du silence et de la parole

Exprimez vous sur un des thèmes présentés en faisant une réponse.
Proposez des thèmes en cliquant sur nouveau.

Modérateur : Modérateurs

Répondre
lafrisée
Messages : 142
Enregistré le : 10 avr. 2020, 19:23

du silence et de la parole

Message par lafrisée » 08 juin 2020, 07:08

Un nouveau thème sur le choix entre parler et se taire.

Les plus grands saints et mystiques utilisent la parole pour expliquer aux gens qui ont de l'intérêt pour la spiritualité comment résoudre les problèmes qui se posent à eux. Bouddha, Jésus, pour ne citer qu'eux, et parce que j'ignore le nom des grands sages hindous, mettent tous leur moyens à disposition pour donner toutes les informations qu'ils ont glané dans le monde des esprits pour les donner, sous forme de métaphore et d'images le plus souvent, aux gens avides de savoir.

D'autres écoles prônent le silence, ne rien dire, jamais, sur rien.

Qu'en pensez-vous ?

Pourquoi tant de secret là où les plus grands noms de tous les temps prônaient la divulgation ?
Yfory
Messages : 19
Enregistré le : 26 mai 2020, 15:46

Re: du silence et de la parole

Message par Yfory » 23 juin 2020, 19:54

C'est fini le silence à l'époque du Web. Le plus dur c'est de discerner. Il me semble tout au moins. Les Saints sont très bavards!
lafrisée
Messages : 142
Enregistré le : 10 avr. 2020, 19:23

Re: du silence et de la parole

Message par lafrisée » 25 juin 2020, 06:41

Les réponses peut-être, mais les raisons, les analyses, le truchement des choses, là c'est silence radio. Dans les églises on dit bien souvent des paraboles sans les expliquer vraiment, le prêtre arrive à une conclusion que j'ai toujours trouvé hâtive qui fait fi du raisonnement ordinaire. J'ai toujours supposé qu'il avait raison, tout comme les grands saints, mais sans savoir pourquoi. Réellement pourquoi. Un peu comme un enfant à qui on dit de ne pas s'approcher du feu parce que ça brûle. S'il ne s'est jamais brûlé avant, il ne peut pas comprendre la phrase et va bien souvent tester par lui-même.
Je me souviens quand j'étais enfant j'avais été en présence de muguet, et on m'avait dit que c'était toxique (heureusement d'ailleurs) et pourtant j'avais cette irrépressible envie d'y goûter. Je les ai mis dans ma bouche, j'avais envie de les manger, et puis je me suis souvenue des dangers, et j'ai renoncé, à regret. C'était vraiment in extremis, peut être que si on m'avait expliqué un peu mieux, les vomissements, les diarrhées violentes, l'hôpital, etc, j'aurais un peu mieux compris et que je n'aurais même pas eu cet espèce de doute, les clochettes sous la dent.
Yfory
Messages : 19
Enregistré le : 26 mai 2020, 15:46

Re: du silence et de la parole

Message par Yfory » 25 juin 2020, 11:57

Peut-être que ce n'est pas un sermon ou des explications qu'il faut, c'est un échange. Poser la question que l'on veut, tout le monde n'a pas la même.
lafrisée
Messages : 142
Enregistré le : 10 avr. 2020, 19:23

Re: du silence et de la parole

Message par lafrisée » 25 juin 2020, 13:03

Peut-être, je ne sais pas.

J'ai toujours appris dans ma scolarité en apprenant ce que les professeurs m'enseignaient, et sans poser de questions. Quand un professeur sait correctement expliquer, tout est clair, et les questions s'effacent d'elles-mêmes, d'après moi. Les questions n'apparaissent que lorsqu'il y a un manque, les questions sont déjà la marque que le professeur ou l'élève ont failli, si d'une part le cours avait été parfait, et d'autre part l'élève avait été attentif, alors il n'y aurait besoin d’aucune question, tout serait clair.

J'ai enseigné un temps, quand les élèves ne comprenaient pas mes cours, je me remettais sans cesse en question, car c'était à moi - puisque je détenais le savoir - de parvenir à le transmettre. Je me disais toujours qu'il y a toujours une manière d'y arriver, et que si je ne la trouvais pas, c'était de ma responsabilité. Alors bien sûr, en même temps, j'essayais de responsabiliser l'élève pour que de son côté il comble un peu l'écart qui nous séparait. Mais j'avais conscience que c'était à moi de faire le plus grand pas en avant.

En terme de spiritualité, c'est l'inverse, l'élève doit se débrouiller seul, et tant pis pour lui s'il n'y parvient pas : je trouve ça grotesque. Pour aller quelque par dont on ignore tout, il faut que quelqu'un indique le chemin, sinon on se perd. Mais la tradition orale n'a plus trop l'air à la mode, c'est le règne du silence et de la solitude, en gros si tu trouves tout seul tant mieux pour toi, sinon c'est ton destin (il a bon dos le destin !) de galérer et personne ne viendra t'aider, sauf peut être des inconnus rencontrés "par hasard".

Ceux qui savent ne disent rien, car peut être que le mensonge par omission n'est pas considéré comme une mauvaise chose ? Que le karma ne se charge que des actions et non de l'absence d'action ?

Ce n'est pas mon avis. J'ai en tête l'histoire de Job, dont l'une des explications serait qu'il n'a rien dit lorsque Pharaon a décidé d'exterminer les premiers-nés d'Israël, et que c'est à l'origine de tout ses déboires. Et selon moi le silence, savoir et se taire, voir la détresse et ne pas aider, est aussi répréhensible que de nuire volontairement. C'est de la nuisance par silence interposé.
Avatar du membre
lorkan739
Messages : 4096
Enregistré le : 07 nov. 2008, 12:07
Localisation : Lambesc (04)

Re: du silence et de la parole

Message par lorkan739 » 26 juin 2020, 12:11

Grâce un enseignant digne de ce nom c'est la première des choses qu'on apprends a mettre en pratique. Apprendre à se taire pour mieux entendre.
Je connais un Maître qui en s'appuyant sur un texte traditionnel et sur des pratiques d'asanas et de pranayamas est capable de faire monter très haut les énergies de tout un groupe d'élèves. À partir de là, c'est clair que l'effondrement survient à cause du manque de silence d'un seul individu. Comme que le moyeu d'une roue qui en se rompant ferait s'effondrer le véhicule. Offrir son silence c'est ce qu'il faut parvenir à mettre en œuvre. Si ce silence est bien travaillé, il peut faire en sortir que vous ne vous sentiez plus jamais seul. Et Dieu sait que c'est important de ne pas l'être lorsque que l'ignorance se transforme...En une forme de connaissance qui a force de travail et d'abnégation s'accordera peut-être un jour sur celui du Maître. Un petit exemple. Shri Guru Yogi Matsyendra Nath a récité un nombre incalculable de fois le mantra de Dieu. Ceux qui ont croisé sa route le vénère et vénère sa parole comme si il/elle était Dieu en personne. Parce que c'est réellement bouleversant une parole qui s'adresse à tout un chacun selon sa capacité a recevoir...
Ce chemin peut alors amener a faire la connaissance des personnes vivant en permanence dans ce Silence où règne l'unité. Vous pouvez poser une question mais attention à la réponse qui viendra au moment voulu heurter votre mental pour s'y installer


"Mes frères et mes sœurs, ne vous mettez pas tous à enseigner ! Vous le savez, nous qui enseignons, on nous jugera plus sévèrement que les autres. Nous faisons tous beaucoup d’erreurs. Si quelqu’un parle sans faire d’erreur, il est parfait, il peut être maître de tout son corps. Quand nous mettons une tige en fer dans la bouche des chevaux pour les faire obéir, nous pouvons diriger tout leur corps. Regardez les bateaux ! Ils sont grands, et ce sont des vents très forts qui les font avancer. Pourtant, c’est avec un petit morceau de bois qu’on les dirige, et ils vont là où le pilote veut. La langue, c’est pareil. C’est une petite partie du corps, pourtant elle peut se vanter de grandes choses. Regardez ! Il faut seulement une petite flamme pour mettre le feu à une grande forêt. La langue aussi est comme une flamme, c’est là que le mal habite. Elle fait partie de notre corps et elle le salit tout entier. Notre langue met le feu à notre vie, de la naissance jusqu’à la mort ! Ce feu vient du lieu de souffrance lui-même. Les êtres humains sont capables de faire obéir tous les animaux : bêtes sauvages et oiseaux, serpents et poissons. Mais la langue, personne ne peut la faire obéir ! C’est une chose mauvaise qui ne reste jamais tranquille, et elle est pleine d’un poison qui donne la mort. Avec la langue, nous chantons la louange de notre Seigneur et Père. Avec elle aussi, nous jetons des malédictions aux êtres humains que Dieu a faits à son image. Bénédiction et malédiction sortent de la même bouche ! Mes frères et mes sœurs, cela ne va pas ! Est-ce que la même source fait couler de l’eau douce et de l’eau amère ? Est-ce qu’un figuier peut donner des olives ? Est-ce qu’une vigne peut donner des figues ? De même, une source d’eau salée ne peut pas donner de l’eau douce. Est-ce qu’il y a quelqu’un de sage parmi vous ? Est-ce qu’il y a quelqu’un d’intelligent ? Alors il doit le montrer par sa bonne conduite, par des actes faits avec douceur et sagesse."

~ Lettre de Jacques 3:1-13
Om mani padmé houng
lafrisée
Messages : 142
Enregistré le : 10 avr. 2020, 19:23

Re: du silence et de la parole

Message par lafrisée » 26 juin 2020, 12:55

Bon, ici on est sur un forum de discussion, j'espère que la parole est autorisée et encouragée. :)

Pour les questions, il est rare que chez moi elles soient précises, en général c'est toujours la même qui revient en boucle, et nul ni personne ne sait/peut/veut y répondre : Pourquoi ? Quelles sont les raisons-racines de mon mal-être, est-ce de ma faute, et comment puis-je y remédier ?

Seul le silence des églises m'est bénéfique, le reste est du rien à combler par du vide; à essayer de trouver de quoi penser et faire semblant de m'occuper pour ne pas devenir folle et que le temps passe enfin pour arriver au dernier de mes jours. Le silence est bon pour penser, pour écrire, calculer et produire, mais pour celui qui n'a rien de tout cela à faire, il est destructeur, selon moi.

Il y a cette histoire dans une prison américaine (je n'arrive pas à retrouver mes sources) où la loi du silence était imposée, et où les prisonniers devenaient fous les uns à la suite des autres, à tel point qu'ils ont dû stopper cette interdiction de la parole.

Etre en présence d'un maître doit être une expérience très forte, là je conçois que le silence soit de mise, avec le recueillement et le respect infini.
Thaligo
Messages : 44
Enregistré le : 10 juin 2020, 21:53

Re: du silence et de la parole

Message par Thaligo » 26 juin 2020, 15:58

Il a plusieurs manières de se sentir par rapport au silence en fonction de son tempérament.

Personnellement j'adore le silence, celui du calme de la nature, ou celui du marin quand tout le monde dort.
Mais je ne supporte pas certains silences quand il est imposé par exemple.

J'adore les lieux calmes, qui m'appaisent.

Le vacarne a tendance à me stresser, surtout celui des grandes villes quand les gens hurlent et crient de partout. J'ai l'impression de me perdre dans ce bruit, parce que mon esprit est toujours distrait pas quelque chose.

Par contre je comprends que certains ne supportent pas le silence, soit ils l'associent à de l'ennuie en ressentant cette sensation que rien ne se passe, rien ne bouge, c'est mortel.
Aussi cela permet de se ressentir sur soi, et si l'on est pas en paix avec soi-même, on peut-être confronté à ses propres démons.

Personnellement le silence m'aide à me concentrer, à méditer, à revenir à l'instant présent.
Je dirais qu'il n'est que bénéfique.

Je pense que certains il doit apporter un sentiment de solitude ou de vide, de se sentir seul.
Alors que l'on est jamais réellement seul(e), on est toujours connecté/ relié au monde, ne serait-ce que par la nature qui nous rappelle que l'on fait partie de cet ensemble, ce Tout.

Le fait que j'ai déjà été en très mauvaise compagnie joue aussi sur mon comportement actuel d'apprécier la solitude.
Il vaut mieux-être seul(e) que mal accompagné(e).
lafrisée
Messages : 142
Enregistré le : 10 avr. 2020, 19:23

Re: du silence et de la parole

Message par lafrisée » 26 juin 2020, 17:51

C'est pesant la solitude et le silence quand on ne l'a pas décidé. Et quand on sent bien que sur ce forum il y a des gens qui "savent" et se taisent obstinément.

Pour ce qui est du bruit, en ce moment je ne supporte aucun bruit,ni celui des oiseaux, ni celui des grillons, ne parlons même pas des bruits de moteurs de voitures et autres : insupportables.

J'aime le silence, mais le silence nourri d'idées, pas le silence de l'absurde.
Avatar du membre
lorkan739
Messages : 4096
Enregistré le : 07 nov. 2008, 12:07
Localisation : Lambesc (04)

Re: du silence et de la parole

Message par lorkan739 » 26 juin 2020, 17:53

lafrisée a écrit :Il y a cette histoire dans une prison américaine (je n'arrive pas à retrouver mes sources) où la loi du silence était imposée, et où les prisonniers devenaient fous les uns à la suite des autres, à tel point qu'ils ont dû stopper cette interdiction de la parole.

Etre en présence d'un maître doit être une expérience très forte, là je conçois que le silence soit de mise, avec le recueillement et le respect infini.
C'est une façon de faire à la mode occidental. Par exemple, j'ai observé que des compagnons de chemin pouvaient subitement vous masquer de leur fil d'actualité FB. Les gens voudraient qu'on les aiment, qu'on les caressent dans le sens du poil, qu'on leur dise à quel point ils sont spirituels et profonds. Mais Dieu est omniprésent et le cœur ne ment pas... En réalité, ils n'ont fait que donner le bâton pour se faire battre et j'ai de la peine à les voir "chercher leur reflet" ...
Bah c'est sans doute plus facile de partager des "révélations" sur le covid-19 entendu je ne sais où à la télévision que d'essayer de garder une tenue.
Om mani padmé houng
Yfory
Messages : 19
Enregistré le : 26 mai 2020, 15:46

Re: du silence et de la parole

Message par Yfory » 26 juin 2020, 18:09

Lorkan si tu ne sais pas où ça a été entendu ou vu ou lu tu ne peux pas savoir non plus si ça a de la tenue ou pas il me semble ? Comme par exemple je peux te faire le résumé des trois heures d'audition de Pr Raoult au Parlement ?Et rajouter en prime un entretien de Lacombe et Salomon ou d'autres encore ? Un discours de Dhouste- Blazy peut être ? Nan ça vous ennuierait...
Avatar du membre
lorkan739
Messages : 4096
Enregistré le : 07 nov. 2008, 12:07
Localisation : Lambesc (04)

Re: du silence et de la parole

Message par lorkan739 » 26 juin 2020, 18:34

C'est peut être pour ça qu'il est un professeur ! Parlons plutôt des gilets jaunes et du mal que les médias leur ont fait. Mais j'ai comme l'impression que ça ne sert à rien de remuer un peu de boue au fond du marais. Après tout, les gilets jaunes se sont fait matraqués la gueule alors il ne faut pas croire que les responsables de bavures médicales vont être condamner. Au final rien ne change mais c'est grâce à Dieu et au bon cœur d'une personne dont j'ignore tout si j'ai encore un toit au dessus de ma tête.
Om mani padmé houng
Thaligo
Messages : 44
Enregistré le : 10 juin 2020, 21:53

Re: du silence et de la parole

Message par Thaligo » 26 juin 2020, 21:01

Les gilets jaunes c'est environ 3000 blessés.
Avec ce qu'il se passe aux USA, on peut dire que les violences policières augmentent.
Et l'état continue de taxer.

Mais maintenant tout le monde ce rend compte que ceux qui représentent la loi sont en fait des marionnettes utilisées par les dirigeants pour asseoir leur pouvoir.

Tout comme cette devise "liberté égalité fraternité " qui n'est là que pour décorer et dont on en a jamais vu la couleur.
Yfory
Messages : 19
Enregistré le : 26 mai 2020, 15:46

Re: du silence et de la parole

Message par Yfory » 27 juin 2020, 13:21

Si, si faut tenir bon. Alors la violence au risque d'y laisser sa peau moi je n'achète pas, mais il reste la lutte par l'information: journaux, vidéos réseaux. Sans l'information souterraine tout ce beau monde continuerait à œuvrer dans l'indifférence générale. Mais là, pour le coup même M Toulemonde est au courant du coup abandon de la clé d'étranglement et à force la vidéo embarquée, et pourquoi pas interdiction de viser les yeux ou la tête .en insistant un peu .
Même aux USA la force des symboles fait son boulot de sape petit à petit.
Avatar du membre
Jnaneshwari
Messages : 6
Enregistré le : 20 nov. 2020, 22:40

Re: du silence et de la parole

Message par Jnaneshwari » 24 nov. 2020, 22:08

"Les plus grands saints et mystiques utilisent la parole pour expliquer aux gens qui ont de l'intérêt pour la spiritualité comment résoudre les problèmes qui se posent à eux. Bouddha, Jésus, pour ne citer qu'eux, et parce que j'ignore le nom des grands sages hindous, mettent tous leur moyens à disposition pour donner toutes les informations qu'ils ont glané dans le monde des esprits pour les donner, sous forme de métaphore et d'images le plus souvent, aux gens avides de savoir. D'autres écoles prônent le silence, ne rien dire, jamais, sur rien. Qu'en pensez-vous ? Pourquoi tant de secret là où les plus grands noms de tous les temps prônaient la divulgation ? "
Om !
Est-ce que « parler » c'est utiliser la parole ? Est-ce que le silence signifie « taire » ou « se taire » ? Maîtres parlent en Paroles, Sages transcrivent en écrits, n'importe, le verbe rompt le silence, pour l'ouvrir au Silence. Les secrets ? Cherche tu trouveras, frappe l'on t'ouvrira...efficace, basique, clair et net . On n'a pas fait mieux comme Paroles.
En tous les cas, le côté positif, j'ai l'impression, qu'en nos temps de Kaliyuga, les Enseignements n'ont jamais autant circulé, celui qui veut, peut, avec lucidité, accéder aux Paroles. Faire preuve de discrimination (gros dossier le viveka) est une autre histoire. Je veux dire, aujourd'hui, une sorte d'accélération fait que tout est dans Tout, les pires dangers du web comme les atouts les plus extraordinaires, les infos voyagent, apparaissent, disparaissent. Rien n'est garanti mais beaucoup de sources fortes, jadis secrètes, sont accessibles, et pour celles définitivement « réservées » aux initiés, rien de nouveau sous le soleil... Je crois que l'on peut faire un beau chemin de nos jours ( doublement pour les personnes du sexe faible comme moi) aussi beau qu' en d'autres temps, sinon plus riche, entre Paroles et Silence, c'est une respiration saine. Et puis les livres, les personnes à rencontrer, existent toujours, nous attendent. Sur le modus operandi, qu'est-ce qui change en 2020 ? Sans doute dans nos vies passées n'avons-nous pas eu autant d'opportunités d'évoluer que dans ce bien triste, sinistre et joyeux bordel actuel. Ecouter est un grand privilège, observer, recevoir en silence, une grande qualité. Tout fait miel à l'abeille butineuse. Ne pas se tromper de bourdon !
Namaste. Jnaneshwari
“Le corps de l’homme est un grenier à blé. Il est rempli d’innombrables réponses.”
Avatar du membre
lorkan739
Messages : 4096
Enregistré le : 07 nov. 2008, 12:07
Localisation : Lambesc (04)

Re: du silence et de la parole

Message par lorkan739 » 25 nov. 2020, 14:32

Faire preuve de discrimination (gros dossier le viveka) est une autre histoire. Je veux dire, aujourd'hui, une sorte d'accélération fait que tout est dans Tout

Tout fait miel à l'abeille butineuse. Ne pas se tromper de bourdon !
Je me demande encore et toujours si ce sont les cycles saisonniers de la nature ou bien une sorte de concurrence déloyale qui font germer les graines de rudraksha. On en reparle ensemble au printemps ou à la prochaine navaratri ?
Om mani padmé houng
Avatar du membre
Jnaneshwari
Messages : 6
Enregistré le : 20 nov. 2020, 22:40

Re: du silence et de la parole

Message par Jnaneshwari » 25 nov. 2020, 22:05

"Je me demande encore et toujours si ce sont les cycles saisonniers de la nature ou bien une sorte de concurrence déloyale qui font germer les graines de rudraksha. On en reparle ensemble au printemps ou à la prochaine navaratri ?"

J'ai peu de connaissances sur le Cerisier Bleu, je sais que les Larmes de l'Archer portent paix, sérénité, aide et protection.
Ahimsa.
Pour ton interrogation, navrée, je ne suis pas "qualifiée".
Pour faire germer compassion, paix, joie, nul besoin d'attendre le printemps, des pujas ou des générations spontanées.
Faut-il du coeur et du courage.
Foi et doute, erreur et réussite.
Dualité.
Coeur à l'ouvrage
Quelques larmes lavées,
délavées.
Une portion.
Quatre à cinq graines, entre les doigts,
Rouler
Recommencer.
Le chapelet de Ses graines sans début ni fin, germe en son sein.

Si là n'est pas ta demande, je ne pas comprends pas le sens de ton message.
Namaste
“Le corps de l’homme est un grenier à blé. Il est rempli d’innombrables réponses.”
Sauvage
Messages : 28
Enregistré le : 27 sept. 2020, 21:23

Re: du silence et de la parole

Message par Sauvage » 30 nov. 2020, 12:25

Je pense que parler c'est bien dans l'ensemble à condition d'être flexible, de savoir s'adapter à l'autre (donner seulement ce que l'autre est près à recevoir). Le silence c'est bien pour réfléchir, apprendre, se reposer...

Le risque c'est de parler pour convaincre, là on risque de dire des conneries, car on rentre dans une forme d'opposition ou de manipulation.
Socrate disait fort adroitement : "La seule chose que je sais c'est que je ne sais rien".

Comme le dit Lorkan avec sa métaphore de la langue de feu, il faut toujours se méfier du discours. Avec quelques sophismes, il est possible d'expliquer quelque chose de faux en alignant plusieurs vérités irréfutables. Ces techniques sont très utilisées par de nombreux margoulins. Je pense qu'il est bon de seulement exposer, ne pas tenter d'influencer. Mais il faut se poser la question de l'écoute, il est très difficile de distinguer le vrai du faux. Le vrai peut être au service du faux. Sans posséder les connaissances pour apprécier objectivement ce que quelqu'un nous raconte, seule l'intuition pourra nous guider. Encore faut-il être capable de la suivre. Attention parfois, c'est l'instinct, le désir, le conditionnement, etc. qui peut engendrer des mécanismes d'autosuggestions erronées, en gros des fausses intuitions. Du coup on se trompe. Il est très difficile d'avoir du discernement pour les choses qui dépassent nos connaissances.

Après il y a à réfléchir pour être en adéquation : crier pour demander le silence, c'est un peu comme faire la guerre pour obtenir la paix, se taire pour montrer son désaccord, c'est un peu comme laisser un enfant craquer une allumette dans la grange. Le silence peut aussi être dangereux dans certains cas. Einstein dit :"Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal mais par ceux qui les regardent sans rien faire". C'est sûrement discutable mais probablement pas idiot ; c'est quand même Einstein.

Tout cela est bien paradoxal. Encore une fois, toute personne voit un peu midi à sa porte. La nature de chacun l'amène à être un bavard ou un taiseux. Celui qui écoute bien avec humilité apprendra aussi bien de l'un que de l'autre. Un bavard qui se tait en dit beaucoup, un taiseux qui parle aussi. Ce n'est pas non plus parce que quelqu'un dit parfois n'importe quoi que c'est toujours le cas.

Le langage est une faculté de l'être humain qui permet de communiquer, nous sommes génétiquement programmés pour parler ; la langue est un code, un outil propre à une communauté qui permet notamment d'exprimer autre chose que la réalité immédiate. Comme tout outil, ses possibilités sont limitées. Ce que l'on dit n'est donc qu'une retranscription "réelle" ou imaginaire pour les oreilles. Comme une photo ou un dessin le serait pour les yeux. Le discours n'est donc qu'une représentation de la réalité passée au filtre du mental (quoi que peut être pas toujours??). Du coup comme la photo (que l'on cadre avec le poteau électrique et les poubelles en plein milieu ou pas selon ce que l'on veut montrer), le discours est a appréhender avec précaution.

La construction de la pensée est étroitement liée au langage. Existe t'il réellement des pensées sans langage?

Un concept est compris réellement à travers l'expérience vécue. Celle-ci varie d'un individu à l'autre. Ce qui est blanc pour nous va être décliné en de multiples nuances plus subtiles par un esquimau qui expérimente bien plus le truc sur la banquise. Dans un échange verbal il y a deux filtres, deux représentations, celle du locuteur et celle de l'interlocuteur. Le premier s'il veut que son message reste intact doit s'assurer que le second soit suffisamment compétent et partage une certaine objectivité. Dans tous les cas le transfert va donner lieu à une réinterprétation. Il est à mes yeux pratiquement impossible d'intégrer une information transmise sans tenter de se la représenter un minimum.

Il convient aussi de faire attention au non verbal, une grande partie de la transmission passe par lui. Un animal va beaucoup communiquer ainsi, l'humain tout autant. Evidemment puisque nous en sommes. Ainsi, un homme silencieux et immobile communique. Qui n'a pas observé à l'opposé des gens arrogants jusque dans leur façon de marcher, de regarder? Qui n'a pas tenté un jour de dire un truc avec ses yeux?

Sûrement que le grand sage parle peu et avec justesse, mais des grands sages il y en a peu. Le grand sage saura aussi à mon avis écouter et saisir toutes les subtilités dans le bruit comme dans le silence. Peut être qu'il véhicule des représentations plus que des mots. Il laisse aussi sûrement une part de mystère, liberté pour l'interlocuteur pour créer, méditer, lâcher prise, imaginer, vivre... Après je n'ai pas la prétention de savoir comment parlent les grands sages donc je ne vais pas en dire plus, j'en ai probablement déjà trop dit.

Je pense qu'au quotidien nous pouvons nous fier à notre nature : soyons bavards si l'on est ainsi, soyons taiseux si l'on est ainsi. Evidemment faire un minimum attention à ce que l'on raconte n'est pas une mauvaise idée à mon avis. Garder sa spontanéité est important aussi pour exprimer ce que l'on a au fond de soi.

Voilà La Frisée ce que je répondrais à ta question, je pense que pour savoir parler il faut aussi savoir écouter. "Faut se remplir, quand on se vide" (La Rue Ketanou)
Peut être bien aussi que nous nous parlons à nous-même et que tout parle tout le temps sans que nous puissions le percevoir. Peut être que la parole ne s'oppose pas au silence. Peut être que la parole et le silence ne sont qu'une émanation parmi d'autres du dialogue qui pourrait bien être partout. Le bruit de fond de l'univers, le bruit de la terre, des plantes,... . Il résonne partout, mais nous appelons ça le silence. Comme toujours, c'est infiniment complexe et simple à la fois ; tout semble bien être lié, c'est pas bien compréhensible, mais c'est cool quand même.

Bonne journée à tous
Déferlent
Messages : 4
Enregistré le : 08 déc. 2020, 12:28
Localisation : Toronto

Re: du silence et de la parole

Message par Déferlent » 10 déc. 2020, 07:47

Moi je trouve que parler ni se taire n'est pas préférable. Se taire et écouter ou bien parler et savoir écouter l'autre en retour, ça c'est une vertu.
Avatar du membre
Tom54
Messages : 1301
Enregistré le : 15 mai 2014, 11:34

Re: du silence et de la parole

Message par Tom54 » 10 déc. 2020, 08:39

Sur ce thème je crois que nous sommes encore sur le libre arbitre même si je comprends le fond de la question.
Qui te fait rencontrer les gens pour que tu leur parles ?
:)
L’évidence c'est d'aimer sans rien attendre.
Thaligo
Messages : 44
Enregistré le : 10 juin 2020, 21:53

Re: du silence et de la parole

Message par Thaligo » 13 déc. 2020, 14:44

Se taire est une manière de fuir la scène anxiogène d'une société du paraître ou l'on est surveillés, la vie épiée sur les réseaux sociaux.

Sans non plus disparaître par peur d'être vu ou de se dissimuler, la solution est de trouver une juste présence au monde.

Déjà chez les grecs, on avait inventé un culte des apparences, du paraître sans profondeur. Sauf qu'aujourd'hui on est tombé dans le monde des apparences, un jeu d'image de soi sans beauté.

De Pierre Zaoui : l'enjeu politique et actuel de la discrétion : apprendre à quitter l'ordre de la monstration de soi et de la surveillance généralisé, c'est déjà entrer dans une certaine forme de dissidence.
Apprendre à se rendre imperceptible ou jouir de disparaître n'est pas une alternative à la politique traditionnelle, mais c'est peut-être le seul moyen pour parvenir à la supporter.

De Kafta : Dans ton combat avec le monde, seconde le monde.
Sans doute une incapacité à être au monde innocemment qui le condamne à devoir se battre sans cesse pour trouver la bonne distance avec les êtres et les choses qui sont au dehors : ni trop près pour ne pas être dévoré (ce pourquoi il faut le combattre), ni trop loin pour ne pas se sentir seul et abandonné (ce pourquoi il faut le seconder).
Soit: cesser de vouloir à tout prix exister à ses dépens mais surtout de l'aider lui-même à être, à apparaître, à vivre.
telpo25
Messages : 9
Enregistré le : 21 nov. 2020, 21:35

Re: du silence et de la parole

Message par telpo25 » 13 déc. 2020, 14:54

Le silence est d'or, quand la parole est d'argent :wink: :marteau: :roi:

Non plus sérieusement, je pense que le silence est terrible, c'est un bon moyen d'affliger une punition à un proche oui. Mais sinon dans la vie en générale la communication est la base de tout
Avatar du membre
lorkan739
Messages : 4096
Enregistré le : 07 nov. 2008, 12:07
Localisation : Lambesc (04)

Re: du silence et de la parole

Message par lorkan739 » 15 déc. 2020, 12:26

Du point de vue de la pratique spirituelle parvenir à conserver son propre silence en accueillant celui des autres est une des choses les plus difficiles à mettre en place et à expérimenter. Comment dire ? Quand vous avez reçu le silence d'un véritable maître vous pouvez vous permettre quelques excès. ;-)
Om mani padmé houng
Avatar du membre
pashupati
Messages : 839
Enregistré le : 13 déc. 2010, 10:28
Localisation : marseille

Re: du silence et de la parole

Message par pashupati » 15 déc. 2020, 15:43

NAMASTÉ YOGINI et YOGIN

Le but du yoga c'est d'atteindre le silence intérieur : YOGA CHITTAVRITHINIRODHA.
Prendre le dessus sur son mental.
Après cette étape le mental s efface et laisse la place à BUDHI
L'intelligence supérieur .
En atteignant le silence du mental on a déjà fait la paix avec soi même, Étape importante.en s'imposant ce silence on devient attentif , ancré dans le moment présent,ça veut dire ancré en soi.
Établie en soi ne veut pas dire s isoler des autres,au contraire on ressent leur FEELINGS.
On sait déjà qu'on est conscience et énergie,en étant établi en soi on ressent le feeling ,le feeling est une émotion ,c est une émission d énergie comme l Aura. On l'a ressent à distance.
NAMASTÉ

Vous en pensez quoi ?
l esprit est plus fort que la matiere
Avatar du membre
lorkan739
Messages : 4096
Enregistré le : 07 nov. 2008, 12:07
Localisation : Lambesc (04)

Re: du silence et de la parole

Message par lorkan739 » 15 déc. 2020, 16:03

Je pensais qu'il s'agissait plutôt d atteindre la fin des fluctuations du mental...
Mais si nous n'en avions pas nous serions déjà mort. Vrai ou faux ?
Ensuite, je pense que c'est une question de pureté intérieur de son feu ou une qualité de vide qui permet d'entrer en relation avec "des objets" qui se trouvent parfois à des kilomètres de distance.
Om mani padmé houng
Avatar du membre
HamsaYogiFrance
Messages : 411
Enregistré le : 13 avr. 2011, 11:57
Localisation : Strasbourg

Re: du silence et de la parole

Message par HamsaYogiFrance » 20 janv. 2021, 22:35

La discipline yoguique, c’est de cultiver le silence mental pour percevoir Le Témoin Silencieux en nous. Parfois, se taire y participe et parfois parler y participe.
Une question d’équilibre, d’expérience, de tâtonnements, d’essais, d’erreurs et de succès...
Il paraît que même Moïse avait des doutes sur ses capacités à s’exprimer quand lui fut confiée sa mission : “Seigneur, pourquoi m’as-tu choisi, moi dont la langue est faible et le discours, laborieux ?” aurait-il dit, quelque-chose dans le genre. Et pourtant, quel lion parmi les hommes il est devenu !
Sur le même thème : Yogananda disait que les guerres résultaient d’un manque de communication global. Dès lors, on aurait tout à gagner à plus d’échanges, qu’ils soient verbaux ou non...
L'humanité, notre religion d'union.
Respirer, notre prière d'union.
Conscience, notre Dieu d'union.
- Yogiraj Siddhanath

http://siddhanath.org/?lang=fr
Prochainement http://www.siddhanath.fr/evenements
lafrisée
Messages : 142
Enregistré le : 10 avr. 2020, 19:23

Re: du silence et de la parole

Message par lafrisée » 05 févr. 2021, 21:16

Pour moi j'ai beaucoup plus appris dans la parole que dans le silence, dans tous les domaines et quels que soient les moments ou les domaines de ma vie. C'est à ça que sert la communication non ?

Après parfois la parole est fausse et mensongère, c'est le soucis avec la parole, alors qu'avec la pensée on a des certitudes, mais sont-elles justes ? Un coup de vent et tout s'en va, les pensées s'en vont au vent et dérivent seules vers les rives de l'oubli, tandis que la parole reste on peut s'ancrer dessus, y prendre appui.
Avatar du membre
Smer
Messages : 193
Enregistré le : 10 nov. 2012, 13:10

Re: du silence et de la parole

Message par Smer » 13 févr. 2021, 11:14

"les guerres résultaient d’un manque de communication global."
Effectivement, il y a de quoi douter de la parole de certains maîtres...
Nous sommes depuis quelques décennies dans une frénésie de communication, les guerres n'ont pas cesser, elles sont même plus sournoises, l'actualité nous le prouvent, avec la guerre Covid les dividendes certains grands groupes explosent...
Pour eux, plus ça dure, plus ils ramassent...
Je parlerai plutôt d'avidité et de ce besoin de pouvoir sur les autres pour se sentir supérieur.... quand les rivages du vide vide intérieur affleurent à la surface...
mais chut...
la parole est d'argent, mais le silence est d'or.
lafrisée
Messages : 142
Enregistré le : 10 avr. 2020, 19:23

Re: du silence et de la parole

Message par lafrisée » 14 févr. 2021, 21:38

Le silence, c'est aussi le silence des larmes, des paroles non dites qui s'extraient comme elles peuvent par les larmes et le coeur oppressé.
Répondre