Les femmes pourvoient à la justice.

Tantrisme ...
Un mot usité de partout, mis à toutes les sauces. Venez nous parler de vos expériences et idées sur cette voie.

Modérateur : Modérateurs

Répondre
Avatar du membre
lorkan739
Messages : 4334
Enregistré le : 07 nov. 2008, 12:07
Localisation : Lambesc (04)

Les femmes pourvoient à la justice.

Message par lorkan739 » 04 mai 2022, 23:19

"Nous Te haïssons, nous te louangeons, nous nous consacrons à Toi (par une formule mystique), ô Époux de la Mère ! Dans l'excés de (Ta) tendresse, Tu nous supportes en nous pénétrant parfaitement."

Puissante cette phrase venue de l'Inde. L'Inde, le pays destiné a marcher dans les pas du Christ puisque (si vous n'avez pas oubliez sa parole au sujet des hommes et des femmes mariés) c'est un pays où il y'a très peu de peu femmes pour beaucoup d'hommes. Puissant également le commentaire de Lilian Silburn qui à mon sens révèle que les hindouistes sont les descendants du Christ :

Utpaladeva reprend un thème identique : "Tryambaka est mon Père, Bhavani est ma Mère, il n'existe pas de second..." Pradhu est le père, la pure Conscience qui accorde la grâce et parâshakti, la toute-puissante énergie, la mère. Et pourtant l'essence suprême est l'un-sans-second.

Personnellement, je n'ai pas de haine envers Dieu mais je crois qui si l'humanité est dans les ténèbres c'est à cause des femmes. Vous avez le droit de ne pas être d'accord, de me dire que les femmes sont AMUUUURRR ! C'est faux ! Elles aiment se vautrer dans la couche de Rocco Sifredi qui prends son pied en les giflant jusqu'au sang. Des centaines, des milliers de conquête féminines pour ce porc et pour les fils de la Mère juste la permission (jusqu'à présent...) de saigner et de fuir devant le spectacle immonde de la corruption de l'amour.

Ahhhhh, Arthur Rimbaud, comme je regrette le printemps moi aussi.

- 0 Vénus, ô déesse!
Je regrette les temps de l'antique jeunesse,
Des satyres lascifs, des faunes animaux,
Dieux qui mordaient d'amour l'écorce des rameaux
Et dans les nénuphars baisaient la Nymphe blonde!
Je regrette les temps où la sève du monde,
L'eau du fleuve, le sang rose des arbres verts
Dans les veines de Pan mettaient un univers!
Où le sol palpitait, vert, sous ses pieds de chèvre;
Où, baisant mollement le clair syrinx, sa lèvre
Modulait sous le ciel le grand hymne d'amour ;
Où, debout sur la plaine, il entendait autour
Répondre à son appel la Nature vivante ;
Où les arbres muets, berçant l'oiseau qui chante,
La terre, berçant l'homme, et tout l'Océan bleu
Et tous les animaux, aimaient, aimaient en Dieu!

Je regrette les temps de la grande Cybèle
Qu'on disait parcourir, gigantesquement belle,
Sur un grand char d'airain, les splendides cités ;
Son double sein versait dans les immensités
Le pur ruissellement de la vie infinie,
L'Homme suçait, heureux, sa mamelle bénie,
Comme un petit enfant, jouant sur ses genoux.
- Parce qu'il était fort, l'Homme était chaste et doux.

Misère ! Maintenant il dit : je sais les choses,
Et va, les yeux fermés et les oreilles closes.
-Et pourtant, plus de dieux ! plus de dieux ! l'Homme est Roi,
L'Homme est Dieu ! Mais l'Amour, voilà la grande Foi!
Oh, si l'homme puisait encore à ta mamelle,
Grande mère des dieux et des hommes, Cybèle ;
S'il n'avait pas laissé l'immortelle Astarté
Qui jadis, émergeant dans l'immense clarté
Des flots bleus, fleur de chair que la vague parfume,
Montra son nombril rose où vint neiger l'écume,
Et fit chanter, Déesse aux grands yeux noirs vainqueurs,
Le rossignol aux bois et l'amour dans les cœurs !

II
Je crois en toi ! je crois en toi ! Divine mère,
Aphrodité marine ! - Oh ! la route est amère,
Depuis que l'autre dieu nous attelle à sa croix ;
Chair, marbre, fleur, Vénus, c'est en toi que je crois!
- Oui, l'Homme est triste et laid, triste sous le ciel vaste.
Il a des vêtements, parce qu'il n'est plus chaste,
Parce qu'il a sali son fier buste de dieu,
Et qu'il a rabougri, comme une idole au feu,
Son corps olympien aux servitudes sales !
Oui, même après la mort, dans les squelettes pâles
Il veut vivre, insultant la première beauté!
- Et l'idole où tu mis tant de virginité,
Où tu divinisas notre argile, la Femme,
Afin que l'Homme pût éclairer sa pauvre âme
Et monter lentement, dans un immense amour,
De la prison terrestre à la beauté du jour,
La Femme ne sait plus même être Courtisane!
- C'est une bonne farce ! Et le monde ricane
Au nom doux et sacré de la grande Vénus!

III
Si les temps revenaient, les temps qui sont venus!
- Car l'Homme a fini, l'Homme a joué tous les rôles!
Au grand jour, fatigué de briser des idoles,
Il ressuscitera, libre de tous ses Dieux,
Et, comme il est du ciel, il scrutera les cieux!
L'idéal, la pensée invincible, éternelle,
Tout le dieu qui vit, sous son argile charnelle,
Montera, montera, brûlera sous son front!
Et quand tu le verras sonder tout l'horizon,
Contempteur des vieux jougs, libre de toute crainte,
Tu viendras lui donner la rédemption sainte!
Splendide, radieuse, au sein des grandes mers
Tu surgiras, jetant sur le vaste Univers
L'Amour infini dans un infini sourire!
Le Monde vibrera comme une immense lyre
Dans le frémissement d'un immense baiser !


Et pour finir l'apocalypse de Jean, parce qu'il est grand temps que ces grosses putes, haha ! ouvrent les yeux sur la misère dans laquelle elles font grandir "leurs enfants":

Après cela, j’entendis comme la voix forte d’une foule immense dans le ciel, qui proclamait : « Alléluia ! Le salut, la gloire, la puissance à notre Dieu.

Ils sont vrais, ils sont justes, ses jugements. Il a jugé la grande prostituée qui corrompait la terre par sa prostitution ; il a réclamé justice du sang de ses serviteurs, qu’elle a versé de sa main. »

Et la foule reprit : « Alléluia ! La fumée de l’incendie s’élève pour les siècles des siècles. »

Les vingt-quatre Anciens et les quatre Vivants se prosternèrent et adorèrent Dieu qui siège sur le trône ; ils proclamaient : « Amen ! Alléluia ! »

Et du Trône sortit une voix qui disait : « Louez notre Dieu, vous tous qui le servez, vous tous qui le craignez, les petits et les grands. »

Alors j’entendis comme la voix d’une foule immense, comme la voix des grandes eaux, ou celle de violents coups de tonnerre. Elle proclamait : « Alléluia ! Il règne, le Seigneur notre Dieu, le Souverain de l’univers.

Soyons dans la joie, exultons, et rendons gloire à Dieu ! Car elles sont venues, les Noces de l’Agneau, et pour lui son épouse a revêtu sa parure.

Un vêtement de lin fin lui a été donné, splendide et pur. » Car le lin, ce sont les actions justes des saints.

Puis l’ange me dit : « Écris : Heureux les invités au repas des noces de l’Agneau ! » Il ajouta : « Ce sont les paroles véritables de Dieu. »
Modifié en dernier par lorkan739 le 06 mai 2022, 12:53, modifié 1 fois.
Dans les ténèbres de la nuit Kali reflète les gloires de Devi !
Avatar du membre
Denis
Site Admin
Site Admin
Messages : 14177
Enregistré le : 23 juil. 2004, 19:19
Localisation : Grimaud
Contact :

Re: Dieu pourvoit-il à l'injustice ?

Message par Denis » 05 mai 2022, 09:39

Il me semble que la vision indienne est bien plus vieille que le Christ...
Il me semble aussi que jamais on insulte les femmes dans la bibles et reporter le mal du monde sur elles, c'est vraiment n'importe quoi...
Combien de femmes sont responsables des guerres dans ce monde, Poutine est il une femme ???
Lorkan on t'aime !! :wink:
Dieu nous donne ce dont il veut qu'on se serve, pour aller vers lui.
Cours de Yoga en live et étude de textes en live avec zoom
Avatar du membre
hridaya
Messages : 2118
Enregistré le : 16 avr. 2012, 10:30
Localisation :

Re: Dieu pourvoit-il à l'injustice ?

Message par hridaya » 05 mai 2022, 11:54

Il me semble que la vision indienne est bien plus vieille que le Christ...
..et que la sakti symbolise celle qui nous enfante et nous met au monde, symbole de vie et du pouvoir de manifestation.il y a même une représentation de Shiva qui est le protecteur des prostituées et des homosexuelles. Personnes n'est bannies du monde mêmes les idiots doivent avoir un saint patron et mêmes ceux qui ont des excès de langages et qui ne réfléchissent pas avant de parler ou qui ne savent pas de quoi il parle appartiennent au divin et a son pouvoir de faire apparaitre ou disparaitre .
chevauche la monture du silence, afin de rejoindre le Guru Kabir
Avatar du membre
smilo
Messages : 248
Enregistré le : 08 févr. 2018, 11:42

Re: Dieu pourvoit-il à l'injustice ?

Message par smilo » 05 mai 2022, 12:49

Dans la femme repose la forme de toutes choses,
de tout ce qui vit et bouge dans le monde.
Il n’est pas de joyau plus précieux que la femme,
pas de condition supérieure à la sienne.
Il n’existe, n’a jamais existé et jamais n’existera,
de destin égal à celui d’une femme,
Il n’est ni royaume, ni fortune,
comparable à une femme;
Il n’existe, n’a jamais existé et jamais n’existera
de lieux saints semblables à la femme.
Aucune prière n’égale une femme.
Il n’existe, n’a jamais existé et jamais n’existera
de yoga qui s’élève au rang d’une femme,
de formule mystique ni d’ascétisme
qui vaillent la femme.
Il n’existe, n’a jamais existé et jamais n’existera
de richesse ayant plus de valeur qu’une femme . Sakti Sangama Tantra
Rien n'est permanent , tout n'est qu'impermanence .
Avatar du membre
lorkan739
Messages : 4334
Enregistré le : 07 nov. 2008, 12:07
Localisation : Lambesc (04)

Re: Dieu pourvoit-il à l'injustice ?

Message par lorkan739 » 05 mai 2022, 14:17

Hridaya a écrit :Personnes n'est bannies du monde mêmes les idiots doivent avoir un saint patron et mêmes ceux qui ont des excès de langages et qui ne réfléchissent pas avant de parler ou qui ne savent pas de quoi il parle appartiennent au divin et a son pouvoir de faire apparaitre ou disparaitre.
Alors même Poutine qui se branle en pensant au troisième Reich est un saint au royaume des cieux !? Je vais réfléchir à ça.

Smilo, dans ton texte si on remplace le mot femme par prostitué c'est tout aussi vrai.

Baudelaire :

"Qu'est ce que l'amour ? Le besoin de sortir de soi.

L'homme est un animal adorateur. Adorer, c'est se sacrifier et se prostituer.

Aussi tout amour est-il prostitution.

L'être le plus prostitué, c'est l'être par excellence, c'est Dieu, puisqu'il est l'ami suprême pour chaque individu, puisqu'il est le réservoir commun inépuisable de l'amour.

Ne me châtiez pas dans ma mère et ne chatiez pas ma mère à cause de moi.- Je vous recommande les âmes de mon père et de Mariette. - Donnez-moi la force de faire immédiatement mon devoir tous les jours et de devenir ainsi un héros et un saint. "

Le réservoir inépuisable de l'amour. Mmmm, inépuisable...Quand même, j'ai un doute. A force de tout mettre dans le même panier... Toutes les femmes sont divines, soit. Si elles aiment se faire violenter, ça les regarde après tout.
Dans les ténèbres de la nuit Kali reflète les gloires de Devi !
Avatar du membre
hridaya
Messages : 2118
Enregistré le : 16 avr. 2012, 10:30
Localisation :

Re: Dieu pourvoit-il à l'injustice ?

Message par hridaya » 05 mai 2022, 19:41

l'étre humains est là pour apprendre ce qu'il est en realité .tous a des niveaux diffèrent nous sommes des ignorants, ils n'y a que des ignorant pour parler comme nous parlons en ce moment. Nous somme remplie de certitude de ce que nous savons. Bien sur poutine est un sale cons, il est violent il tue. Mais certains mots on en eu le méme principe de mort et de violence. c'est soit l'ombre soit la lumière .L'amour doit être l'amour de l'un a travers ses différentes manifestions, il faut le redécouvrir. C'est pour ça qu'on t'aime.
chevauche la monture du silence, afin de rejoindre le Guru Kabir
Avatar du membre
hridaya
Messages : 2118
Enregistré le : 16 avr. 2012, 10:30
Localisation :

Re: Dieu pourvoit-il à l'injustice ?

Message par hridaya » 05 mai 2022, 20:24

Dans la femme repose la forme de toutes choses,
de tout ce qui vit et bouge dans le monde.
Il n’est pas de joyau plus précieux que la femme,
pas de condition supérieure à la sienne.
Il n’existe, n’a jamais existé et jamais n’existera,
de destin égal à celui d’une femme,
Il n’est ni royaume, ni fortune,
comparable à une femme;
Il n’existe, n’a jamais existé et jamais n’existera
de lieux saints semblables à la femme.
Aucune prière n’égale une femme.
Il n’existe, n’a jamais existé et jamais n’existera
de yoga qui s’élève au rang d’une femme,
de formule mystique ni d’ascétisme
qui vaillent la femme.
Il n’existe, n’a jamais existé et jamais n’existera
de richesse ayant plus de valeur qu’une femme . Sakti Sangama Tantra
merci smilo :coeur:
chevauche la monture du silence, afin de rejoindre le Guru Kabir
bastyanax
Messages : 30
Enregistré le : 23 oct. 2020, 12:46

Re: Dieu pourvoit-il à l'injustice ?

Message par bastyanax » 06 mai 2022, 08:48

Hello,

C'est un peu triste de lire ce message. On lit d'abord le titre : Dieu pourvoit-il à l'injustice. On se dit oh là là c'est un sujet difficile à aborder mais qui peut être intéressant, qui m'amènera à réfléchir. Puis arrivent les nombreuses citations biblique, les poèmes. Oh là là là (de nouveau) quel savoir, quel culture, quel temps consacré à la recherche spirituel. Alors j'essaie de comprendre, mais je n'y arrive pas. Je ne vois que l'expression de beaucoup de frustration et je trouve ça injuste pour tous les lecteurs et surtout les lectrices de ce forum.

Il y a des mots qui portent et d'autres qui blessent.
Avatar du membre
smilo
Messages : 248
Enregistré le : 08 févr. 2018, 11:42

Re: Dieu pourvoit-il à l'injustice ?

Message par smilo » 06 mai 2022, 10:02

Aillant côtoyé la violence et la guerre durant plusieurs années , je confirme qu'il n'y a qu'une seule chose qui puisse sauver l'humanité..c'est l'amour de son prochain.
Merci hridaya :coeur:
Rien n'est permanent , tout n'est qu'impermanence .
Avatar du membre
lorkan739
Messages : 4334
Enregistré le : 07 nov. 2008, 12:07
Localisation : Lambesc (04)

Re: Dieu pourvoit-il à l'injustice ?

Message par lorkan739 » 06 mai 2022, 12:49

Je vais changer le titre pour "Les femmes pourvoient à la justice". En effet, je crois qu'ici personne n'est dupe.

Une petite vidéo pour détendre l'atmosphère.
À noter l'hypocrisie de notre monde qui biiiiiip le mot sexe sur les plateaux de télévision. La version courte :

Dans les ténèbres de la nuit Kali reflète les gloires de Devi !
Avatar du membre
hridaya
Messages : 2118
Enregistré le : 16 avr. 2012, 10:30
Localisation :

Re: Dieu pourvoit-il à l'injustice ?

Message par hridaya » 06 mai 2022, 13:06

le hasard (hihi..)faisant bien les choses... tiré d'un post de david Dubois que je viens de parcourir;
"Non pas libérer le Moi, mais se libérer du Moi". Le Moi est haïssable, car il rapporte tout à soi, jetant ainsi un soupçon de corruption jusque sur les actes les plus nobles. Je me demande alors s'il existe vraiment un seul exemple avéré d'acte désintéressé. L'égoïsme, l'amour-propre, ne sont-ils pas le fond naturel de toute activité vivante, depuis le moustique jusqu'à l'ange ? Mais alors, pourquoi ne pas remonter jusqu'à Dieu, ou jusqu'à celui qui, selon la Bible, a proclamé "Je suis Dieu et nul n'est plus grand que moi" ?
Le poison de l'ego est-il donc universel et sans remède ? Le problème est que le remède à l'égoïsme est toujours un autre égoïsme, plus vaste ou reporté sur un autre objet. Au lieu de me préférer, je préfère ma famille, ma nation, ma foi, mon monde. L'égoïsme est un monstre qui se déplace, qui se transforme, mais qui ne naît ni ne meurt.
Dans un précédent billet, je me demandais s'il existe vraiment des actes désintéressés. Il est impossible de voir les intentions d'autrui, tout comme sa conscience se dérobe. Ma propre conscience et mes propres intentions ne sont pas non plus parfaitement fiables. Je sais que je peux me mentir à moi-même, jouer à me justifier, à rationaliser après-coup. Faut-il donner des exemples ? Je peux certes tenter de juger l'arbre à ses fruits, mais c'est là une autre entreprise hasardeuse, et là non plus les exemples ne manquent pas. L'égoïsme est une sorte de radioactivité résiduelle dont nul ne semble pouvoir se débarrasser.
Et pourtant...
Me revient à l'esprit ce célèbre et étrange dialogue entre le sage indien Yajnavâlkya (Shiva ?) et la non moins sagace Maïtreyî (Shakti ?), échange qui rappelle, en substance, que tout est aimé pour l'amour de soi. Mais ceci ne confirme-t-il pas le propos précédent ? Eh bien non. Car la beauté de la langue sanskrite, dans laquelle est rapportée cette parole plusieurs fois millénaire, est que le mot "soi" (âtmâ) peut désigner à la fois l'ego et... autre chose. Un Moi transcendant. Un Moi qui n'est pas "mon ego à moi".
Mais ce Moi est-il vraiment un autre Moi que le Moi égoïste ? L'enseignement de Yajnavâlkya suggère justement que non. Il n'y a qu'un seul et unique Moi, et tout se fait par amour pour ce Moi inévitable. L'égocentrisme est universel et ne souffre nulle exception.
Mais alors ? Eh bien, justement, par le fait même ! L'universalité de cet égoïsme pointe le remède à l'égoïsme : le poète védique nous indique le remède en indiquant le mal. Comment est-ce possible ? Parce que l'égoïsme, en sa vérité, est la reconnaissance du Moi universel, mais seulement incomplet. L'egoïsme ou amour-propre ou amour de soi, est seulement un amour universel - car ce Moi universel est le Moi de chacun - un amour inconditionnel encore immature. Yajnavâlkya suggère donc de dépasser l'égoïsme en le poussant à fond, ou plutôt jusqu'à son fond ultime ; qui est le Soi, le Moi universel, transpersonnel, base de toute relation interpersonnelle comme de toute vie personnelle, depuis le moustique jusqu'à Dieu. Tous les êtres sont donc tous plus ou moins égoïstes, certes, mais à des degrés divers. Et cela fait une incommensurable différence. Car l'égoïsme inconditionnel est amour inconditionnel. Car en cet égoïsme, je reconnais en Moi le Moi universel, et je reconnais aussi en l'autre ce même Moi. A travers ce regard, ces gestes, ces paroles... Un Moi en d'innombrables corps, dans d'innombrables mondes. C'est la reconnaissance (pratyabhijnâ) du mystère universel (îshvara) en soi (âtmani).
Utpala Deva a développé cette philosophie originale et puissante au Cachemire, vers l'An Mille, dans un poème du même nom. Cependant, quelle est sa motivation pour la partager ? N'est-il pas, lui aussi, égoïste ? Avide de reconnaissance, justement ? Oui, répond son commentateur, Abhinava Gupta, oui il est égoïste, comme tout être conscient. Mais il l'est à fond, il l'est en entier. Et donc, il ne l'est plus au sens ordinaire. Il ne demande plus rien, car il ne manque de rien, car il déborde de la plénitude du "je suis". L'ego se transcende, c'est son mouvement naturel. Il est invincible ? Mais, oui ! Il est invincible parce qu'il est divin. Sache que "Je suis" et reste tranquille. Muet. Ebahi devant le mystère. Ouvert à l'Immense. Toute transparence, suspendue dans l'intemporel intervalle.
Le remède à l'ego est l'explosion de l'ego. Assainir l'ego par le tout-à-l'ego. Indispensable. L'amour est un ego infini. L'égoïsme est un amour fini et donc inachevé. Le problème n'est pas l'ego, mais les limites de l'ego. Tel est le secret de l'Inde éternelle, mais aussi de la tradition abrahamique dans son meilleur. Le "je suis" est le Féminin de l'être. Le "je suis" est l'Acte, la pulsation fervente et absolument muette qui enseigne, guide et guérit.

A méditer enfin, cette énigme d'Utpala Deva :


"Seigneur !
Toi seul tu es le Soi de chacun.
Or, chacun s'aime !
Ton amour est donc
accompli par nature.
Qui le sait devient le Maître."
chevauche la monture du silence, afin de rejoindre le Guru Kabir
lafrisée
Messages : 237
Enregistré le : 10 avr. 2020, 19:23

Re: Les femmes pourvoient à la justice.

Message par lafrisée » 06 mai 2022, 13:29

J'avais entendu une interview de lui où il disait que c'était de plus en plus difficile d'exercer son métier, qu'il se mettait à pleurer après les actes, que parfois il aurait voulu renoncer à continuer ;

ça doit être éprouvant pour lui d'être ce qu'il est, d'aller contre sa nature, car la nature de tout être humain est de se rapprocher du spirituel, d'après moi, et pas d'user son corps comme d'une chose. C'est des viols qu'il s'inflige à lui-même, dans une certaine mesure.

Pour les femmes et la prostitution, les hommes ne sont pas en rade de nos jours ; pour ce qui est de la sainteté "des femmes" comme s'il elles n'étaient qu'une, je ne soutiens pas cette idée ; il y a des femmes perverses et manipulatrices, de même que les hommes ; mais selon moi les hommes vont plus loin dans la violence, souvent, à cause de leur supériorité physique et de leur testostérone qui leur donne envie de dominer le monde.

Pour ce qui est des prostituées, j'ai souvent une pensée pour elles, je trouve leur activité assez "noble" d'une certaine façon, car elles réconfortent souvent des hommes qui sont vraiment à la dérive, voire violents. Il m'est d'avis qu'elles épongent un peu de la souffrance existentielle humaine, et qu'elles le payent au prix de leur dignité.
Avatar du membre
lorkan739
Messages : 4334
Enregistré le : 07 nov. 2008, 12:07
Localisation : Lambesc (04)

Re: Les femmes pourvoient à la justice.

Message par lorkan739 » 06 mai 2022, 15:46

Lafrisée a écrit :J'avais entendu une interview de lui où il disait que c'était de plus en plus difficile d'exercer son métier, qu'il se mettait à pleurer après les actes, que parfois il aurait voulu renoncer à continuer ;

ça doit être éprouvant pour lui d'être ce qu'il est, d'aller contre sa nature, car la nature de tout être humain est de se rapprocher du spirituel, d'après moi, et pas d'user son corps comme d'une chose. C'est des viols qu'il s'inflige à lui-même, dans une certaine mesure.
Probablement qu'au fil du temps sa virilité s'est rétrécie comme une peau de chagrin. Ce qui l'a inéluctablement amené vers des choses extrêmes que lui-même n'aurait pas imaginer faire. Sur la vidéo version longue, je trouve qu'il y a un rejet quasiment épidermique de Valérie Lemercier. Tout le monde ne vibre pas à la même fréquence. Peut-être que certaines femmes fantasment sur Rocco comme un idéal masculin. D'autres femmes ne le pourront jamais. Même pas en rêve. Parce qu'avec Rocco on est juste à des années lumières d'Arthur Rimbaud. :)


COMÉDIE EN TROIS BAISERS
(Arthur Rimbaud)

Elle était fort déshabillée,
Et de grands arbres indiscrets
Aux vitres penchaient leur feuillée
Malinement, tout près, tout près.

Assise sur ma grande chaise,
Mi-nue, elle joignait les mains.
Sur le plancher frissonnaient d’aise
Ses petits pieds si fins, si fins.

— Je regardai, couleur de cire
Un petit rayon buissonnier
Papillonner, comme un sourire
Sur son beau sein, mouche au rosier.

— Je baisai ses fines chevilles.
Elle eut un long rire tris-mal
Qui s’égrenait en claires trilles,
Une risure de cristal…

Les petits pieds sous la chemise
Se sauvèrent : « Veux-tu finir ! »
— La première audace permise,
Le rire feignait de punir !

— Pauvrets palpitants sous ma lèvre,
Je baisai doucement ses yeux :
— Elle jeta sa tête mièvre
En arrière : « Oh c’est encor mieux !… »

« Monsieur, j’ai deux mots à te dire… »
— Je lui jetai le reste au sein
Dans un baiser, qui la fit rire
D’un bon rire qui voulait bien…

— Elle était fort déshabillée
Et de grands arbres indiscrets
Aux vitres penchaient leur feuillée
Malinement, tout près, tout près.
Dans les ténèbres de la nuit Kali reflète les gloires de Devi !
Avatar du membre
Denis
Site Admin
Site Admin
Messages : 14177
Enregistré le : 23 juil. 2004, 19:19
Localisation : Grimaud
Contact :

Re: Les femmes pourvoient à la justice.

Message par Denis » 07 mai 2022, 18:30

Lorkan, je crois que tu devrais suivre un autre que Rimbeau, ça ne te va pas du tout...
bastyanax a écrit : Hello,
C'est un peu triste de lire ce message. On lit d'abord le titre : Dieu pourvoit-il à l'injustice. On se dit oh là là c'est un sujet difficile à aborder mais qui peut être intéressant, qui m'amènera à réfléchir. Puis arrivent les nombreuses citations biblique, les poèmes. Oh là là là (de nouveau) quel savoir, quel culture, quel temps consacré à la recherche spirituel. Alors j'essaie de comprendre, mais je n'y arrive pas. Je ne vois que l'expression de beaucoup de frustration et je trouve ça injuste pour tous les lecteurs et surtout les lectrices de ce forum.
Il y a des mots qui portent et d'autres qui blessent.
Oui je suis d'accord avec toi, après on peut comprendre que notre ami Lorkan est dans une phase de souffrance alors il vient ici pour soulager un moment ses difficultés...
Rien n'est simple dans nos existences et nous sommes tous mis à mal à des moments...
Ce forum permet aussi cela, j'ai toujours toléré tout le monde à partir du moment où on entre pas dans les insultes et les débilités...
Bien sur un nouveau qui arrive et qui lit cela aura du mal à comprendre, en même temps ce forum ce meurt car plus personne n'a vraiment envie de faire un chemin spirituel... S'investir dans une chemin d'abnégation et d'obéissance est fini, tout le monde cherche à faire "autrement" en privilégiant les egos et en faisant de ce chemin un business... Il a ceux qui assez rare ont rencontrer la profondeur et sont devenu stable dans leur gestion des crises et ceux qui n'ont pas percé le plafond de verre et retombent dans les affres de la vie et qui a chaque tentative doivent retirer toute la carcasse vers le haut... Pas simple...
Dieu nous donne ce dont il veut qu'on se serve, pour aller vers lui.
Cours de Yoga en live et étude de textes en live avec zoom
Avatar du membre
lorkan739
Messages : 4334
Enregistré le : 07 nov. 2008, 12:07
Localisation : Lambesc (04)

Re: Les femmes pourvoient à la justice.

Message par lorkan739 » 07 mai 2022, 19:22

Et pourquoi donc Rimbaud ne me va pas du tout ?
Tu es le premier à dire que la profondeur n'a rien avoir avec le bien-être et que ce serait même plutôt l'inverse. Alors Intuité l'inverse pour me discréditer c'est pas très cool je trouve. Tu as perçé le plafond de fer ? T'es pas bien dans ta prison de verre ? Tu comprends pas hien ? Je fais le chemin pour moi, envers et contre tous. Tu te rappelles ?
Tous ce que je dis est obscur et profond. :p

Depuis le temps que l'on se connaît sur ce forum, ici et ailleurs je ne vais pas me priver de dire ce que je pense pour faire plaisir aux autres.

Tiens tu vois, lafrisée, la seul femme venu sur ce sujet ne soutien pas l'idée de tout le monde il est beau tout le monde il est gentil. Tous des bouddhas aussi nombreux que les sables du Gange. Pfouuuu ! Facile de faire passer lorkan pour un ignorant, de me prendre pour con souffreteux. On verra bien qui rira le dernier. Si vous intrépreter mes paroles comme une frustration vous êtes juste à côté de la plaque.

P.S : et puis si ton forum se meurt ce n'est peut-être la faute des autres. Sérieux t'arrive en fin de discussion pour me pourrir. Et le yoga business ?! Y'a que toi qu'en parle. On s'en tape ! C'est pour ton business que tu brandis l'étendard de la souffrance ou quoi ? Tiens, tu devrais peut être réellement l'a porter la fameuse robe des renonçants au lieu d'en parler. Je me demande en fait si tu comprends de quoi je parle. Tu comprends rien hein, pour toi c'est juste un faire de la moto hein ? T'arrive pas à suivre alors ne me dis qui je dois suivre. Putain tu m'as énervé. Je comprends que tout le monde se casse de ton forum.
Rien n'est simple dans nos existences et nous sommes tous mis à mal à des moments...
Ce forum permet aussi cela, j'ai toujours toléré tout le monde à partir du moment où on entre pas dans les insultes et les débilités...
Tiens, tu vois ça c'est super révélateur. En fait tu parles pour toi. Je comprends maintenant. Tu souffres, tu vas mal. Plus personne ne vient à tes formation et sur ton forum. Mais t'es qui pour parler de tolérance. Un dictateur qui se sert de ses élèves par alimenter son business ? Cette contradiction systématique de tous ce que je dis ça révèle au final ton manque absolue de profondeur. Tellement facile de taper sur lorkan. Technique bien rodé d'un grand technicien. Ça fonctionne bien, personne ne l'aime !! :wink: :marteau: Continue, peut-être que Bastien ou un autre y verra en toi son nouveau prof...

Et si tu savais la raison qui m'a amené à ouvrir ce sujet... Sérieux... Alors continue tes petites puja sur tes petits yantra et ne viens plus me chercher des poux !
Dans les ténèbres de la nuit Kali reflète les gloires de Devi !
Avatar du membre
Denis
Site Admin
Site Admin
Messages : 14177
Enregistré le : 23 juil. 2004, 19:19
Localisation : Grimaud
Contact :

Re: Les femmes pourvoient à la justice.

Message par Denis » 08 mai 2022, 23:21

Heu.... :lol:
Perso, si tu veux savoir, je ne me suis jamais aussi bien senti dans mon existence que maintenant, vraiment !
Tout est en train de prendre un autre axe, un axe authentique et beaucoup de choses sont en train de disparaitre, c'est tellement bon, tu n'en as aucune idée...
J'entre dans l'âge du retrait, du retrait comme dans le 3eme âge des Brahman qui se retire de la vie active et deviennent que des gens qui donnent quelques conseils, quelques idées et passent leur temps à prier et méditer, si tu savais comme Dieu est bon !
Oui le forum se meurt et si tu penses que tout est de ma faute, tu as certainement raison, il y a bien une part de moi là dedans, va savoir...
Mais merci de t'inquiéter pour moi comme je viens encore de le faire une fois pour toi et comme aussi d'essayer de te prendre ta défense...

A plus !!
Dieu nous donne ce dont il veut qu'on se serve, pour aller vers lui.
Cours de Yoga en live et étude de textes en live avec zoom
Avatar du membre
lorkan739
Messages : 4334
Enregistré le : 07 nov. 2008, 12:07
Localisation : Lambesc (04)

Re: Les femmes pourvoient à la justice.

Message par lorkan739 » 09 mai 2022, 09:37

Tu n'es pas inconnu pour moi. Alors tu devrais savoir que les attaques ne me blessent pas. En tous cas infiniment moins que ta maladroite tentative de prendre ma défense. Ravi d'apprendre que Dieu t'ouvre un nouveau chemin. J'attends de voir, parce que tu admettras, peut-être, que pour le moment, tes paroles sont encore très engagées.

Allez, bonne lecture ! :wink:
Dans les ténèbres de la nuit Kali reflète les gloires de Devi !
Répondre