Vous pratiquez ou pas ?

Un forum pour échanger et partager librement sur notre recherche spirituelle.

Modérateur : Modérateurs

Répondre
Avatar du membre
Denis
Site Admin
Site Admin
Messages : 13477
Enregistré le : 23 juil. 2004, 19:19
Localisation : Grimaud
Contact :

Vous pratiquez ou pas ?

Message par Denis » 27 sept. 2018, 17:45

Voici venu le monde de ceux qui expliquent, qui parlent en nous disons que tout est là, que nous sommes infini, que nous pouvons par des trous de vers des protons venir rencontrer l'univers, que nous devons simplement laisser les choses venir à nous et rien faire, que blabli et blabla...
Alors aux premiers petits frissons rencontré, à la première fois ou la tête tourne un peu, beaucoup pensent qu’ils ont connus un éveil de Kundalini, la rencontre de la claire lumière, le Samadhi en bouffant leur pizza et bien sur l’espace infini jusqu’à l’univers…
Dans toute cette profusion de magnifiques parleurs, tous plus beaux les uns que les autres, tous parfaitement rodés aux outils de communication, (facebook, instagram, vidéos, ...), tous apportant plein de joie et d'aaammmooouuurrr. Tous gargarisés avec les nouvelles technologies spirituelles à la mode, toutes droites sorties de la guerre de leur étoile qu'ils sont, comme par exemple, le quantisme (bien à la mode et qui a remplacé le tantrisme, à quand le prochain "isme" ?) et autre "neuroscience" qui vient de nous expliquer que respirer « c'est bon », nous voila bien dans le sommeil métaphysique...
Ce sommeil métaphysique qui laisse dire à beaucoup "Mais moi je suis en chemin depuis 30 ans", j'essaye de faire en sorte que la lumière, ou ma connexion reste ouverte 24/7, je travaille sur moooaaa...
En cela il n'y a rien de moche ou de pas bien, non, mais en cela il y a encore un individu qui reste dans son film, dans la dualité d'une discrimination entre lui et le tout.
Encapsulé dans le corps, dans la matière, l'individu se pense...
Il se pense !
Il se pense inconsciemment !
Car il est juge et partie
Sa limite est congénitale, c'est comme si un ouvre boite voulait devenir formule 1...
Il aura beau essayer de devenir vegan, gentil, contre ceci et pour cela, sa condition ne changera pas....
Il se pensera autrement, à travers d'autres visions, d'autres rêves, d'autres souffrances, mais il restera profondément un ouvre boite...
Car la quête mystique n'est pas de rendre un jour plus clair, un soleil plus lumineux en nous, elle est le fait d'expérimenter la transcendance, de laisser ce qui est là comme cela est et d'aller trouver ce lieu où la dualité cesse.
Où la Conscience se manifeste sans plus rien...
Un vieil ami, me disait "Qu'elle est ta pédagogie ?"
Le chemin, si on doit s'aider, avant de vouloir aider les autres, et de prendre quelques outils, efficients, les travailler pendant des jours et des jours et les laisser nous façonner, sans en parler et sans s'en parler...
Accepter la brûlure de ces outils et toutes les gênes et déplaisir qu'ils vont apporter…
Alors là les beaux parleurs, qu’on aime tant, disparaissent, car eux-mêmes (pour beaucoup) n’ont jamais pratiqué quelque chose…
Certains ont eu la chance du débutant et restent accrochés à leur premiers émois tout en les étalant dans des vidéos et des livres, le business a pris et les a pris tout en leur ôtant toute vision de s’engager dans un travail, pensant déjà être arrivé au bout sans jamais avoir vraiment fait un pas…
Alors si on se met en travail, avec un ou des outils, le travail réel commence, la rencontre avec nos énergies arrivent, plus besoin de psychologie et encore moins de psychothérapie, il n'y rien à faire évoluer dans ce personnage qui est voué à mourir, il n’y a rien à nettoyer et purifier. Il nous faut accepter, là dans l'instant ici et maintenant, de mourir à ce que nous sommes, à nos croyances, nos idées, nos projections, nos désirs, nos peurs, nos doutes.
Puis là, nu dans cet instant, prendre un outil et pratiquer avec ferveur et enthousiasme (Dieu en Soi), des heures et des heures, des jours et des jours…
Mais la tâche est rude pour nous qui n’aimons plus nous engager.
Nous engager avec nous même vers notre maturation, notre mort à nous-même est mille fois plus dur que nous engager dans un nouveau travail ou dans une nouvelle aventure affective...
La bête que nous sommes, cherche constamment la tangente, la fuite de cet engagement, alors on est tenté par tout et n'importe quoi, mais c’est surtout le coté "agréable" entre amis de cœur (donc d’ego) qui nous perd, car on voudrait éviter la souffrance pour ne garder que le plaisir, mais cela ne marche pas ainsi...
Parfois, sur une méprise, sur une erreur, on touche un moment de grâce, on le perçoit comme une "expérience extraordinaire", sans comprendre que cela devrait être notre ordinaire et qu'une fois la chose entrevue, nous ne devrions cesser de la chercher réellement et dans chaque instant.
Cette quête devrait alors nous accaparer à 100% et nous obliger à travailler sur nous pour ne plus la perdre en utilisant ces quelques outils à notre disposition et en les rendant, eux puissants pour en faire des outils précis…
Bonne pratique !
Dieu nous donne ce dont il veut qu'on se serve, pour aller vers lui.
Stages Yoga 2018
Retraite Yoga 2018
Avatar du membre
Tom54
Messages : 1205
Enregistré le : 15 mai 2014, 11:34

Re: Vous pratiquez ou pas ?

Message par Tom54 » 28 sept. 2018, 08:28

Bonjour Denis.
Par moment je me sens visé :)
J'ai tout lu et j'ai une question, est ce que tu recherches a vivre constamment dans le soi ?
Plus tu te rapproches du soi moins nous existons, moins nous échangeons, moins nous nous aimons comme des hommes.
Dans le soi il n'y a ni soleil ni l'amour d'une mère.
On y parle tous la même langue, les même réflexions, les même goûts...
Je ne peux pas m'aimer si tu n'existe pas toi Denis.

On beigne dans l'amour depuis le début et l'on s'en rend compte qu'une fois mort.
Vous êtes vivant.
L’évidence c'est d'aimer sans rien attendre.
Avatar du membre
Tom54
Messages : 1205
Enregistré le : 15 mai 2014, 11:34

Re: Vous pratiquez ou pas ?

Message par Tom54 » 28 sept. 2018, 08:30

Doublon
L’évidence c'est d'aimer sans rien attendre.
Avatar du membre
HamsaYogiFrance
Messages : 335
Enregistré le : 13 avr. 2011, 11:57
Localisation : Strasbourg

Re: Vous pratiquez ou pas ?

Message par HamsaYogiFrance » 28 sept. 2018, 09:26

Merci Denis pour cette hymne à la pratique qui sonne si doux à mes oreilles
___/|\___
L'humanité, notre religion d'union.
Respirer, notre prière d'union.
Conscience, notre Dieu d'union.
- Yogiraj Siddhanath

http://siddhanath.org/?lang=fr
Prochainement http://www.siddhanath.fr/evenements
trananda
Messages : 449
Enregistré le : 28 janv. 2012, 21:25

Re: Vous pratiquez ou pas ?

Message par trananda » 28 sept. 2018, 11:19

Dans ce cas un bon guide s'avère être une aide plus que précieuse.
Au grès du vent et des courants . J' apprend.
Avatar du membre
HamsaYogiFrance
Messages : 335
Enregistré le : 13 avr. 2011, 11:57
Localisation : Strasbourg

Re: Vous pratiquez ou pas ?

Message par HamsaYogiFrance » 28 sept. 2018, 11:50

Arro a écrit :
28 sept. 2018, 11:27
C'est aussi difficile de trouver un bon guide qu'une bonne pratique.
Eh bien, Arro, tu réponds justement à un post de Denis qui s'avère être un bon guide ;)
L'humanité, notre religion d'union.
Respirer, notre prière d'union.
Conscience, notre Dieu d'union.
- Yogiraj Siddhanath

http://siddhanath.org/?lang=fr
Prochainement http://www.siddhanath.fr/evenements
MuadDib
Messages : 1994
Enregistré le : 19 mai 2012, 16:53
Localisation : u.know.no.no
Contact :

Re: Vous pratiquez ou pas ?

Message par MuadDib » 28 sept. 2018, 12:02

Denis a écrit :
27 sept. 2018, 17:45
Voici venu le monde de ceux qui expliquent, qui parlent en nous disons que tout est là, que nous sommes infini, que nous pouvons par des trous de vers des protons venir rencontrer l'univers
Effectivement, un peu de bon sens n'est pas de trop ...

"nous sommes infini" ... et en question subsidiaire, combien de Temps ça t'a pris pour le parcourrir ?
"tout est là" ... Vivi ... enfin, pour une certaine définition de "tout", et "là"; si c'est de l'absolu, par contre, ça reste à expérimenter ;-)

" se dégager des contingences matérielles" ... oops : il fût un temps, il existait des traditions d'ascètes errants, qui, eux, se contentaient de parcourir le monde, encombrés de moins d'une demi-douzaine d'objets rituels (bien entendu, ne comprenant ni carte d'identité sous une forme ou une autre, ni téléphone portable, ni monnai€$, et encore moins de "vie dans la cité", dont le détachement me semble à démontrer une fois longuement attaché).

En lien avec le point précédent, j'ai un jour songé à abandonner une ancienne vie, pour en commencer une nouvelle. Mais, les circonstances ont fait que la première m'a ratrappé ... et, stuppeur, en examinant les objets que je pensais avoir laissés, ils ont fait comme eccho à cette période "transitoire".
Enfin, bref, une autre version de "ce que tu possèdes finit par te posséder", rappellant aussi le motif de l'arrivée d'un des avatar de Viṣṇu.
ॐ नमो नारायण
Avatar du membre
Tom54
Messages : 1205
Enregistré le : 15 mai 2014, 11:34

Re: Vous pratiquez ou pas ?

Message par Tom54 » 28 sept. 2018, 20:03

Arro a écrit :
28 sept. 2018, 11:27
C'est aussi difficile de trouver un bon guide qu'une bonne pratique.
T'es rigolo Arrow je t'aime bien
L’évidence c'est d'aimer sans rien attendre.
Avatar du membre
hridaya
Messages : 2006
Enregistré le : 16 avr. 2012, 10:30
Localisation :

Re: Vous pratiquez ou pas ?

Message par hridaya » 28 sept. 2018, 21:11

Code : Tout sélectionner

Cette quête devrait alors nous accaparer à 100% et nous obliger à travailler sur nous pour ne plus la perdre en utilisant ces quelques outils à notre disposition et en les rendant, eux puissants pour en faire des outils précis…
merci Denis je suis d'accord sur tout.

vijayananda lorsqu'il parle de sa route evoque le moment ou se pose la question du sens de sont engagement s'il ne pratique qu'a mi- temps comme il dit ou a 50 pour cent

est ce un passe temps pour occuper le personnage ??? un peu d'exotisme en plus , certe, histoire de se trouver un peu plus original que le reste du monde ou bien ..... ou bien quoi d'ailleurs ?


https://www.youtube.com/watch?v=aRtspkQ6y4s
chevauche la monture du silence, afin de rejoindre le Guru Kabir
Avatar du membre
Yo-ho
Messages : 348
Enregistré le : 14 juil. 2017, 09:49

Re: Vous pratiquez ou pas ?

Message par Yo-ho » 28 sept. 2018, 22:08

Chez moi cela ressemble plus à une impérieuse nécessité pour ressentir la vie, qu'à un engagement ... Et ça me donne mauvaise conscience.
Quelque fois j'ai suivi des forces que je remarquais par leur "invisibilité" au beau milieu du brouhaha et de l'agitation, je ne détecte les choses que par contraste et l'intensité de leur silence. Ce qui est bruyant sème le doute et disperse les forces.
Et quelque autre fois il me fallait laisser tout tomber, mourir...Les tangentes et les compromis je peux pas, c'est mon coté suicidaire.
Là je suis dans l'état de tout laisser tomber, au point où tout ce qui se présentera ne sera que tangente. Je me demande si c'est réellement ma conscience des choses, où si je suis sous le charme de quelque chose qui vient stopper ma route, où qui l'a déjà stopper avant que je ne m'en rende compte.
Et puis à un moment je me dis : il faut lâcher prise, que la seule façon de tuer le doute qui envahit tout l'espace, c'est de "mourir" soi-même, se résorber soi-même.
J'ai déjà perdu la vie comme cela, plein de fois...Car il faut avoir en soi une véritable puissance pour pouvoir s'ouvrir aux autres sans se perdre.
Je pense me refermer à tout ce petit monde du yoga, sans que je le veuille vraiment le processus a déjà été enclenché à mon insu...
Avatar du membre
Yo-ho
Messages : 348
Enregistré le : 14 juil. 2017, 09:49

Re: Vous pratiquez ou pas ?

Message par Yo-ho » 29 sept. 2018, 09:08

Arro a écrit :
29 sept. 2018, 08:30
Elle te viens d'où cette impérieuse nécessité?
Pourquoi poses tu la question ?
Avatar du membre
Tom54
Messages : 1205
Enregistré le : 15 mai 2014, 11:34

Re: Vous pratiquez ou pas ?

Message par Tom54 » 29 sept. 2018, 18:49

Arrow je suis content d'être là avec vous le reste n'est que l'inertie, un emballement de l'égo. Revenons a ce qui nous est commun.
Dans l'emballement on oublie souvent le principal.
Dans l'amour le temps se fige, la dualité ne passe pas et le mental est au repos.
Aimer c'est "aimer se retrouver" et ici sur ce forum je vais te donner un secret ....
....on ne retrouve que soi.
A bientôt.
L’évidence c'est d'aimer sans rien attendre.
Avatar du membre
Tom54
Messages : 1205
Enregistré le : 15 mai 2014, 11:34

Re: Vous pratiquez ou pas ?

Message par Tom54 » 29 sept. 2018, 20:50

Faut demander cela a Denis c'est lui le professeur.
J'ai eu beaucoup de réponses en état de conscience modifié.
Je dois te prévenir mais peut être l'as tu déjà vécu, la vérité peut coûter cher a ceux qui la découvre.
A chaque pas vers soi y a un petit bout de toi qui s'en va...
Tout disparaît peu a peu...
Aujourd'hui je suis tout ouï je ne cherche plus rien mais de ce fait je laisse l'opportunité au choses de m'atteindre.

Faut se dire aussi que tu es la pratique de ton âme, c'est a dire que tu pratiques déjà. Tu es déjà en train de faire ce que tu dois faire. La vie est la pratique de l'âme.
Comme je l'ai déjà dit, tu n'es pas le point par lequel tout commence, nous sommes la continuité, les choses/la conscience nous traverse maintenant.
Tu ne peux pas te sauver "toi" mais je pense qu'il est possible de ce synchroniser.

Si je devais répondre au post initial "non" je ne pratique pas.
L’évidence c'est d'aimer sans rien attendre.
Avatar du membre
Tom54
Messages : 1205
Enregistré le : 15 mai 2014, 11:34

Re: Vous pratiquez ou pas ?

Message par Tom54 » 30 sept. 2018, 08:53

Bonjour Arro (comme le pot d'échappement de ma moto)
Quelle souffrance, physique morale la tienne celle des autres ?
Pour ma part je ne souffre plus de qui je suis ou de ce que je suis, je ne souffre plus de mon histoire, j'ai vu a travers la matière depuis je regarde l'univers autrement. Je sais que chaque particules chaque êtres a un but précis dans cet univers. Tes joies sont mes joies et tes peines sont mes peines...
Dans ce monde tout doit être saveur même la mort.
L'amour ne serait pas l'amour sans la souffrance.
A la base du mal il y a l'amour et c'est ce qui nous fait tous avancer.
En revanche j'ai éprouvé une grande tristesse de m'être un peu perdu dans la matière en négligeant d'aimer le vivant. Il faut absolument prendre le temps d'aimer le vivant, c'est un sentiment majeur pour moi. Un jour, les amoureux de la matière s'effondreront et rempliront des océans de larmes.
La quête de la lumière peut être une démarche égotique loin du vivant comme la prière d'ailleurs et du coup on passe a coté de soi.
L’évidence c'est d'aimer sans rien attendre.
Avatar du membre
Yo-ho
Messages : 348
Enregistré le : 14 juil. 2017, 09:49

Re: Vous pratiquez ou pas ?

Message par Yo-ho » 30 sept. 2018, 09:39

Tom54 a écrit :
30 sept. 2018, 08:53

Dans ce monde tout doit être saveur même la mort.
L'amour ne serait pas l'amour sans la souffrance.
A la base du mal il y a l'amour et c'est ce qui nous fait tous avancer.
En revanche j'ai éprouvé une grande tristesse de m'être un peu perdu dans la matière en négligeant d'aimer le vivant. Il faut absolument prendre le temps d'aimer le vivant, c'est un sentiment majeur pour moi. Un jour, les amoureux de la matière s'effondreront et rempliront des océans de larmes.
La quête de la lumière peut être une démarche égotique loin du vivant comme la prière d'ailleurs et du coup on passe a coté de soi.
Oui...
trananda
Messages : 449
Enregistré le : 28 janv. 2012, 21:25

Re: Vous pratiquez ou pas ?

Message par trananda » 04 oct. 2018, 17:54

" La sadhana comprend plusieurs aspects : la conduite juste, la croyance juste , la compréhension juste, la prière , l'écoute des saints et des sages et leur fréquentation périodique, le japa, la réflexion, la méditation et les exercices respiratoire.Lisez des livres qui vous encourage à mener une sadhana afin de transformer votre vie. Ne lisez pas les ouvrages qui créent de la confusion ou amènent le doute dans votre mental."

Chandra Swami; extrait du livre " En Quête de Dieu".
Au grès du vent et des courants . J' apprend.
Répondre