Les principaux obstacles rencontrés dans votre pratique

Vous êtes engagé dans une pratique spirituelle, philosophie ou religion depuis quelques temps, et vous souhaitez partager vos expériences.

Modérateur : Modérateurs

Répondre
rico
Messages : 923
Enregistré le : 23 janv. 2006, 13:04

Les principaux obstacles rencontrés dans votre pratique

Message par rico » 23 janv. 2006, 18:01

un maître a dit : le plus dure c'est de dérouler le tapis...
Quelles difficultés vous empêchent ou vous rendent le déroulement du tapis difficile?
François
Messages : 91
Enregistré le : 27 juil. 2005, 19:01
Localisation : USA

Message par François » 24 janv. 2006, 01:59

La pratique requiert attention et présence, elle est action concentrée alors je dirais que mon pire obstacle est toujours le mental indisciplinée qui préfère se raconter des histoires, se faire des théories mais surtout pas s'astreindre à l'honnète simplicité de la pratique. C'est pour cela que la discipline c'est la liberté mais encore faut-il dérouler le tapis. :)
Le guerrier ne lit pas sa certitude sur le visage de ses voisins.
Castaneda
Avatar du membre
Denis
Site Admin
Site Admin
Messages : 13463
Enregistré le : 23 juil. 2004, 19:19
Localisation : Grimaud
Contact :

Message par Denis » 24 janv. 2006, 08:46

Oui, complétement d'accord avec toi François.
La difficulté est bien le mental et son imagination. Il y a aussi nos croyances qui sont difficiles à déraciner.
Des pièges peuvent aussi venir de nos propres avancées et évolutions, en effet quand nous avançons nous avons l'impression à un moment de croire que notre chemin est parfait et il devient de plus en plus difficile de se remettre en question, de ce fait nous pouvons nous encombrer de lourdeurs.

Se dépouiller est un réel plaisir simple, mais pas toujours facile.
Dieu nous donne ce dont il veut qu'on se serve, pour aller vers lui.
Stages Yoga 2018
Retraite Yoga 2018
rico
Messages : 923
Enregistré le : 23 janv. 2006, 13:04

Message par rico » 24 janv. 2006, 10:25

Pour ma part, je me sens souvent envahi par très grande paresse une grande lassitude mentale ou physique ou les deux qui m'empêche de dérouler le tapis et il n'est pas rare qu'elle m'empêche d'aller plus loin. Quelques fois je triomphe de cette paresse et parviens quand meme à pratiquer mais d'autres fois elle m'envahit tellement que je sombre dans une sorte de dégoût d'agir, comme si toute volonté avait disparu. Pour moi c'est le plus grand obstacle; il y en a d'autres comme l'auto discipline (par exemple ne pas se coucher trop tard car le manque de sommeil entrave la pratique ou bien avoir trop mangé ou pas assez et quelques fois ça se joue une une bouchée près en trop ou en moins) ... Et puis aussi, le doute : est-ce que je pratique correctement? Pourquoi ne fais-je aucun progrès dans telle ou telle posture malgré une pratique quotidienne et acharnée? L'issue fatale de tous ces obstacles est l'arrêt de toute pratique; mais heureusement en général les obstacles disparaissent aussi vite qu'ils sont arrivés....
Avatar du membre
Denis
Site Admin
Site Admin
Messages : 13463
Enregistré le : 23 juil. 2004, 19:19
Localisation : Grimaud
Contact :

Message par Denis » 24 janv. 2006, 13:40

C'est une vérité que tu décris là et que bon nombre de pratiquant connait bien, moi le premier.

A ça je vois plusieures choses, il faut varier la pratique, ne surtout pas s'acharner dans une posture pour tenter d'y arriver (???)
Il me semble que dans le Yoga l'idée de triomphe et autre réussite n'ont pas d'interet, ce n'est pas une posture bien prise qui te donnera plus de chance vers la méditation.

Je crois en sthira sukha, fermeté et légèreté et surtout au fait que la posture doit être oubliée à un moment donné pour aller plus loin, elle n'a pas un rôle si important que ça...
Dieu nous donne ce dont il veut qu'on se serve, pour aller vers lui.
Stages Yoga 2018
Retraite Yoga 2018
rico
Messages : 923
Enregistré le : 23 janv. 2006, 13:04

Message par rico » 24 janv. 2006, 17:03

il faut varier la pratique, ne surtout pas s'acharner dans une posture pour tenter d'y arriver
oui exactement : varier, ne pas s'acharner; ne pas vouloir "réussir" ou "parvenir à"; d'ailleurs ne pas vouloir tout court... cela en revanche soulève une question : faut il ou non s'acharner à pratiquer coûte que coûte????
François
Messages : 91
Enregistré le : 27 juil. 2005, 19:01
Localisation : USA

Message par François » 24 janv. 2006, 17:25

Si l'on en croit Patanjali, oui il faut s'acharner à pratiquer (abhyasa) mais en développpant notre "let go" (Vairagya/dispassion). C'est la régularité de la pratique sur une longue période qui nous amène au but. Paradoxalement il faut donc "abandonner ses attentes"(projections de l'ego sur le futur) pour se concentrer dans l'instant (la pratique).
Une vie yogique n'est pas une progression linéaire ascendante mais plutôt un processus en dent de scie, avec ses hauts et ses bas, justement parce que le yogin est un guerrier au combat. Nous affrontons constamment les résistances de notre ego qui s'efforce de saboter nos efforts de discipline et il y réussit justement en nous faisant trop manger, trop dormir etc.
Cet enemi il faut le dresser, car il est impossible de l'abattre définitivement. Comme un cheval puissant et superbe il résiste et cherche à nous désarçonner, mais il nous est essentiel pour la poursuite de notre sadhana. Il faut donc se sourir aimablement. retourner le dos droit dans l'enclos et se regarder amicalemnt , se disant, tu m'a eut hier , à moi aujourd'hui. :)
Le guerrier ne lit pas sa certitude sur le visage de ses voisins.
Castaneda
Avatar du membre
Denis
Site Admin
Site Admin
Messages : 13463
Enregistré le : 23 juil. 2004, 19:19
Localisation : Grimaud
Contact :

Message par Denis » 24 janv. 2006, 18:33

Superbe François !!

"Dompter le Tigre" certains disent, et c'est bien cela.
Une dose de laisser faire dans une pratique soutenue, un zest de d'humilité, de courage, de force et d'Amour...

La sensation finale doit être une légéreté inebranlable et lumineuse !!
Le coeur !
Dieu nous donne ce dont il veut qu'on se serve, pour aller vers lui.
Stages Yoga 2018
Retraite Yoga 2018
rico
Messages : 923
Enregistré le : 23 janv. 2006, 13:04

Message par rico » 24 janv. 2006, 19:10

super résumé François !!! :thup:
Yog

Re: Les principaux obstacles rencontrés dans votre pratique

Message par Yog » 24 janv. 2006, 20:12

rico a écrit :un maître a dit : le plus dure c'est de dérouler le tapis...
Quelles difficultés vous empêchent ou vous rendent le déroulement du tapis difficile?
Je crois que l'essentiel a été déjà dit. :)
En ce qui concerne, ce qui m'empêche de dérouler le tapis, c'est aussi les obligations familiales, le temps que je consacre à mes proches. Mon jeune fils me prend beaucoup de temps, mais je trouve aussi qu'il est un excellent enseignant pour moi. Il m'apprend aussi beaucoup de choses, il peut être un vrai miroir. A travers lui, j'explore des facettes de ma personnalité que je n'aurais pas eu l'opportunité d'utiliser. Et quand je déroule mon tapis, souvent il déroule le sien à côté ! :D
En dehors des postures, j'essaie aussi de poursuivre ce que le yoga m'apporte pendant la pratique, en utilisant chaque événement, chaque occasion, pour continuer mon cheminement. Pour ma pratique du piano, le yoga aussi m'apporte beaucoup.
D'ailleurs, je trouve que les "freins" sont les mêmes que ce soit la pratique du piano ou du yoga. A une époque je faisais jusqu'à 5 heures de piano par jour, tous les jours. Cette pratique intensive m'a amené beaucoup de crispation, de tension, jusqu'à la rupture. Rupture ô combien nécessaire afin de voir l'essentiel et de comprendre que l'important n'est pas la quantité, mais la qualité. J'ai d'ailleurs eu beaucoup plus de résultats avec moins de pratique que lorsque je faisais de l'intensif.

Pour le yoga, je garde cette leçon en tête, de ne pas y aller trop vite, trop fort, trop souvent, car sinon on entre une espèce de course à la réussite et l'esprit du yoga nous échappe. Donc par moment, c'est vrai que la paresse, les mauvaises habitudes, m'empêchent de dérouler le tapis, mais je sais aussi qu'à un moment, mon corps et mon esprit me rappellent le moment de revenir à la pratique.
J'ai remarqué aussi que lorsque j'attends quelque chose de ma pratique, je ne l'obtiens pas, car d'une certaine façon, je me ferme à l'instant, je ne sais pas prendre les choses comme elles viennent. Une séance de yoga est toujours différente et je crois qu'il faut savoir l'accueillir avec un esprit toujours neuf. Dans la vie, c'est pareil, accueillir le moment présent à bras le corps.

Comme le décrit si bien François, je crois qu'il faut savoir être persévérant, dans un non-attachement, tout en sachant paradoxalement que les choses adéquates apparaitront en temps voulu. La persévérance je l'ai appris par ma pratique du piano, car c'est un travail de longue haleine, avec aussi des progressions en dents de scie. Tenir la barre quoiqu'il arrive, même si on est en plein brouillard. :D
François
Messages : 91
Enregistré le : 27 juil. 2005, 19:01
Localisation : USA

Message par François » 24 janv. 2006, 21:35

Tu as raison Yog le Yoga c'est bien plus que les Asanas. Le piano, demande dextérité, présence, pratique et abandon; maîtriser la technique pour laissez la place à la spntanéité. C'est bien une forme de yoga selon moi.
Patanjali nous rappelle que le yoga c'est l'acte (kriya) et que l'acte c'est le yoga, si l'on y retrouve ces trois composantes:
a)tapah ( au sens alchimique, mentionné par Denis) c'est à dire une pratique qui nettoie, épure, prépare à la transformation (à la transmutation);
b)svadhyana: par l'étude des textes certes, mais aussi par l'observation de soi (méditation, discrimination); donc présence à soi dans l'instant;
c)ishwara-pranidhana: l'abandon à la Source, ce moment médiumnique ou l'on se sait l'instrument d'expression de la Créativité Suprême; ou nos résistances sont abandonnées , l'égo au repos comme un chat confiant acceptant de se laisser porter et jouissant pleinement du moment.
T'as connut ça au piano, non? :)
Le guerrier ne lit pas sa certitude sur le visage de ses voisins.
Castaneda
Yog

Message par Yog » 24 janv. 2006, 21:48

T'as connut ça au piano, non?
Oui tout à fait. :)
Je pense que c'est aussi pour ça que je me suis senti si attiré par le yoga, parce que par quelque part, j'ai pu expérimenter déjà l'esprit du yoga par le piano. C'est d'ailleurs le piano qui m'a ouvert à la spiritualité, à une autre dimension, ce qui n'était pas toujours pour plaire à mes profs d'ailleurs. :?
En tout cas, c'est vrai que je trouve une réelle similitude entre l'approche pianistique et le yoga. Le yoga m'a fait aussi revenir à une conscience plus intérieure du corps, ce qui est très utile pour le piano.

Le violoniste Yehudi Menuhin disait que son meilleur prof de violon a été son prof de yoga ! :D
François
Messages : 91
Enregistré le : 27 juil. 2005, 19:01
Localisation : USA

Message par François » 24 janv. 2006, 22:02

Le violoniste Yehudi Menuhin disait que son meilleur prof de violon a été son prof de yoga !
Ce prof c'était Iyengar qui lui même dit avoir eut le goût de faire de sa pratique un art en travaillant avec Menuhin dont il admirait la dextérité.
Est-ce vrai que Menuhin a déjè dirigé une symphonie en posture "sur la tête"?
Le guerrier ne lit pas sa certitude sur le visage de ses voisins.
Castaneda
Yog

Message par Yog » 24 janv. 2006, 22:13

Est-ce vrai que Menuhin a déjè dirigé une symphonie en posture "sur la tête"?
Oui c'est lui. J'avais vu ça à la télé. Il était déjà très agé (70/80 ans je pense) et il l'avait pour montrer qu'il était encore en forme et aussi parce qu'il avait beaucoup d'humour. :D
En tout cas, le yoga m'apporte pour le piano, d'un point de corporel déjà, une autre approche. Il faut savoir que lorsqu'on joue pendant des heures au piano, la tension musculaire inutile se fera sentir un jour ou l'autre et ça n'a pas raté en ce qui me concerne avec une belle tendinite à l'épaule. Malheureusement, à l'époque, j'avais un prof qui était très tendu et qui ne m'a pas appris la détente. Ce n'est que plus tard, que je me suis intéressé sérieusement à la détente du corps et de l'esprit. D'ailleurs au piano, on retrouve aussi cette idée de focaliser son attention sur un point, sur l'exécution du morceau tout en préservant un équilibre entre la force exercée et la détente, ainsi qu'un mental concentré mais sans tension inutile.
Avec le temps, je réfléchis aussi comment intégrer ses aspects pédagogiquement pour pouvoir les enseigner à mes élèves. :)
Avatar du membre
Denis
Site Admin
Site Admin
Messages : 13463
Enregistré le : 23 juil. 2004, 19:19
Localisation : Grimaud
Contact :

Message par Denis » 25 janv. 2006, 09:18

Je ne joue pas de piano :cry:

Mais votre échange me ramène à une de mes passions, la moto.
Vous me direz quel rapport entre piano, Yoga, Moto.... ??
Aucun, sauf un, l'esprit de celui qui fait !
La détente dans l'action est d'une importance capitale, elle permet aussi au cerveau d'avoir des coups d'avance sur ce qui se passe, de rester observateur des événements. J'arrive ainsi à rouler vite (...) en moto tout en ayant un mantra dans la tête. Plus l'extérieur est rapide et vif, plus l'intèrieur peut-être calme. Ainsi je pense que le plus grand silence peut être trouvé dans le vacarme, l'immobilité dans le mouvement rapide...

Un super livre, petit mais prècis : Le Zen dans l'art chevalresque du tir à l'arc de E. Herrigel.
Dieu nous donne ce dont il veut qu'on se serve, pour aller vers lui.
Stages Yoga 2018
Retraite Yoga 2018
rico
Messages : 923
Enregistré le : 23 janv. 2006, 13:04

Message par rico » 25 janv. 2006, 09:24

Un super livre, petit mais prècis : Le Zen dans l'art chevalresque du tir à l'arc de E. Herrigel.
excellent petit ouvrage en effet!!!! je le recommande aussi; voyage spirituel garantit!!!
Dhruva
Messages : 248
Enregistré le : 25 nov. 2005, 10:04

Message par Dhruva » 14 avr. 2006, 10:28

Pour ma part ce n’est pas tant de dérouler le tapis qui est compliqué, c'est surtout de le nettoyer...

Ah oui Denis, tu fais du bike-yoga...
A force de se shooter à la conscience, on fini par choper le Siddha...
Avatar du membre
Denis
Site Admin
Site Admin
Messages : 13463
Enregistré le : 23 juil. 2004, 19:19
Localisation : Grimaud
Contact :

Message par Denis » 14 avr. 2006, 21:41

Woooarfff !! Bike Yoga !!

C'est bien, je dirai, life Yoga :wink:
Rester dans un état de conscienc et de lucidité est une chose merveilleuse.
La moto est pour cela un exercice génial, une seconde d'inatation et tu le paie cher !
C'est cela un peu "chevaucher un tigre"
Dieu nous donne ce dont il veut qu'on se serve, pour aller vers lui.
Stages Yoga 2018
Retraite Yoga 2018
Dhruva
Messages : 248
Enregistré le : 25 nov. 2005, 10:04

Message par Dhruva » 15 avr. 2006, 09:16

Oui, je connais cela, quand je suis à 90km/h en ville avec ma moto, l'attention est à son comble, la concentration est maxi, au moindre moment d'inatention tu peux t'exploser la face ou renverser quelqu'un, c'est tres fort comme sensation. :)
A force de se shooter à la conscience, on fini par choper le Siddha...
Avatar du membre
Denis
Site Admin
Site Admin
Messages : 13463
Enregistré le : 23 juil. 2004, 19:19
Localisation : Grimaud
Contact :

Message par Denis » 15 avr. 2006, 09:38

Yep, heureux de partager ça avec toi !!! :) :D :D

Tu sais, généralement les gens quand je dis : "je fais de la moto", ils te regardent un peu de travers...
Ce que j'adore c'est d'ouvrir le champ visuel au maximum, ça donne une sensation étrange, comme si la réalité n'était en fait qu'une photo sans profondeur, et là tu restes calme, très clame, rythme cardiaque très bas et rythme respiratoire quasiment arrêté a 220 ou 250 sur l'autoroute c'est une sensation quasi mystique...

Ou alors tu regardes la boule de remorquage de la voiture devant toi, où n'importe quel autre point sur la voiture, puis tu cales ta vitesse et tes trajectoires avec la voiture, pour que plus rien ne bouge entre elle et toi. (même distance, même rythme...) et là c'est pareil, "l'immobilité" entre les 2 véhicules, donne un apport d'énergie et de conscience très fort...

Quel est ton outils ? :wink:
Moi, j'ai un 1000 Fazer, débridé (chut c'est interdit !!!!!) :roll:
Dieu nous donne ce dont il veut qu'on se serve, pour aller vers lui.
Stages Yoga 2018
Retraite Yoga 2018
Dhruva
Messages : 248
Enregistré le : 25 nov. 2005, 10:04

Message par Dhruva » 15 avr. 2006, 10:01

Mort de rire !!!!!!!

Mon outil c'est un scalpel et toi une tronçonneuse ! mdr
J'ai un 50cc Sherco HRd sonic.
On va dire quoi moi c'est un jouet comparé à ta bécane, je dépasse pas 110 en décente.

Effectivement, pour toi la prise de risque est énorme car à 220 si tu te loupe, c'est fini t'est bon pour te réincarner, sans compter les vies des autre qui est en jeu.
Là, la concentration doit être énorme.
Effectivement la vue est à la fois étendue et concentré sur tout le champs visuel.

Sympa la Fazer !

Vroum, Vroum...
A force de se shooter à la conscience, on fini par choper le Siddha...
Répondre