KAPÂLABHÂTI PRANAYAMA

Liste des postures et Pranayama du Hatha Yoga.

Modérateur : Modérateurs

Répondre
Avatar du membre
Denis
Site Admin
Site Admin
Messages : 14185
Enregistré le : 23 juil. 2004, 19:19
Localisation : Grimaud
Contact :

KAPÂLABHÂTI PRANAYAMA

Message par Denis » 26 janv. 2006, 01:13

KAPÂLABHÂTI
(Le nettoyage du crâne ou la lumière dans le crâne)
majeure

Description traditionnelle

Lorsque l’expiration et l’inspiration sont faites avec une rapidité comparable à celle du soufflet de forgeron, cela porte le nom de kapâlabhâti, qui dessèche toutes maladies nées de kapha (H.Y.P II/35)


Description

Il s’agit d’un Pranayama rapide qui consiste à expulser l’air de façon sèche, rapide et superficielle par les deux narines.
L’inspiration se fait de façon automatique, réflexe, la poitrine ne participe pas à la respiration. C’est le ventre qui effectue la poussée de l’air vers l’extérieur et, par réaction, c’est lorsqu’il se relâche que l’air entre automatiquement.
Le rythme de kapâlabhâti est rapide, au moins une expiration par seconde.


Techniques complémentaires


Mudra et drishti:
Nasagra-drishti, ou brumadia-drishti ou shambavi-mudra

Mantra
Répétition d’un mantra sur chaque expiration (Ohm par exemple)


Commentaire personnel:

Cette technique est plus rapide est plus légère que BASTRIKA. Le haut des abdominaux est sollicité dans le mouvement pour l'expiration. C'est le seul mouvement commandé, l'inspire se fait par le relâchement des abdos. Alors le diaphragme descend tout seul, et comme un piston de seringue l'air entre dans les poumons.

L'expire est sèche et vive, comme un fouet qui claque, l'inspire est 3 fois plus longue (en moyenne).

Rien ne doit bouger dans le corps, hormis le haut du ventre, et surtout le souffle doit être entendu uniquement dans le nez, et surtout pas dans la gorge !!

Cela n'est que la mise en place d'une forte énergie en mouvement, à la fin d'une expiration, se mettre en suspension de souffle, (pas en rétention ...) et dans cette suspension, tenter de tout suspendre, les vibrations intérieures et extérieures, se fixer dans le vide...

Denis
Dieu nous donne ce dont il veut qu'on se serve, pour aller vers lui.
Cours de Yoga en live et étude de textes en live avec zoom
Avatar du membre
Denis
Site Admin
Site Admin
Messages : 14185
Enregistré le : 23 juil. 2004, 19:19
Localisation : Grimaud
Contact :

Re: KAPÂLABHÂTI PRANAYAMA

Message par Denis » 18 avr. 2022, 11:18

Ventre un peu tendu, dos droit, Mulhabanda, Brumadhyadrsishti, JihvaBandha…
Contracter d’un coup les abdominaux pour pousser le ventre vers le haut comme on fait pour se moucher…
Le mouvement du ventre est tout petit ! 2 ou 3 centimètres…
C’est comme la peau du tambour elle est initialement tendue. On tape dessus elle s’enfonce et revient à sa place, initiale.
Pas de ventre mou !
On barate ainsi l’énergie avec visualisation d’une énergie qui monte vers le brahmarandhra sur chaque expire.
Kapalabhati signifie « lumière dans la tête »
Au bout d’un certain nombre de Kapalabhati (multiple de 108) on suspend le souffle après la dernière expiration, sans laisser le ventre revenir en place…
Toute pensée, tout mouvement cessent !
L’énergie monte dans un KevalaKumbaka puissant, le feu apparait alors et c’est lui qui brule les traces karmiques de notre âme.
A un moment une sorte de rétention s’installe, le souffle apporte une sensation de vider, « creuser », le corps, avec la foi et l’abandon en Dieu on va vers la lumière…
Au début les « lumières » sont physiologiques, puis autre chose se passe, quand la lumière est très forte sous le crâne, mahaprakasha se révèle…
L’expérience est sublime, mais ne sera jamais gagnée par l’orgueil ou le combat du souffle, seul l’humilité et l’abandon permet cela…
Dieu nous donne ce dont il veut qu'on se serve, pour aller vers lui.
Cours de Yoga en live et étude de textes en live avec zoom
Répondre