108 Upanishads

Exprimez vous sur un des thèmes présentés en faisant une réponse.
Proposez des thèmes en cliquant sur nouveau.

Modérateur : Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
valérie3
Messages : 85
Enregistré le : 02 Juin 2014, 04:48

108 Upanishads

Messagepar valérie3 » 24 Nov 2017, 06:04

Tous les matins je lis une Upanishads. Je suis parfois étourdie par la répétition , la ritournelle qui s'inscris en moi. Parfois frappée par la force des images. Je voudrais vous faire partager certaines:
" le soleil est Prana et la lune est Rayi, en vérité. Rayi est tout ceci qui existe, ce qui possède forme comme ce qui est sans forme. Aussi la forme en soi est-elle Rayi
"Or le soleil, lorsqu'il se lève, pénètre dans l'horizon oriental et ses rayons absorbent les souffles de l'orient. De même, il pénètre successivement dans l'horizon méridional puis occidental puis septentrional, il atteint le nadir puis le zénith, dépassant les points intermédiaires du zodiaque et, en ce faisant, il illumine tous les horizons, en conséquence, ses rayons absorbent la totalité des souffles de vie"
Prashna Upanishad- Upanishad du questionnement
Avatar de l’utilisateur
lorkan739
Messages : 3796
Enregistré le : 07 Nov 2008, 12:07
Localisation : Lambesc (04)

Re: 108 Upanishads

Messagepar lorkan739 » 24 Nov 2017, 10:13

Es tu certaine que la traduction est bonne ? Ne connaissant pas le sanscrit ça va être difficile d'émettre un avis sans avoir "bien compris" les 107 autres Upanishads. 107 Upanishad et des poussières pour être précis. Quelle stance au fait ?

:lol: :lol: :lol:
Om
Avatar de l’utilisateur
valérie3
Messages : 85
Enregistré le : 02 Juin 2014, 04:48

Re: 108 Upanishads

Messagepar valérie3 » 24 Nov 2017, 18:10

C'est la traduction de Martine Buttex p292...Je trouvais étonnant ce rapport du soleil avec le souffle après la concentration sur le rayon de soleil de samedi; une réalité qui se superpose sur une autre réalité. Je ne saurais pas le commenter , je reçois juste cette image.
Avatar de l’utilisateur
Denis
Site Admin
Site Admin
Messages : 13407
Enregistré le : 23 Juil 2004, 19:19
Localisation : Grimaud
Contact :

Re: 108 Upanishads

Messagepar Denis » 24 Nov 2017, 23:08

C'est une bonne idée de lire les upanishads
Cependant je crois qu'il est bon de s'arrêter longtemps, parfois plusieurs mois sur une phrase qui nous touche pour la laisser doucement infuser en nous
On doit toujours se méfier de notre mental qui aime se gaver et vivre des émotions qui sont souvent très peu constructives
Dieu nous donne ce dont il veut qu'on se serve, pour aller vers lui.
Stages Yoga 2018
Retraite Yoga 2018
Avatar de l’utilisateur
hridaya
Messages : 1971
Enregistré le : 16 Avr 2012, 10:30
Localisation :

Re: 108 Upanishads

Messagepar hridaya » 25 Nov 2017, 13:44

Denis a écrit :C'est une bonne idée de lire les upanishads
Cependant je crois qu'il est bon de s'arrêter longtemps, parfois plusieurs mois sur une phrase qui nous touche pour la laisser doucement infuser en nous
On doit toujours se méfier de notre mental qui aime se gaver et vivre des émotions qui sont souvent très peu constructives


oui ,c'est une bonne idée,néanmoins tout les textes ne se prêtent pas a la méthode ou je lis une phrase .un texte comme la bhagavad gita s'y prete beaucoup mieux ou d'autre upanishad...
celui sur laquel est tombé Valerie3 est un texte a étudié pendant des années voire une vie,il est relié a l'artha-veda souvent relié a des pratiques magique relié aux énergies et aux souffles,il est egalemment relié a des pratiques antiques relié aux siva-svarodaya et a la connaissance du svara-yoga par exemple.il est le temoin d'une sensibilité aux énergie hors du commun pour notre epoque.
" le soleil est Prana et la lune est Rayi, en vérité. Rayi est tout ceci qui existe, ce qui possède forme comme ce qui est sans forme. Aussi la forme en soi est-elle Rayi
"Or le soleil, lorsqu'il se lève, pénètre dans l'horizon oriental et ses rayons absorbent les souffles de l'orient. De même, il pénètre successivement dans l'horizon méridional puis occidental puis septentrional, il atteint le nadir puis le zénith, dépassant les points intermédiaires du zodiaque et, en ce faisant, il illumine tous les horizons, en conséquence, ses rayons absorbent la totalité des souffles de vie"


il est évident que ce texte dit beaucoup de chose. Prana est la manifestation,du souffle( svara) sur le plan subtil ou il se présente sous deux aspects,Sambhu et Rayi. Sambhu correspond a l’énergie et aux différend mode d'existence du Prana et Rayi correspond a la matière sur le plan grossier et a ses differend modes d'existences. Sambhu et Rayi s’interpénètrent mutuellement.ils coexistent dans un même espaces sans pour autant être perçu et contacté par les perception ordinaire . difficile de saisir un texte pareil vu l'ampleur de ce qu'il raconte;
On ne perçoit la lune que s'il est éclairé par la lumière du soleil,de même on ne perçoit le monde qui s'il est éclairé par un principe supérieur. ce texte est un immense texte :wink:
chevauche la monture du silence, afin de rejoindre le Guru Kabir
Avatar de l’utilisateur
valérie3
Messages : 85
Enregistré le : 02 Juin 2014, 04:48

Re: 108 Upanishads

Messagepar valérie3 » 25 Nov 2017, 15:10

Oh merci Hridaya pour cet « éclairage » ! En positionnant les mots, tu réponds à ce que je n'arrivais pas à me formuler .
Je suis d'accord avec toi Denis, il faut savoir lire avec mesure...Etre capable de prélever , de laisser en jachère certains mots, de goûter la vibration et l'énergie de ces mots, il y a un écho qui se propage à l'intérieur , une transmission qui se révèle au coeur (je voulais dire cours mais je laisse l'erreur de frappe) du temps, une énergie est présente dans les mots et on doit maturer pour la saisir et on obtenir une compréhension qui ne cesse d'évoluer...Ces textes sacrés sont comme un mantra une semence qui va croître.
Il serait intéressant de savoir comment chacun lit, l'interaction dans l'intimité que chacun a avec les mots .
Pour ma part, je lis très peu , quelques lignes suffisent à me nourrir, je lis les textes en me concentrant chaque matin , c'est une sorte de sadhana, un recueillement , un espace de silence où j'accueille le texte. Certains résonnent, je sais que je dois m'en imprégner, ils deviennent une concordance de réponse.
Avatar de l’utilisateur
Yo-ho
Messages : 305
Enregistré le : 14 Juil 2017, 09:49

Re: 108 Upanishads

Messagepar Yo-ho » 28 Nov 2017, 18:33

valérie3 a écrit :Il serait intéressant de savoir comment chacun lit, l'interaction dans l'intimité que chacun a avec les mots .
Pour ma part, je lis très peu , quelques lignes suffisent à me nourrir, je lis les textes en me concentrant chaque matin , c'est une sorte de sadhana, un recueillement , un espace de silence où j'accueille le texte. Certains résonnent, je sais que je dois m'en imprégner, ils deviennent une concordance de réponse.


Je fais presque pareil, en ce moment je suis avec L'Aitareya Upanishad (Publiée et traduite par Lilian Silburn) et lisant ton extrait je me suis arrêtée sur les rayons du soleil.
Dans l'Aitareya, dans le tout premier Khanda qui raconte comment le Soi engendre les mondes, il est écrit que les rayons lumineux sont les espaces intermédiaires.
Il est écrit aussi dans cette Upanishad que les Dieux aiment ce qui est ésotérique. Et sais-tu pourquoi ? C'est parce qu'ainsi les différents espaces (mondes) peuvent communiquer entre eux.
Dans les très anciennes Upanishad il n'y a pas de notions de dualité, mais de mondes qui forment chacun un tout lié au Soi, L'homme Cosmique et l'Homme Individuel sont deux "Tout" qui communiquent par l'intermédiaire des protecteurs, des divinités. Et le tantrisme va hériter de cet ésotérisme.

Je recopie pour vous le premier Khanda de cette Upanishad (j'ai cherché en ligne mais il n'y avait que celle de Martine Buttex, que j'ai trouvé jolie mais confuse comparée à celle-ci) :

1-Le Soi seul était ceci à l'origine. Rien d'autre que lui ne clignait. Il considéra : « Je veux engendrer les mondes »
2- Il engendra ces mondes : le flot, les rayons lumineux, le domaine de la mort, les eaux.
Le flot est là-bas, au delà du ciel et le ciel en est l'assise ;
les rayons lumineux sont l'espace intermédiaire ;
le domaine de la mort, c'est la terre.
3- Il considéra : « Voici donc les mondes, je veux engendrer les protecteurs de ces mondes. »
Tirant des eaux l'Homme (cosmique), il lui donna sa forme.
4- Il le couva ; l'ayant couvé, sa bouche sortit en se brisant comme un œuf ; de sa bouche surgit la parole et, de la parole, le feu.
Ses narines sortirent en se brisant ; des narines surgit le souffle et, du souffle, le vent.
Ses yeux sortirent en se brisant ; des yeux surgit la vision et, de la vision, le soleil.
Ses oreilles sortirent en se brisant ; des oreilles surgit l’ouïe, et de l’ouïe, les régions.
Sa peau sortit en se brisant ; de sa peau surgit les poils, et des poils, les plantes et les arbres.
Son cœur sortit en se brisant ; du cœur surgit l'esprit et, de l'esprit la lune.
Son nombril sortit en se brisant ; du nombril surgit le souffle inhalé et , du souffle inhalé, la mort.
Son pénis sortit en se brisant ; du pénis surgit le sperme et, du sperme, les eaux.

(La parole est bien le feu, mais comme tu le dis, quelque fois il est bon de garder son feu intérieur)

Si cela vous interesse, je peux copier le Khanda suivant...La création de l'homme individuel.
Avatar de l’utilisateur
hridaya
Messages : 1971
Enregistré le : 16 Avr 2012, 10:30
Localisation :

Re: 108 Upanishads

Messagepar hridaya » 28 Nov 2017, 18:39

heureux de te lire yo-ho :wink:
chevauche la monture du silence, afin de rejoindre le Guru Kabir
Avatar de l’utilisateur
Yo-ho
Messages : 305
Enregistré le : 14 Juil 2017, 09:49

Re: 108 Upanishads

Messagepar Yo-ho » 28 Nov 2017, 18:47

Merci, Hridaya !
Avatar de l’utilisateur
philippe12
Messages : 1304
Enregistré le : 15 Fév 2009, 22:08
Localisation : isére france

Re: 108 Upanishads

Messagepar philippe12 » 28 Nov 2017, 19:30

Bonjour a toutes et a tous

merci Yo-ho pour ta retranscitiption
je cherche dans mes liens si je ne l'ai pas et vous les fais suivre, si pas de nouvelles avant la semaine prochaine, tu peux continuer a retranscrire
l'avantage c'est que tu va les memoriser :D

je te dedie ma pratique de ce jour et ce magnifique temps pluvieux et galcial ..l'hiver arrive
hiver.jpg
hiver.jpg (4.92 Kio) Vu 1648 fois


OM NAMAH SHIVAYAH

C’est un plaisir de vous lire

Je vous souhaite
Une VIE remplie
D’AMOUR et
De LUMIERE
"Abhyâsa Vairâgyâbhyâm Tan-nirodhah"
Avatar de l’utilisateur
Yo-ho
Messages : 305
Enregistré le : 14 Juil 2017, 09:49

Re: 108 Upanishads

Messagepar Yo-ho » 29 Nov 2017, 22:23

Merci, Philippe.
En attendant je vais essayer de dessiner un Shri Yantra dans mon coeur...Je n'aurai peut-être pas assez d'une vie pour y arriver.
Avatar de l’utilisateur
valérie3
Messages : 85
Enregistré le : 02 Juin 2014, 04:48

Re: 108 Upanishads

Messagepar valérie3 » 30 Nov 2017, 05:37

Bonjour Yoho, je suis heureuse de te lire.
"Je fais presque pareil, en ce moment je suis avec L'Aitareya Upanishad" :coeur:
"il est écrit que les rayons lumineux sont les espaces intermédiaires.
Il est écrit aussi dans cette Upanishad que les Dieux aiment ce qui est ésotérique. Et sais-tu pourquoi ? C'est parce qu'ainsi les différents espaces (mondes) peuvent communiquer entre eux. "

Merveilleux! Merci!
Merci pour cet extrait , je voulais le mettre. C'est vrai que ta traduction est plus fluide ( Philippe si tu la retrouves , ce serait du bonheur!)

Ne trouves-tu pas qu'il y a une puissance dans cette Upanishad? Elle fait partie de celles qui m'enivrent , les images- messages y sont fortes.
Plein d'interrogations...Notre nature originelle d' œuf...Plus j'avance dans ma pratique, moins j'ai de forme, je redeviens œuf...
Le flot, le flot est au- dessus, les eaux en dessous...
Dans le livre de Martine Buttex, elle ajoute une note sur les eaux, il y a Ambhas ( le flot de l'océan, céleste au dessus des cieux et Apas, l'eau primordiale utilisée comme base pour le monde terrestre. Nous sortons des eaux ... Lesquelles. Le flot ou les eaux...étrange sensation j' ai parfois l'impression que nous sommes vraiment entre deux eaux...j'avais eu une image merveilleuse en méditation, les flots d'en haut se déversaient en cascade dans les eaux d'en bas , le point de rencontre se faisait dans mon cœur..."
les associations font tourner la tête... des Yeux , le soleil
des poils, les arbres
du cœur la lune
du pénis les eaux .
A la lecture de ces mots une part en nous redevient cosmique.
Merci encore Yoho!
Avatar de l’utilisateur
Denis
Site Admin
Site Admin
Messages : 13407
Enregistré le : 23 Juil 2004, 19:19
Localisation : Grimaud
Contact :

Re: 108 Upanishads

Messagepar Denis » 30 Nov 2017, 08:36

Je crois que tout cela est codifié...
Alors pour nous qui n'avons pas les clés des symboles nous restons à la porte et la seule chose que nous pouvons exprimer c'est une émotion...
Un peu comme si on regardait un tableau noir empli d'équations écrites à la craie et que la seule chose qu'on puisse faire c'est dire "c'est bô", sans comprendre un seul mot de ce qui est écrit...
Encore une fois, nous devons mettre de coté les émotions et surtout s'en méfier... :wink:

Alors essayons d'avoir une petite partie des clés...

1-Le Soi seul était ceci à l'origine. Rien d'autre que lui ne clignait. Il considéra : « Je veux engendrer les mondes »
Il y a donc désir du soi, celui de voir sa puissance...

2- Il engendra ces mondes : le flot, les rayons lumineux, le domaine de la mort, les eaux.
Le flot est là-bas, au delà du ciel et le ciel en est l'assise ;
les rayons lumineux sont l'espace intermédiaire ;
le domaine de la mort, c'est la terre.
La première chose que fait le Soi, est de créer la manifestation, voila Prakrti qui apparait et qui potentiellement peut manifester les mondes...
"Le flot est là-bas" : Cela donne une idée que la chose n'est pas là !
Pas là, donc le flot est transcendance, il est spanda, vibration cosmique, Nada qui engendre tout, le verbe qui apporte son et espace, les contenants
"les rayons lumineux sont l'espace intermédiaire" : De ce spanda apparaît les rayons lumineux (qui viennent de la lumière originelle du Soi), ils sont Vimarsa, la prise de Conscience...
"le domaine de la mort, c'est la terre" : en fin de création, voila le domaine de la mort, la terre, la planète terre...

3- Il considéra : « Voici donc les mondes, je veux engendrer les protecteurs de ces mondes. »
Tirant des eaux l'Homme (cosmique), il lui donna sa forme.
Deuxième acte !
Le monde est créé, le domaine de la mort est là, terrestre, donc sans vie !
Voila que le Soi va engendrer les protecteurs de ces mondes, donc les âmes...
Après avoir créé Prakrti, voici le moment de créer Purusha et le corps...

4- Il le couva ; l'ayant couvé, sa bouche sortit en se brisant comme un œuf ; de sa bouche surgit la parole et, de la parole, le feu.
Ses narines sortirent en se brisant ; des narines surgit le souffle et, du souffle, le vent.
Ses yeux sortirent en se brisant ; des yeux surgit la vision et, de la vision, le soleil.
Ses oreilles sortirent en se brisant ; des oreilles surgit l’ouïe, et de l’ouïe, les régions.
Sa peau sortit en se brisant ; de sa peau surgit les poils, et des poils, les plantes et les arbres.
Son cœur sortit en se brisant ; du cœur surgit l'esprit et, de l'esprit la lune.
Son nombril sortit en se brisant ; du nombril surgit le souffle inhalé et , du souffle inhalé, la mort.
Son pénis sortit en se brisant ; du pénis surgit le sperme et, du sperme, les eaux.

Il lui donna sa forme et le couva...
Voila Atman qui a la forme du Soi, qui est donc le Soi puisque le Soi est Nirguna, éternel comme le Soi.
Puis il le couve, donc il y a gestation et donc déploiement autour de ce Purusha de l'âme et du corps (énergies)
La création de l'âme se fait elle aussi avec les énergies, les mêmes que nous retrouvons dans la manifestation.
Le vent est dans les narines, le soleil dans les yeux, les espaces dans l’ouïe...

N'oublions pas que les textes Indiens sont écrit dans un mode intentionnel, comme des manuels pour changer une roue de notre voiture.
Alors l'indication que "les espaces" sont dans l’ouïe est très subtile !
Elle nous donne l'indication que nous pouvons rencontrer l'espace dans l'ouïe, c'est à dire la gorge, puisque le siège de l'ouïe est la gorge (Vishuddha)
Nous pouvons aussi y rencontrer "les espaces"...
Alors bonne pratique !
Car le but est bien de rencontrer les espaces, les mondes et leurs habitants et cela est concret, en rien une émotion...


Pratique ou émotions ?
Fichiers joints
kudalini.jpg
Pratique !
kudalini.jpg (45.01 Kio) Vu 1585 fois
equation_main-pt.jpg
ou émotions ?
equation_main-pt.jpg (44.78 Kio) Vu 1585 fois
Dieu nous donne ce dont il veut qu'on se serve, pour aller vers lui.
Stages Yoga 2018
Retraite Yoga 2018
Avatar de l’utilisateur
hridaya
Messages : 1971
Enregistré le : 16 Avr 2012, 10:30
Localisation :

Re: 108 Upanishads

Messagepar hridaya » 30 Nov 2017, 20:16

Magnifique Denis, merci pour ça :D

Reste le passage sur "les protecteur de ces mondes" qui m'inspire d'autre choses..... Où il y a de multiples étages de compréhensions différentes, il y a plusieurs manuels à l’intérieur du manuel:technique, énergétique metaphysique, philosophique, tout cela nous emmène à la mystique ,voie d’accès a la connaissance du corps du divin ,relation directe, fusion.
intéressant de constater que le monde de la terre est le domaine de la mort, le plus bas, le plus éloigné de la pure énergie non conditionnée, le plus grossier. Drôle Egalement pour les êtres humains qui attachent autant d'importance à la matière et qui désirent tant la maîtriser. Nous sommes tellement fiers de nous intéresser à ce qui est le plus grossier dans les étapes de la création..
Merci encore à toi, c'est bon d'entendre des gens qui savent lire les textes.
chevauche la monture du silence, afin de rejoindre le Guru Kabir
Avatar de l’utilisateur
Yo-ho
Messages : 305
Enregistré le : 14 Juil 2017, 09:49

Re: 108 Upanishads

Messagepar Yo-ho » 30 Nov 2017, 21:27

hridaya a écrit :

reste le passage sur "les protecteur de ces mondes" qui m'inspire d'autre choses.....ou il y a de multiple étage de compréhension différents,il y a plusieurs manuel a l’intérieur du manuel:technique,énergétique metaphysique,philosophique,tout cela nous emmene a la mystique ,voie d'accés a la connaissance du corps du divin ,relation directe.fusion .


En fait du géant cosmique couvé par l'âtman sort, en se brisant comme un oeuf, une bouche ; de cette bouche la parole, de la parole le feu...Puis selon un parcours inverse, le feu redevient parole et pénètre dans la bouche de l'homme individuel.
Le protecteur, la divinité, là c'est le feu...et il n'y a pas de dualité entre le géant cosmique (Khanda 1) et l'homme individuel (Khanda 2, que je n'ai pas encore retranscrit), mais une propagation de l'un à l'autre. Fusion, oui !
Mais ici, je préfère le mot "Unité".

Ce n'est pas moi qui le lit ainsi, mais Lilian S'ilburn, qui l'explique de la façon suivante :

Bouche Parole----------------------Feu-------------------------------Parole Bouche
Narine Souffle --------------------Vent------------------------------Souffle Narine
Yeux Vision------------------------Soleil------------------------------Vision Yeux
Oeille Ouie-------------------------Régions---------------------------Ouie Oreille
Peau Poils--------------------------Plante-----------------------------Poils peau
Coeur Esprit-----------------------Lune------------------------------Esprit Coeur
Nombril Souffle inhalé------------Mort------------------------------Souffle inhalé Nombril
Pénis Sperme----------------------Eaux------------------------------Sperme Pénis

Purusa Cosmique-----------------Divinités---------------------------Purusa Individuel

Sur ce plan là, la mort est associée au souffle inhalé (Apana), et on la situe dans le nombril, le lieu qui absorbe la nourriture.
Par ailleurs, j'ai essayé de nommer les divinités, car elles sont aussi des codes, mais je n'ai pas trouvé celle qui correspond aux Régions ?

Et à part cela, je suis heureuse que ce texte t'ait fait vibrer Valérie ! je suis également heureuse de l'explication de Denis.
Avatar de l’utilisateur
Denis
Site Admin
Site Admin
Messages : 13407
Enregistré le : 23 Juil 2004, 19:19
Localisation : Grimaud
Contact :

Re: 108 Upanishads

Messagepar Denis » 30 Nov 2017, 23:04

Merci à vous tous pur cet échange !!!

Hridya a écrit :Où il y a de multiples étages de compréhensions différentes, il y a plusieurs manuels à l’intérieur du manuel:technique, énergétique metaphysique, philosophique, tout cela nous emmène à la mystique ,voie d’accès a la connaissance du corps du divin ,relation directe, fusion.
Oui, absolument !!
J n'ai pas la prétention d'avoir tout compris et je sais qu'il existe plein de niveaux, c'est du coup fantastique d'étudier un texte !

Yo-ho a écrit :mais une propagation de l'un à l'autre. Fusion, oui !
Mais ici, je préfère le mot "Unité".
Oui, c'est aussi ce que je pense... Car le Purusha individuel me semble ne pas exister, il est ego, part du Purusha cosmique...
Dieu nous donne ce dont il veut qu'on se serve, pour aller vers lui.
Stages Yoga 2018
Retraite Yoga 2018
Avatar de l’utilisateur
Yo-ho
Messages : 305
Enregistré le : 14 Juil 2017, 09:49

Re: 108 Upanishads

Messagepar Yo-ho » 01 Déc 2017, 07:10

En effet il n'y a pas de notion d'égo dans cette upanishad.
Le purusa individuel est ce qui possède une âme individuelle (Jiva). Cette upanishad comme toutes les anciennes upanishad cherche à établir l'unité entre le cosmos et le cosmos miniature qu'est l'humain,
c'est par cette unité que se fait l'identification au Soi. Je suis cela, cela est moi - Ham Sa, So Ham - C'est "ce que dit le soi" en voyant sa création, et "c'est ce que dit" l'humain avec son souffle.
Les protecteurs surgis du cosmos établissent leur résidence dans le cosmos miniature : l'humain - Ainsi l'on dit dans le Yoga, que les divinités sont nos organes de perception et de connaissance.

Par ailleurs ce que je trouve beau dans cette Upanishad, c'est que tout part du désir, le désir du Soi de créer les mondes et ses protecteurs. Il y aurait donc un désir originel, pur et impersonnel.
Et je me suis demandé, est-ce un désir de cette nature qui nous pousse à faire du Yoga, comme pour faire le chemin inverse, un désir en nous qui suivant un souffle, part de la terre pour s'élever au ciel et au delà du ciel ?
(Et les asanas seraient à l'image de la création du Soi, c'est en tout cas avec cette intention que j'essaie de garder une posture )
Avatar de l’utilisateur
Denis
Site Admin
Site Admin
Messages : 13407
Enregistré le : 23 Juil 2004, 19:19
Localisation : Grimaud
Contact :

Re: 108 Upanishads

Messagepar Denis » 01 Déc 2017, 14:15

Oui c’est très beau ce que tu dis Yo-ho !
Voila ‘l’inspiration divine’, nous sommes inspiré, aspiré vers le haut, vers la lumière
On repart à la source et on quitte le lieu de mort...
Dieu nous donne ce dont il veut qu'on se serve, pour aller vers lui.
Stages Yoga 2018
Retraite Yoga 2018
Avatar de l’utilisateur
hridaya
Messages : 1971
Enregistré le : 16 Avr 2012, 10:30
Localisation :

Re: 108 Upanishads

Messagepar hridaya » 01 Déc 2017, 15:21

Oui, c'est aussi ce que je pense... Car le Purusha individuel me semble ne pas exister, il est ego, part du Purusha cosmique...
D


merci Denis, je comprend ton point de vu,j'ai néanmoins l'impression aussi,que l'on passe d'espace plein a espace vide,le souffle cosmique qui crée des espace qu'il rempli de sa propre substance,du fait de ce mouvement un vide apparaît ailleurs.

nous somme ici ,dans le purusha individuel,plein,le vide ait autour de nous,lorsque nous sortirons "du monde de la mort" nous réintégrerons notre identité au purusha cosmique,laissant un vide derrière nous,et nous serons plein a intérieurs du purusha cosmique.le souffle cosmique est une danse des énergie a cette échelle la. la même qui se joue a l’intérieur de nous.ce qui était vide devient plein et ce qui était plein devient vide.la danse de shiva sakti .
chevauche la monture du silence, afin de rejoindre le Guru Kabir
Avatar de l’utilisateur
Yo-ho
Messages : 305
Enregistré le : 14 Juil 2017, 09:49

Re: 108 Upanishads

Messagepar Yo-ho » 03 Déc 2017, 08:49

L'idée d'unité, vient de ce que les forces cosmisques font partie de l'homme.
L'élément terre que le Soi crée au commencement, c'est le même élément terre que celui du Muladhara Cakra, domaine de Yama, le dieu de la mort.

valérie3 a écrit :Plein d'interrogations...Notre nature originelle d' œuf...Plus j'avance dans ma pratique, moins j'ai de forme, je redeviens œuf...
Le flot, le flot est au- dessus, les eaux en dessous...[...]
l'eau primordiale utilisée comme base pour le monde terrestre. Nous sortons des eaux ...

Et nous sortons aussi d'un oeuf.
L'élément eau dans notre corps d'énergie, c'est le cakra du pubis, de la sexualité.
De la même façon que le Soi sort le Purusha des eaux et, le couve - Sur le plan humain et physique le sperme humain va féconder un oeuf humain, pour donner une naissance humaine.
C'est ainsi que je comprends le texte lorsqu'il dit à propos du Purusha cosmique : du nombril surgit le souffle inhalé, et du souffle inhalé la mort.
Ici la mort n'est pas évoquée en tant que qualité de l'élément terre, mais elle contient plutôt l'idée de naissance et de samsara.
Ainsi sur le plan humain et physique, l'ombilic qui nourrit, à l’intérieur de la matrice, est coupé à la naissance, et le petit humain va pleurer pour inhaler de l'air.
Voilà, intellectuellement, en l'écrivant, je remonte de cakra en cakra (Base, Pubis, ventre...)
valérie3 a écrit :A la lecture de ces mots une part en nous redevient cosmique

Oui, une part de nous est cosmique, et veut retourner à son origine, le Soi. C'est l'histoire des 3 mondes, des 3 résidences, des trois états....
Et, je te remercie de ton retour, je l'ai reçu comme une belle énergie.
Avatar de l’utilisateur
Yo-ho
Messages : 305
Enregistré le : 14 Juil 2017, 09:49

Re: 108 Upanishads

Messagepar Yo-ho » 03 Déc 2017, 10:23

hridaya a écrit :nous somme ici ,dans le purusha individuel,plein,le vide ait autour de nous,lorsque nous sortirons "du monde de la mort" nous réintégrerons notre identité au purusha cosmique,laissant un vide derrière nous,et nous serons plein a intérieurs du purusha cosmique.le souffle cosmique est une danse des énergie a cette échelle la. la même qui se joue a l’intérieur de nous.ce qui était vide devient plein et ce qui était plein devient vide.la danse de shiva sakti .

Ramené à la pratique, je dirais : J'inspire (plein) de la fissure crânienne jusque dans la base, et je remonte en expirant (vide) de cakra en cakra jusqu'à la fissure cranienne et au-delà.
Au début on inspire et expire de l'air, mais le trajet tactile que l'on sent monter et descendre, c'est une propagation de la structure énergétique à la structure physique, et c'est à ce moment là que l'on peut ressentir les cakras, en faisant tourner les roues d'énergie, on peut les ressentir avec un ou plusieurs sens, voire tous les sens.
Et, celui qui connait l'éveil "Il est dans le cosmos", le son, la vibration, la lumière transportent sa conscience au-delà d'Ajna, en d'autres terme il nait une deuxième fois, mais cette fois là, avec la conscience de sa naissance, de sa cause immanente, de son origine, il est tout.
(Le tout est-il vide, ou est-il plein ? :wink: )
Avatar de l’utilisateur
hridaya
Messages : 1971
Enregistré le : 16 Avr 2012, 10:30
Localisation :

Re: 108 Upanishads

Messagepar hridaya » 03 Déc 2017, 11:46

Et, celui qui connait l'éveil "Il est dans le cosmos", le son, la vibration, la lumière transportent sa conscience est au-delà d'Ajna, en d'autres terme il nait une deuxième fois, mais cette fois là, avec la conscience de sa naissance, de sa cause immanente, de son origine, il est tout.
(Le tout est-il vide, ou est-il plein ? :wink: )



le tout est éveillé a lui même,le tout est tout. et assume toute ces contradictions apparente.unité absolu, ni plein ni vide,ni non plein ni non vide et tout cela a la fois et l'inverse également.SHIVA sans second.
chevauche la monture du silence, afin de rejoindre le Guru Kabir
Avatar de l’utilisateur
Yo-ho
Messages : 305
Enregistré le : 14 Juil 2017, 09:49

Re: 108 Upanishads

Messagepar Yo-ho » 03 Déc 2017, 12:50

hridaya a écrit :
Et, celui qui connait l'éveil "Il est dans le cosmos", le son, la vibration, la lumière transportent sa conscience au-delà d'Ajna, en d'autres terme il nait une deuxième fois, mais cette fois là, avec la conscience de sa naissance, de sa cause immanente, de son origine, il est tout.
(Le tout est-il vide, ou est-il plein ? :wink: )



le tout est éveillé a lui même,le tout est tout. et assume toute ces contradictions apparente.unité absolu, ni plein ni vide,ni non plein ni non vide et tout cela a la fois et l'inverse également.SHIVA sans second.


Exactement ! c'est au-delà des apparences. Merci !
"Ni plein, ni vide, une conscience claire"

Retourner vers « Expression sur un thème »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité