Deuil, séparation

Un forum pour échanger et partager librement sur notre recherche spirituelle.

Modérateur : Modérateurs

Répondre
Cendrinox

Deuil, séparation

Message par Cendrinox » 10 déc. 2011, 13:32

Comme je ne sais pas si le sujet a été traité ... excusez-moi si c'est le cas.
Voilà, l'évènement étant tout récent (hier soir), je ressens une boule dans l'estomac, la tête est vide, et j'ai de légers vertiges. Etant donné que j'ai des trucs à faire, comment feriez-vous passer ces choses désagréables ? Merci ...
Avatar du membre
Alexandra
Site Admin
Site Admin
Messages : 2136
Enregistré le : 18 déc. 2007, 18:28
Localisation : Peyruis (04)

Re: Deuil, séparation

Message par Alexandra » 10 déc. 2011, 13:40

J'enferme tout dans une boite, en me disant que mes pleurs empêche le mort de partir. Ensuite je suis en colère, très très en colère contre le monde entier. Quand la colère passe, je peux ouvrir la boite et faire le deuil.
J'allume des encens aussi pour la paix de la personne qui s'en va, pour l'aider à trouver son chemin dans l'au-delà, et je lui demande de ne pas s'attacher à ce monde, de partir. Lorsque la personne pars vraiment je ressens un vide et ensuite la colère peut venir.

Voilà c'est ma façon de gérer ça, j'espère avoir pu t'aider.
mieux vaut traverser le désert sans eau, que cette vie sans Dieu. (Alex)
Même quand je marche dans la vallée de l'ombre de la mort, je ne crains aucun mal, car tu es à mes côtés. ૐ
Avatar du membre
philippe12
Messages : 1311
Enregistré le : 15 févr. 2009, 22:08
Localisation : isére france

Re: Deuil, séparation

Message par philippe12 » 10 déc. 2011, 13:41

bonjour a toutes et a tous
@merci cendrinox
@merci Alassea
je vis depuis hier un deuil, pour ' linstant , chaque fois que je ressens ce..vide , je l'acceptes et respire en remerciant mon ami et guide mais je ne pense pas a lui , je sais simplement que cette douleur physique fait partie du deuil et quelle sera la un certain temps et que cela ne doit pas m’empêcher de vivre au contraire c'est une graine d'amour.
c'est le prix infime pour l' amour qu il m a donne et je l'en remercie.



Amour et lumière
au plaisir de te lire

Namaste
"Abhyâsa Vairâgyâbhyâm Tan-nirodhah"
Cendrinox

Re: Deuil, séparation

Message par Cendrinox » 10 déc. 2011, 19:11

Bon, merci beaucoup; je vais appliquer tout ça.
Avatar du membre
sami
Messages : 1959
Enregistré le : 20 août 2008, 14:45
Localisation : Isère
Contact :

Re: Deuil, séparation

Message par sami » 10 déc. 2011, 20:22

Toute mes condoléances et que le Ciel bénisse leur âmes !
Cendrinox a écrit :Etant donné que j'ai des trucs à faire, comment feriez-vous passer ces choses désagréables ? Merci ...
Je ne les trouve pas désagréables Cendrinox, je les trouve seulement difficile à surmonter car cela vient sans prévenir et nous arrachent le coeur.
Ce sont des réactions naturelles, dures à supporter, mais naturelles quand même.
Une forte émotion nous emporte et déborde de douleur et malgré cette souffrance, il faut se dépasser, méditer pour l'âme du défunt - dans cette méditation, il faut se réjouir de sa paix et contempler le Ciel immensément infini où est retourné l'âme afin de communier universellement et revenir complètement détaché avec une nouvelle compréhension, une nouvelle relation intérieure, une nouvelle "graine d'amour" :coeur:
Tout profit et tout avantage, offre-les à autrui, Toute perte et toute défaite, prends-les à ton compte.

http://www.yoga-et-meditation.com
Cendrinox

Re: Deuil, séparation

Message par Cendrinox » 10 déc. 2011, 20:33

Ouiiiii ! cette aprèm, j'ai dû conduire et il y avait beau temps. Le ciel avait des nuages magnifiques. C'était bon.
Bon sang que c'est salutaire d'être "suivie" ici ...
Et je n'ai pu avaler qu'un verre de sangria. La douce ivresse à jun n'est sûrement pas très yogique mais je me sens presque bien.
Avatar du membre
ValerieB
Messages : 1627
Enregistré le : 07 août 2008, 21:37
Localisation : 94
Contact :

Re: Deuil, séparation

Message par ValerieB » 10 déc. 2011, 21:14

Moi je pleure, tant que ça coule, je laisse faire... et ça peut durer pas mal de temps;

ensuite, je dresse un petit autel, avec des fleurs, des bougies de l'encens
et je me " relie " beaucoup
mais tant que les larmes ne sont pas sorties, pas la peine d'envisager autre chose

surtout, je vis ce qu'il y a à vivre; et si je ne peux pas faire les " trucs" je ne les fais pas

il faut sauter l'affreuse pub; mais cette chanson; c'est mon âme!
c'est extrait de Yentl, après que son père soit mort; elle l'appelle dans la nuit



j'ai justement travaillé cette chanson sublime hier, elle me fait toujours pleurer quand c'est Barbra qui la chante
Avatar du membre
Odile
Messages : 2024
Enregistré le : 21 août 2009, 10:50

Re: Deuil, séparation

Message par Odile » 10 déc. 2011, 21:52

Difficile de donner des conseils dans ces circonstances...même si la douleur de la séparation est la même pour tout le monde, chacun la vit à sa manière...ce que je peux dire c'est que si le temps n'efface pas le souvenir de ce qui a été et n'est plus, il oblige cependant à de "nouvelles naissances de soi-même" : on peut décider de faire quelque chose de sa vie ou choisir de rester dans la douleur...Le deuil prend un sens qui est lié au risque de vivre, d'aimer, de travailler, de désirer, d'aller de l'avant et de perdre...Il faut accepter que les choses soient autres et que la santé morale et affective de soi devienne plus importante que la douleur qui, de toute façon ne rend pas la perte.
Il y a à mettre de l’énergie dans les aspects de la vie présente. Toute l’attention n’est plus concentrée sur la vie passée...Réapprendre à aimer la vie, c’est y intégrer son deuil, sa perte. Ce n’est pas oublier...et c'est le défi à relever...
Ce n'est pas en regardant la lumière qu'on devient lumineux, mais en plongeant dans son obscurité...
Avatar du membre
Denis
Site Admin
Site Admin
Messages : 13656
Enregistré le : 23 juil. 2004, 19:19
Localisation : Grimaud
Contact :

Re: Deuil, séparation

Message par Denis » 10 déc. 2011, 22:42

Nous voila dans la réalité de la vie. La vie est éphémère, elle ne dure pas et a tout moment on peut la quitter.
Alors pour ceux qui restent c'est une souffrance, mais en même temps la vie est là et elle doit être belle, emplie de beauté et de passion.
Il nous faut pleurer pendant un temps, avoir mal pendant un temps, puis passer à autre chose, car si le défunt nous voit toute une vie dans la tristesse, lui même sera très triste !
Alors gardons la joie de la vie et acceptons sa réalité, notre réalité.
Dieu nous donne ce dont il veut qu'on se serve, pour aller vers lui.
Stages Yoga 2019
Retraite Yoga 2019
Avatar du membre
ValerieB
Messages : 1627
Enregistré le : 07 août 2008, 21:37
Localisation : 94
Contact :

Re: Deuil, séparation

Message par ValerieB » 11 déc. 2011, 09:51

Les textes nous le disent; il est un temps pour pleurer, et un pour se réjouir!
mais je pense que le temps du deuil... doit prendre un certain temps (variable selon les gens, j'imagine!)
dans notre société ou tout va si vite, et ou il faut toujours se montrer performant, parfois, les gens ne prennent pas ce temps
du coup, le chagrin ressort parfois sous un autre forme
quand mon compagnon a perdu son père, il a fait face bravement, mais est ensuite quelques temps plus tard devenu si violent que j'ai même envisagé un temps de le quitter, moi qui l'aime tellement; ça n'était plus possible, plus vivable, toute cette violence!

c'est pour cela, le temps du chagrin ou des larmes, permet d'évacuer beaucoup

pleurer, c'est de l'énergie...

je me rappelle aussi que j'ai une élève de 3ème qui est morte dans un accident de voiture
son frère jumeau était dans la même classe, et il était là, lui, quelques jours après
alors je n'ai pas pu rester comme si rien ne c'était passé; j'ai fait parler les élèves
moi, je pleurais comme un veau alors que je m'étais promis de rester tranquille; mais c'était plus fort que moi
du coup, pas mal d'élèves ont pleure aussi
ils sont ensuite venus me dire combien ça leur a fait du bien

après on peut repenser aux disparus avec sérénité et même bonheur, si le temps des larmes ou de la douleur a été vécu
Cendrinox

Re: Deuil, séparation

Message par Cendrinox » 11 déc. 2011, 14:14

En attendant, je ne regrette pas d'avoir posté ici. Merci à vous tous.
Je n'ai pas précisé mais le titre évoque deux cas de rupture. Je les vis simultanément.
Comme vous m'avez donné de bonnes choses pour le cas de la séparation par la mort, avec vous des variantes pour la séparation sans mort ou traitez-vous la chose de façon identique ?
Avatar du membre
ValerieB
Messages : 1627
Enregistré le : 07 août 2008, 21:37
Localisation : 94
Contact :

Re: Deuil, séparation

Message par ValerieB » 11 déc. 2011, 14:59

celle sans mort est dans certains cas encore plus douloureuse
ma mère a été atteinte d'un alzheimer précoce à 50 ans
je l'ai vu peu à peu
- perdre ses points de repère
- perdre la mémoire
- perdre le langage
- perdre la mobilité des membres supérieurs
- perdre la mobilité des membres inférieurs
puis se raidir, s'immobiliser
elle est donc entièrement dépendante des soins qu'on lui donne dans une maison spécialisée!

et comme elle est sédatée, depuis 2o ans ans, c'est comme si elle était dans un sorte de comas ; je vais la voir de temps en temps, je lui parle... morte vivante, d'une certaine façon

là quand c'est arrivé, Cendrinox, et j'avais déjà 38 ans, j'ai du faire appel toute ma foi pour ne pas sombrer
je ne faisais pas encore de yoga à l'époque, mais je me rappelle que j'ai cessé de danser et de faire de la musique pendant quelques mois

il m'a fallu vraiment faire confiance à la vie, et à " dieu" ou la lumière si tu préfères pour pouvoir continuer

mon père s'est volatilisé quand j'avais 15 ans... disparu dans la nature!
il n'avait jamais vraiment été là mais quand même!
encore un deuil à faire sans mort! celui là, ça y est, j'ai réussi à le faire grâce au yoga
j'ai en nidra entamer un dialogue avec lui pendant plusieurs séances, quand je le sentais, pour dépasser le chagrin et la colère! je pensais que c'était fait depuis longtemps, et puis non, je me suis rendue compte que j'avais refoulé beaucoup de choses; c'est ressorti et j'ai pu " faire le deuil" il n'y a plus, je crois, de rancoeur ni de douleur



quand aux autres séparations de ma vie - amies, amis qui du jour au lendemain ont cessé de vouloir me voir- j'ai encore traité cela autrement : en l'acceptant , une fois le chagrin consumé, de tout mon coeur, cette fois ci, sans chercher à comprendre, et en me réjouissant des bons moments passés ensemble!

en fait, je suis une grande spécialiste de la séparation et du deuil! j'ai l'impression que j'ai passé les premières quarantes années de ma vie à faire des deuils!
malgré tout, à chaque fois, le chagrin est bien là dans un premier temps, plus ou moins fort suivant l'évènement lui même...
Cendrinox

Re: Deuil, séparation

Message par Cendrinox » 11 déc. 2011, 16:57

Même en étant "spécialiste", ça doit être à chaque fois difficile quand on a l'habitude de donner de l'amour sans condition.
Je me dis que je vais devenir parachutiste à force d'être larguée ... et là on rejoint le thème de la peur du vide, yeah.
Avatar du membre
Alexandra
Site Admin
Site Admin
Messages : 2136
Enregistré le : 18 déc. 2007, 18:28
Localisation : Peyruis (04)

Re: Deuil, séparation

Message par Alexandra » 11 déc. 2011, 18:50

Vous avez de la chance de pouvoir pleurer, je suis juste en rage moi, je voudrais que le monde explose, mais je n'arrive pas à pleurer. Je me dis que c'est trop égoïste de pleurer alors que la personne disparue est sûrement mieux qu'ici. Pour moi l'enfer est ici, je commence à croire que certaines personnes ont des fautes à expier de vies précédentes peut-être et qu'il leur est impossible de goûter à la paix. Alors je n'arrive pas à pleurer.
Lorsque je suis en deuil tout me semble vain, absurde.
La médecine peut aider aussi en fournissant des médicaments qui te mettent une bulle autour de la tête et qui permettent au temps de passer, ainsi lorsque le temps à apaiser les souffrances on peut arrêter les médications, et regarder les choses et faire le deuil.
Dans les moments comme ça je me sens écorchées vives et je ne suis pas du tout rationnelle, je ne peux pas écouter les gens complaisants et condescendants. Et souvent je voudrais qu'ils crèvent devant mes yeux.
Alors mon approche n'est vraiment pas zen, et j'ai du mal à accepter la mort je crois.
Mais pourquoi devrions nous pas être en colère, pourquoi devrions nous toujours être tiède spécialement lorsque l'on souffre ?
N'a t'on pas le droit de trouver cela injuste, de casser des choses pour se défouler ?
L'acceptation viendra de toute façon, puisque nous sommes tous égaux devant la mort, mais en attendant la délivrance de l'acceptation, l'acceptation de laisser partir la personne aimée, je crois qu'on a le droit inaliénable d'être en colère et de l'extérioriser.
mieux vaut traverser le désert sans eau, que cette vie sans Dieu. (Alex)
Même quand je marche dans la vallée de l'ombre de la mort, je ne crains aucun mal, car tu es à mes côtés. ૐ
Cendrinox

Re: Deuil, séparation

Message par Cendrinox » 11 déc. 2011, 19:08

Ah mais Alassea ne te trompe pas : je n'ai jamais parlé de pleurer, et je pleure très rarement. Conditionnement éducatif sûrement. Quant à la colère, ben je l'ai éprouvée hier et avant-hier et je n'ai même pas honte, huhu.
Ce sont les ressentis physiques qui sont pénibles.
Avatar du membre
Alexandra
Site Admin
Site Admin
Messages : 2136
Enregistré le : 18 déc. 2007, 18:28
Localisation : Peyruis (04)

Re: Deuil, séparation

Message par Alexandra » 11 déc. 2011, 19:31

Je compatis à ta douleur, et j'espère que le temps de la paix viendra vite pour toi. Tu as toute mon affection.
mieux vaut traverser le désert sans eau, que cette vie sans Dieu. (Alex)
Même quand je marche dans la vallée de l'ombre de la mort, je ne crains aucun mal, car tu es à mes côtés. ૐ
Avatar du membre
ValerieB
Messages : 1627
Enregistré le : 07 août 2008, 21:37
Localisation : 94
Contact :

Re: Deuil, séparation

Message par ValerieB » 11 déc. 2011, 20:13

et pourtant pleurer....

toujours dans des séances un peu spéciales, toute ma famille ( décédée) est venue hurler : mon grand père ( mort depuis longtemps, ) mon autre grand père ( mort à la guerre) et leurs femmes
tous ces gens avaient refoulé leur émotions; ils n'avaient jamais pu pleurer
ces morts n'étaient pas en paix, et je leur ai offert mon être pour qu'ils puissent libérer leur émotion

elles étaient dans mon ventre ( manipura et svadistha) et ce n'était plus des pleurs mais des hurlements !!! ( heureusement, je n'ai pas de voisin trop proches)
c'est fait des guérisons pour toute la famille, moi qui suis au bout d'une chaine de gens meurtris depuis des générations...

Pleurer, égoiste? mais ce n'est que de l'eau! rien d'autre, et on libère une douleur,
après on est tranquille
rire ou pleurer, ce ne sont que des émotions, je n'y attache aucune importance au fond
mais je libère ce qui demande à l'être

d'ailleurs, quand un spectacle me touche, je pleure tout autant!
c'est juste une forme d'expression
ça n'est pas de l'appitoiement mais une forme d'expression

Dans Dune, il est dit " laisse passer ta peur" ; je pense qu'on peut aussi laisser passer ses larmes
et après on est près pour autre chose...



@ Cendrinox : être " larguée" je l'ai vécue pas mal de fois; ça fait toujours aussi mal, même au bout de la sixième ou septieme fois!
mais comme je suis une inconditionnelle optimiste ( qui pleure quand il le faut) je visualisais jour après jour la personne avec qui j'avais envie de créer quelque chose
et cette personne un jour ( bon assez tard, j'avais 40 ans) est arrivée dans ma vie
et ça fait déjà 10 ans...! c'est un vrai cadeau, je m'en réjouis chaque jour, même s'il y a eu ( cf plus haut) un moment vraiment difficile il y a un an et demi

Cendrinox, prends le temps de laisser au temps faire son travail...



@Alessea, on est bien ici aussi! il y a de l'amour, de la beauté, de la joie, de l'énergie, et aussi l'inverse bien sûr...
il y a une part de toi qui le sais d'ailleurs, très bien; ça transparait dans tes posts... tu as un réel amour de la vie, mais il y a un voile dessus qui parfois recouvre cet amour.
Avatar du membre
Alexandra
Site Admin
Site Admin
Messages : 2136
Enregistré le : 18 déc. 2007, 18:28
Localisation : Peyruis (04)

Re: Deuil, séparation

Message par Alexandra » 12 déc. 2011, 01:46

Pardon shana je ne voulais pas dire que ceux qui pleurent sont égoïstes, c'est juste que moi je ressens ça, je me dis : Je pleure pour moi-même, je suis triste pour ma propre souffrance, ma souffrance est égoïste, je ne pleure pas pour libérer la personne décédée, je pleure pour moi.
Voilà pourquoi je suis en colère, je me trouve égoïste et ça me met en colère, en plus de l'injustice que je ressens.
Pour ma part, je vis la mort de mes proches très très mal, même de mes animaux. Je le vis tellement mal que les gens pourraient me croire folle dans ces moments là.
Toute façon tout en moi est extrême, mes sentiments, l'amour ou la haine, la colère, lorsque je pratique le yoga, lorsque je bois, lorsque je fais l'amour, je suis une boule d'énergie passionnée, qui aspire maintenant à l'unité et à l'équilibre.

Je suis composée de deux force antagonistes qui s'affrontent perpétuellement, mais depuis peu j'en suis consciente et maintenant je prie pour l'unification de ces forces en moi, ce qui m'apportera paix et équilibre et me libérera.

Je crois que c'est l'endroit ou je peux en parler puisqu'il est question de deuil...

J'avais annoncé ma grossesse dans la joie, j'avais pris cette décision avec mon amour et nous avions commis cet acte d'amour qui m'avait fécondé.
puis j'ai commencé à douter, à avoir des cauchemars, à ressentir que je ne voulais pas du tout cet enfant.
J'ai interrompu volontairement ma grossesse, avec la méthode médicamenteuse, mais acheté illégalement afin de ne pas passer par les médecins, hôpitaux, prises de sangs, échographie etc.
Je n'éprouve plus de culpabilité, mais je suis en colère.
Cet avortement a réussi, et je surmonte cela maintenant doucement, comme une période de convalescence.

Je tenais à vous le dire, à vous mes amis, qui étiez si contents pour moi, j'estime que je vous le devais. Je vous demanderais juste de ne pas me juger.
mieux vaut traverser le désert sans eau, que cette vie sans Dieu. (Alex)
Même quand je marche dans la vallée de l'ombre de la mort, je ne crains aucun mal, car tu es à mes côtés. ૐ
Avatar du membre
sami
Messages : 1959
Enregistré le : 20 août 2008, 14:45
Localisation : Isère
Contact :

Re: Deuil, séparation

Message par sami » 12 déc. 2011, 06:09

Alassea a écrit :Je tenais à vous le dire, à vous mes amis, qui étiez si contents pour moi, j'estime que je vous le devais. Je vous demanderais juste de ne pas me juger.
Tu as toute mon amitié, tout mon amour :coeur2:
Tout profit et tout avantage, offre-les à autrui, Toute perte et toute défaite, prends-les à ton compte.

http://www.yoga-et-meditation.com
Avatar du membre
ValerieB
Messages : 1627
Enregistré le : 07 août 2008, 21:37
Localisation : 94
Contact :

Re: Deuil, séparation

Message par ValerieB » 12 déc. 2011, 22:26

Alessea, moi qui ai connu un ivg par le passé, je ne vais pas te juger! l'acte est si triste, que lorsque l'on en vient à prendre la décision, c'est qu'on ne pouvait pas faire autrement!!!

cela aussi fait partie du deuil et de la séparation...

je t'enverrai de bonnes pensées demain lors de ma pratique.... bises
Avatar du membre
Odile
Messages : 2024
Enregistré le : 21 août 2009, 10:50

Re: Deuil, séparation

Message par Odile » 12 déc. 2011, 22:47

Alassea a écrit : J'ai interrompu volontairement ma grossesse, avec la méthode médicamenteuse, mais acheté illégalement afin de ne pas passer par les médecins, hôpitaux, prises de sangs, échographie etc.
Je n'éprouve plus de culpabilité, mais je suis en colère.
Cet avortement a réussi, et je surmonte cela maintenant doucement, comme une période de convalescence.

Je tenais à vous le dire, à vous mes amis, qui étiez si contents pour moi, j'estime que je vous le devais. Je vous demanderais juste de ne pas me juger.
Aucun de nous ou qui que ce soit n'a le droit de te juger Alassea...tu as fais ce que tu avais à faire, point barre ! le droit d'avorter ou le droit de mourir comme certains malades en phase terminale le réclament est un choix trop personnel pour être critiqué par l’humanité qui ne restera qu'un jugement humain très loin de la perfection...
Ce n'est pas en regardant la lumière qu'on devient lumineux, mais en plongeant dans son obscurité...
Avatar du membre
Denis
Site Admin
Site Admin
Messages : 13656
Enregistré le : 23 juil. 2004, 19:19
Localisation : Grimaud
Contact :

Re: Deuil, séparation

Message par Denis » 12 déc. 2011, 23:29

Tu as tout mon amour et ma compassion, puisse tu trouver la lumière en toi !
Dieu nous donne ce dont il veut qu'on se serve, pour aller vers lui.
Stages Yoga 2019
Retraite Yoga 2019
Cendrinox

Re: Deuil, séparation

Message par Cendrinox » 01 janv. 2012, 00:15

Je reviens vers vous pour vous remercier, mais aussi pour vous informer que je suis surprise d'encaisser les choses aussi bien.
Forcément ça donne envie de persévérer dans cette voie.
Et aussi, je vous souhaite une bonne année.
Avatar du membre
sissi135
Messages : 499
Enregistré le : 03 nov. 2006, 22:05

Re: Deuil, séparation

Message par sissi135 » 01 janv. 2012, 10:36

Je suis de tout coeur avec toi , parceque je suis passée par cette douleur et que j'ia eu aussi besoin du forum , merci a Denis et a tous les autres qui ont su etre la silencieusement et avec les phrases qu'il faut , en ces moments , tu as besoin de toute l'energie , toute ton energie et tu verra tu en decouvrira et tu saura les canaliser pour etre plus forte , moi j'essayais de ne pas penser , je me creait des moments de vides , de plus en plus frequents , parceque les moments où je me rappellaient de tout deferlaient comme un torrent et me laissait pantelante et en larmes , mais avec les jours , les mois et les années beaucoup de choses deviennent plus douces a supporter , et l'esprit pourra s'accomoder avec ce qu'a voulu la vie ..... et la vie continuera ...
et dis toi bien que tant que tu sera en vie , prepare toi a souffrir et a subir , surtout la separation ( parceque c'est la separation qui est la plus douleureuse )

Bonne route sur le chemin de la guerison , et de l'acceptation .
La femme fut créée d’une côte de l’homme, Pas de sa tête pour être au dessus de lui, Ni de ses pieds pour être piétinée, Mais d’une de ses côtes pour être son égale, Sous son bras pour être protégée Et près de son cœur pour être aimé.
Avatar du membre
Graal
Messages : 85
Enregistré le : 29 oct. 2011, 22:30
Localisation : sur ter' com ô ciel
Contact :

Re: Deuil, séparation

Message par Graal » 01 janv. 2012, 23:18

Salut, :coeur:
Par un soi-disant égo spirituel de ce moi qui aime.
J'ai écris ces quelques mots pour toi qui est en peine.
-Dès fois,c'est ,va la galère !
Je me prends un vent fort
Qui me chavire au corps
Souvent je pleure encore
Parce qu'ils sont morts
Et me soufflent au-dehors
Au-delà de la patrie Mère
Nous arrivons au Trésor-
- Après la pluie vient le beau temps, l'arc en ciel et ses couleurs, le Soleil est sa touche de chaleur au coeur - ♥
Cendrinox

Re: Deuil, séparation

Message par Cendrinox » 14 janv. 2012, 14:51

Merci, Sissi, merci Graal, merci vous tous !

Je vais bien mieux certes, suffisamment pour continuer une vie médiocre. Ah ben oui, quand on a vécu l'excellence, réalisé des rêves de jeunesse et un idéal de vie, on se sent inutile, ronin. Parfois je me dis en toute objectivité que si j'étais japonaise, j'aurais refusé de tomber. Mais parce que pétoche, parce que faiblesse, je suis toujours là. Bof.

Heureusement qu'il y a toujours des levers de jour sur les vignes.
Avatar du membre
sissi135
Messages : 499
Enregistré le : 03 nov. 2006, 22:05

Re: Deuil, séparation

Message par sissi135 » 14 janv. 2012, 18:24

Cendrinox a écrit :Merci, Sissi, merci Graal, merci vous tous !

Je vais bien mieux certes, suffisamment pour
continuer une vie médiocre
.

et pourquoi la comdamne tu a etre mediocre ta vie actuelle , peut etre differente , mais en aucun cas mediocre , difficile aussi surement , mais c'est a toi d'y remedier des que tu le pourra et je suis sure que cela va etre le plustot possible . :)




Ah ben oui, quand on a vécu l'excellence, réalisé des rêves de jeunesse et un idéal de vie, on se sent inutile, ronin.
Parfois je me dis en toute objectivité que si j'étais japonaise, j'aurais refusé de tomber. Mais parce que pétoche, parce que faiblesse, je suis toujours là. Bof.
non pas parceque "petoche" ni "faiblesse" , mais tout simplement amour de la vie et avec l'aide de dieu tu as pu encore peniblement te relever , et tu vas encore reapprendre a marcher tout seule et sans bequilles et puis de nouveau courir.

Heureusement qu'il y a toujours des levers de jour sur les vignes.

et tu vois celle qui apprecie cela est toujours en vie .
La femme fut créée d’une côte de l’homme, Pas de sa tête pour être au dessus de lui, Ni de ses pieds pour être piétinée, Mais d’une de ses côtes pour être son égale, Sous son bras pour être protégée Et près de son cœur pour être aimé.
Avatar du membre
Graal
Messages : 85
Enregistré le : 29 oct. 2011, 22:30
Localisation : sur ter' com ô ciel
Contact :

Re: Deuil, séparation

Message par Graal » 14 janv. 2012, 19:22

:coeur: Cendrinox,
Tu dis avoir réalisé tes rêves de jeunesse,
Réalise maintenant tes rêves de sagesse,
Emplit les d'allégresse et de joie sur tes années qui restent à faire,

Et si par moment quand la vie te semble médiocre, retrouve la paix sur ton socle
Quand tu joints les mains et que tu respires à fond par intention inspirée
Rejette par ton souffle tous ces reproches du destin dont tu t'accables

Vide ce chagrin et tout ce qui te fait mal.
Pénètre toi de bonheur qui en veut à ton coeur heureux
Si tu te prends en main. Demain te sera mieux.
- Après la pluie vient le beau temps, l'arc en ciel et ses couleurs, le Soleil est sa touche de chaleur au coeur - ♥
Cendrinox

Re: Deuil, séparation

Message par Cendrinox » 26 févr. 2012, 13:03

Comment mieux vous exprimer tout cela ?

A la cantine de la vie qui m'a été globalement bonne voire très bonne, plus envie de rabiot. Je voudrais passer à autre chose si cela est possible. Parfois j'ai l'impression de muter et j'entrevois d'autres décors, parfois je ne vois rien et j'ai envie de "game over" avant l'heure.
Avatar du membre
amandine
Messages : 841
Enregistré le : 05 nov. 2011, 12:13
Contact :

Re: Deuil, séparation

Message par amandine » 27 févr. 2012, 09:28

Bonjour ,
je t'ai lue , ça doit vraiment être tres difficile cette période
je te souhaite, que l'amour du yoga et ton goût de la nature te soient comme un grand manteau enveloppant, pour cette fin d'hiver :coeur: :)
Avatar du membre
ValerieB
Messages : 1627
Enregistré le : 07 août 2008, 21:37
Localisation : 94
Contact :

Re: Deuil, séparation

Message par ValerieB » 27 févr. 2012, 09:38

J'ai bien connu cela aussi ; ce sont des moments violents

c'est difficile de les traverser, parfois très long,

accroche toi à ce qui te fait du bien, ou viens ici...! :)
Avatar du membre
sami
Messages : 1959
Enregistré le : 20 août 2008, 14:45
Localisation : Isère
Contact :

Re: Deuil, séparation

Message par sami » 27 févr. 2012, 12:41

Cendrinox a écrit :Comment mieux vous exprimer tout cela ?

A la cantine de la vie qui m'a été globalement bonne voire très bonne, plus envie de rabiot. Je voudrais passer à autre chose si cela est possible. Parfois j'ai l'impression de muter et j'entrevois d'autres décors, parfois je ne vois rien et j'ai envie de "game over" avant l'heure.
C'est exactement à ce moment qu'il faut réagir Cendrinox. Quand on se retrouve dans un état autre que celui de notre personnalité, c'est notre Moi qui en est la nature pour "apprendre" à notre autre moi à se rapetisser et de l'oublier - c'est encourageant. Il faut réapprendre à sentir en manifestant un sentiment, à penser, en les dirigeant vers un but, une réalisation impersonnel vers Celui qui nous observe. Cette pensée nous reviendra et nous grandira.
Notre âme est comme un poisson sorti de l'océan - c'est lorsqu'on le remet dans son élément qu'il peut être sauvé - l'océan de l'âme est l'immensité, l'universalité, l'infini et c'est ainsi que notre petit moi s'efface, disparait dans le vide de suite rempli par des rayons de l'esprit, notre Moi impersonnel - le yoga servirait-il à accomplir cela :wink:
Tout profit et tout avantage, offre-les à autrui, Toute perte et toute défaite, prends-les à ton compte.

http://www.yoga-et-meditation.com
Cendrinox

Re: Deuil, séparation

Message par Cendrinox » 04 mars 2012, 07:27

Merci à vous. C'est vrai que cet endroit est pour moi un lieu d'isolation profitable.

Voir tous les matins le soleil se lever et de me "plonger" dans ce paysage me fait un bien fou. Après, je ne sais pas si "l'on m'observe" ou je ne sais quoi, je ne crois pas à tous ces trucs. La certitude que mes molécules seront recyclées me suffit; j'ai cette habitude des gens de la terre qui voient au quotidien les effets des cycles divers (saisons, etc). J'essaye d'accepter indifféremment les aléas de la météo; idem pour mes péripéties personnelles.

Est-ce que j'ai eu une bonne attitude malgré tout ce que je vous ai dit ? Je n'en sais rien. J'ai évité docteurs et médocs, je n'ai jamais été en arrêt maladie, j'ai continué à faire le clown avec mes collègues et mes proches (qui ne me reconnaitraient sûrement pas ici, évoquant la base : mort et vie intérieure). Mon attitude extérieure attire la sympathie, et bien plus aussi. Les gens que j'attire me veulent du bien, s'empressent, yen a même un qui est sur le point de refaire équipe avec moi et qui a l'air vraiment motivé. La nouveauté c'est que j'ai une impression bizarre de détachement qui dure : mes efforts d'affranchissement affectif m'auraient-ils fait muter poële Téfal ? Pour quelqu'un d'entier et de passionné à la base, cette impression d'insensibilité (sans calcul, ouf, l'honneur est sauf) est dérangeante.
Avatar du membre
Denis
Site Admin
Site Admin
Messages : 13656
Enregistré le : 23 juil. 2004, 19:19
Localisation : Grimaud
Contact :

Re: Deuil, séparation

Message par Denis » 04 mars 2012, 09:40

C'est pourtant un beau point de départ, sache juste ensemencé cet état, laisse le encore se reposer dans ton être, ne cherche plus, juste repose toi dans cet état de paix et tu auras peut-être cette chance de sentir vibrer, peut-être tout doucement au début, ton coeur et ressentir d'un coup l'amour simple et inconditionnel pour ce monde et les gens dans ce monde...
Laisse venir avec attention et donne une impulsion vers le haut, prend juste conscience de l'espace infini au dessus de ta tête...

Bizz :wink:
Dieu nous donne ce dont il veut qu'on se serve, pour aller vers lui.
Stages Yoga 2019
Retraite Yoga 2019
Cendrinox

Re: Deuil, séparation

Message par Cendrinox » 06 mai 2012, 21:44

Hé bien, cicatrisation effectuée, je viens d'enlever les points ... L'ennui c'est que ma nouvelle vie a désorganisé les temps d'isolation que je m'étais imposés. Il est temps de les rétablir, parce que j'en ressens le besoin. Des emmerdes se résolvent et d'autres arrivent. Chouette, je ne me serais pas ennuyée dans cette vie.
Je me tâte si dans un autre post j'abuse encore de vos amabilités ... Un autre post parce que c'est un autre sujet ! Encore merci à tous.
Avatar du membre
Denis
Site Admin
Site Admin
Messages : 13656
Enregistré le : 23 juil. 2004, 19:19
Localisation : Grimaud
Contact :

Re: Deuil, séparation

Message par Denis » 07 mai 2012, 17:50

Tu es la bienvenue alors si tu veux ouvrir un autre post tu peux !
Dieu nous donne ce dont il veut qu'on se serve, pour aller vers lui.
Stages Yoga 2019
Retraite Yoga 2019
Avatar du membre
ValerieB
Messages : 1627
Enregistré le : 07 août 2008, 21:37
Localisation : 94
Contact :

Re: Deuil, séparation

Message par ValerieB » 07 mai 2012, 20:44

sincèrement contente de te retrouver, Cendrinox! :coeur:
Avatar du membre
Odile
Messages : 2024
Enregistré le : 21 août 2009, 10:50

Re: Deuil, séparation

Message par Odile » 08 mai 2012, 10:17

Bonjour Cendrinox,

Je voudrais juste apporter un petit témoignage de cette expérience de deuil et de séparation que j'ai vécu recemment (et non pas remuer le couteau dans la plaie !). J'ai perdu ma mère le 24 avril dernier, d'une hépatite virale qui a viré en cirrhose hépatique...elle est partie en 1 mois et je l'ai assisté jusqu'au bout, jusqu'à son dernier soupir...La séparation a été terriblement douloureuse, car non seulement j'adorais ma mère et que nous étions très proches l'une de l'autre, mais en plus, c'est à ce moment là de la vie que l'on comprend que le "cordon ombilical" est définitivement coupé et que l'on se retrouve vraiment seul et abandonné...Je me suis refermée pendant plusieurs jours avec pour seul contact ma douleur, puis je me suis mise à pratiquer du Yoga et la méditation intensément, et une force en moi a refait surface petit à petit...Ce que je veux dire c'est que tout le monde, à un moment donné de sa vie, est confronté à une séparation douloureuse et qu'il faut vraiment faire un travail énorme sur soi pour s'en sortir (un travail que toi seul peut accomplir) car la vie ne fait pas que continuer, elle se transforme d'instant en instant...comme les expériences...J'ai rêvé cette nuit de ma mère et nous avons eu une belle discussion, elle était très belle et lumineuse, sans entrer dans les détails de la conversation, je délivre quand même le conseil qu'elle m'a donné : "j'ai été très naïve dans cette vie, à tout point de vue, et la naïveté n'est pas un signe d'innocence mais d'ignorance totale du monde, des choses et des êtres qui nous entourent...ne cesse jamais d'apprendre et de te fier à ton guide intérieur, car il n'y a que la compréhension et l'expérience de la vie qui peuvent t'apporter la paix de l'esprit."
Ce n'est pas en regardant la lumière qu'on devient lumineux, mais en plongeant dans son obscurité...
Avatar du membre
ValerieB
Messages : 1627
Enregistré le : 07 août 2008, 21:37
Localisation : 94
Contact :

Re: Deuil, séparation

Message par ValerieB » 08 mai 2012, 10:46

Merci Odile pour ce partage! :coeur:
Avatar du membre
sami
Messages : 1959
Enregistré le : 20 août 2008, 14:45
Localisation : Isère
Contact :

Re: Deuil, séparation

Message par sami » 08 mai 2012, 10:58

Merci de nous transmettre ta force Odile, de tout :coeur:
Tout profit et tout avantage, offre-les à autrui, Toute perte et toute défaite, prends-les à ton compte.

http://www.yoga-et-meditation.com
Avatar du membre
amandine
Messages : 841
Enregistré le : 05 nov. 2011, 12:13
Contact :

Re: Deuil, séparation

Message par amandine » 08 mai 2012, 11:54

merci Odile :coeur:
Avatar du membre
Odile
Messages : 2024
Enregistré le : 21 août 2009, 10:50

Re: Deuil, séparation

Message par Odile » 08 mai 2012, 13:47

Merci à vous aussi ! :coeur: Les rencontres que nous faisons dans notre vie ne sont pas le fruit d'un hasard mais bien d'un Plan hautement et intelligemment élaboré par Dieu pour nous permettre d'évoluer et d'en ressortir grandi à tout point de vue...
Ce n'est pas en regardant la lumière qu'on devient lumineux, mais en plongeant dans son obscurité...
Avatar du membre
Denis
Site Admin
Site Admin
Messages : 13656
Enregistré le : 23 juil. 2004, 19:19
Localisation : Grimaud
Contact :

Re: Deuil, séparation

Message par Denis » 08 mai 2012, 18:12

Merci Odile pour ce partage, à bientôt
Dieu nous donne ce dont il veut qu'on se serve, pour aller vers lui.
Stages Yoga 2019
Retraite Yoga 2019
Cendrinox

Re: Deuil, séparation

Message par Cendrinox » 08 mai 2012, 19:44

Tiens, c'est curieux Odile, ton témoignage sur la "naïveté" (ou la fuite, ou le fait de fermer les yeux ?) ressemble à mon "combat" actuel. J'en fais un autre post dès que possible.
Répondre