Karika 48 49 50 51

- - -

Une étude avec un groupe restreint de personnes pour apporter un éclairage précis.
Seuls Amandine, Apatride, Betty, Gang Seng, hridaya, Justin, Kasara, Kessen, micka, Odile, pashupati, Sami, Shana, the_oliver_2000 et Denis peuvent poster et répondre aux posts, mais si vous voulez participer vous pouvez en faire la demande ou poster dans d'autres onglets

- - -
Répondre
Avatar du membre
Denis
Site Admin
Site Admin
Messages : 14177
Enregistré le : 23 juil. 2004, 19:19
Localisation : Grimaud
Contact :

Karika 48 49 50 51

Message par Denis » 25 sept. 2013, 11:41

•:• KÂRIKÂ 48
Il y a huit sortes d’ignorances ainsi que d’illusions, dix de grandes illusions, dix huit de ténèbres ainsi que de ténèbres aveuglantes.

•:• KÂRIKÂ 49
Les incapacités sont les infirmités des onze instruments (1) ainsi que les infirmités de Buddhi. Les dix sept sortes d’infirmité de Buddhi résultent de la satisfaction et du manque de réussite.

•:• KÂRIKÂ 50
Des neuf sortes de satisfactions:
-quatre concernent la satisfaction du milieu mental (esprit). Ce sont celles de Prakrti, des objets de culte, du temps, du destin.
-cinq concernent les satisfactions provenant du renoncement aux objets extérieurs (relatifs aux expériences sensorielles).

•:• KÂRIKÂ 51
Les réussites sont au nombre de huit: la réflexion, l’enseignement oral, l’étude (des écritures), la destruction des trois souffrances (1), l’obtention des amis (2), la concentration purificatrice. Les trois manifestations de Buddhi, mentionnées avant la réussite, sont les entraves à celle-ci (kârikâ 46: connaissance erronée, incapacité, satisfaction).
Voila de longues listes et dénombrement assez simples, il me semble.
Perso je n'ai pas grand chose à dire, et vous ?
Dieu nous donne ce dont il veut qu'on se serve, pour aller vers lui.
Cours de Yoga en live et étude de textes en live avec zoom
Avatar du membre
Olivier
Messages : 1385
Enregistré le : 01 mars 2011, 14:27

Re: Karika 48 49 50 51

Message par Olivier » 25 sept. 2013, 15:04

Rien de rien, j'ai même peine à voir l'intérêt de cette liste, c'est assez fastidieux.
C'est d'ailleurs pour ça qu'au départ j'avais proposé ces karikas avec les 2 précédents :roll:
Avatar du membre
amandine
Messages : 952
Enregistré le : 05 nov. 2011, 12:13
Contact :

Re: Karika 48 49 50 51

Message par amandine » 25 sept. 2013, 18:33

the_oliver_2000 a écrit :C'est d'ailleurs pour ça qu'au départ j'avais proposé ces karikas avec les 2 précédents :roll:
tiens oui c'est vrai ça, pourquoi on a changé d'avis finalement ? :rire:

moi non plus rien a dire , juste que le karika 51 est contrairement aux précédents, une énumération de ce qui mène vers la libération..
Avatar du membre
Denis
Site Admin
Site Admin
Messages : 14177
Enregistré le : 23 juil. 2004, 19:19
Localisation : Grimaud
Contact :

Re: Karika 48 49 50 51

Message par Denis » 25 sept. 2013, 19:25

Pour approfondir un peu j'ai scanné le texte du livre de Swami Shraddhananda Giri (Editions du Trigramme)
KÂRlKÂ 46
LA MANIFESTATION DE BUDDHI COMPREND: LA CONNAISSANCE ERRONÉE, LES INCAPACITÉS, LES SATISFACTIONS ET LES RÉUSSITES. CINQUANTE VARIÉTÉS DE CETTE QUADRUPLE MANIFESTATION SONT PRODillTES PAR LA PRÉDOMINANCE D'UN DES G~A, RÉSULTANT DE LEUR DÉSÉQillLIBRE.
La manifestation de BUDDHI se présente sous trois formes différentes: SATTVA, RAJAS, TAMAS.
A l'exception de la réussite qui est sâttvique, les trois phénomènes cités ci-dessous sont râjasiques et tâmasiques. Ce sont :
- la connaissance erronée,
- l'incapacité,
- la satisfaction.
Il y a cinquante sortes de phénomènes de la BUDDHI, dues aux combinaisons des trois GUNA.

KÂRlKÂ 47
IL Y A CINQ VARIÉTÉS DE CONNAISSANCES ERRONÉES, VINGT-HUIT SORTES D'INCAPACITÉS DUES AUX DÉFAUTS DES INSTRUMENTS (VOIR KÂRIKÂ 31), NEUF SORTES DE SATISFACTIONS ET HUIT SORTES DE RÉUSSITES.

KÂRIKÂ 48
IL YA HUIT SORTES D'IGNORANCES AINSI QUE D'ILLUSIONS, DIX DE GRANDES ILLUSIONS, DIX-HUIT DE TÉNÈBRES AINSI QUE DE TÉNÈBRES AVEUGLANTES.
Le premier aspect de l'Ignorance (TAMAS) consiste à prendre pour l'état le meilleur la possession des huit SIDDHI précités (pouvoirs supranormaux, kârikâ 45). Cet aspect est appelé MOHA.
Le deuxième aspect de l'Ignorance, celui des «grande illusions» (MAHÂ MOHA) consiste, pour l'homme ignorant, à être attaché aux expériences des dix objets de ses dix INDRIYA (instruments).
Le troisième aspect de l'Ignorance, celui des dix-huit sortes de ténèbres (TÂMISRA), consiste en un sentiment de privation affectant d'une part l'homme ordinaire qui n'a pas la jouissance de ses dix INDRIYA, d'autre part le yogi qui souffre de n'avoir pas obtenu les huit SIDDHI précités.
Le quatrième aspect de l'Ignorance, celui des dix-huit sortes de «ténèbres aveuglantes», AND HAT ÂMISRA, consiste en la peur de perdre les objets des dix INDRIYA pour l'homme ordinaire, et les huit SIDDHI pour le yogi. La peur de la mort fait partie d' ANDHATÂMISRA.

KÂRIKÂ 49
LES INCAPACITÉS SONT LES INFIRMITÉS DES 0NZE INSTRUMENTS AINSI QUE LES INFIRMITÉS DE BUDDHI.
LES DIX-SEPT SORTES D'INFIRMITÉS DE BUDDHI RÉSULTENT DE LA SATISFACTION ET DU MANQUE DE RÉUSSITE.
- Les infirmités des onze instruments ont:
Pour les dix INDRIYA, la cécité,
La surdité,
L’anosmie (absence ou déformation du sen olfactif), l'absence de goût,
L’absence de sen du toucher, la mutité,
L'absence de faculté de préhension, la claudication,
L'impuissance sexuelle,
La maladie des organes d'excrétion.
Pour MANAS, l'idiotie.
- Les infirmités de la BUDDHI - milieu mental - sont au nombre de dix-sept. Ce sont: les neuf satisfactions (TUSTI) et les huit «manque de réussite» (non-obtention des SIDDHI) (voir Kârikâ 51).

KÂRlKÂ 50
DES NEUF SORTES DE SATISFACTIONS :
- QUATRE CONCERNENT LA SATISFACTION DU MILIEU MENTAL (ESPRIT. CE SONT CELLES DE PRAKRTI. DES OBJETS DE CULTE, DU TEMPS, DU DESTIN.
- CINQ CONCERNENT LES SATISFACTIONS PROVENANT DU RENONCEMENT AUX OBJETS EXTÉRIEURS (RELATIFS AUX EXPÉRIENCES SENSORIELLES).

LES QUATRES SATISFACTIONS S DE L'ESPRIT sont: - Celles relatives à PRAKRTI.
L'individu qui entre dans cette catégorie pense que la Libération est uniquement l'œuvre de la PRAKRTI, ce qui l'incite à conclure que tout effort personnel, ou toute discipline spirituelle telle que la méditation est inutile.
- Celles relatives aux objets du culte (UPÂDÂNA).
L'individu qui éprouve cette sorte de satisfaction pense que la méditation est superflue, qu'il lui suffit de renoncer à la vie sociale et de s'entourer d'objets symboliques (chapelet, trident, conque, cruche, peau de tigre ou autres) pour atteindre la Libération (alors qu'en fait ce comportement relève du fétichisme).
- Celles relatives au temps (KÂLA).
L'individu qui entre dans cette catégorie pense que la connaissance des réalités principielles est inutile, que la méditation est superflue car la Libération viendra en son temps ... Ainsi s'abstient-il de tout effort personnel.
- Celles relatives au destin (BHÂGYA).
L'individu qui entre dans cette catégorie pense que la connaissance des réalités principielles est inutile car, s'il est destiné à être libéré, il le sera. Autrement, non.

LES CINQS SATISFACTIONS proviennent du renoncement aux expériences sensorielles en raison des déboires qui en résultent. L'individu qui entre dans cette catégorie se satisfait de ce renoncement sans chercher à acquérir la connaissance du PURUSA, la Conscience Pure.
Ce renoncement est positif s'il est compris comme une étape sur le chemin de la connaissance, mais il devient un obstacle s'il est considéré comme une fin en soi.

KÂRlKÂ 51
LES RÉUSSITES SONT AU NOMBRE DE HUIT : LA RÉFLEXION, L'ENSEI-GNEMENT ORAL, L'ÉTUDE (DES ÉCRITURES), LA DESTRUCTION DES TROIS SOUFFRANCES, L'OBTENTION DES AMIS, LA CONCENTRATION PURIFICATRICE.
LES TROIS MANIFESTATIONS DE BUDDHI, MENTIONNÉES AVANT LA RÉUSSITE, SONT LES ENTRAVES À CELLE-CI (KÂRIKÂ 46: CONNAIS¬SANCE ERRONÉE, INCAPACITÉ, SATISFACTION).
Le fait de recevoir un enseignement oral est une réussite en ce sens que l'enseignement oral, par tradition, est le révélateur d'une vérité vécue par un sage (témoignage valide). De ce fait, cet enseignement devient un moyen de connaissance juste.
Dieu nous donne ce dont il veut qu'on se serve, pour aller vers lui.
Cours de Yoga en live et étude de textes en live avec zoom
Avatar du membre
Olivier
Messages : 1385
Enregistré le : 01 mars 2011, 14:27

Re: Karika 48 49 50 51

Message par Olivier » 26 sept. 2013, 09:35

Je me suis forcé et j'ai pris le temps de lire ce que tu as scanné :confus:
Je trouve le karika 50 très intéressant finalement, il décrit bien tous les pièges qu'on peut rencontrer aux différentes étapes du chemin. Je ne sais pas si c'est important, mais ces satisfactions, sont elles le fait de Manas ou Buddhi ?
Et une petite question "technique" : le karika 48 il décrit quoi en fait ? Les 5 variétés de connaissance érronées ?
Avatar du membre
Denis
Site Admin
Site Admin
Messages : 14177
Enregistré le : 23 juil. 2004, 19:19
Localisation : Grimaud
Contact :

Re: Karika 48 49 50 51

Message par Denis » 26 sept. 2013, 14:58

L'individu qui entre dans cette catégorie pense que la Libération est uniquement l'œuvre de la PRAKRTI
Donc c'est Manas puisqu'il pense avec Ahamkara qui est satisfait...
Pour les 5 variétés des connaissances erronées je ne sais pas, peut-être quelqu'un aurait un livre qui en parle ?
Dieu nous donne ce dont il veut qu'on se serve, pour aller vers lui.
Cours de Yoga en live et étude de textes en live avec zoom
Avatar du membre
amandine
Messages : 952
Enregistré le : 05 nov. 2011, 12:13
Contact :

Re: Karika 48 49 50 51

Message par amandine » 26 sept. 2013, 15:42

oui le karika 48 décrit toutes les connaissances erronées, viparyaya
on les voit dans le tableau de Bouanchaud page 140 : les obscurités, les égarements, les égarements extrêmes, les ténèbres, les aveuglements avec toutes leurs sous catégories
Avatar du membre
Olivier
Messages : 1385
Enregistré le : 01 mars 2011, 14:27

Re: Karika 48 49 50 51

Message par Olivier » 26 sept. 2013, 17:41

Denis a écrit :
L'individu qui entre dans cette catégorie pense que la Libération est uniquement l'œuvre de la PRAKRTI
Donc c'est Manas puisqu'il pense avec Ahamkara qui est satisfait...
Pour les 5 variétés des connaissances erronées je ne sais pas, peut-être quelqu'un aurait un livre qui en parle ?
Donc, on reboucle sur l'autre échange (karika 46 et 47), Buddhi n'y est pour rien :roll:
Avatar du membre
amandine
Messages : 952
Enregistré le : 05 nov. 2011, 12:13
Contact :

Re: Karika 48 49 50 51

Message par amandine » 05 oct. 2013, 13:00

bonjour,
je mets le tableau ici, puisqu'il peut aider a mieux comprendre les karikas de 46 a 51
il provient donc du livre "Les Samkhya karika d'Isvarakrsna" de Bernard Bouanchaud.
Fichiers joints
samkya.jpg
samkya.jpg (134.27 Kio) Vu 4856 fois
Modifié en dernier par amandine le 05 oct. 2013, 19:11, modifié 1 fois.
Avatar du membre
Denis
Site Admin
Site Admin
Messages : 14177
Enregistré le : 23 juil. 2004, 19:19
Localisation : Grimaud
Contact :

Re: Karika 48 49 50 51

Message par Denis » 05 oct. 2013, 17:31

Y a po l'image :(
Dieu nous donne ce dont il veut qu'on se serve, pour aller vers lui.
Cours de Yoga en live et étude de textes en live avec zoom
Avatar du membre
amandine
Messages : 952
Enregistré le : 05 nov. 2011, 12:13
Contact :

Re: Karika 48 49 50 51

Message par amandine » 05 oct. 2013, 19:16

là c'est bon?
Avatar du membre
Denis
Site Admin
Site Admin
Messages : 14177
Enregistré le : 23 juil. 2004, 19:19
Localisation : Grimaud
Contact :

Re: Karika 48 49 50 51

Message par Denis » 05 oct. 2013, 19:56

Bien :wink:
Dieu nous donne ce dont il veut qu'on se serve, pour aller vers lui.
Cours de Yoga en live et étude de textes en live avec zoom
Avatar du membre
amandine
Messages : 952
Enregistré le : 05 nov. 2011, 12:13
Contact :

Re: Karika 48 49 50 51

Message par amandine » 23 oct. 2013, 10:46

Denis a écrit :•:• KÂRIKÂ 50
Des neuf sortes de satisfactions:
-quatre concernent la satisfaction du milieu mental (esprit). Ce sont celles de Prakrti, des objets de culte, du temps, du destin.
-cinq concernent les satisfactions provenant du renoncement aux objets extérieurs (relatifs aux expériences sensorielles).
le karika 50 met en garde contre tous les contentements tustayah .
leur étude fait partie de la méthode que propose le Sâmkhya pour atteindre la Connaissance: l"étude intellectuelle et la réflexion sur les tattvas jusqu'à l' éveil d'une intuition discriminatrice.
on voit donc dans ce karika que les contentements internes concernent: la Nature Prakrti, les moyens upâdâna, le temps kâla et la chance bhâgya
Tara Mickael dénonce ainsi les 4 formes de "complaisance intérieure":
"1- Se reposer sur la Nature elle même, attendre qu'elle fasse tout le travail pour faire surgir la connaissance libèratrice.
2- Se fier aux Moyens extérieurs, par exemple: " Quelqu'un, sans en avoir compris les principes, s'empare des moyens de l'ascète et pense que la Délivrance provient du triple bâton, de la cruche et autres accessoires. Lui non plus n'atteint pas la Délivrance.
3- Compter sur le Temps: "Bah! avec le temps, j'obtiendrai bien la Délivrance. A quoi bon l'étude des principes ? Celui qui pense que la Délivrance viendra d'elle même, dans son propre temps, lui non plus ne l'atteint pas.
4- S"accommoder de son état, en pensant que la Délivrance est une question de Chance, qu'elle vient parfois tôt , parfois tard, avec ou sans effort, selon la chance de chaque individu. Pour celui qui se satisfait ainsi, il n'est pas de Délivrance.
La seule voie indiquée par le Sâmkhya est la méditation ininterrompue sur les principes de la doctrine, grâce à l'enseignement oral d'un maître, avec le support des textes traditionnels, et l'aide d'amis authentiques qui ont compris la Vérité. Dans cette voie, même le détachement est insuffisant, s'il est dépourvu de connaissance.
Cette voie, appelée par la Bhagavad Gîtâ, le Yoga du Sâmkhya, constitue le premier enseignement que Krshna dispense a Arjuna envahi par le découragement au milieu du champ de bataille.
Et l'Içvara-Gîtâ, pendant shivaïte de la Bhagavad Gîtâ, déclare:
"Je viens de vous exposer le Sâmkhya, grnose suprême, qui contient l'essence de toute la partie finale du Veda. Y concentrer sa pensée, c'est le Yoga." "
Avatar du membre
Olivier
Messages : 1385
Enregistré le : 01 mars 2011, 14:27

Re: Karika 48 49 50 51

Message par Olivier » 23 oct. 2013, 17:04

La seule voie indiquée par le Sâmkhya est la méditation ininterrompue sur les principes de la doctrine, grâce à l'enseignement oral d'un maître, avec le support des textes traditionnels, et l'aide d'amis authentiques qui ont compris la Vérité. Dans cette voie, même le détachement est insuffisant, s'il est dépourvu de connaissance.
C'est en fait utiliser Manas pour dépasser Manas, pas facile :roll:
Répondre