La théorie de l'immortalité

Vous êtes engagé dans une pratique spirituelle, philosophie ou religion depuis quelques temps, et vous souhaitez partager vos expériences.

Modérateur : Modérateurs

Répondre
Avatar du membre
grio
Messages : 153
Enregistré le : 10 août 2008, 13:16
Localisation : New Delhi

La théorie de l'immortalité

Message par grio » 12 déc. 2009, 12:25

Bonjours à tous !

Nous avons chaleureusement discuter entre amis il y a quelques jours.
Et chacun d'entre nous a pu explorer tout en partageant, ses idées et ses pensées, ses rêves et ses idéaux.
Arrivé à mon tour, je me suis penché sur un hypothèse, ou plutôt un expérience probable sur un des fantasme de l'homme depuis sa conscience de la mort.

Il s'agit, comme vous l'avez compris, de l'immortalité.

Comme dans cette discution là, je n'aimerai pas simplement étaler ma pensée, mais aussi obtenir de vous des critiques, puisqu'à leur différence, vous partagez à peu près les mêmes principes que moi, celui de la foi et de la spiritualité.

Mes premiers pas dans le yoga a été possible grâce à un livre qu'a écrit un français, je crois, Philippe de meric, sous le titre de "yoga pour chacun".
ce livre datant de 1964 a été une source d'inspiration pour moi puisque c'est précisément de là que j'ai tiré mes toutes premières béquilles pour mon développement personnel et pour la fameuse discution.

"Votre pensée peut tous!!!" c'est dans cette phrase que je puisais mes forces... :boxe:

Et si cette phrase disait vrai,

Et si nous pouvions accéder à tous, même à une vie éternelle.

Est-il possible? Moi j'y crois et vous?
Apprendre à prendre: ça s'apprend !
Avatar du membre
Nataraja
Messages : 68
Enregistré le : 14 févr. 2009, 19:18

Re: La théorie de l'immortalité

Message par Nataraja » 12 déc. 2009, 13:10

L'auteur de "Hatha Yoga Pradipika", Svátmáráma revendique aussi, dans son livre, l'immortalité (chirañjàvitva) comme bénéfice de Yoga ....

Une question : où est-il alors Svátmáráma en ce moment ??? :wink:

Je pense qu'il faut aborder ce genre de sujet avec des gros grain de sel.
Avatar du membre
Denis
Site Admin
Site Admin
Messages : 13463
Enregistré le : 23 juil. 2004, 19:19
Localisation : Grimaud
Contact :

Re: La théorie de l'immortalité

Message par Denis » 13 déc. 2009, 10:18

L'immortalité !!!
V'la une bonne idée...

Je pense que l'immortalité de ce corps qui tape sur le clavier n'est pas concevable ni même souhaitable, la mort donne un sens profond à la vie, elle devient un formidable aiguillon qui nous pousse à agir.
Alors, y a-t-il l'immortalité d'une part de nous ?
Vaste question !
En regardant notre vie, je me dis que si quelque chose doit perdurer après la vie, cette chose est déjà là maintenant ! :?
Car la mort va nous enlever beaucoup et pas nous donner beaucoup.
Elle va nous enlever essentiellement la possibilité d'ouvrir les yeux sur un monde et de pouvoir agir dedans. Alors la question qui me semble correcte est : Que sommes-nous sans la possibilité d'ouvrir les yeux sur ce monde ???

Il nous reste la possibilité de mentaliser ce que nous voulons, mais avons nous appris à maitriser ce mental ?
N'est ce pas le but du Yoga ???

L’avantage d’avoir un corps c’est qu’il permet de nous encrer dans une réalité et si au fond de nous il y a agitation mentale, en ouvrant les yeux, en allant prendre l’air ou faire un footing on se calme. Mais sans corps les agitations deviennent terribles, elles nous emportent et nous pouvons souffrir mentalement de tous ces états d’âme résultants.

Mais revenons à l’idée de l’immortalité, pouvez vous concevoir de vivre des millénaires dans ce même personnage ?
Pas moi… 8)
Alors il est évident que l’histoire de notre vie va se disperser aux quatre vents, comme les milliers de vies que nous avons eues avant (si on croit à la réincarnation). Nos vies sont donc bien futiles et participes à un grand tout qui nous dépasse…
Dieu nous donne ce dont il veut qu'on se serve, pour aller vers lui.
Stages Yoga 2018
Retraite Yoga 2018
Avatar du membre
grio
Messages : 153
Enregistré le : 10 août 2008, 13:16
Localisation : New Delhi

Re: La théorie de l'immortalité

Message par grio » 14 déc. 2009, 14:03

Nataraja a écrit :L'auteur de "Hatha Yoga Pradipika", Svátmáráma revendique aussi, dans son livre, l'immortalité (chirañjàvitva) comme bénéfice de Yoga ....

Une question : où est-il alors Svátmáráma en ce moment ??? :wink:

Je pense qu'il faut aborder ce genre de sujet avec des gros grain de sel.
"Où est-il..." est une question, je dirais, impressionnante Nataraja. :rire: puisqu'il est probablement entre le paradis et l'enfer, ou pire !! :mrgreen:

Sans blague, mon idée sur l'immortalité n'est pas si mal placée que ça..!! Enfin presque. :reveur:
Denis a écrit :L'immortalité !!!
V'la une bonne idée...

Je pense que l'immortalité de ce corps qui tape sur le clavier n'est pas concevable ni même souhaitable, la mort donne un sens profond à la vie, elle devient un formidable aiguillon qui nous pousse à agir.
Alors, y a-t-il l'immortalité d'une part de nous ?
Vaste question !
En regardant notre vie, je me dis que si quelque chose doit perdurer après la vie, cette chose est déjà là maintenant ! :?
Car la mort va nous enlever beaucoup et pas nous donner beaucoup.
Elle va nous enlever essentiellement la possibilité d'ouvrir les yeux sur un monde et de pouvoir agir dedans. Alors la question qui me semble correcte est : Que sommes-nous sans la possibilité d'ouvrir les yeux sur ce monde ???

Il nous reste la possibilité de mentaliser ce que nous voulons, mais avons nous appris à maitriser ce mental ?
N'est ce pas le but du Yoga ???

L’avantage d’avoir un corps c’est qu’il permet de nous encrer dans une réalité et si au fond de nous il y a agitation mentale, en ouvrant les yeux, en allant prendre l’air ou faire un footing on se calme. Mais sans corps les agitations deviennent terribles, elles nous emportent et nous pouvons souffrir mentalement de tous ces états d’âme résultants.

Mais revenons à l’idée de l’immortalité, pouvez vous concevoir de vivre des millénaires dans ce même personnage ?
Pas moi… 8)
Alors il est évident que l’histoire de notre vie va se disperser aux quatre vents, comme les milliers de vies que nous avons eues avant (si on croit à la réincarnation). Nos vies sont donc bien futiles et participes à un grand tout qui nous dépasse…
La mort est bel et bien ce que tu as décrit, seulement tu t'es reservé de toucher le point sensible Denis, ce fameux point qui m'a poussé à poster, c'est-à-dire les limites du pouvoir de la pensée de l'homme.
Apprendre à prendre: ça s'apprend !
Avatar du membre
philippe12
Messages : 1305
Enregistré le : 15 févr. 2009, 22:08
Localisation : isére france

Re: La théorie de l'immortalité

Message par philippe12 » 14 déc. 2009, 19:38

Bonjour a tous et a toutes
Bonjour grio

Oh la belle illusion
Bien sur qu'une grande partie de toi est immortelle
Tes atomes


Après c'est au niveau des croyances
Ton ame.

Pour ce qui est de l'enveloppe corporelle tu as lu comme moi les post recents sur les saints hommes et femmes qui ont conserve leur enveloppe corporelle...vide semble t il de leur ame

Denis
Pour nous homo sapiens sapiens ont peu vivre 120 (comme jeanne) voir 250 ans pour les monozygotes qui ..voir le dernier prix nobel..
Avec ta pratique tu va vivre vieux....


J'avais pas compris que le yoga avait un autre but que de lever le voile des illusions

Grio
As tu peur de la mort?
Ou de la douleur?

Pour ma part non cela fait longtemps que je me suis habitue a elle et cela me fait apprécier la vie

En tout cas si tu as un ticket pour l'immortalite je suis preneur
J'ai tellement...peu.... progresse en 50ans qu'il va me falloir longtemps avant que la vie m ennuie


Au plaisir de vous lire
Namaste
"Abhyâsa Vairâgyâbhyâm Tan-nirodhah"
Avatar du membre
grio
Messages : 153
Enregistré le : 10 août 2008, 13:16
Localisation : New Delhi

Re: La théorie de l'immortalité

Message par grio » 15 déc. 2009, 21:27

Merci pour ton apport mon ami,

A propos de la mort, je me garde de me prononcer la dessus, quoi qu'elle ne me fait pas peur.

Tu sais,de plus en plus je comprend le monde, et plus je redeviens l'enfant que j'étais, et cette sensation me pousse toujour à vouloir savoir plus au près des gens comme Denis, par exemple.lol Puisqu'en réalité, on apprend à tous les niveau.
Apprendre à prendre: ça s'apprend !
Avatar du membre
Denis
Site Admin
Site Admin
Messages : 13463
Enregistré le : 23 juil. 2004, 19:19
Localisation : Grimaud
Contact :

Re: La théorie de l'immortalité

Message par Denis » 16 déc. 2009, 09:16

Merci Grio, et en même temps je pense qu'il y a de très belles personnes sur le forum, certainement bien plus avancées que moi...

J'aimerai compléter aussi mon dernier post...
Nous devons nous voir comme une pensée et nous devons nous penser comme une pensée...
En fait quand je dis que le fait d'ouvrir les yeux sur le monde nous permet de nous calmer c'est vrai, mais si on étudie ce phénomène on peut se rendre compte que finalement la vue est elle aussi le résultat d'une pensée, d'un rêve, d'une illusion.
Nous nous sommes construits et nous nous identifions à ce corps et cette possibilité d'ouvrir les yeux sur un monde tout en ayant des actions dessus.
Mais pourtant ce que nous voyons est une mentalisation de l'image totalement déstructurée de ce que "voient" les yeux. Et cela est une réalité aussi pour tous nos sens…
Par ce fait, la vue participe à l’illusion dans la quelle je me berce toute ma vie et qui me laisse croire que je suis séparé du reste et en contact avec soit disant un plan physique objectif...
Non, tout cela n'est que pensée et il me faut alors combattre cette idée à chaque instant que ce que je vois par mes yeux est une réalité, il n'en est rien !
Alors d'un coup fond sur nous un état étrange, voila que les 3 états "classiques" de notre vie, veille, sommeil paradoxal, sommeil profond, ne sont que des états liés à l'illusion créée par ma pensée qui se personnifie dans mon personnage et qui s'y accroche...
Voila que tout cela baigne dans un même rêve ou se mêle tous nos états, une grande rêverie debout, les yeux ouvert ou allongé en dormant...
La force de cette idée si elle devient ekagrata, focalisation, va nous permettre de sortir du rêve et d'entrer dans le quatrième état "mystique" (turya) qui vient comme éclairer tous les autres états, puisque nous voila sortit de la torpeur et de l’illusion mentale, nous voila redevenu une pure pensée.
Dieu nous donne ce dont il veut qu'on se serve, pour aller vers lui.
Stages Yoga 2018
Retraite Yoga 2018
Avatar du membre
prajnaPat
Messages : 723
Enregistré le : 21 oct. 2008, 21:17

Re: La théorie de l'immortalité

Message par prajnaPat » 16 déc. 2009, 23:24

grio a écrit :Et si nous pouvions accéder à tous, même à une vie éternelle.
Oui, mais la question est plutôt : quelle part de nous-même est immortelle ? Notre conscience ordinaire est liée au corps, alors s'il n'y a plus de corps, que reste-t-il ? Que le témoin ?
philippe12 a écrit :Bien sur qu'une grande partie de toi est immortelle
Tes atomes
Je suis d'accord avec ça :rire:
Mais une "partie" de la conscience aussi.

Les bouddhistes disent que nous sommes un agrégat.
Par exemple, la langue que tu utilises pour t'exprimer, le français, n'est pas éternelle, mais si on lit Molière ou Descartes, c'est très lisible, donc ça fait déjà plusieurs siècles qu'elle existe sous une forme assez stable. Si tu apprend le sanskrit, c'est une langue immuable depuis au moins 3500 ans. La langue que nous utilisons n'est pas qu'un outil, elle faconne aussi notre façon de pensée, elle porte une certaine culture, une certaine sensibilité.

Notre langue est une partie de nous-mêmes, mais elle est beaucoup plus ancienne que nous.

Certaine de nos émotions (la peur, la jalousie, etc) sont liées à notre animalité et sont très anciennes...

Si tu écoutes un morceau de Bach, tu vas ressentir la même émotion qu'à l'époque où cela a été créé. (Enfin, à condition d'avoir l'oreille formée pour entendre tout ce qui se passe).

Donc, même si nous ne sommes pas éternels, certaines "parties" de nous, de cet agrégat, ne se réduisent pas à notre individualité, sont plus vastes et plus anciennes, et "vivent" en nous en quelque sorte...

Mais pour ce qui est de l'éternité, je ne vois que la matière et quelque chose d'essentiel dans la conscience, le Soi, mais c'est vague pour moi.



Après, dans le yoga, on dit que nous avons un coprs astral qui survit après la mort. Combien de temps, je ne sais pas. Peut-être tant que le corps n'est pas décomposé, je ne sais pas. Je vois mal notre individualité (dans la conscience) perdurer si le corps n'est plus là, mais je n'en sais trop rien...



Denis a écrit :Par ce fait, la vue participe à l’illusion dans la quelle je me berce toute ma vie et qui me laisse croire que je suis séparé du reste et en contact avec soit disant un plan physique objectif...
Je suis bien d'accord que ce que nous voyons n'est pas "la réalité", mais simplement une apparence dans notre conscience.

Pour autant, qu'est-ce qui te permet d'affirmer avec autant de certitude qu'il n'existe pas de monde physique objectif ?
La science est basée sur cette idée et la technique moderne a plus que prouvée son efficacité. Alors, quel argument as-tu pour me convaincre, parce que je ne pige pas.

Ou si ce n'est pas explicable, quel niveau en yoga faut-il atteindre pour expérimenter cela ?

Que le monde extérieur, la matière, soient manifestés à partir d'une conscience suprême qui l'observe, je veux bien, mais pourquoi cela ne serait-ce pas objectif, indépendant de l'homme, c'est cela que je ne comprends pas...
l'Immensité
Avatar du membre
Denis
Site Admin
Site Admin
Messages : 13463
Enregistré le : 23 juil. 2004, 19:19
Localisation : Grimaud
Contact :

Re: La théorie de l'immortalité

Message par Denis » 16 déc. 2009, 23:34

Ou si ce n'est pas explicable, quel niveau en yoga faut-il atteindre pour expérimenter cela ?
La ceinture noire :D :wink:
A non suis-je bete, il n'y a pas de ceinture dans le Yoga, laors pas de niveau possible, plus de point de repère physique...
Finalement c'est bien, puisque tout cela n'est qu'un point de vue, une illusion de plus...

Se dire que ce que tu vois, ressens, touche n'est que toi dans ton rêve, mais il est certain que cela n'est pas rationnel et que ce que touchent, voient, sentent les chercheur est ton rêve aussi...

Et la seule chose à faire et de le faire là maintenant...

Alors peut-être passera tu t'a première nuit dans le 4ème état... :wink:
Dieu nous donne ce dont il veut qu'on se serve, pour aller vers lui.
Stages Yoga 2018
Retraite Yoga 2018
Avatar du membre
grio
Messages : 153
Enregistré le : 10 août 2008, 13:16
Localisation : New Delhi

Re: La théorie de l'immortalité

Message par grio » 17 déc. 2009, 15:05

Merci à vous tous,

C'est un réel plaisir de voir ce que pensent les autres, ça me permet de tirer quelques conclusions personnelles.
Apprendre à prendre: ça s'apprend !
Avatar du membre
Nataraja
Messages : 68
Enregistré le : 14 févr. 2009, 19:18

Re: La théorie de l'immortalité

Message par Nataraja » 17 déc. 2009, 18:31

Il y en a un qui a même écrit un livre sur le sujet.
Je n'ai pas d'actions chez eux. :mrgreen:

http://www.ronandenniel-editeur.com/yog ... alite.html
Avatar du membre
prajnaPat
Messages : 723
Enregistré le : 21 oct. 2008, 21:17

Re: La théorie de l'immortalité

Message par prajnaPat » 17 déc. 2009, 22:48

grio a écrit :ça me permet de tirer quelques conclusions personnelles.
Tu en as de la chance d'arriver à conclure sur un sujet pareil :lol:


Nataraja a écrit :Il y en a un qui a même écrit un livre sur le sujet.
Il y a aussi le livre tibétain des morts. C'est un classique qui est resté dans la tradition...


Denis a écrit :Se dire que ce que tu vois, ressens, touche n'est que toi dans ton rêve
Oui bien sûr, de mon 1er à mon dernier souffle, tout ce que j'expérimenterai n'est et ne sera que ma conscience sous différents aspects. Mais en quoi ça empêche qu'il y ait une réalité objective extérieure, même inaccessible ?

On est 6 milliards sur terre et on a tous un ciel plus ou moins bleu avec un soleil jaune au-dessus de la tête. Et U = RI, c'est vrai ici et en Chine, et c'était vrai il y a trois siècles. Pourquoi serait-ce faux maintenant ?


Denis a écrit :mais il est certain que cela n'est pas rationnel et que ce que touchent, voient, sentent les chercheur est ton rêve aussi...
Oui, et dans mon rêve, il y a aussi une vague image d'un Denis Billo, pourtant je crois qu'il existe aussi indépendamment de mon rêve n'est-ce pas ? :|



Denis a écrit :Et la seule chose à faire et de le faire là maintenant...
Merci de m'inviter à cette pratique qui est de se dire que je ne suis qu'une conscience dans laquelle apparaissent des phénomènes que je prends pour la "réalité".
Mais on pourrait arriver à la même conclusion (il faut pratiquer et ne pas se poser de question) en se disant qu'il existe une réalité extérieure inconnaissable. Ca ne change rien. :?


Denis a écrit :A non suis-je bete, il n'y a pas de ceinture dans le Yoga, laors pas de niveau possible, plus de point de repère physique...
Ma question, c'était quel niveau il faut atteindre pour expérimenter que le monde entier n'est qu'une perception et qu'il n'existe pas de réalité objective puisque c'est ce que tu soutiens...

Si je pratique continuellement ce dont tu parles (ma "réalité" n'est qu'un "rêve"), ma conscience ne va pas contenir le monde entier mais simplement une perception locale et conditionnée... Et le monde va bien continuer à suivre sa loi indépendamment de ce que je pourrais faire. Ce n'est pas en niant cette realité extérieure qu'elle va disparaître, je vais simplement arrêter d'y penser, c'est tout...


Tu as dit ailleurs que ce sont les hommes qui mettent en place la terre par leur perception, etc.
Pour ma part je pense que si le monde matériel n'est qu'une perception, alors c'est celle de Dieu et pas la mienne. Autrement dit, il est le créateur et nous les créatures.
Alors peut-être que le fragment de cette conscience qui est en moi peut s'universalier et comprendre le tout mais pour l'instant ce n'est pas le cas, donc il y a bien une histoire de "niveau" de perception, de dévoilement, etc


Je vais citer Lilian Silburn (la "Kundalini") plutôt que de me répéter :
Abhivanagupta montre dans son Tantraloka comment les souffles recouvrent leur nature cosmique et énonce les sept félicités qui accompagnent cette transformation :
1...
2...

6. Lorsqu'il repose de façon permanente dans cette félicité, le feu d'udana qui s'était élancé dans la sushumna jusqu'au brahmarandhra s'apaise, et surgit le souffle diffus, la Vie même (vyana). Le yogin éprouve la félicité de la Conscience universelle (citanada) propre à citkundalini. Et cet état de grande intégration (mahavyapti) resplendit partout, sans interruption. Nulle pratique ne conduit à cette Conscience éternellement présente et qu'accroît encore la suprême ambroisie.

7. Quand le souffle sort à nouveau en sa glorieuse puissance et s'intègre à la libre énergie qui remplit l'univers, le yogin ayant atteint la respiration du libéré vivant éprouve la félicité dite universelle (jagadananda) ; omnipénétrante, elle surpasse la félicité de la conscience car elle relève de l'énergie totale à la source de tous les souffles, prananashakti qui imprègne les activités créatices du suprême Sujet conscient. Dès lors, les actes qu'accomplit un yogin dont le coeur immensifié se répand ainsi dans l'univers sont d'ordre cosmique, il agit sur le monde comme l'homme ordinaire agit sur son propre corps.
Alors, si la Lilian n'a pas fumé la moquette et que tout ceci est vrai, je vois bien que je n'en suis pas là.
Ma conscience ne se répand pas dans tout l'univers, mon coeur n'est pas "immensifié", je ne suis pas le "suprême Sujet conscient" et je n'agis que sur mon "propre corps".
l'Immensité
Avatar du membre
Denis
Site Admin
Site Admin
Messages : 13463
Enregistré le : 23 juil. 2004, 19:19
Localisation : Grimaud
Contact :

Re: La théorie de l'immortalité

Message par Denis » 17 déc. 2009, 23:09

Oui, et dans mon rêve, il y a aussi une vague image d'un Denis Billo, pourtant je crois qu'il existe aussi indépendamment de mon rêve n'est-ce pas ?
Oui, l'autre reste un mystère...
A moins qu'on imagine que l'autre est la même pensée que moi et donc que moi et autre n'existent pas non plus...
Mais on pourrait arriver à la même conclusion (il faut pratiquer et ne pas se poser de question) en se disant qu'il existe une réalité extérieure inconnaissable. Ca ne change rien.
Effectivement cela ne change rien, reste juste une question alors, à quoi servirait cette "réalité" ?
Dans ce concept que j'évoque, cette réalité ne sert qu'a la pensée pour qu'elle se réalise pleinement et que les limites disparaissent...
Si je pratique continuellement ce dont tu parles (ma "réalité" n'est qu'un "rêve"), ma conscience ne va pas contenir le monde entier mais simplement une perception locale et conditionnée... Et le monde va bien continuer à suivre sa loi indépendamment de ce que je pourrais faire. Ce n'est pas en niant cette realité extérieure qu'elle va disparaître, je vais simplement arrêter d'y penser, c'est tout...
Non, car en disant que contenir une perception locale et conditionnée tu ne fait que retomber dans ce que tu es déjà, une pensée qui s'est localisée et qui est conditionnée par son idée du volume de ton corps par rapport au monde dans lequel le corps évolue...
Pour ma part je pense que si le monde matériel n'est qu'une perception, alors c'est celle de Dieu et pas la mienne.
C’est bien là où il faut entrevoir une chose…
Si « tout en étant une partie du tout tu es le tout » tu es Dieu…
Ma conscience ne se répand pas dans tout l'univers, mon coeur n'est pas "immensifié", je ne suis pas le "suprême Sujet conscient" et je n'agis que sur mon "propre corps".
Cela est bien possible, mais le jour où tu vivras cela, même d’une manière fugace, tu sauras…

Je t’offre une phrase d’un grand monsieur :
Albert EINSTEIN a écrit : Un être humain est une partie du tout, que nous appelons “univers”, une partie limitée par l’espace et le temps. Il expérimente lui-même ses pensées et ses sentiments comme quelque chose séparé du reste - une sorte d’illusion optique de sa conscience.
Cette illusion est pour nous une forme de prison, nous limitant à nos désirs personnels et à l’affection pour les quelques personnes proches de nous.
Nôtre tâche doit être de nous libérer de cette prison en élargissant nôtre cercle de compassion pour embrasser, dans leur beauté, toutes les créatures vivantes et l’ensemble de la nature.
Dieu nous donne ce dont il veut qu'on se serve, pour aller vers lui.
Stages Yoga 2018
Retraite Yoga 2018
Avatar du membre
prajnaPat
Messages : 723
Enregistré le : 21 oct. 2008, 21:17

Re: La théorie de l'immortalité

Message par prajnaPat » 19 déc. 2009, 00:08

Denis a écrit :Si « tout en étant une partie du tout tu es le tout » tu es Dieu…
J'ai compris cette idée comme le fait que l'atman soit unique.
Pour moi, l'atman, c'est l'observateur de la conscience en moi. Observateur dont la vraie nature est voilée, donc pour l'instant je n'en sais pas plus.

Mais l'idée, c'est que celui qui observe le monde en moi, et s'identifie parfois à tel ou tel objet de ma conscience, l'égo souvent, cet observateur, mon vrai Moi, est le même chez moi et chez toi, et chez tout le monde.

En fait, il n'y a qu'un seul observateur, qu'un seul atman, paramatman, et qui n'est autre que brahman, l'ultime réalité qui se trouve dans l'essence de toutes choses, puisque rien n'existe sans un observateur. Enfin, voilà pour la théorie...


Denis a écrit :A moins qu'on imagine que l'autre est la même pensée que moi et donc que moi et autre n'existent pas non plus...
L'atman est le même mais la pensée doit être bien différente...
Mais la "susbtance" dont elle est constituée (cit) est la même, de même que la matière est identique partout.

Denis a écrit :Effectivement cela ne change rien, reste juste une question alors, à quoi servirait cette "réalité" ?
A rien pour le yoga en effet. Mais c'est juste pour ne pas s'enfermer dans ses délires et croire qu'on est le monde et qu'il suffit de vouloir quelque chose pour que ça se réalise. Le monde suit sa course et ses lois indépendamment de moi. Il faut payer son loyer, etc...

Pour pouvoir agir sur le monde autrement que par notre travail, notre activité, il faut libérer la conscience de son attachement à la matière et puis éveiller l'énergie divine, c'est là que les siddhis apparaissent, si j'ai bien compris. Enfin, si tout cela est vrai, je n'en sais trop rien. :confus:

Ensuite, croire qu'il existe une réalité extérieure inconnaissable, ça me permet de ne pas rejeter en bloc toute une théorie qui me paraitrait absurde sinon, puisque je suis bien obligé de constater qu'il existe une certaine objectivité au monde manifesté.


Denis a écrit :le jour où tu vivras cela, même d’une manière fugace, tu sauras…
Je préfère encore me dire cela qu'adopter une théorie qui "coïnce" quelque part :rire:


Denis a écrit :Non, car en disant cela tu ne fais que retomber dans ce que tu es déjà, une pensée qui s'est localisée et qui est conditionnée par son idée du volume de ton corps
Albert EINSTEIN a écrit :Un être humain est une partie du tout, que nous appelons “univers”, une partie limitée par l’espace et le temps
Vous n'avez pas l'air trop d'accord :lol:

Merci pour tes explications :)
l'Immensité
Avatar du membre
Denis
Site Admin
Site Admin
Messages : 13463
Enregistré le : 23 juil. 2004, 19:19
Localisation : Grimaud
Contact :

Re: La théorie de l'immortalité

Message par Denis » 19 déc. 2009, 00:21

En fait, il n'y a qu'un seul observateur, qu'un seul atman, paramatman, et qui n'est autre que brahman, l'ultime réalité qui se trouve dans l'essence de toutes choses, puisque rien n'existe sans un observateur. Enfin, voilà pour la théorie...
Vaste programme ! :D
Selon certaine tradition nous avons un esprit unique et d'autres il n'y en a qu'un...
A rien pour le yoga en effet. Mais c'est juste pour ne pas s'enfermer dans ses délires et croire qu'on est le monde et qu'il suffit de vouloir quelque chose pour que ça se réalise. Le monde suit sa course et ses lois indépendamment de moi. Il faut payer son loyer, etc...
Et pourtant qui a voulu payer un loyer...
"Pense que la chose est déjà réalisée et tu la verras se réaliser"

Enfin pour la pharse de Albert EINSTEIN, il affirme bien que nous serions une partie limitée, mais qu'il faut se libérer de cette prison, el sur ce point nous sommes bien d'accord. C'est toujours dangereux de sortir une pharse de son contexte... :wink:
Dieu nous donne ce dont il veut qu'on se serve, pour aller vers lui.
Stages Yoga 2018
Retraite Yoga 2018
Avatar du membre
prajnaPat
Messages : 723
Enregistré le : 21 oct. 2008, 21:17

Re: La théorie de l'immortalité

Message par prajnaPat » 19 déc. 2009, 01:00

Denis a écrit :Selon certaine tradition nous avons un esprit unique et d'autres il n'y en a qu'un...
Oui, et l'idée qu'il y aurait un corps astral qui se réincarne, etc
Bon, je n'en sais trop rien...
Par contre, ça m'étonne toujours qu'il y ait autant de différences sur des sujets qui sont censés être absolus et révélés... :mefie: :roll:

Denis a écrit :"Pense que la chose est déjà réalisée et tu la verras se réaliser"
:shock:
Sans travailler ???

Bon, à partir de maintenant, j'ai 4 bras comme ma copine Sarasvati :D
On va pouvoir faire des parties de ping-pong endiablées elle et moi :lol: :lol:

Ca m'est déjà arrivé dans la vie de croire que certaines choses étaient réussies à coup sûr, "dans la poche" et de me planter lamentablement.
Certes, si on part perdant, on arrive à rien, et si on rêve de quelque chose, il y aura des chances que ça se réalise. La confiance en soi et la foi sont un merveilleux moteur, mais ça s'arrête là...

Sauf à Lourdes parfois... Mais je ne sais pas si les miraculés s'imaginent guéris et que la chose se réalise...
Je pense plutôt qu'ils implorent la guérison avec ferveur et dévotion.



Pour Einstein, je ne lis pas la même chose que toi ...
Albert EINSTEIN a écrit :Un être humain est une partie du tout, que nous appelons “univers”, une partie limitée par l’espace et le temps. Il expérimente lui-même ses pensées et ses sentiments comme quelque chose séparé du reste - une sorte d’illusion optique de sa conscience.
Cette illusion est pour nous une forme de prison [...]Nôtre tâche doit être de nous libérer de cette prison ...
Il me semble que l'illusion à combattre c'est de se croire "séparé du reste", de croire que nos "sentiments" et nos "pensées" sont autonomes, alors que nous sommes en permanence reliés au reste, sous son influence : nourriture, rencontre, idées, respirations, maladies, etc, etc. Par contre, il me semble qu'il dit bien que nous sommes une partie du tout, l'erreur étant de la croire isolée.
l'Immensité
Avatar du membre
Denis
Site Admin
Site Admin
Messages : 13463
Enregistré le : 23 juil. 2004, 19:19
Localisation : Grimaud
Contact :

Re: La théorie de l'immortalité

Message par Denis » 19 déc. 2009, 01:10

Oui, c'est une bonne analyse pour ce que dit Einstein...
Mais si on est pas séparé du reste, que sommes nous ?

Il y a un texte qui dit :
Au début le pratiquant voit la lumière
Puis il entre dedans
Enfin Shiva est Shiva...

C'est en fait juste une idée de perdre son individualité pour se fondre dans le tout.
Je ne vois pas d'autre possibilité, la goutte d'eau qui se sent unique et indépendante en retombant dans l'océan se fond dedans et s'aperçoit qu'elle a toujours était l'océan, rien d'autre...
Dieu nous donne ce dont il veut qu'on se serve, pour aller vers lui.
Stages Yoga 2018
Retraite Yoga 2018
Jugulé
Messages : 2340
Enregistré le : 10 oct. 2006, 09:54
Contact :

Re: La théorie de l'immortalité

Message par Jugulé » 21 déc. 2009, 09:47

prajnaPat a écrit :
Denis a écrit :Selon certaine tradition nous avons un esprit unique et d'autres il n'y en a qu'un...
Oui, et l'idée qu'il y aurait un corps astral qui se réincarne, etc
Bon, je n'en sais trop rien...
Par contre, ça m'étonne toujours qu'il y ait autant de différences sur des sujets qui sont censés être absolus et révélés... :mefie: :roll:
C'est toujours par des moyens habile que l'être réalisé s'explique.

prajnaPat a écrit :
Denis a écrit :"Pense que la chose est déjà réalisée et tu la verras se réaliser"
:shock:
Sans travailler ???
Le travail c'est l'écoute de l'enseignement dans lequel nous avons pleine confiance, la décision d'éliminer les erreurs de la pensée qui disperse le mental, la concentration puis le maintient dans la pleine conscience.
prajnaPat a écrit : Pour Einstein, je ne lis pas la même chose que toi ...
Albert EINSTEIN a écrit :Un être humain est une partie du tout, que nous appelons “univers”, une partie limitée par l’espace et le temps. Il expérimente lui-même ses pensées et ses sentiments comme quelque chose séparé du reste - une sorte d’illusion optique de sa conscience.
Cette illusion est pour nous une forme de prison [...]Nôtre tâche doit être de nous libérer de cette prison ...
Il me semble que l'illusion à combattre c'est de se croire "séparé du reste", de croire que nos "sentiments" et nos "pensées" sont autonomes, alors que nous sommes en permanence reliés au reste, sous son influence : nourriture, rencontre, idées, respirations, maladies, etc, etc. Par contre, il me semble qu'il dit bien que nous sommes une partie du tout, l'erreur étant de la croire isolée.
L'illusion d'optique. L'optique mentale elle même est contrôlé par quoi? par la concentration.
Ainsi dans chaque objet, nous pouvons nous concentrer sur sa forme grossière, puis sa composante subtile, puis sur l'ensemble qu'ils forment, puis à nouveau dans les formes subtiles et ainsi de suite, du plus infime au plus gigantesque, jusqu'à ce que tout ce qui est perçu forme Un.
Ce travail d'optique, va permettre d'obtenir la faculté d'une vision pénétrante des choses qui est nécessaire pour réaliser l'esprit omniprésent.
Néanmoins ce travail ne doit pas être troublé par des pensées immorales, et le simple travail de la perfection morale confère à celui qui la pratique les facultés de concentration et de perception supérieur nécessaire à la libération.
Avatar du membre
Nadir
Messages : 454
Enregistré le : 13 juin 2008, 09:55
Localisation : Paimpol

Re: La théorie de l'immortalité

Message par Nadir » 21 déc. 2009, 10:48

Pensées immorales


C'est de ma faute, très grande faute ...

En arrière Satan,
Cachez ce "Saint" que je ne saurais voire ...

Le Bien le Mal
Le Pur l'Impur
le Vrai le Faux
le Plein le Vide
le Passé le Futur
le Jour la Nuit
l'Homme la Femme
le Toi le Moi
Lumière et Ténèbres
Le Vice et la Vertu
Ma, Mon, Mien, J'aime, j'aime pas ...

Le simple travail de la " perfection morale " ...

De quelle morale s'agit-il ?
Pauvre pécheur idolâtre , mais qu'as-tu donc à faire avec le diable ?

Et oui, la voilà, Regarde la bien cette énergie illusionnante très dualisante et fragmentatrice de l'Age noir, générant un flot de culpabilité (judéo-chrétienne) de honte, de dégout, d'angoisses, stress, peurs, révoltes, rebellions, erreurs, confusions, égarements, souillures, pensées immorales ...

OM Mayashakti ...

Et ne nous soumet pas à la Tentration mais délivre nous du Mal-penser ...


:coeur: :coeur: :coeur:
Celui qui pratique connait. Il devient respecté de moi. Cette connaissance impénétrable à la parole et à la pensée est à obtenir seulement par la pratique.
~ Shiva Samhita ~
Avatar du membre
grio
Messages : 153
Enregistré le : 10 août 2008, 13:16
Localisation : New Delhi

Re: La théorie de l'immortalité

Message par grio » 21 déc. 2009, 13:14

Nadir a écrit :Pensées immorales


C'est de ma faute, très grande faute ...

En arrière Satan,
Cachez ce "Saint" que je ne saurais voire ...

Le Bien le Mal
Le Pur l'Impur
le Vrai le Faux
le Plein le Vide
le Passé le Futur
le Jour la Nuit
l'Homme la Femme
le Toi le Moi
Lumière et Ténèbres
Le Vice et la Vertu
Ma, Mon, Mien, J'aime, j'aime pas ...

Le simple travail de la " perfection morale " ...

De quelle morale s'agit-il ?
Pauvre pécheur idolâtre , mais qu'as-tu donc à faire avec le diable ?

Et oui, la voilà, Regarde la bien cette énergie illusionnante très dualisante et fragmentatrice de l'Age noir, générant un flot de culpabilité (judéo-chrétienne) de honte, de dégout, d'angoisses, stress, peurs, révoltes, rebellions, erreurs, confusions, égarements, souillures, pensées immorales ...

OM Mayashakti ...

Et ne nous soumet pas à la Tentration mais délivre nous du Mal-penser ...


:coeur: :coeur: :coeur:
Cela fait long temps que je n'ai pas vu ça. :mrgreen:
Apprendre à prendre: ça s'apprend !
Avatar du membre
Denis
Site Admin
Site Admin
Messages : 13463
Enregistré le : 23 juil. 2004, 19:19
Localisation : Grimaud
Contact :

Re: La théorie de l'immortalité

Message par Denis » 21 déc. 2009, 14:23

L'illusion d'optique. L'optique mentale elle même est contrôlé par quoi? par la concentration.
Ainsi dans chaque objet, nous pouvons nous concentrer sur sa forme grossière, puis sa composante subtile, puis sur l'ensemble qu'ils forment, puis à nouveau dans les formes subtiles et ainsi de suite, du plus infime au plus gigantesque, jusqu'à ce que tout ce qui est perçu forme Un.
Ce travail d'optique, va permettre d'obtenir la faculté d'une vision pénétrante des choses qui est nécessaire pour réaliser l'esprit omniprésent.
Néanmoins ce travail ne doit pas être troublé par des pensées immorales, et le simple travail de la perfection morale confère à celui qui la pratique les facultés de concentration et de perception supérieur nécessaire à la libération.
Moi je trouve ça superbe ce que tu as écris là Jugulé !!!
Une pensée immorale ! et donc une pensée qui n'est pas amorale, voila la subtilité...
Amorale : Qui vient d'une morale, d'une éthique humaine.
Immorale qui vient de quelque chose qui nous transcende, qui ne nous appartient pas et nous dépasse. C'est la sensation d'être simplement à sa place et cela n'a rien à voir avec les règles et coutumes de notre monde, c'est une perception fine qui s'affine dans le temps et nous rends lumineux...
Dieu nous donne ce dont il veut qu'on se serve, pour aller vers lui.
Stages Yoga 2018
Retraite Yoga 2018
Avatar du membre
philippe12
Messages : 1305
Enregistré le : 15 févr. 2009, 22:08
Localisation : isére france

Re: La théorie de l'immortalité

Message par philippe12 » 21 déc. 2009, 18:06

Bonjour a tous et a toutes

Pour revenir a Einstein et aux scientifiques... Leur problème c'est qu'il faut un observateur....
Et une reponse au pourquoi....
Merci jugule pour cette vision tres sage.
A midi lors de ma marche j'ai medite sur ton texte et j'ai visualise un grain de riz sculte
Puis sur un flocon de neige...sa structure cristalline...dans ma main
Et il a fondu...

En rentrant j'ai lu le post de denis plein de sagesse.

pour une fois c'est nadir qui jette de l'huile sur le feu du diable...
Nadir est ce qu'tu veux dire
Il n'y a pas de reponse parce qu'il n'y a pas de question

vision duale...
J'avais plutot lu faust... Ne pas se perdre en chemim pour arriver au but a n'importe quel prix....

Continuez votre lecture et passionante

Au plaisir de vous lire
Namaste
"Abhyâsa Vairâgyâbhyâm Tan-nirodhah"
Avatar du membre
Nadir
Messages : 454
Enregistré le : 13 juin 2008, 09:55
Localisation : Paimpol

Re: La théorie de l'immortalité

Message par Nadir » 23 déc. 2009, 14:36

Clarification :D

Clarifier et glorifier possèdent la même origine (latin, clarificare : glorifier) : se rapprocher de Dieu, source de toute lumière .

Reconnaissons effectivement à Jugulé, l'honnêteté, la qualité, l'exigence et la pertinence de son travail spirituel.
En fait , quant à moi, j'ai tout simplement "réagi", à la lecture de ce qualificatif : " immorales ", et me suis autorisé un monologue sous forme d'une petite digression, sans intention belliqueuse et encore moins polémique.
Donc respect :roi:

Il ne l'a surement pas mentionné par hasard, et je ne l'ai pas relevé par hasard non plus :wink: .
Ces fameuses "pensées immorales" doivent bien faire références a du vécu, a des représentations issues du subconscient ( phantasmes, imagination, complexes, phobies, rêves, obsessions, pulsions ...) de cette présente incarnation, et/ou résidus karmiques (Samskara, Vasana ) des états antérieurs de l'être ...

Qui Juge ?

En fait toutes ces "pensées immorales" sont des énergies ou puissances divines ( Shakti), parfois bienfaisantes et protectrices ou à l'occasion selon le Karma, "sous leurs aspects courroucés" : démoniaques et infernales ( toutes ont leur fonction et leur raison d'être)
Les Reconnaître, est un pour certains un préalable, d'autres un stade et parfois plus si affinité.. :coeur:

Alors, pour ne plus être pétrifié de honte , tétanisé par la peur, submergé par l'angoisse, dévoré par la culpabilité, aveuglé par l'orgueil et sous l'emprise d'autres boursoufflures de l'égo ( car j'ai de sérieuses convictions et intuitions de ne pas avoir été un "Saint" dans mes vies antérieures ) je consacre aujourd'hui "mon existence" :D à magnifier et "Glorifier" le principe féminin, à vénérer la Shakti sous tous ses aspects et ses manifestations ...

Ceci est un dialogue intime avec la Déesse.
Qui parle ?


" Ô Devi,
" la Libération sans la connaissance de la Shakti,
n'est qu'une simple plaisanterie."
- Tantratattva ( I - 225)


:coeur: :coeur: :coeur:
Celui qui pratique connait. Il devient respecté de moi. Cette connaissance impénétrable à la parole et à la pensée est à obtenir seulement par la pratique.
~ Shiva Samhita ~
Avatar du membre
philippe12
Messages : 1305
Enregistré le : 15 févr. 2009, 22:08
Localisation : isére france

Re: La théorie de l'immortalité

Message par philippe12 » 24 déc. 2009, 00:01

Bonjour a toutes et a tous
Bonjour Nadir

Et moi qui croyais que tu etais en colere

Le dernier prix nobel a mis en evdence que chaque fois que nous (je) pique une crise...notre duree de vie diminue... T as perdu 5 secondes...

Je ne crois pas en l'immortalite d'autre chose que les atomes car pour moi LA VIE pour se maintenir a besoin d'une formidable capacite d'adaption ...et qui dit immortel dit fige/fixe une bonne fois pour toute...plus d'evolution...parfait...avec le mot FIN?

Au plaisir de vous lire
Namaste
"Abhyâsa Vairâgyâbhyâm Tan-nirodhah"
Jugulé
Messages : 2340
Enregistré le : 10 oct. 2006, 09:54
Contact :

Re: La théorie de l'immortalité

Message par Jugulé » 12 févr. 2010, 09:25

philippe12 a écrit : Je ne crois pas en l'immortalite d'autre chose que les atomes car pour moi LA VIE pour se maintenir a besoin d'une formidable capacite d'adaption ...et qui dit immortel dit fige/fixe une bonne fois pour toute...plus d'evolution...parfait...avec le mot FIN?
Bonjour,

les atomes sont limités dans l'espace et donc dans le temps aussi.

Qui dit immortel dit éternel, qui dit éternel dit sans commencement NI FIN.
Avatar du membre
philippe12
Messages : 1305
Enregistré le : 15 févr. 2009, 22:08
Localisation : isére france

Re: La théorie de l'immortalité

Message par philippe12 » 12 févr. 2010, 16:46

Bonjour Jugule

Tu as raison
J'avais cede a l'illusion et a la facilite
Même ca c'est pas immortel...ca vie tres longtemps..
Donc ... RIEN n'EST IMMORTEL??

Pour memoire un truc scinetifique
...En fait on est fait de vide...
Tout est VIBRATION
...Ou est la conscience.. Dieu
J'avais mis un lien sur la theorie '' quantique'' mais en y reflechissant ca m apparaît pas genial...
http://fr.wikipedia.org/wiki/Particule_ ... A9mentaire Dans les premières minutes de l'existence de l'univers, les quatre éléments les plus légers se sont formés au cours de la nucléosynthèse primordiale : environ 75 % d'hydrogène 1H, 25 % d'hélium 4He, 0,01 % de deutérium 2H, et des traces (de l'ordre de 10-10) de lithium 7Li, voire peut-être aussi de béryllium. Cette nucléosynthèse aurait été trop brève pour permettre la synthèse d'éléments plus lourds que le béryllium et pour permettre la fusion du deutérium. Les atomes proprement dits, avec leur nuage électronique, se seraient formés lors de la recombinaison, environ 377 000 ans après le Big Bang, et les premiers quasars et étoiles se seraient formés après 150 millions d'années


Au plaisir de te lire
Namaste
"Abhyâsa Vairâgyâbhyâm Tan-nirodhah"
Avatar du membre
yogi tougoudou
Messages : 110
Enregistré le : 03 mars 2006, 13:44
Localisation : Dins ch'Nord
Contact :

Re: La théorie de l'immortalité

Message par yogi tougoudou » 13 févr. 2010, 16:02

Denis a écrit :
L'illusion d'optique. L'optique mentale elle même est contrôlé par quoi? par la concentration.
Ainsi dans chaque objet, nous pouvons nous concentrer sur sa forme grossière, puis sa composante subtile, puis sur l'ensemble qu'ils forment, puis à nouveau dans les formes subtiles et ainsi de suite, du plus infime au plus gigantesque, jusqu'à ce que tout ce qui est perçu forme Un.
Ce travail d'optique, va permettre d'obtenir la faculté d'une vision pénétrante des choses qui est nécessaire pour réaliser l'esprit omniprésent.
Néanmoins ce travail ne doit pas être troublé par des pensées immorales, et le simple travail de la perfection morale confère à celui qui la pratique les facultés de concentration et de perception supérieur nécessaire à la libération.
Moi je trouve ça superbe ce que tu as écris là Jugulé !!!
Une pensée immorale ! et donc une pensée qui n'est pas amorale, voila la subtilité...
Amorale : Qui vient d'une morale, d'une éthique humaine.
Immorale qui vient de quelque chose qui nous transcende, qui ne nous appartient pas et nous dépasse. C'est la sensation d'être simplement à sa place et cela n'a rien à voir avec les règles et coutumes de notre monde, c'est une perception fine qui s'affine dans le temps et nous rends lumineux...
Heu, c'est pas plutôt l'inverse ? ...
Voici ce que j'ai trouvé sur Banque de dépannage linguistique (BLD) :
Amoral et immoral

Bien que les adjectifs amoral et immoral aient une certaine parenté sémantique, leurs significations diffèrent.

Amoral signifie « qui est étranger à la morale, n’a pas de rapport avec elle, n’appartient pas à ce domaine » et « qui manifeste naturellement une ignorance à l’égard de la morale, ne la prend pas en considération ». Le préfixe a- « sans », qui a servi à former ce mot, marque la privation. Notons que le terme peut avoir tout autant une valeur positive ou neutre que négative.

Exemples :

- Descartes a posé comme principe que la science est par nature amorale.

- Les enfants aiment les livres qui finissent bien, pas les histoires banales et amorales!

- L’observateur se doit d’être parfaitement amoral et impartial dans le rapport qu’il transmettra aux médecins.

Immoral signifie « qui est contraire à la morale ou aux bonnes mœurs » et « qui agit contrairement à la morale, qui en viole les principes ». Le préfixe im-, variante de in- « pas », qui a servi à former ce mot, marque la négation. Notons que ce terme a toujours une valeur négative.

Exemples :
- Ce roman ne peut être lu par les enfants : on y raconte des histoires immorales!

- Cet être profondément immoral a commis des meurtres d’une brutalité déconcertante.

La frontière est souvent ténue entre l’amoralité et l’immoralité. Toutefois, la question est d’ordre plutôt philosophique, psychologique, anthropologique, éthique ou juridique… que linguistique! Un même acte sera en effet jugé amoral par certains et immoral par d’autres, selon qu’on considère que les notions de bien et de mal n’ont pas été prises en considération (amoral) ou alors que l’idéal du bien a été attaqué (immoral).
Cela dit, perso', j'vois pas pourquoi prendre le soin d'ajouter l'attribut " immorales". De mon point de vue, c'est la pensée, son activité en elle-même, qui est de nature à troubler le travail. En outre, j'ai le sentiment que l'obtention d'un individu vertueux ne soit que l'un des résultats, des fruits de la pratique du yoga, et non son (ou ses) but(s) essentiel(s).
Franchement, perso', je vois le yoga comme étant fondamentalement amoral...
Haut les coeurs mes frères, haut, plus haut encore ! Et tâchez aussi de ne pas oublier les jambes ! Haut les jambes aussi, bons danseurs que vous êtes, et mieux encore : sachez vous tenir sur la tête ! (Nietzsche)
Avatar du membre
Denis
Site Admin
Site Admin
Messages : 13463
Enregistré le : 23 juil. 2004, 19:19
Localisation : Grimaud
Contact :

Re: La théorie de l'immortalité

Message par Denis » 13 févr. 2010, 19:05

Oui, tu as bien raison YogiTougoudou !
C'est amoral mais pas immoral !
Amoral, c'est le fait de ne pas se laisser aux morales humaines mais respecter quelque chose de plus grand, plus haut plus transcendant
Et oui le Yoga est amoral :wink:
Dieu nous donne ce dont il veut qu'on se serve, pour aller vers lui.
Stages Yoga 2018
Retraite Yoga 2018
Répondre