Égo héro malgré Lui

Exprimez vous sur un des thèmes présentés en faisant une réponse.
Proposez des thèmes en cliquant sur nouveau.

Modérateur : Modérateurs

Répondre
Avatar du membre
Tom54
Messages : 1201
Enregistré le : 15 mai 2014, 11:34

Égo héro malgré Lui

Message par Tom54 » 23 févr. 2016, 09:34

lorkan739 a écrit :Tu es parti où Tom l'année dernière quand j'ai fait mon "bad trip" ? Et ton pote Regard, c'est curieux, plus de signe de vie depuis ce jour là.
Ce soir, pour moi, c'était une question de survie de pratiquer Nadi-Shodana.
Merci infiniment à Denis et aux autres pour leurs présences salutaires !
Oui, heureux d'avoir de tes nouvelles.

Tu sais, ce que tu appelles "bad trip" c'est la vie, ce que tu appelles la joie et la tristesse c'est la vie qui joue a la vie et il n'y a que Lorkan pour qui "bad trip" veut dire quelque chose, il n'y a que Denis pour qui "compression" veut dire quelque chose, en dehors de cela ren n'existe.
Quelque soit nos mouvements ils se font toujours dans le vide, il n'y a pas plus de mérite a être un grand moine qu'un grand drogué, ce ne sont que des histoires..
La souche qui est au coeur de ces/ses histoires elle ne change pas elle est vraisemblablement en paix pour toujours.
Ce qui change c'est l'égo, l'égo est une vérité qui ne cesse de changer, de se transformer..
Vers toujours plus de lumière...
L'égo se transforme...
Mais la souche elle ne change pas...
La paix "est" mais l'égo ne voit que lui, il voit le monde tourner autour de lui, il est le "La" de l'univers.
Alors il court vers sa lumière et il ne cesse de se transformer encore et encore.
C'est un jeu pour la souche, une plaie un miracle pour l'égo et moi j'en dis que ce rendez vous que nous joueons maintenant et si bon... Même dans la tristesse la plus absolu l'amour y est immense, ces instants sont précieux et cela même dans la douleur..
Toutes ces émotions sont un tableau magnifique et miraculeux a vivre de l'interieur.
Alors "soyons" cette lumière qui est au coeur de tout, redevenons cette essense pure pour qui la tristesse ne veut rien dire, ne laissons plus l'égo se mentir.
C'est ma vision je sais bien et j'espère qu'elle vous apportera un peu de paix dans vos coeurs.
L’évidence c'est d'aimer sans rien attendre.
Avatar du membre
Denis
Site Admin
Site Admin
Messages : 13475
Enregistré le : 23 juil. 2004, 19:19
Localisation : Grimaud
Contact :

Re: Égo héro malgré Lui

Message par Denis » 23 févr. 2016, 14:22

Ce qui change c'est l'égo, l'égo est une vérité qui ne cesse de changer, de se transformer..
Vers toujours plus de lumière...
Malheureusement non, et absolument pas !
Nous évoluons dans des corps qui conservent les traces énergétiques de nos expériences, de nos histoires, de nos vies...
Nous avons le choix d'aller vers l'ombre ou la lumière et cela est fondamental.
Bien sur celui qui est au sommet de la montagne regarde tout cela avec "normalement" de la compassion et ce qui me gène dans ton discours c'est que je n'en vois pas l'ombre d'un pet....
Alors, peut-être as tu touché du doigt une profondeur, comme nous tous, dans un instant fugace, mais la chose était juste là pour te montrer que maintenant tu vas devoir t'améliorer, aller justement vers la lumière.
Dire "lumière" ne change rien !!!
Dire "la lumière est là" ne change rien, il faut la révéler réellement.
Alors si tu as cette état en toi, tu ne dois pouvoir que comprendre ce qui souffre, avoir compassion et amour pour eux et ne plus dire : "qu'il il n'y a pas plus de mérite a être un grand moine qu'un grand drogué", c'est n'importe quoi !

Juste pour idée et ta connaissance
Samkhya Karika a écrit :•:• KÂRIKÂ 44
La vertu conduit vers le haut(1), le vice conduit vers le bas (1). La sagesse conduit vers la libération du corps subtil. Son contraire crée le lien.

Nota
(1) Vers le haut: c’est à dire les plans supérieurs dans l’évolution.
Vers le bas : dégradation dans l’existence présente et même pour les incarnations suivantes.
Le haut signifie les sept mondes supérieurs de Brahmâ; le bas comprend la descente dans les corps d’animaux, d’oiseaux, de reptiles, d’arbres, etc., par libération on entend la fin du corps subtil, où le purusha devient l'âme suprême (parama âtmâ) ; la connaissance veut dire la discrimination entre le purusha et la prakrti.

L ‘esclavage peut être :
1) naturel (lorsque l’erreur consiste à considérer comme le purusha les huit prakrti soit le Pré-établi, le "grand", le moi, et les cinq essences pures, et à se concentrer sur l’un de ces huit aspects au lieu du purusha : après la mort, on est absorbé par les prakrti)
2) dérivé (contempler les modifications, notamment, des éléments, des facultés, de l’intelligence du moi individuel et de les prendre pour le purusha, atteignant ainsi, après la mort, les archétypes de ces modifications)
3) charitable (ignorant des Principes et du purusha, lorsqu ‘on cherche le bonheur céleste en s’adonnant aux actes de charité et de l’utilité publique).

•:• KÂRIKÂ 45
Du détachement provient la dissolution dans Prakrti, de l’attachement râjasique -où prédominent les désirs - provient la transmigration (dans les états célestes, humains...), des pouvoirs supra-normaux (1) provient l’absence d’obstacle.
De leurs contraires, l’inverse -les obstacles.
Dieu nous donne ce dont il veut qu'on se serve, pour aller vers lui.
Stages Yoga 2018
Retraite Yoga 2018
Répondre