TAROT ET KABBALE

Nous nous proposons de faire, ensemble, une étude sur le tarot, que chacun se sente libre de s'exprimer !

Modérateur : Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
Odile
Messages : 2029
Enregistré le : 21 Aoû 2009, 10:50

TAROT ET KABBALE

Messagepar Odile » 27 Nov 2009, 23:57

Sans trop rentrer dans les détails, la Kabbale est un ensemble de spéculations métaphysiques sur Dieu, l'homme et l'univers, issue de la tradition ésotérique juive et permettant une compréhension du monde en nous incitant à modifier notre perception de ce monde (ce que nous nommons "la réalité" malgré la subjectivité de notre perception).

Le Tarot est dans la Kabbale et la Kabbale est dans le Tarot. On peut considérer le Tarot comme un aide mémoire populaire des principaux enseignements de la Kabbale.
Le premier ésotériste à faire cette association est Eliphas Levi (l'abbé Constant 1810-1875), repris ensuite par Papus (Gérard Encausse 1865-1916). Mais le premier travail complet est celui d'Oswald Wirth (1860-1943), créateur du Tarot des Imagiers du Moyen-Age en 1920.
Parallèlement, Aleister Crowley (1875-1947) travaille sur son livre de Thot, et vise lui aussi à faire un rapprochement entre la Kabbale et le Tarot de Marseille. Il commence à publier sur le sujet dès 1909, lors du schisme de la Golden Dawn, et un des premiers tarots qu'il utilise pour ses propres travaux est celui d'Oswald Wirth. Son jeu et son livre sortent à la fin de la seconde guerre mondiale.
Plus récemment Jean Bauchard, Franc-Maçon, a repris les associations lames majeures-lettres lorsqu'il a conçu son Tarot Symbolique et Maçonnique selon la même tradition.
Associer les lames majeures avec les lettres hébraïques étaient d'autant plus tentant qu'elles sont au nombre de 22.
Le problème principal a donc été l'ordre dans lequel placer les arcanes par rapport aux lettres : Crowley place le Fou comme lame de départ : 0 = lettre Aleph, Wirth et Bauchard opte pour le Magicien. Mais cela se complique quand Crowley bouleverse l'ordre des lettres en mettant l'Etoile (17) à la place de l'Empereur (4) dans ses associations, Bauchard inverse le Chariot (7) et la Justice (8), etc... D'autres auteurs feront également d'autres répartitions, ce qui fait qu'il y a autant de versions que de tarots ou presque...
Qui a tord ou raison ? Ou se situe la vérité parmi toutes ces lectures ? Le meilleur moyen est de sans doute parcourir soi-même les 22 arcanes lettre par lettre et de s'en faire une idée...

ALEPH : 1 - Le Magicien (Wirth et Bauchard) 0 - Le Fou (Crowley)
BETH : 2 - La Papesse (Wirth et Bauchard) 1 - Le Magicien (Crowley)
GUIMEL : 3 – L'Impératrice (Wirth et Bauchard) 2 – La Papesse (Crowley)
DALETH : 4 – L'Empereur (Wirth et Bauchard) 3 – L'Impératrice (Crowley)
HE : 5 – Le Pape (Wirth et Bauchard) 17 – L'Etoile (Crowley)
VAV : 6 – L'Amoureux (Wirth et Bauchard) 5 – Le Pape (Crowley)
ZAIN : 7 – Le Chariot (Wirth) 8 – La Justice (Bauchard) 6 – L'Amoureux (Crowley)
HETH : 8 – La Justice (Wirth) 7 – Le Chariot (Bauchard et Crowley)
THET : 9 – L'Hermite (Wirth et Bauchard) 11 – La Force (Crowley)
YOD : 10 – La Roue de Fortune (Wirth et Bauchard) 9 – L'Hermite (Crowley)
KAPH : 11 – La Force (Wirth et Bauchard) 10 – La Roue de Fortune (Crowley)
LAMED : 12 – Le Pendu (Wirth et Bauchard) 8 – La Justice (Crowley)
MEM : 13 – La Lame XIII (Wirth et Bauchard) 12 – Le Pendu (Crowley)
NOUN : 14 – La Tempérance (Wirth et Bauchard) 13 – La Lame XIII (Crowley)
SAMEK : 15 - Le Diable (Wirth et Bauchard, Crowley)
AYIN : 16 – La Maison Dieu (Wirth et Bauchard) 14 – La Tempérance (Crowley)
PHE : 17 – L'Etoile (Wirth et Bauchard) 16 – La Maison Dieu (Crowley)
TSADE : 18 – La Lune (Wirth et Bauchard) 4 – L'Empereur (Crowley)
QOF : 19 – Le Soleil (Wirth et Bauchard) 18 – La Lune (Crowley)
REISH : 20 – Le Jugement (Wirth et Bauchard) 19 – Le Soleil (Crowley)
SCHIN : 22 – Le Fou (Wirth et Bauchard) 20 – Le Jugement (Crowley)
TAV : 21 – Le Monde (Wirth, Bauchard et Crowley)
Ce n'est pas en regardant la lumière qu'on devient lumineux, mais en plongeant dans son obscurité...
Avatar de l’utilisateur
Odile
Messages : 2029
Enregistré le : 21 Aoû 2009, 10:50

Re: TAROT ET KABBALE

Messagepar Odile » 28 Nov 2009, 00:01

SIGNIFICATION DES LETTRES ET DES NOMBRES

ALEPH : Unité, principe, puissance, stabilité, continuité, équanimité et individualité.
C'est le lien entre les mondes supérieurs et inférieurs, entre la Terre et le cosmos. C'est la puissance de l'énergie primaire, l'origine de tout (sans début, ni fin). Lettre : A

Le nombre 1 représente le concept de l'unicité et de l'individualité, la Divinité, contenant tout et d'où tout s'écoule... Surgissant du néant en silence, il est la plénitude du vide car c'est à partir de lui et du mouvement que peut jaillir l'Univers. C'est aussi l'étincelle initiale, la bible des initiations.

BETH : Maison, l'intérieur, le dedans, habitation, vie de famille, couple, nourriture, peuple, dynastie, tribu, école, matrice (de la femme).
Elle signifie « maison » et exprime l'idée de tout ce qui contient quelque chose. Elle permet à chacun de libérer en lui un espace pour recevoir la Lumière Divine, un espace d'où rayonne la pensée créatrice. Lettre : B

Le nombre 2 représente la dualité, l'extériorisation de Aleph, le début de la création issu de la séparation du 1, la source de la multiplicité.
C'est aussi la matière première qu'il faut trouver si l'on veut entreprendre. Cette matière se trouve partout mais seuls les élus parviennent à la discerner.

GUIMEL : L'équilibre qui règle les dualités, la synthèse en un tout.
Elle apporte l'équilibre entre deux forces opposées et les fusionne en une seule stable et cohérente.
C'est un pont qui unit deux espaces opposés, une puissance bienveillante, une récompense ou une punition. Elle symbolise un homme riche apportant la charité à un homme pauvre, une maison ouverte à tous, une personne nécessiteuse cherchant à obtenir de la nourriture. Lettre : G

Le nombre 3 vient légiférer la thèse et l'anti-thèse en les réunissant par la synthèse. Ce nombre introduit le concept Esprit, Ame, et Corps. Il est la porte du paradis terrestre, l'harmonie qui disparaît rapidement comme un éclair. Il libère quelqu'un ou quelque chose en synthétisant harmonieusement l'ensemble en un tout équilibré. Le 3 représente aussi la matière qui est l'unité composée de sel, de soufre et de mercure.
Ce n'est pas en regardant la lumière qu'on devient lumineux, mais en plongeant dans son obscurité...
Avatar de l’utilisateur
Odile
Messages : 2029
Enregistré le : 21 Aoû 2009, 10:50

Re: TAROT ET KABBALE

Messagepar Odile » 28 Nov 2009, 16:56

DALETH : Stabilité, l'univers, le monde matériel crée.
C'est la stabilité de la création issue de Beth, la pénétration dans la matière épaisse en appauvrissant la lumière de l'Ein-Sof (une définition de Dieu qui le définit comme « Sans Fin », « Infini »...).
La matière avec ses éléments (terre, feu, eau, air) permet à chacun de trouver sa place dans la société, dans son corps, dans sa famille... tout en prenant conscience des contingences, des règles et des restrictions. Daleth par la terre nous nourrit, nous fait grandir, nous sécurise, nous stabilise et nous limite. Elle symbolise une ouverture, une porte, une commissure (des lèvres), mais aussi un pauvre, un indigent, un faible, un maigre, défaire de, détacher de, retirer de, délivrer de, sauver de.
Sa forme représente un homme courbé, avec un point à l'angle symbolisant la conscience de l'ego. Lettre : D

Le nombre 4 est l'empreinte de la réalité, ce que nous percevons de manière objective. Lorsque nous sommes à l'extérieur d'une maison, nous percevons l'intérieur à travers sa porte, manifestée par Daleth, comme nous percevons la création à travers la nature. Il symbolise l'univers crée, formel et matériel, la base de toute création durable. Il correspond à l'apparition de la lumière rythmant les saisons, les jours, les années, à la séparation de la lumière et des ténèbres. Le 4 c'est aussi le soufre, en tant que principe du feu formateur. Il brûle au centre des êtres et il assure leur fixité. Son rayonnement se traduit en énergie vitale.

HE : Communication par les 5 sens, un cri de joie spontané.
C'est le souffle de vie, de la communication par nos 5 sens, de la maîtrise des 4 éléments (feu, eau, air, terre), de la protection contre les difficultés, du centre de toute chose et de l'instant présent.
Elle représente un homme en prière, les bras levés vers le ciel en signe d'adoration ou de joie.
En tant que cri spontané, cette lettre exprime une libération. Les trois barres qui forment Hé sont les trois principaux vêtements de l'âme : la pensée équilibrée, la parole et l'action. Lettre : E

Le nombre 5 symbolise le centre des unités : il occupe la place centrale et installe une symétrie dans les unités de 1 à 9. C'est le symbole du centre et du moment présent, l'expansion vitale pour croître et multiplier, la semence de la vitalité, l'illusion de la vie matérielle ou la chute.

VAV : fécondation, harmonie, ce qui relie les choses entre elles.
Elle représente un clou ou une cheville pour réaliser des assemblages. Elle indique tout ce qui réunit les choses entre elles en les liant et en les unifiant. C'est la création, l'union, la fécondation, la naissance de la vie, le sentiment, l'affection, le désir ainsi que l'harmonie intérieure résultant d'une transformation et d'une persévérance. Elle permet d'assembler les divers éléments afin d'en faire un tout lumineux. Dans son sens littéral, Vav signifie « crochet »et représente un symbole de communication. Ce crochet primordial joint l'esprit et la matière, le ciel et la terre (l'Etoile de Salomon à 6 branches en est un bon exemple) tout en désignant par sa forme le sexe masculin. Lettres : U, V, W

Le nombre 6 symbolise l'harmonie, la distinction et l'union entre le Créateur et sa Création, le monde accompli en 6 jours dans 6 directions, le macrocosme, le rayonnement. Ce nombre tend à restaurer sans cesse les relations et empêche les ruptures afin d'entretenir l'harmonie en toute chose.
Le 6 symbolise aussi 2 voies : la voie sèche et la voie humide. La première est rationnelle (solaire), et la deuxième est affective (lunaire).
Ce n'est pas en regardant la lumière qu'on devient lumineux, mais en plongeant dans son obscurité...
Avatar de l’utilisateur
Odile
Messages : 2029
Enregistré le : 21 Aoû 2009, 10:50

Re: TAROT ET KABBALE

Messagepar Odile » 29 Nov 2009, 21:37

ZAIN : Le libre-arbitre, l'analyse, le mental.
Elle représente le discernement, le choix de faire ou de ne pas faire quelque chose, la manière de s'assumer, de se prendre en charge, le combat intérieur, le choc des oppositions, le but à atteindre, et la forteresse à conquérir. Zaïn, dans sa position évoque aussi le Shabbat (le 7ème jour où l'on doit rendre un culte à Dieu et lui rendre les honneurs qui lui sont dus). Lettre : Z.

Le nombre 7 symbolise la perfection, l'accomplissement de l'espace et du temps, la réflexion après un cycle accompli, les 7 jours de la Création, les 7 mers, les 7 terres, les 7 cieux, les 7 couleurs de l'arc-en-ciel, les 7 royaumes angéliques, etc... Le 7 représente la totalité de l'univers en mouvement.
Il fait également référence à la totalité de la vie morale : en additionnant les 3 vertus théologales que sont la Foi, l'Espérance et la Charité, et les 4 vertus cardinales : la Tempérance, la Prudence, la Justice et la Force. C'est aussi la double nature de l'homme (humaine et spirituelle) qui doit s'harmoniser afin d'avancer et de progresser.

HETH : La frontière, la séparation entre deux choses.
Elle désigne une barrière qui sépare l'intérieur de l'extérieur afin de délimiter la propriété. Elle marque la séparation entre les choses de valeur et les choses saines. C'est un réservoir d'énergie et de force, la culture, la nourriture, la réceptivité, l'énergie féminine, la vie, la frontière et la limite, la loi, et les limites à atteindre et à dépasser. Elle indique un lieu clos ou déterminé, un réservoir de vitalité et de force capable de réunir les divergences. Lettre : H.

Le nombre 8 symbolise l'univers en transformation et en mouvement équilibré par les lois naturelles. Il permet d'être et d'agir en transformant le mode d'emploi (la loi) pour aller plus loin vers l'infini, donc de s'élever... C'est l'interaction entre le matériel et l'immatériel en perpétuel mouvement. Le 8 maîtrise les règles de la société organisée où chacun possède une part bien délimitée. Le 8 c'est aussi l'alchimie qui se met au service de la nature dont l'initié doit déchiffrer peu à peu ses lois afin de progresser dans la lumière.

THET : Introspection, spiritualité, fin, bilan.
Elle symbolise le changement d'état, la sûreté, le refuge, l'introspection et la quête spirituelle. Le terme le plus souvent associé à Teth est le bien, car son tracé correspond à un bouclier de protection. Elle signifie couverture, couvrir, endroit, préserver, rempart, réserver, sauvegarde et toit.
C'est le temps terrestre qui se termine avec ses limites, le temps limité de la matière, le foetus, les 9 mois de gestation, le repli sur soi afin de développer son intuition, l'aboutissement et la promesse du devenir. Lettre : T.

Le nombre 9 représente la fin et le commencement, la Connaissance, l'Enseignement, l'idéalisme à la recherche de la perfection, l'aboutissement, le couronnement des efforts. Ce sont les 9 Choeurs Angéliques, la perfection de la perfection, l'ordre dans l'ordre, l'unité dans l'unité. Chaque monde est symbolisé par un triangle : le ciel, la terre et les enfers. Le 9 est la totalité des 3 mondes.
C'est aussi le nombre de la mentalité et renforce les tendances de l'individu bonnes ou mauvaises comme la générosité mais aussi l'intolérance. C'est aussi le Sage, l'initié qui se transforme en même temps qu'il transforme la matière.

YOD : Capacité à agir individuellement, évolution, croissance.
C'est la main avec le poignet et les 10 doigts tendus. La capacité d'agir, l'expression individuelle, l'interaction dans le monde, la réalisation de l'unité, la roue (le temps en pleine évolution), la création, recommencer une deuxième expérience, une nouvelle évolution avec plus de connaissance, un renouveau. Yod signifie jeter ou lancer, un rôle que l'on confie à la main qui exprime l'amour que l'on porte à l'autre. Elle représente une personne en prière, humblement inclinée vers le bas, son coeur dirigé vers le ciel. Lettres : J, Y.

Le nombre 10 symbolise la réalisation de l'unité, la totalité de l'univers et de ses attributs. C'est la croissance complète, des fondements actifs de la création et de son unité.
Pour les Pythagoriciens, ce nombre est sacré car il représente le Tetrakis en qui se trouve la source et la racine de l'Eternelle Nature : c'est un triangle formé de 10 points disposés en pyramide de 4 étages : au sommet un point unique représentant le Un ou le Divin, en dessous, 2 points symbolisant l'origine de la manifestation, le masculin et le féminin, le phallus et l'oeuf, la lumière et les ténèbres, en dessous les 3 points représentant les 3 Mondes (infernal, terrestre et céleste) et correspondant au 3 niveaux de vie : physique, psychique et spirituel, et en dessous les 4 points (sa base) qui représentent la Terre, les 4 éléments, les 4 saisons, les 4 points cardinaux. Cet ensemble constitue une décade ou la totalité de l'univers créé et incréé.
Le nombre 10 est aussi pour l'initié l'intuition fondamentale d'agir sur lui-même ou sur le monde, au bon moment.
Ce n'est pas en regardant la lumière qu'on devient lumineux, mais en plongeant dans son obscurité...
Avatar de l’utilisateur
Odile
Messages : 2029
Enregistré le : 21 Aoû 2009, 10:50

Re: TAROT ET KABBALE

Messagepar Odile » 10 Déc 2009, 22:02

KAPH : Accomplissement, la force stabilisée.
Elle représente la paume de la main, l'accomplissement, l'acceptation des épreuves et des lois garantissant le couronnement de l'oeuvre. L'aboutissement est la conséquence d'efforts mentaux et physique qui révèle la capacité de faire sortir un potentiel. C'est la main tendue, prête à recevoir, dans tous les sens du terme, et montrant à l'autre qu'il est le bienvenu en prouvant que les intentions sont pacifiques. Lettre : K.

Le nombre 11 est considéré comme celui de la vérité. Il correspond à la ténacité et à la maturité. Il renforce la rigueur et la logique au détriment de l'imagination et de la fantaisie. Il symbolise le dépassement, les révélations, l'inspiration, la clairvoyance. Il est synonyme d'une intelligence supérieure et d'idéaux très élevés sur un plan abstrait. C'est la force au service de celui qui a su la condenser pour le bon usage sans la gaspiller.

LAMED : Apprendre, instruire, enseigner.
Elle signifie enseigner, apprendre, instruire, de passer d'un état passif à celui d'actif. Elle implique un but vers lequel on doit aller, mais indique aussi la transition dans laquelle on se trouve avant d'aboutir au but. C'est l'aiguillon qui nous enseigne que tout doit être suivi d'actes concrets montrant que ce que l'on a appris n'est pas une simple théorie sans fondement.
Elle représente un être instruit, celui qui apprend par l'expérience et par l'union en agissant. Lettre : L.

Le nombre 12 était considéré, dans l'Antiquité, comme une unité parfaite de l'espace et du temps. C'est celui du nombre des signes du Zodiaque et celui du système duodécimal. C'est la mesure du temps (2x12 heures du jour et de la nuit), 12 mois pour une année. Le 12 est constitué du 1 et du 2, ce qui donne en réduction théosophique le nombre 3, un autre nombre parfait. Si le nombre 1 symbolise la Source, et le 2 le témoin, le 12 représente la source principale de la loi parfaite de Dieu. Dans l'Apocalypse, Jean décrit la Jérusalem Céleste entourée d'un mur dont les fondations sont faites de 12 pierres précieuses. Ce sont aussi les 12 tribus d'Israël, les 12 apôtres de Jésus, les 12 portes de la Nouvelle Jérusalem. Partout, ce nombre fut considéré comme celui des cycles parfaits, immuables, de la nature et de la vie.

MEM : Retourner en soi pour s'interroger, révélations cachées.
Elle symbolise le retour vers l'intérieur pour nous enseigner que dans chaque question se trouve le reflet d'une autre question. Cette introspection nous pousse à descendre en nous et à nous interroger sur notre existence. Elle est le symbole de l'écoulement de la vie et de l'eau nous révélant ce qui est caché. Elle établit un lien entre l'avant et l'après création, mais aussi un isolement, une transformation, le temps nécessaire pour accomplir un processus de maturation menant à la fructification par la purification. Lettre M.

Le nombre 13 est considéré pour les uns comme bénéfique et pour d'autres comme maléfique.
Ceci est dû en partie au dernier repas du Christ avec ses apôtres , à la Cène, où ils étaient 13 et en plus un vendredi... La Kabbale dénombre 13 esprits du mal, et le 13ème chapitre de l'Apocalypse est celui de la Bête et de l'Antéchrist... Toutefois dans l'Antiquité, le 13ème membre d'un groupe apparaissait comme le plus puissant et le plus sublime, tel Zeus dans le cortège des 12 dieux, au milieu desquels il siège en arborant sa supériorité...Pour les Aztèques, ce nombre est celui des temps représentant l'achèvement de la série temporelle, il est associé au nombre 52, le siècle aztèque (13X4), 13 jours est également la durée de la semaine aztèque. De façon générale, le 13 correspond à un recommencement, avec cette nuance péjorative qu'il s'agirait moins de renaître que de refaire quelque chose.
Ce n'est pas en regardant la lumière qu'on devient lumineux, mais en plongeant dans son obscurité...
Avatar de l’utilisateur
Odile
Messages : 2029
Enregistré le : 21 Aoû 2009, 10:50

Re: TAROT ET KABBALE

Messagepar Odile » 14 Déc 2009, 14:13

NOUN : Ce qui est caché, la fructification et la productivité.
Elle symbolise tout ce qui est métamorphosable, l'émergence, l'harmonie des mixtes, tout ce qu'une graine produit, l'équilibre des oppositions. Elle évoque ce qui est caché ou englouti dans les profondeurs. C'est une lettre qui a une connotation féminine et signale une intimité que l'on cherche à préserver des regards indiscrets. Dans le mouvement, Noun représente un serpent d'eau ou un poisson sortant verticalement de l'eau, la bouche ouverte, comme un plongeur après une longue apnée recherche une bouffée d'air. Elle représente donc la naissance hors de l'eau et l'appel du premier souffle pénétrant l'âme. Cela résulte d'un stade intermédiaire entre la stabilité et l'instabilité.
Elle fait aussi allusion à quelqu'un qui, après être tombé, se soulève et tourne sa tête dans la direction du roi (l'autorité), afin d'obtenir son soutien. Lettre : N.

Le nombre 14 est considéré comme celui de David selon la Bible. L'évangéliste Mathieu aurait organisé la généalogie de Jésus sur cette base. Il représente la Nature élaborant la vie, et symbolise la génération car la capacité de procréer commence à partir de l'âge de 14 ans. Et c'est pour cette raison que les Saintes Lois ont estimé que le mariage ne pouvait être célébré avant les 14 ans du jeune homme. C'est aussi le nombre du bien et de la charité. La Vierge Marie était âgée de 14 ans lors de l'Annonciation, le roi Henri IV naquit 14 siècles, 14 décades et 14 ans après l'ère chrétienne, il vint au monde un 14 décembre et meurt un 14 mai. Il vécut 56 ans (4 X 14 ans), 14 semaines et 14 jours, et enfin il y a 14 lettres dans son nom : Henri de Bourbon. D'après les Indiens, il y a 14 Manous qui gouvernent le monde en des règnes successifs et égaux pendant le grand cycle de Maha Kalpa ou Jour de Brahma et comportant 4320000000 années solaires. Ce nombre nous signale enfin qu'il faut être tempérant en tout et ne pas crier victoire aussitôt une étape franchie.

SAMEK : Soutien, attachements, colonne vertébrale.
Cette lettre représente le soutien, les arêtes du poisson, la colonne vertébrale du corps, la charpente solide soutenant la structure. Cependant, c'est un chemin que l'on suit sans regarder avec le risque de se faire enfermer par tous nos attachements, nos passions agissant parfois comme un piège qui se referme (Oups !). Elle représente donc le destin et le mouvement circulaire. Elle évoque l'action de se poser sur, mettre sur, d'appuyer. Samek est formée d'un cercle noir contenant un espace blanc représentant la spiritualité et détachée des contraintes matérielles, le cercle noir symbolisant la terre entière et le pourtour désignant le protecteur. Lettre S.

Le nombre 15 symbolise la parfaite expression tridimensionnelle (3X5). Nombre impair et triangulaire, il est un agent dynamique et créateur désignant l'épanouissement de la vie dans la création. C'est le nombre de la plénitude de la science, le sceau des ascensions spirituelles, de la résurrection spirituelle, des commandements et de la génération. Il représente aussi le désir de l'amour divin. C'est enfin le nombre de l'homme, de l'esprit humain saint ou satanique. St Paul énumère 15 fruits de la chair : fornification, impureté, débauche, idolatrie, haine, magie, jalousie, discorde, disputes, emportement, dissensions, scissions, envie, orgie et ripailles ! Les Hébreux gravissaient les 15 marches qui menaient au Temple de Salomon en chantant les 15 psaumes de David menant aux 15 vertus du Ciel. Dans le Bouddhisme, le Khuddaka-Nikaya est la cinquième partie du Sutra-Pitaka composé de 15 « courtes » sous-parties.

AYIN : Vision des apparences, révélations des secrets.
C'est l'oeil qui apporte la vision et la perspicacité pour sortir du conditionnement, des idées fausses et des oeillères. Elle est la source, l'aptitude à percevoir toutes choses, le passage dans le domaine du visible, les apparences trompeuses, la perception, le point de vue, le passage de l'invisible au visible, les théories, la révélation...Ayin perçoit le monde matériel et s'y manifeste et symbolise regarder à travers, couler, épier, les apparences, la ressemblance, la multiplicité. Lettre O.

Le nombre 16 symbolise la construction et la destruction. Il indique l'accomplissement de la puissance matérielle, l'Incarnation achevée, le rôle du Karma 6 dans l'unité cosmique 10. Ce rôle est double : soit celui de l'évolution positive menant à la libération karmique, soit celui de l'évolution négative menant au contraire vers un enchaînement de plus en plus serré dans les cycles de la Nature. On dit que les 4 Evangiles ont été rédigés durant 16 années, ce sont les 16 pétales du chakra Visuddha situé sur le devant de la gorge, les 16 figures géomantiques, les Jains ont 16 Déesses, l'Avatar dans la religion Hindoue possède 16 dons particuliers, dans le Bouddhisme, ce sont les 16 incarnations successives du Karmapa, s'étendant sur une durée de plus de 800 ans, et qui auraient eu jusqu'à présent des effets bénéfiques pour tous les êtres vivants. Le 16 signifie également que la présomption précipite le présomptueux vers les gouffres.
Ce n'est pas en regardant la lumière qu'on devient lumineux, mais en plongeant dans son obscurité...
Avatar de l’utilisateur
Odile
Messages : 2029
Enregistré le : 21 Aoû 2009, 10:50

Re: TAROT ET KABBALE

Messagepar Odile » 15 Déc 2009, 15:46

PHE : Transmission par l'expérience, capacité d'expression.
Cette lettre désigne la bouche, les lèvres symbolisant la parole et l'expression ainsi que le dialogue intérieur. Elle permet de mémoriser, de communiquer silencieusement, et par la bouche, elle transmet vers l'extérieur ce que l'oeil a mémorisé intérieurement et parfois secrètement.
Le souffle, la parole et la nourriture passent par la bouche, c'est l'échange et la communication avec le monde, la capacité d'exprimer des idées par la parole, le souffle vital, un lieu, un endroit. Lettre : P.

Le nombre 17 symbolise l'harmonie, l'équilibre et pour certains la libération karmique (1+7=8, et 8 étant le nombre de l'Univers). C'est aussi celui du Fils de l'Homme, de l'Esprit Saint et représente la jonction entre le monde matériel et le monde spirituel, l'image de l'initié qui a réussi son mariage intérieur.
Il y a 17 versets dans le livre de l'Exode, 17 bénédictions dans la loi juive. On dit aussi que la Torah complète comprenait initialement 17 livres. Le symbolisme de la 17ème Lame du Tarot de Marseille qui représente l'âme, toutes les réalités ésotériques et intangibles, a peut-être un lien avec les mystiques Chi'istes qui avaient une véritable adoration pour ce nombre car il représentait les anciennes spéculations pythagoriciennes évoquant les lettres de l'alphabet grec : 17 était le nombre de ceux qui devraient ressusciter, chacun devant recevoir une des 17 lettres de l'alphabet composant le nom suprême de Dieu... Ce nombre représente également le Sage, l'initié qui, même s'il trouve en lui-même ses propres forces, a besoin de la Grâce pour sanctifier son oeuvre.

TSADE : Prise de conscience pour accéder à un autre niveau.
Elle symbolise l'acceptation de toute situation pour accéder à un autre niveau de conscience. Elle symbolise la vie présente, le monde futur, l'humilité surmontée par la domination de l'esprit qui chevauche les humbles... Elle représente aussi une lutte entre le solide et le liquide, la fixité et la mobilité, la pensée des gens. Lettres : Ts.

Le nombre 18 serait pour certains le nombre de Jésus-Christ, pour d'autres la réalisation de l'amour et la providence en action (3X6). Pour les kabbalistes, c'est un nombre qui est en rapport avec les émotions, les accidents, les secrets, les maladies, les mensonges, les difficultés et les dangers.
Il y a également 72 Génies (Anges) dans la Kabbale : 18 appartiennent à l'élément Feu, 18 à l'élément Air, 18 à l'élément Eau et 18 à l'élément Terre. Nous pouvons par nos invocations ou nos prières leur demander de nous aider à accomplir autant le bien que le mal.
Chez les Mayas, une année comptait 18 mois, composés de 20 jours chacun avec un reste de 5 jours. La littérature bouddhique mentionne les 18 conditions d'un bouddha. Il y a 18 « puranas » principaux et 18 principaux groupes dans le Brahmanisme. Le 18 désigne également l'étape de la vérité mêlée parfois d'illusions.

QOF : Vraie Connaissance, amour de la vie, communauté.
Elle représente la destruction de l'illusion par la vraie connaissance qui agit comme une arme tranchante et accorde à l'homme le pouvoir de séparer le réel de l'irréel. Elle symbolise la communauté, l'amour de la vie et la spontanéité. Qof symbolise aussi un visage, le sommet de la tête, l'homme couché, la tête qui se redresse pour contempler le monde, le contour figé, un estomac et un hachoir. Lettre : Q.

Le nombre 19 est le nombre du Fils de Dieu. Il symbolise l'harmonie, la connaissance acquise par la lumière du Soleil, astre qui éclaire les intelligences et vivifie les innocents ou les coeurs purs.
Selon le médium Edgar Cayce, Jésus serait né un 19 mars. Gautama Bouddha était âgé de 19 ans lorsqu'il quitta le palais de son père pour rechercher la Sagesse. Il y a 19 chapitres du livre de la Sagesse de l'Ancien Testament. Le mot Etoile est employé 19 fois dans le Nouveau Testament et le mot Créature 19 fois dans la Bible. Le 19 est également le Soleil qui réchauffe tout et dont le rayonnement fait tout vivre.
Ce n'est pas en regardant la lumière qu'on devient lumineux, mais en plongeant dans son obscurité...
Avatar de l’utilisateur
Odile
Messages : 2029
Enregistré le : 21 Aoû 2009, 10:50

Re: TAROT ET KABBALE

Messagepar Odile » 16 Déc 2009, 07:38

REISH : Le plus haut niveau, l'intellect, la pensée mentale.
Cette lettre représente la tête, la sommet, le plus haut niveau des responsabilités et le changement de direction offrant le choix entre l'élévation et la dégradation. Elle symbolise la pensée, l'intellect et le mental, tout ce qui traverse et tout ce qui existe. C'est une tête humaine dont la conscience est à l'origine de toute chose et dont le mental est le sommet de l'existence. Mais il s'agit d'une tête humble, dépouillée, et ne laissant passer que des forces ayant la capacité de s'unifier. C'est la tête sans corps symbolisant l'esprit manifesté et libéré des contraintes corporelles. Reish évoque aussi la misère et la pauvreté pour repartir de zéro. Lettre : R

Le nombre 20 représente le monde matériel opposé au monde spirituel. Il est considéré pour certains comme néfaste car il indique la lutte universelle mais représente également la source de toute l'énergie du monde. Il est aussi associé à la résurrection et à la réincarnation. Les dévots de Krishna, qui est l'une des incarnations de Vishnu, se prosternent 20 fois par jour, la face contre terre devant des images de Krishna et de sa Grâce. Chez l'homme, on distingue 5 sens subjectifs et 5 sens objectifs, ces 10 sens agissent dans 2 directions : de l'homme vers l'extérieur et de l'extérieur vers l'homme, d'où 20 sens. Ce sont également les 20 acides aminés de l'A.D.N. Le 20 représente aussi la réussite de l'Oeuvre.

SCHIN : But de la vie, force vitale, libre activité.
Elle représente la force vitale, l'esprit, l'émotion, l'énergie en mouvement, le but de la vie et de l'individualité. Elle signifie être différent, changer, modifier, transgresser, être sage, la beauté, la maîtrise de notre environnement, la réalisation de nos objectifs personnels, l'harmonie des 4 éléments (Feu, Air, Eau, Terre), le père de toute chose. Schin représente aussi les patriarches. Lettres : Sch

Le nombre 21 est selon la Bible celui de la perfection (3X7) et symbolise la Sagesse Divine, miroir de la lumière éternelle, qui grâce à sa pureté traverse et pénètre tout. C'est aussi le nombre de la libre activité entre le bien et le mal qui partagent l'Univers, l'harmonie de la création. C'est la représentation chiffrée de Dieu et du Temple, et est considéré par les textes ésotériques comme sacré ou divin. Ce sont les 21 attributs de la Sagesse, les 21 chapitres de l'Evangile de St Jean.
Il existe une pratique spirituelle qui a pour but d'aider l'âme d'une personne qui vient de décéder à s'élever : prier de façon personnelle le jour même de sa mort et pendant 21 jours consécutifs sans omettre une seule journée. Tout aussi troublant que Henri IV, Louis XVI se fiança le 21 janvier 1770, se maria le 21 juin 1770, il est arrêté le 21 juin 1791 à Varennes et monte à l'échafaud le 21 janvier 1793 ! Enfin les 5 lettres de son prénom additionnées au XVI donne 21 ! Ce nombre représente aussi la multiplication qui permet de recommencer ce que l'on vient d'obtenir et de refaire à plusieurs reprises les mêmes opérations.

TAV : L'aboutissement de tout, la révélation des structures.
Cette lettre représente le Sceau Divin, l'aboutissement de tout, la totalité des choses créées, structurées, développées et terminées. Elle est entièrement libre et rayonne dans toutes les directions à travers les 4 éléments de la Nature en montrant le retour à l'unité, la source de tout, l'endroit où il n'y a plus de contraintes qui réduisent nos actions. Elle signifie marquer, dessiner, désigner, mais aussi être en deuil et avoir de la peine. Lettre : T

Le nombre 22 représente le Verbe et la Parole de Dieu, le Christ par qui Dieu le Père fit surgir la Création. C'est le symbole de la manifestation de l'être dans sa diversité et son histoire, c'est-à-dire dans l'espace et dans le temps. Il y a 3 maîtres-nombres en numérologie : le 11 qui représente la maîtrise sur le plan matériel, le 22 sur le plan mental et le 33 sur le plan spirituel. Le 22 symbolise la fin d'un cycle, et pour l'homme, la fin des réincarnations obligatoires sur Terre.
La chronologie des Patriarches d'Adam à Jacob comprend 22 noms. Les psaumes alphabétiques dont les vers (Ps 111 et 112), les strophes (Ps 37 et 119), ou versets (Ps 45) sont désignés par chacune des 22 lettres hébraïques. La somme des 22 premières décimales du nombre PI 3,1415... donnent 108. Ce sont les 22 canaux reliant les 10 Séphiroths entre eux dans l'Arbre de Vie de la Kabbale. On dit que le Cosmos abriterait 22 Super-Univers ! Enfin, le 22 symbolise aussi que le Rien et le Tout est le Grand Mystère de l'Oeuvre.
Ce n'est pas en regardant la lumière qu'on devient lumineux, mais en plongeant dans son obscurité...
Avatar de l’utilisateur
Odile
Messages : 2029
Enregistré le : 21 Aoû 2009, 10:50

Re: TAROT ET KABBALE

Messagepar Odile » 18 Déc 2009, 11:24

L'ARBRE SEPHIROTHIQUE OU L'ARBRE DE VIE

L'Arbre Sephirothique est l'un des symboles les plus importants de la Kabbale. Il représente la Vie dans laquelle Dieu a planté ses Forces. Il relie le Ciel et la Terre et symbolise l'Homme dans sa verticalité. « Tout ce qui est en haut est comme ce qui est en bas » disait Hermès Trismégiste.
Cet Arbre est constitué de 10 Séphiroth ou Plans de Conscience et de 22 Cineroth ou Canaux ou Sentiers. Les Cineroth sont des sentiers de Lumière et les Sephiroth, les réceptacles de cette Lumière. La Lumière émane de Keter (La Couronne 1) et passe successivement par les Cineroth et les Séphiroth. Il y a 7 niveaux sephirothiques dits « vrais » et 1 niveau appelé Daath qui est la Porte de l'Ineffable au sein du système. Parmi ces 7 vrais niveaux sephirothiques, 6 sont opérants et correspondent aux 6 jours de l'Oeuvre dans un principe d'ouverture et impliquant le choix (ça va vous me suivez ? :D ) 3 Piliers parallèles maintiennent la structure, et il y a 4 fonctions associées aux 4 Sephiroth qui apparaissent verticalement. Ces 3 Piliers représentent les 3 lettres constituantes du Tétragramme Sacré : Yod, he, Vav, et les 4 fonctions correspondent aux 4 lettres fonctionnelles de ce même Tétragramme : Yod, He, Vav, He, soit le nom de Dieu Yaveh. Ces 4 niveaux correspondent aux éléments Feu, Air, Eau, Terre. Ils peuvent être aussi appelés Racine, Tronc, Branche, Fruit si l'on se réfère à un arbre.

LES DIX SEPHIROTH

1 – KETER (La Couronne) : c'est la plus importante Sephira puisqu'elle englobe toutes les autres Sephiroth et représente donc la Volonté Divine, sa première expression et manifestation.
C'est une couronne sur la tête représentant la Gloire qui est accordée à celui qui la porte (cela fait penser aux auréoles que l'on voit sur les tableaux représentant les Saints). Elle fait partie du Pilier central, symbole de la Bénignité, et possède un niveau de continuité d'Existence. Sur un plan physique, elle correspond à la planète Neptune. Metatron est l'Archange gouvernant le Choeur des Séraphins, la plus haute hiérarchie angélique.

2 – HOCHMAH (La Sagesse) : C'est la première manifestation de la pensée, la conscience initiale sous sa forme générale, le premier réceptacle à recevoir la Lumière de Keter. Elle se situe sur le Pilier de la Miséricorde qui lui communique son caractère. Les concepts associés à cette Sephira sont la Révélation et la Providence. Elle correspond au cerveau droit et au 4ème niveau de l'âme 'Haya (le Monde de l'Emanation). Sa planète est Uranus, Raziel est l'Archange gouvernant le Choeur des Chérubins, appelés parfois « Esprits des Harmonies ».

3 – BINAH (L'Intelligence) : Située sur le Pilier du Jugement, cette Sephira est associée à la Rigueur et est le premier obscurcissement de la Lumière. Après la conscience initiale dans Hochmah, le rôle de Binah est de traduire la pensée générale en mode cognitif et prêt à être mis en action. Elle correspond au cerveau gauche et au 4ème niveau de l'âme 'Haya. Sa planète est Saturne, Tsaphkiel est l'Archange gouvernant le Choeur des Trônes, surnommés aussi « les Vaillants ».

DAATH, la Porte de l'Ineffable est représentée même si on ne la voit pas sur l'Arbre. Sa qualité est la direction qui l'équilibre entre Hochmah et Binah. Elle est située au centre de la colonne centrale et signifie la Connaissance, mais aussi un tunnel, un trou noir, un vortex, une porte. Elle ne peut pas être invoquée car elle ne possède aucune qualité manifestée.

4 – HESED (La Grâce) : Cette Sephira veut dire littéralement « Le Jardin à l'Est d'Eden ». Elle représente par excellence les concepts d'Amour et de Miséricorde. C'est la qualité de toujours donner sans limite, d'aimer sans retour, d'épandre vers l'extérieur afin d'aider et de pardonner.
Sa correspondance est le bras droit et son niveau de l'âme est Roua'h (le souffle divin, l'âme de l'esprit). Sa planète est Jupiter, Tsadkiel est l'Archange gouvernant le Choeur des Dominations qui oeuvrent, entre autres, à l'intégration des mondes spirituels et matériels.
Fichiers joints
ArbreSephirotique.gif
Arbre sephirothique
ArbreSephirotique.gif (33.09 Kio) Vu 8492 fois
Ce n'est pas en regardant la lumière qu'on devient lumineux, mais en plongeant dans son obscurité...
Avatar de l’utilisateur
Odile
Messages : 2029
Enregistré le : 21 Aoû 2009, 10:50

Re: TAROT ET KABBALE

Messagepar Odile » 24 Déc 2009, 10:40

5 – GUEBURAH (La Force) : Cette 5ème Sephira est pleine de rigueur : c'est la qualité de force, de restriction, de limitation, de sévérité, de justice, et de contrainte. Elle limite la Sephira Hesed de sa trop grande Bonté afin de conserver l'équilibre de l'Oeuvre, mais est quand même influencée par elle, car une complète rigueur serait la destruction de tout ce qui n'est pas parfait. Sa correspondance physique est le bras gauche et son niveau de l'âme est Roua'h. Sa planète est Mars, Kamael est l'Archange gouvernant le Choeur des Puissances qui ont pour fonction, entre autres, d'éveiller l'homme aux valeurs authentiques et véritables qu'il porte au plus profond de lui-même.

6 – TIPHERETH (La Beauté) : Située sur le Pilier central de la Bénignité, cette Séphira équilibre la grande Bonté de Hesed et la Rigueur de Gueburah afin de conserver une cohérence : c'est la Volonté de réaliser l'alliance des contraires. Elle est représentée comme le thorax d'un corps qui assemble et maintient tous les autres membres dans leur endroit respectif. C'est à partir de Tiphereth que le kabbaliste appréhende les niveaux les plus profonds des mondes de la Kabbale. Sa correspondance physique est le thorax et son niveau de l'âme est Roua'h. Le Soleil est sa planète, Mikael est l'Archange gouvernant le Choeur des Vertus qui oeuvrent, entre autres, à harmoniser les désirs humains et les besoins spirituels pour permettre les prises de conscience.

7 – NETSAH (La Victoire) : Cette Sephira représente l'Eternité Divine, son intemporalité. C'est le triomphe éternel de l'Intelligence et de la Justice. Elle est donc l'attribut de la spiritualité, de l'élément fixe autour duquel s'organise le mouvement. C'est le Monde des émotions, des sentiments et des élans, mais aussi du réconfort et la Donneuse de vie. Sa correspondance physique est la jambe droite et son niveau de l'âme est Roua'h. Sa planète est Vénus, l'Archange Haniel gouverne le Choeur des Principautés qui nous incitent, entre autres, à rechercher la Beauté, l'Esthétisme et l'Harmonie en toutes choses.

8 – HOD (La Gloire) : Cette Sephira évoque les aspects les plus concrets de la rigueur intellectuelle, d'analyse, et de compréhension théorique. Souvent associée à la compréhension de la Magie, Hod est rapprochée des divinités telles que Hermès et Thot qui mettent en avant l'intellect. Elle est Gloire car elle exprime la reconnaissance du Savoir maîtrisé, codifié, et délivré à tous. Elle est le réceptacle de la Connaissance (par les livres), et la gardienne des Secrets, des Savoirs et de la Mémoire du monde. Sa correspondance physique est la jambe gauche, son niveau de l'âme est Roua'h, sa planète est Mercure, l'Archange Raphael gouverne le Choeur des Archanges qui contribuent, entre autres, à réunir la Voie Mystique de la foi et la Voie Héroïque des oeuvres.

9 – YESOD (Le Fondement) : Cette 9ème Sephira fait l'équilibre entre Netsah et Hod pour la direction, et fait le raccordement entre toutes les Sephiroth supérieures et la dernière Sephira qui est Malkut (Le Royaume). C'est l'Intelligence purifiante, elle conçoit le moule des formes, les sculpte et assure leur intégrité. Ainsi Yesod est le Fondement de toute chose s'incarnant. En tant qu'union de deux principes, elle est jouissance et plaisir. Sa correspondance physique est l'organe masculin et son niveau de l'âme est Roua'h. Sa planète est la Lune, l'Archange Gabriel gouverne les Choeur des Anges (qui sont les plus puissants pour apporter leur aide car étant les plus proches de l'Homme), et président, en outre, à la vie et à la mort.

10 – MALKUT (Le Royaume) : C'est le lien entre toutes les Sephiroth supérieures et l'Homme. Ce rapport est bidirectionnel, car tout ce qui est communiqué du bas vers les Sephiroth supérieures ira en premier vers la Sephira Malkut, et d'elle vers celles qui se trouvent au-dessus d'elle. Elle est notre univers, notre planète, notre corps et toutes choses animées et inanimées qui nous entourent. C'est le Royaume des formes imaginées et réalisées. C'est aussi le lieu où les liens entre force et forme se dégradent et se rompent, le lieu où l'on « rend l'âme », où ce qui ne peut être assimilé devient déjection. Le plus grand défi de l'homme est sans doute de pouvoir maîtriser un jour toute cette myriade d'énergies et d'influences qui s'agitent dans son royaume...Ses correspondances physiques sont l'anus et les pieds, et son niveau de l'âme est Nefesh (individualité, force vitale). Sa planète est la Terre, l'Archange Sandalphon préside aux éléments matériels par des créatures immatérielles que l'on nomme les Elémentaux : ce sont les Salamandres pour l'élément Feu, les Sylphides pour l'élément Air, les Ondines pour l'élément Eau et les Gnomes pour l'élément Terre.
Ce n'est pas en regardant la lumière qu'on devient lumineux, mais en plongeant dans son obscurité...
Avatar de l’utilisateur
Odile
Messages : 2029
Enregistré le : 21 Aoû 2009, 10:50

Re: TAROT ET KABBALE

Messagepar Odile » 25 Déc 2009, 21:36

LES VINGT-DEUX CINEROTH

Les 22 Cineroth sont les sentiers qui relient les Sephiroth entre elles et permettent de voyager d'une Sephira à l'autre. Ils correspondent aux 22 lettres hébraïques qui sont une forme du Verbe Divin émanant de la Sephira Keter, et avec lesquelles ils ne font qu'un.

1 - ALEPH : KETER →HOCHMAH
2 - BETH : KETER →BINAH
3 - GUIMEL : KETER →TIPHERETH
4 - DALETH : HOCHMAH →BINAH
5 - HE : HOCHMAH →TIPHERETH
6 - VAV : HOCHMAH →HESED
7 - ZAIN : BINAH →TIPHERETH
8 - HETH : BINAH →GUEBURAH
9 - THET : HESED →GUEBURAH
10 - YOD : HESED →TIPHERETH
11 - KAPH : HESED →NETSAH
12 - LAMED : GUEBURAH →TIPHERETH
13 - MEM : GUEBURAH →HOD
14 - NOUN : TIPHERETH →NETSAH
15 - SAMEK : TIPHERETH → HOD
16 - AYIN : TIPHERETH → YESOD
17 - PHE : NETSAH →HOD
18 - TSADE : NETSAH →YESOD
19 - QOF : NETSAH →MALKUT
20 - REISH : HOD →YESOD
21 - SCHIN : HOD →MALKUT
22 - TAV : YESOD →MALKUT


Voici maintenant une représentation de l'Arbre Sephirothique concernant les relations entre les Arcanes Majeurs du Tarot, les lettres hébraïques et les 22 Cineroth. Il s'agit seulement d'une répartition possible car d'autres ésotéristes qui se sont penchés sur le sujet n'ont pas tous effectué les mêmes données.
Si on veut analyser les correspondances des 22 Cineroth de cet Arbre, cela donne :

0 – LE FOU sur le 1er Sentier de KETER/HOCHMAH correspondant à la Lettre : ALEPH
1 – LE BATELEUR sur le 2ème Sentier KETER/BINAH correspondant à la Lettre : BETH
2 – LA PAPESSE sur le 3ème Sentier KETER/TIPHERETH correspondant à la Lettre : GUIMEL
3 – L'IMPERATRICE sur le 4ème Sentier HOCHMAH/BINAH correspondant à la Lettre : DALETH
4 – L'EMPEREUR sur le 18ème Sentier NETSAH/YESOD correspondant à la Lettre : TSADE
5 – LE PAPE sur le 6ème Sentier HOCHMAH/HESED correspondant à la Lettre : VAV
6 – L'AMOUREUX sur le 7ème Sentier BINAH/TIPHERETH correspondant à la Lettre : ZAIN
7 – LE CHARIOT sur le 8ème Sentier BINAH/GUEBURAH correspondant à la Lettre : HETH
8 – LA JUSTICE sur le 12ème Sentier GUEBURAH/TIPHERETH correspondant à la Lettre : LAMED
9 – L'HERMITE sur le 10ème Sentier HESED/TIPHERETH correspondant à la Lettre : YOD
10 – LA ROUE DE FORTUNE sur le 11ème Sentier HESED/NETSAH correspondant à la Lettre : KAPH
11 – LA FORCE sur le 9ème Sentier HESED/GUEBURAH correspondant à la Lettre : THET
12 – LE PENDU sur le 13ème Sentier GUEBURAH/HOD correspondant à la Lettre : MEM
13 – L'ARCANE SANS NOM sur le 14ème Sentier TIPHERETH/NETSAH correspondant à la Lettre : NOUN
14 – LA TEMPERANCE sur le 16ème Sentier TIPHERETH/YESOD correspondant à la Lettre : AYIN
15 – LE DIABLE sur le 15ème Sentier TIPHERETH/HOD correspondant à la Lettre : SAMEK
16 – LA MAISON DIEU sur le 17ème Sentier NETSAH/HOD correspondant à la Lettre : PHE
17 – L'ETOILE sur le 5ème Sentier HOCHMAH/TIPHERETH correspondant à la Lettre : HE
18 – LA LUNE sur le 19ème Sentier NETSAH/MALKUT correspondant à la Lettre : QOF
19 – LE SOLEIL sur 20ème Sentier HOD/YESOD correspondant à la Lettre : REISH
20 – LE JUGEMENT sur le 21ème Sentier HOD/MALKUT correspondant à la Lettre : SCHIN
21 – LE MONDE sur le 22ème Sentier YESOD/MALKUT correspondant à la Lettre : TAV
Fichiers joints
image002[1].jpg
Transposition des Lames du Tarot sur l'Arbre de Vie
image002[1].jpg (56.59 Kio) Vu 8771 fois
Ce n'est pas en regardant la lumière qu'on devient lumineux, mais en plongeant dans son obscurité...
Avatar de l’utilisateur
Odile
Messages : 2029
Enregistré le : 21 Aoû 2009, 10:50

Re: TAROT ET KABBALE

Messagepar Odile » 26 Déc 2009, 21:38

L'Arbre de Vie ci-dessus représente une transposition de Crowley.
Maintenant si on veut comparer les correspondances de Wirth, Bauchard et Crowley, cela donne :

0 – LE FOU sur le 1er Sentier de KETER/HOCHMAH correspondant à la Lettre : ALEPH
(Crowley)
0 – LE FOU sur le 21eme Sentier HOD/MALKUT correspondant à la Lettre : SCHIN
(Wirth et Bauchard)
Là, je partage l'avis de Crowley pour son choix dans ce premier Sentier. Le Fou symbolise le commencement suprême, le point de départ, le début d'une étape, d'un processus ou d'un effort à faire tout comme Aleph symbolise également le commencement de toute chose, de la continuité et contient en elle l'énergie de toutes les lettres. Le 1er Sentier part de Keter (La Source, L'Emanation, La Manifestation) et descend par la voie de la Miséricorde dans Hochmah (la Pure Energie Créatrice, la Force de Vie).

1 – LE BATELEUR sur le 2ème Sentier KETER/BINAH correspondant à la Lettre : BETH
(Crowley)
1 – LE BATELEUR sur le 1er Sentier KETER/HOCHMAH correspondant à la Lettre : ALEPH
(Wirth et Bauchard)
Là encore je suis Crowley pour ce 2ème choix. Le Bateleur symbolise le pouvoir de la volonté pour agir dans l'environnement, pour construire de manière positive et apporter les changements souhaités. Beth représente la Maison Originelle et offre la capacité de libérer un espace afin de recevoir la Lumière Divine, un espace d'où rayonne la pensée créatrice. Le 2ème Sentier part de Keter (La Source, L'Emanation, La Manifestation) et descend par la voie du Jugement dans Binah (Le Destin, La Fertilité, La Limitation).

2 – LA PAPESSE sur le 3ème Sentier KETER/TIPHERETH correspondant à la Lettre : GUIMEL
(Crowley)
2 – LA PAPESSE sur le 2ème Sentier KETER/BINAH correspondant à la Lettre : BETH
(Wirth et Bauchard)
Toujours avec Crowley pour ce 3ème choix. La Papesse qui symbolise surtout l'étude de la Sagesse Intérieure, désigne aussi la valeur de l'effort et pousse à travailler en harmonie avec les forces en présence, et demande donc l'acceptation de toute situation : le mal comme le bien, prendre de qui est difficile avec ce qui est facile car ces forces contraires font partie de la Nature. Guimel, quant à elle, représente l'équilibre entre deux forces opposées pour les fusionner en une seule stable et cohérente. Elle est récompense ou punition mais aussi une puissance bienveillante comme La Papesse. Le 3ème Sentier part de Keter (La Source, L'Emanation, La Manifestation) descend par la voie de la Bénignité jusqu'à Tiphereth (L'Equilibre, L'Union des Influences, L'Intelligence Médiatrice).

3 – L'IMPERATRICE sur le 4ème Sentier HOCHMAH/BINAH correspondant à la Lettre : DALETH
(Crowley)
3 - L'IMPERATRICE sur le 3ème Sentier KETER/TIPHERETH correspondant à la Lettre : GUIMEL
(Wirth et Bauchard)
Idem pour ce 4ème choix. L'Impératrice symbolise la fertilité généreuse, la conception intérieure qui doit être nourrie et mise au monde. Elle est ancrée, centrée, stable, généreuse et réaliste, car malgré son rang, elle possède peu de chose pour elle-même. Et son message est d'être heureux avec ce qu'on a. Daleth symbolise la Porte du monde et la stabilité de la création issue de Beth. Elle rend la parole créatrice et permet une action individuelle sur les choses, la concentration de la pensée et de la volonté, tout en faisant prendre conscience des contingences, des règles et des restrictions.
Le 4ème Sentier part de Hochmah (la Pure Energie Créatrice, la Force de Vie, mais aussi le Père Suprême) et traverse la voie centrale jusqu'à Binah (Le Destin, La Fertilité, La Limitation, mais aussi la Mère Féconde et Lumineuse).

4 – L'EMPEREUR sur le 18ème Sentier NETSAH/YESOD correspondant à la Lettre : TSADE
(Crowley)
4 – L'EMPEREUR sur le 4ème Sentier HOCHMAH/BINAH correspondant à la Lettre : DALETH
(Wirth et Bauchard)
Je dirais que je comprend Crowley pour ce 5ème choix... Personnellement, j'aurais choisi le 5ème Sentier pour ce Roi...(Hochmah/Tiphereth, lettre He : Le Père Suprême, La Pure Energie créatrice, L'Equilibre, La Volonté, La Croissance et la Multiplication, la Communication par nos 5 sens). L'Empereur symbolise avant tout la maîtrise, l'autorité masculine et le pouvoir matériel. C'est un puissant dirigeant, très astucieux, chanceux, parfois agressif, décidé et responsable. Il s'enrichit facilement, et même si il a autour de lui de nombreux conseillers ou amis, la décision finale lui appartient toujours. Tsadé symbolise l'acceptation de toute situation pour accéder à un autre niveau de conscience ou d'existence, mais aussi le monde présent, le monde futur et l'humilité surmontée par la domination de l'esprit qui chevauche les humbles...Le 18ème Sentier part de Netsah (La Fermeté, La Puissance, La Synthèse) et descend jusqu'à Yesod (La Fondation, Le Trésor des Images).
Ce n'est pas en regardant la lumière qu'on devient lumineux, mais en plongeant dans son obscurité...
Avatar de l’utilisateur
Odile
Messages : 2029
Enregistré le : 21 Aoû 2009, 10:50

Re: TAROT ET KABBALE

Messagepar Odile » 28 Déc 2009, 17:56

5 – LE PAPE sur le 6ème Sentier HOCHMAH/HESED correspondant à la Lettre : VAV
(Crowley)
5 – LE PAPE sur le 5ème Sentier HOCHMAH/TIPHERETH correspondant à la Lettre : HE
(Wirth et Bauchard)
Je suis d'accord avec Crowley à condition que le Pape en question assume véritablement son devoir de chrétien...ce qui n'a pas toujours été le cas dans l'Histoire ! (je pense à un certain Innocent III du 12ème siècle...et à d'autres). Le Pape symbolise la haute autorité spirituelle, la religion temporelle et gère, en général, un comportement lié à la moralité et aux questions perçues comme bénéfiques à la collectivité. Il représente une conscience extérieure, celle qui surveille et contrôle les actions des individus, sans prendre en considération les sentiments personnels des uns et des autres au nom du bien et du mal...Vav représente ce qui réunit les choses entre elles en les liant et en les unifiant, le ciel et la terre, l'esprit et la matière, elle symbolise la fécondation, la communication, l'harmonie intérieure résultant d'une transformation et d'une persévérance. Le 6ème Sentier part de Hochmah (la Pure Energie Créatrice, la Force de Vie, le Père Suprême) et descend par la voie de la Miséricorde jusqu'à Hesed (La Bienveillance, La Miséricorde, La Majesté).

6 – L'AMOUREUX sur le 7ème Sentier BINAH/TIPHERETH correspondant à la Lettre : ZAIN
(Crowley)
6 – L'AMOUREUX sur le 6ème Sentier HOCHMAH/HESED correspondant à la Lettre : VAV
(Wirth et Bauchard)
Idem pour ce 7ème choix de Crowley. L'Amoureux symbolise certes l'Amour dans toute sa splendeur, qu'il soit humain et/ou spirituel mais représente surtout un choix à faire. Cette lame stimule et suscite des visions idéalisées d'union parfaite, d'où la difficulté à faire le bon choix....Elle nous demande de ce que nous sommes disposés à offrir pour obtenir ce que nous souhaitons, et nous conseille aussi que pour pouvoir aimer le monde, il faut d'abord s'aimer soi-même.
Zain représente le libre-arbitre, le choix de faire ou de ne pas faire les choses, le but à atteindre, le combat intérieur, le choc des oppositions. C'est la tension constante entretenue entre l'homme et ses valeurs. Le 7ème Sentier part de Binah (Le Destin, La Fertilité, La Limitation) et descend jusqu'à Tiphereth (L'Equilibre, L'Union des Influences, L'Intelligence Médiatrice).

7 – LE CHARIOT sur le 8ème Sentier BINAH/GUEBURAH correspondant à la Lettre : HETH
(Crowley et Bauchard)
7 – LE CHARIOT sur le 7ème Sentier BINAH/TIPHERETH correspondant à la Lettre : ZAIN
(Wirth)
Idem pour ce 8ème choix de Crowley et de Bauchard. Le Chariot symbolise l'énergie de la discipline apprise et du contrôle de soi. Elle se rattache aux leçons et au comportement inculqué à travers les habitudes et la peur des conséquences négatives. C'est nous qui dirigeons le Chariot et décidons ou il va et à quelle vitesse ! Il nous demande d'être concentré, de faire attention à la route qui s'étend devant nous pour ne pas se perdre en regardant le paysage...Certaines vérités ne peuvent être apprises qu'à travers les expériences (parfois dures) de la vie. Heth marque la séparation entre les choses de valeur et les choses saines. C'est un réservoir d'énergie et de force vitale capable de réunir les divergences. Elle symbolise la vie, la loi, la culture, la frontière et la limite, les limites à atteindre et à dépasser. Le 8ème Sentier part de Binah (Le Destin, La Fertilité, La Limitation mais aussi Le Réservoir, Le Trône) et descend par la voie du Jugement jusqu'à Gueburah (La Force, La Justice, La Rigueur mais aussi Le Guerrier sur son Char).

8 – LA JUSTICE sur le 12ème Sentier GUEBURAH/TIPHERETH correspondant à la Lettre : LAMED
(Crowley)
8 – LA JUSTICE sur le 8ème Sentier BINAH/GUEBURAH correspondant à la Lettre : HETH
(Wirth)
8– LA JUSTICE sur le 7ème Sentier BINAH/TIPHERETH correspondant à la Lettre : ZAIN
(Bauchard)
Là, les choses se compliquent un peu...Je comprend le choix de Crowley sur ce 12ème Sentier, comme je comprend également celui de Wirth, mais celui de Bauchard reste un mystère pour moi... La Justice représente la nécessité d'assumer la responsabilité de nos décisions et actions. Il y a 2 choses à comprendre dans cette lame : nous sommes d'abord responsables des conséquences de nos actions, ensuite, si on veut que quelque chose arrive, il faut agir. Selon les anciennes lois védiques du Karma, il y a pour chaque action, une réaction égale et opposée. La justice des hommes n'est pas parfaite, aggravant parfois les injustices qu'ils cherchent ensuite à corriger. Mais l'équilibre de la Justice parfaite représente néanmoins l'Idéal que l'on aimerait atteindre. Lamed veut dire instruire, enseigner, mais aussi apprendre par l'expérience, unir, attacher, frapper. Elle nous dis que l'enseignement reçu doit être suivi d'actes concrets montrant que ce que l'on a appris n'est pas une théorie sans fondement. Ce qui signifie qu'un être instruit est un être juste et équilibré...(pas toujours !). Elle implique un but vers lequel on doit aller, mais indique aussi la transition dans laquelle on se trouve avant d'aboutir au but. Le 12ème Sentier part de Gueburah (La Force, La Justice, La Rigueur) et descend jusqu'à Tiphereth (L'Equilibre, L'Union des Influences, L'Intelligence Médiatrice).
Ce n'est pas en regardant la lumière qu'on devient lumineux, mais en plongeant dans son obscurité...
Avatar de l’utilisateur
Odile
Messages : 2029
Enregistré le : 21 Aoû 2009, 10:50

Re: TAROT ET KABBALE

Messagepar Odile » 30 Déc 2009, 00:17

9 – L'HERMITE sur le 10ème Sentier HESED/TIPHERETH correspondant à la Lettre : YOD
(Crowley)
9 – L'HERMITE sur le 9ème Sentier HESED/GUEBURAH correspondant à la Lettre : THET
(Wirth et Bauchard)
Je suis d'accord avec Crowley pour ce 10ème choix mais aussi avec Wirth et Bauchard !
L'Hermite symbolise la recherche de la Sagesse et de la Paix. Cela nécessite un moment de se retirer des activités régulières et de la vie sociale, de s'accorder le temps d'assimiler toutes les expériences passées et de laisser la Lumière de la Connaissance éclairer son cœur et son esprit...Prendre un moment de solitude, écouter le silence permet de découvrir ses forces internes et mieux cerner l'objectif de sa vie. Yod désigne la création, un renouveau, la capacité à agir individuellement, à recommencer une deuxième expérience ou une nouvelle évolution avec plus de connaissance. Elle représente un homme en prière, humblement incliné vers le bas, son coeur dirigé vers le ciel. Quant à la lettre Thet, elle symbolise l'introspection et la quête spirituelle, un changement d'état, un refuge, ce qui correspond aussi à l'état de l'Hermite...
Le 10ème Sentier part de Hesed (La Bienveillance, La Miséricorde, La Majesté) et descend jusqu'à Tiphereth (L'Equilibre, L'Union des Influences, L'Intelligence Médiatrice, mais aussi Le Sacrifice (dans le sens de renoncer à un acquis pour atteindre un état de conscience plus élevé).

10 – LA ROUE DE FORTUNE sur le 11ème Sentier HESED/NETSAH correspondant à la Lettre : KAPH
(Crowley)
10 – LA ROUE DE FORTUNE sur le 10ème Sentier HESED/TIPHERETH correspondant à la Lettre : YOD
(Wirth et Bauchard)
Je comprend le choix de Crowley sur ce 11ème Sentier tout comme celui de Wirth et de Bauchard !
La Roue de Fortune symbolise la chaîne infinie de l'action et de la réaction. Elle nous rappelle le cycle éternel, le cours continu de la vie en passant par la naissance, la mort, la croissance, l'épanouissement, le délabrement, de l'aube au crépuscule à travers les heures de la journée. Ce sont les leçons cycliques de notre vie personnelle, professionnelle, et spirituelle. Nous pouvons toujours pousser la Roue de notre vie dans la direction souhaitée.
Kaph représente l'accomplissement, la force stabilisée, l'acceptation des épreuves et des lois garantissant le couronnement de l'oeuvre. Son aboutissement est la conséquence d'efforts mentaux et physiques, et révèle aussi la capacité de faire sortir un potentiel. Le 11ème Sentier part de Hesed (La Bienveillance, La Miséricorde, La Majesté) et descend par la voie de la Miséricorde jusqu'à Netsah (La Fermeté, La Puissance, La Synthèse, mais aussi l'Union de l'Intellect et de la Foi).

11 – LA FORCE sur le 9ème Sentier HESED/GUEBURAH correspondant à la Lettre : THET
(Crowley)
11 – LA FORCE sur le 11ème Sentier HESED/NETSAH correspondant à la Lettre : KAPH
(Wirth et Bauchard)
Là, j'avoue que le choix de Crowley reste un mystère pour avoir mis la Force sur ce 9ème Sentier ! Et je rejoins plus le choix de Wirth et de Bauchard...
La Force symbolise la force de caractère, de conviction, d'endurance, de tolérance et de ténacité dans la vie. Elle permet de faire appel à nos ressources lorsque nous sommes confrontés à un combat physique, mental ou spirituel...La véritable force se trouve dans l'honneur et l'intégrité personnelle.
Thet symbolise la quête spirituelle, le refuge, la sûreté, un changement d'état, le repli sur soi afin de développer son intuition. C'est l'aboutissement et la promesse du devenir... Elle signifie couverture, endroit, préserver, rempart, réserver, couvrir...Kaph est à mon avis plus appropriée pour définir la Force (l'accomplissement, la force stabilisée, les efforts récompensés...). Si l'on prend en plus en considération la racine fondamentale de Kaph qui est Kapah, cela donne courber, incliner, apprivoiser et dompter ! Le 9ème Sentier part de Hesed (La Bienveillance, La Miséricorde, La Majesté) traverse la voie centrale jusqu'à Gueburah (La Force, La Justice, La Rigueur).

12 – LE PENDU sur le 13ème Sentier GUEBURAH/HOD correspondant à la Lettre : MEM
(Crowley)
12 – LE PENDU sur le 12ème Sentier GUEBURAH/TIPHERETH correspondant à la Lettre : LAMED
(Wirth et Bauchard)
Je suis d'accord avec Crowley pour ce 13ème Sentier... même si le choix de Wirth et de Bauchard tient la route ! Le Pendu représente le sacrifice, que ce soit pour le bien des autres ou pour un quelconque avantage futur. Il exige un changement radical de perspective. Cette lame nous parle de la vérité plus élevée et du dépassement des discussions empreintes de dualités : positif/négatif, juste/erroné, mien/tien, mon/ton...Toute épreuve est dans l'esprit une nécessité qui doit se transformer en victoire. Ici, l'évolution intellectuelle ou spirituelle prend la première place. La vie est une initiation. Mem signifie retourner en soi pour s'interroger, les révélations cachées. Elle suggère simultanément le révélé et le caché. Elle nous enseigne que dans chaque question se trouve le reflet d'une autre question... et nous pousse à descendre en nous et à nous interroger sur notre existence. Elle est le symbole de l'écoulement de la vie et de la sagesse divine. Le 13ème Sentier part de Gueburah (La Force, La Justice, La Rigueur) et descend par la voie du Jugement jusqu'à Hod (L'Intelligence Absolue, La Connaissance, la Gardienne des Secrets).
Ce n'est pas en regardant la lumière qu'on devient lumineux, mais en plongeant dans son obscurité...
Avatar de l’utilisateur
Odile
Messages : 2029
Enregistré le : 21 Aoû 2009, 10:50

Re: TAROT ET KABBALE

Messagepar Odile » 03 Jan 2010, 21:12

13 – L'ARCANE SANS NOM sur le 14ème Sentier TIPHERETH/NETSAH correspondant à la Lettre : NOUN
(Crowley)
13 – L'ARCANE SANS NOM sur le 13ème Sentier GUEBURAH/HOD correspondant à la Lettre : MEM
(Wirth et Bauchard)
Je partage assez le choix de Crowley sur ce 14ème Sentier mais celui de Wirth et de Bauchard reste plausible aussi... L'Arcane Sans Nom symbolise un grand bouleversement dans l'existence, la fin d'une situation pour un renouvellement bénéfique, une métamorphose qui n'est pas sans douleur mais salutaire pour progresser. Il faut éliminer tout ce qui est obsolète et inutilisé et faire de la place pour de nouvelles réalités : c'est le moment de faucher la dernière moisson et de récolter ce qu'on a semé... Noun représente tout ce qui est métamorphosable, l'émergence, la fructification, la productivité. Elle symbolise le fondement mais évoque aussi ce qui est caché ou englouti dans les profondeurs...et une certaine intimité que l'on veut préserver des regards indiscrets. Le 14ème Sentier part de la voie centrale Tiphereth (L'Equilibre, L'Union des Influences, L'Intelligence Médiatrice, Le Sacrifice (dans le sens de renoncer à un acquis pour atteindre un état de conscience plus élevé) et descend jusqu'à Netsah (La Fermeté, La Puissance, La Synthèse).

14 – LA TEMPERANCE sur le 16ème Sentier TIPHERETH/YESOD correspondant à la Lettre : AYIN
(Crowley)
14 – LA TEMPERANCE sur le 14ème Sentier TIPHERETH/NETSAH correspondant à la Lettre : NOUN
(Wirth et Bauchard)
Je reste perplexe quant au choix de Crowley sur ce 16ème Sentier... et une tendance à rejoindre l'avis de Wirth et de Bauchard. La Tempérance symbolise le cycle continu de la vie, l'énergie conservée et l'équilibre maintenu, ce qui est bien représenté par un être céleste versant l'eau de la vie d'un vase dans un autre...Elle représente aussi une métamorphose, un renouveau, une sérénité, un apaisement...Dans la vie quotidienne, l'équilibre se traduit par la modération en toute chose, et cette lame nous demande d'agir avec prévoyance tout en gardant une humeur égale. Ayin signifie l'oeil, la vision des apparences, la révélation des secrets. Elle est la source, l'aptitude de percevoir toute chose, le passage de l'invisible au visible, les apparences trompeuses, le point de vue. Sa connotation avec l'eau a sans doute fait le choix de Crowley...en ce sens où Ayin doit être mis en relation avec le mot mayan qui désigne une source où l'eau s'écoule (les larmes). L'oeil est un microcosme résumant la création par lequel l'âme perçoit le monde et s'y manifeste. Noun représente la métamorphose, l'émergence, le fondement, mais aussi l'harmonie des mixtes, l'équilibre des oppositions. Elle se situe dans un état intermédiaire entre la stabilité et l'instabilité. Elle a également une connotation féminine tout comme la Tempérance... Le 16ème Sentier part de Tiphereth (L'Equilibre, L'Union des Influences, L'Intelligence Médiatrice) et descend jusqu'à Yesod (La Fondation, Le Trésor des Images, mais aussi l'Intelligence Purifiante).

15 – LE DIABLE sur le 15ème Sentier TIPHERETH/HOD correspondant à la Lettre : SAMEK
(Crowley, Wirth et Bauchard)
Je suis d'accord sur ce choix de Crowley, Wirth et Bauchard. Le Diable représente nos instincts, nos désirs, nos attachements, nos servitudes, nos intrigues, nos peurs et nos passions. C'est un être extrêmement magnétique, dominateur, persuasif et prêt à tout pour arriver à ses fins. L'énergie la plus prévalente du Diable est d'inciter à l'exact opposé de ce qui est nécessaire pour exaucer ses désirs.
Les domaines de l'occulte, de la Magie font également partie de sa personnalité dans un but de pouvoir et de domination tant sur un plan matériel que humain. Samek symbolise les attachements, le soutien, la colonne vertébrale, la charpente solide soutenant la structure. Elle représente un chemin que l'on suit sans regarder avec le risque de se faire enfermer par tous nos attachements, nos passions, agissant parfois comme un piège qui se referme. C'est donc le destin et le mouvement circulaire, mais aussi le Serpent de la Genèse. Le 15ème Sentier part de Tiphereth (L'Equilibre, L'Union des Influences, L'Intelligence Médiatrice) et descend jusqu'à Hod (L'Intelligence Absolue, La Connaissance, la Gardienne des Secrets).

16 – LA MAISON DIEU sur le 17ème Sentier NETSAH/HOD correspondant à la Lettre : PHE
(Crowley)
16 – LA MAISON DIEU sur le 16ème Sentier TIPHERETH/YESOD correspondant à la Lettre : AYIN
(Wirth et Bauchard)
Sur ce coup là, je n'ai pas compris le choix de Crowley : je ne vois pas du tout le rapport de la Maison Dieu avec la lettre Phe ! Je suis donc obligée de rejoindre celui de Wirth et de Bauchard plus sensé !
La Maison Dieu représente l'imprévu, le chamboulement dans sa vie qui peut être mal vécu, le changement inévitable et incontrôlable des choses ou des êtres, l'écroulement de tout ce qui existe, la destruction indispensable que l'on ne peut maîtriser. Et si difficile que soit l'expérience à vivre, toute perte ouvre la voie vers une évolution positive...Phe symbolise la bouche, la transmission par l'expérience, le dialogue intérieur... Elle permet de mémoriser, de communiquer silencieusement, et par la bouche, elle transmet vers l'extérieur ce que l'oeil a mémorisé intérieurement et parfois secrètement. C'est aussi un lieu, un endroit, le souffle vital, l'échange et la communication avec le monde. Quant à Ayin, elle symbolise la vision et la perspicacité pour sortir du conditionnement, des idées fausses et des oeillères, mais aussi les apparences trompeuses (ce qui rapproche de la Maison Dieu), le point de vue, les théories, la révélation...Le 17ème Sentier part de Netsah (La Fermeté, La Puissance, La Synthèse) et traverse la voie centrale jusqu'à Hod (L'Intelligence Absolue, La Connaissance, la Gardienne des Secrets).

17 – L'ETOILE sur le 5ème Sentier HOCHMAH/TIPHERETH correspondant à la Lettre : HE
(Crowley)
17 – L'ETOILE sur le 17ème Sentier NETSAH/HOD correspondant à la Lettre : PHE
(Wirth et Bauchard)
Je comprend le choix de Crowley sur ce 5ème Sentier. L'Etoile symbolise l'harmonie, l'idéalisme, l'âme, l'inconscient, l'esprit, une personne, l'espoir, une situation harmonieuse, ce qui est nouveau ou bien un renouveau, et toutes les énergies et les réalités ésotériques et tangibles... Elle nous demande d'écouter notre inspiration intérieure et nous rappelle que nous sommes l'incarnation physique de notre vie spirituelle...Hé représente le souffle de vie, un cri de joie spontanée, la maîtrise des 4 éléments (Feu, Air, Eau, Terre), la protection contre les difficultés, le centre de toute chose et de l'instant présent... Elle représente un homme en prière, les bras levés vers le ciel en signe d'adoration ou de joie.
L'Etoile à 5 branches (celle de l'Homme), est le symbole du microcosme.
Le 5ème Sentier part de Hochmah (la Pure Energie Créatrice, la Force de Vie, le Père Suprême) et descend jusqu'à Tiphereth (L'Equilibre, L'Union des Influences, L'Intelligence Médiatrice).
Ce n'est pas en regardant la lumière qu'on devient lumineux, mais en plongeant dans son obscurité...
Avatar de l’utilisateur
Odile
Messages : 2029
Enregistré le : 21 Aoû 2009, 10:50

Re: TAROT ET KABBALE

Messagepar Odile » 08 Jan 2010, 15:31

18 – LA LUNE sur le 19ème Sentier NETSAH/MALKUT correspondant à la Lettre : QOF
(Crowley)
18 – LA LUNE sur le 18ème Sentier NETSAH/YESOD correspondant à la Lettre : TSADE
(Wirth et Bauchard)
Je comprend le choix de Crowley sur ce 19ème Sentier...mais aussi celui de Wirth et de Bauchard !La Lune symbolise tout ce qui est caché, les secrets, tout ce qui se trouve en dehors de la réalité, l'imagination, les rêves, la médiumnité, la voyance, la gestation silencieuse des choses bonnes ou mauvaises, mais aussi la perturbation de l'esprit, les illusions, l'incompréhension momentanée des êtres et des choses, la fécondité, la famille, les voyages...Elle nous protège quand nul ne le fait et se charge des travaux difficiles...et nous apprend à faire confiance à notre intuition et à notre imagination pour atteindre nos buts. Qof symbolise la vraie connaissance, la vie en communauté, l'amour de la vie. Elle représente aussi la tête qui se redresse pour contempler les cieux et les mondes célestes. Elle détruit les illusions comme une arme tranchante et accorde à l'homme le pouvoir de séparer le réel de l'irréel. Tsade représente la pensée des gens, la prise de conscience pour accéder à un autre niveau d'existence ou bien de changer de cycle. C'est la vie simultanée dans 2 mondes : celui du présent et celui du futur... Le 19ème Sentier part de Netsah (La Fermeté, La Puissance, La Synthèse) et descend jusqu'à Malkut (L'Intelligence Resplendissante, Le Seuil du Jardin d'Eden, La Reine).

19 – LE SOLEIL sur 20ème Sentier HOD/YESOD correspondant à la Lettre : REISH
(Crowley)
19 – LE SOLEIL sur le 19ème Sentier NETSAH/MALKUT correspondant à la Lettre : QOF
(Wirth et Bauchard)
Idem pour ce 20ème Sentier : les choix de Crowley, Wirth et de Bauchard tiennent la route !
Le Soleil révèle tout et force à affronter la vérité de nos pensées et actions, car sous son éclat, on ne peut rien lui cacher ! Il symbolise l'énergie créatrice, la connaissance, l'intelligence, les succès, la réussite, l'association profitable, le bonheur, la ré-union de deux âmes-soeurs, le partage, la joie, la fécondité, la réconciliation...Reish représente la tête, le sommet, le plus haut niveau des responsabilités et le changement de direction offrant le choix entre l'élévation et la dégradation...
C'est la pensée, l'intellect et le mental, tout ce qui traverse et tout ce qui existe. C'est une tête dépouillée ne laissant passer que des forces ayant la capacité de s'unifier. Qof qui symbolise l'amour de la vie représente également la connaissance qui permet de détruire les illusions en accordant à l'homme le pouvoir de séparer le réel de l'irréel... Le 20ème Sentier part de Hod (L'Intelligence Absolue, La Connaissance, la Gardienne des Secrets) et descend jusqu'à Yesod (La Fondation, Le Trésor des Images, l'Intelligence Purifiante).

20 – LE JUGEMENT sur le 21ème Sentier HOD/MALKUT correspondant à la Lettre : SCHIN
(Crowley)
20 – LE JUGEMENT 20ème Sentier HOD/YESOD correspondant à la Lettre : REISH
(Wirth et Bauchard)
Je partage l'avis de Crowley sur ce 21ème Sentier. Le Jugement révèle l'objectif supérieur de la vie.
C'est la reconnaissance du pouvoir supérieur et de l'intention élevée. Cette lame nous oblige à être honnête vis-à-vis de soi-même mais aussi vis-à-vis des autres, de la société...C'est la libération par la renaissance et le renouveau en soi et dans notre vie tant sur le plan humain que spirituel.
Elle symbolise tous les faits nouveaux, surprenants, inattendus qui nous poussent à évoluer, à grandir...Schin représente la force vitale, la libre activité, l'énergie en mouvement qui permet la réalisation de nos objectifs personnels. C'est le but de la vie et de l'individualité. Elle signifie être différent, changer, modifier, transgresser, mais aussi la maîtrise de l'environnement, l'harmonie des 4 éléments (Feu, Air, Eau, Terre). Le 21ème Sentier part de Hod (L'Intelligence Absolue, La Connaissance, la Gardienne des Secrets) et descend jusqu'à Malkut (L'Intelligence Resplendissante, Le Seuil du Jardin d'Eden, La Reine).

21 – LE MONDE sur le 22ème Sentier YESOD/MALKUT correspondant à la Lettre : TAV
(Crowley,Wirth et Bauchard)
Nous voici à la fin du parcours... et je partage le choix de Crowley, Wirth et Bauchard pour ce dernier Sentier. Le Monde symbolise la vie dans un état d'équilibre stable et de complétude.
C'est vivre en parfaite harmonie avec l'Univers. Elle représente le couronnement de l'oeuvre, le succès, l'achèvement des efforts, la récompense, les évènements bénéfiques, la gloire, l'élévation, l'illumination...Tav symbolise l'aboutissement de tout, la totalité des choses créées, structurées, développées et terminées.
Elle est totalement libre et rayonne dans toutes les directions à travers les 4 éléments de la Nature, en montrant le retour à l'unité, l'endroit où il n'y a plus de contraintes qui réduisent nos actions.
Le 22ème Sentier part de Yesod (La Fondation, Le Trésor des Images, l'Intelligence Purifiante) et descend jusqu'à Malkut (L'Intelligence Resplendissante, Le Seuil du Jardin d'Eden, La Reine).
Ce n'est pas en regardant la lumière qu'on devient lumineux, mais en plongeant dans son obscurité...
Avatar de l’utilisateur
Gang Seng
Messages : 11
Enregistré le : 21 Fév 2014, 23:51

Re: TAROT ET KABBALE

Messagepar Gang Seng » 24 Fév 2014, 16:34

Sur quoi se base la métaphysique du Etz Haim (l’arbre de vie) ?
Sur le Sepher Yetsirah (livre de la formation).

Que nous dit cet ouvrage ?
Qu'il existe 3 lettres mères liées aux éléments.
7 lettres doubles liées aux planètes
et 12 lettres simples liées aux signes.

Plus tard, plusieurs rav donneront une forme à cette métaphysique et plusieurs schéma d'arbre verront le jour. Aujourd'hui il n'en reste que deux connues : Celle présentée ici du AriZal (Rabi Itzak Louria), usée par tous les groupes et trouvable à toutes les sauces et une autre du Gaon de Vilna connue surtout dans le monde Juif.

La version du Ari est connue pour être la plus logique de par sa conceptualisation. Pourquoi ? Peut-être que bizarrement nous avons 3 traits horizontaux liés au mères, 7 traits verticaux liés aux planètes et 12 traits en diagonales liés aux signes.
Ainsi les correspondances crée une métaphysique théurgique plus ou moins stable.

Nous sommes en présence ici de deux gros problèmes selon moi.
Déjà le fait de vouloir forcer un élément étranglé dans un système qui n'est pas fait pour. Ce n'est pas parce qu'un curé défroqué en mal d'occultiste a dit ça au 18eme que c'est le cas. Ou sinon ma pizza 4 fromages devient un mandala des 4 éléments, mes 7 chakra un joyeux arc-en-ciel, etc, etc..

Pour la Golden Dawn c'est encore pire, on se retrouve avec kabbale, tarot, alchimie, dieu égyptien, énochien, tattva, bref c'est très folklo.

Ensuite le deuxième problème et que les personnes ayant fait ses syncrétismes ne sont pas habilitées pour. Une personne parlant de kabbale ne maitrisant pas l'hébreu est déjà très problématique, sans le fond-culturel juif c'est encore plus dur mais des occultistes qui mélange tout puis pouf c'est magique, alors là, non.... Il n'y a plus aucune logique.

Amicalement
Gang Seng
...
MuadDib
Messages : 1692
Enregistré le : 19 Mai 2012, 16:53
Localisation : ivjs
Contact :

Re: TAROT ET KABBALE

Messagepar MuadDib » 21 Fév 2017, 16:02

Rebonjour, gang-seng,

Je reviens vers toi pour compléter quelque peu ton étude du judaïsme, qui peut parfois sembler être lacunaire.

Ainsi, l'un des préliminaires de celle-ci se trouve en être l'alphabet, dont tu pourra trouver quelques explications ici et là, mais en l'occurence aussi dans un article de wikipædia qui m'est tombé dessus, afin de compléter, peut-être, tes propres sources (oui, certes, très souvent, sur ce site, aucune source n'est mentionnée, ce qui en rends la factualité quelque peu douteuse, telle cette rocambolesque histoire de déluge, que, certes, quelques historiens à orientation judéo-chrétienne insistent pour valider sans, de mon point de vue, des fondements rigoureusement objectif, ou encore sans prendre l'élementaire précaution de mentionner ce biais implicite ...)

Que tu trouvera ici (puisqu'il semble qu'on ne puisse joindre des fichiers PDF) : https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89critures_de_l'h%C3%A9breu#.C3.89criture_ph.C3.A9nicienne
ॐ नमो नारायण
Avatar de l’utilisateur
lorkan739
Messages : 3549
Enregistré le : 07 Nov 2008, 12:07
Localisation : Lambesc (04)

Re: TAROT ET KABBALE

Messagepar lorkan739 » 22 Fév 2017, 12:05

Salut Muad,

Que nous dit cet ouvrage ?
Qu'il existe 3 lettres mères liées aux éléments.
7 lettres doubles liées aux planètes
et 12 lettres simples liées aux signes.

Plus tard, plusieurs rav donneront une forme à cette métaphysique et plusieurs schéma d'arbre verront le jour. Aujourd'hui il n'en reste que deux connues : Celle présentée ici du AriZal (Rabi Itzak Louria), usée par tous les groupes et trouvable à toutes les sauces et une autre du Gaon de Vilna connue surtout dans le monde Juif.


On m'a parlé d'un dénommé Sohravadi ? Dans un de ses ouvrages, il y aurait certaines corrélations rappelant l'arbre séphirotique cabalistique. Bien que celui-ci, l'arbre séphirotique cabalistique, soit bien plus tardif.

J'aimerais savoir tu as personnellement expérimenter quelque chose de spécial en liaison avec cette science ? Et si oui, peux-tu nous en apprendre un détail qui pourrait nous être utile ? Est-ce-qu'il existe une magie directement expérimentale grâce à cette science ??

Merci
Prends la dernière fleur éclose, et savoure là...
Avatar de l’utilisateur
Denis
Site Admin
Site Admin
Messages : 12955
Enregistré le : 23 Juil 2004, 19:19
Localisation : Grimaud
Contact :

Re: TAROT ET KABBALE

Messagepar Denis » 22 Fév 2017, 13:31

Est-ce-qu'il existe une magie directement expérimentale grâce à cette science ??
:?
Dieu nous donne ce dont il veut qu'on se serve, pour aller vers lui.
Stages Yoga 2017
Retraite Yoga 2017
Maison à vendre sur Grimaud
MuadDib
Messages : 1692
Enregistré le : 19 Mai 2012, 16:53
Localisation : ivjs
Contact :

Re: TAROT ET KABBALE

Messagepar MuadDib » 22 Fév 2017, 15:39

Yo, lorkan,

Sohravadhi (pas certain de l'orthographe, son nom n'étant pas écrit dans une langue indo-européenne commune dans ce forum, à la base) ayant écrit en arabe, me semble t'il, il devrait en principe t'être plus accessible, puisque tu avais dit que tu lisait le Qu(m)ran dans le texte; n'ayant lu que deux lignes ici et là d'un de ses ouvrage, tu pourrait sans doute creuser plus avant, si toutefois le sujet t'intéresse ...

Après, il y a encore et toujours le soucis de savoir si les fâmeuses traditions orales ne sont pas plus antérieures, mais, dans le doute, il me semble que ta chronologie soit peut-être plus valable que celle du "peuple" (sans avoir l'intention d'être raciste, c'est juste que la sociologie/génotypage/légendes diverses entourant ce grouppement humain est à peu près aussi flou et à géométrie variable que son soi-disant journal de voyage, adapté ultérieurement en jésuvisme et islamisme, pour les élaborations les plus populaires) juif, anciennement sémite. Ceci en ajoutant quand même le bémol assez important d'un certain Platon, qui aurait mentionné, selon les sources arabes retranscrites ultérieurement par des missionaires armés de leurs foi inébranlable en l'épée à double tranchant (pratique pour découper quelque plume et tailler du parchemin sur leur passage, plutôt que de se charger inutilement, outre de s'en servir comme broche à tourner les légumes indispensables à leur sustentation alimentaire), encore avant ces élaborations peut-être postérieures une certaine musique des sphère qui a peut-être quelque aspect connexe avec les notions précédentes.

Ou, en bref, si ça t'amuses, cherches donc.
ॐ नमो नारायण

Retourner vers « Etude du tarot »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités