Swami Shivananda Saraswati – daily self analysis speech

Un forum pour échanger et partager librement sur notre recherche spirituelle.

Modérateur : Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
Felis
Messages : 44
Enregistré le : 28 Mar 2017, 17:43

Swami Shivananda Saraswati – daily self analysis speech

Messagepar Felis » 20 Avr 2017, 10:33

bonjour,
je souhaite partager avec vous ce magnifique discours de Swami Shivananda.
Je suis tombé dessus un peu par hasard sur you tube, et dès que j'ai commencé à le comprendre un peu, je ne pouvais plus ne pas le traduire et le méditer.
J'espère qu'il résonnera également en ceux le liront ici.
namasté

En anglais, la source :
https://www.youtube.com/watch?v=P-f7jdq4fys

Le sujet de mon exposé est l'auto-analyse quotidienne.
L'auto-analyse quotidienne ou l'auto-examen est une condition indispensable,
Alors seulement vous pourrez supprimer vos défauts et grandir rapidement dans la spiritualité.

Un jardinier s’occupe soigneusement des jeunes plantes,
Il enlève les mauvaises herbes quotidiennement,
Il met une forte clôture autour d'eux,
Il les arrose au bon moment,
Et alors seulement elles se développent avec beauté et donnent rapidement des fruits.

Ainsi donc vous devrez connaître vos défauts grâce à l'introspection quotidienne et à l'auto-analyse,
Puis les éradiquer avec les méthodes appropriées.
Si une méthode échoue, vous devez adopter une méthode combinée.
Si la prière échoue, vous devez recourir à satsanga, à l'association avec un sage.
Pranayama, méditation, diététique saine, recherche spirituelle.

Vous devez non seulement détruire les grandes vagues de fierté, d'hypocrisie, de convoitise et de colère,
Qui se manifestent à la surface de l'esprit conscient,
Mais aussi leurs émotions subtiles qui se cachent dans les recoins de l'esprit subconscient,
Alors seulement serez-vous en parfaite sécurité.

Ces émotions subtiles sont très dangereuses,
elles se cachent comme des voleurs et vous attaquent lorsque vous êtes endormis,
Lorsque vous n'êtes pas vigilant, lorsque votre calme diminue,
Lorsque vous diminuez un peu votre pratique spirituelle quotidienne,
Et lorsque vous êtes provoqué.

Si ces défauts ne se manifestent plus sous une extrême provocation à plusieurs reprises,
Même lorsque vous ne pratiquez pas l'introspection quotidienne et l'auto-analyse,
Vous pouvez être assuré alors que les émotions subtiles sont également effacées.
Alors seulement, vous êtes en sécurité.

La pratique de l'introspection et de l'auto-analyse exige de la patience, de la persévérance, de la ténacité,
une volonté de fer, une détermination du fer, de l’intelligence subtile et du courage.
Mais vous obtiendrez alors un fruit d'une valeur incalculable,
Ce fruit précieux est l'immortalité, la paix suprême et la béatitude infinie.

Vous devrez payer un gros prix pour cela,
Vous ne devrez pas grommeler lorsque vous faites votre pratique quotidienne,
Vous devrez appliquer votre plein esprit, votre intelligence du cœur et votre âme à la pratique spirituelle,
Alors seulement un succès rapide sera possible.

Gardez un journal quotidien spirituel et pratiquez l'auto-analyse la nuit.
Notez le nombre de bonnes actions que vous avez faites,
Quelles erreurs vous avez commises au cours de la journée.

Le matin affirmez votre résolution :
"Je ne serai pas en colère aujourd'hui, je vais pratiquer le célibat aujourd'hui, je dirai la vérité aujourd'hui"


(Swami Shivananda Saraswati – daily self analysis speech)
Fichiers joints
meditating.jpg
meditating.jpg (121.44 Kio) Vu 1217 fois
Le voleur parti,
n'a oublié qu'une chose,
la lune à la fenêtre.


(Taigu Ryōkan, 1758-1831)
Avatar de l’utilisateur
philippe12
Messages : 1291
Enregistré le : 15 Fév 2009, 22:08
Localisation : isére france

Re: Swami Shivananda Saraswati – daily self analysis speech

Messagepar philippe12 » 20 Avr 2017, 14:55

Bonjour a toutes et a tou

@felis

merci pour ce partage et cette traduction tres poetique

je te dédie ce superbe leve de soleil et ma pratique de ce jour

OM NAMAH shivaya

C’est un plaisir de vous lire

Je vous souhaite
Une VIE remplie
D’AMOUR et
De LUMIERE
"je me pensais roseau, je n' etais que chene"
Jugulé
Messages : 2340
Enregistré le : 10 Oct 2006, 09:54
Contact :

Re: Swami Shivananda Saraswati – daily self analysis speech

Messagepar Jugulé » 03 Mai 2017, 16:48

L'introspection et l'analyse c'est bien mais encore faut-il savoir comme le psychisme fonctionne. Et ça il ne nous dit rien.
Il est nécessaire de rechercher la vertu et de savoir en quoi elle consiste.
La vertu c'est d'aimer les choses, toutes les choses et tous les êtres. Elle se décline alors en plusieurs vertus comme la patience, la générosité, la tempérance etc.
Il est nécessaire de savoir aussi en quoi consiste le vice. Il consiste en "j'aime pas ceci". Ces j'aime pas perturbe le mental, ça va d'une simple gêne à la folie, en passant par le stress, l'angoisse, la dépression etc.
Aimer ou ne pas aimer est un choix que l'on fait, ce n'est pas un trait de caractère définit par la personnalité.
La recherche de la vertu passe donc par analyser ce que l'on aime pas et de le transformer en j'aime par l'autosuggestion ( se répéter "j'aime ceci")
L'homme vertueux ne connait ni stress ni angoisse ni maladie mentale, il est toujours en paix dans toutes les situations, aime tous les êtres et peut accéder aux connaissances spirituelles les plus hautes, chose que celui qui ne cherche pas la vertu ne peut accéder.
Avatar de l’utilisateur
Felis
Messages : 44
Enregistré le : 28 Mar 2017, 17:43

Re: Swami Shivananda Saraswati – daily self analysis speech

Messagepar Felis » 05 Mai 2017, 16:08

Merci Jugulé pour cette approche sur la vertu.

Ici le texte me semble fondamental dans la mesure où il se place au-de-là du "comment".
Il parle simplement de "méthode appropriée" et de "méthode combinée" si la première ne suffit pas.
En cela il englobe ta réponse, la recherche de la vertu est une méthode, peut-être suffisante dans certain cas, peut-être pas.
C'est pour ça que ce discours m'a touché, il n'enferme pas le nécessaire progrès spirituel dans un dogme moral, et il s'adresse à tous, yogi, chrétien, bouddhiste, laïque, chacun peut y voir un chemin à suivre pour évoluer et franchir des obstacles de la vie.

Et merci aussi pour cette remarque, car dorénavant la question est ouverte, méthode appropriée, méthodes combinées. quelles sont les vôtres ?
Le voleur parti,
n'a oublié qu'une chose,
la lune à la fenêtre.


(Taigu Ryōkan, 1758-1831)
Avatar de l’utilisateur
Denis
Site Admin
Site Admin
Messages : 13157
Enregistré le : 23 Juil 2004, 19:19
Localisation : Grimaud
Contact :

Re: Swami Shivananda Saraswati – daily self analysis speech

Messagepar Denis » 06 Mai 2017, 11:30

Merci Felis pour ce texte que je viens de lire, j'étais en Inde quand tu l'as posté.
C'est une très belle démarche qui me fait penser aussi à celle de Frère Antoine assez similaire.
Il dit :
Tu as 2 corbeilles devant toi
Une "négative" où tu jettes tes pensées noires, tes colères, tout ce qui ne va pas...
Une "positive" autre où on jette dedans toutes les pensées positives et vertueuses
A la fin de la journée tu regardes les corbeilles, si dans celle "négative" il y a quelque chose, le lendemain tu jeûnes...

Alors à la fin, à force de jeûner on devient bon...

Il y a un point très spécial dans cetet discussion, qu'il faut soulever, il est dit :
Vous pouvez être assuré alors que les émotions subtiles sont également effacées.

Il nous faut, selon Swami Shivananda Saraswati, supprimer les émotions subtiles, toutes les émotions subtiles, même celle qui sont belles et vertueuses ?
Je pense que oui, mais qu'en pensez vous ?

Jugulé a écrit :La recherche de la vertu passe donc par analyser ce que l'on aime pas et de le transformer en j'aime par l'autosuggestion
Alors pas sur que cela fonctionne réellement. Le risque est d'entrer dans un autre personnage, un peu "con con" qui s'efforce de tout aimer, jusqu'au jour où le personnage explose "sous une extrême provocation à plusieurs reprises" à cause de retenues...
Je vois même cela un peu dangereux, car il y a autosuggestion et non tentative de lâcher prise.
Dans toutes ces techniques :
Si la prière échoue, vous devez recourir à satsanga, à l'association avec un sage.
Pranayama, méditation, diététique saine, recherche spirituelle.
Le mental ne joue pas de rôle.
On ne triche pas avec un pranayama, il trahie instantanément ce que nous sommes, par exemple...
Dieu nous donne ce dont il veut qu'on se serve, pour aller vers lui.
Stages Yoga 2017
Retraite Yoga 2017
Maison à vendre sur Grimaud
Avatar de l’utilisateur
Lisa83
Modérateur
Modérateur
Messages : 261
Enregistré le : 16 Sep 2015, 22:12

Re: Swami Shivananda Saraswati – daily self analysis speech

Messagepar Lisa83 » 06 Mai 2017, 12:02

Bonjour

Il nous faut, selon Swami Shivananda Saraswati, supprimer les émotions subtiles, toutes les émotions subtiles, même celle qui sont belles et vertueuses ?

Je suis aussi d'accord avec cela car là où nous voulons aller, il n'y a plus d'émotion, quelqu'elles soient, ni positif, ni négatif, ni vertu, ni vice. Nous ne sommes plus dans les indriya karmendriya, nous sommes au-delà des sens, l'expérience n'est plus "humaine". Sans doute ne pouvons-nous y accéder que le temps d'un éclair, pour des fractions de secondes dans un premier temps et puis, petit à petit ces espaces durent un peu plus.
Le tout est de tenir le cap, centrer sur l'objectif.

Il y a autosuggestion et non tentative de lâcher prise.

L'auto suggestion est encore un effort de contrôle, de prise de pouvoir, c'est encore par force que nous tentons de passer alors que le lâcher prise est l'abandon. Lorsqu'on cesse de vouloir tout diriger et contrôler alors le vide apparait et avec lui le champ des possible, l'ouverture..
Om Mâ Jay Jay Mâ
Avatar de l’utilisateur
Felis
Messages : 44
Enregistré le : 28 Mar 2017, 17:43

Re: Swami Shivananda Saraswati – daily self analysis speech

Messagepar Felis » 09 Mai 2017, 12:03

@ Denis :
Je pense que swami sivananda parle de la même chose du début à la fin du discours

"...Mais aussi leurs émotions subtiles qui se cachent dans les recoins de l'esprit subconscient...
...Ces émotions subtiles sont très dangereuses...
...Vous pouvez être assuré alors que les émotions subtiles sont également effacées..."


Et attention, il s'agit d'une traduction faîte par mes soins à l'aide de Google traduction... donc il faut rester sur un sens général et pas trop aller dans les subtilités linguistiques !
Il est question ici d'analyse personnelle, pas de méditation ou autre niveau supérieur du yoga.
Comme but ultime, on peut effectivement penser que se débarrasser de toute émotions, bonne ou mauvaise, peut permettre de s'établir dans un état spirituel supérieur, etc...
Mais là le discours est ancré, à mon avis, dans la réalité quotidienne de tout un chacun. Il nous montre un chemin pour nous arracher de nos souffrances du monde, il nous donne une clé simple pour être en paix.

Le jeune : Une méthode intéressante. Je viens d'ailleurs de le mettre en place ! (24h, 1 fois par semaine, à l'eau). Très efficace ! Et le corps n'étant jamais séparé du mental, on le purifie, on lui donne du repos, et le mental n'est pas en reste. Comme par magie il bénéficie d'un traitement analogue, apaisement, clairvoyance, réparation,...

(c'est une erreur grossière de notre culture occidentale de penser résoudre tous les problèmes par une seule action. Il y a 2 ans, j'avais une tendinite à l'épaule, mon médecin m'a prescrit 6 mois d'anti inflammatoires ! (le bougre). A l'époque je ne connaissais pas le yoga, mais cette prescription m'avait vraiment laissé perplexe. Je n'en n'ai rien fait. Auto massages, étirements, bu bcp d'eau, pommade locale, ... et ça a bien fini par passer).
Le voleur parti,
n'a oublié qu'une chose,
la lune à la fenêtre.


(Taigu Ryōkan, 1758-1831)
Jugulé
Messages : 2340
Enregistré le : 10 Oct 2006, 09:54
Contact :

Re: Swami Shivananda Saraswati – daily self analysis speech

Messagepar Jugulé » 09 Mai 2017, 13:57

Denis a écrit :
Jugulé a écrit :La recherche de la vertu passe donc par analyser ce que l'on aime pas et de le transformer en j'aime par l'autosuggestion
Alors pas sur que cela fonctionne réellement. Le risque est d'entrer dans un autre personnage, un peu "con con" qui s'efforce de tout aimer, jusqu'au jour où le personnage explose "sous une extrême provocation à plusieurs reprises" à cause de retenues...
Je vois même cela un peu dangereux, car il y a autosuggestion et non tentative de lâcher prise.


Encore une fois tu n'as pas compris

Les "j'aime pas" entraine des perturbations mentales qui peuvent être graves. Il est vital de s'en débarrasser.
Celui qui aime toutes choses n'as plus ces perturbations mentales, son esprit est clair est son intelligence est accrue grâce à l'absence de perturbations, donc il est pas concon, et il n'entre plus dans un personnage, puisqu'un personnage est constitué de "j'aime pas".
Le lâcher prise vient naturellement à celui qui n'a plus de "j'aime pas". Donc rien de dangereux.
Avatar de l’utilisateur
Felis
Messages : 44
Enregistré le : 28 Mar 2017, 17:43

Re: Swami Shivananda Saraswati – daily self analysis speech

Messagepar Felis » 09 Mai 2017, 15:42

... :?

où le terme "con con" fait office de provocation vis à vis de celui qui pourrait se sentir concerné par ce jugement...

où le terme "encore une fois tu n'as pas compris" est lui même un jugement qui risque de faire office de provocation, et surtout un jugement de réprobation. Il s'agit donc, paradoxalement, d'un "J'aime pas" ...

Nous voilà donc passé aux travaux pratiques, semble-t-il !

Alors oui, il est bien vrai que les jugements négatifs provoquent des perturbations et qu'il vaut mieux les éviter. Et il est bien vrai aussi qu'il est si difficile de résister à la moindre provocation et de ne pas verser dans la querelle aussi vite que nos doigts sur le clavier nous le permettent.

Personnellement, la technique qui consisterait à remplacer par "j'aime..." un "j'aime pas..." me parait intéressante dans la mesure où cela évoque le principe de la pensée positive. Neutraliser un jugement négatif par un jugement positif. Cela me semble réalisable dans le cadre d'une méditation, mais pas dans le feu de l'action. en plein circonstance de contrariété, la pensée n'est plus qu'un lac de lave, sous l'action du subconscient. Vouloir alors maîtriser, réprimer, les pulsions inconscientes est pure illusion et nous en faisons certainement tous l'expérience régulièrement.
Une fois le calme revenu, alors nous pouvons nous consacrer à éradiquer ces émotions subtiles qui habitent notre inconscient. N'est-ce pas le sens du discours de swami sivananda ?
Le voleur parti,
n'a oublié qu'une chose,
la lune à la fenêtre.


(Taigu Ryōkan, 1758-1831)
Jugulé
Messages : 2340
Enregistré le : 10 Oct 2006, 09:54
Contact :

Re: Swami Shivananda Saraswati – daily self analysis speech

Messagepar Jugulé » 09 Mai 2017, 21:02

Felis a écrit :où le terme "encore une fois tu n'as pas compris" est lui même un jugement qui risque de faire office de provocation, et surtout un jugement de réprobation. Il s'agit donc, paradoxalement, d'un "J'aime pas" ...


Tu n'y est pas du tout, il s'agit d'une simple constatation.
Avatar de l’utilisateur
hridaya
Messages : 1860
Enregistré le : 16 Avr 2012, 10:30
Localisation :

Re: Swami Shivananda Saraswati – daily self analysis speech

Messagepar hridaya » 09 Mai 2017, 21:17

le j'aime d'aujourd'hui ne risque t-il pas de produire le" j'aime pas" envers tout ce qui ne ressemble pas au j'aime d'aujourd'hui ?
chevauche la monture du silence, afin de rejoindre le Guru Kabir
Avatar de l’utilisateur
Lisa83
Modérateur
Modérateur
Messages : 261
Enregistré le : 16 Sep 2015, 22:12

Re: Swami Shivananda Saraswati – daily self analysis speech

Messagepar Lisa83 » 10 Mai 2017, 00:51

Bonsoir,

J'aime, je n'aime pas... La dualité est toujours là.
Om Mâ Jay Jay Mâ
Jugulé
Messages : 2340
Enregistré le : 10 Oct 2006, 09:54
Contact :

Re: Swami Shivananda Saraswati – daily self analysis speech

Messagepar Jugulé » 10 Mai 2017, 10:55

hridaya a écrit :le j'aime d'aujourd'hui ne risque t-il pas de produire le" j'aime pas" envers tout ce qui ne ressemble pas au j'aime d'aujourd'hui ?
Tu aurais un exemple?

Lisa83 a écrit :J'aime, je n'aime pas... La dualité est toujours là.
Il s'agit du fonctionnement du psychisme, pour faire l'expérience du non-duel, il faut se débarrasser de ses "j'aime pas", quand il n'y a que "j'aime" la dualité s'efface.
Avatar de l’utilisateur
Denis
Site Admin
Site Admin
Messages : 13157
Enregistré le : 23 Juil 2004, 19:19
Localisation : Grimaud
Contact :

Re: Swami Shivananda Saraswati – daily self analysis speech

Messagepar Denis » 10 Mai 2017, 15:10

Felis a écrit :où le terme "con con" fait office de provocation vis à vis de celui qui pourrait se sentir concerné par ce jugement...
où le terme "encore une fois tu n'as pas compris" est lui même un jugement qui risque de faire office de provocation, et surtout un jugement de réprobation. Il s'agit donc, paradoxalement, d'un "J'aime pas" ...
Nous voilà donc passé aux travaux pratiques, semble-t-il !
Alors oui, il est bien vrai que les jugements négatifs provoquent des perturbations et qu'il vaut mieux les éviter. Et il est bien vrai aussi qu'il est si difficile de résister à la moindre provocation et de ne pas verser dans la querelle aussi vite que nos doigts sur le clavier nous le permettent.
Merci Felis !
Oui, il arrive que Jugule me fatigue un peu (souvent même..) hahahaha
Mais oui ce n'est pas bien... :oops:
Ceci dit, pour revenir à cette chose "j'aime, je n'aime pas"...
Cela : "j'aime, je n'aime pas" n'est il pas le cris de base de ahamkara (l'ego) ?
quand il n'y a que "j'aime" la dualité s'efface.
Pas sur...
L'ego à comme fonction de dire "J'aime => je prends", "je n'aime pas => je repousse"...
Alors oui passer de je n'aime pas à j'aime est quand même une belle chose, mais...
Mais quand quelque chose se passe dans la vie et qu'il faut trancher entre "j'aime ou je n'aime pas" pas sur qu'il soit intelligent de toujours dire "j'aime", d'où le risque de ce retrouver un peu "con con"... :oops: :D :lol:
Dieu nous donne ce dont il veut qu'on se serve, pour aller vers lui.
Stages Yoga 2017
Retraite Yoga 2017
Maison à vendre sur Grimaud
Jugulé
Messages : 2340
Enregistré le : 10 Oct 2006, 09:54
Contact :

Re: Swami Shivananda Saraswati – daily self analysis speech

Messagepar Jugulé » 11 Mai 2017, 11:13

Denis a écrit :
Felis a écrit :Mais quand quelque chose se passe dans la vie et qu'il faut trancher entre "j'aime ou je n'aime pas" pas sur qu'il soit intelligent de toujours dire "j'aime", d'où le risque de ce retrouver un peu "con con"... :oops: :D :lol:

Tu n'as pas compris mon post. Il n'y a aucune raison valable de choisir le "j'aime pas". Tout comme il n'y a aucune raison valable de choisir le mal quand on peut faire le bien.
Avatar de l’utilisateur
Denis
Site Admin
Site Admin
Messages : 13157
Enregistré le : 23 Juil 2004, 19:19
Localisation : Grimaud
Contact :

Re: Swami Shivananda Saraswati – daily self analysis speech

Messagepar Denis » 11 Mai 2017, 12:23

Il n'y a aucune raison valable de choisir le "j'aime pas".
Ha, là il va falloir nous expliquer...
Je ne sais pas mais par exemple :
Je n'aime pas me faire frapper
Je n'aime pas me faire voler
Je n'aime pas me faire violer
Je n'aime pas être emmerdé par des c...
Je n'aime pas qu'on fasse du mal à mes amis
Je n'aime pas qu'on fasse du mal aux animaux...
Bref, la liste est longue...
Alors si sur tout ça il faut dire "j'aime" à la place de "je n'aime pas", là pour de bon je ne vais pas aimer...
Cela apporte donc une barrière, un curseur, où on peut dire d'un coté de ce curseur "j"aime" et de l'autre "je n'aime pas", mais de fait cela n'est pas partial, pas logique, pas universel...
Certains aiment avoir mal, voir même avoir très mal et disent "j'aime avoir mal !" mais cela n'est pas universel...
Dieu nous donne ce dont il veut qu'on se serve, pour aller vers lui.
Stages Yoga 2017
Retraite Yoga 2017
Maison à vendre sur Grimaud
Avatar de l’utilisateur
Felis
Messages : 44
Enregistré le : 28 Mar 2017, 17:43

Re: Swami Shivananda Saraswati – daily self analysis speech

Messagepar Felis » 11 Mai 2017, 12:40

je met mon petit grain de sel :

Mais ne travaille-t-on pas sur les opposés dans le yoga nidra ?
Et cela n'a-t-il pas effectivement pour résultat de produire un certain détachement, trés utile pour évoluer vers l'état de félicité bien malgré les perturbations inhérentes à la vie ?

bon, moi j'dis ça, j'dis rien hein... :roll:

Donc ici, jugulé aurait intuitivement développé une méthode analogue. Sérieusement, on en peut pas lui faire grief.
Le voleur parti,
n'a oublié qu'une chose,
la lune à la fenêtre.


(Taigu Ryōkan, 1758-1831)
Avatar de l’utilisateur
Denis
Site Admin
Site Admin
Messages : 13157
Enregistré le : 23 Juil 2004, 19:19
Localisation : Grimaud
Contact :

Re: Swami Shivananda Saraswati – daily self analysis speech

Messagepar Denis » 11 Mai 2017, 13:59

Mais ne travaille-t-on pas sur les opposés dans le yoga nidra ?
ha ?
Dans ce que j'ai vu et entendu du Yoga Nidra je ne vois pas où on travaille sur des opposés...
Il y a un protocole d’utiliser le souffle et la conscience pour permettre à la Conscience de se libérer un peu plus de l'emprise de la manifestation et d'aller dans le domaine de l'expérience de la mort et de l'après vie, sorte de méditation très profonde, mais un travail sur les opposés, je ne vois pas où, peux-tu expliquer ?
Dieu nous donne ce dont il veut qu'on se serve, pour aller vers lui.
Stages Yoga 2017
Retraite Yoga 2017
Maison à vendre sur Grimaud
Avatar de l’utilisateur
Felis
Messages : 44
Enregistré le : 28 Mar 2017, 17:43

Re: Swami Shivananda Saraswati – daily self analysis speech

Messagepar Felis » 11 Mai 2017, 14:36

Au niveau du 3ème corps (Manomaya kosha), perception des processus mentaux et émotionnels. On travail sur la visualisation d'opposés source d'émotions.

Le créateur du yoga nidra en parlera mieux que moi :
"Viens alors la relaxation qui s'adresse au plan des sensations et des émotions. des sensations d'une intense résonance physique ou affective sont suscitées, éprouvées pleinement puis éliminées. Ceci se pratique d'habitude en paires d'opposés, tels que froid/chaud, lourd/léger, douleur/plaisir, chagrin/joie, haine/amour. La mise en relation alternée des ressentis dans yoga nidra harmonise les deux hémisphère cérébraux. elle aide à équilibrer et maîtriser les fonctions habituellement inconscientes..."

("YOGA NIDRA une technique de transformation" - page 80 - Swami Satyananda )

J'ai effectivement fait l'expérience une petite fois de cette pratique. L'explication est la suivante. Nous somme nécessairement d'un un état émotionnel donné à chaque instant (en condition de vie normale). Et parfois (souvent ?) nous pouvons être habités, voir envahis, par des émotions / sentiments négatifs. Le travail consiste alors à visualiser et ressentir (en état méditatif / relaxation profonde yoga nidra) l'émotion contraire. puis à revenir à la première émotion. puis alterner de l'une à l'autre. au bout d'un moment se produit un détachement des deux, reste l'essentiel, le soi et l'élan de vie neutre et primordial qui demeure en chacun de nous. A partir de là, on peut aller plus loin dans la méditation yoga nidra.

bon, j'espère que j'ai pas dit trop de connerie, je suis certain que d'autre personnes du forum sauront mieux que moi expliquer tout ça !

namasté
Le voleur parti,
n'a oublié qu'une chose,
la lune à la fenêtre.


(Taigu Ryōkan, 1758-1831)
tybz
Messages : 206
Enregistré le : 22 Aoû 2014, 23:09

Re: Swami Shivananda Saraswati – daily self analysis speech

Messagepar tybz » 11 Mai 2017, 14:55

Bonjour à tous,

Juste pour mettre mon petit grain de sel :)

Comme l'on dit certains, pour moi le terme "aimer" implique un attachement, une attirance, mais peut-être que Jugulé parle d'une autre forme d'amour, qui est plus de l'ordre de l'acceptation: accepter ce qui est (sans pour autant être résigné), dire oui, et ne plus être dans la résistance par rapport à ce qui est.
C'est un peu ce qui est enseigné dans la pratique de la pleine conscience: un jour on est heureux, mais on a conscience que ça peut disparaître du jour au lendemain, un autre jour on souffre, mais on accepte cette souffrance, en sachant qu'elle aussi est temporaire. bref, une attitude de présence et de lâcher prise par rapport à nos ressentis.

Après, dire "j'aime" à tout (Maladie, perte d'être chers, souffrance, tortures... ), je pense que c'est impossible, à moins, peut-être, d"être un éveillé.
Avatar de l’utilisateur
Denis
Site Admin
Site Admin
Messages : 13157
Enregistré le : 23 Juil 2004, 19:19
Localisation : Grimaud
Contact :

Re: Swami Shivananda Saraswati – daily self analysis speech

Messagepar Denis » 11 Mai 2017, 17:18

Le créateur du yoga nidra en parlera mieux que moi :
Wouha ??
Non Shivananda n'est en rien "l'inventeur" du Yoga Nidra.
Cela existe depuis la nuit des temps et par exemple dans le Vijnana Bhairava Tantra on en parle très précisément.

des sensations d'une intense résonance physique ou affective sont suscitées, éprouvées pleinement puis éliminées
Oui, c'est un moyen de travailler sur nos traces karmiques ou sur des aspects psychologiques.

C'est un peu ce qui est enseigné dans la pratique de la pleine conscience: un jour on est heureux, mais on a conscience que ça peut disparaître du jour au lendemain, un autre jour on souffre, mais on accepte cette souffrance, en sachant qu'elle aussi est temporaire. bref, une attitude de présence et de lâcher prise par rapport à nos ressentis.
Oui !
Dieu nous donne ce dont il veut qu'on se serve, pour aller vers lui.
Stages Yoga 2017
Retraite Yoga 2017
Maison à vendre sur Grimaud

Retourner vers « Spiritualité (Onglet général du forum) »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 5 invités