Le Tantrisme selon Pierre Feuga

Tantrisme ...
Un mot usité de partout, mis à toutes les sauces. Venez nous parler de vos expériences et idées sur cette voie.

Modérateur : Modérateurs

Répondre
Avatar du membre
lorkan739
Messages : 4417
Enregistré le : 07 nov. 2008, 12:07

Le Tantrisme selon Pierre Feuga

Message par lorkan739 » 17 nov. 2019, 16:39

En réalité, le tantrisme reste bien actuel, bien vivant mais caché, comme il le fut toujours, dans ses aspects les plus subtils. Il existe encore en Inde ou dans les régions himalayennes ou dans d'autres pays d'Asie (voir d'autres continents) des hommes et des femmes initiés aux pratiques que j'ai décrites et à d'autres plus secrètes. Mais, généralement, ils ne font pas beaucoup de tapage ; ils ne recherchent pas un grand nombre d'élèves (certains même n'en désirent aucun) ; on ne voit pas leur photo dans les magazines ni sur les écrans de télévision; ils abandonnent le terrain avec indifférence aux yogin de pacotille et autres bateleur spirituels. Ces véritables adeptes, ces "héros" sans gloire facile existent encore(on n'en saurait douter) mais il faut mériter leur rencontre et, de plus, être capable de les reconnaître quand on arrive en leur présence. Car un humour providentiel fait que souvent les vrais maîtres de l'énergie, les authentiques détenteurs de "pouvoirs"- s'il faut parler de "pouvoirs", ce qui n'est que l'écorce de l'arbre sont des êtres discrets, si discrets qu'on ne les remarque pas ou qu'on les prends pour autre chose que ce qu'ils sont. Qu'ils habitent une grotte, un hameau perdu, une forêt, une vallée ou une grande ville populeuse, qu'ils soient nomades ou sédentaires, qu'ils vivent dans l'aisance ou dans la pauvreté ne changent rien au fond. Même entourés, ils sont toujours seuls. Même seuls, ils sont toujours reliés.
La fonction de tels êtres demeurent mystérieuse, et il est probable que si on leur demandait de la définir ils répondraient par le silence ou des paroles convenues. "Spiritualiser le corps", "corporifier l'esprit" : ces expressions alchimiques que l'on a déjà citées ne s'adaptent pourtant pas trop mal au travail tantrique, à la mission que peuvent assumer, à des niveaux divers, les hommes et les femmes dont nous parlons. Ce mariage, qu'ils ont vécu dans leur âme et leur corps, entre Shiva et Shakti, entre upâya et prajnâ, ils peuvent aussi le voir à l'œuvre dans la nature, ils peuvent le retrouver dans chaque geste quotidien, dans la brisure de chaque instant. Cette Kundalini qui a laissé sa trace de feu en eux mêmes se déploie également dans l'espace entier. Car la réalisation tantrique est totale, globale, indivise. Elle est dedans et dehors, ici et là-bas. Elle n'exclut rien, peut coexister avec n'importe quelle forme de vie sociale, avec une mentalité poétique ou scientifique, avec le magique et le rationnel, le religieux ou le profane. Elle traverse tout et se rit des contradictions.

Se demander par conséquent si le tantrisme a un avenir revient à se demander si l'humanité à un avenir : cela non seulement parce que les Tantras eux-mêmes ont affirmé avec force qu'ils étaient destinés aux hommes des derniers temps, c'est à dire à la fin du cycle humain actuel ; mais surtout parce que, tant qu'il restera une femme ou un homme doués de conscience et d'énergie, non résigné au minimalisme spirituel ambiant, le tantrisme dût-il changer de nom demeurera présent ou, disons mieux, "possible". En tant que voie de réintégration, en tant que méthode de libération, il peut même survivre à l'écroulement de toutes les religions, à la déliquescence de toutes les valeurs traditionnelles, du moins si le fil initiatique ne se rompt pas définitivement et s'il subsiste quelques êtres capable de conserver et de transmettre ce "diamant". Le fait qu'il se soit lié historiquement à l'hindouisme et au bouddhisme n'est certes pas négligeable, mais l'on pourrait imaginer que demain l'esprit tantrique, esprit d'expérimentation plus que de speculation et de foi, adopterait d'autres formes, nouerait d'autres alliance, pour épouser les rythmes d'un temps nouveau et pour sauver l'essentiel.

Ce ne sont là que projections, anticipations et le tantrisme, on l'a vu, ne quitte jamais le présent. Ce n'est même pas que, pour lui, seul le présent importe; c'est surtout que seul le présent existe. Cette certitude est liée à l'Éveil dans la perspective duquel toutes les pratiques tantriques sont ordonnées. Ceux qui oublient ce but final se fourvoit dans le détail, compliqué à loisir, des rites et disciplines. Ils tombent dans le piège tendus par les Anciens pour protéger la simplicité du mystère. Gonflés de sciences annexes, ils s'égarent et égarent d'autres êtres qui les suivent. Ils assurent tout à la fois la publicité du tantrisme et son discrédit, servent à attirer les uns et repousser les autres, à éprouver les meilleurs qui finiront, mais aux prix de quelles blessures, par trouver leur chemin dans ce palais de mirage.

Puissent donc les dernière lignes de ce livre redonner courage à ceux que menacerait d'accabler la vision de ce monde crépusculaire, si étrangement conforme à la description qu'en ont faite les Puranas et les Tantras : monde déchu, partagé entre la domination la plus cynique de l'argent, le triomphe de la cérébralité la plus froide, la perte de la sensibilité humaine la plus élémentaire, la décomposition résignée ou le durcissement fanatique des vieilles religions, les diableries des uns et l'effrayantes crédulité des autres, les incessants hommages rendus à la veulerie et la bassesse. Les Tantras ont enseignés que nul ne peut changer le monde s'il n'est d'abord changé lui même de fond en comble, s'il n'est devenu le maître de son corps, de son âme, de sa pensée ; s'il n'a résolu ses propres conflits, dépassé ses propres petitesses, accordé en lui, d'une main ferme et délicate, le masculin et le féminin, le haut et le profond, le connaître et l'aimer. Si tard qu'il soit, peut être le chemin reste encore discernable et ouvert pour celui, pour elle qui a la vue perçante et le pas léger.

Décembre 1991- février 1994
Afin de guider l'âme, hors de cette prison, vers l'Unique...
Avatar du membre
lorkan739
Messages : 4417
Enregistré le : 07 nov. 2008, 12:07

Re: Le Tantrisme selon Pierre Feuga

Message par lorkan739 » 19 nov. 2019, 13:10

OK, juste un mot alors pour rendre hommage au Monsieur qui qualifiait lui-même le Vijnana Bhairava Tantra comme :
"un des livres les plus débordant de sève et de saveur que nous ait offert l'Inde'

58. La bouche largement ouverte, tenant la langue au centre, si l'on fixe la conscience sur ce centre en récitant mentalement le son HA, on va se fondre dans la paix.

Cette mudrâ est quelquefois appelé chakitâ-mudra : mudrâ de l'étonnement, voire de l'émerveillement. La bouche s'ouvre si largement que l'on ne peut plus respirer n'y crier. La langue ne touchant plus le palais, le seul son que l'on pourrait émettre serait l'aspiré HA, jusqu'à l'arrêt brusque du souffle. HA est le dernier des phonèmes issus de A (l'anuttara, le "sans-égal), première lettre de l'alphabet et, par conséquent, symbole de Shiva). HA exprime l'énergie pure. Si l'on adjoint à ces deux lettres extrêmes le" point" (bindu ) M, on obtient le grand mantra AHAM le JE absolu, qui renferme les trois aspects de la Réalité que sont Shiva, la Shakti et l'individu ou M. La connaissance de ces trois aspects, rappelons-le, constitue l'essence de la tradition shivaïte du Cachemire, appelé Trika.
Afin de guider l'âme, hors de cette prison, vers l'Unique...
Thaligo
Messages : 148
Enregistré le : 10 juin 2020, 21:53

Re: Le Tantrisme selon Pierre Feuga

Message par Thaligo » 13 mai 2021, 18:18

Le tantrisme est à la fois une courant religieux et une voie philosophique.

Dominer et maîtriser ses instincts primaires pour retrouver son pouvoir créateur, en s'éloignant de la perversion, du désir immodéré.

D'Agehananda Bharati, "ce qui distingue le tantrisme d'autres enseignements bouddhistes et hindouistes, c'est l'accent systématique qu'il porte sur l'identité de l'absolu (paramârtha) et du monde phénoménal (vyavahâra) lorsque celui-ci est filtré par l'expérience de l'adoration (sâdhanâ).
En rejetant le système des castes, il incarnait une transformation des valeurs.
Il céllébrait le corps, perçu comme un microcosme de l'univers.

Et signait aussi une redécouverte du mystère de la Femme en donnant un rang prédominant à la Grande Déesse.

Et d'après Jung, qui définit sa compréhension psychologique du yoga tantrique par les termes:
"La philosophie indienne est en son fond une interprétation de l'état spécifique du non-moi, lequel si autonome soit-il par rapport à nous influence notre psychologie personnelle. Pour cette philosophie, l'objectif du développement humain consiste à approcher et à établir une connexion entre la nature particulière du non-moi et celle du moi conscient. Aussi le yoga du tantra permet-il une représentation de la condition et des phases de développement distinctive de cette impersonnalité, en ce qu'il suscite par lui-même et à sa façon propre - la lumière d'une conscience suprapersonnelle supérieure."
Largiri vis mihi meum ut adiuvem te.
Avatar du membre
Denis
Site Admin
Site Admin
Messages : 14385
Enregistré le : 23 juil. 2004, 19:19

Re: Le Tantrisme selon Pierre Feuga

Message par Denis » 14 mai 2021, 10:48

J'ai relu le message de Pierre Feuga...
Ha j'aurai bien aimé le rencontrer, quoi qu'il ne soit pas très loin...
C'est très clair, vraiment net !
Puissent donc les dernière lignes de ce livre redonner courage à ceux que menacerait d'accabler la vision de ce monde crépusculaire, si étrangement conforme à la description qu'en ont faite les Puranas et les Tantras : monde déchu, partagé entre la domination la plus cynique de l'argent, le triomphe de la cérébralité la plus froide, la perte de la sensibilité humaine la plus élémentaire, la décomposition résignée ou le durcissement fanatique des vieilles religions, les diableries des uns et l'effrayantes crédulité des autres, les incessants hommages rendus à la veulerie et la bassesse. Les Tantras ont enseignés que nul ne peut changer le monde s'il n'est d'abord changé lui même de fond en comble, s'il n'est devenu le maître de son corps, de son âme, de sa pensée ; s'il n'a résolu ses propres conflits, dépassé ses propres petitesses, accordé en lui, d'une main ferme et délicate, le masculin et le féminin, le haut et le profond, le connaître et l'aimer. Si tard qu'il soit, peut être le chemin reste encore discernable et ouvert pour celui, pour elle qui a la vue perçante et le pas léger.
Décembre 1991- février 1994
Personnellement j'ai beaucoup plus de mal avec Jung...
Jung a eu la chance de rencontrer Sir Woodroff, qui a écrit un grand nombre de livres sur le tantrisme en Anglais sous le pseudo de "Avalon"...
Notamment "La puissance du Serpent" traduit en français que je conseille à tout le monde...
Il semble que cette rencontre fut le moment de séparation, ou l'évènement, qui a créé la scission entre Freud et Jung.
Pour autant après avoir parcouru le livre de Jung "Psychologie et kundalini" je dois avouer que j'ai eu la nette sensation que Yung parlait d'une chose qu'il n'a jamais rencontré réellement, le livre est bourré d'erreur, de visions plus ou moins psychologique...
Il y a comme une inversion des rôles...
La psychologie est sous l'emprise de l'énergie et du dérèglement des centre d'énergie (chakras) et Nadi dans le corps.
En rien elle gouverne la kundalini !
Mais les occidentaux ont mis en avant le mental, l'intellect, en tentant de rendre cet organe bien plus important que l'Esprit...
J'ai été très étonné de lire cette chose sur le site du Carmel de Sainte Thérèse d'Avila mais qui trahi bien l'ignorance et l'option "politique occidentale" :
Ce que Thérèse entend par méditation. Il y aurait une confusion à utiliser ce terme dans la culture chrétienne selon son acception orientale. La méditation vise alors à arrêter toute action du mental. En occident chrétien, la méditation est plutôt une pensée, une réflexion profonde sur un sujet donné. C’est une application de la pensée, de la mémoire, de l’imagination, de l’intelligence pour comprendre et approfondir un aspect :
C'est vraiment balo de lire cela encore de nos jours et cela trahi la non pratique de la méditation et de la rencontre de l'Esprit...

Je ressens aussi chez Yung le manque de l'étage fondamental de l'Inde, du tantrisme qui est la ferveur et l'amour inconditionnel du Divin...
Il parle de Conscience de "la lumière d'une conscience suprapersonnelle supérieure." mais non, pour moi il passe à coté et rate la cible !
La lumière d'une conscience suprapersonnelle supérieure, n'a plus rien de personnelle, ni de supra personnelle qui attache encore la Conscience à une personne, à un personnage.
C'est comme dire que l'âme est immortelle à la place de Eternelle, dans un cas la mort est encore possible dans l'autre elle n'existe simplement pas...
La Conscience anime et passe à travers la personne, comme l'émission radio passe à travers le poste de radio, elle n'appartient pas au poste, elle n'est en rien liée à lui et il serait incongru de dire que l'émission radio est une émission suprapersonnelle du poste de radio...
Non, au mieux le post de radio arrive à émettre plus ou moins bien l'émission à travers ses caractéristiques électronique (physique et énergétique) mais rien de plus et si le poste pouvait se transcender, à un moment il laisserait l'émission passer à travers lui sans la modifier et la limiter par ses caractéristiques, il disparaitrait...
Cette expérience de l'absolu ne me semble pas vécu par Yung...
Dieu nous donne ce dont il veut qu'on se serve, pour aller vers lui.
Cours de Yoga en live et étude de textes en live avec zoom
Olivier F
Messages : 46
Enregistré le : 28 juin 2011, 22:07

Re: Le Tantrisme selon Pierre Feuga

Message par Olivier F » 05 sept. 2023, 00:50

Bonjour à tous,

Cela faisait lontemps...ou pas...le temps est il ?

Je suis touché de voir qu'on parle encore de mon papa et de son oeuvre. Il était un homme sincère et humble de son savoir. Epiurien aussi. Il ne voyait aucune contradiction dans ses stages avec le fait de faire de bon dinners. Néanmoins il avait un pincement au coeur relatif à sa vocation d'écrivain. Rien à voir avec l'éveil mais plutôt avec mon grand père. J'avais essayé de lui faire comprendre quand il était malade...que ses écrits étaient aimés...Bon je sais qu'il est parti tranquile...

Allez je ne suis pas là pour me lamenter mais j'ai quand même une histoire à vous partager. Pierre est décédé d'une tumeur au cerveau. Au début de sa maladie quand il a eu des problèmes de mémoire j'avais essayé de lui faire prendre concience qu'il pouvait être malade. Et dans un élan de fierté il avait répondu que ce n'était pas possible pour un intélctuel comme lui. Je lui avais répondu que son ami intime et professeur de sanskrit Patrick le Bail (un homme remarquable que j'avais rencontré, à qui je dois probablement d'avoir été conçu et probablement un des plus grands sanskritistes français) était décédé de la maladie d'Alzeimer. Pierre a écrit quelque part cette réflexion sublime que Patrick, homme qui avait su tellement, était peut être allé tout au bout de la route spirituelle en ne sachant plus rien. Y compris qu'il avait su le sanskrit.

Nonobstant sachez que Pierre jusqu'au fait de sa vie n'avait rien perdu des capacités de son cerveau.

Bien à vous tous et merci pour lui
Avatar du membre
Denis
Site Admin
Site Admin
Messages : 14385
Enregistré le : 23 juil. 2004, 19:19

Re: Le Tantrisme selon Pierre Feuga

Message par Denis » 06 sept. 2023, 15:34

Bonjour Olivier,

C'est une joie que de te lire sur le forum !
C'est assez étonnant, j'ai eu une tumeur de 4 cm dans les méninges, opérées en 2019 et aujourd'hui tout va bien...

J'ai toujours beaucoup aimé les livres de ton père, sa sincérité et son intention ont toujours été claires...

Fais-tu du Yoga toi aussi ?

Au plaisir de te lire !
Dieu nous donne ce dont il veut qu'on se serve, pour aller vers lui.
Cours de Yoga en live et étude de textes en live avec zoom
Olivier F
Messages : 46
Enregistré le : 28 juin 2011, 22:07

Re: Le Tantrisme selon Pierre Feuga

Message par Olivier F » 08 sept. 2023, 19:40

Bonjour Denis,

J'ai fait à 18 ans un an de yoga avec mon père. Mais j'étais surement trop jeune, trop impatient. Aujourd'hui, à 40 ans, je ne pratique guère plus "physiquement". Mais je lis ce qui est à ma portée. Je ne saurais pas lire pas exemple un upanishad ou un tantra. Mais j'aime les textes spirituels. Je ne crois pas aux dogmes. Généralement plus on essaye de me convaincre mois j'écoute.

NB : s'agissant des tumeurs dans la caboche il en existe toute sorte de la plus bénine à la plus maligne. Les pires étant les invasives car il est impossible de faire une exérèse complète et que la reprise de leur extension est quasi certaine.
Avatar du membre
lorkan739
Messages : 4417
Enregistré le : 07 nov. 2008, 12:07

Re: Le Tantrisme selon Pierre Feuga

Message par lorkan739 » 10 sept. 2023, 13:09

Afin de guider l'âme, hors de cette prison, vers l'Unique...
Avatar du membre
lorkan739
Messages : 4417
Enregistré le : 07 nov. 2008, 12:07

Re: Le Tantrisme selon Pierre Feuga

Message par lorkan739 » 04 déc. 2023, 21:37

Ces véritables adeptes, ces "héros" sans gloire facile existent encore(on n'en saurait douter) mais il faut mériter leur rencontre et, de plus, être capable de les reconnaître quand on arrive en leur présence. Car un humour providentiel fait que souvent les vrais maîtres de l'énergie, les authentiques détenteurs de "pouvoirs"- s'il faut parler de "pouvoirs", ce qui n'est que l'écorce de l'arbre sont des êtres discrets, si discrets qu'on ne les remarque pas ou qu'on les prends pour autre chose que ce qu'ils sont. Qu'ils habitent une grotte, un hameau perdu, une forêt, une vallée ou une grande ville populeuse, qu'ils soient nomades ou sédentaires, qu'ils vivent dans l'aisance ou dans la pauvreté ne changent rien au fond. Même entourés, ils sont toujours seuls. Même seuls, ils sont toujours reliés.
Puis Il fendit la partie du crâne (siman) où se fait la raie de la chevelure, et Il pénétra par cette ouverture. Cette ouverture est appelée Vidriti, la soudure ou la suture de la tête (littéralement la fissure), et c'est également le lieu de la félicité. Du Créateur, trois demeures restent en la créature humaine – trois états de conscience (1) [durant la veille, Il demeure dans l'œil; durant le rêve, Il demeure dans le mental (Manas); durant le sommeil profond, Il demeure dans l'éther du cœur (2)]. De chacun d'eux, l'on peut affirmer : « C'est une demeure du Soi. »

I-iii-13: La créature humaine une fois née et achevée, le Créateur manifesta toutes les autres créatures; car savait-Il penser à autre chose ou parler d'autre chose ? Il réalisa que ce Purusha (1) est Brahman, le plus omniprésent de tous les êtres, et Il le contempla

Aitareya Upanishad

La fonction du Prophète est fort sublime. Sans aucun doute, au moment où Dieu le plongea et le ressortit de la mer de la générosité, un prophète fut crée à partir de chaque goutte de lumière qui suinta du corps béni de Muhammad. Et les Saints de Dieu furent crées à partir des gouttes résiduelles.

Shams de Tabriz, Maqâlat
Afin de guider l'âme, hors de cette prison, vers l'Unique...
Avatar du membre
lorkan739
Messages : 4417
Enregistré le : 07 nov. 2008, 12:07

Re: Le Tantrisme selon Pierre Feuga

Message par lorkan739 » 28 janv. 2024, 21:08

Denis a écrit : Je ressens aussi chez Yung le manque de l'étage fondamental de l'Inde, du tantrisme qui est la ferveur et l'amour inconditionnel du Divin...
Il parle de Conscience de "la lumière d'une conscience suprapersonnelle supérieure." mais non, pour moi il passe à coté et rate la cible !
La lumière d'une conscience suprapersonnelle supérieure, n'a plus rien de personnelle, ni de supra personnelle qui attache encore la Conscience à une personne, à un personnage.
C'est comme dire que l'âme est immortelle à la place de Eternelle, dans un cas la mort est encore possible dans l'autre elle n'existe simplement pas...
La Conscience anime et passe à travers la personne, comme l'émission radio passe à travers le poste de radio, elle n'appartient pas au poste, elle n'est en rien liée à lui et il serait incongru de dire que l'émission radio est une émission suprapersonnelle du poste de radio...
Non, au mieux le post de radio arrive à émettre plus ou moins bien l'émission à travers ses caractéristiques électronique (physique et énergétique) mais rien de plus et si le poste pouvait se transcender, à un moment il laisserait l'émission passer à travers lui sans la modifier et la limiter par ses caractéristiques, il disparaitrait...
Cette expérience de l'absolu ne me semble pas vécu par Yung...
Afin de guider l'âme, hors de cette prison, vers l'Unique...
Répondre