Le pèlerinage des bateleurs

Nous nous proposons de faire, ensemble, une étude sur le tarot, que chacun se sente libre de s'exprimer !

Modérateur : Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
Igbe
Messages : 142
Enregistré le : 14 Juil 2009, 20:31

Le pèlerinage des bateleurs

Messagepar Igbe » 06 Déc 2010, 15:32

Tututut...
Humblement, me rendre compte que seule mon histoire (ma prétention) peut me déranger : voilà la révélation
Avatar de l’utilisateur
Igbe
Messages : 142
Enregistré le : 14 Juil 2009, 20:31

Re: Le pèlerinage des bateleurs

Messagepar Igbe » 11 Déc 2010, 14:32

L'auteur détaille une manière d'incorporer les arcanes... que j'ai adoptée (assise Vajrasana) pour mes concentrations

2- La méditation du caducée

Asseyez-vous sur les talons et mettez un paquet de livres sous les fesses pour ne pas couper la circulation du sang dans les chevilles. Il faut être installé confortablement. Le dos alors est droit. Fermez les yeux, et attendez : ne cherchez pas à faire un silence intérieur de force, vous risqueriez de ne parvenir qu’à un mal de tête.
Au bout de quelques minutes, vous sentirez un balancement, soit d’avant en arrière, soit de gauche à droite. Dans tous les cas, la tête et le cou suivent en souplesse. Vous pouvez choisir celui que vous préférez. Pour moi, pendant plusieurs années ce fut le gauche/droite, maintenant, c’est l’avant/arrière, comme les malades dans les hôpitaux psychiatriques ou les transes des Gnawa.

Laissez faire et sentez le plus précisément possible le mouvement et les limites du balancement. Rapidement, vous vous apercevrez que ce balancement s’origine au bas de la colonne vertébrale, et qu’en montant, il forme le dessin du caducée.
Jouez avec cette sensation. Lorsqu’elle est bien nette, décidez de l’arrêter le dos droit. Si vous ressentez un tressaillement, ne vous affolez pas, c’est normal. D’un coup, vous avez l’impression d’avoir un parapluie dans le dos ; vous vous sentez comme tenu à l’axe de votre colonne vertébrale. Si vous bougez en avant, ne serait-ce que d’un centimètre, ce parapluie dans le dos vous replace automatiquement. Le corps, pacifié, est passé sous contrôle de la force de base. Alors vous êtes serein pour l’étape suivante :

3- l’incorporation

C’est la solution la plus rapide et probablement la meilleure pour assimiler les arcanes. Elle nécessite tout de même patience et assiduité. Regardez longuement l’arcane, jusqu’à le visionner les yeux fermés. Quand l’image est bien nette, retournez-la mentalement, comme si vous étiez l’arcane lui-même.
Il s’incorpore alors tout seul au niveau du centre du cœur, et vous inonde de l’état de conscience qu’il exprime. Les arcanes du tarot, dessinés par nos anciens grands maîtres, sont tout aussi opératifs (pour reprendre un terme utilisé par les alchimistes) que des mandalas tibétains ou indiens.
Humblement, me rendre compte que seule mon histoire (ma prétention) peut me déranger : voilà la révélation

Retourner vers « Etude du tarot »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 4 invités