Dans la Nuit Noire de Kali, brille l'Etoile Tara

Un forum pour échanger et partager librement sur notre recherche spirituelle.

Modérateur : Modérateurs

Yo-ho
Messages : 126
Enregistré le : 14 Juil 2017, 09:49

Dans la Nuit Noire de Kali, brille l'Etoile Tara

Messagepar Yo-ho » 16 Juil 2017, 10:39

Dans la Nuit Noire de Kali, brille Tara l'étoile,

Dans notre existence ordinaire on a toujours faim, faim de nourritures terrestres, de nourritures spirituelles, ou encore de savoir, de connaissance, de pouvoir, avoir un but c'est avoir faim de quelque chose, l'atteindre c'est être rassasié de quelque chose, puis la faim revient sous une autre forme.
Dans cette existence les joies que nous éprouvons sont presque toujours liées, attachées à l'objet de nos désirs. C'est notre condition d'être d'humain.

Kali est la nuit noire qui efface l'apparence des objets, et dans cette nuit noire la première manifestation de l'existence c'est Tara l'étoile. Tara représente la Faim pure et absolue, elle est le passeur qui mène sur l'autre rive. Car le pouvoir de la Faim sous son aspect apaisé c'est le Vide.

Et là, il me semble comprendre que même la faim de nourriture spirituelle doit s'apaiser dans le vide, par la combustion de l'énergie qu'elle génère, et non pas en s'attachant à un objet particulier, ou à une personne particulière, juste se laisser envelopper dans la Nuit Noire de Kali, Tara l’Étoile se manifestera.
Avatar de l’utilisateur
Denis
Site Admin
Site Admin
Messages : 13081
Enregistré le : 23 Juil 2004, 19:19
Localisation : Grimaud
Contact :

Re: Dans la Nuit Noire de Kali, brille l'Etoile Tara

Messagepar Denis » 16 Juil 2017, 15:36

Bonjour Yo-ho, bienvenue sur le forum !

Merci pour ce très beau texte !
Oui, beaucoup aiment l'énergie pour ce qu'elle apporte, plaisirs, manifestations, pouvoirs, sexualité, richesses, manipulations...
Si on court après l'énergie nous pourrions devenir des monstres d'orgueil et développer des egos de plus en plus terribles, au point de devenir des asouras.
Voila que j'entends souvent des gens impliqués dans des pratiques du Yoga qui disent que le plan humain n'a aucune importance, que la relation humaine n'est que pataugeoire en tout genre, mais ils se trompent lourdement et dangereusement !
Jamais aucun maître n'a été méprisant envers l'humanité, certains n'ont pas souhaité jouer un rôle direct pour l'humanité (Ramana Maharshi, Mâ Ananda Moyî, ...) et d'autres qui ont passés ou passent leur existence à aider l'humanité (Ama, Gandhi...)
Il aussi est évident aussi que des maîtres comme Ramana ou Mâ Ananda Moyî par leur existence apportent une lumière sans conteste à l'humanité et sans prendre part au monde joue un rôle très important.
Par exemple là, dans cet instant la simple pensée que Frère Antoine puisse être dans sa grotte et témoigne qu'on puisse en 2017 vivre dans la spiritualité à 100% en retrait du monde est sublime, divin, sa lumière inonde sur des centaines de km les gens autours de lui.
Parfois lors de discussions avec des amis dans le Yoga, je me rends compte combien certains professeurs développent d'une manière dangereuse les egos des gens et j'entends des gens me dire que toutes expériences spirituelles n'est vécu que par "moi", qu'il n'y aurait que moi !
Moi, n'existe pas, "Je ne suis rien Il est Tout".
Si on ne place pas Dieu au-dessus de nous et qu'on ne cherche pas à se perdre définitivement en lui, pour moi on devient un asoura !
Pour ma part, aucune démarche spirituelle ne peut exister si la simple relation humaine est bafouée !!
Dieu se manifeste par la lumière et la conscience. Chercher la conscience peut-être un piège, car pour révéler la conscience on doit utiliser de l'énergie, mais l'énergie cherche tout le temps un exutoire, et souvent c'est par le plaisir ou la jubilation qu'elle le trouve, alors des gens deviennent attacher au plaisir, aux pouvoirs, à la renommée.
Au coeur de la montée des énergies il nous faut "ramasser" toutes nos énergies, quelles quelques soient (lourde, agitée ou lumineuse) et les pousser vers le haut en cherchant le seul contact réel qu'il soit : la rencontre de la lumière de l'esprit (Claire lumière chez les Bouddhistes, ou Prakasha pour Goraknath)...

http://www.cosmovisions.com/$Asouras.htm
Dieu nous donne ce dont il veut qu'on se serve, pour aller vers lui.
Stages Yoga 2017
Retraite Yoga 2017
Maison à vendre sur Grimaud
Avatar de l’utilisateur
Lisa83
Modérateur
Modérateur
Messages : 237
Enregistré le : 16 Sep 2015, 22:12

Re: Dans la Nuit Noire de Kali, brille l'Etoile Tara

Messagepar Lisa83 » 19 Juil 2017, 23:48

Bonsoir Yo-ho

Bienvenu sur le forum,

Je reprends ici l'ouvrage de Tara Michael dans "mythes et symboles du Yoga"

Tara la salvatrice, l'"utérus de naissance seconde," Elle est Kâli, le "second Objet-de-la-connaissance-transcendante", en tant qu'Etoile; mais aussi en tant que puissance de la Faim et de la "Nuit-de-colère".
"Assise sur un lotus blanc qui sort des eaux, elle emplit l'univers de sa splendeur. Dans ses mains, elle tient des ciseaux, une épée, une tête de mort, un lotus bleu; ses ornements sont des serpents qu'elle porte comme ceinture, boucles d'oreilles, colliers, brassards, bracelet et anneaux de chevilles. Elle a trois yeux rouges, d'effrayantes tresses fauves, une magnifique ceinture, des dents terrifiantes. Elle porte autour des reins la peau d'une panthère. Son diadème est fait d'ossements blanchis. Telle est pour nos méditations la forme de Tara, mère des trois mondes, assise sur le coeur d'un mort, son visage resplendissant de la puissance de l'incorruptible".


De cette forme infernale et courroucé de Kali-Tara jaillit la Tara céleste Nila-Sarasvati "flot pur de sagesse" puis Ekajata "la tresse unifiante" qui parcourt d'un seule traite l'étendue illimitée, charmant toutes les énergies fusionnées, elle ramène l'être à sa source, de l'autre côté du Nirvana d'avant la "Chute", du côté de la délivrance (moksa). Tara devient alors ce véhicule sublime qui nous transporte d'une rive à l'autre comme nous le propose la pratique Taraka où subtilisant le souffle dans Ajna, "là où le jour et la nuit sont abolis, la course du Soleil de la Lune est suspendue, le souffle vital (Prana) cesse de circuler à travers Ida et Pingala, et s'absorbe dans la Susumna", cette rivière divine qui nous conduit à l'Océan cosmique....
Car Susumna dévore le temps.

Cette déesse de la Faim et de la Nuit-de-colère nous conduit et c'est notre chance, cette lumière inespérée dans le noir absolu, car sans cette Faim divine, aurions-nous l'envie et la ferveur et la foi de poursuivre le chemin qui porte vers l'Absolu, coûte que coûte, par de-là et au-delà de l'incompréhension du commun des mortels?
Il nous faut être dévoré par cette Faim, devenir fou de Dieu, pour poursuivre contre vents et marées l'Ascension verticale, prêt à mourir à nous-mêmes et à s'abandonner au grand vide afin de (re)trouver l'Absolu et retourner chez Soi.

Belle pratique à tous par cette nuit noire sans lune...
Om Mâ Jay Jay Mâ

Retourner vers « Spiritualité (Onglet général du forum) »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Google [Bot] et 1 invité