Aghora, Kali et Navaratri

Tantrisme ...
Un mot usité de partout, mis à toutes les sauces. Venez nous parler de vos expériences et idées sur cette voie.

Modérateur : Modérateurs

Répondre
kinaram

Aghora, Kali et Navaratri

Message par kinaram » 09 janv. 2009, 08:05

Aghoreshwar Bhagvan Ram

A propos de Navaratri et de Kali

Traduction de l’hindi par MangalDhan Ramji Baba (Népal)
Traduction de l’anglais par Morgan Vasoni


Quelques mots d’introduction…

Baba Bhagvan Ramji (1937-1992) fut un maître moderne de la tradition aghori. Il est considéré en Inde comme un grand réformateur de cette voie spirituelle. Son but dans le monde consistait en effet à rendre l’Aghora compréhensible et accessible pour le commun des indiens et même des étrangers. La voie Aghor est une tradition secrête hindoue à mi chemin entre la foi des shaivas (adorateurs de Shiva) et des shaktas (adorateurs de la Déesse). C’est le Kinaram baba, disciple de Kaluram, qui inaugura au XVIII siècle huit lignées de renonçants, aux pratiques liées à la mort et aux terres de crémations. L’Aghora est cependant connues dans de nombreuses traditions tantriques sous différents noms, et ce, depuis des millénaires. C’est avant tout selon Bhagvan Ramiji un état de conscience dans lequel de nombreux maîtres de différentes religions ont demeurés et enseignés.

Ces mots sont des enseignements de Baba. Ce dernier ne savait pas écrire. Ils me sont venus par les mains de Baba Shivramji, lors d’une retraite que j’ai effectuée au sein d’Aghor Kuti en sa présence et sa guidance. Je lui ai promis d’en faire la traduction, en espérant que cela puisse intéresser mes lecteurs.

Pour télécharger la suite, cliquez sur http://indetradition.blogspot.com/2009/ ... -kata.html

En espérant vos commentaires

M.
Avatar du membre
Denis
Site Admin
Site Admin
Messages : 13440
Enregistré le : 23 juil. 2004, 19:19
Localisation : Grimaud
Contact :

Re: Aghora, Kali et Navaratri

Message par Denis » 09 janv. 2009, 08:24

Merci pour ton texte, je viens de l'imprimer et le lirai plus tard, je dois partir travailler...

Encore merci !!
Dieu nous donne ce dont il veut qu'on se serve, pour aller vers lui.
Stages Yoga 2018
Retraite Yoga 2018
Avatar du membre
Nadir
Messages : 454
Enregistré le : 13 juin 2008, 09:55
Localisation : Paimpol

Re: Aghora, Kali et Navaratri

Message par Nadir » 09 janv. 2009, 12:42

Namasté Kinaram,

Te revoilà, c'est super de nous faire partager tes rencontres, lectures, coups de coeurs, réflexions, recherches ...
Une question:
Parmi toutes les possibilités, chemins, voies spirituelles, disciplines qui apparaissent et s'ouvrent devant toi, il y en a-t-il un ou une qui " t'attire " plus particulièrement ?

Je te le demande en toute simplicité, car en ce qui me concerne, si un jour que " Mère bénisse ", une " Autorité Sipirituelle avérée " ( Guru, Pandit, Swami, Sannyasin, Yogi , "Yogini", sadhu ...) me disait après une initiation : " Voilà, Tu es maintenant un Shakta " ... Om Shakti Parashakti .
:coeur: :coeur: :coeur:
Qui vivra Vîra ...

Aghora, Aghori ... Je cherche le bouquin de Svoboda ( Ed française) depuis quelques années, introuvable à un prix abordable sur le Net, ( une proposition à 300 Euros :lol: :marteau: :beurk: )

Continues à nous faire partager ces moments merveilleux ...
Cet après-midi, je vais aller acheter une " chemise rouge neuve ", car la semaine prochaine, je vais aller voire Mère au Temple de " Karli ", à St Pierre de la Réunion, et comme le mentionne Baba, je vais essayer d'y aller avec d'autres personnes :)
Celui qui pratique connait. Il devient respecté de moi. Cette connaissance impénétrable à la parole et à la pensée est à obtenir seulement par la pratique.
~ Shiva Samhita ~
kinaram

Re: Aghora, Kali et Navaratri

Message par kinaram » 10 janv. 2009, 14:07

Quel beau message Nadir, le genre de message qui pousse a continuer a partager...
Si tu offres a la Mere divine, ta devotion, tu es un Shakta. On a besoin d'un guru aussi, dans ce cas, c'est Ma-Guru, cette force spirituelle feminine, qui protege et enseigne ceux qui savent l'entendre et la vivre. Si tu crois en Elle, Ma Guru t'enverra quelqu'un, une porte.
L'initiation, ca me parait etre autre chose, plus qu'une "marque" ou une "reconnaissance", c'est avant tout un outil technique pour acceder a differents plans de realite, lies de pret ou de loin a la voie parcourue.

La Bhakti envers la divine Mere, dans toutes ces formes, est une voie tres noble, qui appelle egalement au depouillement cerebral. :o). L'aghora comporte cette bhakti, et bien autre chose egalement.
Les bouquins de Svodoba sont tres accessibles en anglais, on les trouve partout en Inde par exemple. Mais j'en suis revenu un peu...Un peu trop de folklore me semble-t-il...

Bises
Avatar du membre
Nadir
Messages : 454
Enregistré le : 13 juin 2008, 09:55
Localisation : Paimpol

Re: Aghora, Kali et Navaratri

Message par Nadir » 11 janv. 2009, 15:43

Connaîs-tu le Temple de Kamakhya dans l'Assam ? ( Nilachal Hill near Guwahati ou Gauhatî)
Celui qui pratique connait. Il devient respecté de moi. Cette connaissance impénétrable à la parole et à la pensée est à obtenir seulement par la pratique.
~ Shiva Samhita ~
Avatar du membre
prajnaPat
Messages : 719
Enregistré le : 21 oct. 2008, 21:17

Re: Aghora, Kali et Navaratri

Message par prajnaPat » 12 janv. 2009, 10:18

Nadir a écrit :Cet après-midi, je vais aller acheter une " chemise rouge neuve ", car la semaine prochaine, je vais aller voire Mère au Temple de " Karli ", à St Pierre de la Réunion
Les visages de "la Mère" les plus courants sont parvati (la déesse mère), lakshmi (la prospérité, la réussite matérielle, qui donne la sécurité et permet de fonder un foyer; également la beauté, le charme), sarasvati (la déesse de la connaissance pure et des arts) et enfin kali (la mort, la destruction).
Pourquoi aller chercher tout cela dans un temple alors qu'il me semble que tous ces aspects du divin sont présent dans la vie même, partout autour de nous, dans la nature, dans la société ?
Qu'on aille chercher la conscience, le vide médian, le non-maniesté, l'Un suprême, ce genre de choses dans un lieu spirituel je comprend bien, mais shakti ... C'est étrange.
Je ne cherche pas à faire du mauvais esprit - simplement, je crois que je ne comprendrais jamais rien aux religions ... :sad2:

Bon voyage en tout cas Nadir ! :gifle:
l'Immensité
Avatar du membre
Nadir
Messages : 454
Enregistré le : 13 juin 2008, 09:55
Localisation : Paimpol

Re: Aghora, Kali et Navaratri

Message par Nadir » 12 janv. 2009, 12:39

Bonjour PrajnaPat,

En fait ce que tu dis est très " subtil " , pourquoi aller là-bas, alors que tout est ICI et maintenant.
Eternel paradoxe et dilemme ...
Pour être honnête et franc, j'ai le sentiment et la certitude que toute " ma Vie " je serai un enfant, " un fils particulier d' Amma ", et qu'à ce titre je lui dois un minimum de reconnaissance et respect , il se trouve que "dans cette incarnation" pour des motifs encore plus complexes et en partie non-révélés à ce jour, une relation beaucoup plus intime et intense, s'est développé entre " nous " ( l'étude de mon thème astral a " révélé " l'importance et la primordialité du Pouvoir et de la Puissance de la Shakti ...)

Un Hadith du Prophète insiste également sur cet Amour et Dévotion :
" Le Paradis est au pied des Mamans " ...

J'ai l'intuition que l'Ile de la Réunion est une Terre " très Tantrique " ...
40% de la population est d'origine Tamoule ( Descendants d'immigrés de Shudras, dalits, parias ... Puis arrivée de Brahmanes, Swami, prêtres, officiants pour les rîtes et célébrations )
Beaucoup de Temples sont " dédiés " à La Déesse Mère sous différentes manifestations " Karli", Durgâ, Saraswatî, Lakshmî, Parvatî ... Et d'autres encore à la Famille de SHIVA le MahaYogi , Murugan ( Skanda, Subrahmanya ... )

Alors si je vais là-bas, c'est pour voir, sentir, toucher, gouter, chanter, prier, méditer, partager, danser, célébrer, offrir, être dans l'Action, les Activités, étudier, écouter, donner, recevoir, apprendre, m'étonner, rire, pleurer, me baigner, pratiquer, travailler, participer, accomplir, réaliser, " conscientiser " , connaître , fusionner, marcher (sur le Feu :fool2: ), nager, respirer, contempler, suer , sacrifier ...
Célébrer l'Amour Divin de la VIE ...

Merci PrajnatPat pour tes voeux . :thup: :bye:

" Adorer c'est Devenir "
Celui qui pratique connait. Il devient respecté de moi. Cette connaissance impénétrable à la parole et à la pensée est à obtenir seulement par la pratique.
~ Shiva Samhita ~
Avatar du membre
prajnaPat
Messages : 719
Enregistré le : 21 oct. 2008, 21:17

Re: Aghora, Kali et Navaratri

Message par prajnaPat » 12 janv. 2009, 14:50

Bonjour Nadir,
Nadir a écrit :40% de la population est d'origine Tamoule
Oui, j'ai vu ça sous wiki. Il y a pas mal de chinois aussi. C'est étonnant, vu la proximité avec Madagascar, je pensais qu'il n'y avait que des renois et des descendants de colons français.
C'est un peu un carrefour de l'océan indien.
C'est bien pour toi qui n'aime pas les langues étrangères, tu vas pouvoir approcher un shaktisme vivant qui s'exprime en français. Il fallait le trouver !!
Nadir a écrit :" Le Paradis est au pied des Mamans " ...
L'amour maternel, personnellement, je m'en méfie beaucoup. Il est inconditionnel, nourricier, mais les mères ont tendances à voir leurs enfants comme leurs possessions, leurs petits royaumes personnelles, leurs joujoux. C'est parfait pour le nouveau-né qui ne peut pas se débrouiller tout seul et dont il faut constamment s'occuper, mais quand le joujou se met à réclamer son autonomie, à réagir autrement que dans le compte de fée qu'elles s'étaient imaginées, alors cet amour peut devenir une entrave.

Belle analogie avec la nature. Elle est la condition de notre existence, elle nous créé, nous lance dans l'existence, avec ce corps, ses aptitudes et ses limitations, qui nous mettent sur une voie avec laquelle on n'est pas forcément en accord.
Elle nous nourrit, nous donne de l'énergie, nous stimule.
Mais c'est également elle qui nous enchaine ici bas en créant le désir en nous, la jouissance et la souffrance.

Et le jour où l'on veut devenir autonome, la nature nous montre qu'elle est toujours bien présente et nous impose sa loi.

Alors, prendre la position de Shiva qui regarde ça de loin, qui contemple la beauté de shakti, qui jouit d'elle sans y être attaché (quel salaud) me parait être une position bien confortable...

Sommes-nous tellement l'esclave de notre nature ? Est-ce que je ne noircis pas un peu le tableau ? Il semble qu'on puisse également apprendre à domestiquer cette énergie, à la controler un petit peu. Qu'en pensez-vous ?

L'autre solution, c'est de revenir au stade de Shiva/Shakti indifférencié, avant la séparation de la conscience et de l'énergie en faisant monter la kundalini jusqu'au sahasrara, donc autant dire que c'est impossible.
l'Immensité
Avatar du membre
Nadir
Messages : 454
Enregistré le : 13 juin 2008, 09:55
Localisation : Paimpol

Re: Aghora, Kali et Navaratri

Message par Nadir » 12 janv. 2009, 15:57

" Comme dans un pur miroir,
Shiva réalise dans la Shakti
l'expérience de Soi-même . "
- Kulârnava Tantra -

See You 8)
Celui qui pratique connait. Il devient respecté de moi. Cette connaissance impénétrable à la parole et à la pensée est à obtenir seulement par la pratique.
~ Shiva Samhita ~
Morgan
Messages : 833
Enregistré le : 30 oct. 2014, 09:19

Re: Aghora, Kali et Navaratri

Message par Morgan » 27 mars 2015, 21:45

Guru deva! Pouvez-vous s’il vous plaît, me parler de l’importance de la cérémonie de Navaratra et de Kali?
 
Pour le kali yuga, il est dit “kalo Kali, kalo Kali”. La divinité qui préside à cet âge du Kali yuga (notre ère actuelle) est Kali. Kali et Hanuman sont les deux divinités disponibles pour vous, instantanément. Ils sont à vos cotés. Chaque fois que vous les appelez, avec la pureté du coeur, ils se manifestent, même s’ils doivent traverser l’océan, pour être à vos cotés.
 
Dans de nombreuses images, Maa Kali est dépeinte d’une manière particulière. Vous avez probablement vu l’image où elle porte un collier de têtes autour de son cou. Quel est ce collier? C’est l’égo de ses enfants. L’égo avec ses nombreuses têtes et ses nombreux visages. C’est pourquoi je vous encourage à venir à l’autel pour offrir vos fleurs en groupe, et non pas chacun votre tour. Gardez à l’idée que vous venez voir la Mère et que vous êtes tous frères et soeurs. Laissez la vous embrasser en tant qu’un. Autrement, lorsque vous vous approcherez de l’autel, vous vous sentirez comme un bouc solitaire marchant vers le site sacrificiel. Venez en groupe. Vous n’êtes pas inconscients, comme un bouc. Venez avec vos frêres et soeurs et inclinez vous à Ses pieds. Laissez-la vous embrasser tous ensemble. Ne vous sentez pas si important. Kali porte le collier de l’égo autour de son cou. Quand vous avez le sentiment d’être spécial, d’être différent, Kali vous rappelle “Faites attention. Venez comme une sangha, un groupe, comme une famille, comme mes enfants!”. Combien heureuse est la Mère quand tous ses enfants viennent l’embrasser ensemble! Son amour est sans limite.  Mahakali est très douce, mais elle est aussi féroce. Très féroce. Elle est armée d’épées très aiguisées. Son épée est appelée amogh astra, arme indestructible. Elle nous apprend qu’elle réside sous la forme de notre force intérieure et de notre capacité à faire affaire à nos faiblesses, les démons en nous. Vous ne devez pas être compatissants avec ces démons, vos faiblesses. Ne vous justifiez pas d’être ceci en raison de cela. Si vous sentez Sa présence dans votre coeur, sachez que tous Ses attributs, Sa force, Ses armes sont à votre disposition pour affronter vos faiblesses.

Pendant Navaratri, nous fixons la barre très haute. Quand notre esprit est concentré sur de hautes pensées, nous réalisons combien sont insignifiantes les petites choses sur lesquelles nous restons focalisés. Que Mahakali efface vos pensées les plus basses, toutes les ténèbres de votre vie. Elle va les effacer, tout ce que nous avons à faire c’est de lui consacrer un temps propice, non pas du temps à mendier, esquiver ou se dandinner, mais un temps propice. Soyez comme un enfant qui aime tant sa Mère qu’il n’a pas le temps de frapper à sa porte, ni le temps d’attendre, mais qui pousse la porte et qui entre. Puis, viendra le moment où en vous promenant, vous pourrez sentir sa présence dans les arbres, dans les fleurs, dans le son des rires d’enfants. Cela arrive. Vous commencez à la voir partout. Mais vous devez garder votre coeur ouvert. Au moment ou vous vous fermez, cela devient impossible. Garder vos pensées hautes. Merci d’écouter. Si vous étiez présent à votre coeur et votre esprit, je suis sûr que vous auriez saisis ce que la Mère vous a confié. S’il vous plait, acceptez ce qui est bon pour vous et laisser le reste, peu importe d’où cela vient. Cela retournera d’où çà vient.

Navaratri est le festival des neufs jours dediés à la divine Mère. Nous sommes engagés dans une grande contemplation. Si vous en aviez le temps, vous pourriez être capable de comprendre sa véritable nature. Il est écrit dans le Devi Bhagavat (un texte consacré à la Mère divine) que dans un lieu ou des mantras sont répétés des millions de fois et des rituels effectués, l’énergie du lieu s’éveille d’elle même. Le lieu devient la demeure du divin. S’assoir en ce lieu, contempler et expérimenter les vertues, nous permet d’obtenir une connaissance qui est insaisissable pour beaucoup. Accéder à ce moment, qui souvent ne se manifeste qu’au moment du départ de cette terre, nous éveille du rêve de voir untel ou untel comme notre père, notre mère, notre fils, fille...etc. C’est le moment ou nous sommes libérés des liens de nos illusions. C’est seulement après que nos propensions religieuses, nos pratiques, nos prières, portent leurs fruits. Mais si cela ne vient pas à travers la pratique, cette vie devient l’une de notre prison. C’est pour cette raison que nous prions Mahamaya (La Mère divine sous la forme de la Grande Illusion). Oh Mère, c’est toi qui a créé cette illusion et qui peut nous en libérer. Si la Mère vous délivre de vos illusions, les forêts vous apparaitront aussi riches que vos fortunes perdues. Elles apparaitront plus plaisantes et joyeuses que ce que vous croyez avoir perdu. Toutes les peurs que nous gardons sont dues à nos desirs subtils et à nos envies. Nous devenons sans peur (Aghor), sans égo, invariables, et sans conflits intérieurs, seulement après nous nous engageons constamment dans la prière, la contemplation et le japa (répétition d’un mantra) dédiés à la Mère divine, sans tâches dans le cœur et l’esprit. Nous restons absorbés dans nos pratiques avec le but de parvenir à la compagnie de ce moment. Toutes les grandes âmes qui s’engagent elles-mêmes dans ces pratiques rencontrent des troubles et des difficultés. Tous les écarts disparaissent dans ce moment de paix ultime et de joie. Toutes les illusions de la vie dans lesquelles nous nous noyons, les perceptions de notre corps et le sens de cette vie dans le monde, tous ces écarts deviennent dans ce moment, un moment absolu. Dans ce temps rituel, la contemplation du « Grand Inconnu » efface tous les vices de notre vie.

Il y a de nombreuses voies. Il est impossible de toutes les parcourir en même temps, ni de les traverser une par une, car nous ne parviendrons jamais au bout d’une de ses voies. Un chercheur avec une pensée et une perception claire, qui perçoit la nature intérieure du Suprême, voit la forme véritable du divin et de l’énergie (Shakti). Dans ce genre d’état, toutes les voies sont compréhensibles, et le chercheur est capable de les mesurer selon ses propres standards. Contrairement à cela, celui qui n’a pas de vision interieure fait face à la confusion, et son voyage devient très long. En laissant aller l’agitation, l’esprit est capable de percevoir non seulement le présent mais également le passé et l’avenir. Pendant les austerités et les contemplations de Navaratri (neufs nuits), les ténèbres de ces neufs nuits deviennent une sorte de lumière elles même. Au lieu de la peur, il y a l’absence de peur, au lieu du sommeil, il y a la conscience, au lieu de la faiblesse, il y a la force et la détermination. Une vie comme celle-là est digne d’être vécue. Elle emmène le chercheur vers de nouvelles hauteurs. Une arrivée rapide est une bonne chose, mais il est difficile d’obtenir quelque chose en substance si la stabilité n’est pas experimentée. Sans arriver promptement, un chercheur qui bouge consciemment et avec des pas lents et stables obtient quelque chose en substance. Il y a de nombreux yogis et chercheurs qui ont atteint différentes hauteurs mais qui restent incapables d’obtenir quelque chose en substance, en raison de leur instabilité. Si la stabilité n’est pas là, arriver en des lieux spirituels n’a pas tellement de signification, et cela se transforme en gaspillage.

Si vous souhaitez vous familiariser avec les attributs de Shakti, dévotion, simplicité, vous devrez patiemment enfiler votre nature comme des perles sur un collier, afin de suivre l’essence de ces attributs. Nous nous concentrons sur celle que nous appelons Mère. Il y a la mère terrestre, et il y a la mère céleste. La mère terrestre a le coeur large, si large qu’elle souffre pour vous. La mère céleste nous protège dans le monde, également dans le monde au delà. Ayez du respect pour la mère céleste et soyez ses dévots. En lui rendant un culte, nous rendons un culte à la force vitale. Si vous avez une véritable dévotion et confiance, cela vous conduira sur le juste chemin. Nous vouons un culte, contemplons et méditons sur la nature de la Mère suprême, de même, Elle ressent de la dévotion pour nous et nous contemple, et attend patiemment le moment ou nous nous imprégnerons de ses attributs, prêts à la rencontrer. C’est notre malheur qu’en nous engageant dans des actes insignifiants, nous continuons à vivre dans les ténèbres. C’est la raison pour laquelle dans cette vie, en ignorant le présent, nous contemplons et rendons un culte au passé. En négligeant le présent, l’avenir apparait très sombre. Le jour ou nous commencerons à nous voir dans le présent, nous commencerons à voir la Mère suprême, sa nature et nous deviendrons capables de résider en sa compagnie. C’est le plus grand des cultes. Ce n’est pas uniquement le Manas puja (le rituel mental), c’est l’ensemble du rituel. Sans cela, notre vie passe sans être remplie. Notre vie est courte et emplie d’étroitesse. Nous devrons abandonner notre etroitesse en cultivant notre compassion envers nous même et envers les autres. Avec cette pratique, nous sommes capables de tout obtenir ; nous devenons un avec le rituel, la dévotion, la méditation dans sa forme véritable. Il est difficile de tourner notre esprit vers l’intérieur. Dans état introspectif, tout est possible. Cet état s’obtient uniquement dans le corps humain. Dans cet état, toutes les voies spirituelles se rassemblent autour de vous. Il n’y a plus besoin pour vous de les parcourir ou d’être à leurs cotés. Vous devenez comme un point de repère en vous même et toutes les voies et les chemins vous traversent. Ceci est un attribut de Shakti, et est en réalité Shakti elle-même. Tous les différents aspects de Shakti auxquels nous rendons culte ici, ou en d’autres lieux sous différents noms, sont une même voie. Shakti est priée en tant que Maha kali, Celle qui efface les ténèbres, Maha Laxmi, Celle qui donne l’opulence, Maha Saraswati, Celle qui donne la sagesse. C’est la même Shakti (énergie) qui imprègne tous les êtres divins des différentes traditions. Ceux qui sont imprégnés de cette énergie sont emplis de respect et de louanges et en parlent en la contemplant. Autrement, en etant influencés par les différentes idéologies et les différents chemins, en regardant de prêt, nous y voyons des dissemblances. Aussi longtemps que nous persistons à faire la promotion de ces différences, nous sommes incapables de saisir la véritable signification d’un mantra, d’un culte, d’une méditation ou d’une pratique comme un tout. Nous sommes incapables de saisir ce que nous avons accomplis et notre nature de simplicité. Toutes ces choses sont apprises et accomplis par la compagnie des sages et des saints, en voyant en eux, notre propre nature de simplicité. Ce que nous appelons dieu, déesse ou divin est directement relié à notre attitude. Il est dit « Bhave vidyate Devah » (la divinité réside dans notre attitude). Là ou il y a une attitude dévotionnelle, il y a divinité. Là ou il y a un manque de dévotion, il y a un vide spirituel. Dans cet état de privation, la personne continue à errer inutilement et sa vie n’a pas de sens. Quel est la préoccupation d’un être humain ordinaire aujourd’hui ? Il consomme pour vivre et travaille pour subvenir à ses besoins. Pendant ces préoccupations, les moments ou nous consacrons du temps à la méditation, à la contemplation du « Grand Inconnu », en essayant de trouver l’harmonie entre notre nature et celle du Suprême, sont des moments plein de sens. En realité, c’est notre réel devoir et notre vertue suprême, c’est le culte des temps modernes. Les êtres humains ont une tendance à thésauriser, et c’est l’une des raisons de notre malheur. En raison de cela, pendant Navaratri, en répétant vos mantras, offrez tout au divin et ayez l’attitude mentale d’offrir également vos mérites gagnés ainsi. Quelque soit le mérite obtenu par ces actions, vous l’offrez aussi au divin. Ce genre d’actions vérifie les paroles : « tina guna, tin siddhi trina sam tyaagi, so jaanahu waha param viraagi » (celui qui renonce aux trois qualités et aux trois accomplissements, comme des morceaux de paille, celui-la est un vrai renonçant).

Le divin a bien plus foi en nous que nous avons foi en lui. La foi que l’on accorde à une divinité ou au Guru, c’est la foi qu’ils ont en nous. Cette foi est Saraswati (la déesse de l’apprentissage), un autre aspect de la déesse. Vous êtes incapables d’avoir tout le temps la foi. Vous devez parfois vous trouver avec peu de foi. Ce sont les moments ou la divinité s’est retirée de vous. Ainsi, quand la foi vous habite, vous devriez considérer que la divinité est descendue sur vous. Quand la dévotion émerge de l’intérieur, vous devriez vous considérer en union avec le divin. A ces moments, tous les cultes que vous rendez ne sont dediés à autre chose qu’à vous même. Tous les actes rituels devraient être vus comme si vous les accomplissiez pour vous satisfaire. Quand la désillusion, l’envie, la colère descendent sur vous, la foi et la dévotion disparaissent instantanément. La foi et la dévotion que vous avez n’est rien d’autre que les attributs de la Mère divine. Si vous pouviez vous concentrer sur cela continuellement, vous pourriez être capable de percevoir la présence de la Mère divine en vous. Votre coeur l’exprimera et votre esprit l’acceptera. Comme penser à un fruit acide fait saliver, en se remémorant le divin, une joie sans fin s’installe en nous. Quoique j’ai pu partager aujourd’hui avec vous, vous ne le saisirerez que si votre esprit est propre. Sans une bonne psyché, rien ne peut être réalisé. Quand votre psyché est claire et propre, vous pouvez créer plein de choses, vous êtes capable d’accomplir deux choses : swarth (les nécessités du moi) et paramartha (Les hauts bienfaits).

Aghoreshwar Bhagvan Ram
Avatar du membre
ava:
Messages : 947
Enregistré le : 23 sept. 2013, 16:23

Re: Aghora, Kali et Navaratri

Message par ava: » 27 mars 2015, 23:13

Merci Morgan :)

pour ce texte et toute l'énergie que tu nous offres.
Avatar du membre
micka
Messages : 415
Enregistré le : 24 févr. 2012, 13:22

Re: Aghora, Kali et Navaratri

Message par micka » 28 mars 2015, 07:49

Merci Morgan pour le texto perso :)
Morgan
Messages : 833
Enregistré le : 30 oct. 2014, 09:19

Re: Aghora, Kali et Navaratri

Message par Morgan » 28 mars 2015, 12:19

Çà fait 6 ans que j'ai traduit ce texte et je trouve qu'il reste toujours autant d'actualité. Le relire me donne de la foi et de la force.
Aghoreshwar était vraiment un grand siddha.
Ses enseignements sont très épurés, et au sujet de la voie aghori, c'est ce qu'il faut pour en parler.
Afin de ne pas se perdre dans les images et mystifications.
Rester dans l'essentiel.

Je pense que ce texte peut être une source d'inspiration peu importe la tradition de chacun. Il montre l'objet du travail, et le processus. Et il parle de l'attitude à avoir.
Et c'est dégagé des aspects occultes spectaculaires, bien qu'ils puissent se produire.

Il y a d'autres aspects à décrire au sujet de navaratri, notamment qu'il existe "plusieurs" manières de le vivre, qui se chevauche selon les circonstances, le point de vue du combattant, celui du combattu, et du combat, on pourrait dire.

On fête également Ram Lila pendant la Navaratri de Printemps. Ram Lila est l'histoire de Ram, Sita et Ravan. Ravan emprisonne Sita dans son palais et Ram part la délivrer en compagnie de Hanuman et Lakshman. L'issue consiste en la mort de Ravan, que l'on fête en "brûlant" son effigie, l'idole. On dit que les dernières paroles de Ravan c'est "Jay Ram".

Ces histoires représentent le processus énergétique de baratte interne de l'énergie, et de son ascension et son travail de purification, à travers les nadis et les chakkra.
Vous verrez pourquoi j'ai placé des tableaux représentant des passages de l'histoire : dont le moment où des singes construisent le pont qui permettra à l'armée de Ram de pénétrer Lanka, l'île ou réside Ravan, et une image où Durga est représentée avec Hanuman et Bhairava, qui sont les deux facettes du gardien à l'entrée du temple intérieur, le temple intérieur étant dans le corps-esprit.

J'ai commencé à écrire un livre sur les aghoris avec mon guru, qui traite notamment des dashamahavidya. Cela fait des années que j'expérimente ce que j'avais commencé à écrire.
Cette connaissance est si vaste, qu'il est difficile d'en parler et de la résumer en quelques concepts.
" Comme dans un pur miroir,
Shiva réalise dans la Shakti
l'expérience de Soi-même. "
- Kulârnava Tantra -
Nadir si tu nous lis à un moment, pensées pour toi!
Avatar du membre
ava:
Messages : 947
Enregistré le : 23 sept. 2013, 16:23

Re: Aghora, Kali et Navaratri

Message par ava: » 28 mars 2015, 17:34

Merci Morgan :)

Oui ! les images que tu as postées dans le sujet « Navaratri »

Lien: Forum / Navaratri
Morgan a écrit :Ram Lila est l'histoire de Ram, Sita et Ravan. Ravan emprisonne Sita dans son palais et Ram part la délivrer en compagnie de Hanuman et Lakshman (…)
(…) le moment où des singes construisent le pont qui permettra à l'armée de Ram de pénétrer Lanka, l'île ou réside Ravan (…)
Pour la petite histoire, le pont de Rama est nommé aussi Pont d’Adam :wink:
(il est constitué de bancs de sable s'étirant entre l'Inde et le Sri Lanka)
http://fr.wikipedia.org/wiki/Pont_d%27Adam

Image


Ce combat et cette libération vécus dans le mythe, peuvent être vécus dans la vie réelle, et dans la vie intérieure.
(… si je comprends bien)

Sur les pierres formant le pont, Hanuman écrit Rama: राम
(ces pierres portant cette inscription me font penser à un immense mala de mantra)
Fichiers joints
Ram-Hanuman-Lakshman-pont-Ravan-Sita-liberation.jpg
Ram-Hanuman-Lakshman-pont-Ravan-Sita-liberation.jpg (116.14 Kio) Vu 1867 fois
Avatar du membre
amandine
Messages : 840
Enregistré le : 05 nov. 2011, 12:13
Contact :

Re: Aghora, Kali et Navaratri

Message par amandine » 28 mars 2015, 19:39

j'ai mis de côté ce texte Morgan, pour pouvoir le relire. merci.

merci Ava, du coup j'ai mieux regardé le pont que je n'avais presque pas vu.
Avatar du membre
Regard
Messages : 984
Enregistré le : 13 mai 2014, 21:52

Re: Aghora, Kali et Navaratri

Message par Regard » 28 mars 2015, 22:28

Merci Morgan pour ce texte exellent.
Sois le changement que tu veux voir dans le monde. Gandhi
Avatar du membre
lorkan739
Messages : 3805
Enregistré le : 07 nov. 2008, 12:07
Localisation : Lambesc (04)

Re: Aghora, Kali et Navaratri

Message par lorkan739 » 29 mars 2015, 12:08

Ce pont qu'il existe entre la mère terrestre et la mère céleste est si grand. A cause ou grâce à la richesse des expériences vécues ici bas il y a un instant où l'on demande à être protéger afin que le temps de continuer nous soit accordé. Je suis toujours à peine rassuré par la douceur de la réponse. Une réponse qui ne trouve son équivalence que dans les mots réconfortant qu'une mère pourrait offrir à son bébé...
Om
Avatar du membre
Regard
Messages : 984
Enregistré le : 13 mai 2014, 21:52

Re: Aghora, Kali et Navaratri

Message par Regard » 29 mars 2015, 12:29

Les très jeunes enfants n'ont pas de notions d'un moi. Pour eux il n'y a qu'une chose, ils font un avec tout, mais n'en sont pas conscient.
Ensuite le cerveau va créer une notion du moi différent et séparer de ce qui l'entoure. Ceci affin d'élaborer une intéraction sociale.
Toute notre vie cette notion du moi va s'élargir, a nos proches, à notre communauté/pays/culture..., a l'espèce humaine, au vivant, à la terre, à tout se qui est l'univers connu, puis à l'inconnu....
Nous allons retrouver notre état primordiale, celui que vie le bébé, mais de façon consciente cette fois ci.

Comme si nous étions une graine de conscience qui germe lentement dans notre corps physique pour peut être élargir encore et encore les frontières du possible et de la création dans un mariage fou et passionné à l'énergie.
Sois le changement que tu veux voir dans le monde. Gandhi
Morgan
Messages : 833
Enregistré le : 30 oct. 2014, 09:19

Re: Aghora, Kali et Navaratri

Message par Morgan » 29 mars 2015, 13:11

brillant Regard :).
Et je suis heureux que ces paroles t'inspirent Lorkan.
Pour faire le "pont" avec un autre sujet, sahaj, on appelait Aghoreshwar Bhgavan Ram "avadhuta". :)
MuadDib
Messages : 1968
Enregistré le : 19 mai 2012, 16:53
Localisation : u.know.no.no
Contact :

Re: Aghora, Kali et Navaratri

Message par MuadDib » 30 mars 2015, 02:09

aaa
ॐ नमो नारायण
Morgan
Messages : 833
Enregistré le : 30 oct. 2014, 09:19

Re: Aghora, Kali et Navaratri

Message par Morgan » 30 mars 2015, 09:41

Ceci :
Dans un sens, ton "notre" est une identification/endoctrinement de plus, plus ou moins biaisée
Explique cela :
l'unité avec tout me semble, dans ce cas, quelque peu prématuré comme terme
Il y a donc du travail à faire...

Avant de mettre l'électricité dans une maison, on construit déjà la maison.

Mais on ne parle pas d'enfants là, mais de toi.

Parce qu'il faut bien à un moment reconnaître que ce qu'on dit parle de nous même.

Il y a un moment, çà tourne à vide, alors mieux vaut laisser un arbre redevenir un arbre comme on dit.
Avatar du membre
Regard
Messages : 984
Enregistré le : 13 mai 2014, 21:52

Re: Aghora, Kali et Navaratri

Message par Regard » 30 mars 2015, 09:44

MuadDib a écrit :Regard a écrit:
Les très jeunes enfants n'ont pas de notions d'un moi. Pour eux il n'y a qu'une chose, ils font un avec tout, mais n'en sont pas conscient.
Ce qui pose un léger soucis technique, disons quand il peut arriver que les bambins en question souffrent, ou se fassent tuer ... l'unité avec tout me semble, dans ce cas, quelque peu prématuré comme terme, ou limité à une seule perception, et encore, du seul environnement immédiat.
Je vois, on y est pas encore. C'est pas grave. T'es quand même un cas à part Muad, et ça c'est précieux. :)
Sois le changement que tu veux voir dans le monde. Gandhi
Morgan
Messages : 833
Enregistré le : 30 oct. 2014, 09:19

Re: Aghora, Kali et Navaratri

Message par Morgan » 30 mars 2015, 10:13





Et un joyeux anniversaire à Will Freed :)
Avatar du membre
lorkan739
Messages : 3805
Enregistré le : 07 nov. 2008, 12:07
Localisation : Lambesc (04)

Re: Aghora, Kali et Navaratri

Message par lorkan739 » 31 mars 2015, 18:44

T'as pas les mêmes en Français ? Je ne comprends pas l'Anglais. Désolé...

REGARD Trop beau ! :cryhappy:

Et bienvenue à Troll...
Om
Répondre