VIPARITA-KARANÎ-MUDRA

Liste des postures et Pranayama du Hatha Yoga.

Modérateur : Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
Denis
Site Admin
Site Admin
Messages : 13407
Enregistré le : 23 Juil 2004, 19:19
Localisation : Grimaud
Contact :

VIPARITA-KARANÎ-MUDRA

Messagepar Denis » 02 Aoû 2004, 20:21

VIPARITA-KARANÎ-MUDRA
L’attitude inversée, ou le este inversé, ou l’acte inversé
Majeure


Description traditionnelle



Le soleil réside à la racine du nombril, la lune à la racine du palais. Le soleil dévore le nectar d’immortalité et ainsi l’homme est soumis au pouvoir de la mort. L’opération qui consiste à inverser le flux solaire vers le haut et le flux lunaire vers le bas s’appelle “geste de l’action inversée”, viparîtakarî, c’est une mudrâ très secrète dans tous les tantra.
On doit placer la tête sur le sol, lever les jambes en se soutenant avec les deux mains et rester stable dans cette situation inversée.
La pratique constante de cette mudrâ permet de vaincre la décrépitude et la mort. Elle donne le pouvoir de n’être pas affecté par la dissolution des univers. On devient un Siddha (G.S IL[\33-34-35-36).

*

“Toute l’ambroisie qui s’écoule de la lune à la divine beauté est, sans en rien excepter, dévorée par le soleil et c’est pour cela que le corps est sujet à la décrépitude.
Dans cette situation, il y a un expédient divin pour frustrer la bouche du soleil. Des dizaines de millions d’explications théoriques ne peuvent l’enseigner, il doit être appris des directives d’un maître.
Pour la personne dont le nombril est en haut et le palais en bas, le soleil se trouve situé au dessus et la lune au-dessous. Cette position, appelée posture inversée (viparîta karanî), est comprise grâce aux directions d’un guru.
Cet exercice accroît l’appétit chez celui qui le pratique régulièrement. On doit préparer une abondante nourriture pour ce Sâdhaka, car s’il ne dispose que d’une maigre alimentation, le feu de la faim le consumera en peu de temps. Placez la tête en bas et les pieds en l’air, pour un instant seulement le premier jour,
et chaque jour, augmenter ne serait-ce que très peu la durée. Au bout de six mois, les rides et les cheveux gris ont disparu. Celui qui pratique ceci pendant trois heures chaque jour est vainqueur de la mort (H.Y.P Ill’\77 à 82).


Description


1) S’allonger sur le dos, jambes jointes et bras le long du corps,
2) sur l’expiration, relever les jambes et le bassin et appuyer le bassin sur les mains. Les jambes sont tendues et jointes et les pieds se trouvent environ à la verticale de la tête,
3) maintenir la posture le temps souhaité puis relâcher sur l’expiration en reposant lentement le corps. Les vertèbres doivent toucher le sol l’une après l’autre en évitant les à coup.


Techniques complémentaires

- Pranayama L’attitude inversée doit permettre un travail en profondeur sur le souffle, permettant de l’amener d’un niveau superficiel et rapide (situé dans les poumons et les clavicules) à un niveau profond et très lent (situé uniquement dans le ventre). Les rétentions se font de préférence à poumons vides.


- Mudra: kechari et Shambavi

- concentration l’attention est fixée sur la visualisation de la zone de la gorge (on peut, si la sensation est très présente, intégrer la perception du centre du coeur à la concentration)


Effets


Viparîta est très relaxante et régénérante. Elle a une action forte sur le système nerveux central; elle amène lentement à de profondes modifications du métabolisme ralentissement de la respiration et du rythme cardiaque, diminution de l’activité cérébrale et des perceptions sensorielles. Sa pratique est la meilleure préparation à la concentration.

Sur le plan physique, elle améliore le fonctionnement de la glande thyroïdienne, l’irrigation de toute la zone de la tête habituellement peu irriguée et au contraire soulage les jambes de la pression sanguine habituelle.
Elle peut être gardée longuement (plusieurs dizaines de minutes) afin d’en accroître les effets.



Contre-indications et précautions


La technique soumet les reins à des pressions non négligeables au début, cependant pratiquée avec mesure, elle est sans contre-indication.
Quelquefois, de légères céphalées ou sensations de congestions se manifestent.
Ne pas la prendre après des techniques de puissance (forte stimulation d’énergies grossières en relation avec le ventre principalement)

Retourner vers « Postures et Pranayama »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité