Le guru intérieur

Tantrisme ...
Un mot usité de partout, mis à toutes les sauces. Venez nous parler de vos expériences et idées sur cette voie.

Modérateur : Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
prajnaPat
Messages : 707
Enregistré le : 21 Oct 2008, 21:17

Le guru intérieur

Messagepar prajnaPat » 29 Jan 2010, 20:38

Bonjour à tous

J'ai trouvé à plusieurs reprises dans des textes cette notion de Guru Intérieur, mais j'avoue que je ne comprends pas trop ce que ça veut dire. C'est un autre mot pour l'intuition, le "bon sens" ?

Par exemple dans l'excellent site de Monsieur C ( :lol: ), on trouve cette planche bien mystérieuse (enfin pour moi :shock: )
http://tantra.fr/im/gallerie/pages/image003.html
Tout en haut, on trouve un "Guru Chakra" ...
Cela signifie-t-il qu'il faille "l'éveiller" comme un autre chakra ?

Ici un article qui donne quelques pistes :
http://www.lemondeduyoga.org/htm/lavie/ ... ARTICLE=56


Voilà, comment concevez-vous, expérimentez-vous cette notion de guru intérieur ?
l'Immensité
Avatar de l’utilisateur
Michel C
Messages : 217
Enregistré le : 24 Mar 2005, 18:35
Localisation : Nîmes
Contact :

Re: Le guru intérieur

Messagepar Michel C » 29 Jan 2010, 23:53

HA !!! Voilà une belle question !
Et de bonnes références aussi !!! :lol:

Je pense que le Guru intérieur existe vraiment, c'est en fait le Guru Cosmique.

Ce Guru cosmique réside effectivement dans Guru Chakra (Ajna System)
Ce personnage de légende sauve le monde,
en quelque sorte il est le seul à montrer le sens ultime de toute la création :
l'Amour de l'être,
le Grand Amour,
la Paix dans les coeurs
l'Amour..

Mais ce sens véritable ne s'apprend pas dans les livres, ni même auprès d'un maître particulier,
il doit se "rêvéler" dans la conscience du jiva, dans le coeur du yogi...

C'est comme une science magique qui fait devenir savant sans rien avoir appris, sans même lire un livre..

C'est la Grande Science... le jeu de Shiva/Shakti, les tattva subtils... la liberté divine...

Cette science fait comprendre que l'Être s'éprouve lui-même
dans chacun des actes de la Nature comme dans chacun de nos actes...

Une nuit, j'entendais le vent qui jouait dans les branches des arbres
C'était fort, puis c'était lent, puis ça reprenait, puis ça fusait, ça bruissait...

Depuis les combles d'une grande maison où j'avais mon lit
toutes les nuances de ce jeu me parvenaient intactes, présentes en moi....

Alors j'ai reconnu que quelqu'un jouait avec l'air, que son corps était fait de cet air, de cet espace aérien
il s'ébrouait, se jaugeait, se soupesait, s'éprouvait, se sentait vivre... Il était simplement conscient d'être Lui..

Tu vois, je crois que c'est ça le Guru intérieur, celui qui te dit qu'elle est le sens véritable de toutes choses...
celui qui te montre la conscience en toute chose, la présence de l'Être Cosmique et de sa Grande souvaireneté.

Un jour j'ai trouvé cette formule :
Ceux qui ne Le voient pas, sont des mendiants qui s'ignorent...
Ils ne trouveront jamais la Paix...

C'est comme le paradoxe de la mansuétude et la bonté de Dieu remises en cause lors des grandes carastrophes naturelles...
Le tremblement de Terre d'Haïti par exemple...

Mais les commentateurs et les sceptiques oublient toujours que la mort est un moment de la vie, un passage important, un instant crucial...
Qui peut savoir ce qui s'acomplit à ce moment là ? et en particulier chez toutes celles et ceux qui sont morts dans ce tremblement de terre ?

Qui sait ce qu'ils ont expériementés au moment du trépas ?
Beaucoup y voient un cauchemard, d'autres un moment de Grâce sans égal....

C'est ça aussi le Guru Intérieur, il te dit Dieu est Bon, Dieu est Amour
si tu sais te tourner vers lui, toujours lui offrir ta conscience, ton attention, ta vigilance
alors rien de mal ne pourra advenir, bien au crontraire...

Ce Sujet est aussi vaste que le Coeur de Shiva est profond...
Qu'on le resesnte par soi-même...

Allez Merci pour cette belle question !!!

Gare au Guru !!!!
Avatar de l’utilisateur
Michel C
Messages : 217
Enregistré le : 24 Mar 2005, 18:35
Localisation : Nîmes
Contact :

Re: Le guru intérieur

Messagepar Michel C » 29 Jan 2010, 23:55

Un bug
Avatar de l’utilisateur
Michel C
Messages : 217
Enregistré le : 24 Mar 2005, 18:35
Localisation : Nîmes
Contact :

Re: Le guru intérieur

Messagepar Michel C » 29 Jan 2010, 23:56

Merci
Avatar de l’utilisateur
yogalambda
Messages : 467
Enregistré le : 02 Jan 2010, 22:20
Localisation : LYON

Re: Le guru intérieur

Messagepar yogalambda » 30 Jan 2010, 04:37

aie!!!

Ça me parle tout ça.

Dieu, Dieu, et Dieu DIEU DIEU DIEU DIEU DIEU et l'homme qui s'épuise dans des tournoiements intellectuels sans fin cela est magnifique...

Je vous aime merci.
Ce soir j'ai picolé avec des vieux amis, on est sorti, j'avais l'apprehension, mais j'ai gardé mon esprit fixé en Dieu. Les mêmes histoires, les mêmes bagarres, mais avec Dieu toujours présent...
Merci mon Dieu, merci les fous!! merci tout ça !!!
Jugulé
Messages : 2340
Enregistré le : 10 Oct 2006, 09:54
Contact :

Re: Le guru intérieur

Messagepar Jugulé » 30 Jan 2010, 10:50

Puisque vous devenez parfaits, je vais bientôt pouvoir vous laissez. :D
Avatar de l’utilisateur
yogalambda
Messages : 467
Enregistré le : 02 Jan 2010, 22:20
Localisation : LYON

Re: Le guru intérieur

Messagepar yogalambda » 30 Jan 2010, 11:39

Bonjour,

Désolé du post délirant.
Je voulais juste exprimer que le monde ne change pas vraiment, par contre on évolue et on peut plus facilement changer.
On peut vraiment changer en mieux. Si on fait des efforts pour penser différemment, relativiser, etc. on peut arriver à changer ses réactions émotives. Je suis affirmatif car j'ai bien vu sur moi comment j'ai changé (en mieux :oops: aie les chevilles)

Donc voilà il n'y a rien de mystique. La personne a sauvé c'est nous même non? On prend quand même au fond de nous la décision finale, qui peut être celle de suivre un guru. Dans ce cas la on a décidé de suivre un guru extérieur, en écoutant notre intérieur qui disait ce "Maitre peut m'apporter de bonnes choses"...

Après le mot dieu ça ne veut plus rien dire. C'est tellement puissant comme mot qu'on peut tout y mettre dedans... Quand je n'arrive pas à exprimer précisément quelque chose je dis "dieu dieu!!" et il faut comprendre: "débrouillez vous avec ça! ça me dépasse"
Avatar de l’utilisateur
lorkan739
Messages : 3796
Enregistré le : 07 Nov 2008, 12:07
Localisation : Lambesc (04)

Re: Le guru intérieur

Messagepar lorkan739 » 30 Jan 2010, 12:24

Hier soir, je faisais une recherche sur nâda(le son intèrieur)suite au post de Jugulé car en écoutant le son que faisait mon corps j'ai été pris dans une belle plusation. J'ai pensé Que le "Soi" est tout ce que je peux percevoir(ou est)... Bref

Je me suis retrouvé sur une page internet parlant du Kriya Yoga. Et l'idée que L'Etre supprême réside dans l'Ajna m'a laissé songeur un bon moment...Je pensais qu'il s'agissait de l'Anahata, j'étais perdu!

Je saisie Ajna dans la barre Google ; je suis redirigé sur la réponse de Michel(le guru intèrieur) :).

Quand j'ai mis en pratique. Pendant un bref instant, ma vision a été légèrement distordu.

Cela fait 3 ans que je mise tout sur l'Anahata. Mes certitudes se sont effondrées. C'est bon :).


Maintenant, je pratique le Pranamaya. Ce qui m'avait déplu avec cette technique c'est que les textes disent de se boucher une narine avec le doigt.
Alors que qu'en le faisant mentalement j'obtenais de meilleurs résultats. Mais la page internet sur le Kriya Yoga semble confirmer mon intuition.


Une nuit, j'entendais le vent qui jouait dans les branches des arbres
C'était fort, puis c'était lent, puis ça reprenait, puis ça fusait, ça bruissait...

Depuis les combles d'une grande maison où j'avais mon lit
toutes les nuances de ce jeu me parvenaient intactes, présentes en moi....

Alors j'ai reconnu que quelqu'un jouait avec l'air, que son corps était fait de cet air, de cet espace aérien
il s'ébrouait, se jaugeait, se soupesait, s'éprouvait, se sentait vivre... Il était simplement conscient d'être Lui..


Tu remplaçes le vent par la pluie, on a vécu la même expèrience. Conscient d'être Lui :o

http://www.youtube.com/watch?v=fuBy3UUMVXo



Je tenais à m'excuser d'avoir ces derniers temps pollué le site avec une euphorie déplacée voir limite.

Denis m'a fait comprendre que quelque soit la réalisation ce n'est jamais une fin en soi. Que resté à sa place est souvent la meilleure des choses à faire quand on est en compagnie de rayonnements tel que lui, michel, Justin, Soufi, Gravier et d'autres... Que si nous sommes incarnés dans ce monde de douleurs et de larmes c'est pour faire en sorte d' y apporter le moins de souffrances possible et cela c'est le travail de tout une vie.
Om
Avatar de l’utilisateur
prajnaPat
Messages : 707
Enregistré le : 21 Oct 2008, 21:17

Re: Le guru intérieur

Messagepar prajnaPat » 30 Jan 2010, 17:12

lorkan739 a écrit :Il y a un systeme de 7 chakras dans l'Ajna Chakras :) ?
Bonjour Lorkan

En fait, je pense que c'est une description des étapes qui mènent du retrait des sens (dans la concentration/méditation, on ne sent plus les 5 sens associés aux 5 chakras du bas, donc on "est" dans ajna) à la plus haute expérience du Samadhi. Ca doit correspondre aux 7 types de vides :
viewtopic.php?t=319

Par exemple, le double point tout en haut correspond au visarga, soit l'univers constitué uniquement de 2 pôles, sujet et objet. Plus haut, ils sont unis, et on tombe sur le guru chakra qui doit être la même chose que paramashiva, ce qui est plausible puisque un des aspects de Shiva est celui du guru suprême (ou cosmique comme dit Michel) :
http://en.wikipedia.org/wiki/Dakshinamurthy

Mais le lien entre ce "niveau de conscience" très élevé et le guru intérieur qui éclaire l'expérience quotidienne, j'avoue que ça m'échappe un peu...



lorkan739 a écrit :Maintenant, je pratique le Pranamaya. Ce qui m'avait déplu avec cette technique c'est que les textes disent de se boucher une narine avec le doigt.
Alors que qu'en le faisant mentalement j'obtenais de meilleurs résultats. Mais la page internet sur le Kriya Yoga semble confirmer mon intuition.
Je pense que les deux techniques ont des objectifs différents.

La technique "sans les mains" ( :lol: ) est un kriya qui sert à éveiller ajna. En tout cas, c'est que j'ai lu dans l'ouvrage de Swami Satyananda, "Kundalini Tantra" où il détaille ce genre de pratiques.

Le pranayama avec une narine bouchée est plutôt une pratique de hatha yoga qui sert à éveiller la kundalini. Enfin, à condition d'y incorporer les 3 bandhas et de faire des rétentions avec des cycles très longs, du type 16/64/32 ou plus, ce qui réchauffe le corps et finit par éveiller la shakti endormie. Sinon, sans rétention, c'est plutôt une technique qui ralentit le rythme physiologique.

Swami Satyananada écrit que la méthode d'éveil par le pranayama est plus rapide et plus puissante que celle du kriya yoga mais que l'intensité et la fulgurance de l'expérience peut la rendre difficile à contrôler et que si le pratiquant n'est pas prêt physiquement et philosophiquement, cela peut être dangereux. D'où aussi le nom de hatha yoga, yoga de l'effort violent.



yogalambda a écrit :Désolé du post délirant.
Mais non, il était très bien ton message :)

yogalambda a écrit :Ce soir j'ai picolé avec des vieux amis, on est sorti, j'avais l'apprehension, mais j'ai gardé mon esprit fixé en Dieu.
Attention ! Tu vas finir tantrika !! :lol: :lol:




Michel C a écrit :Ce Guru cosmique réside effectivement dans Guru Chakra (Ajna System)
[...]
en quelque sorte il est le seul à montrer le sens ultime de toute la création :
l'Amour de l'être,
le Grand Amour,
J'ai du mal avec cette idée d'Amour divin... Pour moi, éprouver ce sentiment, c'est plutôt le signe qu'on aime la vie, qu'on est réconcilié avec notre destinée d'être mortel, qu'on arrive à supprimer tout ce qui est obscur en nous et à se maintenir dans la perception de la beauté du monde, la beauté de la souffrance, de l'absurde, etc. C'est le signe qu'on est en bonne santé aussi, plus prosaïquement.

Mais dire que Dieu est Amour comme les chrétiens, je trouve toujours ça un peu réducteur... :mefie:

D'ailleurs je ne me rappelle pas avoir vu le mot "amour" dans les textes indiens. On parle plutôt de félicité (Ananda)... ou alors de jouissance de l'union de Shiva et Shakti, du désir (Kama, comme dans kama Sutra) qui les maintient unis. J'ai lu le bouquin de Jean Varenne sur le tantrisme conseillé par Denis (merci, il est très clair), et il parle à un moment d'amour, mais c'est là encore plutôt de désir d'union sexuelle dont il s'agit :

Jean Varenne a écrit :L'Energie-Parole

L'un des textes les plus explicites à cet égard (et l'un des plus anciens) est la Sarasvati Rahasya Upanishad [...]Peu importe d'ailleurs la signification de chaque vers ; ce qui compte, ce sur quoi insiste l'Upanishad, c'est que chacune de ces strophes, parce qu'elle est un mantra, contient mystérieusement un élément mâle (ici appelé bîja : germe, goute de sperme) et un élément femelle (nommée shakti : puissance, énergie-parole).

En plus, l'Upanishad, et c'est là un trait original, ajoute un troisième élément qu'elle nomme kîlaka, d'un terme technique qui désigne la cheville de bois qui maintient l'essieu dans le moyeu d'une roue de char. Ce qui n'est pas sans rappeler la triade mythique dans laquelle le désir (kâma, l'amour) préside aux rapports des dieux et des déesses : c'est l'attirance des sexes qui, en effet, assure l'union des principes mâles et femelles et c'est donc bien l'amour qui maintient l'essieu (le linga, le phallus) dans le moyeu (le yoni, la vulve) selon l'image de l'Upanishad.

[...]Pour l'utilisation rituelle de ce mantra, il faut, explique l'Upanishad, ajouter à l'initial (donc avant la strophe elle-même) l'exclamation liturgique Om. Et pourquoi ? Eh bien, justement, parce que c'est dans les 3 éléments constitutifs de ladite syllabe (A + U + M) que résident le bîja(A), la shakti (U) et le kilaka (M). Il en sera de même pour les neuf autres mantra, tous précédés d'autres monosyllabes tels que HRIM, SHRIM, SAUH, AIM, KLIM, etc.

On remarquera cependant - et ce n'est évidemment pas un hasard - que les mantras syllabiques le plus souvent utilisés dans les exercices de méditation tantriques se terminent par un M (ainsi : OM, KLIM, SAM) ou par un H (ainsi : SAUH) [...]Or ni M ni H ne sont de véritables consonnes : le premier transcrit en effet une "résonance nasale" (anusvâra) prolongeant la voyelle (ou la diphtongue), le second un "souffle" léger et sourd (visarga) émis, lui aussi, en simple prolongement de la voyelle précédente.

Ceci apparait nettement dans l'écriture devanagari où l'anusvara se marque par un point placé au-dessus du signe vocalique, et le visarga par deux points situés à la suite du même signe. [...]Le symbolisme est donc évident : dans la triade constitutive du monosyllabe OM (bija, shakti, kilaka), l'union du mâle (A) et de la femelle (U) se résorbe dans ce point principiel (transcrit M) dont on a vu qu'il est une représentation ésotérique du désir (kama) ce qui rejoint éffectivement la doctrine védique selon laquelle "au commencement... le désir existait seul..."


Vu comme ça, Dieu est amour, Ok, les deux pôles que sont la conscience et l'énergie s'y résorbent, mais c'est amour au sens de désir de jouissance.






Michel C a écrit :Alors j'ai reconnu que quelqu'un jouait avec l'air, que son corps était fait de cet air, de cet espace aérien
il s'ébrouait, se jaugeait, se soupesait, s'éprouvait, se sentait vivre... Il était simplement conscient d'être Lui..

Tu vois, je crois que c'est ça le Guru intérieur, celui qui te dit qu'elle est le sens véritable de toutes choses...
celui qui te montre la conscience en toute chose, la présence de l'Être Cosmique et de sa Grande souvaireneté.
Ah... le guru intérieur ne me dit pas la même chose qu'à toi, on dirait, ou alors je n'arrive pas à l'écouter... Le vent qui souffle dans les arbres, je ne vois pas ça comme quelque chose de conscient, si ce n'est que ça apparait dans ma conscience...

Certes on peut porter des sentiments aux choses, comme trouver un dauphin heureux parce qu'il a l'air de sourire, ou trouver le vent joueur, jouissant de sa propre existence. Je vois très bien ce que tu veux dire... Les arbres aussi ont ce pouvoir de nous paraître silencieux, méditatifs, intemporels, bienveillants, ignorant le reste du monde, plongés dans leur extase.

Mais, je vois ça comme mes propres sentiments, pas comme une réalité de l'arbre lui-même.
Bon, à moins de croire qu'il n'y a pas d'arbre extérieur, qu'il n'y a que celui de ma conscience ; mais ça, je n'y arrive toujours pas...





Michel C a écrit :C'est ça aussi le Guru Intérieur, il te dit Dieu est Bon, Dieu est Amour
Ah... Dieu est même bon ! De plus en plus fort ! :lol:
Je dirais qu'il est infiniment généreux, prodigue et puissant, mais "bon", c'est curieux...

L'amour, la beauté, le bonheur, le bien, il me semble que ce n'est que dans ma tête tout ça... :mefie:
La preuve, c'est que tout le monde voit l'arbre, mais tout le monde ne ressent pas la même chose à son égard.

En tout cas, voir les chose ainsi, c'est plus agréable et plus beau, et d'ailleurs, je ne m'en prive pas.
Mais de là à en faire une réalité métaphysique...


Michel C a écrit :"Allez Merci pour cette belle question !!!
Merci pour cette belle réponse !
l'Immensité
Avatar de l’utilisateur
lorkan739
Messages : 3796
Enregistré le : 07 Nov 2008, 12:07
Localisation : Lambesc (04)

Re: Le guru intérieur

Messagepar lorkan739 » 31 Jan 2010, 00:57

En fait, je pense que c'est une description des étapes qui mènent du retrait des sens (dans la concentration/méditation, on ne sent plus les 5 sens associés aux 5 chakras du bas, donc on "est" dans ajna) à la plus haute expérience du Samadhi. Ca doit correspondre aux 7 types de vides :


Et à la "Fusion" de Ajna et sahasrâra grâce à leurs correspondances physiques...
Le guru rayonne comme dix mille soleils !
Quand on y pense ; L'un à deux pétales et l'autre en a une infinités.

Dieu est génial :)

Interressant les sept types de vides :lol:

Le pranayama avec une narine bouchée est plutôt une pratique de hatha yoga qui sert à éveiller la kundalini. Enfin, à condition d'y incorporer les 3 bandhas et de faire des rétentions avec des cycles très longs, du type 16/64/32 ou plus, ce qui réchauffe le corps et finit par éveiller la shakti endormie. Sinon, sans rétention, c'est plutôt une technique qui ralentit le rythme physiologique.

Swami Satyananada écrit que la méthode d'éveil par le pranayama est plus rapide et plus puissante que celle du kriya yoga mais que l'intensité et la fulgurance de l'expérience peut la rendre difficile à contrôler et que si le pratiquant n'est pas prêt physiquement et philosophiquement, cela peut être dangereux. D'où aussi le nom de hatha yoga, yoga de l'effort violent.


Merci PrajnaPat pour toutes ces précisions. C'est clair net et précis.

Mais le lien entre ce "niveau de conscience" très élevé et le guru intérieur qui éclaire l'expérience quotidienne, j'avoue que ça m'échappe un peu...


Mais cela n'échappe pas au Guru intèrieur :wink: . Merci également pour l'explication des 2 points. Le Visarga

shivadurga
Mais pour trouver ta félicité, ô devî, tu as besoin de l’Oeil de Shiva.
Viens, contemples-toi ! Ma prunelle est à toi !
Fichiers joints
ajna.gif
ajna.gif (14.91 Kio) Vu 3147 fois
Om
Avatar de l’utilisateur
lorkan739
Messages : 3796
Enregistré le : 07 Nov 2008, 12:07
Localisation : Lambesc (04)

Re: Le guru intérieur

Messagepar lorkan739 » 31 Jan 2010, 19:17

... Merci
Om
Avatar de l’utilisateur
prajnaPat
Messages : 707
Enregistré le : 21 Oct 2008, 21:17

Re: Le guru intérieur

Messagepar prajnaPat » 31 Jan 2010, 23:14

De rien Lorkan :)
l'Immensité
greenlight
Messages : 6
Enregistré le : 24 Jan 2010, 23:31

Re: Le guru intérieur

Messagepar greenlight » 01 Fév 2010, 00:35

C'est une grande et belle notion que celle du Maitre Interieure...
Presente dans toute les Traditions...
(Qu'évoque le fana et le baqa sinon une autonomie totale, les grand et petits mystere realiés,l'homme complet...)
Tout comme aussi la notion de la "femme interieur" qu'evoque A.Desjardins, et qui renvoi à la notion hermetique d'androgynie primordiale...(à lire "Les yeux d'Ezechiel sont ouverts" de Raymond Abellio...)
Tout se passe à l'interieur...
Avatar de l’utilisateur
yogalambda
Messages : 467
Enregistré le : 02 Jan 2010, 22:20
Localisation : LYON

Re: Le guru intérieur

Messagepar yogalambda » 01 Fév 2010, 17:51

A approfondir... J'ai pas tout saisi des termes et donc de la subtilité de la conversation.
Bon allez je vais sur mon tapis pour creuser tout ça!! :lol:

Prajnapat, on peut atteindre l'éveil avec une cirrhose?? :lol: ça va que c'est occasionnel parce que c'est vraiment mauvais l'alcool, (enfin pour moi)! Même si socialement c'est un partage
Avatar de l’utilisateur
lorkan739
Messages : 3796
Enregistré le : 07 Nov 2008, 12:07
Localisation : Lambesc (04)

Re: Le guru intérieur

Messagepar lorkan739 » 23 Aoû 2010, 23:03

Envie de partager cette belle visualisation :

39. Il lui faut tout d'abord donner au calice du lotus la forme incurvée de l'Ardha-Matra (cf. la représentation du Om, ci-dessus), puis aspirer l'air à travers la tige que constituent les nadis Sushumna, Ida et Pingala (1), et l'absorber dans le centre entre les sourcils.
Om

Retourner vers « Tantrisme »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité