La pitié

Exprimez vous sur un des thèmes présentés en faisant une réponse.
Proposez des thèmes en cliquant sur nouveau.

Modérateur : Modérateurs

Répondre
lafrisée
Messages : 64
Enregistré le : 10 avr. 2020, 19:23

La pitié

Message par lafrisée » 18 mai 2020, 13:34

La pitié a mauvaise presse, la célèbre citation "Mieux vaut faire envie que pitié" est entrée dans le langage commun, et les jeunes utilisent ce mot avec un dégoût manifeste.
Je ne partage pas ce point de vue.
Pour moi la pitié n'est pas une émotion négative, c'est l'expression d'une certaine forme de l'amour.
Et la compassion, n'est pas une émotion qui lui est supérieure, la compassion pour moi est le côté intellectuel de l'amour, car il faut s'identifier à l'autre pour "souffrir avec lui" (com-passion) ; La compassion est le fait de l'esprit, on aime l'autre comme étant le miroir de soi-même, et en aidant l'autre on a un peu l'impression de l'aider soi-même , et en passant l'amour-propre prend un petit bonus au passage, car dans l'exercice de compassion on se grandit un peu soi-même, par l'attention que l'on donne à l'autre. Donc on a un bénéfice secondaire.

Pour la pitié, ça ne arche pas de la même manière. C'est une émotion qui surgit, violente comme toutes les émotions réelles, pure, tonitruante, envahissante. Elle vous saisit à la gorge au détour au détour d'une ruelle, en voyant un pauvre bougre faire la manche un soir de Noël, ou un animal jeté par la fenêtre à l'entrée de l'autoroute. On ne peut pas mentir, la pitié sourd du plus profond de ses entrailles, sans passer par l'identification : c'est un élan du coeur.

C'est mon avis.
trananda
Messages : 558
Enregistré le : 28 janv. 2012, 21:25

Re: La pitié

Message par trananda » 23 mai 2020, 13:08

Ta vision ou ton expérience que tu nome la pitié, et en tout point similaires à la véritable compassion.

La passion n'est pas que souffrance.. alors compatir ça n'est pas forcément souffrir avec. Mais l'ouverture réel est bienveillante à l'autre de celui qui à réalisé que l'autre c'est lui. C'est un moteur puissant qui éclaire les ténèbre. Une pratique du bouddhisme consiste à absorber la noirceur de ses proches, puis moins proche ..etc et à la transmuté en lumière puis de leur rendre comm e un merveilleux cadeau. Dans le bouddhisme ce qui est nommé compassion est une puissance active générée par le bodhisattva , mais pour cela je pense que la première étape est d abord de prendre conscience de sa véritable nature... Par le Mahamudra ...chez le tantra tibétain. ;).
Pour moi la pitié à un versant d amour et de bien veilliance , mais aussi un dangereux versant de l apitoiment sur soi ou les autres... Du genre" les pauvres petits africain j'ai vraiment pitié. "
Le vent soufle, la neige tombe. Je suis en vie.
lafrisée
Messages : 64
Enregistré le : 10 avr. 2020, 19:23

Re: La pitié

Message par lafrisée » 27 mai 2020, 14:22

Oui, c'est une analyse intéressante.

J'y ai un peu pensé aussi de mon côté, et je vais essayer d'affiner ma pensée.
Pour moi, les trois terme "compassion", "pitié" et "miséricorde sont des synonymes.

Mais seule la miséricorde est de l'ordre du divin, c'est un des noms de Dieu, "Le miséricordieux". Comme si cette qualité n'était pas accessible à l'humain.

Nous, il nous reste la pitié et la compassion.
Pour la pitié, c'est elle que le croyant demande à Dieu "Seigneur prends pitié", répété plusieurs fois à tous les offices de prières dans les églises.
Nous ne demandons pas la compassion à Dieu, ce serait presque un pléonasme, il est déjà "avec" nous dans toutes nos tribulations (en tout cas pour les croyants), nous lui demandons la pitié, la source pure qui jailli du coeur, le pardon pour nos fautes, être lavé et purifié par cette espérance folle : Dieu nous écoute peut-être et pardonnera tout.

Il reste la compassion pour les humains, qu'on peut aussi utiliser sous forme d'injonction : "Les infirmières se doivent d'avoir un minimum de compassion pour les malades" ; c'est une construction intellectuelle, un état d'esprit (pour moi), et hop, dès la blouse enlevée, fini la compassion, si on le souhaite.

Nous avons aussi la pitié, quelquefois, et pour ma part je suis souvent estomaquée devant mon manque de pitié devant certains spectacles. Je m'horrifie moi-même, et me rends compte à ce moment-là combien je manque de chaleur et d'humanité. Et hélas pour moi, c'est assez souvent que je fais ce constat. Alors que lorsque j'expérimente la pitié, quelle émotion puissante et juste ! Elle ne trompe pas, elle est comme l'intuition, surprenante et tonitruante, elle impose d'agir, et reste à l'esprit tant que cela ne sera pas fait.

Voilà quelques réflexions très personnelles.
Yfory
Messages : 4
Enregistré le : 26 mai 2020, 15:46

Re: La pitié

Message par Yfory » 27 mai 2020, 16:07

Bonjour. Il y a l'empathie aussi. C'est autre chose que la pitié, mais ça coupe les jambes aussi. Les infirmières qui enlèvent leur blouse et leur compassion avec c'est une légende, beaucoup d'entre elles n'enlèvent rien du tout. Au mieux elles apprennent à prendre du temps pour se reconstruire. Enfin, elles ne réagissent pas toutes selon le même moule.
trananda
Messages : 558
Enregistré le : 28 janv. 2012, 21:25

Re: La pitié

Message par trananda » 28 mai 2020, 19:17

Je n'aime pas la chrétienté d'aujourd'hui, mais je trouve magnifique l'enseignement du Christ. Il y à trop de fervent chrétien qui prêches de belles paroles et de belles valeurs.. mais qui au fond sont de véritables ordures dans la vie quotidienne. Dans les mouvements de spiritualité moderne c'est pareil.
Par contre j'admire ce texte plein de vérité de Charles de Foucaut Canonisé aujourd'hui par le Vatican :
Mon Père,
Je m'abandonne à toi,
Fais de moi ce qu'il te plaira.
Quoi que tu fasses de moi,
Je te remercie.
Je suis prêt à tout, j'accepte tout,
Pourvu que ta volonté
Se fasse en moi,
En toutes tes créatures,
Je ne désire rien d'autre, mon Dieu.
Je remets mon âme entre tes mains.
Je te la donne, mon Dieu,
Avec tout l'amour de mon cœur,
Parce que je t'aime,
Et que ce m'est un besoin d'amour
De me donner,
De me remettre entre tes mains sans mesure,
Avec une infinie confiance
Car tu es mon Père.

Là est seulement là est la véritable religion du Christ. Le reste n'est qu'un instrument du pouvoir.
Le vent soufle, la neige tombe. Je suis en vie.
Avatar du membre
Denis
Site Admin
Site Admin
Messages : 13853
Enregistré le : 23 juil. 2004, 19:19
Localisation : Grimaud
Contact :

Re: La pitié

Message par Denis » 31 mai 2020, 20:47

C'est une très belle phrase !
Merci Tranada de l'avoir mise sur le forum
Là est seulement là est la véritable religion du Christ. Le reste n'est qu'un instrument du pouvoir.
Je crois que tu dois comprendre qu'il y a des axes différents, des buts différents...
Si ton axe est de remettre ta vie à Dieu, alors oui la phrase de dessus est parfaite !
Mais beaucoup plus n'ont pas cette force, ni cette envie, ils essayent d'avoir une vie d'homme ou de femme en couple dans la société
Tu vois en Inde il existe un très grand maître du nom de Yajnavalka qu'on retrouve cité dans les Upanishads et qui était un homme marié...
Pour ces hommes et femmes, l'organisation d'une église a tout son sens, c'est le lieu où ils peuvent de rencontrer, partager la même vision, la même religion...
Toutes les religions du monde ont du sang sur les mains, mais ce n'est pas parce qu’on se pique avec une rose qu'il faut haïr toutes les roses !
La religion et son organisation est une belle chose, à nous de juste observer où nous mettons les pieds et de choisi la bonne paroisse où les choses se passent bien
Dieu nous donne ce dont il veut qu'on se serve, pour aller vers lui.
Formation et approfondissement du Yoga 2020 dans le VAR
trananda
Messages : 558
Enregistré le : 28 janv. 2012, 21:25

Re: La pitié

Message par trananda » 01 juin 2020, 15:24

Mes parents nous ont laissé le choix du baptême ou non quand nous serions en âge de raison ne voulant pas nous imposer une religion.
Je vie et j'ai grandi entouré de gens laïque avec une vision de la religion comme lieux d'enfermement et de mensonge.
Et préférant l indépendance de la pensée à la posture d'abandon à l' abstrait , ainsi que la valeur première du concret. Tout cela oriente forcément ma vision des choses aujourd'hui et je pense que c'est une chance , car au final si je fais le choix de l abandon à une divinité ce sera de par l intime conviction de mes profondeur et non par l influence et l histoire de l endroit où je suis née.
Le vent soufle, la neige tombe. Je suis en vie.
lafrisée
Messages : 64
Enregistré le : 10 avr. 2020, 19:23

Re: La pitié

Message par lafrisée » 01 juin 2020, 17:31

Moi j'ai juste été baptisée, mais pareil, mes parents ne m'ont pas orienté. Mais par contre je l'ai beaucoup regretté, j'allais même enfant dans les églises le dimanche avec les copines qui elles y allaient par obligation, et je les enviais d'aller au catéchisme.
Aujourd'hui avec tous le mal qui est dit partout de la religion, je suis incapable de faire ma communion, je suis assez sensible au regard des autres. Et puis maintenant j'ai des phobies que je n'avais pas enfant, peur de me faire enfermer dans une religion, par exemple. Des peurs bêtes, des freins immatériels, aussi à cause du fait que ce soit tellement mal vu dans notre société d'afficher sa foi. Et que j'ai pas le caractère assez fort pour savoir ce que je veux vraiment, et ça c'est un gros problème.

Mais pour la pitié ça va, heureusement j'arrive encore à avoir pitié des êtres que je rencontre.

A ce propos, j'ai réfléchi à l'empathie, qui est difficile à positionner entre la pitié et la compassion.

C'est peut-être finalement encore plus beau que la pitié, car dans la pitié il y a effectivement un aspect de mépris qui est assez infect. Et pour moi la compassion est un concept trop intellectualisé, c'est vraiment le mot que j'utilise quand je suis en colère contre quelqu'un et que j'essaie de lui pardonner, j'essaie d'être dans la compassion, un peu comme un devoir.

L'empathie, finalement, est un mot qui est peut être le plus juste de tous, car ce n'est pas la raison qui le gouverne, et il est dénué de sentiment de médiocrité.

Mais dans la pitié, et surtout l'expression "Seigneur prends pitié", il y a en plus la notion de pardon, à mon sens.
Et même dans la vie de tous les jours, on demande à l'autre de nous pardonner nos fautes, et pour cela on s'humilie volontairement, on implore la pitié, on rabaisse notre orgueil au point de n'être rien d'autre qu'un être suppliant, on peut se jeter à genoux, ou hurler à la mort et devenir fou, juste pour que l'autre daigne nous adresser un regard de pitié et de pardon. Là le chemin se divise en deux : soit on est encore plus méprisé et la personne n'a vraiment plus aucune once d'amour à nous donner, soit l'ego de l'autre est regonflé à bloc le sentiment de pitié peut jaillir et réveiller l'amour blessé.

Enfin ce sont des idées personnelles.
trananda
Messages : 558
Enregistré le : 28 janv. 2012, 21:25

Re: La pitié

Message par trananda » 01 juin 2020, 18:44

Je vais en toute honnêteté te faire part d'une des raisons de mon dédin envers le Vatican .
Certain aposta particulièrement puissant et bien placé au sein du Vatican servent les forces obscures au sein de réel et fort bien organisé loge noire. Au sens le plus occulte du termes. Des loges nourrissant vénération rituel et initiation en lien avec des émissaires démoniaque bien réel. Dixit les 72 anges de la kabbale.. et son versant négatif les 72 démon. Ce ne sont pas des simples symbole mais des forces réel en action se trouve dérière ces noms kabbalistique.

Les puissants Mages hindou ont eut aussi leur loge noire, sauf que les nom de ces forces sont en sanskrit mais les réalités qui y sous tendent son les exactes mêmes.

Après je reste un fervent défenseur de la noble rose d'or en chacun , et heureusement une part du Vatican ainsi que chaque religion et culture on su gardé le réel chemin de la chevalerie initiatique en vie. Celui qui mènent à la réalisation intérieur des arcanes de la connaissance .
Le vent soufle, la neige tombe. Je suis en vie.
Avatar du membre
smilo
Messages : 132
Enregistré le : 08 févr. 2018, 11:42

Re: La pitié

Message par smilo » 01 juin 2020, 20:05

trananda a écrit :
22 avr. 2020, 16:16
Ah oui il parais que Bill Gates finance le gouvernement de l'ombre :lol: qui à demandé la création d'un virus corona il y à 7 ans avec pour but de réduire la populas et générer un chaos nécessitant la mise en place d'une législation mondiale et le renfort d'un système Financier unique .. pour sortir de la crise ahaha .
Sacré complotiste, ils on peur des ordinateurs sataniques et de toute évolution moderne de leurs petits monde d arriérée et de flippé paranoïaque.Vive le progrès !

Je trouvais à première approche sympa et belle l'idée centrale de ce livre.. mais j'ai fini par me dire que la vie de ce monsieur devait être bien monotone et triste et que je ne voulais pas finir comme ça :schock: , alors j'ai repris ma pratique ^^.
"Il n'y a pas de différence entre l'objet perçu et celui qui le perçoit".
lafrisée
Messages : 64
Enregistré le : 10 avr. 2020, 19:23

Re: La pitié

Message par lafrisée » 02 juin 2020, 05:28

Non mais là le thème c'est la pitié.

Tiens, puisque le sujet semble vous intéresser, pensez-vous que l'on peut avoir pitié d'un criminel ?
trananda
Messages : 558
Enregistré le : 28 janv. 2012, 21:25

Re: La pitié

Message par trananda » 02 juin 2020, 12:46

Nul n'est forcé ou interdit de s'écarter un peu du sentier si une belle fleur, un ruisseau ou un vieillard sur un banc l'amène à en sortir.

Patrick Bureinstenas l'Alchimiste qui à réaliser le pèlerinage de Compostel dans le but d'aller chercher la Materia prima nécessaire au grand oeuvre sur les plages du Finistèra la fin de la terre en latin, à la porte Occidental ..prés de St Jacques.

Nous dit qu'il il y à deux manières de faire un pèlerinage , la première dans un but purement sportif ou religieux et c'est très bien. Mais souvent la longueur et les énergies et forces inerente au pèlerinage finissent par mener au véritable but du pélerinage, qui mènent le pèlerin à ce dépouiller du superflu pour ce tourner vers l'essentiel, alors il s'octroi le droit de quitter le sentier pour s'extasier devant une petite chapelle Romane , une fleur de lys ou un sommet abrupte des Pyrénées.

Pour moi une discussion c'est une aventure à plusieurs , il y à des thèmes initié par un Auteur . Içi c'est toi .. et des aventuriers qui viennent rejoindre l'aventure initier par l'auteur du sujet. Mais finalement ni l'initiateur de la conversation et de son théma ni les participants à la conversation ne peuvent connaître la fin de l'histoire qui s écrit à travers eux .

Cette Aventure ce fait sur le chemin de la Pitié..

Donc pour rejoindre le sentier du thème et la Kabbale qui me tient à cœur.
C'est le 72 ième ange de la kabbale MUMIAH qui personnifie en partie bien Pitié car il consacre ses nuits à soigner les pauvres malades.
Sa contrepartie négative qu'on préfère parfois ne pas regarder :) c'est Andromalius " le 72 ièmes démon de la kabbale hébraïque.
"Il apparaît comme un homme ayant un grand serpent en main. Il est capable de ramener les objets dérobés et de punir les voleurs comme les pécheurs. Il gouverne 36 légions infernales[1]."

Voilà votre grâce :).

Bonne journée .
Le vent soufle, la neige tombe. Je suis en vie.
Répondre