Connaissance du SOI par SHRI SHANKARACHARYA

Un forum pour échanger et partager librement sur notre recherche spirituelle.

Modérateur : Modérateurs

philippeonline
Messages : 34
Enregistré le : 07 Aoû 2008, 23:19

Connaissance du SOI par SHRI SHANKARACHARYA

Messagepar philippeonline » 07 Mar 2009, 14:29

Connaissance du SOI par SHRI SHANKARACHARYA

1. Ce traité intitulé "Connaissance du Soi", est destiné à ceux dont les péchés ont été abolis par les austérités et qui, avec un mental tranquille et libre de tout attachement, aspirent à la libération.

2. Comparée à tous les autres moyens, la connaissance est le seul moyen direct pour la libération. De même qu'il est impossible de cuire sans feu, de même la libération est impossible sans connaissance.

3. Le rituel ne peut pas dissiper l'ignorance, parce qu'entre eux il n'y a pas de contradiction mutuelle. Mais la connaissance, sûrement, détruit l'ignorance, de même que la lumière détruit la plus dense obscurité.

4. Le soi apparaît comme conditionné par l'effet de l'ignorance. Quand celle-ci est détruite, le soi non-conditionnel brille de sa propre lumière, tel le soleil quand les nuages sont dissipés.

5. Ayant purifié, en suivant avec persévérance les instructions, l'âme qui est rendue trouble par l'ignorance, la connaissance elle-même doit s'effacer, comme la pâte du gravier nettoyant le fait avec l'eau 1.

6. Le monde phénoménal, qui abonde en désir, haine, etc., est, en vérité, comme un rêve. Tant qu'il dure, il semble réel. Mais lorsqu'on s'éveille, il devient irréel.

7. Telle l'illusion d'argent dans l'opale, le monde parait réel jusqu'au moment ou le soi suprême, l'immuable réalité derrière toutes choses, est réalisé.

8. Telles les bulles dans l'eau, les mondes naissent, se maintiennent et se dissolvent dans le Seigneur Suprême qui est la cause matérielle et le fondement de toutes choses.

9. Sur l'Eternel Vishnou (qui est la pure existence et la pure conscience) servant de base, les diverses apparences sont incrustées, tels les bracelets et autres formes faits d'or.

1 Le gravier nettoyant, fait de périls cailloux, enrobés dune pâte nettoyante, lorsqu'il est jeté dans une eau trouble, la clarifie en se déposant lui-même au fond avec la saleté qui se sédimente.

10. Tel l'espace, le Seigneur Vishnou, en venant en contact avec les différentes conditions, apparaît comme différent en raison de leurs différences, mais est perçu comme non-différencié quand ces conditions sont détruites.

11. C'est seulement à cause des diverses conditions que caste, nom, périodes de vie religieuses, etc., sont imposées sur le soi, de même que le goût, la couleur et d'autres attributs sont imposés à l'eau.

12. Le lieu pour faire l'expérience du bonheur et de la tristesse, qui est fait des quintuples composés des grands éléments et dont la formation résulte d'actions passées, est appelé le corps (dense).

13. L'instrument de jouissance, qui est fait d'éléments non-composés et consiste en les cinq forces vitales, le mental, la conscience et les dix sens 2, est le corps subtil.

14. L'illusion sans commencement, qui est indéfinissable, et appelée le corps causal. L'on doit comprendre que le soi est autre que ces trois corps (ou conditions).

15. Le pur soi, à cause de ses relations avec les cinq enveloppes, etc., se pare de leurs natures respectives, tel un cristal reflétant un tissu de couleur.

16. L'on doit séparer le grain du pur soi intérieur de la balle constituée par le corps et les autres enveloppes, grâce au battage fait par la raison.

17. Bien que le soi soit en tout temps et dans toutes choses, il ne peut briller nulle part, sauf dans la conscience, tout comme une réflexion ne peut apparaître que sur une surface polie.

18. L'on doit comprendre que le soi doit toujours être comme un roi, différent du corps, des sens, du mental, de la conscience, ainsi que des yeux, les témoins de leurs activités.

2 Les cinq sens de perception et les cinq membres moteurs du corps.

19. A l'homme dénué de discernement, le soi apparaît comme actif, tandis qu'en réalité ce sont les sens (seuls) qui le sont, de la même façon que la lune est vue comme si elle court, alors que ce sont les nuages qui se déplacent.

20. Le corps, les sens, le mental et la conscience vaquent à leurs propres activités tout en dépendant de la conscience du soi, de même que les hommes dépendent de la lumière du soleil.

21. Par manque de discernement, les hommes attribuent les qualités et les activités du corps et des sens au soi, qui est pure existence et pure conscience 3, de la même façon que la couleur bleue est attribuée au ciel.

22. De plus, la nature agissante 4, qui appartient au mental conditionneur, est attribuée au soi, tout comme le mouvement de l'eau est attribué au reflet de la lune sur celle-ci.

23. Les passions, les désirs, le bonheur, la tristesse, etc. exercent leur fonction quand la conscience est présente, et n'existent pas dans le sommeil profond alors que la conscience est absente. Ils appartiennent, par conséquent, à la conscience, non au soi.

24. De même que la lumière est la nature même de soleil, que la froideur est celle de l'eau, que la chaleur est celle du feu, de même l'être-té, la conscience, la félicité, l'éternité et le caractère absolu sont la nature même du soi.

25. Par le fait, dû au manque de discernement, de confondre l'aspect "être et conscience" du soi avec la fonction de la conscience individuelle, naît l'idée : "Je sais".

26. Le soi ne subit pas de modification, ni la connaissance ne peut émerger d'aucune façon de la conscience individuelle (seule). Et pourtant, l'on s'imagine, par ignorance, que l'âme individuelle sait, fait et voit bien toutes choses.

3 Le soi est la conscience absolue, et se distingue de bouddhi, la conscience individuelle.

4 Textuellement : "nature de faiseur", autrement dit l'activité dans le monde phénoménal.

27. En prenant, par erreur, le soi pour l'âme individuelle, comme on prend une corde pour un serpent 5, l'on est sujet à la peur. Mais si l'on se rend compte que "Je ne suis pas l'âme individuelle, mais le Soi Supérieur", alors on est libéré de la peur.

28. Le soi seul illumine la conscience, les sens, etc., de même que la lumière fait apparaître le pot et d'autres objets ; (mais) notre propre soi n'est pas illuminé par ces objets illuminables 6.

29. La nature du soi étant la connaissance, elle ne dépend, par la connaissance d'elle-même, d'aucune autre connaissance, de la même façon qu'une lumière n'a pas besoin d'une autre lumière pour se révéler.

30. En éliminant routes les limitations avec l'aide de la formule "pas ceci, pas ceci" 7, l'on prendra conscience de l'identité de l'âme individuelle et du soi suprême au moyen des enseignements des écritures.

31. Le corps et les autres objets de perception sont les produits de l'ignorance et sont aussi évanescents que des bulles. Le soi, qui est non-conditionné, est distinct de ces objets et doit être compris comme "Je suis Brahman".

32. La naissance, la vieillesse, la décrépitude, la mort, etc., ne sont pas moi, parce que je suis distinct du corps. Le son et les autres objets des sens n'ont pas de liens avec moi, car je ne suis pas les sens.

33. Je ne suis pas le mental ; par conséquent, la tristesse, le désir, la haine, la peur, etc., ne m'affectent pas. Comme cela est affirmé par les écritures, le soi n'est ni les sens ni le mental, mais est inconditionné.

5 Ceci est une métaphore très répandue en Inde : Lorsque, par hasard, on marche (pieds nus) sur une corde mouillée, la première réaction est une grande peur, car on croit marcher sur un serpent. Mais lorsqu'on s'aperçoit que ce n'est qu'un morceau de corde, inoffensif, la peur s'en va.

6 Ce barbarisme tente de traduire la qualité passive de ces objets. Comme le trio connaisseur – connaissance – connu, il est question ici du trio illuminateur – illumination – illuminable. Ce dernier mot veut dire : susceptible d'être illuminé, mais incapable, per se, d'émettre de la lumière.

7 "Neti, neti" = "je ne suis pas ceci, je ne suis pas ceci". Formule prononcée dans une forme de méditation dans laquelle on examine les choses du monde extérieur (y compris son corps) et les rejette successivement comme ne faisant pas partie du Soi.

34. Je suis sans attribut, sans fonction, éternel, sans doute, sans tache, sans changement, sans forme, éternellement libre et non conditionné.

35. Tel l'éther, j'imprègne toute chose, intérieurement et extérieurement. Je suis impérissable, à jamais la (vérité) établie, semblable à tous, sans attache, non-conditionné, imperturbable.

36. Je suis le suprême Brahman même, qui est la réalité, la connaissance et l'infirmité, qui est à jamais non-conditionné et libre, l'unique et indivisible félicité qui est sans seconde.

37. Le fait d'imprimer constamment au mental la phrase "je suis seulement Brahman" fait disparaître la turbulence de l'ignorance, comme l'élixir de vie guérit tous les maux.

38. Assis dans un endroit retiré, libre de toutes passions, avec les sens subjugués, l'on doit contempler ce soi unique et infini, sans penser à rien d'autre.

39. Un homme sage doit, par son intelligence, immerger dans le soi tout ce qui est objectif et contempler l'unique soi qui est comme l'espace illimité.

40. Celui qui a réalisé la vérité suprême abandonne tout, forme, caste, etc. et s'établit, par nature, dans (le soi, qui est) la conscience et la félicité infinies.

41. La distinction entre le connaisseur, la connaissance et le connu n'existe pas pour le soi-suprême. Etant l'unique conscience et félicité, il brille par lui seul.

42. La flamme de la connaissance qui est attisée par le constant remou 8 (par la méditation) exerce sur le bois 9 (du soi), consumés entièrement l'huile de l'ignorance.

43. Lorsque la connaissance a détruit l'ignorance, le soi se manifestera, de la même façon que le soleil se lève aussitôt que l'aurore 10 du jour a dissipé l'obscurité.

8 Afin d'attiser le feu, il faut remuer constamment le bois.

9 Le bois Arani, utilisé pour allumer le feu sacrificiel.

44. Le soi qui est à jamais en nous, apparaît, par ignorance, comme s'il ne pouvait être trouvé, et lorsque cette (ignorance) est détruite, il est trouvé, tel son propre collier 11.

45. La condition de l'âme individuelle a été imprimée sur Brahman par l'illusion, comme une forme humaine sur un poteau 12, mais elle disparaît dès qu'on a pris conscience de la vraie nature de l'âme individuelle.

46. La connaissance, qui naît de la prise de conscience de sa propre nature, détruit d'elle-même l'illusion du "je" et du "mien", qui ressemble à la confusion entre les directions 13.

47. Le yogui qui a obtenu la réalisation juste voit toutes choses, par l'œil de la connaissance, comme existant en son propre soi, et l'unique soi comme toutes choses.

48. Il voit toutes choses comme son propre soi, de la même façon que l'on voit des pots comme simplement de l'argile ; (car) tout cet univers est seulement le soi, et il n'y a rien d'autre que le soi.

49. L'état de libéré-vivant 14 signifie que la personne sage, ayant abandonné ses limitations et qualités passées, et acquérant les propriétés de l'être, de la conscience et de la félicité, atteint Brahman, de la même façon que la chenille devient papillon.

50. Ayant traversé l'océan de l'ignorance et tué les démons des attractions et répulsions, le voyeur, uni à la tranquillité, est suprêmement heureux dans la jouissance de la félicité de son propre soi 15.

51. Laissant de coté tout attachement aux plaisirs extérieurs et transitoires, et heureux dans la félicité du soi, une telle personne, pour toujours, brille intérieurement, telle une lumière dans un globe.

10 Aruna, le conducteur du char du soleil, le dieu de l'aurore.

11 Se réfère au fait, souvent constaté, qu'on cherche son collier et ne le trouve pas alors qu'on l'a toujours eu au cou.

12 Se réfère au fait qu'on peut parfois prendre un poteau planté en terre pour un être humain ; cette forme humaine n'a aucune réalité, de même que l'Âme individuelle par rapport au Soi suprême.

13 Celui qui est confus quant aux directions se réoriente dès qu'il a localisé l'endroit où il se trouve.

14 Jivanmukta.

15 Ceci est une explication allégorique, tirée de la légende du Ramayana.

52. Le voyeur, bien que demeurant au milieu des limitations, n'est cependant, comme l'espace, plus affecté par leurs qualités. Connaissant tout, il doit être comme quelqu'un qui ne sait rien et doit errer, sans attache, comme le vent.

53. Quand les limitations disparaissent, le voyeur se fond sans réserve dans le Suprême (Vishnou), comme l'eau dans l'eau, l'espace dans l'espace, la lumière dans la lumière.

54. Acquisition qu'aucune acquisition ne dépasse, félicité à laquelle aucune félicité n'est supérieure, connaissance insurpassée par aucune connaissance-cela, comprends-le, est Brahman.

55. Voyant ce que rien d'autre ne reste à voir, devenant ce que rien ne redevient 16, sachant ce que rien d'autre ne reste à savoir-cela, comprends-le, est Brahman.

56. Ce qui pénètre tout, autour, au-dessus, en-dessous, qui est être, conscience et félicité, qui est sans second, sans fin, éternel, unique-cela, comprends-le, est Brahman.

57. L'immuable, l'unique félicité ininterrompue, qui est désignée par le Védanta par l'exclusion ce qui n'est pas elle-même 17 – cela, comprends-le, est Brahman.

58. Le Brahma (à quatre faces) et les autres, qui ne sont que des parties de ce soi qui est la félicité non-interrompue, deviennent heureux, chacun à son niveau, par la possession d'une petite portion de cette félicité.

59. Chaque objet (est tel parce qu'il) possède cela. Toute activité a en elle un courant de la conscience qui le traverse 18. Le Soi Suprême, ainsi, imprègne l'univers entier, comme le beurre est présent dans toutes les parties du lait.

16 Naissance.

17 Technique "Neti, neti" (voir page 4).

18 Ces deux aspects du soi sont sat (l'être) et chit (la conscience) L'aspect ananda (félicité) a été évoqué dans le verset précédent.

60. Ce qui n'est ni subtil ni dense, ni court ni long, qui est non-né, immuable, dépourvu de forme, de qualité, de caste ou de nom, – cela, comprends-le, est Brahman.

61. Ce dont la lumière est irradiée par le soleil, mais qui n'est pas illuminé par ces choses qui sont illuminables, et par la vertu duquel tout cet univers (brille) 19 – cela, comprends-le, est Brahman.

62. Pénétrant l'univers entier, intérieurement et extérieurement, et l'illuminant, le Brahman brille par lui-même ; tel une boule de fer incandescente.

63. Le Brahman est distinct de l'univers. Il n'y a rien d'autre que Brahman. Si quelque chose d'autre que Brahman est perçue, elle est aussi irréelle que le mirage dans le désert.

64. Tout ce qui est vu ou entendu, autre que Brahman, ne peut être (réel). Même cela est Brahman, l'être sans second, la conscience et la félicité, quand la réalité est connue.

65. Celui qui a l'œil de la connaissance voit Brahman qui est l'être, la conscience et la félicité, dans toutes choses ; mais celui qui n'a pas l'œil de la connaissance ne peut voir ainsi, de même que l'aveugle ne peut voir le soleil brillant.

66. L'âme individuelle, fondue dans le feu de la connaissance allumé par l'instruction, est libérée de toute teinte, tel l'or, et brille par elle-même.

67. Le soi est le soleil de connaissance qui, s'élevant au firmament du cœur, dissipe les ténèbres de l'ignorance et, pénétrant tout, soutenant tout, brille et fait tout briller.

68. Celui qui, non-affecté par (les limitations de) la direction, de l'espace, du temps, etc., et parfaitement tranquille, atteint le saint des saints du soi, qui pénètre tout, est sans tache, l'éternelle félicité qui dissipe (toutes les qualités) telles que la chaleur et le froid – il devient tout connaissant, tout-pénétrant et immortel.

19 Se manifeste, est perçu.
Jugulé
Messages : 2340
Enregistré le : 10 Oct 2006, 09:54
Contact :

Re: Connaissance du SOI par SHRI SHANKARACHARYA

Messagepar Jugulé » 22 Mai 2017, 11:03

Très bon texte.

Il y a celui-là aussi: viewtopic.php?f=3&t=1139&p=20161&hilit=sagesse#p20161
Avatar de l’utilisateur
Denis
Site Admin
Site Admin
Messages : 13077
Enregistré le : 23 Juil 2004, 19:19
Localisation : Grimaud
Contact :

Re: Connaissance du SOI par SHRI SHANKARACHARYA

Messagepar Denis » 22 Mai 2017, 11:59

Un beau texte assez banal finalement
Il enfonce des portes ouvertes et comprises par beaucoup et ne donne aucune technique aucune démarche pour nous permettre d'accéder à la conscience
Par exemple

24. De même que la lumière est la nature même de soleil, que la froideur est celle de l'eau, que la chaleur est celle du feu, de même l'être-té, la conscience, la félicité, l'éternité et le caractère absolu sont la nature même du soi
C'est beau mais pour celui qui chemine cela est vite compris et ne sert plus à rien
J'ai remarqué aussi quelques incohérences il parle par exemple que buddhi serait la conscience individuelle ?
Le samkhya nous explique précisément que la conscience vient de purusha et que du côté de Prakrit il n'y a pas de conscience...
Alors pour celui qui est en chemin et cherche l'expérience de la lumière de l'esprit il faudra trouver des choses plus profondes
La pratique va apporter une telle énergie et nous plonger dans une telle finesse que pour celui qui pratique vraiment ce genre de texte reste juste une belle idée, un peu de saveur.
Dieu nous donne ce dont il veut qu'on se serve, pour aller vers lui.
Stages Yoga 2017
Retraite Yoga 2017
Maison à vendre sur Grimaud
Jugulé
Messages : 2340
Enregistré le : 10 Oct 2006, 09:54
Contact :

Re: Connaissance du SOI par SHRI SHANKARACHARYA

Messagepar Jugulé » 22 Mai 2017, 12:59

Denis a écrit :Un beau texte assez banal finalement
Il enfonce des portes ouvertes et comprises par beaucoup et ne donne aucune technique aucune démarche pour nous permettre d'accéder à la conscience

La démarche est celle de la connaissance. On accède à la conscience pure par la connaissance de ce qu'elle est et de ce qu'elle n'est pas.
Il n'a rien de banal pour celui qui ne connait pas son soi.

J'ai remarqué aussi quelques incohérences il parle par exemple que buddhi serait la conscience individuelle ?

Où ça?
La pratique va apporter une telle énergie et nous plonger dans une telle finesse que pour celui qui pratique vraiment ce genre de texte reste juste une belle idée, un peu de saveur.

Pour celui qui pratique la discrimination, ce texte est un excellent reflet de ce qui est.
Avatar de l’utilisateur
Denis
Site Admin
Site Admin
Messages : 13077
Enregistré le : 23 Juil 2004, 19:19
Localisation : Grimaud
Contact :

Re: Connaissance du SOI par SHRI SHANKARACHARYA

Messagepar Denis » 22 Mai 2017, 17:53

Oui, voila la discrimination :
3 Le soi est la conscience absolue, et se distingue de bouddhi, la conscience individuelle.
Alors selon lui il aurait 2 consciences ??
Une qui serait la Conscience et une autre qui serait la conscience individuelle apportée par buddhi ??
Ce n'est pas du tout claire et cela va à l'encontre du samkhya...

Et après on a des visions que se contredisent et cela donne une sensation très confuse...

18. L'on doit comprendre que le soi doit toujours être comme un roi, différent du corps, des sens, du mental, de la conscience, ainsi que des yeux, les témoins de leurs activités.
Ok, donc donc le soi n'est pas la conscience...
La phrase suivante continue dans cette idée :
23. Les passions, les désirs, le bonheur, la tristesse, etc. exercent leur fonction quand la conscience est présente, et n'existent pas dans le sommeil profond alors que la conscience est absente.Ils appartiennent, par conséquent, à la conscience, non au soi.
Mais que cela est étrange, cela nous laisse dans l’ignorance de Turya ce qui est quand même bien dommage...
Mais je note qu'il dit que la conscience disparaît et que la conscience n'est pas le Soi puisqu'il dit : "Ils appartiennent, par conséquent, à la conscience, non au soi" :schock:

Mais voila la contradiction :
40. Celui qui a réalisé la vérité suprême abandonne tout, forme, caste, etc. et s'établit, par nature, dans (le soi, qui est) la conscience et la félicité infinies.
:schock: :? :mefie2:
Aux strophes 18 et 23 il dit que la conscience peut disparaître et qu'il est différente de la conscience mais là il dit l'inverse : Le Soi est la conscience...
Oui, pour moi le Soi est la conscience !
Et il affirme cela encore ici :
64. Tout ce qui est vu ou entendu, autre que Brahman, ne peut être (réel). Même cela est Brahman, l'être sans second, la conscience et la félicité, quand la réalité est connue.
C'est assez maladroit...
La conscience est l'attribut du Soi, comme la lumière, elle est unique et Buddhi est inconsciente. Alors peut-être sagit il d'une mauvaise traduction qui entortille un peu tout cela, c'est bien possible...
Dieu nous donne ce dont il veut qu'on se serve, pour aller vers lui.
Stages Yoga 2017
Retraite Yoga 2017
Maison à vendre sur Grimaud
Jugulé
Messages : 2340
Enregistré le : 10 Oct 2006, 09:54
Contact :

Re: Connaissance du SOI par SHRI SHANKARACHARYA

Messagepar Jugulé » 22 Mai 2017, 18:18

Denis a écrit :Une qui serait la Conscience et une autre qui serait la conscience individuelle apportée par buddhi ??
Ce n'est pas du tout claire et cela va à l'encontre du samkhya...
Il fait une distinction effectivement. Mais c'est dans le but de distinguer la Conscience pure de la conscience individuelle en vu de dégager les modalités individuelles de la conscience. Il nomme conscience individuelle tout ce qui est objet de la conscience et perçu par l'individu. Donc l'intellect fait parti de la conscience individuelle, mais en réalité il n'y a pas de conscience individuelle. C'est une étape qu'il marque pour éclairer son propos.

Mais que cela est étrange, cela nous laisse dans l’ignorance de Turya ce qui est quand même bien dommage...
Non ce n'est pas dommage, cet état survient lorsqu'on a bien compris et réalisé le Soi. Il n'est nul besoin d'en parler.

Mais je note qu'il dit que la conscience disparaît et que la conscience n'est pas le Soi puisqu'il dit : "Ils appartiennent, par conséquent, à la conscience, non au soi" :schock:


Ici, il faut comprendre qu'ils appartiennent à la conscience individuelle.

Mais voila la contradiction :
40. Celui qui a réalisé la vérité suprême abandonne tout, forme, caste, etc. et s'établit, par nature, dans (le soi, qui est) la conscience et la félicité infinies.
:schock: :? :mefie2:
Aux strophes 18 et 23 il dit que la conscience peut disparaître et qu'il est différente de la conscience mais là il dit l'inverse : Le Soi est la conscience...
C'est la conscience individuelle qui peut disparaître. Le Soi est la Conscience pure.

Et il affirme cela encore ici :
64. Tout ce qui est vu ou entendu, autre que Brahman, ne peut être (réel). Même cela est Brahman, l'être sans second, la conscience et la félicité, quand la réalité est connue.
C'est assez maladroit...
Je ne vois pas ce qui est maladroit.

La conscience est l'attribut du Soi, comme la lumière, elle est unique et Buddhi est inconsciente. Alors peut-être sagit il d'une mauvaise traduction qui entortille un peu tout cela, c'est bien possible...
La traduction est à mettre en cause, mais faut faire avec. Cela ne change rien au fond du discours et des connaissances à acquérir.
Avatar de l’utilisateur
Denis
Site Admin
Site Admin
Messages : 13077
Enregistré le : 23 Juil 2004, 19:19
Localisation : Grimaud
Contact :

Re: Connaissance du SOI par SHRI SHANKARACHARYA

Messagepar Denis » 22 Mai 2017, 19:22

Il fait une distinction effectivement. Mais c'est dans le but de distinguer la Conscience pure de la conscience individuelle en vu de dégager les modalités individuelles de la conscience. Il nomme conscience individuelle tout ce qui est objet de la conscience et perçu par l'individu. Donc l'intellect fait parti de la conscience individuelle, mais en réalité il n'y a pas de conscience individuelle. C'est une étape qu'il marque pour éclairer son propos.
Bha, désolé il aurait mieux fait de s'appuyer sur le Samkhya, c'est lourd et indigeste...
Par exemple l’intellect ne fait pas partie de la conscience individuelle, ça ne veut rien dire, l'intellect est dans Manas...
Comment "un outil" pourrait être dans le fait d'être ?
C'est lourd !!!

Non ce n'est pas dommage, cet état survient lorsqu'on a bien compris et réalisé le Soi. Il n'est nul besoin d'en parler.
Ha... là je ne te suis pas...
Si on essaye de d'expliquer quelque chose on va au bout et donne des explications claires, cacher Turya quand beaucoup de textes en parle c'est très étrange d'autant que la chose explique clairement beaucoup de choses, ou alors il ne l'a pas connu pour l'oublier ainsi ???

Je ne vois pas ce qui est maladroit.
Là il ne fallait pas sortir du contexte la phrase, ce qui est maladroit c'est cette explication entre "conscience individuelle" et Conscience qui au passage ne se trouve dans aucune Upanishad...

La traduction est à mettre en cause, mais faut faire avec. Cela ne change rien au fond du discours et des connaissances à acquérir.
Oui, mais le problème c'est qu'on reste sur notre faim...
Aucun protocole, aucune pratique, aucun axe et des idées maladroites dans un texte assez banal...
Bofbof...

Tiens je te donne une idée de ce qui est explicite et efficient :
YOGATATTVA UPANISHAD a écrit :36. Tenant son corps bien droit, l’adepte honorera d’abord, les mains jointes, la divinité de son choix, puis, avec le pouce de sa main droite, il se bouchera la narine droite qui est l’orifice du canal Piñgalã, et insufflera doucement de l’air par la narine gauche, orifice de l’Idã
37. Il retiendra alors son souffle aussi longtemps qu’il lui sera possible, puis l’expulsera progressivement, sans forcer, par sa narine gauche.
38. Ensuite il insufflera à nouveau, par sa narine gauche cette fois conduisant l’air jusqu’à son ventre qu’il emplira progressivement; après l’y avoir maintenu le plus longtemps qu’il lui sera possible, il l’expulsera par la narine droite, doucement, sans forcer.
39. Il procèdera ainsi, inspirant par une narine, expirant par l’autre, alternativement, et, chaque fois retenant le souffle aussi longtemps qu’il le pourra.
40. Pour mesurer le rythme respiratoire on utilise comme unité, le temps qu’il faut à un homme pour se frotter le genou en rond et ensuite claquer du doigt.
41. Lorsqu’on inspire par la narine gauche, on le fait durant seize unités de temps, on tient le souffle ensuite durant soixante-quatre unités
42. et l’on expire enfin, par la narine droite durant trente deux unités. De même lorsque l’on changera de narines.
Ainsi fera-t-on quatre fois par jour:
43. au matin, à midi, le soir, à minuit, tâchant chaque fois de pratiquer jusqu’à quatre vingt tenues de souffles.
44. Après trois mois, les deux canaux Ida et Piñgalã seront tout à fait purifiés et ceci se manifestera dans la constitution même de l’adepte


YOGA SUTRA DE PATANJALI a écrit :De la puissance du Yoga
1. Etablir la fixation du mental sur un seul point, c’est la concentration;
2. L’y maintenir dans un courant ininterrompu, c’est la méditation.
3. Quand disparaît la forme même de l’objet de la contemplation et qu’on saisit uniquement sa signification, c’est l’enstase.
4. Coordonner les trois mouvements sur ce seul point, cela s’appelle la convergence.
5. Et le succès dans cette triple voie révèle la connaissance.


Vijnana Bhairava Tantra a écrit :22-24 - la déesse dit:
O Dieu des dieux Toi qui portes l’emblème du trident et as pour ornement la guirlande de crânes, (dis-moi) par quels moyens on peut apercevoir l’état qui a forme de plénitude propre àBhairava, qui échappe au temps et à l’espace et défie toute description. En quel sens dit-on que la suprême Déesse est l’ouverture qui lui (donne accès) ? Instruis-moi O Bhairava, afin que ma connaissance devienne parfaite.
Bhairava répond:
Il faut exercer une poussée ascensionnelle sur la suprême (Energie) formée de deux points (visarga, que sont) le souffle expiré, en haut, et le souffle inspiré, en bas. la situation de plénitude (provient) de ce qu’ils sont portés (ou maintenus) sur leur double lieu d’origine


Commentaire.
Tout comme le soleil se lève à l’est et se couche à l’ouest, le souffle expiré (prâna) se lève dans le coeur et se couche dans le dvâdasânta extérieur, le souffle inspiré (apâna ou jîva) poursuit le cours inverse. Lorsqu’il s’agit du fonctionnement ordinaire du souffle, le dvâdasânta se situe extérieurement à douze largeurs de doigts au delà de l’extrémité du nez, point précis ou le souffle expiré disparaît. Mais chez le grand yogin, lors du fonctionnement de son énergie vitale que désigne le terme uccâra, surrection, le souffle au lieu de se frayer un chemin vers le dehors, emprunte la voie médiane (susumnâ) pour s’élever du coeur jusqu ‘au dvâdasânta intérieur lequel se confond à ce moment avec le bramarandhra situé au sommet du cerveau. L’énergie assume alors son aspect infiniment subtil de kundalini figurée ici par le visarga qui s’exprime en devanâgarî par deux points ( : ) et, phonétiquement, par une légère aspiration du souffle. Ce visarga ne se comprend bien que par rapport au bindu à l’origine il n’existe qu’un seul point, le bindu, qui symbolise l’unique .Siva; mais aucun mouvement ne pouvant se produire dans l’unité indivise, le bindu doit se scinder en deux pôles entre lesquels s’effectuera le mouvement spécfique propre au visarga.
Les courants vitaux centripètes et centrifuges (prâna et apâna) fonctionnent constamment et toujours de concert. Un sloka précise que sous forme de HA et de SA ils engendrent en fusionnant en un point (bindu M) la formule HAMSA, l’état du milieu ou vacuité dans laquelle s’unissent puis disparaissent les énergie inspirées et expirées.
Les souffles prennent naissance en deux points.’ le lotus du coeur et le dvâdasânta et c’est là qu’ils se reposent lorsque la respiration est suspendue. Maintenus dans leur espace respectif ils s’intériorisent (‘antharmukha,) et acquièrent une certaine plénitude. On nomme visrânti, repos du souffle, l’intervalle (madhya) durant lequel le souffle ni n ‘entre ni ne sort. Ainsi la plénitude à laquelle notre verset fait allusion est celle du visarga partout présent et toujours chargé d’énergie vitale accumulée du fait que chacun des points qui le constituent se trouve alternativement rempli d’énergie. Mais plus encore, elle est faite de la félicité qui accompagne le fonctionnement automatique et spontané des souffles introvertis et bien équilibrés en samâna.
Cette pratique peut appartenir à l’une ou à l’autre des trois voies selon l’interprétation du terme visarga ; si l’on identifie les deux pôles à la subjectivité (ahantô) et à l’objectivité (idant4), il s’agira de la voie de Siva. Ou ‘on en fasse les énergies de connaissance et d’activité, le yogin suivra la voie de l’énergie. Par contre, à qui s avance doucement sur la voie de l’individu, ces pôles ne représenteront que les souffles inspirés et expirés. Mais quelle que soit l’interprétation donnée, le yogin réside dans la plénitude indifférenciée, à la jonction de ces deux pôles, dans l’état nu de l’énergie, état plénier de Bhairava.


Cool non ?
Dieu nous donne ce dont il veut qu'on se serve, pour aller vers lui.
Stages Yoga 2017
Retraite Yoga 2017
Maison à vendre sur Grimaud
Avatar de l’utilisateur
hridaya
Messages : 1834
Enregistré le : 16 Avr 2012, 10:30
Localisation :

Re: Connaissance du SOI par SHRI SHANKARACHARYA

Messagepar hridaya » 22 Mai 2017, 20:08


Non ce n'est pas dommage, cet état survient lorsqu'on a bien compris et réalisé le Soi. Il n'est nul besoin d'en parler.
Ha... là je ne te suis pas...
Si on essaye de d'expliquer quelque chose on va au bout et donne des explications claires, cacher Turya quand beaucoup de textes en parle c'est très étrange d'autant que la chose explique clairement beaucoup de choses, ou alors il ne l'a pas connu pour l'oublier ainsi ???


dire que sankaracharya n'a pas connu le quatrième état , là tu fait fort, bon, que ce soit pas notre tasse de thé d'un point de vue de sa restitution, et de sont école philosophique, on peut l'entendre, dire que la traduction est comme beaucoup de traductions moyenne ,très moyenne ok. Comment te poser la question sans que tu le prenne mal.

t'a pris feu ,non ?
calme toi, redescend sur terre, revient avec nous. Parce que tu va finir par te comporter comme tout les idiots que tu pointe du doigt.
intolérant ,prétentieux ,sectaire ,convaincu de tout savoir, je te jure que je t'entend crier de là ou je suis. En toute amitié, ressaisi toi.
chevauche la monture du silence, afin de rejoindre le Guru Kabir
Jugulé
Messages : 2340
Enregistré le : 10 Oct 2006, 09:54
Contact :

Re: Connaissance du SOI par SHRI SHANKARACHARYA

Messagepar Jugulé » 22 Mai 2017, 20:15

Denis a écrit :Bha, désolé il aurait mieux fait de s'appuyer sur le Samkhya, c'est lourd et indigeste...
Par exemple l’intellect ne fait pas partie de la conscience individuelle, ça ne veut rien dire, l'intellect est dans Manas...
Tu dis n'importe quoi, l'intellect est distinct de manas. L'intellect fait des opération dans le mental, mais n'est pas assimilable au mental.

Comment "un outil" pourrait être dans le fait d'être ?
C'est lourd !!!
C'est pas ce qu'il dit.

Ha... là je ne te suis pas...
Si on essaye de d'expliquer quelque chose on va au bout et donne des explications claires, cacher Turya quand beaucoup de textes en parle c'est très étrange d'autant que la chose explique clairement beaucoup de choses, ou alors il ne l'a pas connu pour l'oublier ainsi ???
Il ne parle que de la connaissance du Soi.

Là il ne fallait pas sortir du contexte la phrase, ce qui est maladroit c'est cette explication entre "conscience individuelle" et Conscience qui au passage ne se trouve dans aucune Upanishad...
Je ne trouve pas cela maladroit, c'est un moyen habile d'expliquer les choses.

Oui, mais le problème c'est qu'on reste sur notre faim...
Aucun protocole, aucune pratique, aucun axe et des idées maladroites dans un texte assez banal...
Bofbof...
Si il y a une pratique:

38. Assis dans un endroit retiré, libre de toutes passions, avec les sens subjugués, l'on doit contempler ce soi unique et infini, sans penser à rien d'autre.
l'axe c'est la connaissance, ces idées ne sont pas maladroites et le texte n'a rien de banal. Ne dis pas on reste sur notre faim, mais je reste sur ma faim.

Tiens je te donne une idée de ce qui est explicite et efficient :
YOGATATTVA UPANISHAD a écrit :36. Tenant son corps bien droit, l’adepte honorera d’abord, les mains jointes, la divinité de son choix, puis, avec le pouce de sa main droite, il se bouchera la narine droite qui est l’orifice du canal Piñgalã, et insufflera doucement de l’air par la narine gauche, orifice de l’Idã
37. Il retiendra alors son souffle aussi longtemps qu’il lui sera possible, puis l’expulsera progressivement, sans forcer, par sa narine gauche.
38. Ensuite il insufflera à nouveau, par sa narine gauche cette fois conduisant l’air jusqu’à son ventre qu’il emplira progressivement; après l’y avoir maintenu le plus longtemps qu’il lui sera possible, il l’expulsera par la narine droite, doucement, sans forcer.
39. Il procèdera ainsi, inspirant par une narine, expirant par l’autre, alternativement, et, chaque fois retenant le souffle aussi longtemps qu’il le pourra.
40. Pour mesurer le rythme respiratoire on utilise comme unité, le temps qu’il faut à un homme pour se frotter le genou en rond et ensuite claquer du doigt.
41. Lorsqu’on inspire par la narine gauche, on le fait durant seize unités de temps, on tient le souffle ensuite durant soixante-quatre unités
42. et l’on expire enfin, par la narine droite durant trente deux unités. De même lorsque l’on changera de narines.
Ainsi fera-t-on quatre fois par jour:
43. au matin, à midi, le soir, à minuit, tâchant chaque fois de pratiquer jusqu’à quatre vingt tenues de souffles.
44. Après trois mois, les deux canaux Ida et Piñgalã seront tout à fait purifiés et ceci se manifestera dans la constitution même de l’adepte
Désolé, mais la on a une pratique qui ne mène pas à l'éveil. On modifie la constitution de l'adepte, mais ce n'est qu'une étape qui n'est pas obligatoire. On peut tout à fait se passer de cette pratique et cette pratique ne nous apprends rien sur nous même.

YOGA SUTRA DE PATANJALI a écrit :De la puissance du Yoga
1. Etablir la fixation du mental sur un seul point, c’est la concentration;
2. L’y maintenir dans un courant ininterrompu, c’est la méditation.
3. Quand disparaît la forme même de l’objet de la contemplation et qu’on saisit uniquement sa signification, c’est l’enstase.
4. Coordonner les trois mouvements sur ce seul point, cela s’appelle la convergence.
5. Et le succès dans cette triple voie révèle la connaissance.
La c'est moi qui reste sur ma fin. J'ai beau coordonner les trois mouvements sur un seul point, je ne vois point de connaissance. C'est pas comme ça que je me connaitrais moi-même. C'est juste une étape.

Vijnana Bhairava Tantra a écrit :22-24 - la déesse dit:
O Dieu des dieux Toi qui portes l’emblème du trident et as pour ornement la guirlande de crânes, (dis-moi) par quels moyens on peut apercevoir l’état qui a forme de plénitude propre àBhairava, qui échappe au temps et à l’espace et défie toute description. En quel sens dit-on que la suprême Déesse est l’ouverture qui lui (donne accès) ? Instruis-moi O Bhairava, afin que ma connaissance devienne parfaite.
Bhairava répond:
Il faut exercer une poussée ascensionnelle sur la suprême (Energie) formée de deux points (visarga, que sont) le souffle expiré, en haut, et le souffle inspiré, en bas. la situation de plénitude (provient) de ce qu’ils sont portés (ou maintenus) sur leur double lieu d’origine
Il y a un autre moyen d'apercevoir l'état de plénitude, c'est de réaliser que cette pléntitude est l'état naturel du Soi et de calquer son mental à cette plénitude.


Cool non ?
Finalement tu te perds dans différents textes sans en suivre aucun jusqu'au bout. Tu fais un bouillie spirituelle qui n'aide personne, et résultat tu n'as pas la connaissance de Dieu et tu reste dans ton ignorance.
Il faut que tu trouves le bon texte qui t'amène à cette connaissance et que tu t'y tiennes sans te perdre dans la multitude de textes.
Jugulé
Messages : 2340
Enregistré le : 10 Oct 2006, 09:54
Contact :

Re: Connaissance du SOI par SHRI SHANKARACHARYA

Messagepar Jugulé » 22 Mai 2017, 20:17

hridaya a écrit :t'a pris feu ,non ?
calme toi, redescend sur terre, revient avec nous. Parce que tu va finir par te comporter comme tout les idiots que tu pointe du doigt.
intolérant ,prétentieux ,sectaire ,convaincu de tout savoir, je te jure que je t'entend crier de là ou je suis. En toute amitié, ressaisi toi.


Tu as raison mais ce n'est pas comme ça qu'il faut lui parler, il est sourd à toute remarque que l'on fait sur lui.
Avatar de l’utilisateur
hridaya
Messages : 1834
Enregistré le : 16 Avr 2012, 10:30
Localisation :

Re: Connaissance du SOI par SHRI SHANKARACHARYA

Messagepar hridaya » 22 Mai 2017, 20:48

Tu as raison mais ce n'est pas comme ça qu'il faut lui parler, il est sourd à toute remarque que l'on fait sur lui.


comme nous tous, tu en conviendra.

il faut accepter que diffèrent point de vue sont valides pour approcher Cela. Le reste ne nous appartient pas; mais a quoi tout cela sert t-il si au retour nous manifestons cela, ...... au point de ne pas reconnaître le texte du Maitre de l'advaita vedanta, au point de ne pas reconnaître l'effort de pédagogie qui explique méthodiquement pas a pas, qui démonte la mécanique humaine, jnana yoga dans toute sa splendeurs.
mais oui ,c'est lourd dit -il ,maladroit, bien sur si vous le dite, tous les maitres sont des fakes, on pourrait admettre que c'est une autre approche, ben non....
a quoi sert t-il d'être les représentants de ceci ou cela, de maîtriser la stance du vijnana machin chose, l'upanishad du levée du jours,
et finalement d'être désaxé dans la vie, au point de ne pas entendre ce que dit l'autre.
ahh pauvre monde entend t-on sur ce forum, oui effectivement....
reprend toi, on t'aime, et je vais te faire une confidence, sur dieu on est d'accord !!!!!même si on le dit pas de la même manière, c'était juste pour savoir jusqu'à ou tu pouvait allé dans les explications, mais un peu d'humours, non de dieu, un peu d'humour, et de légèreté ,même si les sujets sont graves,bon,on va pas refaire le coups des croisade quand mêmes :wink:
chevauche la monture du silence, afin de rejoindre le Guru Kabir
Avatar de l’utilisateur
Lisa83
Modérateur
Modérateur
Messages : 236
Enregistré le : 16 Sep 2015, 22:12

Re: Connaissance du SOI par SHRI SHANKARACHARYA

Messagepar Lisa83 » 22 Mai 2017, 23:51

Bonsoir,

Si je peux me permettre et sans vouloir alourdir cet échange, je trouve en effet, que l'auteur n'a fait que réécrire ce qui a déjà été dit dans de nombreux textes plus anciens mais avec un talent et une prose moindres.
Avec tout le respect que j'ai pour ce grand maître et que je connais certainement mal, d'après moi, en écrivant ce texte, il répond à une mode, qui est celle de vouloir adapter en quelque sorte et laisser une trace.
De cette façon et indirectement, il contribue à la "vulgarisation" du Yoga....
Un Yoga de plus en plus déformé et qui s'éloigne de la tradition.

Ne me tirez pas tous dessus en même temps... :boxe:

Ce n'et que mon ressenti.

Belle et Lumineuse pratique à tous.
Om Mâ Jay Jay Mâ
Jugulé
Messages : 2340
Enregistré le : 10 Oct 2006, 09:54
Contact :

Re: Connaissance du SOI par SHRI SHANKARACHARYA

Messagepar Jugulé » 23 Mai 2017, 00:02

Lisa83 a écrit :De cette façon et indirectement, il contribue à la "vulgarisation" du Yoga....
Un Yoga de plus en plus déformé et qui s'éloigne de la tradition.
Ce n'est pas du tout un yoga.

Avec tout le respect que j'ai pour ce grand maître et que je connais certainement mal, d'après moi, en écrivant ce texte, il répond à une mode, qui est celle de vouloir adapter en quelque sorte et laisser une trace.
Non à son époque, le VIIIe siècle, ce n'était pas une mode. Si cela avait été écris à notre époque, effectivement ce serait une mode.

"Ce fut un « réformateur religieux » qui chercha à créer une entente entre les divers courants et écoles religieuses de son époque." https://fr.wikipedia.org/wiki/Adi_Shankara

1. Ce traité intitulé "Connaissance du Soi", est destiné à ceux dont les péchés ont été abolis par les austérités et qui, avec un mental tranquille et libre de tout attachement, aspirent à la libération.


C'est ton cas?
Avatar de l’utilisateur
Denis
Site Admin
Site Admin
Messages : 13077
Enregistré le : 23 Juil 2004, 19:19
Localisation : Grimaud
Contact :

Re: Connaissance du SOI par SHRI SHANKARACHARYA

Messagepar Denis » 23 Mai 2017, 00:17

Jugulé a écrit :Tu dis n'importe quoi, l'intellect est distinct de manas. L'intellect fait des opération dans le mental, mais n'est pas assimilable au mental.

Jean papin : la voie du Yoga : Les aphorismes de Pantalji a écrit :Manas: Sa caractéristique est l’instabilité et la mobilité. On le compare souvent à un singe sautant de branches en branches et perpétuellement agité. Par sa position, il est le seul à nous révéler aussi bien l’intellect que les sens et les éléments grossiers. C’est pourquoi l’effort de contrôle du yoga se portera principalement sur lui. Miroir où toutes les impressions laissées par les actes qui déterminent nos enchaînements se reflètent, il sera à la fois l’instrument de libération et l’outil à rejeter pour obtenir l’émancipation complète.


Jugulé a écrit :Finalement tu te perds dans différents textes sans en suivre aucun jusqu'au bout.
Ha, tu te base sur quoi pour insinuer des choses pareilles ?
Mais surtout pourquoi dire des choses pareilles ???
Je ne savais pas que nous avons passé du temps ensemble à pratiquer, et il me semble même ne jamais t'avoir rencontré, mais peut-être je me trompe...
Tout cela parce que je me permet de dire ce que je pense sur un texte qui n'est pas de toi ?
Mais voila, à bout d'argument tu m'attaques, je comprends, c'est facile et lâche.
Je ne suis pas dans l'avaita vedenta, ma connaissance est dans la pratique du Hatha Yoga et l'étude des textes depuis plus de 25 ans...
Je comprends que tu ne pratiques pas le Hatha Yoga, alors la discussion n'est pas simple, mais tu ne devrais pas te sentir obligé de m'insulter, car je ne t'ai pas agressé une seule fois...


Hridaya a écrit :t'a pris feu ,non ?
Ben, non, pas un seul instant...
Hridaya a écrit :calme toi, redescend sur terre, revient avec nous. Parce que tu va finir par te comporter comme tout les idiots que tu pointe du doigt.
Ha... :?
Tu projettes des choses sur moi qui ne sont que ta vision... :?
Hridaya a écrit :intolérant ,prétentieux ,sectaire ,convaincu de tout savoir, je te jure que je t'entend crier de là ou je suis. En toute amitié, ressaisi toi.
C'est tout ?? :lol:
Allez essaye encore tu vas en trouver d'autres des adjectifs magnifiques...
Bref...
La discussion était assez belle juste avant ton arrivée...
Alors intolérant, ok, mais Lisa vous dit la même chose, c'est lourd et pompeux, et ça ne sert à rien
Prétentieux, là montre moi où ???
Sectaire, ha, là aussi montre moi où ?
Convaincu de tout savoir, t'as pas autre chose, sérieux...
Et non je ne cris pas du tout, tout va bien Hridaya et si mes propos ne te plaisent pas essaye de changer ton jugement, tu es resté coincé sur le mot "Dieu" depuis quelques temps, alors je suis l'homme à abattre ...
Pas grave, j'ai l'habitude, en France dès qu'on dit ce mot on se fait lyncher, mais j'assume, désolé pour toi...
Bref...
La discussion s'arrête là, quand on en vient à insulter l'autre et parler de comment on parle on est très loin du thème et d'un échange cordiale et pragmatique, je ne suis pas ta femme, hahaha :coeur:
Dieu nous donne ce dont il veut qu'on se serve, pour aller vers lui.
Stages Yoga 2017
Retraite Yoga 2017
Maison à vendre sur Grimaud
Avatar de l’utilisateur
Lisa83
Modérateur
Modérateur
Messages : 236
Enregistré le : 16 Sep 2015, 22:12

Re: Connaissance du SOI par SHRI SHANKARACHARYA

Messagepar Lisa83 » 23 Mai 2017, 00:33

Désolée :oops:

J'ai bien fait de préciser
Avec tout le respect que j'ai pour ce grand maître et que je connais certainement mal
Je n'avais pas fait le lien avec Shankara auteur de "l'expérience directe".
Je trouve cette traduction assez moderne comparée à celle de "l'expérience directe".

Je vais prendre le temps de lire mieux et reviendrai (peut-être) en parler...
Om Mâ Jay Jay Mâ
Jugulé
Messages : 2340
Enregistré le : 10 Oct 2006, 09:54
Contact :

Re: Connaissance du SOI par SHRI SHANKARACHARYA

Messagepar Jugulé » 23 Mai 2017, 10:39

Denis a écrit :Mais voila, à bout d'argument tu m'attaques, je comprends, c'est facile et lâche.
Je ne suis pas à bout d'argument, et je ne t'attaque pas je te critique. Si tu prends la critique pour une attaque tu progresseras pas.

Je ne suis pas dans l'avaita vedenta, ma connaissance est dans la pratique du Hatha Yoga et l'étude des textes depuis plus de 25 ans...
Je comprends que tu ne pratiques pas le Hatha Yoga, alors la discussion n'est pas simple, mais tu ne devrais pas te sentir obligé de m'insulter, car je ne t'ai pas agressé une seule fois...
C'est pas la première fois que tu prends mes propos pour des insultes, je ne t'ai jamais insulté.
Par contre tu m'as manqué de respect à plusieurs reprises, pas dans cette discussion mais avant.

Tu as un texte qui te dis de tout voir comme étant ton âme. Pourquoi tu ne l'as pas fais?
Avatar de l’utilisateur
Denis
Site Admin
Site Admin
Messages : 13077
Enregistré le : 23 Juil 2004, 19:19
Localisation : Grimaud
Contact :

Re: Connaissance du SOI par SHRI SHANKARACHARYA

Messagepar Denis » 23 Mai 2017, 10:49

Par contre tu m'as manqué de respect à plusieurs reprises, pas dans cette discussion mais avant.
C'est vrai que tu as toujours montré un respect parfait toi aussi Jugulé... :D
Bon alors on peut essayer de faire mieux ou pas ? :wink:

Bon Hridaya et Jugulé, je peux mettre ces posts d'insultes déplacées à la poubelle et peut-on continuer la discussion sur ce texte sans insulter l'autre ?
Dieu nous donne ce dont il veut qu'on se serve, pour aller vers lui.
Stages Yoga 2017
Retraite Yoga 2017
Maison à vendre sur Grimaud
Jugulé
Messages : 2340
Enregistré le : 10 Oct 2006, 09:54
Contact :

Re: Connaissance du SOI par SHRI SHANKARACHARYA

Messagepar Jugulé » 23 Mai 2017, 11:04

J'ai édité mon dernier post.
Jugulé
Messages : 2340
Enregistré le : 10 Oct 2006, 09:54
Contact :

Re: Connaissance du SOI par SHRI SHANKARACHARYA

Messagepar Jugulé » 23 Mai 2017, 11:05

Denis a écrit :Bon alors on peut essayer de faire mieux ou pas ? :wink:


Je suis d'accord, si tu te surveilles il n'y aura plus de problèmes.
Avatar de l’utilisateur
Denis
Site Admin
Site Admin
Messages : 13077
Enregistré le : 23 Juil 2004, 19:19
Localisation : Grimaud
Contact :

Re: Connaissance du SOI par SHRI SHANKARACHARYA

Messagepar Denis » 23 Mai 2017, 11:22

C'est déjà pas mal, merci, mais la chose pas très belle n'était pas dans ce post...
Mais dans celui où tu dis :
Finalement tu te perds dans différents textes sans en suivre aucun jusqu'au bout. Tu fais un bouillie spirituelle qui n'aide personne, et résultat tu n'as pas la connaissance de Dieu et tu reste dans ton ignorance.
Il faut que tu trouves le bon texte qui t'amène à cette connaissance et que tu t'y tiennes sans te perdre dans la multitude de textes.

Ou aussi de commencer une phrase toujours dans ce même post par "tu dis n'importe quoi", ce n'est pas très engageant. :)
Dieu nous donne ce dont il veut qu'on se serve, pour aller vers lui.
Stages Yoga 2017
Retraite Yoga 2017
Maison à vendre sur Grimaud
Jugulé
Messages : 2340
Enregistré le : 10 Oct 2006, 09:54
Contact :

Re: Connaissance du SOI par SHRI SHANKARACHARYA

Messagepar Jugulé » 23 Mai 2017, 11:30

Peut-être mais il t'arrive de dire n'importe quoi, alors je le souligne. A toi de ne pas le prendre mal. Si tu dis des choses qui ne sont pas correctes je vais pas te cirer les pompes.
Avatar de l’utilisateur
hridaya
Messages : 1834
Enregistré le : 16 Avr 2012, 10:30
Localisation :

Re: Connaissance du SOI par SHRI SHANKARACHARYA

Messagepar hridaya » 23 Mai 2017, 11:50

Convaincu de tout savoir, t'as pas autre chose, sérieux...
Et non je ne cris pas du tout, tout va bien Hridaya et si mes propos ne te plaisent pas essaye de changer ton jugement, tu es resté coincé sur le mot "Dieu" depuis quelques temps, alors je suis l'homme à abattre ...
Pas grave, j'ai l'habitude, en France dès qu'on dit ce mot on se fait lyncher, mais j'assume, désolé pour toi...
Bref...


le souci là c'est que la polémique sur dieu, on en parlait pas !!! c'est toi qui reste coincé la dessus.
un peu facile de jouer les martyrs a tout bout de champs. l'homme a abattre un poil d'exageration,non ???
dommage de ne pas entendre ce que je te dit.
reprend toi, on t'aime, et je vais te faire une confidence, sur dieu on est d'accord !!!!!


La discussion s'arrête là, quand on en vient à insulter l'autre et parler de comment on parle on est très loin du thème et d'un échange cordiale et pragmatique, je ne suis pas ta femme, hahaha :coeur:


que veux tu dire par là ?


La discussion était assez belle juste avant ton arrivée...


c'est ton jugement, flingué a tout va toute les traditions non agrée par DENIS, ta définition du beau n'est pas la mienne.

Bon Hridaya et Jugulé, je peux mettre ces posts d'insultes déplacées à la poubelle et peut-on continuer la discussion sur ce texte sans insulter l'autre ?


sans moi merci. Supprime mon compte définitivement.
chevauche la monture du silence, afin de rejoindre le Guru Kabir
Jugulé
Messages : 2340
Enregistré le : 10 Oct 2006, 09:54
Contact :

Re: Connaissance du SOI par SHRI SHANKARACHARYA

Messagepar Jugulé » 23 Mai 2017, 12:15

Tu pourrais peut-être pardonner, si tu y arrives.
Avatar de l’utilisateur
Denis
Site Admin
Site Admin
Messages : 13077
Enregistré le : 23 Juil 2004, 19:19
Localisation : Grimaud
Contact :

Re: Connaissance du SOI par SHRI SHANKARACHARYA

Messagepar Denis » 23 Mai 2017, 16:26

Hridraya laisse tomber
Oui je vais supprimer ton compte et le forum ne s'en portera que mieux
Une personne que tu connais viens à toi en te demandant de revenir sur des insultes infondées et tu continues sur la même lancée.
Ce n'est que de la stupidité de ta part et de la mesquinerie
Pour finir par dire que je me place en martyre sérieux ta vu ça ou ??
Ton délire et ta haine te dépasse complètement mon pauvre alors ton compte est fermé
Tchao
Dieu nous donne ce dont il veut qu'on se serve, pour aller vers lui.
Stages Yoga 2017
Retraite Yoga 2017
Maison à vendre sur Grimaud
Avatar de l’utilisateur
Tom54
Messages : 1078
Enregistré le : 15 Mai 2014, 11:34

Re: Connaissance du SOI par SHRI SHANKARACHARYA

Messagepar Tom54 » 23 Mai 2017, 22:05

Et dire que tout cela est de l'amour :coeur:
:mdr: :oops2: :jesors:
L’évidence c'est d'aimer sans rien attendre.
Avatar de l’utilisateur
Denis
Site Admin
Site Admin
Messages : 13077
Enregistré le : 23 Juil 2004, 19:19
Localisation : Grimaud
Contact :

Re: Connaissance du SOI par SHRI SHANKARACHARYA

Messagepar Denis » 23 Mai 2017, 22:17

On ne peut pas continuer à prendre des gens pour des cons !
À monter des gens contre d'autres et dire au final que ce n'est qu'un jeu tout en continuant d'insulter.
Alors la ce n'est plus de l'amour
Son compte est désactivé !
Depuis bien longtemps je ne m'étais plus mis en colère mais son dernier post ma permis de ressentir ce feu !
Dieu nous donne ce dont il veut qu'on se serve, pour aller vers lui.
Stages Yoga 2017
Retraite Yoga 2017
Maison à vendre sur Grimaud
Avatar de l’utilisateur
Tom54
Messages : 1078
Enregistré le : 15 Mai 2014, 11:34

Re: Connaissance du SOI par SHRI SHANKARACHARYA

Messagepar Tom54 » 24 Mai 2017, 15:11

Tu peux désactiver qui tu souhaites mais tu sais que fondamentalement c'est a toi que tu fais du tore, il ne s'agit de personne d'autre que de toi même.
Ton brasier est un feu qui n'a jamais cessé de bruler, ta maitrise et ta pratique sont les portes "coupe feu" qui t'empêchent de plonger en toi même.
Moi je remercierais celui qui ta bousculé et qui a craqué l'allumette. :coeur:
L’évidence c'est d'aimer sans rien attendre.
Jugulé
Messages : 2340
Enregistré le : 10 Oct 2006, 09:54
Contact :

Re: Connaissance du SOI par SHRI SHANKARACHARYA

Messagepar Jugulé » 24 Mai 2017, 16:22

C'est bien dit.
:coeur:
Avatar de l’utilisateur
Denis
Site Admin
Site Admin
Messages : 13077
Enregistré le : 23 Juil 2004, 19:19
Localisation : Grimaud
Contact :

Re: Connaissance du SOI par SHRI SHANKARACHARYA

Messagepar Denis » 24 Mai 2017, 16:30

Tom54 a écrit :Tu peux désactiver qui tu souhaites mais tu sais que fondamentalement c'est a toi que tu fais du tore, il ne s'agit de personne d'autre que de toi même.
Ton brasier est un feu qui n'a jamais cessé de bruler, ta maitrise et ta pratique sont les portes "coupe feu" qui t'empêchent de plonger en toi même.
Moi je remercierais celui qui ta bousculé et qui a craqué l'allumette. :coeur:
Ce sont des mots qui t'appartiennent, Tom, ta vision ton ressenti, ton jugement...
Mais oui c'est bien dit... :mefie:
A oui, n’oubliions pas :coeur:

Merci !

:dodo:
Dieu nous donne ce dont il veut qu'on se serve, pour aller vers lui.
Stages Yoga 2017
Retraite Yoga 2017
Maison à vendre sur Grimaud
Avatar de l’utilisateur
Tom54
Messages : 1078
Enregistré le : 15 Mai 2014, 11:34

Re: Connaissance du SOI par SHRI SHANKARACHARYA

Messagepar Tom54 » 25 Mai 2017, 08:44

Connaissance du SOI

On est en plein dedans.
Qu'y a t-il en SOI ? Après le grand plongeon intérieur qu'y a t-il en MOI ? Je vais vous dire ce que j'y ai vu, il y a rien et il y a tout.
C'est a dire un espace sans forme, sans début ni fin, silencieux et mouvant a la fois. Comme une sorte de tissu cosmique où règnent toutes les dimensions en même temps.
Ces dimensions sont le temps l'espace le présent le passé et future en même temps, c'est l'instant zéro la singularité du big bang que nous n'avons jamais quitté.
Nous sommes contemporain de cet évènements depuis la nuit des temps et nous n'en n'avons jamais été séparé.
Nous sommes cette singularité là maintenant, je ne sais pas comment ce que nous définissons être la réalité se superpose a notre regard mais au cœur de la forme il y a cet univers quantique.
Au-delà du quantique c'est l'univers égotique, un univers "fini" dans "l'infini" ou qui se fini a l'infini.
La vie est un gout qu'il est bon de gouter en conscience de SOI, tout est bidon tout est histoires et projections et les pensées sont maitre.
IL y a personne qui discute mais il y a le gout de la discussion... il y a l'accroche des débats dans la dualité mais il y a aussi loin de l'esprit le détachement, la vu du cœur où il n'y a aucun acteur juste un échange au gout savoureux.
Tout est projection de ce vide quantique, de la plus petite cellule a la plus grande planète.
Le point zéro est ce vide quantique, l'égo n'est qu'une projection.
L’évidence c'est d'aimer sans rien attendre.
Jugulé
Messages : 2340
Enregistré le : 10 Oct 2006, 09:54
Contact :

Re: Connaissance du SOI par SHRI SHANKARACHARYA

Messagepar Jugulé » 25 Mai 2017, 08:50

Oui, c'est ce que l'on apprends du Soi.

Qu'en est-il de Dieu pour toi?
Avatar de l’utilisateur
Tom54
Messages : 1078
Enregistré le : 15 Mai 2014, 11:34

Re: Connaissance du SOI par SHRI SHANKARACHARYA

Messagepar Tom54 » 25 Mai 2017, 09:03

Jugulé a écrit :Qu'en est-il de Dieu pour toi?

Salut Jugulé, sans aller trop loin je dirai qu'on est plus dans la peur qu'autre chose.
Dans l'amour Dieu comme on l'entend n'existe pas si non il y aurait encore un but et le but est vu de l'esprit.
L’évidence c'est d'aimer sans rien attendre.
Jugulé
Messages : 2340
Enregistré le : 10 Oct 2006, 09:54
Contact :

Re: Connaissance du SOI par SHRI SHANKARACHARYA

Messagepar Jugulé » 25 Mai 2017, 15:20

Tom54 a écrit :Salut Jugulé, sans aller trop loin je dirai qu'on est plus dans la peur qu'autre chose.
Je n'ai pas peur de Dieu, ni de rien d'ailleurs.

Dans l'amour Dieu comme on l'entend n'existe pas si non il y aurait encore un but et le but est vu de l'esprit.
C'est comment Dieu comme on l'entend ?
L'amour est toujours amour de quelque chose. Quel est cet amour ou Dieu n'existe pas ?
Les vues de l'esprit sont à prendre en considérations, elles nous gouvernent à notre insu. Même la vision de Dieu est vue de l'esprit, cela n'empêche que cette vision est réelle et qu'elle nous apprends la réalité des choses. On ne peut se passer des vues de l'esprit, même après l'éveil. Tout ton précédent discours est une vue de l'esprit. Il n'en a pas moins de valeur pour autant.
On peut dire qu'il n'y a plus de but quand le but est atteint. Après il se peut qu'on en trouve un autre ou pas. Mais en postant sur ce forum tu as un but. Je ne te demanderais pas lequel, mais on est fait comme ça, on agit en suivant des buts. Celui qui agit sans but, erre comme un insensé et risque de commettre le mal sans en avoir conscience.
Avatar de l’utilisateur
Tom54
Messages : 1078
Enregistré le : 15 Mai 2014, 11:34

Re: Connaissance du SOI par SHRI SHANKARACHARYA

Messagepar Tom54 » 25 Mai 2017, 17:22

j'ai pas dit peur de Dieu mais peur de quoi pour croire en Dieu :)
L’évidence c'est d'aimer sans rien attendre.
Jugulé
Messages : 2340
Enregistré le : 10 Oct 2006, 09:54
Contact :

Re: Connaissance du SOI par SHRI SHANKARACHARYA

Messagepar Jugulé » 25 Mai 2017, 18:11

Tu veux dire qu'on croit en Dieu par peur?
Avatar de l’utilisateur
Tom54
Messages : 1078
Enregistré le : 15 Mai 2014, 11:34

Re: Connaissance du SOI par SHRI SHANKARACHARYA

Messagepar Tom54 » 26 Mai 2017, 10:16

Oui Jugulé comme 90% des gens.
L’évidence c'est d'aimer sans rien attendre.
Jugulé
Messages : 2340
Enregistré le : 10 Oct 2006, 09:54
Contact :

Re: Connaissance du SOI par SHRI SHANKARACHARYA

Messagepar Jugulé » 26 Mai 2017, 10:21

Tu disais Dieu comme on l'entends n'existe pas.
Y a-t-il un Dieu qui ne serait pas comme on l'entends?
MuadDib
Messages : 1747
Enregistré le : 19 Mai 2012, 16:53
Localisation : ivjs
Contact :

Re: Connaissance du SOI par SHRI SHANKARACHARYA

Messagepar MuadDib » 26 Mai 2017, 10:34

Jugulé a écrit :On peut dire qu'il n'y a plus de but quand le but est atteint. Après il se peut qu'on en trouve un autre ou pas. Mais en postant sur ce forum tu as un but. Je ne te demanderais pas lequel, mais on est fait comme ça, on agit en suivant des buts. Celui qui agit sans but, erre comme un insensé et risque de commettre le mal sans en avoir conscience.


Un but ?

Ne serait-ce pas ces buts, justement, qui peuvent créer des entraves subtiles à l'objet de la recherche spirituelle ?

Et, pour ta remarque sur l'absence d'objectifs, qui serait dangereuse, il me semble que tenir fortement à un objectif, quel qu'en soit ses conséquences, peut aussi avoir des effets de bord négatifs, non ?
ॐ नमो नारायण
Jugulé
Messages : 2340
Enregistré le : 10 Oct 2006, 09:54
Contact :

Re: Connaissance du SOI par SHRI SHANKARACHARYA

Messagepar Jugulé » 26 Mai 2017, 11:20

MuadDib a écrit :Ne serait-ce pas ces buts, justement, qui peuvent créer des entraves subtiles à l'objet de la recherche spirituelle ?


Pour la recherche spirituel il ne faut qu'un seul but, l'Esprit.

Et, pour ta remarque sur l'absence d'objectifs, qui serait dangereuse, il me semble que tenir fortement à un objectif, quel qu'en soit ses conséquences, peut aussi avoir des effets de bord négatifs, non ?


Oui tu as raison.

Retourner vers « Spiritualité (Onglet général du forum) »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Google [Bot] et 2 invités