Félicité (Ananda)

Un forum pour échanger et partager librement sur notre recherche spirituelle.

Modérateur : Modérateurs

Répondre
Avatar du membre
Denis
Site Admin
Site Admin
Messages : 13512
Enregistré le : 23 juil. 2004, 19:19
Localisation : Grimaud
Contact :

Félicité (Ananda)

Message par Denis » 07 déc. 2018, 01:30

Félicité…
L’expérience mystique est ce qui est important dans le chemin spirituel !
Toutes nos démarches, croyances, philosophie, vertus, pratiques en tout genre ne valent pas grand-chose si elles ne nous amènent pas à l’expérience mystique.
L’expérience mystique est le fait de rencontrer l’Esprit et sa lumière (MahaPrakasha, cf Abhinavagupta).
Alors aujourd’hui, en roulant en voiture j’ai entendu une très belle prière sur la radio RCF, elle m’a touchée…
Elle proposait de réfléchir sur la rencontre de l’absolu et de savoir quel était notre refuge…
Bien sur la RCF (Radio Chrétienne de France) propose le Christ comme refuge absolu mais surtout notre attitude à « obéir » a notre père, Dieu.
L’idée est très belle et je me suis posé la question de savoir en quoi je prenais refuge dans mon existence ?
Quelle chose sincèrement au fond de mon être trouverait assez de force pour que face à des événements comme la maladie, la souffrance je pourrais réellement invoquer afin que comme une maison bâtie sur un roc, je pourrais laisser passer ces tempêtes dans la félicité.
Une fois de plus c’est la saveur de la lumière divine qui est venue en moi. Cette amrita est si forte que je ne trouve pas grand-chose de plus fort au-delà…
Mais voilà, là dans cet instant, au volant, ou même là en écrivant ces mots si je plonge au fond de moi, puis-je aller chercher la sensation de l’absolu, quelque chose qui me subjugue instantanément ?
Mon souffle se fige, l’énergie s’embrase, le feu dans la susumna apparait et le cœur entre dans la danse, l’état par moment devient très puissant, très vrai. Il ne dure pas, je tourne autour, et parfois je tangente un peu plus le feu divin, ou encore parfois j’entre quelques secondes dedans.
Mais j’observe qu’entre « moi », qui suis conscience limitée, et cet absolu qui est au fond de moi, dans ma transcendance, il y a des encombrements…
C’est déjà une étape fondamentale !
Celle de pourvoir intuiter l’absolu !
C’est-à-dire bien plus que l’imaginer, c’est en avoir l’intuition parfaite dans son cœur pour qu’il se révèle. Puis prendre vraiment conscience de la nature réelle des encombrements dans ce chemin vers la lumière entre moi et le Soi…
Je perçois que par exemple un état de digestion trop lourd génère une agitation, une faiblesse qui pompe de l’énergie et qui m’empêche d’aller dans l’absolu, ou une peur, un doute, un désir, une trace de colère, un mal être, bref plein de choses peuvent faire obstacles à cette « ascension » vers l’absolu et pour pouvoir « passer » je dois laisser de côté tous ces états ou les purifier. La « purification » peut passer par le fait de moins manger, de faire NadiShodana et des postures ou encore plein d’autres choses, comme prier, aimer,…. J’observe aussi des « énergies » qui ne seraient pas de moi, et je pense qu’elles sont des pensées plus ou moins mal vaillantes de personnes qui deviennent aussi des obstacles.
Tout cela me montre que dans le mental se trouve une multitude de choses qui m’encombrent, mais que si ma ferveur et ma foi dans la lumière est forte et réactualisé le plus souvent possible à chaque instant de ma vie, j’arrive à passer rapidement au-dessus de cela.
Et c’est là où je veux en arriver, je pense qu’il nous faut travailler sur une facette de notre être en la polissant tout le temps pour garder en nous la félicité (Ananda) car malgré tout ce que la vie peut apporter comme événements plus ou moins difficiles ou propices, nous devons trouver en nous une foi inébranlable en quelque chose (Lumière divine, guide, maître, religion, pratique) qui peut nous permettre instantanément de nous « reconnecter » à la félicité et utiliser tout ce qui nous arrive pour alimenter ce feu brulant en nous qui couve constamment.
Alors toutes les pratiques que nous faisons peuvent s’accrocher sur un fil d’Ariane qui les relis toutes et nous permettent, jour après jour, instant après instant de renforcer notre félicité profonde et de conserver le contact avec le Soi.

Bonne pratique !
Dieu nous donne ce dont il veut qu'on se serve, pour aller vers lui.
Stages Yoga 2018
Retraite Yoga 2018
Avatar du membre
HamsaYogiFrance
Messages : 350
Enregistré le : 13 avr. 2011, 11:57
Localisation : Strasbourg

Re: Félicité (Ananda)

Message par HamsaYogiFrance » 07 déc. 2018, 10:14

Oui ! merci Denis pour ces belles lignes qui chantent la ligne téléphonique directe avec l'inconcevable Plénitude qui existe dans notre colonne vertébrale.
Jai SatChitAnanda
___/\___
L'humanité, notre religion d'union.
Respirer, notre prière d'union.
Conscience, notre Dieu d'union.
- Yogiraj Siddhanath

http://siddhanath.org/?lang=fr
Prochainement http://www.siddhanath.fr/evenements
MuadDib
Messages : 2013
Enregistré le : 19 mai 2012, 16:53
Localisation : u.know.no.no
Contact :

Re: Félicité (Ananda)

Message par MuadDib » 07 déc. 2018, 12:33

Denis a écrit :
07 déc. 2018, 01:30
J’observe aussi des « énergies » qui ne seraient pas de moi, et je pense qu’elles sont des pensées plus ou moins mal vaillantes de personnes qui deviennent aussi des obstacles.
Il me semble que c'est largement pour celà que diverses approches traditionnelles préconnisaient d'extensives retraîtes isolés de ces schémas de pensées trop humains (en version éduqués/endoctrinés à entretenir doutes & autres avec la sagesse), qui n'est pas si différente, en fin de compte, des préconnisations de pratiquer PranaYama quelque peu à l'éccart des usines chimiques et de leurs effluves ...
ॐ नमो नारायण
Répondre