L'hygiénisme dans l'alimentation

Exprimez vous sur un des thèmes présentés en faisant une réponse.
Proposez des thèmes en cliquant sur nouveau.

Modérateur : Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
yogalambda
Messages : 467
Enregistré le : 02 Jan 2010, 22:20
Localisation : LYON

L'hygiénisme dans l'alimentation

Messagepar yogalambda » 23 Aoû 2012, 12:23

Bonjour à tous,

Ca fait longtemps que j'avais pas posé sur ce forum suite à une perte de gout pour la pratique et tout ce qui a attrait à la spiritualité.
Je voulais partager avec vous de récentes découvertes qui me semblent fondamentales et qui pourraient aider des personnes motivées qui n'arrivent toutefois pas à aller plus loin dans un idéal de vie.
Pour ma part c'est vraiment en train de me motiver à reprendre le chemin du yoga avec enfin des bases saines.
En fait cela consiste à réformer l'alimentation à la lumière des travaux édifiants des hygiénistes du XXème siècle et d'expérimenter cela.
Souvent le thème fait un peu débat entre végétarisme et omnivorisme. Pour ma part je ne m'interressais pas plus que cela au sujet... négligeant même le minimum en terme de santé courante. Je pense que beaucoup peuvent se reconnaitre dans cela, avec la sédentarisation du travail, l'arrêt de l'exercice physique, un sommeil raccourci, et des paliatifs divers tout au long de la journée avec café, alcool, cigarette, etc. Les plus malheureux recourt à la médecine générale et son lots d'antibiotiques, d'analgésiques, de cachetons divers. Beaucoup développent les maladies, autoimmunes, alergies, cancers, diabètes, etc...

Est ce vraiment la vie? Assurément pas! Celà parait naïf dit comme ça et pourtant le sujet de la santé mérite vraiment d'être approfondie. Comme le yoga s'interresse à l'énergie, s'interresser au métabolisme me semble primordiale et j'ai l'impression que ce n'est pas trop abordé comme si cela était soit évident (consensus) soit secondaire.
Enfin, c'est aussi un formidable début de pratique que regarder ce qu'on mange, sentir les effets sur l'organisme et l'energie, apprendre et comprendre les mécanismes du corps d'assimilation et surtout d'élimination. C'est à ce niveau que le yoga doit être vraiment ultra puissant avec les asanas qui doivent presser le circuit lymphatiques et le pranayama qui brassent les énergies.
En fait ce que je voulais dire c'est qu'il y a un réel lien entre les aspirations de chacun concrête dans le monde et la démarche spirituelle qu'on recherche par l'intuition. Et notre véhicule dans cette expérience est le corps. Apprendre à donner au corps ce dont il a besoin est d'un point de vue rationnel la meilleurs des choses, et ce j'en suis convaincu d'un point de vue de la vie courante en vue d'améliorer sa démarche vers l'ouverture à la vérité.
En celà je ne sais pas si la démarche tantrique est bien comprise ou disons favorables aux débutants.
Je n'ai pas eu accès encore directement aux ouvrages d'auteurs réputés dans le domaine, tel Paul Carton. C'est avec joie que je diffuse un lien qui me semble vraiment très lumineux. Je suis sur que tout le monde peut apprendre plein de choses et dépasser certaines peurs ou idées reçues fausses. Vous pouvez parcourir les vidéos du blog de Thierry de vivre cru.fr , ça vaut le coup!
Bonne fin de mois d'aout!
trananda
Messages : 441
Enregistré le : 28 Jan 2012, 21:25

Re: L'hygiénisme dans l'alimentation

Messagepar trananda » 23 Aoû 2012, 12:58

Au moment ou je lit ton texte je m'aprette a manger une merveilleuse entrecote avec des frites et en dessert un somptueuse glace bien crémeuse.Bonne appétit à tout le monde en ce jour jouissance^^.
Le mot hygiéniste me fait plutôt peur je dirais.
Au grès du vent et des courants . J' apprend.
Avatar de l’utilisateur
yogalambda
Messages : 467
Enregistré le : 02 Jan 2010, 22:20
Localisation : LYON

Re: L'hygiénisme dans l'alimentation

Messagepar yogalambda » 23 Aoû 2012, 15:00

Bonjour Trananda!

Merci pour la franchise de ta réaction.
Tout comme toi de prime abord le mot hygiènisme ne m'attirait pas et était assimilé dans ma vision à la culture de l'éradication du moindre microbe à grand coup de javel et d'antibiotique.

En fait c'est principalement des valeurs très simples (presque du bon sens) d'hygiène de vie basées sur l'observation et le respect au mieux des rythmes physiologiques liés au sommeil (rythmes solaires), l'ensoleillement, l'exercice physique, l'alimentation et l'élimination, etc.

Et justement concernant la notion de plaisir et donc de jouissance, il y a tout un pan de reflexions et d'expérimentation à ce sujet. Il faut revenir au role du plaisir et de la souffrance dans la nature pour essayer d'analyser au mieux leur fonction. Et plus on creuse plus on se rend compte de la "dégénérescence" des comportements culturels qui font qu'on s'empoisonne litérallement. L'entrecôte frites arrosée de crême glacée n'est pas une nourriture physiologique :) C'est même le parfait exemple de ce qu'il convient d'éviter!
L'inculture entretenue à ce sujet est honteuse, je pense à la médecine principalement, c'est pas contre toi Trananda. La réponse aux maladies est catastrophique. Peu s'interressent aux racines du problème, ce qui fait qu'on prescrit des analgésiques, des antibiotiques, des antiinflammatoires, qu'on intervient chirurgicalement pour couper des appendices ou déposer certains ganglions limphatiques (ce qui accentue le danger).
On peut arguer que chacun est libre de manger ce qu'il veut et qu'on ne peut pas étiqueter "manger tue" sur la nourriture. C'est pourtant la santé entière du peuple, de nos semblables qui est en jeu.
De plus la notion de l'alimentation a une lourde charge affective (la famille, la bonne cuisine de la maman, le partage, l'échange, etc.).
C'est aussi un sujet intime très lié à la sphère émotionnelle. La digestion absorbant énormément d'énergie, se remplir d'une nourriture dense est idéale pour étouffer les émotions (voir comportement de boulimie).

le postulat de cette méthode de soin et que le corps tend naturellement à la santé et à l'équilibre (homéosthasie), pour peu qu'on le nourrisse convenablement et qu'on ne le déséquilibre pas. Et cette vérité me ravit d'une immense joie...c'est finalement si simple, si merveilleux de savoir que chacun n'est pas un malade qui s'ignore, mais un être rayonnant qui s'ignore!
Je ne fais que répeter ce que je perçois rationnellement et intuitivement profondément vrai. Ca me nourrit énormément. Et pour ce qui est du gueuleton, ton mental aime mais surement pas ton corps! :p
trananda
Messages : 441
Enregistré le : 28 Jan 2012, 21:25

Re: L'hygiénisme dans l'alimentation

Messagepar trananda » 23 Aoû 2012, 18:54

Je suis d'accord sur le faite qu'il ne faut pas mangé tout et n'importe quoi pour être en bonne santé.Je préfere manger des produit des agriculteur et eleveur de chez moi plutot que des produit venant des usines ,des frites avec des patates du jardins et une entrecote avec le beouf du voisins.Mais je ne saurais m'astreindre a une discipline maigre,alors que la nature est si généreuse et que les gout sont si nombreux .
A mon sens les gout et les couleurs ne sont pas qu'une question de mentale.Je trouve que cela saurais me faire du mal est être hypocrite vis a vis de moi même que de ne pas manger en me faisant un peut plaisir parfois alors qu'au fond j'en creverais d'envie.
C'est trop violent pour moi.
Au grès du vent et des courants . J' apprend.
Cendrinox

Re: L'hygiénisme dans l'alimentation

Messagepar Cendrinox » 24 Aoû 2012, 08:50

Effectivement, le simple fait de manger n'a rien de naturel actuellement; on est alourdi de règles dont il est bien difficile de se débarrasser ! Le simple fait d'écouter les besoins de son corps est à lui seul une aventure intérieure ... C'est même une conquête !

Ces injonctions, vous les connaissez. Cela commence tout petit où il faut faire plaisir à môman, à mémé, à tonton qui aime faire la cuisine : mange ta soupe, finit ton assiette - ça c'était pour obtenir de beaux bébés Bibendum; on engraissait les mômes comme des cochons. A présent, les injonctions sont différentes mais tout aussi lourdes : ne mange pas trop, ne mange pas de "cochonneries" -mais c'est forcément celles dont on rêve-, mange bio-light, etc.
N'oublions pas les diktats culturo-religieux : ne pas manger ceci ou cela à telle heure ou telle période.
Les consignes médicales ne sont pas mal non plus : manger copieux le matin et à midi, et léger le soir même si l'on n'a pas faim le matin ... j'en oublie forcément.
Et puis il y a LA pression socialo-économique : le "régime". Traduction : régime alimentaire amaigrissant. Sens tellement usité qu'on comprendra bientôt par "régime démocratique" le régime alimentaire amaigrissant du docteur Démocrat, huhu ... Cette pression se lit dans les médias, et vous ne pouvez pas faire un repas en commun sans qu'une andouille (homme ou femme) vienne casser l'ambiance avec son pseudo-savoir diététique. Je me souviens d'une cantine d'entreprise où une candidate à la sainteté alimentaire scannait tout et balançait son fiel à chaque hérésie ... j'avais envie de lui jeter mon plateau sur la tête. Mais je n'aime pas gaspiller la nourriture ...

Le "régime", c'est pour éviter l'obésité d'une vie "sédentaire" ... Tiens j'ai une idée : faire un travail physique. Ah ben non, ce n'est pas possible : on se heurte à un autre préjugé. Ben oui, les travaux physiques sont réservés aux "idiots", aux sans diplômes ou presque, et par conséquent sont sous-payés ... Donc pour avoir la reconnaissance sociale, on travaille dans un "bureau" mais pour ne pas devenir obèse suite à la sédentarisation, on dépense des sommes folles dans des clubs de sport et on mange des trucs de "régime" en poudre ou en comprimés dans son beau bureau ...

Et puis un jour, vous avez un doute : manger, ce n'est pas sensé donner du PLAISIR ? Wééé, vous êtes sur la bonne voie. Alors vous arrêtez d'écouter les sirènes de la maigritude et vous commencer à écouter votre corps. Il a faim, je mange. Il n'a pas faim, je ne mange pas. Je profite de chaque bouchée, c'est boooon. Je ne me force pas à manger des trucs qui ne me disent rien, tant pis pour l'andouille qui s'en vexera. Tiens c'est bizarre, aujourd'hui, j'ai envie d'un bon steack avec des frites : c'est booon et c'est complètement prémédité -mon corps a peut-être besoin de fer ? J'ai envie de légumes verts ? Ben idem ! C'est aussi simple que ça.

Depuis que j'ai cessé d'écouter les sirènes de la nourriture, je me suis déchargée de fardeaux inutiles. Je suis rarement malade et j'ai un poids stable. Et surtout ... je ne fais chier personne avec les "régimes" ... Je ne suis pas une intégriste du bio, du végétario, et tout ces trucs tendances qui ont un coût scandaleux mais habitant à la campagne, j'ai aisément des produits fermiers. D'ailleurs ce matin, j'ai mangé deux croissants industriels ... mais tartinés de confiture maison. Le tout arrosé de café noir sans sucre par goût et non par "régime". J'avais faim et j'en avais envie, tout simplement.

Bon appétit !
Avatar de l’utilisateur
philippe12
Messages : 1304
Enregistré le : 15 Fév 2009, 22:08
Localisation : isére france

Re: L'hygiénisme dans l'alimentation

Messagepar philippe12 » 24 Aoû 2012, 11:28

Bonjour a toutes et a tous

@Yogalambda
bienvenu a toi :allah: ami lyonnais :mrgreen:

j'ai pas compris ton post .. tu vois avec les vacances je suis devenu encore plus lent et mauvais eleve :boxe:
les réponses faites ne m'eclairent pas non plus .. a priori tout les mots en ISME .. seraient ue insulte.. puisque prescrivant un minimum de chose



pour memoire je rappelle mon objcetif perso vivre d'amourt et d'eau fraiche :coeur:
je le fais 2 jours par semaine .. de mercredi soir au samedi midi...meme un peu plus de 3 cet ete , mais quand on est seul au milieu de la nature, avec les chevaux, la belle vie :reveur: , ca compte pas :boxe:
manger cru est un beau pas sur le chemin, dans la region tu peux faire un stage avec Couplan www couplan com et plusieurs fanas des mauvaises herbes /les-mauvaises-herbes.forumactif.com , je susi fana de hildegarde ( Yes ils les cultivent dans leurs jardins et ne vivent que de ca :roi: .. sur 3 mois.. )

je te dedis ma pratique de ce jour de jeune hydique

c'est un plaisir de vous lire de nouveau
AMOUR et LUMIERE

Namaste
:love2:
"Abhyâsa Vairâgyâbhyâm Tan-nirodhah"
Avatar de l’utilisateur
yogalambda
Messages : 467
Enregistré le : 02 Jan 2010, 22:20
Localisation : LYON

Re: L'hygiénisme dans l'alimentation

Messagepar yogalambda » 24 Aoû 2012, 11:31

Bonjour !
trananda a écrit :Mais je ne saurais m'astreindre a une discipline maigre,alors que la nature est si généreuse et que les gout sont si nombreux

trananda a écrit :Je trouve que cela saurais me faire du mal est être hypocrite vis a vis de moi même que de ne pas manger en me faisant un peut plaisir parfois alors qu'au fond j'en creverais d'envie. C'est trop violent pour moi.


Je comprends parfaitement c'est normal, si on projette en disant "j'arrète ceci ou cela à vie", une part de nous se rebiffe automatiquement. Ca crée une tension inutile.

Pour ce qui est du champs des expériences, toutes confondues, je suis plutôt du genre à céder à tout ce qui m'attire par peur de trainer des frustrations.
Concernant les gouts et les saveurs j'ai envie de dire oui sur le fond et non sur la forme! Par la j'entends qu'on est souvent friant du sucre et du sel plus qu'autre chose... Ca peut être une redécouverte du gout d'une certaine façon justement.

Bonjour Cendrinox!
Il n'est pas question de suivre aveuglement un diktat mondain quel qu'il soit .
Le sujet de toute façon crée des levers de boucliers ou des fortes réactions (peur?). Mais l'idée n'est pas tant de rentrer dans un argumentaire bien que cela puisse être interessant.

L'idée n'est pas non plus de se mortifier et d'être terne, en se frustrant de quoi que ce soit. Bien au contraire.
Je vois ça plutôt comme un fabuleux point de départ, du yoga, très très concret, qui pourrait réimpulser un chercheur au point mort.

J'affirme que c'est une forme de yoga car c'est bien se relier à une part de soi même, le corps! la solution à certains problèmes (pour pas dire tous), la découverte de soi, la connaissance et le respect de règles simples, l'expérimentation, sont peut être plus simple à trouver au fond de l'assiète (ou sur une branche) que dans les étoiles!

C'est clairement radical et tant mieux! C'est en creusant que j'ai découvert ça. A la base je m'interresse à l'autarcie, la permaculture, la simplicité volontaire, et donc la possibilité de subvenir à l'ensemble des besoins par soi même. Cette recherche fait sens car on finit par redéfinir les besoins et sortir de moules dans lesquels on est enfermé.
C'est formidable au final de s'apercevoir qu'on a finalement très peu de réel besoin à combler, une fois qu'on les a défini. (en terme d'alimentation)

C'est enfin du coup presque un acte politique.

Pour en revenir au yoga, je pense qu'une alimentation adaptée est préférable pour faire du yoga. Une nourriture légère "sattvique".
Avatar de l’utilisateur
yogalambda
Messages : 467
Enregistré le : 02 Jan 2010, 22:20
Localisation : LYON

Re: L'hygiénisme dans l'alimentation

Messagepar yogalambda » 24 Aoû 2012, 11:52

Bonjour Philippe!

Merci pour ton don!

En fait pour ce qui est du nom, je crois que c'est bien d'hygiène de vie dont il est question. On peut apeller ça pratique d'hygiene de vie.

Et si le premier post n'est pas clair, c'est qu'on ne saurait enfermer dans un mot tout ce que ça comprend. Pour moi ça serait comme la première marche de l'escalier du yoga, ou d'une pratique du yoga basée la dessus.

Ca comprend des pratiques à tester et expérimenter en fonction de l'état et de l'envie de chacun. Comme le jeune sec, le jeune hydrique, les jeunes aux jus, le crudivorisme en majorité.
Végétarisme voir végétalisme, pareil chacun fait ses expériences suivant son ressenti.
Le recour à des aliments vivants et donc pas trafiqué.
Eviter les nourritures acidifiantes (viande cuite, laitage cuit, céréales, etc.)
La part belle aux fruits, et verdure aussi (herbes aussi)

C'est évident qu'énuméré tel quel ça ne donne pas envie. Faut s'interresser aux mécanismes physiologiques pour comprendre la portée de telles actions.
Ca n'empêche pas bien sur d'y aller par pallier.

J'ai découvert cette pratique alimentaire par des recherches sur le fruitarisme et le l'inédie.
Ca ne m'attire pas outre mesure pour l'instant, car comme Trananda, je suis attaché à vivre la vie d'humain qui est la notre!
trananda
Messages : 441
Enregistré le : 28 Jan 2012, 21:25

Re: L'hygiénisme dans l'alimentation

Messagepar trananda » 24 Aoû 2012, 13:42

La simplicité volontaire... :P c'était le sujet d'une rencontre avec des conférence tout ca pas loin de chez moi ^^.IL y avais un monsieur avec une grande barbe blanche qui vivait a brocéliande qui est intervenue c'était plutot intéréssant
Au grès du vent et des courants . J' apprend.

Retourner vers « Expression sur un thème »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité