YOGA MUDRA

Liste des postures et Pranayama du Hatha Yoga.

Modérateur : Modérateurs

Répondre
Avatar du membre
Denis
Site Admin
Site Admin
Messages : 13591
Enregistré le : 23 juil. 2004, 19:19
Localisation : Grimaud
Contact :

YOGA MUDRA

Message par Denis » 02 août 2004, 20:22

YOGA MUDRA
Le geste du Yoga


Il n’existe pas de référence connue pour la description de cette technique dans les textes.

Description


1) Prendre une posture assise offrant une fermeture satisfaisante.
(Cela exclut Sukhasana. Les postures conseillées sont Siddhâsana, Padmâsana et Vîrâsana. Si aucune de celles-ci n’est tenable, on peut prendre Vajrâsana).

2) joindre pouce et index de la main droite et les presser fortement l’un contre l’autre. Joindre les deux mains dans le dos en prenant le poignet de la main droite enserré entre le pouce et l’index de la main gauche.

3) Sur l’expiration, descendre le buste vers l’avant jusqu’à toucher le sol avec le front.

4) Remonter le buste jusqu’à parvenir en position assise avec la colonne vertébrale parfaitement droite.

5) Répéter ce va-et-vient continûment pendant le temps souhaité.

6) 2 possibilités existent relativement au souffle
- on descend sur l’expiration et on remonte sur l’inspiration (déroulement naturel)
- on descend sur l’inspiration et on remonte sur l’expiration

Il y a également 2 possibilités pour la rétention:

- rétention poumons vides
- rétention poumons pleins

Ce qui donne 4 variantes à la technique

Descente expir, rétention vide, montée inspir descente expir, montée inspir, rétention plein descente inspir, rétention plein, montée expir descente inspir, montée expir, rétention vide

Dans tous les cas, il faut lier le plus harmonieusement possible le mouvement du souffle et le mouvement du corps pour que l’arrêt de l’un puisse être complètement lié à l’arrêt de l’autre.
De la qualité de l’étape en mouvement, dépend celle de l’étape immobile.



Effets
On se sert de Yogamudrâ pour expérimenter les liens étroits existant entre le mouvement et le souffle d’une part et entre le mouvement et le mental d’autre part; l’expérience correcte de l’arrêt du souffle et de la restriction de l’activité mentale devant conduire à l’émergence d’une qualité particulière de la présence à soi la conscience.
Répondre