiers commentaires indiens"
Voici un livre que je découvre et trouve très intéressant. Il me semble que ça peut vous intéresser.
Ce sont les sutras traduits et commentés par Erik Sablé.
Voici un extrait . Tous les commentaires ne sont pas aussi riches, celui-ci est particulièrement beau..

« 26-En accomplissant samyama sur le soleil, on acquiert la connaissance de l’univers (bhuvana).
Bhuvana est l’ « humanité », l’univers.

Vyasa profite de cet aphorisme pour exposer la cosmologie hindoue.
« Il y a sept mondes. Le monde de la terre (bhu loka) va d’Avichi ( le nadir) au mont Meru et s’étend jusqu’à l’étoile polaire (dhruva ). Le monde de l’espace intermédiaire comprend les planètes, les comètes et les étoiles. Au-delà se trouvent les cinq mondes célestes (svar loka ).
Le troisième monde est celui de Mahendra. Le quatrième celui de Prajapati. Puis viennent les trois mondes de Brahma: celui de Jana, celui de Tapas et celui de Satya.
Au-dessus d’Avichi (le nadir) se trouvent six enfers où renaissent les êtres qui souffrent des existences malheureuses, entraînées par leur existences antérieures. Puis se trouvent sept Patala et la terre de Jambudvipa disposée autour du mont Sumérou, le roi des montagnes, qui est constitué d’or. Ses sommets sur quatre côtés sont faits de matières précieuses: argent, lapis-lazuli, cristal et or.
Cette contrée est entourée d’un immense océan, suivi de sept autres continents, eux aussi, entourés d’océans. Toutes ces terres et ces mers se trouvent au centre d’un oeuf. Cet oeuf lui-même est un minuscule atome semblable à une luciole dans le ciel.
Tous ces univers sont peuplés d’êtres merveilleux: asuras, gandharva, kimnara, yaksa, raksasa, etc…une multitude de dieux et d’hommes.
Les habitants du monde dirigé par le dieu Indra sont doués de pouvoirs extraordinaires, comme celui de devenir petit comme un atome, de vivre la durée d’un kalpa, de réaliser tous leurs désirs seulement en y pensant.
Dans le monde du dieu Prajapati, les êtres se nourrissent de méditation et vivent mille kalpas.
Dans le monde de Brahma, ils ont un pouvoir sur les éléments, une connaissance totale des différents univers et vivent des périodes de temps immenses.
Mais les êtres libérés n’appartiennent pas à ces univers.
Vyasa précise que le yogi peut faire l’expérience de ces multitudes de mondes en pratiquant samyama sur la porte du soleil. Puis, en étendant sa pratique de samyama, sa connaissance de l’univers sera totale. elle ira bien au-delà de la porte du soleil.
Bhoja précise que samyama s’effectue d’abord sur la lumière du soleil, puis sur les sept mondes. Il distingue d’ailleurs cette lumière sensible venant du soleil de celle décrite dans l’aphorisme précédant qui, elle, est intérieure.
Pour Vacaspati Misra, au delà de la porte du soleil signifie au delà du canal d’énergie sushumna, le nadi central qui se trouve dans la colonne vertébrale. »
Avatar du membre
smilo
Messages : 139
Enregistré le : 08 févr. 2018, 11:42

Re: Les Yoga-Sutras de Patanjali à la lumière des premiers commentaires indiens

Message par smilo » 29 nov. 2019, 10:24

Merci amandine :)
Namasté.
"Il n'y a pas de différence entre l'objet perçu et celui qui le perçoit".
Avatar du membre
lorkan739
Messages : 4067
Enregistré le : 07 nov. 2008, 12:07
Localisation : Lambesc (04)

Re: Les Yoga-Sutras de Patanjali à la lumière des premiers commentaires indiens

Message par lorkan739 » 29 nov. 2019, 10:39

Bonjour Amandine,

On se demande bien sur quelles êtres libérées peuvent contenir tous ces univers à l'intérieur d'un fil plus fin qu'un cheveux coupé en mille.

Un extrait de l'Upanishad de Devi...

Je me déploie avec les Rudras et les Vasus,
Avec les Adityas et les Vishvadevas,
Avec Mitra et Varuna, Indra et Agni;
Je les soutiens, ainsi que les deux Ashvins.

Je soutiens Soma, Tvashrti, Pushan et Bagha,
Vishnu au grandes enjambées, Brahma, Prajapati, le Progéniteur.

Au sacrificateur zélé qui offre une oblation
Et presse la boisson de Soma, je confère la fortune;
Je suis celle qui administre l'univers, la Pourvoyeuse de bien-être;
Par dessus tout, je place la protection de l'univers.
ॐ नमः शिवाय
Oṁ namaḥ śivāya
Avatar du membre
amandine
Messages : 884
Enregistré le : 05 nov. 2011, 12:13
Contact :

Re: Les Yoga-Sutras de Patanjali à la lumière des premiers commentaires indiens

Message par amandine » 05 déc. 2019, 14:35

Bonjour à vous.
Merci Lorkan, c'est très beau.
Livre terminé. Il est vraiment bien.
La conférence à la Bellevilloise aussi l'était. ( Elle est sur youtube).
Avatar du membre
HamsaYogiFrance
Messages : 406
Enregistré le : 13 avr. 2011, 11:57
Localisation : Strasbourg

Re: Les Yoga-Sutras de Patanjali à la lumière des premiers commentaires indiens

Message par HamsaYogiFrance » 06 déc. 2019, 16:48

Merci pour ce partage lumineux Amandine ___/|\___
Amandine = Elle qui doit être aimée, la Bien-aimée. Quel nom merveilleux, louanges à Dieu pour cette création, pour toute cette création
🌞
L'humanité, notre religion d'union.
Respirer, notre prière d'union.
Conscience, notre Dieu d'union.
- Yogiraj Siddhanath

http://siddhanath.org/?lang=fr
Prochainement http://www.siddhanath.fr/evenements
Avatar du membre
amandine
Messages : 884
Enregistré le : 05 nov. 2011, 12:13
Contact :

Re: Les Yoga-Sutras de Patanjali à la lumière des premiers commentaires indiens

Message par amandine » 22 avr. 2020, 13:44

J'écris depuis plusieurs années un blog https://vahanasite.wordpress.com/2020/0 ... -du-coeur/
Je vous partage cet article, où il est question du centre du coeur, ça peut vous intéresser et vous donner envie de lire le livre de E.Sablé.
Les commentaires sur cette description de Anahata sont bienvenus . :)



Dans le livre « Les yoga sutra de Patanjali à la lumière des premiers commentaires indiens » Erik Sablé retranscrit les commentaires du roi Bhoja, de Vyasa et de Vacaspati Misra.

On y apprend que le roi Bhoja était un roi philosophe. Il vécut au XIe siècle. Son royaume se situait entre le Rajasthan et le Maharashtra, à une époque de conflits entre petits royaumes.
Il était passionné de philosophie, grand connaisseur du Samkhya, d’esthétique et de médecine.
Il était shivaïte et fit construire 104 temples à Shiva, son dieu. Il était aussi très proche des jaïns de son royaume, les plus grands adeptes de la non violence.
Erik Sablé nous dit qu’il se déguisait pour se promener incognito et connaître les difficultés réelles et les besoins de son peuple.
Il fit réaliser tout un système d’irrigation, et écrivit, ou fit écrire, plusieurs traités de philosophie, poésie, médecine, architecture, etc..
Il laissa des commentaires aux Yoga Sutras, qui offrent un regard beau et subtil sur la philosophie du yoga.
Ici, dans le commentaire aux yoga sutras I,35 et 36, le roi Bhoja décrit subtilement le rayonnement du lotus du coeur.

Les sutras sont :
35- La stabilité des pensées vient aussi en se fixant sur les objets du monde sensible.
36- Ou bien en vivant un état de lumineuse sérénité (vishoka).

Voici ce qu’on peut lire dans le livre d’Erik Sablé:
« Pour Bhoja, la souffrance due aux modifications du mental est évacuée grâce à cette méditation sur la sérénité lumineuse. La stabilité du mental en résulte. Il affirme lui aussi que cet état de luminosité de la psyché se trouve au centre de la caverne intérieure, dans le lotus du coeur, semblable à un « océan de lait ».

Vacaspati Misra, auteur de nombreux commentaires sur les différentes écoles de philosophie hindoue, laissa lui aussi des commentaires au yoga-sutras, le Tattva Vaiçaradhi, au IXe siècle.
Vacaspati reste assez mystérieux, on ne sait que peu de choses sur lui.
On sait qu’il vécut de 900 à 1000 environ, qu’il fut philosophe et chercheur, qu’il était un adepte du Védanta.
Ses commentaires des yoga sutras sont très importants et très subtils, et une belle invitation à la méditation.

Voici ce que retranscrit Erik Sablé de ses commentaires aux sutras I, 35 et 36:
» Vacaspati Misra associe également cette luminosité au rayonnement du lotus du coeur, mais il est plus précis dans la description de ce centre spirituel.
Selon lui, ce lotus à huit pétales est situé au centre de la poitrine, la tête tournée vers le bas. Par l’action, du pranayama, sa tête peut s’orienter vers le haut. Alors, nous pouvons nous concentrer attentivement sur ce point.
Au milieu de ce lotus se trouvent le centre du soleil et la lettre A. C’est le siège de l’état de veille. Au-dessus, il y a le centre de la lune et la lettre U. C’est le siège du sommeil. Au-dessus, se situent le centre du feu et la lettre M. C’est le siège du sommeil profond. Au-dessus, se trouve le plus haut état dont l’essence est l’akasha, le Brahma nada, le son de Brahma et l’état de turiya, l’ultime libération.
Dans le péricarpe du lotus, se trouve le nadi de Brahma qui touche tous les chakras. Au-delà, demeure la sushumna. Ce canal est le lieu où réside le siège de la substance mentale. En fixant son attention sur lui, le yogi acquiert la connaissance de sa psyché.
Finalement, Vacaspati Misra précise que c’est parceque l’essence du « je » est sattvique qu’il y a perception d’un état de luminosité. »

Voici pour nous de beaux supports de réflexion et de méditation.
Répondre