Trajectoire...

Exprimez vous sur un des thèmes présentés en faisant une réponse.
Proposez des thèmes en cliquant sur nouveau.

Modérateur : Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
Denis
Site Admin
Site Admin
Messages : 13384
Enregistré le : 23 Juil 2004, 19:19
Localisation : Grimaud
Contact :

Trajectoire...

Messagepar Denis » 21 Mai 2009, 14:40

Trajectoire…


Etant un ancien pratiquant de moto en compétition et trouvant dans les expériences de ma vie le fondement de ma pratique il m’est apparu une vision claire de la pratique du Yoga à travers la métaphore d’une trajectoire précise dans l’enchainement de 2 virages, l’un à droite qui conditionne l’autre à gauche…

Le terrain est posé, 2 courbes à plats, qui proposent un virage à droite, puis un virage à gauche, tout cela dans un circuit de plusieurs kilomètres…

L’intention de cette pratique est d’arriver à passer la ligne d’arrivée après avoir fait plusieurs tours de circuit le plus rapidement possible et bien entendu en toute sécurité. S’il est important d’enchainer les virages le mieux possible, les uns derrière les autres ce n’est pas le fait de passer un virage à la perfection qui permettra d’atteindre instantanément la ligne d’arrivée, mais bien l’application dans chaque instant de la conscience et de l’intention d’aller vite et de franchir la ligne d’arrivée.
L’intention est donc très forte et apporte l’attention orientée dans l’instant. L’instant devient de ce fait prise de conscience dans l’acte (vimarsha). Il n’est plus pensable de se laisser aller à la «somnolence hypnotique quotidienne de la vie», car la sortie de piste sera rapidement sanctionnée et souvent sévèrement. La décision d’entrer dans cette course nous pousse alors à être lucide de chaque instant et nous oblige à rester dans notre intention.
Mais il est tout a fait concevable qu’un virage soit mal négocié et cela n’a finalement pas beaucoup d’importance par rapport à toute cette course, la culpabilité ne jouera aucun rôle et au contraire l’envie de faire encore mieux pourra faire en sorte d’aller bien plus vite et mieux dans les virages suivants avec une attention forcément renforcée.
La vie se trouve donc orientée et canalisée, elle prend alors un sens profond qui illumine chaque instant, chaque acte, chaque décision, chaque instant…

Dans l’instant de l’enchainement des 2 virages un élément important apparait et si peu compris dans notre monde, celui du sacrifice…

En effet, si je souhaite ressortir le plus rapidement possible du deuxième virage à gauche et donc passer l’enchainement des 2 virage le plus rapidement possible il me faut sacrifier le premier virage à droite…

Explication…
La meilleure trajectoire pour un virage est d’ouvrir ou maximum à son entrée, de revenir vers le centre en son milieu et d’écarter à sa sortie. (voir figure 1)
Mais cela n’est plus possible si on doit passer 2 virages proches l’un de l’autre.
Il va falloir sacrifier le premier pour prendre le deuxième. (voir figure 2)
Dans cette idée de sacrifice on comprends Yama et Niyama (réfrènement et discipline).
Ces deux activités du Yoga, en son début vont permettre de donner plus de « vitesse » aux autres activités.
Mais nous devons voir Yama et Niyama d’une manière un peu plus grande que de simples réfrènements et des disciplines, même si cela sont déjà de bons points de départs…

Il faut ouvrir cette notion de sacrifice à chaque instant de notre vie, orientée par l’intention de passer la ligne d’arrivée (l’éveil) c’est avant tout nos démarches et nos affirmations égotiques que nous devons réfréner, dans chaque instant, c’est tenter de sortir de notre personnage et tenter de rester connecter avec notre être, notre conscience profonde…
Pour ceux qui sont arrivés à sentir l’ouverture et la vibration du cœur lors d’une pratique, c’est tenter de rester, quoi qu’il arrive dans la vie, dans n’importe quel virage, de rester en connexion avec ces vibrations de percevoir ce qui ce passe dans l’instant et d’appliquer les mêmes « gestes » qu’un pilote à l’entrée des virages :…

La prise de trajectoire demande compréhension de ce qui est à l'œuvre, en marche, juste attitude par rapport aux capacités présentes, recherche de sécurité, de plaisir, pour aller vite et bien.
En premier il y a le placement du freinage, fort en ligne droite et de plus en plus doux vers le centre du virage, voila le bon réfrènement qui s'appui sur les bonnes disciplines...
Mais je dois encore aller un peu plus loin, ne pas tout prendre maintenant, sinon le deuxième virage serait raté, alors il me faut taire mon envie de parler, de faire, d’accélérer et finalement de réagir à la moindre possibilité, à la moindre sollicitation ou au moindre stimuli.
Je me préserve pour le virage qui va arriver, pour l’accomplissement qui aura lieu dans un autre instant.
Avec beaucoup de finesse et d’intelligence dans l’acte, presque dans une immobilité intérieure toute emprunte de retenue et de détermination farouche, je place mon véhicule dans sa meilleure trajectoire, dans son meilleur comportement, cela n’est pas lié à une vision éthique ou morale, juste une détermination forte et qui illumine l’instant, qui donne un sens, un axe.

Enfin la nouvelle courbe se dessine, la vie me propose autre chose, résulta de ma retenue et tout est alors en ma faveur, je suis juste à ma bonne place, mon dharma s’accompli sans heurte, ni souffrance, ni difficulté…

Transfert de masse, on repart vers autre chose !

L'accélération est toute gentille au début, pour ne pas quitter la corde, le centre, s'apprivoiser l'instant, l'immobilité et l'équilibre dans le mouvement, encore de l’observation dans l’instant, rien d’autre...
Le placement doit -être juste, le souffle léger et libre, le regard posé tranquillement sur le point le plus loin...
L'intention est omniprésente, aller vite et bien, vibrations, glisse...
Enfin, l'accélération grandit et me propulse, vite et loin vers la lumière, la trajectoire m’a catapulté vers l'infini, le geste est si parfait qu'il ne m’appartient plus, il se réalise et me réalise...
Fichiers joints
virage1.gif
Figure 1
virage1.gif (7.22 Kio) Vu 3795 fois
virage2.gif
Figure 2
virage2.gif (14.05 Kio) Vu 3788 fois
Dieu nous donne ce dont il veut qu'on se serve, pour aller vers lui.
Stages Yoga 2018
Retraite Yoga 2018
Avatar de l’utilisateur
Cagoule
Messages : 94
Enregistré le : 14 Sep 2008, 21:56
Localisation : 30

Re: Trajectoire...

Messagepar Cagoule » 21 Mai 2009, 15:55

Bonjour Denis,

tu m'as rappelé bien des souvenirs, j'ai fait du karting étant jeune, et tout ce travail sur la notion de trajectoire... La présence du deuxième virage conditionne la négociation du premier (qui s'éloigne de la trajectoire "parfaite")
Au fait, parfait , c'est quand on est tout seul, sans être en rapport aux autres et au reste des choses ? :wink:

On peut même aller plus loin : la présence ou non de lignes droites avant et après l'enchainement de virage conditionne le placement des points de cordes des deux virages. En effet si la ligne droite précédant l'enchaînement est plus longue que la ligne droite qui le suit, alors le point de corde du premier virage pourra être retardé pour permettre un freinage plus tardif et donc rester plus longtemps à fond ; contrepartie : le deuxième virage en pâtit et la ré-accélération pour la ligne droite suivante (moins importante car moins longue donc permettant une accélération moins longue donc une vitesse moins élevée donc pesant moins à temps égal sur le temps au tour).
On peut inverser le raisonnement si c'est la 2e ligne droite qui est plus longue que la 1ère où il faudra privilégier la réaccélération à sortie de l'enchaînement donc travailler sur un point de corde du 2e virage le permettant et donc modifier le 1er virage en freinant un poil plus tôt.
Et si en plus on rajoute la présence des concurrents qui fait qu'on doit toujours freiner tard pour ne pas s'exposer à l'attaque mais pas trop tard non plus, sinon calcul de l'adversaire qui freinera tôt et qui nous passera dans la ligne droite en ré-accélérant plus tôt à la sortie du 2e virage ...
Que de paramètres qui influencent le simple fait de prendre un virage...

J'ai eu une 125 RG Gamma quand j'étais "jeune". Trop dangereux pour moi la moto, difficile de ne pas céder à l'ivresse avec les capacités d'un deux roues qui il faut bien l'avouer se joue bien des conditions routières telles qu'elles sont pensées par le réseau routier (embouteillages, vitesse, accélération, stationnement, radars qui flashent par l'avant ou par l'arrière des plaques trop petites pour être lisibles et un casque qui permet aucune identification ou un engin qu'il est difficile d'appréhender :roll:). J'ai malheureusement renoncé à passer mon permis gros cube (je viens de m'apercevoir que j'ai écrit malheureusement :D ), je n'ai que la AL. C'est par calcul, j'ai vu trop de traumatisés crâniens à cause de cette passion, trop de blessés, un ami est mort en se loupant dans un rond point (quand on parle d'enchaînement droite-gauche :wink: ). Je voulais être motard quand j'étais petit. J'avoue éprouver quelque chose quand j'entends un GSX-R me passer moi et ma petite Opel Corsa ou quand je vois une hayabusa à un feu rouge ou encore en matant des vidéos de Ghost rider. Pour tout te dire, au cours des 5 dernières années je me suis retrouvé deux fois dans une auto école à remplir le dossier pour passer le permis et puis je me suis raisonné. Quel monde la moto, quel rêve ! :jump:

Moi aussi j'y vois des analogies surtout avec le pranayama que je suis en train de "pousser" , il faut bien que je trouve une façon de gagner à chaque fois un peu plus ; un peu plus de temps, de calme intérieur, de contrôle , au final, de présence, de concentration. Il est vrai qu'en moto comme dans les sports mécaniques, le risque et le danger ressenti obligent à cette présence aiguisée, l'instinct de conservation sert de moteur à cette aspiration spirituelle. Il est en effet intéressant de voir que le présent est conditionné par une représentation d'ensemble dans lequel on place l'acte en train de s'accomplir. Quand je m'apprête à augmenter d'un cran le temps de nadi shodana je fait très très attention au cycle précédent qui doit être bien sous contrôle pour entrer vers ce cycle inconnu (en ce moment mes incursions dans le 10/40/20) de la meilleure façon possible. amha on doit pouvoir transposer cela pour des tas de choses, réussir un examen est conditionné par le travail précédent, l'éducation des enfants par le monde qu'on a crée avant et qui les accueille etc. Au final l'instant présent est vécu en prise directe avec le sens qu'on donne à la vie, les choses en quoi on a une foi puissante (parfois c'est inconscient, automatique, culturel etc. ouvrant souvent sur la souffrance d'ailleurs).

Mais attention à ne pas trop penser les choses au risque de tomber dans une dualité de cigale et de fourmi (je suis les deux, je suis la fable :lol: ), il est vrai que le danger en moto permet de ne pas tomber dans ce travers (où quand tirer tout droit est un travers... :D ).

P.S. : et dire qu'à l'école j'avais du mal à gratter ma copie et répondais au sujet en 10 lignes...
Il faut toujours se réserver le droit de rire le lendemain de ses idées de la veille.(Napoléon Bonaparte)
Avatar de l’utilisateur
lotus1970
Messages : 128
Enregistré le : 06 Déc 2008, 11:34
Localisation : bourgogne

Re: Trajectoire...

Messagepar lotus1970 » 21 Mai 2009, 16:23

Juste une question , Denis : (je ne parle pas de technique moto bien sûr) Pourquoi aller VITE , n'est ce pas un état d'esprit RAJASIQUE :?: Je pense que les virages peuvent et doivent être négoviés en toute conscience et à vitesse constante :wink:
vivre le moment présent
Le bonheur n'est pas au bout du chemin.Le bonheur est le chemin.Prov tibétain
Avatar de l’utilisateur
Cagoule
Messages : 94
Enregistré le : 14 Sep 2008, 21:56
Localisation : 30

Re: Trajectoire...

Messagepar Cagoule » 21 Mai 2009, 19:18

C'est pas Denis qui va vite ... c'est la moto :mrgreen:
Il faut toujours se réserver le droit de rire le lendemain de ses idées de la veille.(Napoléon Bonaparte)
Avatar de l’utilisateur
Denis
Site Admin
Site Admin
Messages : 13384
Enregistré le : 23 Juil 2004, 19:19
Localisation : Grimaud
Contact :

Re: Trajectoire...

Messagepar Denis » 21 Mai 2009, 21:57

Merci Cagoule pour ton long post :D :wink:
J'ai bien aimé tout ce que tu dis sur le point de corde, c'est bien ça !!!!
Tiens au passage je vais rouler sur le circuit de Castelet le 14 juin avec mon R1... :wink:

Tu as bien raison aussi sur le fait de dire que dans la vie il faut sacrifier quelque chose pour atteindre quelque chose de plus, cela se retrouve de partout et de ce fait cette notion est fondamentale.
Pour le pranayama, essaye d'imaginer une heure avant de commencer ta séance que tu es déjà dedans... (le point de corde...)

lotus1970 a écrit :Juste une question , Denis : (je ne parle pas de technique moto bien sûr) Pourquoi aller VITE , n'est ce pas un état d'esprit RAJASIQUE, Je pense que les virages peuvent et doivent être négoviés en toute conscience et à vitesse constante

La notion de vitesse est omniprésente dans le Yoga, elle est la capacité que nous devons développer à entrer dans de grandes vibrations, elle est se qui fait passer du son grave (du début de l’accélération) au son aigu dans une sublime envolée, elle est la célérité au carré qui transforme toute masse en énergie.

Elle serait même la seule porte pour qu’apparaisse la Conscience. Car de quelle conscience parles tu quand tu dis que tu ferais un acte en toute conscience, certainement de celle de ton personnage pris dans le jeu des trois parties manifestées, celles de l’observateur qui observe un objet et du lien d'observation.
Alors dans cette notion de vitesse constante toute notion de sacrifice et d’évolution et de prise de conscience disparaitra et des notions de sécurité apparaitront…
Car si, par exemple, les autorités nous demandent de rouler à 130km/h sur l’autoroute, c’est bien parceque nous faisons preuve de non conscience et d’incapacité à rester «présent » pendant un certain moment au volant, alors par souci de sécurité on limite la vitesse. Tous les gens qui conduisent beaucoup vous le diront, en roulant à 130 sur l’autoroute on s’endort et on est bien moins vigilent, mais l’adéquation est bonne car il y a moins d’accidents…

Je te propose enfin un tour dans les textes où là aussi il serait difficile de ne pas voir l’accélération sublime des énergies du pratiquant dans ces quelques strophes…

Yoga Tattvas Upanishad a écrit :44. Après trois mois, les deux canaux Ida et Piñgalã seront tout à fait purifiés et ceci se manifestera dans la constitution même de l’adepte
45. il deviendra ténu, lumineux, le feu de la digestion brûlera plus fort et il perdra du poids.
N’y a-t-il pas accélération des mouvements des particules dans n’importe quoi qui s’échauffe ou qui brûle ?
Comment le feu pourrait brûler plus fort en lui sans une mutation du corps matériel vers quelque chose de plus vibrant, plus lumineux, plus puissant ???

Yoga Tattvas Upanishad a écrit :51. En observant ces prescriptions l’adepte parviendra à tenir le souffle aussi longtemps qu’il le voudra: c’est ce que l’on nomme la Tenue Parfaite.
Inspiration et expiration y sont alors comme abolies : qui est maître de cette technique peut réussir n’importe quoi dans les trois mondes.
52. Lorsque l’on tient ainsi le souffle, la transpiration se fait abondante et il est nécessaire de masser le corps. Plus tard, le corps se met à trembler alors même que l’on est assis dans la Posture du Lotus.
53. Et si l’on avance encore dans ce type de pratique, paraît le phénomène dit la “grenouille” l’adepte assis dans la posture du Lotus saute et bondit comme une grenouille.
54. Plus tard ces mouvements cessent mais le corps se soulève au dessus du sol, et bien qu’étant toujours assis dans la posture du Lotus, l’adepte se déplace sans toucher terre!
55. Apparaîtront également d’autres phénomènes surhumains, mais il se gardera d’en faire état; il ne dira pas non plus que maintes misères corporelles lui seront dès lors épargnées
56. car il ne dormira plus que très peu, éliminera un minimum d’excrétions, sera préservé d’hémorragies, de bavements, sueurs profuses, mauvaises odeurs et autres;
57. et, s’il progresse encore dans la pratique de Tenue du souffle il acquerra bientôt une force prodigieuse qui lui permettra
58. non seulement de circuler à volonté sur toute la terre mais encore de l’emporter sur n importe quelle créature
59. tigres, panthères, éléphants, buffles sauvages, lions, il les tuera tous d’une simple chiquenaude!
60. Devenu aussi beau que le Dieu Amour lui-même, il attirera les femmes qui languiront de faire l’amour avec lui
Que dire de plus sur la nécessité fondamental d’accélérer les énergies en nous et donc de trouver les sacrifices et les retenues qui permettront, le moment venu de transcender notre corps de matière vers un corps de lumière.
Et ne nous trompons pas, cela passe par le fait de mettre le feu en nous, par le fait d'accélérer nos vibrations et nos énergies.
Ainsi le pratiquant va faire disparaitre de plus en plus en lui, tamas, en passant par un rajas puissant qui apportera une grande source d'énergie à Sattva, pour peu que sattva soit recherché dans la pratique. Mais là aussi ne nous trompons pas, sans un grand feu, Sattva ne sera pas très brillant...

Le pranayama ne propose que cela, toutes les techniques de mudra aussi, sans parler de la vision de la voie des énergies, Shaktopaya :
Shaktopaya a écrit :Cette voie subtile de la connaissance qui sert de transition entre les voies inférieure et supérieure - d’où sa qualification de parâpara - est plus courte et plus directe que la voie précédente. Elle ne répond pas comme celle-là à un effort délibéré de la volonté, mais à l’intensité d’énergie que suscitent spontanément l’amour envers Siva (bhakti) ou des émotions violentes telles la passion, la stupéfaction, la terreur, la fureur, etc. qui unifient soudain l’être tout entier.
la sublimation y joue un rôle prépondérant : le yogin ne s’ancre plus dans le concret immédiat, mais travaille sur un concept ou une image (vikalpa) qu’il purifie en le portant à son paroxysme jusqu’à ce qu’un seul vikalpa finisse par absorber exclusivement son attention. L’énergie dont il fait preuve n’est autre que l’énergie à la forme primitive, saisie en la nudité de son acte, encore profondément immergée dans la félicité et dans la conscience indivises, celles du pur sujet illimité.
Afin de réanimer cette énergie subtile, l’adepte délaisse la concentration sur des objets pour assumer une attitude spécifiquement mystique sur laquelle nous reviendrons longuement s il s’agit de bhâvanâ, élan de l’imagination accompagné d’une conviction si intense et si totale qu’elle est apte à fixer l’intellect “qui se stabilise” alors sur l’énergie originelle appréhendée en ses manifestations jaillissantes s félicité, connaissance, désir à l’état naissant, souffle introverti s’élevant le long de la voie médiane (la kundalinî), résonance intérieure (anâhata), vibration sonore primordiale (nâda), etc. Ainsi, à l’aide de la seule énergie que son évocation éveille et sans effort corporel ou mental, le yogin entre en contact avec l’énergie très pure et indifférenciée de sa conscience. Détente parfaite, spontanéité, apaisement de l’agitation issu d’un détachement naturel ou de l’adoration, caractérisent la voie inférieure.

Détente parfaite et spontanéité !
Oui, car beaucoup imagine qu'en roulant vite on est tendu, crispé, agressif ou violent, mais cela est totalement faux, c'est bien la moto qui va vite (comme dit Cagoule)du moins pour celui qui sait rouler vite et qui n'est pas sous le jouc d'une simple colère ou de l'agressivité. Pour piloter une moto à grande vitesse il faut être totalement détendu et énormément présent, bien plus que d'ordinaire, souple et mobile. Ce qui caractérise un superbe pilote de moto c'est sa fluidité dans la vitesse...

Et d’après toi qu’elle sont les qualités qu’il faut pour tenter un 10/40/20 ou un 16/64/32… :wink:
Dieu nous donne ce dont il veut qu'on se serve, pour aller vers lui.
Stages Yoga 2018
Retraite Yoga 2018
Avatar de l’utilisateur
lotus1970
Messages : 128
Enregistré le : 06 Déc 2008, 11:34
Localisation : bourgogne

Re: Trajectoire...

Messagepar lotus1970 » 22 Mai 2009, 11:27

Denis a écrit :Et d’après toi qu’elle sont les qualités qu’il faut pour tenter un 10/40/20 ou un 16/64/32…

D'après moi ( je n'y suis pas encore :( ) il faut de l'entrainement, de la persévérence et de l'endurance

P.S.: Moi, je préfére la vitesse en voiture mais je n'ai encore pas de circuit à moi :D et je n'ai pas les moyens de louer celui à côté de chez moi :sad2: :mrgreen:
vivre le moment présent
Le bonheur n'est pas au bout du chemin.Le bonheur est le chemin.Prov tibétain
Avatar de l’utilisateur
Denis
Site Admin
Site Admin
Messages : 13384
Enregistré le : 23 Juil 2004, 19:19
Localisation : Grimaud
Contact :

Re: Trajectoire...

Messagepar Denis » 22 Mai 2009, 14:14

Ha... C'est juste ce que tu peux dire sur tout mon long post... :?
Dieu nous donne ce dont il veut qu'on se serve, pour aller vers lui.
Stages Yoga 2018
Retraite Yoga 2018
Jugulé
Messages : 2340
Enregistré le : 10 Oct 2006, 09:54
Contact :

Re: Trajectoire...

Messagepar Jugulé » 29 Mai 2009, 13:37

Quelle brute ce Denis!

lotus1970 a écrit :D'après moi ( je n'y suis pas encore :( ) il faut de l'entrainement, de la persévérence et de l'endurance


Ces qualités là sont-elles rajasique, tamasiques ou sattviques?
Avatar de l’utilisateur
Cagoule
Messages : 94
Enregistré le : 14 Sep 2008, 21:56
Localisation : 30

Re: Trajectoire...

Messagepar Cagoule » 29 Mai 2009, 14:40

Tiens Denis, à propos de 1000 cm3 et de Castellet...
http://www.dailymotion.com/video/x4sjzl ... ur-un_auto
Où de la différence entre le maître et les élèves, comment il avale les autres avec un passager en guise de handicap :shock: . J'imagine la tête des gars sous leurs casques :lol: , genre c'est comme si il y avait personne, ou alors il klaxonne :D Ca doit quand même faire bizarre de se faire passer sur circuit par quelqu'un qui porte un passager, style "laissez moi passer on se casse à la plage" :gifle:
Et ces coups de klaxon... l'avant et après conditionnent la trajectoire maintenant mais on peut aussi faire élément qui influence un peu le reste, s'imposer et faire un peu violence sur le monde pour faire sa place.
Il faut toujours se réserver le droit de rire le lendemain de ses idées de la veille.(Napoléon Bonaparte)
Avatar de l’utilisateur
lotus1970
Messages : 128
Enregistré le : 06 Déc 2008, 11:34
Localisation : bourgogne

Re: Trajectoire...

Messagepar lotus1970 » 29 Mai 2009, 21:32

lotus1970 a écrit :D'après moi ( je n'y suis pas encore :( ) il faut de l'entrainement, de la persévérence et de l'endurance


Ces qualités là sont-elles rajasique, tamasiques ou sattviques?[/quote]

Je pencherais plutot pour des qualités sattviques :)
vivre le moment présent
Le bonheur n'est pas au bout du chemin.Le bonheur est le chemin.Prov tibétain
Avatar de l’utilisateur
Denis
Site Admin
Site Admin
Messages : 13384
Enregistré le : 23 Juil 2004, 19:19
Localisation : Grimaud
Contact :

Re: Trajectoire...

Messagepar Denis » 29 Mai 2009, 21:54

Merci Cagoule pour ce tour de circuit avec Jean-Michel Bail (rien que lui !!!!!!!!!!!!!!!!)
En fait sa moto est en full power, là où les autres semblent bridées à 106 CH...
La France est le seul pays au monde où on est bridé à 106 CH, c'est une honte !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Jugulé a écrit :Ces qualités là sont-elles rajasique, tamasiques ou sattviques?

Très certainement Rajasique, mais sans une forte accélération la fusée n'arrive pas à quitter l'attraction de la terre :wink:
Il y a donc un temps pour chaque chose...
Dieu nous donne ce dont il veut qu'on se serve, pour aller vers lui.
Stages Yoga 2018
Retraite Yoga 2018
Jugulé
Messages : 2340
Enregistré le : 10 Oct 2006, 09:54
Contact :

Re: Trajectoire...

Messagepar Jugulé » 31 Mai 2009, 02:15

lotus1970 a écrit :Je pencherais plutot pour des qualités sattviques :)


Denis a écrit :Très certainement Rajasique, mais sans une forte accélération la fusée n'arrive pas à quitter l'attraction de la terre :wink:
Il y a donc un temps pour chaque chose...


Vous avez raison, et elles peuvent aussi être tamasiques, il y a un temps pour chaque choses justement...

Tout dépends de la direction qu'elles prennent. ( vimarsha ). :harpe:

Et tant qu'à faire autant que ce soit la bonne.
Avatar de l’utilisateur
Denis
Site Admin
Site Admin
Messages : 13384
Enregistré le : 23 Juil 2004, 19:19
Localisation : Grimaud
Contact :

Re: Trajectoire...

Messagepar Denis » 31 Mai 2009, 08:48

Tout dépends de la direction qu'elles prennent. ( vimarsha ).
Et tant qu'à faire autant que ce soit la bonne.

Voila l'éthique ou la morale qui revient au galop !!!! :lol: :wink:
Non, Jugulé tu te trompe...
Les 3 gunas :
- Sattva => énergie équilibrée, orbitante
- Tamas => énergie inertielle, centripète
- Rajas => énergie du mouvement, centrifuge
Sont des qualités des énergies, les qualités manifestés.
Il n'y a pas une qualité meilleure que l'autre.
Elles mutent de l'une vers l'autre constamment et cela est le principe de la vie.
Elles passent de Tamas à Rajas à Sattva pour revenir à Tamas.
Mais cela peut se faire très rapidement ou au contraire lentement.
Pour une personne "normale" l'équilibre vécu après une action dur un temps très court et on entend beaucoup de gens dire :
"Je suis tellement fatigué le soir que je met 2 secondes à m'endormir".
Là ou au contraire, la pratique du Yoga va nous permettre de rester dans Sattva, en équilibre entre les 2 dualités (but du Yoga, les 2 dualités étant tamas et rajas ) pendant longtemps, très longtemps.
Mais forcément, tamas reviendra.
De plus, Tamas comme Rajas sont des super qualités qui peuvent m'amener à Sattva, elles ne sont donc pas négative par rapport à Tamas qui serait positif !
Elles sont complémentaires et donc toutes aussi importantes
Vimarsha, la prise de conscience dans l'acte peut se placer aussi bien dans Tamas que dans Rajas ou encore Sattva, c'est juste que, par exemple, quand le sommeil est là on a tendance à s'endormir et non tenter de méditer, pourtant le Vijnana Bhairava donne une sublime technique de méditation qui s'appuie sur Tamas...
Méditation avant le sommeil
Et une autre ici :
méditation sur la nourriture
Dieu nous donne ce dont il veut qu'on se serve, pour aller vers lui.
Stages Yoga 2018
Retraite Yoga 2018
Jugulé
Messages : 2340
Enregistré le : 10 Oct 2006, 09:54
Contact :

Re: Trajectoire...

Messagepar Jugulé » 31 Mai 2009, 14:37

Denis a écrit :Vimarsha, la prise de conscience dans l'acte peut se placer aussi bien dans Tamas que dans Rajas ou encore Sattva, c'est juste que, par exemple, quand le sommeil est là on a tendance à s'endormir et non tenter de méditer, pourtant le Vijnana Bhairava donne une sublime technique de méditation qui s'appuie sur Tamas...


Pour passer à Rajas et ensuite Sattva.

Jusqu'à ce que:
Yoga Sutra de Patanjali a écrit :45. La perception la plus fine s’arrête au dernier état potentiel de la manifestation.

46. Telle se présente la série des modes de concentrations dite « avec semence ».

47. L’enstase « sans discrimination » étant acquise, la Paix du Soi se reflète dans l’esprit dégagé de la pensée.

48. A ce stade, la connaissance devient plénitude de vérité ;

49. Elle est infiniment supérieure à celle issue des écritures ou de l’inférence concernant les chose ordinaires.

50. L’impression laissée par cette expérience efface toutes les autres traces subconscientes.

51. Si enfin on supprime cette dernière impression, toutes sont abolies. L’enstase « sans semence » survient alors.
Avatar de l’utilisateur
Denis
Site Admin
Site Admin
Messages : 13384
Enregistré le : 23 Juil 2004, 19:19
Localisation : Grimaud
Contact :

Re: Trajectoire...

Messagepar Denis » 01 Juin 2009, 11:49

Oui bien sur, cela est la finalité.
Mais pour y accéder, le point de départ est dans tout.

La douleur, la souffrance, le plaisir, le bonheur, la jouissance, le sommeil, l'humilité, l'amour, la violence, la compassion...
Tout ce qui met en place une forte énergie et dès que cette énergie est orientée vers la prise de conscience, alors la manifestation est dépassée et ....
Dieu nous donne ce dont il veut qu'on se serve, pour aller vers lui.
Stages Yoga 2018
Retraite Yoga 2018
Avatar de l’utilisateur
Nadir
Messages : 454
Enregistré le : 13 Juin 2008, 09:55
Localisation : Paimpol

Re: Trajectoire...

Messagepar Nadir » 01 Juin 2009, 12:08

Unmesa :wink: ( les deux yeux " grands ouverts " ... ! :cryhappy: )
Samata :roi:
Celui qui pratique connait. Il devient respecté de moi. Cette connaissance impénétrable à la parole et à la pensée est à obtenir seulement par la pratique.
~ Shiva Samhita ~
Avatar de l’utilisateur
prajnaPat
Messages : 698
Enregistré le : 21 Oct 2008, 21:17

Re: Trajectoire...

Messagepar prajnaPat » 01 Juin 2009, 12:43

Salut Nadir

J'ai rien compris...
Ca veut dire quoi "unmesa" et "samata" ?
l'Immensité
Jugulé
Messages : 2340
Enregistré le : 10 Oct 2006, 09:54
Contact :

Re: Trajectoire...

Messagepar Jugulé » 01 Juin 2009, 23:37

Denis a écrit :La douleur, la souffrance, le plaisir, le bonheur, la jouissance, le sommeil, l'humilité, l'amour, la violence, la compassion...


A qui tout ça se présente?

Denis a écrit :Tout ce qui met en place une forte énergie et dès que cette énergie est orientée vers la prise de conscience, alors la manifestation est dépassée et ....


si l'ignorance se présente de nouveau, celui-là qui est libre la détruira de nouveau quand bon lui semblera.


Unmesa, vous me direz si je me trompe, c'est la force d'expansion de l'énergie (Shakti) dans l'univers, et nimesa sa force de résorption, l'un et l'autre formant des vagues selon la théorie de la Spanda.

Samata est l'équanimité, l'identité avec.

http://groups.google.com/group/yoga-vas ... b/gl-2-010 (en anglais.)

Retourner vers « Expression sur un thème »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité