La conscience

Un lieu d'échange pour trouver, partager, ou demander des explications sur des termes que nous utilisons.

Modérateur : Modérateurs

Eknath1
Messages : 83
Enregistré le : 25 Juin 2017, 08:30

La conscience

Messagepar Eknath1 » 06 Aoû 2017, 09:47

Qu'est ce que la conscience ?
Pranam
MuadDib
Messages : 1968
Enregistré le : 19 Mai 2012, 16:53
Localisation : u.know.no.no
Contact :

Re: La conscience

Messagepar MuadDib » 06 Aoû 2017, 22:11

Un mot français de genre féminin, derrière lequel peuvent se camoufler diverses compréhensions, et qui plus est, pas nécessairement toutes les mêmes en fonction des interlocuteurs ou/et du contexte ...

Et, souffrant entre autres, d'un tabou incompréhensible dans les recherches médicales (de même que le concept, amplement défriché, et encore plus amplement passé sous silence d'énergie vitale) ...

Donc, pour préciser un peu ton idée sur la chose, disparaît t'elle lors du sommel ? Est t'elle présente constemment à l'état de veille ? Ou, plus sioux, que devient t'elle lors d'un coma, ou plus loin, lors de la mort ?
ॐ नमो नारायण
Eknath1
Messages : 83
Enregistré le : 25 Juin 2017, 08:30

Re: La conscience

Messagepar Eknath1 » 12 Aoû 2017, 01:55

Voici un poème de ma composition au sujet de la conscience :

Toujours présente.
Continuité d'Elle.

Aimant.

Elle est Vie,
perpétuant la Vie,
Accouchant d'Elle-même.
Sans commencement,
Elle s'écoule.

Silencieusement.

Passant d'une vie,
A une autre.

Murmurant le Temps,
Elle, qui n'est autre
Que maintenant.

Conscience éveillée,
Nue, elle court…

Librement.
Pranam
Avatar de l’utilisateur
Denis
Site Admin
Site Admin
Messages : 13407
Enregistré le : 23 Juil 2004, 19:19
Localisation : Grimaud
Contact :

Re: La conscience

Messagepar Denis » 22 Aoû 2017, 09:36

Comme le soleil elle brille d'un éclat sublime toujours égale, aucune fluctuation car nirguna.
Si elle semble disparaître c'est le fait du mental qui gère les nuages et empêche la lumière du soleil d'être là.
Elle nous permet de dire "je suis" et voila que ce "je suis" unique à tous, vient de prendre une forme et cela donne AhamKara (Aham => je suis, Kara => Une forme)
Quand elle se révèle dans sa totalité, le monde extérieur disparait et c'est Abhinavagupta qui nous donne cette phrase sublime
"S'il manifeste le monde il cache son essence
S'il révèle son essence le monde disparaît "
Il y a aussi cette autre phrase qui nous offre une vision double
"Le Soi se manifeste dans le Soi et à travers le Soi"
J'en déduis :
La conscience se manifeste dans la manifestation qui est conscience, conscience omniprésente : Tout est conscience, on baigne dedans
Et cette même conscience omniprésente nous permet de prendre conscience, un peu comme l'oeil qui se verrait...
Dieu nous donne ce dont il veut qu'on se serve, pour aller vers lui.
Stages Yoga 2018
Retraite Yoga 2018
Eknath1
Messages : 83
Enregistré le : 25 Juin 2017, 08:30

Re: La conscience

Messagepar Eknath1 » 24 Aoû 2017, 22:17

Aham, je,

composé de A la première lettre de l’alphabet sanskrit, elle est le début et la lettre que l'on dit présente en toutes les lettres (Ka Kha Ga Gha...), montrant ainsi qu'elle est en toutes les manifestations.

Ha est la dernière lettre de l’alphabet sanskrit, la fin.

Aham représente ainsi le tout, l'alpha et l'omega.

Ramana Maharshi nous dit :

JE SUIS EST DIEU, et non pas le fait de penser.
Réalisez JE SUIS, mais ne pensez pas "je suis".
Soyez conscient, ne pensez pas.
"Je suis celui qui est" veut dire demeurer
conscient du "JE".
DIEU est le "JE" et rien d'autre.
[url]
http://sililia.over-blog.com/page/5[/url]
Pranam
Avatar de l’utilisateur
Denis
Site Admin
Site Admin
Messages : 13407
Enregistré le : 23 Juil 2004, 19:19
Localisation : Grimaud
Contact :

Re: La conscience

Messagepar Denis » 24 Aoû 2017, 23:47

Trop fort Ramana Maharshi !

Je me suis amusé avec "je pense donc je suis..."
https://www.yoga-darshan.com/essais-phil ... e-suis.php
:lol:
Dieu nous donne ce dont il veut qu'on se serve, pour aller vers lui.
Stages Yoga 2018
Retraite Yoga 2018
Eknath1
Messages : 83
Enregistré le : 25 Juin 2017, 08:30

Re: La conscience

Messagepar Eknath1 » 25 Aoû 2017, 23:11

:rire:

Une autre de citation de Bhagavan :

Lumière de la conscience qui tout embrasse,
c’est en toi que se forme l’image de
l’univers, qu’elle y demeure et s’y dissout.
Mystère qui détient le miracle de la vérité,
tu es le Soi intérieur, le « Je »vibrant dans le coeur.
Coeur est ton nom o seigneur ! »

Cet état d’être unifié naît du silence mental
et engendre une paix immuable :
« Celle-ci ne peut régner seulement
lorsqu’il n’y a aucun dérangement du à la pensée »
Pranam
Eknath1
Messages : 83
Enregistré le : 25 Juin 2017, 08:30

Re: La conscience

Messagepar Eknath1 » 26 Sep 2017, 10:10

"Lorsque l'esprit s'examine lui-même, que peut-il apprendre sur sa propre nature? La première chose qui se remarque, ce sont les courants de pensées qui ne cessent de surgir presque à notre insu. Que nous le voulions ou non, d'innombrables pensées traversent notre esprit, entretenues par nos sensations, nos sou­venirs et notre imagination. Mais n'y a-t-il pas aussi une qualité de l'esprit toujours présente, quel que soit le contenu des pensées ? Cette qualité, c’est la conscience première qui sous-tend toute pensée et demeure tandis que, pendant quelques instants, l'esprit reste tranquille, comme immobile, tout en conservant sa faculté de connaître. Cette faculté, cette simple « présence éveillée », on pourrait l'appeler « conscience pure » car elle peut exister en l'absence de constructions mentales.

Continuons à laisser l'esprit s'observer lui-même. Cette « conscience pure », ainsi que les pensées qui surgissent en elle, on en fait indiscutablement l'expé­rience. Elle existe donc. Mais, hormis cela, que peut-on en dire? Si l'on examine les pensées, est-il possible de leur attribuer une caractéristique quel­conque? Ont-elles une localisation? Non. Une cou­leur? Une forme? Non plus. On n'y trouve que cette qualité, « connaître », mais aucune autre caractéris­tique intrinsèque et réelle. C'est dans ce sens que le bouddhisme dit que l'esprit est «vide d'existence propre». Cette notion de vacuité des pensées est certes très étrangère à la psychologie occidentale. À quoi sert-elle? Tout d'abord, lorsqu'une puissante émotion ou pensée surgit, la colère par exemple, que se passe-t-il d'ordinaire? Nous sommes très facile­ment submergé par cette pensée qui s'amplifie et se multiplie en de nombreuses autres pensées qui nous perturbent, nous aveuglent et nous incitent à pronon­cer des paroles et à commettre des actes, parfois vio­lents, qui font souffrir les autres et seront bientôt pour nous une source de regret. Au lieu de laisser se déclencher ce cataclysme, on peut examiner cette pen­sée de colère pour s'apercevoir que dès le départ ce n'est « que du vent ».

Il y a un autre avantage à mieux appréhender la nature fondamentale de l'esprit. Si l'on comprend que les pensées surgissent de la conscience pure, puis s'y résorbent, comme les vagues émergent de l'océan et s'y dissolvent à nouveau, on a fait un grand pas vers la paix intérieure. Dorénavant, les pensées auront perdu une bonne part de leur pouvoir de nous troubler. Pour se familiariser avec cette méthode, lorsqu'une pensée surgit, essayons d'observer sa source ; quand elle disparaît, demandons-nous où elle s'est évanouie. Durant le bref laps de temps où notre esprit n'est pas encombré de pensées discursives, contemplons sa nature. Dans cet intervalle, où les pensées passées ont cessé et les pen­sées futures ne se sont pas encore manifestées, ne per­çoit-on pas une conscience pure et lumineuse qui n'est pas modifiée par nos fabrications conceptuelles ? Pro­cédant ainsi, par l'expérience directe, nous appren­drons peu à peu à mieux comprendre ce que le bouddhisme entend par « nature de l'esprit »."

Matthieu Ricard, Plaidoyer pour le bonheur
Pranam
Avatar de l’utilisateur
Tom54
Messages : 1156
Enregistré le : 15 Mai 2014, 11:34

Re: La conscience

Messagepar Tom54 » 29 Sep 2017, 02:15

Eknath1 a écrit :"Lorsque l'esprit s'examine lui-même, que peut-il apprendre sur sa propre nature? La première chose qui se remarque, ce sont les courants de pensées qui ne cessent de surgir presque à notre insu. Que nous le voulions ou non, d'innombrables pensées traversent notre esprit, entretenues par nos sensations, nos sou­venirs et notre imagination. Mais n'y a-t-il pas aussi une qualité de l'esprit toujours présente, quel que soit le contenu des pensées ? Cette qualité, c’est la conscience première qui sous-tend toute pensée et demeure tandis que, pendant quelques instants, l'esprit reste tranquille, comme immobile, tout en conservant sa faculté de connaître. Cette faculté, cette simple « présence éveillée », on pourrait l'appeler « conscience pure » car elle peut exister en l'absence de constructions mentales.

merveilleux, si j'avais ce talent d’écriture !
c'est ce que je dis et re re dis lol , "l'absence de constructions mentales"[/b,] je parlais de "structures mentales" plus exactement, j'ai pu remarquer que le personnage est en fait un "tas d'idées" sur pattes, sans réel fondement et de même pour tout l'univers.
[b]"Lorsque l'esprit s'examine lui-même"
, j'ai pu remarque qu'il était possible de remonter le fil de ses pensées jusqu'au 1er reflet de soi. Le 1er reflet de soi c'est "toi" en version "pure" avant que toutes les pensées ne se tassent dessus, je crois que l'égo prend naissance sur cette fine membrane.
"les courants de pensées qui ne cessent de surgir presque à notre insu", oui la verticalité ou l'immobilité de l'esprit calme notre pouvoir attractif.
L’évidence c'est d'aimer sans rien attendre.
Avatar de l’utilisateur
Tom54
Messages : 1156
Enregistré le : 15 Mai 2014, 11:34

Re: La conscience

Messagepar Tom54 » 29 Sep 2017, 02:20

On ne peut pas se corriger ici c'est possible de rétablir ça svp ?
L’évidence c'est d'aimer sans rien attendre.
Avatar de l’utilisateur
Denis
Site Admin
Site Admin
Messages : 13407
Enregistré le : 23 Juil 2004, 19:19
Localisation : Grimaud
Contact :

Re: La conscience

Messagepar Denis » 29 Sep 2017, 19:30

Tom en haut à droite de ton message il y a des petites icônes et l'une d'elle permet de modifier ton message :wink:
Dieu nous donne ce dont il veut qu'on se serve, pour aller vers lui.
Stages Yoga 2018
Retraite Yoga 2018
Avatar de l’utilisateur
Tom54
Messages : 1156
Enregistré le : 15 Mai 2014, 11:34

Re: La conscience

Messagepar Tom54 » 29 Sep 2017, 20:54

salut Denis, non ici je n'ai pas la possibilité de revenir sur mon post il n y a pas d’icône.
L’évidence c'est d'aimer sans rien attendre.
Eknath1
Messages : 83
Enregistré le : 25 Juin 2017, 08:30

Re: La conscience

Messagepar Eknath1 » 29 Sep 2017, 21:03

Le 1er reflet de soi c'est "toi" en version "pure"


C'est toi ou c'est moi ? :D

Quand tu fermes les yeux et que tu pratiques l'introspection, y a-t-il en toi quelque chose ou quelqu'un autre que toi-même ? N'est-ce pas ta propre présence qui semble être la plus évidente ?
Pranam
Avatar de l’utilisateur
Tom54
Messages : 1156
Enregistré le : 15 Mai 2014, 11:34

Re: La conscience

Messagepar Tom54 » 30 Sep 2017, 00:14

salut Eknath1 :)
Eknath1 a écrit :N'est-ce pas ta propre présence qui semble être la plus évidente ?

Et bien justement non, "Toi même" commence ou ?
De ce que j'ai vu (avec le ventre), je suis autant fait de vide que de plein. Il existe une frontière entre ces deux états, un mur de plank de la matière et de l'esprit.
Moi je dis que tu n'es pas la 1ère forme ni la dernière que prend la conscience dans cette univers. Toutes dépendent les unes des autres comme des poupées russes mais c'est toujours la première image qui dort dans la suivante (en gros). Alors quand tu vois comment l'univers se structure tu comprends que c'est toi partout mais dans d'autres formes, dans une infinité de possibilité.
Alors non ma présence ne me semble pas être la plus évidente il y a aussi 50% de vide (ou d'infini) je ne suis donc pas absolument "moi", par contre je peux jouir avec plus de bonheur d’être moi, plus de "paix intérieur" du fait du relâchement du mental sur la matière.
L’évidence c'est d'aimer sans rien attendre.
Eknath1
Messages : 83
Enregistré le : 25 Juin 2017, 08:30

Re: La conscience

Messagepar Eknath1 » 30 Sep 2017, 07:39

salut tom

appelle-moi Eknath le 1 c'etait parce que ma premiere inscription avait buggé :-/

De ce que j'ai vu (avec le ventre), je suis autant fait de vide que de plein. Il existe une frontière entre ces deux états, un mur de plank de la matière et de l'esprit.
Moi je dis que tu n'es pas la 1ère forme ni la dernière que prend la conscience dans cette univers. Toutes dépendent les unes des autres comme des poupées russes mais c'est toujours la première image qui dort dans la suivante (en gros). Alors quand tu vois comment l'univers se structure tu comprends que c'est toi partout mais dans d'autres formes, dans une infinité de possibilité.


Ok alors tu viens de valider le fait qu'il n'y a que toi dans cet univers non ?

Alors non ma présence ne me semble pas être la plus évidente il y a aussi 50% de vide (ou d'infini) je ne suis donc pas absolument "moi"
Il n'y a pas contraction là ? Qui perçoit le vide ?

Je ne dis pas que tout est 'toi' de manière "objective" (dans le sens que tous les objets sont toi) je voulais dire que ton existence et la prise de conscience de celle-ci s'impose à toi-même.

Le monde ou l'univers n'est pas extérieur à ta propre conscience, quand tu vois 50% de vide, qui le voit ? Toi pas un autre. A partir d'où tout cela est vu ? Les objets sont perçus par l'esprit ou la conscience à travers les sens, mais tout revient à cette même origine : toi, ta conscience.

A mon avis l'étude de la "matière" et des objets extérieurs semblent infini. Mais si on retourne le regard sur soi-même et qu'on étudie ce regard et celui qui regarde, c'est une étude largement à notre portée, on a pas besoin d'aller sur Mars ou ailleurs, d'avoir des instruments de mesure qui valent chers, tout est ici au sein-même de ma conscience, la connaissance n'est pas en dehors de notre esprit.
Pranam
Avatar de l’utilisateur
Tom54
Messages : 1156
Enregistré le : 15 Mai 2014, 11:34

Re: La conscience

Messagepar Tom54 » 30 Sep 2017, 13:03

ok va pour Eknath :)
je n'ai jamais dit que le monde extérieur était en dehors de ma conscience. je dis que l'univers est né d'un geyser de conscience, une explosion et cela a lieu maintenant.
Le personnage et tous les objets sont nés sous cette impulsion.
Je dis enfin j'essaie mdr d'expliquer que cette impulsion est présente en chacun, elle fait ici et maintenant partie de chaque particules elle est au cœur de l’être.
Bien sur que c'est moi Tom qui voit cette source en moi et ou est le problème ?
Tu as raison de dire "quand tu vois 50% de vide, qui le voit" je n'ai pas de problème avec ça :)
Imagine qu'au cœur de ton être c'est tout l'univers qui dort, tu contiens tout et que toi même tu fais partie d'un tout contenu dans un être qui t'ignore comme tu ignores également les être qui te composent !
Mais tout cela est "un", il y a un facteur qui vient troubler notre perception des "autres" et des "objets" c'est le temps il nous manque des sens pour comprendre comment la vie se déplace dans le temps. c'est un peu comme des poissons qui n'ont pas idée de l'eau dans laquelle ils se déplacent.
Moi je dis, qu'il n'y a qu'une conscience, un cœur au cœur de tout, cela peut paraitre étrange mais il y a pas de séparation entre nous pas d'age pas de distance pas de passé ni de future, entre toi et la dernière planète du système solaire une dimension vous sépare, on peut tout a fait imagine vous superposer toi et la planète sur un même plan ( parce que je pense que c'est le cas) une même impulsion vous anime. Le temps et ses dimensions nous échappe, la conscience fait des bonds en avant et c'est je crois ce que l'on nomme "l'expansion".
Pour finir je dirais que tout est infini et que rien n'échappe a cette règle.
L’évidence c'est d'aimer sans rien attendre.
Avatar de l’utilisateur
lorkan739
Messages : 3796
Enregistré le : 07 Nov 2008, 12:07
Localisation : Lambesc (04)

Re: La conscience

Messagepar lorkan739 » 30 Sep 2017, 17:39

Le Soi composé des Véda et des Révélations sacrées s'étend, largement ramifié en milliers de branches ; hommage à Lui, Shambhu. Arbre miraculeux qui produit une infinité de fruits !

~ Le Stavacintāmani de Bhattanārāyana ~
Om
Avatar de l’utilisateur
Tom54
Messages : 1156
Enregistré le : 15 Mai 2014, 11:34

Re: La conscience

Messagepar Tom54 » 30 Sep 2017, 23:30

Joliment dit, et puis ce que je dis n'a pas d'importance big up à tous ! Je mate un film d'horreur...
L’évidence c'est d'aimer sans rien attendre.
Avatar de l’utilisateur
lorkan739
Messages : 3796
Enregistré le : 07 Nov 2008, 12:07
Localisation : Lambesc (04)

Re: La conscience

Messagepar lorkan739 » 01 Oct 2017, 00:28

Imagine qu'au cœur de ton être c'est tout l'univers qui dort, tu contiens tout et que toi même tu fais partie d'un tout contenu dans un être qui t'ignore comme tu ignores également les être qui te composent !
Mais tout cela est "un", il y a un facteur qui vient troubler notre perception des "autres" et des "objets" c'est le temps il nous manque des sens pour comprendre comment la vie se déplace dans le temps. c'est un peu comme des poissons qui n'ont pas idée de l'eau dans laquelle ils se déplacent.


Sublime...
Om
Avatar de l’utilisateur
Yo-ho
Messages : 305
Enregistré le : 14 Juil 2017, 09:49

Re: La conscience

Messagepar Yo-ho » 01 Oct 2017, 09:22

Tom54 a écrit : il y a un facteur qui vient troubler notre perception des "autres" et des "objets" c'est le temps il nous manque des sens pour comprendre comment la vie se déplace dans le temps. c'est un peu comme des poissons qui n'ont pas idée de l'eau dans laquelle ils se déplacent.
Moi je dis, qu'il n'y a qu'une conscience, un cœur au cœur de tout, cela peut paraitre étrange mais il y a pas de séparation entre nous pas d'age pas de distance pas de passé ni de future, entre toi et la dernière planète du système solaire une dimension vous sépare, on peut tout a fait imagine vous superposer toi et la planète sur un même plan ( parce que je pense que c'est le cas) une même impulsion vous anime. Le temps et ses dimensions nous échappe, la conscience fait des bonds en avant et c'est je crois ce que l'on nomme "l'expansion".
Pour finir je dirais que tout est infini et que rien n'échappe a cette règle.


Incidemment tu me remets en mémoire un livre que j'avais lu il y a longtemps : Flatland (Le plat Pays)
Il y avait là-bas au pays de Flatland un Carré qui se mit à rêver d'un monde à 3 dimensions, et c'est ainsi qu'une sphère lui apparut .
Je note au passage que c'est par le rêve que nous sortons de nos perceptions ordinaires et des conditionnements qui vont avec.

Se pourrait-il que le rêve soit le sens qui nous manque pour comprendre comment la vie se meut dans le temps ?

C'est dans l'insatisfaction des 2 dimensions, le non sens qu'il éprouve, et le désir de rejoindre un espace autre que le Carré ouvre la faille qui fera rentrer dans son champ de conscience et de perception la Sphere.
C'est une véritable révélation, un éveil à Flatland, qui menace l'ordre du plat pays. Le Carré passera à la moulinette des experts, et dans son enthousiasme le Carré ne se rend pas compte du danger qu'il représente pour le bon sens de Flatland, et déclarera qu'il n'y a pas seulement 3 dimensions, mais une infinité....

Les choses étant admises mathématiquement, comment rejoindre la conscience à travers les espaces qui s’entrouvrent dans les rêves ?
Avatar de l’utilisateur
Yo-ho
Messages : 305
Enregistré le : 14 Juil 2017, 09:49

Re: La conscience

Messagepar Yo-ho » 01 Oct 2017, 10:07

Yo-ho a écrit :
C'est dans l'insatisfaction des 2 dimensions, le non sens qu'il éprouve, et le désir de rejoindre un espace autre que le Carré ouvre la faille qui fera rentrer dans son champ de conscience et de perception la Sphere.


Si je devais ramener cela à la pratique du yoga, je dirais que la Sphère, correspond à ce moment où l'on ressent la verticalité de l'axe se mettre en place.
Au début la conscience d'un souffle qui se promène de bas en haut, tandis que le corps s'abandonne à une énergie, douce, discrète, délicate et attentionnée qui se charge de le façonner vers cette verticalité. J'ai toujours éprouvée une gratitude infinie envers cette énergie.
Avatar de l’utilisateur
lorkan739
Messages : 3796
Enregistré le : 07 Nov 2008, 12:07
Localisation : Lambesc (04)

Re: La conscience

Messagepar lorkan739 » 01 Oct 2017, 10:11

Les choses étant admises mathématiquement, comment rejoindre la conscience à travers les espaces qui s’entrouvrent dans les rêves ?


En touchant du doigt un rêve qui est plus réel que la réalité ; carré a ensemencé le champ de la conscience avec une graine qui ne demande qu'à fleurir au sein de son "imagination"...

https://m.youtube.com/watch?v=CkV7tDyqijc
Om
Avatar de l’utilisateur
Yo-ho
Messages : 305
Enregistré le : 14 Juil 2017, 09:49

Re: La conscience

Messagepar Yo-ho » 01 Oct 2017, 11:28

L'escalier de Penrose...
La notion de progression disparait quand le haut et le bas ont fusionné.
Eknath1
Messages : 83
Enregistré le : 25 Juin 2017, 08:30

Re: La conscience

Messagepar Eknath1 » 09 Oct 2017, 07:38

Nisargadatta Maharaj :
Q: Tout le monde est conscient, mais tout le monde n’est pas éveillé (aware).

M: Ne dites pas : « Tout le monde est conscient », dites « il y a la conscience » dans
laquelle tout apparaît et disparaît. Nos pensées sont comme les vagues sur l’océan de
la conscience. Elles viennent, puis disparaissent. Comme l’océan de l’être, la matrice
de toute existence. Bien sûr, tout cela n’est que métaphores la réalité est au-delà de
toute description. Vous ne pouvez la connaître qu’en l’étant.

Q: Vaut-il la peine de la chercher ?

M: Sans elle tout est angoisse. Si vous voulez vivre sainement, créer et être heureux,
posséder d’infinies richesses à partager, partez en quête de ce que vous êtes.

Alors que le mental est centré dans le corps et la conscience dans le mental, l’éveil est
libre. Le corps a ses besoins, le mental ses peines et ses plaisirs La conscience
(awareness) est détachée et inébranlable. Elle est lucide, silencieuse, paisible, alerte
et sans crainte, sans désir ni peur. Méditez sur elle en la regardant comme votre être
vrai et essayez d’être elle dans votre vie quotidienne et vous la réaliserez dans sa
plénitude.

Le mental s’intéresse à ce qui arrive, alors que la conscience s’intéresse au mental lui-
même. L’enfant joue avec le jouet, mais la mère surveille l’enfant, pas le jouet.

En regardant infatigablement, je suis devenu totalement vide et, avec cette vacuité,
tout m’est revenu, sauf le mental. J’ai constaté que je l’avais perdu sans retour.


Extrait de Je suis
Pranam
Avatar de l’utilisateur
Denis
Site Admin
Site Admin
Messages : 13407
Enregistré le : 23 Juil 2004, 19:19
Localisation : Grimaud
Contact :

Re: La conscience

Messagepar Denis » 09 Oct 2017, 18:02

Très beau !!!
Il y a quelque chose qui fait mouche dedans !
Ne dites pas : « Tout le monde est conscient », dites « il y a la conscience » dans laquelle tout apparaît et disparaît.
Dieu nous donne ce dont il veut qu'on se serve, pour aller vers lui.
Stages Yoga 2018
Retraite Yoga 2018
Avatar de l’utilisateur
Yo-ho
Messages : 305
Enregistré le : 14 Juil 2017, 09:49

Re: La conscience

Messagepar Yo-ho » 10 Oct 2017, 08:53

Est-ce à dire que le Mental est la conscience fragmentée, et que ce qui disparait c'est la fragmentation ?
Eknath1
Messages : 83
Enregistré le : 25 Juin 2017, 08:30

Re: La conscience

Messagepar Eknath1 » 10 Oct 2017, 11:01

Peut-on fragmenter une conscience ?
Une conscience du petit est-elle une petite conscience ? Une conscience du rouge est-elle une conscience rouge ?

Dans le vedanta, on dit que le mental est une surimposition, tout comme l'égo. C'est comme un voile qui cache notre conscience tranquille et lumineuse qui reste en arrière-fond. Mais le voile n'obstrue pas la nature de cette conscience. Le voile appartient à la conscience, mais la conscience n'appartient pas aux voiles...
Pranam
Avatar de l’utilisateur
Yo-ho
Messages : 305
Enregistré le : 14 Juil 2017, 09:49

Re: La conscience

Messagepar Yo-ho » 10 Oct 2017, 11:41

Je comprends le concept du voile.
Et aussi celui de la "vue" fragmentée.
Pour l'image de l'enfant qui voit le jouet et la mère qui voit l'enfant, je dirai que l'enfant donne un souffle (de vie) au jouet et que la mère observe ce souffle (en non souffle peut-être) en tout cas sa vigilance se situe entre l'enfant et le jouet.
Eknath1
Messages : 83
Enregistré le : 25 Juin 2017, 08:30

Re: La conscience

Messagepar Eknath1 » 10 Oct 2017, 12:36

Mon expérience me dit que l'on essaye toujours de réifer ou d'"objectiser" la conscience. De par notre vision dualiste, on la rend chose et on essaye de la situer à un endroit ( entre, devant, derrière, dans le ventre, dans le coeur...), je pense qu'on passe à côté (ahaha) d'elle de cette manière. (je sais bien qu'il faut bien des mots pour discuter...)

Je comprends le concept du voile.
Et aussi celui de la "vue" fragmentée.


Moi aussi ;-) en fait on pourrait se demander ce qui la fragmente et ce serait sans doute le mental ou l'ego. En pratiquant atma-vichara, le but n'est pas tant de répeter éternellement "qui suis-je ?" "je" "je suis le soi ou la Conscience suprême". Dans ma pratique, ces phrases aident à rediriger notre attention, à ne pas se perdre dans les pensées, mais à un moment, à la question "qui suis-je ?" ou "où suis-je" il n'y a pas de réponse. Ou plutôt la réponse c'est l'absence de réponse, de localisation du je, de la conscience... le silence. Enfin... c'est ma compréhension du moment. Ce silence n'est pas un objet comme un mot, ou une pensée, mais bel et bien notre nature.

Sat : je suis, j'existe
Chit : Conscience d'être, conscience silencieuse
Ananda : Joie, félicité sans mot.

Toute la journée je suis dans ma tête, dans le bavardage incessant du mental, croyant en l'existence de toutes mes pensées, donnant un sens à celle-ci en pensant qu'ainsi j'existe, et que toutes ces pensées sont moi. Jour après jour je me construis ainsi. Je crois que la spiritualité (pour répondre à une question posée dans un autre poste) c'est la déconstruction du "moi", comme l'a dit Bouddha lors de son éveil : "Constructeur, je t'ai vu !".
Pranam
Avatar de l’utilisateur
Yo-ho
Messages : 305
Enregistré le : 14 Juil 2017, 09:49

Re: La conscience

Messagepar Yo-ho » 10 Oct 2017, 13:06

D'accord ! Peut-on alors partir de ce à quoi l'on est confronté : Le Mental, qu' est ce que c'est ?

Quand le Mental est calme il y a silence ?
Comment les pensées arrivent-elles ?
MuadDib
Messages : 1968
Enregistré le : 19 Mai 2012, 16:53
Localisation : u.know.no.no
Contact :

Re: La conscience

Messagepar MuadDib » 10 Oct 2017, 13:28

Eknath1 a écrit :Dans le vedanta, on dit que le mental est une surimposition, tout comme l'égo.

Je comprends pas : pour toi, Mental=Manas ou Samskara ?
ॐ नमो नारायण
Avatar de l’utilisateur
Denis
Site Admin
Site Admin
Messages : 13407
Enregistré le : 23 Juil 2004, 19:19
Localisation : Grimaud
Contact :

Re: La conscience

Messagepar Denis » 10 Oct 2017, 14:01

Yo-ho a écrit :Est-ce à dire que le Mental est la conscience fragmentée, et que ce qui disparait c'est la fragmentation ?
Oui !
le mental avec le corps, nos sens créent une "géolocalisation" qui nous fait dire "je suis", "je suis là et je suis ceci"...
Mais tout est conscience.
Eknath a écrit :Mais le voile n'obstrue pas la nature de cette conscience. Le voile appartient à la conscience, mais la conscience n'appartient pas aux voiles...
Oui, dire qu'il y a "fragmentation" ce n'est qu'une manière de parler, le UN ne se fragmente pas il se reflète dans tout...

Le mental n'existe pas, il n'est pas un objet à proprement parler... Il est une fonction qui regroupe les sens, les moyens d'actions, une réflexion logique...
Je le compare à l'écran d'un ordinateur sur lequel la conscience peut regarder l'image de la caméra, le niveau d'huile, la température du moteur...
Dieu nous donne ce dont il veut qu'on se serve, pour aller vers lui.
Stages Yoga 2018
Retraite Yoga 2018
Avatar de l’utilisateur
Yo-ho
Messages : 305
Enregistré le : 14 Juil 2017, 09:49

Re: La conscience

Messagepar Yo-ho » 10 Oct 2017, 14:24

Donc le Mental est aussi infini et abstrait que la Conscience !

Maintenant je voudrais savoir quelle est la différence entre l'Eveil et un pétage de plombs ?
(Où comment gérer le virage, sans regarder le tableau de bord ?)
Eknath1
Messages : 83
Enregistré le : 25 Juin 2017, 08:30

Re: La conscience

Messagepar Eknath1 » 10 Oct 2017, 15:11

Je comprends pas : pour toi, Mental=Manas ou Samskara ?


Désolé, il y a un peu de confusion dans mon propos j'avoue, je ne suis pas très rigoureux sur les termes sanskrits et je ne maitrise pas bien la terminologie samkhya. Alors excusez-moi d'avance si je me mélange les pinceaux :D et surtout rectifiez-moi :-)

Pour moi, mental = conglomérat de pensées, mais c'est pas très samkhya ou vedanta dit comme ça ^_^ alors je m'avancerai à dire mental = manas + samskara = pensées ? Ne serait-ce pas sous l'effet de l'inertie de nos tendances passées (samskara) que le manas développe des pensées ?

Donc le Mental est aussi infini et abstrait que la Conscience !

Maintenant je voudrais savoir quelle est la différence entre l'Eveil et un pétage de plombs ?
(Où comment gérer le virage, sans regarder le tableau de bord ?)


Je crois que quelque chose ne va pas dans ce raisonnement. Je donne sans doute une connotation négative au mental, mais si l'on reste au niveau du mental, ce qui est infini c'est la souffrance... Le mental nous donnera accès à des joies et des souffrances non permanentes. La fin de la joie, ou du plaisir fera place à la frustration.

Un pétage de plomb, est conditionné par des événements, le mental est touché en quelque sorte, mais la conscience elle ne l'est pas. Un pétage de plomb, c'est comme si le voile se teintait de rouge par exemple, mais la conscience qui projette la lumière blanche (on va dire c'est des images tout ça) ne change pas de couleur.
Pranam
Avatar de l’utilisateur
Denis
Site Admin
Site Admin
Messages : 13407
Enregistré le : 23 Juil 2004, 19:19
Localisation : Grimaud
Contact :

Re: La conscience

Messagepar Denis » 10 Oct 2017, 15:20

Donc le Mental est aussi infini et abstrait que la Conscience !
Non, il y a une grande différence entre rien et Etre...
Le mental n'est rien, juste des fonctions regroupées (manas)
La consciente "EST"

Pour moi, mental = conglomérat de pensées, mais c'est pas très samkhya ou vedanta dit comme ça ^_^ alors je m'avancerai à dire mental = manas + samskara = pensées ?

Est ce que toutes les pensées viennent du mental, je ne sais pas ?
En tout cas un grand flot de pensées et de mots viennent de lui, mais il existe des pensées sans mot, elles me semblent venir de bien plus haut...
Le mental est le maître des sens et des moyens d'actions (Indryas), il gère tout ça comme un ordinateur central.

Maintenant je voudrais savoir quelle est la différence entre l'Eveil et un pétage de plombs ?
L'éveil est une prise de conscience absolue, c'est la vue qui se voit, sorte de transcendance. Le "pétage de plombs" est immanent au mental, il n'est que pure "émotions et état d'âme".

Je vous donne une explication de Manas faite par Jean Papin dans "La voie du Yoga : Les Aphorismes de Patanjali"

Jean Papin a écrit : : MANAS (CITTA)

Manas qu’il est préférable de traduire par mental plutôt que par esprit ou pensée provient de Buddhi et Ahamkâra. Il est le sens ou l’organe interne concrétisant le désir qui fait immédiatement suite à la conscience du « je » et de la séparation. Il s’associe à l’attention. Il opère grâce aux sens, mais les sens n’ont aucune fonction sans lui. Coordonnant les activités physiques, psychiques et subconscientes, son office est donc double : celui de la discrimination et du choix, et celui du refus des notions fausses. Bien que non-conscient par lui-même, car il ne fait que représenter la conscience pure immanente, il est d’essence lumineuse (sattva) puisqu’il rend perceptible l’expérience conditionnée. En l’absence de l’intelligence et de l’ego, Manas est aveugle ; L’identification du sujet aux sensations reçues ne se fait plus. C’est pourquoi, dans ce cas d’isolement on lui prètera modalité d’obscurité et d’inertie du Tamas-guna favorable à l’apparition des Tanmâtra et des mouvements moléculaires donnant naissance aux phénomènes physiques.
Sa caractéristique est l’instabilité et la mobilité. On le compare souvent à un singe sautant de branches en branches et perpétuellement agité. Par sa position, il est le seul à nous révéler aussi bien l’intellect que les sens et les éléments grossiers. C’est pourquoi l’effort de contrôle du yoga se portera principalement sur lui. Miroir où toutes les impressions laissées par les actes qui déterminent nos enchaînements se reflètent, il sera à la fois l’instrument de libération et l’outil à rejeter pour obtenir l’émancipation complète.
Là réside toute la démarche du yoga Darshana exprimée synthétiquement dans l’aphorisme « Jogah citta vrtti nirodhah : La suppression des états psychomentaux ou résorption du mental, de la masse psychique dans le Soi (Atman) par un effort de regard vers le dedans.
C’est alors que manas devient conscient et prend la forme du Purusa.
Encore une fois nous sommes aux antipodes du raisonnement occidental, profane aussi bien que religieux. Celui-ci glorifie la « pensée » et ne conçoit pas qu’on puisse rechercher l’extinction d’un organe aussi précieux que le mental par l’arrêt de ses fonctions. S’abusant sur son origine réelle et sur ses mécanismes, l’occident a généralement considéré cette tentative comme une absurdité.
Elaborées à partir de notions inexactes, la réflexion intellectuelle et l’application psychologique, sociale et technique, avec la référence protectrice de la science officielle qui leur assure l’apparence de sérieux, sont puériles superficielles et déplacées. En effet, nous assistons à une inversion des rôles et des fonctions dues à l’observation extérieure des phénomènes. Sous l’emprise de l’ignorance spirituelle, les déductions logiques aboutissement à l’idée.
- Que les perceptions naissent du contact avec les objets matériels dont l’existence semble antérieure et indépendantes d’elles.
- Que le cerveau produit l’esprit et n’en est pas simplement le siège organique.
- Que les réalités objectives n’ont pas systématiquement de causes ou de contreparties subjectives.
- Enfin que les qualités inhérentes des sensations et des émotions sont différentes de celles des éléments constitutifs de la matière physique.
Dieu nous donne ce dont il veut qu'on se serve, pour aller vers lui.
Stages Yoga 2018
Retraite Yoga 2018
Eknath1
Messages : 83
Enregistré le : 25 Juin 2017, 08:30

Re: La conscience

Messagepar Eknath1 » 10 Oct 2017, 15:32

En tout cas un grand flot de pensées et de mots viennent de lui, mais il existe des pensées sans mot, elles me semblent venir de bien plus haut...
Le mental est le maître des sens et des moyens d'actions (Indryas), il gère tout ça comme un ordinateur central.


Qu'en est-il de Nisargadatta quand il nous dit :

En regardant infatigablement, je suis devenu totalement vide et, avec cette vacuité,
tout m’est revenu, sauf le mental. J’ai constaté que je l’avais perdu sans retour.


? Parlait-il de manas ?
Pranam
Avatar de l’utilisateur
Yo-ho
Messages : 305
Enregistré le : 14 Juil 2017, 09:49

Re: La conscience

Messagepar Yo-ho » 10 Oct 2017, 16:14

@ Denis : Je te remercie de cette réponse claire. Ce sont des fondamentaux vraiment précieux.
MuadDib
Messages : 1968
Enregistré le : 19 Mai 2012, 16:53
Localisation : u.know.no.no
Contact :

Re: La conscience

Messagepar MuadDib » 11 Oct 2017, 13:05

Denis a écrit :
Donc le Mental est aussi infini et abstrait que la Conscience !
Non, il y a une grande différence entre rien et Etre...
Le mental n'est rien, juste des fonctions regroupées (manas)
La consciente "EST"


Ou dit autrement, Manas est la page blanche sur laquelle viennent se greffer tout un tas de Samskaras (donc venant de Ahamkara/le légo), et quelques bouts plus ou moins importants de Buddhi, la chose devenant assez tortueuse en cas d'incompatibilité plus ou moins flagrante/imposée entre les deux ... enfin si j'ai pas trop torturé le schéma samkyiste ?

Mais là ou ça peut devenir encore plus sioux, c'est quand les rôles Ahamkara/Buddhi sont inversés, l'intelligence discriminante arrivant à des conclusions justes dans le sens conventionnel, mais ultimement erronées ... je suis pas sûr que ça soit clair ?

Le mental est le maître des sens et des moyens d'actions (Indryas), il gère tout ça comme un ordinateur central.

Dans la mesure où l'allégorie se calque plus ou moins constemment sur les technologies les plus avancées de l'époque, il me semble qu'il vaudrait mieux abandonner le tout (ou sinon, y rajouter des bugs :lol: ).

yoyo a écrit :Maintenant je voudrais savoir quelle est la différence entre l'Eveil et un pétage de plombs ?

Au pifomètre quelque peu Jungisé, je dirais que ça peut varier entre tout et rien.
Mais ta question est aussi à mettre en relation avec "qu'est ce que la santé mentale" (débouchant sur le jugement de pêtage de plomb), Freud ayant répondu par l'adaptation à la vie en société, ladite société étant plus ou moins manifestement dysfonctionnelle, intenable à long terme et schizophrénogène, au passage, sans que ça ait semblé lui poser le moindre soucis idéologique, ou d'ailleurs au corps psychiatrique dans son ensemble (des deux côté de l'ex rideau de fer, il y a peu ?) ...
... et ceci sans même prendre en compte les "pêteurs de plombs" qui affirmaient des choses que les imbéciles de l'époque considéraient comme impossible, et qui ont étés finalement vérifiées des années, des siècles ou des millénaires après, ou de diverses visions du futur/passé (c'est comme ça que la ville de Troie a été redécouverte, mais très peu sont capable de l'accepter, académiquement parlant) ...
ॐ नमो नारायण
Eknath1
Messages : 83
Enregistré le : 25 Juin 2017, 08:30

Re: La conscience

Messagepar Eknath1 » 12 Oct 2017, 10:54

yato yato niscalati
manas cancalam asthiram
tatas tato niyamyaitad
atmany eva vasam nayet


Où qu'il soit emporté par sa nature fébrile et inconstante, il faut certes ramener le mental sous le contrôle du moi spirituel.

Bhagavad-gita 6,26
Pranam
MuadDib
Messages : 1968
Enregistré le : 19 Mai 2012, 16:53
Localisation : u.know.no.no
Contact :

Re: La conscience

Messagepar MuadDib » 12 Oct 2017, 20:10

Denis a écrit :Non, il y a une grande différence entre rien et Etre...


La question qui tue : Laquelle ?
ॐ नमो नारायण
Eknath1
Messages : 83
Enregistré le : 25 Juin 2017, 08:30

Re: La conscience

Messagepar Eknath1 » 13 Oct 2017, 10:05

Qu'en est-il de Nisargadatta quand il nous dit :

"En regardant infatigablement, je suis devenu totalement vide et, avec cette vacuité,
tout m’est revenu, sauf le mental. J’ai constaté que je l’avais perdu sans retour."


? Parlait-il du manas ?


La réponse est oui. J'ai fais quelques recherches sur la question, recherches tournant autour du Maharshi. Ce que j'ai découvert fut stupéfiant pour moi car je n'avais jamais vu les choses comme ça. Ce qui suit est largement inspiré, parfois paraphrasé, de l'article de Michael James sur son blog Happiness of Being intitulé Manonasa - destruction of mind.

En fait selon Ramana, le manas a deux aspects, l'un réel lié à la conscience (sat-chit) et l'autre irréel lié au monde matériel inerte (jada). De ce mélange des genres né une confusion qui entraîne l'individu à prendre son corps pour lui-même le Soi, le corps étant du domaine du non-soi dans l'advaita vedanta.
24 " Le corps matériel (jada), dit-il, ne saurait dire : "moi". La conscience de l'Absolu (Sat-Chit, qui veut dire : pouvoir de conscience de l'immatériel - Chit - et Existence immuable - Sat) non plus.Mais entre les deux, dans les limites du corps, un "moi" se manifeste. On l'appelle : noeud entre l'immatériel (chit) et le matériel (jada),lien (jîva), corps subtil - nous dirons : fluide éthérique - "ego, existence présensible (samsâra), manas".
Ulladu Narpadu


Ce noeud noue le conscient au non-conscient et a pour nom cit-jada-granthi, c'est la pensée 'je suis ce corps' Ramana Maharshi nous dit que quand on cherche la source de toutes les pensées, et donc du manas, on s'aperçoit que c'est la pensée 'je' qui crée tout le reste. Sans cette pensée rien n'apparaît, pas de tu, de il, de ce etc... comme dans le sommeil profond.

L'ego a besoin d'une forme pour croire en son existence, et c'est pourquoi il se lie aux images dans le rêve, et à la matière de l'état de veille. Dans le sommeil profond le manas n'est pas détruit pas mais comme "résorbé", contracté dans sa source.

Ramana nous dit aussi que lors de pratique telle que le pranayam, il peut y avoir aussi manolaya, mais que le pranayama n'élimine pas le manas, mais le résorbe donc. Et il se redéploie après l'exercice.

Il n'y a que l'investigation intérieure comme moyen adéquat. Si l'on s'efforce de maîtriser le mental par d'autres moyens, il ne sera maîtrisé qu'en apparence, car il s'élèvera à nouveau. Le mental peut aussi être apaisé par le contrôle de la respiration, mais cela ne dure que le temps du contrôle de celle-ci ; quand elle reprend, le mental commence à s'agiter et à errer par la force de ses impressions latentes. Le mental et la respiration ont la même Source. Le mental est constitué de pensées. La pensée "je" est la première pensée du mental ; c'est l'ego. L'ego a son origine à l'endroit même d'où s'élève la respiration. Ainsi, quand le mental devient tranquille, le respiration est contrôlée ; et inversement, quand la respiration est contrôlée, le mental devient tranquille.(...). Par conséquent, la pratique du contrôle de la respiration n'est qu'une aide pour dompter le mental [manonigraha] ; elle n'apporte pas l'extinction du mental [manonasa].
Qui suis-je ?


Or, ce qui est détruit ne peut renaître. Quand un yogi trouve sa propre nature et la réalise pleinement, le mental s'éteint, et se trouve "perdu sans retour" comme le dit Nisargadatta. Et ainsi si l'homme realisé, le jnani, semble agir ce n'est que du point de vue de l'ajnani, et c'est là où je fus stupéfait, parce qu'encore une fois c'est du côté de l'observateur que se crée une "réalité" conventionnelle, mais lorsqu'il n'y a plus d'observateur, il n'y a plus que le Soi seulement, qui est pure conscience non-duelle d'être (sat-chit).

Chez le jnani on ne fait que supposer un mental, puisqu'il l'a déjà transcendé. C'est à cause de son apparente activité que l'on déduit que le jnani a un mental, mais ce mental n'est plus fertile comme celui de l'ajnani (...)Mais en réalité le karma du jnani n'est perçu que du point de vue de l'ajnani. Le jnani demeure sans agir ; il n'a pas conscience de son propre corps comme étant séparé du Soi. Comment peut-il y avoir alors libération et servitude. Il est au-delà de l'une et de l'autre. Il n'est pas lié à un karma, ni maintenant ni à tout jamais.
L'enseignement de Ramana Maharshi 383
Pranam
MuadDib
Messages : 1968
Enregistré le : 19 Mai 2012, 16:53
Localisation : u.know.no.no
Contact :

Re: La conscience

Messagepar MuadDib » 13 Oct 2017, 12:07

Merci. Stupéfiant, effectivement ... ça me fait penser :mefie: au Dharmakaya vajrayaniste, représentant la qualité de vacuité ...
ॐ नमो नारायण
MuadDib
Messages : 1968
Enregistré le : 19 Mai 2012, 16:53
Localisation : u.know.no.no
Contact :

Re: La conscience

Messagepar MuadDib » 13 Oct 2017, 16:52

Ah, juste un ajout au texte d'Eknath, au cas où le doute s'imisce quelque part dans l'"esprit" :

Nisargadatta Maharaj a écrit :...However, if the aspirant understands (intellectually), which is easier than experiencing the self, he raises a question “After the knowledge of the self is attained and the possessive pride of the body and mind is left behind, could the worldly duties be performed?” The Saguru, to console him answers “Dear one, even after realizing the utter uselessness of body and mind, one can establish a household and have children, without bringing in the pride of the body and the mind. these both can be looked after very well. all the relevant duties one did earlier, could be diligently performed.”(p.25)


Ce qui donne en traduction quelque chose pas loin de :
"Si l'aspirant comprends intellectuellement tout ceci, ce qui est plus aisé que de faire l'expérience de Soi, il se pose une question :
-après la connaissance de Soi atteinte et l'accaparement possessif du corps et du mental sont laissés de côté, est-ce que les tâches mondaines peuvent encore être réalisées ?
Sadguru (Śri Siddharameshwar, faisant partie de la lignée spirituelle de Śri Nisargadatta Maharaj), pour le consoler, répondit
- cher ami ('cher un' en VO littérale, pouvant indiquer la réalisation à venir), y compris après la réalisation de l'inutilité fondamentale du corps et de l'esprit, il est possible de fonder une famille et avoir des enfants, sans ramener du même coup la fierté du corps et du mental.; ces choses peuvent être gérées très bien, de même que l'accomplissement de toute tâche qui était effectuée auparavent."
ॐ नमो नारायण
MuadDib
Messages : 1968
Enregistré le : 19 Mai 2012, 16:53
Localisation : u.know.no.no
Contact :

Re: La conscience

Messagepar MuadDib » 13 Oct 2017, 16:54

Grrr, peut pas éditer, l'bouton y est plus ... donc merci à qui de droit de mettre un '=' là où il manques ...
ॐ नमो नारायण
Avatar de l’utilisateur
Lisa83
Messages : 270
Enregistré le : 16 Sep 2015, 22:12

Re: La conscience

Messagepar Lisa83 » 15 Oct 2017, 23:32

Eknath1 a écrit : Ramana nous dit aussi ... Le mental peut aussi être apaisé par le contrôle de la respiration, mais cela ne dure que le temps du contrôle de celle-ci ; quand elle reprend, le mental commence à s'agiter et à errer par la force de ses impressions latentes. Le mental et la respiration ont la même Source. Le mental est constitué de pensées. La pensée "je" est la première pensée du mental ; c'est l'ego. L'ego a son origine à l'endroit même d'où s'élève la respiration. Ainsi, quand le mental devient tranquille, le respiration est contrôlée ; et inversement, quand la respiration est contrôlée, le mental devient tranquille.(...). Par conséquent, la pratique du contrôle de la respiration n'est qu'une aide pour dompter le mental [manonigraha] ; elle n'apporte pas l'extinction du mental [manonasa].
Qui suis-je ?


Oui le contrôle de la respiration aide à calmer le mental et laisse entrevoir la Conscience mais la respiration reste duelle...
Om Mâ Jay Jay Mâ
Avatar de l’utilisateur
Yo-ho
Messages : 305
Enregistré le : 14 Juil 2017, 09:49

Re: La conscience

Messagepar Yo-ho » 16 Oct 2017, 23:44

C'est dans le pranayama que l'on apprend à mourir à soi-même...
Avatar de l’utilisateur
Evol
Messages : 23
Enregistré le : 30 Jan 2018, 20:57

Re: La conscience

Messagepar Evol » 10 Fév 2018, 10:56

La conscience s'est de la lumiere
Une prise de conscience s'est plus de lumiere interieure
Plus on devient conscient plus on maîtrise sa destinée

Le but du prince Siddhartha etait l'eveil supreme
Le niveau de conscience mettant fin aux cycles des incarnations

Les endormis, les inconscients vivent dans la Matrix et se réincarnent indéfiniment dans differents avatars ^^
Avatar de l’utilisateur
hridaya
Messages : 1971
Enregistré le : 16 Avr 2012, 10:30
Localisation :

Re: La conscience

Messagepar hridaya » 11 Fév 2018, 13:23

parlons avec des mots précis et clair ,

http://nalo28.pagesperso-orange.fr/blog ... marsa.html
excellent blog que je conseille a tous.

La Conscience et la Conscience de la Conscience

L'indissoluble union de prakasa et de vimarsa constitue la Réalité indifférenciée nommée Paramasiva, caitanya, Cœur ou Soi (atman), éternel et suprême Sujet conscient qui brille toujours de son propre éclat et que caractérise la libre prise de conscience. Paramasiva étant la plénitude, renferme tout en lui-même, prakasa et vimarsa y sont indistincts. Pour faire apparaître l'univers, il doit pour ainsi dire se retirer en lui-même et se vider de son énergie contenant l'univers en germe. Il fulgure alors sous forme de prakasa, lumière consciente qui voile l'énergie (vimarsa). Tel est l'état de Siva-sans-relation ou vacuité transcendante. Bien qu'il se détourne d'un univers possible, il reste en quelque sorte en rapport avec lui. Conscient de soi, Siva-sans-relation possède la totale intériorité (aham-vimarsa), mais il est dépourvu d'autonomie parce qu'il refuse d'exercer sa libre volonté.

Par contre Siva, en tant que première des catégories de la manifestation, se trouve indissolublement associé à l'énergie, vimarsa, il est donc conscient de soi et aussi de ses propres énergies qui, unies, constituent sa liberté. Ce libre pouvoir s'exprime par la possibilité de manifester les énergies hors de lui sous forme d'univers ou de les unifier dans la conscience de soi. Ainsi Siva renferme à la fois conscience et libre efficience, dont l'union est nommée conscience-en-acte (caitanya) et existence dynamique (mahasatta). Les énergies divines ne sont que divers aspects de la conscience de soi : que vimarsa repose en elle-même et Siva jouit d'une pleine félicité (ananda), qu'elle désire créer et elle devient énergie-activité (kriyasakti).

Sous l'aspect d'énergie-activité, quand sa volonté entre en vibration, Siva apparaît comme plénitude car il est comblé des modalités de l'univers clairement manifestées en lui. Il s'amuse à engendrer toutes choses à la manière d'un magicien qui exerce librement ses énergies, unissant et dissociant ses connaissances relatives aux manifestations objectives, en liaison avec un sujet conscient.

D'abord émanation très pure tant que Siva est maître de ses trois énergies : connaissance, activité et illusion, puis émanation impure quand ces mêmes énergies prennent l'aspect des trois guna, ces qualités qui l'asservissent en l'individualisant (anu). Toutes les lumières et les prises de conscience éparses dans l'univers sont identiques au Seigneur qui ne diffère pas de l'univers, prakasa formant sa connaissance et vimarsa son activité. De l'énergie créatrice d'illusion dépend la double prise de conscience je et cela, ces deux moments de l'émanation nommés éternel siva (sadasiva) et souverain (isvarasiva). Si l'objectivité y apparaît distincte, elle repose pourtant encore dans la conscience de soi parce que la prise de conscience (paramarsa) de la lumière et de son acte continue à porter sur la nature essentielle du Soi. Ce sont là les énergies innées du Seigneur.

Mais lorsque cette intuition parfaite de la nature du Soi fait défaut et que la connaissance appréhende les objets comme séparés du Soi, séparés entre eux et dépourvus de véritables prakasa et vimarsa, alors se manifestent les trois qualités : plaisir, douleur et inconscience (les trois poisons) qui ont pour fonctions la connaissance, l'activité et la limitation. Quand cette conscience de Soi perd sa pureté, elle se manifeste comme un sujet distinct à l'intérieur de la pensée ou du corps qu'elle prend pour le Sujet réel. Elle n'obéit plus qu'à l'alternative (vikalpa) dans laquelle soi et non-soi s'excluent mutuellement, car pour connaître, elle doit s'opposer à un autre que soi.

On rattache la séparation progressive des deux aspects de la conscience aux cheminements parallèles du signifié et du signifiant. Le signifié, prakasa (vacya), qui s'étend des parcelles dynamiques jusqu'aux univers, l'être dans sa spontanéité se déployant dans l'espace qu'il engendre pour finalement devenir matière inerte. Le signifiant, vimarsa, énergie en tant qu'acte vibrant de la conscience, correspond au son (vacaka) qui s'exprime dans le temps sous forme de phonèmes, de formules et de mots et, symétrique à la lumière consciente (prakasa), en diverge progressivement et finit par prendre l'aspect d'un sujet limité face à une nature inconsciente, à laquelle aboutit de son côté prakasa. Si Prakasa représente au sommet Siva-sans-relation, à l'autre extrémité il revêt l'apparence des choses inertes et donc inconscientes ; pourtant ces choses existent du fait qu'elles sont manifestes à un sujet, saisies par lui en une impression immédiate et sans dualité. Quant au sujet limité, il lui faut vibrer pour être conscient : la manifestation du sujet limité consiste en un ébranlement de la conscience ; sans lui, il serait plongé dans l'inconscience du sommeil.
chevauche la monture du silence, afin de rejoindre le Guru Kabir
Avatar de l’utilisateur
Yo-ho
Messages : 305
Enregistré le : 14 Juil 2017, 09:49

Re: La conscience

Messagepar Yo-ho » 11 Fév 2018, 20:26

Ca me rappelle la saveur des commentaires de Lilian Silburn dans la mahartamanjari
Avatar de l’utilisateur
Yo-ho
Messages : 305
Enregistré le : 14 Juil 2017, 09:49

Re: La conscience

Messagepar Yo-ho » 11 Fév 2018, 20:27

Evol a écrit :La conscience s'est de la lumiere
Une prise de conscience s'est plus de lumiere interieure
Plus on devient conscient plus on maîtrise sa destinée


C'est joliment dit !
Avatar de l’utilisateur
Denis
Site Admin
Site Admin
Messages : 13407
Enregistré le : 23 Juil 2004, 19:19
Localisation : Grimaud
Contact :

Re: La conscience

Messagepar Denis » 11 Fév 2018, 23:53

Merci Hridaya !
Dans ParamaShiva Prakasha et vimarsa sont unis. La conscience (prakasha qui est lumière) et ses énergies (ichha, jnana, krya => triangle des énergies) sont les attributs du divin.
Puis Siva souhaite voir le monde et La lumière pousse les énergies à créer, se déployer et manifester le monde.
Le triangle des énergies va donner les 3 gunas qui vont permettre à la manifestation d’apparaître.
Cette manifestation est magnifique et issue de lumière, elle permet de vivre une infinie d'expérience à la Conscience, mais sa beauté peut aussi subjuguer la Conscience qui peut alors s'en isoler et revenir à sa plénitude totale, qu'elle n'a jamais quitté...
Cet isolement est la quête spirituelle qui ramène les énergies vers leur source...

Abhinavagupta nous propose cette idée sublime :
"S'il manifeste le monde, il cache son essence,
S'il révélé son essence le monde disparaît"

De fait la "constriction" que nous vivons dans la pratique du Yoga a tenter d'arrêter le temps (immobilité de la posture du lotus), à arrêter le souffle (arrêt des pensées, des états psychologiques, des sentiments, de la mémoire, du personnage, du monde...) permet à l'énergie présente de devenir indivise. Elle qui est capable par sa puissance divine absolue de créer des univers, des mondes, des humanités, se trouve (dans l'expérience de la pratique du yoga) contrainte de perdre ses caractéristiques et de redevenir pure saveur.
C'est la saveur incroyable que nous éprouvons quand le son nada, l’explosion du coeur et la montée de l'énergie s'opèrent en nous, voila amrita !
Saveur incomparable dont beaucoup de mystiques parlent et qui nous révèle la Conscience, Prakasha avec sa lumière.
Dieu nous donne ce dont il veut qu'on se serve, pour aller vers lui.
Stages Yoga 2018
Retraite Yoga 2018
Avatar de l’utilisateur
Sivanando
Messages : 14
Enregistré le : 19 Fév 2018, 14:25

Re: La conscience

Messagepar Sivanando » 20 Fév 2018, 12:12

Eknath1 a écrit :Qu'est ce que la conscience ?


Bonjour a vous tous
On peut essayé d'expliquer de plusieurs manières, mais cela restera toujours des points de vues différents en fonction de la conscience expliqué par le sujet.

Extrait d'un livre de Chandra swami udasin
La conscience est l'essence. C'est l'être essentiel en lui même. Pendant le processus de la pensée aussi, la conscience est la, même si elle est alors identifié aux pensées et apparaît en tant que pensées. C'est l'essence de toutes choses de tout êtres. Vous ne pouvez jamais vous libérez de la conscience même si vous tentez de le faire.

Pour l'expliquer a ma façon, la conscience pourrait être perçus comme un tableau, tout le monde étant sur le même tableau mais pas au même endroit. Vaste est la conscience de ce monde, sans jamais être séparé de la conscience pure, la conscience divine. Tout est question de gravité vibratoires....
La nature a un sourire que seul l'homme qui lui sourit peut contempler.
Avatar de l’utilisateur
Yo-ho
Messages : 305
Enregistré le : 14 Juil 2017, 09:49

Re: La conscience

Messagepar Yo-ho » 22 Fév 2018, 00:47

La conscience c'est le cricket que la fee a donne au petit pantin qui voulait devenir un vrai petit garçon - Et il voulait evenir un vrai petit garçon parce qu un vieil homme a mis tout son coeur pour lui donner la vie.
L'histoire des homme et le plan divin ressemble un peu à ce conte merveilleux....
Avatar de l’utilisateur
hridaya
Messages : 1971
Enregistré le : 16 Avr 2012, 10:30
Localisation :

Re: La conscience

Messagepar hridaya » 22 Fév 2018, 14:45

:coeur:
chevauche la monture du silence, afin de rejoindre le Guru Kabir
Avatar de l’utilisateur
Sivanando
Messages : 14
Enregistré le : 19 Fév 2018, 14:25

Re: La conscience

Messagepar Sivanando » 22 Fév 2018, 16:23

Yo-ho a écrit :La conscience c'est le cricket que la fee a donne au petit pantin qui voulait devenir un vrai petit garçon - Et il voulait evenir un vrai petit garçon parce qu un vieil homme a mis tout son coeur pour lui donner la vie.
L'histoire des hommes et le plan divin ressemble un peu à ce conte merveilleux....


Magnifique.
Mais cela n'inclut pas la conscience divine. La conscience divine est indissociable de la conscience du plan divin.
La femme et l'homme sont 1 quand l'image et le son s'accordent....dieu est unifié et non divisé...
A quoi sert la fée ou le cricket pour un homme qui vie dans la conscience divine?
Dieu est en nous avant d'être autour de nous..... La fée et le cricket ramène le pantin vers dieu....
Il y a de grands hommes sur ce monde qui sont avec dieu sans pour autant être des pantins ...

Je trouve l'histoire merveilleuse, mais elle est une part du plan divin... Et non la conscience dans sa totalité.
Dieu ne se sépare jamais de nous, c'est nous qui nous éloignons de lui.... Pourquoi l'extraire...
La nature a un sourire que seul l'homme qui lui sourit peut contempler.
Avatar de l’utilisateur
Yo-ho
Messages : 305
Enregistré le : 14 Juil 2017, 09:49

Re: La conscience

Messagepar Yo-ho » 23 Fév 2018, 05:16

Je comprends plutôt les choses ainsi :
La création est Une et sa manifestation est multiple.
Nous faisons l'expérience de cette multiplicité sur un plan intuitif, déductible et sensitif.Ce qui serait grandiose ce serait d'en faire l'expérience sur tous ces plans en même temps c'est à dire avec tous nos organes de sens et de connaissance en même temps. Le son et l'image nous disent qu'il y a quelque chose plutôt que rien, mais cela reste une experience très limitée par rapport à tous nos organes de sens et de connaissance, par rapport a tous ces plans en même temps.
Et du coup cela me fait penser que dans l'histoire de Pinocchio ce qui manque au pantin c'est l'expérience du toucher, il ne ressent pas lorsqu'il brûle, et le montreur de marionnettes le menace d'en faire du bois à brûler. Mais c'est un pantin prodigieux libre de ficelles pour être agi, et il peut élargir son champ d'expérience, il fera la grande expérience du toucher lorsque la fée fera grandir son nez. Je trouve etonant que ce soit en faisant véritablement l'expérience du mensonge que l'on découvre le "coeur", le toucher, le contact, la prise de conscience de la conscience.
Avatar de l’utilisateur
Sivanando
Messages : 14
Enregistré le : 19 Fév 2018, 14:25

Re: La conscience

Messagepar Sivanando » 23 Fév 2018, 15:33

Pour ma part, si je prends en compte cette histoire et que je l'assimile a ma vie je dirait que le grillon me porte sur la musique et la fée me la chante...
Le divin lui, me permet de discerner la mélodie et la chanson... D'en tirer une conclusion.
Je ne laisse pas mon ego, mon mental ou mon supra mental me guider...
Bien-sûr, comme toutes nourritures, les pensées se digèrent avant d'être assimilés...

Je laisse place a la conscience divine pour me guider.. Alors oui je suis un pantin, ou un Pinocchio, mais pas celui de la fée et du cricket, mais plutôt celui du divin... Place au discernement supérieur qu'est la conscience divine.
C'est ce que tu pourrais appelé la conscience au dessus de la conscience....

L'amour est conscience divine avant d'être amour égoïste qu'est le désir... Le désir est ce qui éloigne l'homme de dieu...ou on pourrais dire que le mensonge est lié au désir.... Car celui qui désire ment. Celui qui aime est honnête.
Je parle d'amour avec un grand A.

Quand dieu te guide, et que tu acceptes qu'il soit ton guide, alors place au nettoyage de l'ego, nettoyage des désirs charnel, désirs de l'âme, il n'y a plus de désirs qui soit aussi précieux que d'être 1 avec le divin.
Et pour faire place au divin en soi, il faut avoir un AMOUR d'une très grande force....
Ça me fait pensé a ATLAS.....

Un peut comme le mari ou la femme qui est prêt a tout sacrifier pour son ou sa bien aimée....
Pour moi le sacrifice et l'offrande font partie de la même pièce de monnaie... Un côté pile et un côté face. Pourtant bien qu'ils soit différents dans ce qui s'y exprime elle ne sont qu'une seule et même pièce....

Car un sacrifice lié a l'ego est une offrande pour le corps.... 1 SEULE pièce, 2 faces apparentes, et une 3 ème qui ne peut se voir que si l'expérience est la. Sans expérience il n'y a pas de compréhension...
La nature a un sourire que seul l'homme qui lui sourit peut contempler.
Avatar de l’utilisateur
Sivanando
Messages : 14
Enregistré le : 19 Fév 2018, 14:25

Re: La conscience

Messagepar Sivanando » 23 Fév 2018, 18:06

Yo-ho a écrit :Et du coup cela me fait penser que dans l'histoire de Pinocchio ce qui manque au pantin c'est l'expérience du toucher, il ne ressent pas lorsqu'il brûle, et le montreur de marionnettes le menace d'en faire du bois à brûler. Mais c'est un pantin prodigieux libre de ficelles pour être agi, et il peut élargir son champ d'expérience, il fera la grande expérience du toucher lorsque la fée fera grandir son nez. Je trouve etonant que ce soit en faisant véritablement l'expérience du mensonge que l'on découvre le "coeur", le toucher, le contact, la prise de conscience de la conscience.


Pour ce qui concerne ton histoire de Pinocchio. Derrière cet écris on ressent un désir intense de la part du marionnettiste de faire ce qu'il veut du pantin. Cela est lié au désir de la manipulation. Si Pinocchio ne fait pas ce que le marionnettiste veux il le brûle! Non mais ou est l'amour?
Non seulement il y a manipulateur, désir émanant du manipulateur, mais de plus il y a un esprit démoniaque...
Conscience obscure....

Il serait bien dommage de ne pas en prendre conscience... Comme on dit c'est celui qui sème qui récolte.
Avec un esprit comme celui-ci je dirai que le montreur de marionnettes pourrait bien finir dans les flammes de l'enfer, celle qu'il use pour brûler les êtres qu'il manipule....
La nature a un sourire que seul l'homme qui lui sourit peut contempler.
Avatar de l’utilisateur
Yo-ho
Messages : 305
Enregistré le : 14 Juil 2017, 09:49

Re: La conscience

Messagepar Yo-ho » 23 Fév 2018, 18:33

Sivanando a écrit :
L'amour est conscience divine avant d'être amour égoïste qu'est le désir... Le désir est ce qui éloigne l'homme de dieu...ou on pourrais dire que le mensonge est lié au désir.... Car celui qui désire ment. Celui qui aime est honnête.


Celui qui désire crée, le principe créateur c'est le désir, la création a surgit du désir divin.
C'est la peur qui fait mentir le pantin, et c'est par l'expérience du mensonge qu'il découvre ce qu'est la vérité. En ce sens les sages de l'Inde ont dit "tout est parfait". Les humains ont plus souvent peur de ne pas posséder qu'ils ne désirent vraiment. La peur aussi crée des destins mais à la différence du désir elle met dieu et l'amour à la porte de son coeur. Mais comme tout est parfait un jour la petite voix intérieure, le grillon se met à jouer la musique du Soi....
Avatar de l’utilisateur
Sivanando
Messages : 14
Enregistré le : 19 Fév 2018, 14:25

Re: La conscience

Messagepar Sivanando » 23 Fév 2018, 18:43

Yo-ho a écrit :
Sivanando a écrit :
L'amour est conscience divine avant d'être amour égoïste qu'est le désir... Le désir est ce qui éloigne l'homme de dieu...ou on pourrais dire que le mensonge est lié au désir.... Car celui qui désire ment. Celui qui aime est honnête.


Celui qui désire crée, le principe créateur c'est le désir, la création a surgit du désir divin.
C'est la peur qui fait mentir le pantin, et c'est par l'expérience du mensonge qu'il découvre ce qu'est la vérité. En ce sens les sages de l'Inde ont dit "tout est parfait". Les humains ont plus souvent peur de ne pas posséder qu'ils ne désirent vraiment. La peur aussi crée des destins mais à la différence du désir elle met dieu et l'amour à la porte de son coeur. Mais comme tout est parfait un jour la petite voix intérieure, le grillon se met à jouer la musique du Soi....


Non le désir detruit, l'amour créé.... Un arbre est le fruit de l'amour. Il ne désire rien d'autre que d'être. Le fait d'être simplement permet de produire naturellement....
Tu diverges complètement...
Le désir créé l'expérience du désir. L'amour créé l'expérience de l'être. Un arbre de par sa nature exprime l'oxygène... Il ne désire pas exprimé de l'oxygène, il désir être, et de par sa nature d'être il produit naturellement....

Redescend de l'arbre du désir tu t'éloigne de l'amour...
La nature a un sourire que seul l'homme qui lui sourit peut contempler.
Avatar de l’utilisateur
Sivanando
Messages : 14
Enregistré le : 19 Fév 2018, 14:25

Re: La conscience

Messagepar Sivanando » 23 Fév 2018, 19:33

Et puis en ce qui concerne la peur, lol....

Le grillon de dieu va chanter sa mélodie.... On va voir celui qui attend la récolte de ses fruits.... Tôt ou tard, tout se paie.... Tu sèmes la peur, tu recevras l'inconfort de l'être que tu as fait souffrir pour obtenir le chant de sa musique.... Tout est en nous. Pourquoi semé la peur cher les autres pour récolter leurs fruits? Tu possédés les memes fruit que les autres a condition d'aller a l'intérieur de soi.....
La nature a un sourire que seul l'homme qui lui sourit peut contempler.
Avatar de l’utilisateur
Sivanando
Messages : 14
Enregistré le : 19 Fév 2018, 14:25

Re: La conscience

Messagepar Sivanando » 24 Fév 2018, 03:38

L'amour a bien plus a t'offrir que tes désirs ne pourraient les couvrir...

Apprend que le désir est égoïste, l'égoïsme écarte du présent!
Le présent sans désir c'est vivre avec amour et ne rien attendre en retour.....
La nature a un sourire que seul l'homme qui lui sourit peut contempler.
Avatar de l’utilisateur
Yo-ho
Messages : 305
Enregistré le : 14 Juil 2017, 09:49

Re: La conscience

Messagepar Yo-ho » 24 Fév 2018, 08:02

Si tout n'était que conscience nous n'aurions pas besoin de morale.

Quelle est la différence entre la conscience et la morale ?
Avatar de l’utilisateur
Sivanando
Messages : 14
Enregistré le : 19 Fév 2018, 14:25

Re: La conscience

Messagepar Sivanando » 24 Fév 2018, 11:43

Tout est conscience.

Sais tu ce qu'est l'apoptose.... C'est une morale de la conscience...

L'apoptose (ou mort cellulaire programmée) est le processus par lequel des cellules déclenchent leur auto-destruction en réponse à un signal. C'est l'une des voies possibles de la mort cellulaire, qui est physiologique, génétiquement programmée, nécessaire à la survie des organismes multicellulaires.

C'est la même chose pour nous dans cet univers...
La nature a un sourire que seul l'homme qui lui sourit peut contempler.
Avatar de l’utilisateur
Sivanando
Messages : 14
Enregistré le : 19 Fév 2018, 14:25

Re: La conscience

Messagepar Sivanando » 24 Fév 2018, 12:37

Je vais te laissé imagé ce que je vais expliqué

Poupée russe ça devrait te parler. La science nous dit que tout est conscience. Les etres spirituel qui on atteind un état de pleine conscience la décrive comme le tout eux aussi. Microcosme macrocosme.
Le monde qui te fait face est le miroir qui te communique visuellement ce que tu ne vois pas intérieurement.
Les créations de ce monde découle de notre imagination, mais notre imagination dépend de notre conscience, et donc notre morale dépend elle aussi de la conscience qui nous incombe.
Que veut dire le mot création?
Déjà prenons l'anagramme. Ré-action. C'est la réaction lié a l'imagination. Qui est Ré!? Le dieu soleil. Qu'est ce que la lumière? Le soleil. D'où vient l'imagination? De la lumiere.! Donc la création c'est l'imagination de RÉ a l'action. D'où création. Car les créations dépendent de notre imagination.
Tu n'as pas créé le tout, c'est le tout qui t'a créé !!!
La nature a un sourire que seul l'homme qui lui sourit peut contempler.
Avatar de l’utilisateur
Yo-ho
Messages : 305
Enregistré le : 14 Juil 2017, 09:49

Re: La conscience

Messagepar Yo-ho » 24 Fév 2018, 13:19

Je me demande ou est ce que j'ai déjà lu ce truc...
Le tout m'a créée à son image...je peux créer à mon tour.
Avatar de l’utilisateur
Yo-ho
Messages : 305
Enregistré le : 14 Juil 2017, 09:49

Re: La conscience

Messagepar Yo-ho » 24 Fév 2018, 13:29

Est sinon, à quoi reconnait-on lorsque c'est la conscience qui s'exprime et lorsque c'est la morale qui s'exprime ?
Avatar de l’utilisateur
Sivanando
Messages : 14
Enregistré le : 19 Fév 2018, 14:25

Re: La conscience

Messagepar Sivanando » 24 Fév 2018, 13:34

Tu est le poisson qui voyage dans l'océan qu'est la conscience. Sans cet océan plus de petit poisson.

La conscience c'est cela.

Allé bonne route....
La nature a un sourire que seul l'homme qui lui sourit peut contempler.
Avatar de l’utilisateur
Yo-ho
Messages : 305
Enregistré le : 14 Juil 2017, 09:49

Re: La conscience

Messagepar Yo-ho » 25 Fév 2018, 08:27

La morale focalise sur l'absence de conscience. Et sur principe prétend me dire qui je suis, ce que je dois sentir, voir, entendre, faire, penser etc elle voudrait détenir les ficelles du marionnettiste et me donne pour ultime prescription celle de ne pas désirer.
Mais la conscience, comment pourrait-il y avoir absence de conscience, la conscience me fait désirer la liberté, elle m'à créé avec la liberté de choisir et de créer toutes les conditions de choix possibles, elle est partout...
Avatar de l’utilisateur
Tom54
Messages : 1156
Enregistré le : 15 Mai 2014, 11:34

Re: La conscience

Messagepar Tom54 » 06 Aoû 2018, 21:54

La conscience on lui donne un nom puis on l'imagine.
Comment définir un visage qui contiendrait tous les visages ?
Comment définir une forme qui contiendrait toutes les formes ?
Comment définir ce qui est ici, partout à la fois sans être nul part ?
À contrario, je suis la rencontre, un visage une forme, ici je suis la célébration du soi sous toutes ses formes.
La conscience pour moi cela ne veut rien dire, je pourrais la comparer un flux énergétique mouvant (non statique) qui sous tend chaque égo, chaque particules.
Pas de matière sans énergie, c'est 50/50, ici et maintenant.
L’évidence c'est d'aimer sans rien attendre.
Avatar de l’utilisateur
Tom54
Messages : 1156
Enregistré le : 15 Mai 2014, 11:34

Re: La conscience

Messagepar Tom54 » 06 Aoû 2018, 21:57

PS: la peur c'est à mon avis ça qui m'empêche de ressentir son essence. Chercher à définir n'est ce pas une forme de peur ?
L’évidence c'est d'aimer sans rien attendre.
Avatar de l’utilisateur
shanmuga
Messages : 8
Enregistré le : 08 Aoû 2018, 18:34

Re: La conscience

Messagepar shanmuga » 13 Aoû 2018, 16:43

Bonjour,

Une définition simple serait : la conscience est ce qui fait l'expérience des choses en chacun de nous.

Le problème de la conscience est le suivant :
Tes yeux te permettent de tout voir, sauf tes yeux. Dans le champs de vision, l'œil, l'organe qui permet la vision, n'est jamais présent.
Un couteau peut tout couper, sauf lui même.

De la même manière, la conscience fait l'expérience de toutes choses, mais à son tour, elle ne peut pas être connu comme un objet.
La conscience est toujours sujet mais jamais un objet. Elle ne peut jamais être connue comme un objet et être enfermée dans une définition.

La conscience est LA LIBERTE par excellence dans le Shivaisme de Cachemire, puisque elle peut prendre la forme de n'importe quel objet.
On peut aussi la considérer comme dans le Vedanta : Sat-Cit-Ananda, Etre-Connaissance-Beatitude!

Shanmuga

Retourner vers « Explications de termes. »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité