transmission d'énergie par un texte

Un forum pour échanger et partager librement sur notre recherche spirituelle.

Modérateur : Modérateurs

Répondre
Avatar du membre
prajnaPat
Messages : 734
Enregistré le : 21 oct. 2008, 21:17

transmission d'énergie par un texte

Message par prajnaPat » 21 juin 2018, 17:44

Bonjour à tous

Est-ce que ça vous est déjà arrivé de ressentir des énergies "spirituelles" simplement à la lecture d'un texte comme si le texte vous connectait à quelque chose ou à quelqu'un ?
Pour ma part, j'ai l'impression qu'on se connecte à l'énergie spirituelle de l'auteur du texte, comme s'il celui-ci nous faisait une transmission directe d'énergie (shaktipat).

Personnellement, ça m'est arrivé en lisant le château intérieur de Sainte-Thérèse d'Avila, et récemment à la lecture d'un texte sur le śri vidya :
http://www.hindupedia.com/en/Sri_Vidya
Je pense que c'était une énergie liée à Tripura Sundari... A mon avis son auteur doit pratiquer... Je ne pense pas qu'un texte puisse transmettre une énergie si son auteur ne la possédait pas déjà en lui-même ? D'un autre côté, peut-être qu'un texte peut simplement toucher l'imagination et stimuler la kundalini par le coeur '?
l'Immensité
Avatar du membre
lorkan739
Messages : 3823
Enregistré le : 07 nov. 2008, 12:07
Localisation : Lambesc (04)

Re: transmission d'énergie par un texte

Message par lorkan739 » 21 juin 2018, 18:10

Un texte peut éveiller une vibration, mais la plupart du temps c'est un piège du mental et de nos émotions.
Pour te dire, en définitif, cela ne m'est arrivé qu'une fois en tout et pour tout. Je suis resté peut-être une demi heure le doigt rivé sur le bouton acheter tellement la béatitude était délicieuse. C'est le fruit d'un cheminement sincère. Je suppose que le déclencheur se situe au niveau du gourou-tattva qui intuite le chemin à suivre.
Après il faut savoir qu'une fois l'énergie de la sushumna libéré la substance mental peut tout capter. Et si on laisse l'espace se déployer... Mais là aussi il existe une multitude de pièges dans lesquelles on peut se perdre si l'on n'est pas guidé.
Om
Avatar du membre
lorkan739
Messages : 3823
Enregistré le : 07 nov. 2008, 12:07
Localisation : Lambesc (04)

Re: transmission d'énergie par un texte

Message par lorkan739 » 21 juin 2018, 18:31

Ah si, une fois avec la bible, l'été dernier...
La descente d'une eau extrêmement fluide et rafraîchissante. Une goutte de béatitude. Dieu sait que j'en avait besoin à ce moment là...
Om
Avatar du membre
prajnaPat
Messages : 734
Enregistré le : 21 oct. 2008, 21:17

Re: transmission d'énergie par un texte

Message par prajnaPat » 21 juin 2018, 19:18

lorkan739 a écrit :Un texte peut éveiller une vibration, mais la plupart du temps c'est un piège du mental et de nos émotions.
Oui, mais il y a une différence assez notable entre une émotion et une énergie spirituelle, en tout cas de ma petite expérience... Une énergie spirituelle semble habiter le corps, et laisse le mental assez libre. Au contraire, une émotion va beaucoup stimuler l'imagination mentale et faire oublier le monde extérieur, un peu comme quand on regarde un film. Par exemple, une musique comme ça m'évoque tout de suite la lumière d'une journée d'été à la plage :
https://soundcloud.com/thetamborays/oceans

On décolle un peu, on est un peu ailleurs...
Une énergie spirituelle au contraire ramène l'attention à l'instant présent, à la réalité matérielle de là où on se trouve.

lorkan739 a écrit :Je suppose que le déclencheur se situe au niveau du gourou-tattva qui intuite le chemin à suivre.
C'est une idée intéressante. Merci.

lorkan739 a écrit :Après il faut savoir qu'une fois l'énergie de la sushumna libéré la substance mental peut tout capter. Et si on laisse l'espace se déployer... Mais là aussi il existe une multitude de pièges dans lesquelles on peut se perdre si l'on n'est pas guidé.
C'est vrai que je ne sais pas trop quoi faire dans ces cas là, mais ça n'arrive pas souvent... En tout cas, je retiens ton idée de ne pas faire intervenir le mental et de laisser l'espace s'ouvrir, merci.
l'Immensité
Avatar du membre
Denis
Site Admin
Site Admin
Messages : 13485
Enregistré le : 23 juil. 2004, 19:19
Localisation : Grimaud
Contact :

Re: transmission d'énergie par un texte

Message par Denis » 22 juin 2018, 12:25

Un texte incorpore en lui une lumière que bulle personne ne pourra donner.
Bine sur il faut avoir un certain niveau vibratoire, une belle assise, une belle maitrise de ses énergies et être sorti des méandres du mental pour ne pas rester au niveau des émotions.
Mais je dois dire que depuis des années que j'étudie des textes j'ai vécu, compris, expérimenter des milliers de choses et qu'aujourd'hui je dois avouer qu'aucune lecture classique ne m'amuse ou me passionne, tant la force des textes est sublime..
Mahartamanjari a écrit : 5 La perception immédiate est limitée (par l’objet) et l’interférence qui en découle, également limitée. N’est-il donc pas extraordinaire que seul le flambeau rayonnant de la Révélation fasse resplendir Sa gloire?

Commentaire
L'auteur mentionne ici trois critères de connaissance.’ pratyaksa, anumana et agama. La connaissance sensorielle immédiate, comme l'inférence, a un champ restreint car l'homme ordinaire ne perçoit à l'aide de ses sens qu'un petit nombre de choses; de même il ne peut établir de rapport d'inférence entre toutes les choses. Le pramana, nous l’avons dit, ne joue qu'à l’égard du sujet limité et, ici encore, il n'opère que sur l’aspect objectif nullement sur l’aspect subjectif Il n'a donc rien à faire avec le Sujet ultime et véritable. Ainsi la connaissance logique ne peut démontrer celui qui est Lumineux par soi-même; dire qu'il ne se manifeste pas avant qu'on n'en fasse la preuve signifierait qu’il n’a pas d’existence puisqu'il n’est rien d’autre que pure conscience. Par contre, la Révélation contenue dans les Livres sacrés ne se trouve pas pareillement liée’, elle seule est donc apte à éclairer le Soi illimité par essence en lui révélant Sa propre majesté faite de Lumière consciente (mahaprakasa).
« Les agama, dit Abhinavagupta, ont tous pour auteur l'Etre suprême omniscient », les mantragama relevant de Siva et les vidyagama de l'énergie. « Le terme révélation (agama) a pour sens réel vimarsa, libre prise de conscience du Seigneur suprême dont la Lumière est ininterrompue et à laquelle rien n’échappe ». C ‘est là le flambeau qui chasse les ténèbres et engendre un inexprimable émerveillement dès que sa glorieuse Essence se révèle.
« Je m‘incline, dit-il encore, devant ce suprême océan de la Révélation fait d'une multitude de pierres précieuses assouvissant tous les désirs, des pensées touchant à la Réalité de Siva. Dès qu'ils l'ont rejoint, tous les fleuves que sont les autres agama accèdent à la plénitude et atteignent leur but. »
Dieu nous donne ce dont il veut qu'on se serve, pour aller vers lui.
Stages Yoga 2018
Retraite Yoga 2018
Avatar du membre
hridaya
Messages : 2011
Enregistré le : 16 avr. 2012, 10:30
Localisation :

Re: transmission d'énergie par un texte

Message par hridaya » 22 juin 2018, 21:28

:coeur2: :coeur2: :coeur2:
chevauche la monture du silence, afin de rejoindre le Guru Kabir
Avatar du membre
prajnaPat
Messages : 734
Enregistré le : 21 oct. 2008, 21:17

Re: transmission d'énergie par un texte

Message par prajnaPat » 23 juin 2018, 01:06

En ce qui me concerne, les textes de hatha ne me font pas vibrer. D'ailleurs leur côté désordonné, imprécis (sur les techniques) et l'emploi un peu systématique de figures de style classiques (brillant comme un million de soleil etc) me donne l'impression qu'ils n'ont pas été écrits suite à une inspiration mystique, mais plus compilés par des gens assez peu à l'aise avec l'expression littéraire, mais je peux me tromper bien sûr... :oops:
Ca n'enlève rien à leur valeur de texte de référence, mais leur côté initiatique m'a apparemment échappé :oops:
Après, peut-être qu'il faut les lire en sanskrit...

Je suis plus sensible aux mantra védiques (comme la gayatri) ou au mantra de siva par exemple où on sent tout de suite une énergie particulière...

Dernièrement, un truc qui m'a fait bien vibrer, c'est la signification de la déesse Kamala, la dernière des 10 mahavidya, qui est arrosée par deux éléphants blancs et tient un lotus dans chaque main. Kamala en sanskrit veut dire "rose pâle".
C'est tellement ça... La pureté du blanc et une pointe de rose pour évoquer cette douce présence comme un orgasme du coeur...

En ce qui concerne les agama, je n'en ai jamais lu... mais j'imagine que ça doit être bien puissant...


Pour la bible, je n'ai jamais rien ressenti... Je suis frappé par la simplicité et la pureté du message de Jésus, l'insistance sur l'amour du prochain, sur le coeur qui est au-dessus de la loi. A une époque où l'esclavage était généralisé, où les citoyens romains allaient voir des gladiateurs s'entretuer pour se divertir le "week-end", c'est d'une modernité incroyable pour un texte d'il y a 2000 ans. Pour autant, au-delà de la force et de la lumière qui s'y trouve, je ne ressens pas de connexion.

Sainte-Thérèse d'Avila, c'est beaucoup plus dur à lire, il faut vraiment y aller lentement. Et il y a pas mal d'insistance sur la morale "catho" qui peuvent être plutôt repoussants pour un esprit moderne. Pourtant là, j'ai ressenti une énergie, comme une lumière intérieure... C'est vraiment curieux... J'avais vu une vidéo d'un moine catholique qui faisait des formations pour des convertis et il disait qu'il y avait plein de gens qui se convertissaient suite à la lecture de Sainte-Thérèse d'Avila. Apparemment, c'est hyper classique et elle est connue pour ça... Du coup, je pense qu'un texte permet de créer une connexion avec son auteur, par delà le temps et l'espace.

Pourquoi ça résonne et parfois pas, l'idée de Lorkan sur le guru chakra qui indique la voix à suivre me plait bien...
l'Immensité
Avatar du membre
Denis
Site Admin
Site Admin
Messages : 13485
Enregistré le : 23 juil. 2004, 19:19
Localisation : Grimaud
Contact :

Re: transmission d'énergie par un texte

Message par Denis » 23 juin 2018, 11:25

En ce qui me concerne, les textes de hatha ne me font pas vibrer. D'ailleurs leur côté désordonné, imprécis (sur les techniques) et l'emploi un peu systématique de figures de style classiques (brillant comme un million de soleil etc) me donne l'impression qu'ils n'ont pas été écrits suite à une inspiration mystique, mais plus compilés par des gens assez peu à l'aise avec l'expression littéraire, mais je peux me tromper bien sûr... :oops:
Ca n'enlève rien à leur valeur de texte de référence, mais leur côté initiatique m'a apparemment échappé :oops:
Après, peut-être qu'il faut les lire en sanskrit...
C'est bine dommage...
Beaucoup d'upanishad comme celle sur le forum : Yoga Tattva Upanishad sont d'une très grande précision et les techniques décrites dedans sont juste fantastique !
Par exemple :
68. Quant au cinquième degré du Yoga, qui consiste en une rétraction des pouvoirs de sensation et
d’action, afin d’abolir tous désirs, l’adepte du Hatha-Yoga le réalise lorsqu’il pratique la Tenue du souffle
69. Et maintenant le sixième degré savoir: la fixation de pensée, ou attention concentrée sur un objet unique.
70. Quelle que sera la vision que verront ses yeux, l’adepte devra la reconnaître comme étant son âme,
quel que sera le son qu’entendront ses oreilles, l’adepte devra le reconnaître comme étant son âme,
71. quel que sera le parfum que sentiront ses narines, l’adepte devra le reconnaître comme étant son âme,
quel que sera le goût que percevra sa langue, l’adepte devra le reconnaître comme étant son âme;
72. quel que sera le contact qu’éprouvera sa peau, l’adepte devra le reconnaître comme étant son
âme:
ainsi fixera t’il sur son âme l’attention de ses facultés sensorielles;
73. Un tel effort sera fait chaque jour durant trois heures, avec application et sans paresse; alors l’adepte verra naître à coup sûr des pouvoirs merveilleux dans sa pensée:
74. il entendra de loin, verra de loin, se rendra au loin instantanément ; il acquerra la perfection du langage et pourra prendre n’importe quelle forme, aussi bien que de se rendre invisible, s’il le désire; à l’aide de boue et d’urine il pourra transformer en or le cuivre ou n’importe quel métal;
C'est une pratique que j'ai fais pendant des jours, et il se passe vraiment des choses magnifiques, même si mon urine n'a jamais changé du cuivre en or, ceci dit je n'ai jamais essayé... :D
Il y a aussi cette technique qui si simple, mais si bien détaillée et si précise :
65. Ensuite vient la “Jarre” exercice accompli pour contrôler les souffles : l’adepte s’efforce d’unir le couple inspiration-expiration avec les couples pensée-intelligence et âme individuelle-âme universelle en supprimant leurs rivalités.
Et dans tous les textes j'ai trouvé des pratiques fantastiques, le fait est qu'il faut les lire, les étudier, passer des heures dessus et essayer de comprendre ce qu'ils proposent réellement et arriver à mettre cela en pratique...
Il y a plusieurs étapes.
1/ Lecture
2/ Compréhension intellectuelle
3/ Perception du texte en nous, on doit tenter de le vivre dans le corps, dans les énergies, dans le coeur, dans l'Esprit.
4/ Alors les mots du texte se lient avec d'autres choses, des énergies des autres textes, des pensées, es pratiques, des connaissances et le couple divin des énergies s’installe. Il y a une volonté qui me pousse, quelque chose qui ne m'appartient pas mais qui est induit par le texte, je lui obéit, il me conseille, me dirige, voila Iccha, que sa volonté soit faite, ce n'est plus l'ego Denis qui veut faire quelque chose, l'acte se réalise sur tous les plans. Actes physiques (posture, mudra...), actes énergétiques (pranayama, arrêt du souffle ou souffle qui se "bloque" dans un lieu, perception des centres et des nadis, perception de ce qui est autour de nous...), acte mental (compréhension sans mot de ce qui est à l'oeuvre, perceptions précises et rencontres...), actes de connaissances (la connaissance est là dans l'expérience qui nous transcende), félicité réelle et pleine !

Je pourrais comme ça donner toutes les parties des textes qui m'ont aidée tout le long de mon chemin, sans les textes je n'aurais rien fait, rien compris, rien mis en place...
Dieu nous donne ce dont il veut qu'on se serve, pour aller vers lui.
Stages Yoga 2018
Retraite Yoga 2018
MuadDib
Messages : 1995
Enregistré le : 19 mai 2012, 16:53
Localisation : u.know.no.no
Contact :

Re: transmission d'énergie par un texte

Message par MuadDib » 23 juin 2018, 16:53

prajnaPat a écrit :En ce qui me concerne, les textes de hatha ne me font pas vibrer. D'ailleurs leur côté désordonné, imprécis (sur les techniques) et l'emploi un peu systématique de figures de style classiques (brillant comme un million de soleil etc) me donne l'impression qu'ils n'ont pas été écrits suite à une inspiration mystique, mais plus compilés par des gens assez peu à l'aise avec l'expression littéraire, mais je peux me tromper bien sûr... :oops:
Ca n'enlève rien à leur valeur de texte de référence, mais leur côté initiatique m'a apparemment échappé :oops:
Tiens, étrange cela ...
Après, peut-être qu'il faut les lire en sanskrit...
Mais oui, évidemment ... une traduction peut être bonne, mais ne rendra que de façon limitée la lumière du texte initial ...
M'est avis que tu devrait de pencher un peu plus sur le Śri Lalita Sahasranamah, ou Saundarya Lahari (ayant posté un article sur Śri Vidya il y a pas longtemps :mefie: ).
ॐ नमो नारायण
Avatar du membre
prajnaPat
Messages : 734
Enregistré le : 21 oct. 2008, 21:17

Re: transmission d'énergie par un texte

Message par prajnaPat » 23 juin 2018, 20:25

Denis a écrit :Et dans tous les textes j'ai trouvé des pratiques fantastiques, le fait est qu'il faut les lire, les étudier, passer des heures dessus et essayer de comprendre ce qu'ils proposent réellement et arriver à mettre cela en pratique...
Je ne dis pas le contraire, mais je parlais dans ce thread de textes qui font ressentir une énergie juste en les lisant, sans rien faire d'autre. Même si on n'adhère pas forcément à tous les propos de l'auteur, même si on ne comprends pas tout...


Denis a écrit :4/ Alors les mots du texte se lient avec d'autres choses, des énergies des autres textes, des pensées, es pratiques, des connaissances et le couple divin des énergies s’installe. Il y a une volonté qui me pousse, quelque chose qui ne m'appartient pas mais qui est induit par le texte, je lui obéit, il me conseille, me dirige, voila Iccha, que sa volonté soit faite, ce n'est plus l'ego Denis qui veut faire quelque chose, l'acte se réalise sur tous les plans. Actes physiques (posture, mudra...), actes énergétiques (pranayama, arrêt du souffle ou souffle qui se "bloque" dans un lieu, perception des centres et des nadis, perception de ce qui est autour de nous...), acte mental (compréhension sans mot de ce qui est à l'oeuvre, perceptions précises et rencontres...), actes de connaissances (la connaissance est là dans l'expérience qui nous transcende), félicité réelle et pleine !

Je pourrais comme ça donner toutes les parties des textes qui m'ont aidée tout le long de mon chemin, sans les textes je n'aurais rien fait, rien compris, rien mis en place...
Merci pour ce témoignage, c'est vrai que je n'ai jamais fait ce travail... :oops:
Mais ce que tu dis me fais penser aux textes alchimiques qu'il faut (parait-il) lire, relire, tester, mettre en pratique, etc avant que le choses se dévoilent... Et là, effectivement, il y a une voie qui se révèle...
Mais dans ce cas, cela nécessite une volonté orientée pour que le processus puisse se mettre en marche.

MuadDib a écrit :M'est avis que tu devrait de pencher un peu plus sur le Śri Lalita Sahasranamah, ou Saundarya Lahari (ayant posté un article sur Śri Vidya il y a pas longtemps :mefie: ).
Ah oui, le Śri Lalita Sahasranamah rien que de l'entendre...
Après, ce sont des pratiques tantriques puissantes, je ne sais pas dans quelle contexte il faut les utiliser...
l'Immensité
Avatar du membre
Tom54
Messages : 1207
Enregistré le : 15 mai 2014, 11:34

Re: transmission d'énergie par un texte

Message par Tom54 » 23 juin 2018, 20:53

prajnaPat a écrit :Bonjour à tous

Est-ce que ça vous est déjà arrivé de ressentir des énergies "spirituelles" simplement à la lecture d'un texte comme si le texte vous connectait à quelque chose ou à quelqu'un ?
Pour ma part, j'ai l'impression qu'on se connecte à l'énergie spirituelle de l'auteur du texte, comme s'il celui-ci nous faisait une transmission directe d'énergie (shaktipat).

Personnellement, ça m'est arrivé en lisant le château intérieur de Sainte-Thérèse d'Avila, et récemment à la lecture d'un texte sur le śri vidya :
http://www.hindupedia.com/en/Sri_Vidya
Je pense que c'était une énergie liée à Tripura Sundari... A mon avis son auteur doit pratiquer... Je ne pense pas qu'un texte puisse transmettre une énergie si son auteur ne la possédait pas déjà en lui-même ? D'un autre côté, peut-être qu'un texte peut simplement toucher l'imagination et stimuler la kundalini par le coeur '?
Oui on sent "les êtres" qui passe à côté de leur propre lumière.
L’évidence c'est d'aimer sans rien attendre.
Avatar du membre
prajnaPat
Messages : 734
Enregistré le : 21 oct. 2008, 21:17

Re: transmission d'énergie par un texte

Message par prajnaPat » 25 juin 2018, 13:07

J'ai trouvé un passage dans le "château de l'âme" de Sainte-Thérèse d'Avila, dans le chapitre sur les 4ème demeures où elle parle justement de cette différence entre une émotion suite à une pratique spirituelle et la perception d'une véritable énergie spirituelle. Elle ne parle pas de lecture de textes, mais de la pratique de l'oraison (méditation chrétienne), mais je pense que la distinction est valable ici. C'est un texte du 17ème siècle, donc avec un vocabulaire psychologique qui n'est pas forcément celui d'aujourd'hui, mais ça se comprend bien je trouve.

Elle nomme les émotions "contentements".
Pour la perception d'une énergie (et le bien être qui en découle) elle parle de "plaisir"
Sainte-Thérese d'Avila a écrit :Mais je vous ai dit que je parlerai ici de la différence
entre les contentements qu’on trouve dans l’oraison, ou les
plaisirs. Je crois qu’on peut appeler contentement ce que nous
obtenons nous-même par la méditation et nos prières à Notre-
Seigneur, cela procède de notre nature, avec, tout de même,
l’aide de Dieu, car dans tout ce que je dis il faut comprendre
que nous ne pouvons rien sans Lui; mais le contentement
procède de l’acte vertueux même que nous accomplissons, il
nous semble l’avoir gagné par notre travail, et nous sommes
contents, à juste titre, de nous être appliqués à ces choses. Mais
tout bien considéré, bien des choses qui peuvent advenir sur
terre peuvent nous causer le même contentement. Ainsi, une
grande fortune qui nous échoit soudain, voir soudain une
personne que nous aimons beaucoup, réussir une affaire
importante, une grande chose, que tout le monde approuve; la
femme, aussi, à qui on a annoncé la mort de son mari, de son
frère, ou de son fils, et qui le voit arriver, vivant. J’ai vu de
grands contentements faire verser des larmes, cela m’est même
arrivé quelquefois. Ces contentements sont naturels et il me
semble qu’il en est de même de ceux que nous inspirent les
choses de Dieu;

Sainte-Thérese d'Avila a écrit : Il en va tout autrement de ce que j’appelle les plaisirs de
Dieu, et que j’ai nommé ailleurs oraison de quiétude, comme le
comprendront celles d’entre vous qui y ont goûté, par la
miséricorde de Dieu. Pour mieux comprendre, supposons que
nous voyions deux fontaines qui emplissent d’eau deux bassins:
[...]
Ces deux bassins s’emplissent d’eau par des moyens
différents; pour l’un elle est amenée artificiellement de loin par
de nombreux aqueducs, l’autre a été creusé à la source même
de l’eau, et il s’emplit sans bruit. Si la source est aussi
abondante que celle dont nous parlons, lorsque le bassin est
plein, il en déborde un grand ruisseau; il n’y a pas besoin
d’artifices, peu importerait la ruine de l’aqueduc, l’eau jaillit
toujours du même point. Telle est la différence: celle qui vient
par les aqueducs s’assimile, ce me semble, aux contentements
qu’on obtient par la méditation; nos pensées nous les procurent,
en nous aidant des choses créées pour méditer par un effort de
l’entendement, et comme elle vient, enfin, de notre industrie,
c’est avec bruit qu’elle répand quelque chose de profitable dans
l’âme, comme je l’ai dit.

Dans l’autre bassin, l’eau naît de la source même, qui est
Dieu; donc, comme Sa Majesté le veut quand Sa volonté est
d’accorder une faveur surnaturelle, elle émane avec une
quiétude immense et paisible du plus intime de nous-même, je
ne sais où, ni comment il se fait que ce contentement et cette
délectation ne se ressentent pas dans le coeur comme les joies
d’ici-bas, du moins au début, car ils finissent par tout inonder;
cette eau se répand dans toutes les Demeures et toutes les
puissances, elle atteint enfin le corps; c’est pourquoi j’ai dit
qu’elle commence en Dieu et finit en nous; car vraiment,
comme le verra quiconque l’éprouvera, l’homme extérieur tout
entier jouit de ce plaisir et de cette douceur.

Tout en écrivant, je considérais tout à l’heure que le verset
que j’ai cité: Dilatasti cor meum, dit que le coeur s’est dilaté; il
ne me semble pourtant pas que cela prenne naissance dans le
coeur, mais en un point encore plus intérieur, comme en
quelque chose de très profond. Je pense que ce doit être le
centre de l’âme, comme je l’ai compris depuis et le dirai pour
finir; [...]
6 Pour en revenir au verset, s’il peut éclairer, ce me
semble, ce que j’écris ici, c’est à propos de cette dilatation; car
il apparaît que lorsque cette eau céleste commence à couler de
la source dont je parle au plus profond de nous, on dirait que

tout notre intérieur se dilate et s’élargit, et on ne saurait
exprimer tout le bien qui en résulte, l’âme elle-même ne peut
comprendre ce qui lui est donné. Elle respire un parfum,
disons-le maintenant, comme s’il y avait dans cette profondeur
intérieure un brasero sur lequel on jetterait des parfums
embaumés: on ne voit pas la braise, on ne sait où elle est, mais
sa chaleur et la fumée odorante pénètrent l’âme tout entière, et
même, comme je l’ai dit, le corps en a fort souvent sa part.
Attention, comprenez-moi, on ne sent pas de chaleur, on ne
respire pas une odeur, c’est chose plus délicate que ces choses-là,
mais cela peut vous aider à comprendre, et les personnes qui
n’en ont pas l’expérience sauront que cela se produit vraiment
ainsi, qu’on le comprend plus clairement que je ne l’exprime.

Ce n’est pas un de ces cas où l’on puisse se faire illusion,
puisque nos plus grands efforts ne pourraient rien obtenir; cela
même nous prouve que ça n’est pas d’un métal courant, mais
l’or infiniment pur de la sagesse divine. Ici, ce me semble, les
puissances ne sont pas unies, mais ravies, et comme étonnées,
elles considèrent tout cela.
Source :
http://www.abbaye-saint-benoit.ch/saint ... 7%E2me.pdf
l'Immensité
MuadDib
Messages : 1995
Enregistré le : 19 mai 2012, 16:53
Localisation : u.know.no.no
Contact :

Re: transmission d'énergie par un texte

Message par MuadDib » 27 juin 2018, 02:32

prajnaPat a écrit :J'ai trouvé un passage dans le "château de l'âme" de Sainte-Thérèse d'Avila
Qui me semble un peu long et fastidieux pour révéler une "transmission d'énergie" textuelle.

Tu n'a pas de sources Indiennes ? Pourtant, 10 ans de Yoga, l'étude du Sanskrit, tu aurait pû trouver facilement, non ?
ॐ नमो नारायण
Répondre