Toumo - Yoga du froid

Vous êtes engagé dans une pratique spirituelle, philosophie ou religion depuis quelques temps, et vous souhaitez partager vos expériences.

Modérateur : Modérateurs

Wilfrid
Messages : 411
Enregistré le : 31 Mai 2007, 19:38
Localisation : Lyon
Contact :

Toumo - Yoga du froid

Messagepar Wilfrid » 31 Mai 2007, 23:40

Bonjour à tous,

Je me présente, comme c'est l'usage lorsqu'on entre dans un forum. Je pratique les arts martiaux depuis trente ans et dans le cadre de ma formation, j'ai étudié plusieurs techniques de massage énergétique, ainsi que les ascèses du shugendo pratiquées par les moines yamabushi au Japon. Le shugendo se pratique dans des situations extrêmes, méditation dans la neige, sous des chutes d'eau glacée, au dessus d'un précipice, etc ... Aujourd'hui, je me consacre au toumo ou yoga du froid et, à la demande de mon entourage, j'ai créé un cabinet où je pratique le shiatsu et où j'enseigne le yoga des 5 tibétains. La plupart de mes clients sont des gens complètement pris dans la tourmente des "temps modernes". Je dois dire que c'est une grande satisfaction lorsqu'une séance de massage leur permet de rétablir le dialogue avec leur corps et la pratique du yoga de retrouver une sérénité perdue depuis longtemps.
Avatar de l’utilisateur
Denis
Site Admin
Site Admin
Messages : 13384
Enregistré le : 23 Juil 2004, 19:19
Localisation : Grimaud
Contact :

Messagepar Denis » 01 Juin 2007, 10:33

Bonjour Wilfrid,

Bienvenu sur le forum.

Merci pour la présentation de ton Yoga.
J'ai moi aussi pratiqué des arts martiaux, mais bien moins longtemps que toi...
J'ai la chance de pratiquer aussi dans des conditions extremes de froid et je peux témoigner que l'énergie mise en oeuvre dans ces instants est vraiment superbe est forte.

Je pense que tu auras droit à plein de questions.... :wink:

Au plasir de te lire

Où habites tu ?
Dieu nous donne ce dont il veut qu'on se serve, pour aller vers lui.
Stages Yoga 2018
Retraite Yoga 2018
Wilfrid
Messages : 411
Enregistré le : 31 Mai 2007, 19:38
Localisation : Lyon
Contact :

Messagepar Wilfrid » 01 Juin 2007, 17:21

Bonjour Denis,

Très heureux de faire ta connaissance. Pour répondre à ta question, j'habite à Villeurbanne ( juste à côté de Lyon pour ceux qui ne connaitraient pas ). Je traine rarement sur les forums en général, mais je dois dire que j'ai eu l'agréable surprise de découvrir ici que les gens ont quelque chose à dire et qu'en plus ils parlent français ( ce qui n'est pas toujours le cas sur beaucoup de forums où le français a été remplacé par une sorte de dialecte étrange ).
Avatar de l’utilisateur
Denis
Site Admin
Site Admin
Messages : 13384
Enregistré le : 23 Juil 2004, 19:19
Localisation : Grimaud
Contact :

Messagepar Denis » 02 Juin 2007, 20:15

Oui, j'avoue que mois ausis l'anglais je ne suis pas très fort dedans...
Juste capable de comprendre mais pas capable de bien m'exprimer, déjà qu'en français... :D

peux tu nous dire comment se passe une méditation sous une eau froide, que ressents tu et en quoi cela peut t'aider dans ta pratique ?
Dieu nous donne ce dont il veut qu'on se serve, pour aller vers lui.
Stages Yoga 2018
Retraite Yoga 2018
Wilfrid
Messages : 411
Enregistré le : 31 Mai 2007, 19:38
Localisation : Lyon
Contact :

Messagepar Wilfrid » 02 Juin 2007, 23:41

Oui, j'avoue que mois ausis l'anglais je ne suis pas très fort dedans...

Ce n'est pas l'anglais qui me dérange. J'admets que notre langue est difficile à maîtriser et que le parler texto a sa raison d'être dans un sms, mais je trouve son utilisation peu respectueuse quand on s'adresse aux autres dans un forum.

peux tu nous dire comment se passe une méditation sous une eau froide, que ressents tu et en quoi cela peut t'aider dans ta pratique ?

D'abord, le pourquoi. Si je me suis tourné dès le départ vers le toumo, c'est tout simplement parce qu'à l'origine, je suis terrorisé par le froid. Je suis né asthmatique et j'ai passé le plus clair de mon enfance dans une chambre ou à l'hôpital, sous une tente à oxygène. En contrepartie, j'ai eu tout le loisir de me plonger dans les récits d'Alexandra David-Neel. Lorsque je suis tombé sur le passage où elle décrit la pratique du toumo, j'ai su que ce serait le défi de ma vie et que si je surmontais un jour ma peur du froid, plus rien ne me serait impossible.

Le toumo n'a rien d'un yoga de salon. Sous une cascade, on n'a pas le moindre répit et si on n'est pas techniquement et mentalement prêt, on dégage. C'est formulé un peu brutalement, mais c'est la réalité et ma première cascade s'est terminée par une syncope. La pratique du toumo non encadrée par un formateur compétent peut tout simplement se solder par une catastrophe ( ce n'est donc pas dans mes projets de donner des recettes par écrit ).

Dans la pratique du toumo, il y a d'une part l'adaptation au froid et d'autre part les techniques qui permettent de stimuler la chaleur interne . Lorsqu'on a surmonté sa peur et qu'on parvient à rester centré sous le grondement de la cascade alors que la peau est fouettée par le froid, il n'y a pas de mots pour décrire ce qu'on ressent. Un jour, j'ai pratiqué alors qu'un orage se déchaînait. Les quelques témoins qui m'accompagnaient se sont réfugiés sous un abris où ils ont passé un très mauvais quart d'heure. Tandis que sous la cascade, je n'étais plus en opposition avec rien, j'étais une de ces particules secouées dans tous les sens par la nature en furie. J'étais bien, prodigieusement bien.

Pour ce qui est des effets du toumo sur la santé, j'ai écrit un article sur ce sujet, qui a été repris par plusieurs blogs et il suffit de chercher « yoga du froid » sur Google pour y accéder. Je me contenterai donc de dire qu'on puise dans la pratique du toumo une formidable énergie, au point qu'il est parfois difficile de trouver le sommeil.

J'espère que j'ai répondu en partie aux questions qu'on peut se poser sur ce yoga si particulier.
Avatar de l’utilisateur
Denis
Site Admin
Site Admin
Messages : 13384
Enregistré le : 23 Juil 2004, 19:19
Localisation : Grimaud
Contact :

Messagepar Denis » 03 Juin 2007, 18:54

Merci pour ton témoignage que j'ai trouvé ici :
http://www.coach-gym.com/blog/2007/01/2 ... a-du-froid
J'ai bien aimé cette photo...
Image
Dieu nous donne ce dont il veut qu'on se serve, pour aller vers lui.
Stages Yoga 2018
Retraite Yoga 2018
Pyro
Messages : 250
Enregistré le : 06 Mai 2007, 14:48

Messagepar Pyro » 03 Juin 2007, 21:32

L'autre est superbe aussi

Image
Avatar de l’utilisateur
Philippe*
Messages : 223
Enregistré le : 30 Nov 2006, 18:01
Localisation : France

Messagepar Philippe* » 03 Juin 2007, 21:53

Je me souviens de Maurice Daubard, ça doit être lui, il me semble qu'il était passé dans les années 90 à la télé notamment dans une émission où il a médité dans un cuve rempli de glace, j'étais adolescent et j'habitais en Auvergne à l'époque. Je crois même qu'il avait sollicité l'entreprise où mon père travaillait pour des subventions.

Philippe
Wilfrid
Messages : 411
Enregistré le : 31 Mai 2007, 19:38
Localisation : Lyon
Contact :

Messagepar Wilfrid » 04 Juin 2007, 00:48

Je me souviens de Maurice Daubard

C'est bien de lui qu'il s'agit.

il me semble qu'il était passé dans les années 90 à la télé notamment dans une émission où il a médité dans un cuve rempli de glace

avec l'animateur qui braillait dans son micro au milieu d'une ambiance de foire ... Il faut être un sacré yogi pour resté centré dans des conditions pareilles.
kavi
Messages : 328
Enregistré le : 26 Juil 2005, 22:24
Localisation : sur une chaise devant un ordinateur

Messagepar kavi » 04 Juin 2007, 01:08

Ce serait intéressant que Mind - s'il vient à passer par ici - participe à ce fil. Moi-même, je n'ai pas de connaissance directe du yoga tibétain mais j'ai tout de même retenu de certaines lectures - celle du très beau livre d'Anagarika Govinda par exemple, Le Chemin des nuages blancs - que tummo fait partie des six yogas de Naropa et que le fait de développer une chaleur interne, aussi utile que cela puisse être dans les conditions climatiques du plateau himalayen, n'est en fait qu'une sorte "d'effet collatéral" résultant du véritable but recherché, à savoir un processus alchimique interne où l'on recherche la fusion de deux gouttes (bindu), rouge et blanche, ce qui n'est pas sans rappeler d'autres pratiques tantriques, hindouistes cette fois.
Ayant été visiter le site mis en lien plus haut, j'ai d'ailleurs lu ceci :
Car n'oublions-pas qu'au Tibet, le toumo n'a pas d'intérêt en soi et n'est qu'une marche pour accéder à une spiritualité faite de renoncement et d'abnégation. Je ne prétends pas que ces notions soient inexistantes en Occident, encore que pour les rencontrer, il faut soit remonter au moyen-âge, soit se rendre dans certains monastères orthodoxes, où la prière et le renoncement sont la règle de vie depuis toujours.
Bon, il est vrai que l'on peut très certainement discuter de l'adéquation du vajrâyana avec l'occident (certains ont en effet une attitude critique intéressante) mais il n'empêche que des gens qui pratiquent les yogas de Narop, il y en a, puisque un certains nombre de centres proposent les fameuses retraites de trois ans où ces sujets sont abordés. Quant à dire qu'il est question dans le bouddhisme tantrique d'accéder à "une spiritualité faite de renoncement et d'abnégation", il me semble que la formule est peut-être un peu sèche, même si en effet, il y a bien prise de voeux et tout ce qui s'ensuit...

Pour ce qui est de Jung :
Personne ne l'exprime mieux que Jung dans Psychologie du yoga de la kundalini. « Les représentations hindoues nous sont étrangères, à nous Occidentaux. Pour la plupart d'entre nous, nous sommes incapables d'en acquérir une connaissance profonde. En outre, nous sommes tous, physiologiquement parlant, des chrétiens, que notre conscience le reconnaise ou non. Aussi, toute doctrine qui s'appuie sur l'esprit chrétien a plus de chance de conquérir notre être qu'une doctrine si profonde soit-elle, issue d'une souche étrangère. »

Il est possible que du temps de Jung, de telles réflexions étaient plus justifiées qu'aujourd'hui. Pour ma part, je pense que tout comme on trouve des invariants culturels, on doit pouvoir trouver des invariants spirituels et que la forme par laquelle nous y avons accès dépend d'autre données que notre unique capital culturel de naissance.
Wilfrid
Messages : 411
Enregistré le : 31 Mai 2007, 19:38
Localisation : Lyon
Contact :

Messagepar Wilfrid » 04 Juin 2007, 14:41

Quant à dire qu'il est question dans le bouddhisme tantrique d'accéder à "une spiritualité faite de renoncement et d'abnégation", il me semble que la formule est peut-être un peu sèche, même si en effet, il y a bien prise de voeux et tout ce qui s'ensuit...

Je ne sais rien du bouddhisme tantrique. Je ne me risquerais donc pas à en parler. Lorsque je parle de "renoncement et d'abnégation" en ce qui concerne la pratique du toumo, je me base sur ce que je sais d'une expédition qui a eu lieu en septembre 2006 dans un monastère où les nonnes pratiquent toujours le toumo. "Les nonnes vivent dans des conditions de pauvreté extrême. Malgré tout, elles ont su garder une joie de vivre et un dévouement rempli de compassion exemplaire. Elles dorment dans une petite caisse en bois de 1 m3 où il est impossible de s’allonger. Le matin, avant le lever du jour, elles grimpent sur le toit de leur cellule pour pratiquer le toumo." Ce court extrait du compte rendu de l'expédition me parait significatif et je ne pense pas que les termes renoncement et abnégation soient hors de propos en ce qui les concerne.

Il est possible que du temps de Jung, de telles réflexions étaient plus justifiées qu'aujourd'hui.

Je crois au contraire que si tant d'occidentaux se tournent vers les religions orientales, c'est parce que l'église romaine n'a plus rien à proposer qui réponde aux attentes spirituelles des gens. Je suis orthodoxe et j'ai le plus profond respect pour le bouddhisme, mais je pense que le yoga est un outil au service de l'homme et je n'ai pas honte de dire que ma pratique et mes racines sont chrétiennes.
Avatar de l’utilisateur
Philippe*
Messages : 223
Enregistré le : 30 Nov 2006, 18:01
Localisation : France

Messagepar Philippe* » 04 Juin 2007, 18:25

« Les représentations hindoues nous sont étrangères, à nous Occidentaux. Pour la plupart d'entre nous, nous sommes incapables d'en acquérir une connaissance profonde. En outre, nous sommes tous, physiologiquement parlant, des chrétiens, que notre conscience le reconnaise ou non. Aussi, toute doctrine qui s'appuie sur l'esprit chrétien a plus de chance de conquérir notre être qu'une doctrine si profonde soit-elle, issue d'une souche étrangère. "


J'aimerais avoir la version originale allemande, "physiologiquement" me parait erroné dans ce cas, comment peut-on être physiologiquement chrétien ? C'est un non-sens... je doute que le sens du mot ait changé depuis, mais bon c'était peut-être en adéquation avec l'esprit de l'époque dans la sphère culturelle germanique avec son esprit méticuleux de classification, des intellectuels en Occident avaient aussi un accès à la culture indienne qui pouvait laisser à désirer. Et puis on peut se demander ce qui est le plus étranger aux Occidentaux, une religion du désert du Moyen-Orient ou un symbolisme et une idéologie indo-européens ? Un point de divergence entre les adeptes du nazisme par ailleurs...

Philippe
Wilfrid
Messages : 411
Enregistré le : 31 Mai 2007, 19:38
Localisation : Lyon
Contact :

Messagepar Wilfrid » 04 Juin 2007, 19:13

comment peut-on être physiologiquement chrétien ?

Je pense que par ce mot, Jung exprime quelque chose qui parle à nos tripes.

Et puis on peut se demander ce qui est le plus étranger aux Occidentaux, une religion du désert du Moyen-Orient ou un symbolisme et une idéologie indo-européens ?

Il ne faut pas oublier que jusqu'au XIe siècle, il n'y avait qu'une église. Ce n'est qu'à partir de 1054 que l'église d'Orient et l'église d'Occident sont devenues étrangères ( séparation qui a été couronnée par le sac de Constantinople par les croisés en 1204 ).

Un point de divergence entre les adeptes du nazisme par ailleurs...

C'est intéressant. Tu peux développer ?
Avatar de l’utilisateur
Philippe*
Messages : 223
Enregistré le : 30 Nov 2006, 18:01
Localisation : France

Messagepar Philippe* » 04 Juin 2007, 19:47

Wilfrid a écrit :
comment peut-on être physiologiquement chrétien ?

Je pense que par ce mot, Jung exprime quelque chose qui parle à nos tripes.

Et puis on peut se demander ce qui est le plus étranger aux Occidentaux, une religion du désert du Moyen-Orient ou un symbolisme et une idéologie indo-européens ?

Il ne faut pas oublier que jusqu'au XIe siècle, il n'y avait qu'une église. Ce n'est qu'à partir de 1054 que l'église d'Orient et l'église d'Occident sont devenues étrangères ( séparation qui a été couronnée par le sac de Constantinople par les croisés en 1204 ).

Un point de divergence entre les adeptes du nazisme par ailleurs...

C'est intéressant. Tu peux développer ?


Le terme reste inadéquat, d'autant plus que même si le contexte est la psychologie ou psychanalyse qui sont des philosophies anthropologiques pour ne pas dire pseudo-sciences, il devrait avoir plus cohérence et de rigueur, ce que Jung avait certainement de ce que j'ai lu de lui. Mais je n'ai pas lu le texte... c'est juste mon impression vis à vis de cet extrait tel qu'il est présenté.

Quant aux nazis, sans trop rentrer dans les détails il y avait les partisans d'un christianisme "positif" et "aryen", Jésus aurait été "aryen" et non juif, ils étaient hériters de l'antisémitisme de Luther et de l'Eglise catholique, ce qui était le cas pour bon nombre de traditionalistes, de bourgeois. Hitler lui s'est revendiqué catholique, les soit-disantes critiques virulentes du christianisme qu'il aurait dites en privé sont en fait des falsifications de son secrétaire après la guerre. Il n'a jamais été excommunié, rempart contre le bochévisme oblige. Quant aux autres notamment Himmler qui était versé dans l'occultisme et toute une clique de SS et d'ésotéristes il voulait éradiqué le christianisme qui est une religion issue de Juifs. Il voulait non seulement se débarrasser des Juifs mais aussi épurer la conscience collective germanique de toute trace de sémitisme. Il voyait l'avènement du christianisme en Europe comme responsable de la chute du paganisme et responsable d'une dégénérescence et une pollution de l'esprit antique.

Philippe
Wilfrid
Messages : 411
Enregistré le : 31 Mai 2007, 19:38
Localisation : Lyon
Contact :

Messagepar Wilfrid » 04 Juin 2007, 20:06

Je te remercie pour ce rappel. Dieu merci, les bouddhistes sont beaucoup plus compréhensifs. Lors de l'expédition de 2006, les tibétains ont été enchantés lorsqu'ils ont su que Maurice Daubard était chrétien et que les Evangiles étaient sa référence spirituelle.
laurentnier
Messages : 2
Enregistré le : 28 Oct 2007, 20:26

Messagepar laurentnier » 09 Déc 2007, 22:26

salut le tumo a t il un lien avec le yoga de l'energie d(origine tibétaine aussi)
roger clerc parle de chaleur interne.
pourquoi le froid ? et non pas la chaleur pour eveiller
tout le monde peut il en etre capable?
Au dela des bienfaits physiques a-t-on des effets autre que le defis de lutter contre le froid? une autre forme de concience?des plus lesquels?.
merci a ceux qui savent :?: :?: :?:
Wilfrid
Messages : 411
Enregistré le : 31 Mai 2007, 19:38
Localisation : Lyon
Contact :

Messagepar Wilfrid » 12 Déc 2007, 23:41

Etrange, je n'ai jamais reçu de notification ...

salut le toumo a t il un lien avec le yoga de l'energie ?

Je connais trop peu le yoga de Roger Clerc pour en parler. On rencontre des sensations de chaleur dans beaucoup de disciplines, dans le Qi Kong, dans le training autogène, etc ...

La particularité du toumo réside dans ce qu'il y a production de chaleur.

Pourquoi le froid et non pas la chaleur pour éveiller ?

La chaleur ne se prête pas franchement à la production d'énergie. Ce serait plutôt le contraire.

Tout le monde peut il en etre capable?

Le froid est un remède, à condition de ne pas dépasser la dose prescrite. Une personne malade retirera de grands bienfaits de quelques ablutions dans l'eau froide, mais il lui sera fortement déconseillé de tenter de réaliser des exploits.

Au dela des bienfaits physiques a-t-on des effets autre que le défis de lutter contre le froid

Il ne s'agit pas d'un défi. Il s'agit d'une acceptation face à une force à laquelle on ne peut pas se mesurer. Lorsque je suis sous une cascade, que ma peau est fouettée par l'eau et que j'entends le grondement de la montagne, c'est prodigieux. C'est tout ce que je peux te dire.
Kenjaku
Messages : 9
Enregistré le : 13 Déc 2007, 23:35
Localisation : Sur les montagnes du Vercors.
Contact :

Messagepar Kenjaku » 14 Déc 2007, 00:00

J'ai étudié plusieurs techniques de massage énergétique, ainsi que les ascèses du shugendo pratiquées par les moines yamabushi au Japon. Le shugendo se pratique dans des situations extrêmes, méditation dans la neige, sous des chutes d'eau glacée, au dessus d'un précipice, etc ...


Bonjour Wilfrid,

Promis, après la réponse, je me présente :wink:


Peux-tu nous parler un peux plus de tes études et/ou de tes pratiques du Shugendo ?

Merci.

KJ.
On a bi ra un ken bazarada to ban.
Wilfrid
Messages : 411
Enregistré le : 31 Mai 2007, 19:38
Localisation : Lyon
Contact :

Messagepar Wilfrid » 14 Déc 2007, 12:47

Bonjour Kenjaku,

J'ai commencé à pratiquer le shugendo dans les années 80 avec Antoine Bagady ( recordman de marche sur le feu ). On s'entraînait dans les hautes-alpes. Les cascades sortent directement des glaciers, ce qui rend les conditions de travail idéales. Je ne sais pas trop quoi te dire de plus. Si le sujet t'intéresse, je te suggère de lire "Pèlerinage aux neuf sommets" de Rotermund. Je ne sais pas si on le trouve encore dans le commerce, par contre, les bibliothèques municipales dignes de ce nom, en ont un exemplaire.
Kenjaku
Messages : 9
Enregistré le : 13 Déc 2007, 23:35
Localisation : Sur les montagnes du Vercors.
Contact :

Messagepar Kenjaku » 15 Déc 2007, 14:00

Bonjour Wilfrid,



Merci pour ta réponse.

Ma question n’était pas pour avoir des renseignements sur le shugendo. Elle était pour connaître tes sources. J’en avais une petite idée, mais je souhaitais une confirmation.
Je connais Antoine Bagady, nous nous sommes rencontré plusieurs fois dans les années 80 lors de stages avec Sylvain Guintard, lors de ses premiers pas dans les techniques du shugen.
J’ai parcouru son livre, et toutes personnes connaissant un peu le Japon et le shugendo se rend vite compte que l’auteur a très peu de connaissance du shugendo.

Je me permets de donner ici mon avis parce qu’à la lecture des différents post de ce forum j’ai vu qu’il pouvait ici y avoir un dialogue.

Dans le shugendo, les pratiques comme takishugyo (l’ascèse de la cascade), ou kasho zanmai (marche sur le feu) n’ont pas pour but le développement de pouvoirs. Certes elles en permettent l’acquisition, mais ces pouvoirs ne sont là que pour indiquer le niveau atteint, toujours à dépasser. C’est un dépassement de soi pour s’améliorer, pour être meilleur et mieux aider son prochain et non pour se faire valoir.

Je me présente, Kenjaku est le nom qui m’a été donné lors de mon admission et initiation comme moine shugenja par le Gomonshu Sama du temple Impérial Shogoin de Kyoto.
Nous sommes actuellement 3 en France. Le plus ancien est Kuban qui est sur Chambéry. Il y a aussi Kenro qui partage sa vie entre Villeurbanne et Le Grand Serre et votre serviteur qui est sur les montagnes du Vercors.

Internet est un outil magnifique qui permet très vite de se faire une idée sur bon nombre de thèmes. Il suffit d’écrire « shugendo » sur un moteur de recherche pour en avoir des infos.

Voici 2 liens de vidéos sur la pratique de takishugyo en France.
http://www.dailymotion.com/DeusManumDucit/video/x2a7gr_takishugyo-s-guintard-val-disere-vi_events
http://www.dailymotion.com/deusmanumducit/video/x2adij_takishugyo-chambery-s-guintard-13-v_events

Bonne journée,
験寂.
On a bi ra un ken bazarada to ban.
Avatar de l’utilisateur
Denis
Site Admin
Site Admin
Messages : 13384
Enregistré le : 23 Juil 2004, 19:19
Localisation : Grimaud
Contact :

Messagepar Denis » 15 Déc 2007, 21:35

Bonsoir Kenjaku, bienvenu sur le forum !

Je me présente, Kenjaku est le nom qui m’a été donné lors de mon admission et initiation comme moine shugenja par le Gomonshu Sama du temple Impérial Shogoin de Kyoto.

Les noms ne m'évoquent rien et en même temps tout cela sonne très bien (...) de ce fait ma curiosité est grande, peux tu nous en dire sur ton chemin et ta vie de moine.

Denis
Dieu nous donne ce dont il veut qu'on se serve, pour aller vers lui.
Stages Yoga 2018
Retraite Yoga 2018
Kenjaku
Messages : 9
Enregistré le : 13 Déc 2007, 23:35
Localisation : Sur les montagnes du Vercors.
Contact :

Messagepar Kenjaku » 16 Déc 2007, 15:37

Bonjour,

Bonsoir Kenjaku, bienvenu sur le forum !

Merci.

peux tu nous en dire sur ton chemin et ta vie de moine.


J’habite sur un mandala naturel qu’est le plateau du Vercors au dessus de Grenoble.
Image
J’y pratique avec Kuban, Sylvain Guintard (à droite sur la photo),
Image
le shugendo, dont l’ascèse de la cascade depuis le début des années 80.
Image
J’ai été ordonné par le Gomonshu Sama du Shogoin Monzeki.
Image
J’accomplis mes offices du matin et du soir, comme tous moines qui se respecte.
Je pratique takishugyo le plus souvent possible afin de polir mon mental et mes émotions.
Image
Je ne fais pas de prosélytisme, de temps en temps j’interviens sur le net pour quelques précisions sur le shugendo.
Je pratique entre autre l’astrologie. Je travaille à la rédaction d’un ouvrage sur Nostradamus et ses prophéties à partir de la kabbale que j’ai étudié longuement.
Je travaille dans la chimie.
Chaque fois que mon emploi du temps me le permet je vais au japon performer mon apprentissage.
Image
Image

Pour des précisions sur le shugendo, je propose la lecture des pages (du site de Kuban) suivantes :
http://members.shaw.ca/Shugendo/intro_fr.html
http://members.shaw.ca/Shugendo/practices_fr.html
http://members.shaw.ca/Shugendo/monks_fr.html
http://members.shaw.ca/Shugendo/life_fr.html
http://members.shaw.ca/Shugendo/takishugyo_fr.html

Et s’il y a des :?: plus précises, vous pouvez toujours demander :wink:

Bonne journée,
験寂.
On a bi ra un ken bazarada to ban.
Avatar de l’utilisateur
Denis
Site Admin
Site Admin
Messages : 13384
Enregistré le : 23 Juil 2004, 19:19
Localisation : Grimaud
Contact :

Messagepar Denis » 16 Déc 2007, 16:20

Merci Kenjaku pour ces explications et ces superbes photos.
J'a vu que vous utilisez un rosaire de 108 graines pour réciter des mantras, c'est étonnent de voir les similitudes qu'il peut y avoir avec la vision tantrique indienne, nous aussi nous avons un "mala" collier de perles de 108 graines de Ruddraksha pour réciter des mantras.
Je trouve aussi que cette démarche d'aller sous les chutes d'eau froide ou de pratiquer en haut de montagne à pic est très proche de ma pratique.

Merci pour ton témoignage !
Dieu nous donne ce dont il veut qu'on se serve, pour aller vers lui.
Stages Yoga 2018
Retraite Yoga 2018
Wilfrid
Messages : 411
Enregistré le : 31 Mai 2007, 19:38
Localisation : Lyon
Contact :

Messagepar Wilfrid » 16 Déc 2007, 18:59

Bonsoir Kenjaku,

Je me doutais que tu étais de la famille ( d'après ton approche et d'après ton nom ). Je suis entièrement d'accord avec ce que tu dis au sujet d'Antoine Bagady, qui n'a d'ailleurs jamais prétendu pratiquer le shugendo et qui s'est contenté d'en reprendre les ascèses.

Scientifique pure et dure, sa démarche n'a rien de mystique et consiste à prouver qu'il n'y a rien de surnaturel dans ce que certains présentent comme des prouesses.

En ce qui me concerne, ma démarche est mystique, mais je suis orthodoxe jusqu'au bout des ongles et je n'ai jamais ressenti le besoin de me rapprocher d'une religion comme le bouddhisme ou le shintoïsme.

Je m'intéresse aux ascèses du shugendo et du toumo - du yoga en général - dans ce qu'elles ont de propre à l'homme.
Avatar de l’utilisateur
Philippe*
Messages : 223
Enregistré le : 30 Nov 2006, 18:01
Localisation : France

Messagepar Philippe* » 16 Déc 2007, 19:56

Bonjour et bienvenue,

J'ai fait la traversée du Vercors à 19 ans avec un ami, je suis né et j'ai fait mes études universitaires sur Grenoble. Je suis allé très souvent dans le Trièves, très bel endroit.

Philippe
mind
Messages : 129
Enregistré le : 19 Sep 2006, 22:39

Messagepar mind » 07 Mar 2008, 15:23

kavi a écrit :Ce serait intéressant que Mind - s'il vient à passer par ici - participe à ce fil. Moi-même, je n'ai pas de connaissance directe du yoga tibétain mais j'ai tout de même retenu de certaines lectures - celle du très beau livre d'Anagarika Govinda par exemple, Le Chemin des nuages blancs - que tummo fait partie des six yogas de Naropa et que le fait de développer une chaleur interne, aussi utile que cela puisse être dans les conditions climatiques du plateau himalayen, n'est en fait qu'une sorte "d'effet collatéral" résultant du véritable but recherché, à savoir un processus alchimique interne où l'on recherche la fusion de deux gouttes (bindu), rouge et blanche, ce qui n'est pas sans rappeler d'autres pratiques tantriques, hindouistes cette fois.
Ayant été visiter le site mis en lien plus haut, j'ai d'ailleurs lu ceci :
Car n'oublions-pas qu'au Tibet, le toumo n'a pas d'intérêt en soi et n'est qu'une marche pour accéder à une spiritualité faite de renoncement et d'abnégation. Je ne prétends pas que ces notions soient inexistantes en Occident, encore que pour les rencontrer, il faut soit remonter au moyen-âge, soit se rendre dans certains monastères orthodoxes, où la prière et le renoncement sont la règle de vie depuis toujours.
Bon, il est vrai que l'on peut très certainement discuter de l'adéquation du vajrâyana avec l'occident (certains ont en effet une attitude critique intéressante) mais il n'empêche que des gens qui pratiquent les yogas de Narop, il y en a, puisque un certains nombre de centres proposent les fameuses retraites de trois ans où ces sujets sont abordés. Quant à dire qu'il est question dans le bouddhisme tantrique d'accéder à "une spiritualité faite de renoncement et d'abnégation", il me semble que la formule est peut-être un peu sèche, même si en effet, il y a bien prise de voeux et tout ce qui s'ensuit...

Pour ce qui est de Jung :
Personne ne l'exprime mieux que Jung dans Psychologie du yoga de la kundalini. « Les représentations hindoues nous sont étrangères, à nous Occidentaux. Pour la plupart d'entre nous, nous sommes incapables d'en acquérir une connaissance profonde. En outre, nous sommes tous, physiologiquement parlant, des chrétiens, que notre conscience le reconnaise ou non. Aussi, toute doctrine qui s'appuie sur l'esprit chrétien a plus de chance de conquérir notre être qu'une doctrine si profonde soit-elle, issue d'une souche étrangère. »

Il est possible que du temps de Jung, de telles réflexions étaient plus justifiées qu'aujourd'hui. Pour ma part, je pense que tout comme on trouve des invariants culturels, on doit pouvoir trouver des invariants spirituels et que la forme par laquelle nous y avons accès dépend d'autre données que notre unique capital culturel de naissance.


Salut à tous,

Je déterre un peu un sujet en rapport avec le froid actuel qui s'abat sur le faux printemps que nous traversons depuis février !

Pour répondre à Kavi, effectivement les effets de l'approche tibétaine de tummo sont collatéraux. Les tibétains eux-mêmes sont parfois surprenants d’ambiguïté, cela est dû soit à un manque de perspective (ce qui n’est pas forcément un handicape) soit qu’il ne tiennent pas à dilapider ce savoir. La troisième possibilité existe en ceux qui expriment très nettement l’objectif essentiel de cette pratique.

Comme le soulignait justement Kavi et ses sources, tummo est, entre autres, pratiqué dans le cadre d’un ensemble de pratiques « spirituelles » appelé les six yogas de Naropa. Tummo se prépare par des exercices physiques préliminaires qui permettent d’ « assouplir » et d’ouvrir le circuit énergétique. Ensuite sur la base de rétentions du souffle est opérée une visualisation sur deux gouttes essentielles (thiglés) dont l’une enflammée va faire fondre la deuxième en un nectar de félicité qui va ensuite se répandre et atteindre les différentes « roues » (khorlos, chackras).
Volontairement je n’entre pas dans le détail, car la bonne marche de cette pratique dépend d’une transmission et d’explications orales dispensées par un expert.

Il s’ensuit que la chaleur dégagée par ce processus se manifeste en et hors du corps et c’est là et surtout là que le carrefour fondamental est souvent mal abordé. C’est en fait là que réside le début de la perception d’une sensation qui est l’un des trois principes fondamentaux sur lesquels s’appuie principalement le dzogchen et d’une certaine façon le vajrayana.

Ces trois principes sont des expériences liées à ce qu’on appelle : la clarté, la vacuité et la sensation de félicité et par lesquelles il est possible de toucher à la nature essentielle. Tummo relève donc du dernier principe et la sensation étant magnifiée en félicité, à ce point on voit se manifester, au sein même de cette expérience, ce qu’on appelle l’état naturel.

Donc on est bien loin de se borner à faire fondre le plus possible de m 2 de neige ou de se sécher des couvertures mouillées sur le dos (qui, je vous l’accorde, peut parfois s’avérer très pratique ! ).
herisson
Messages : 62
Enregistré le : 10 Jan 2006, 12:47
Localisation : France

Messagepar herisson » 14 Avr 2008, 10:31

Bonjour,

je suis trés intéressé par le sujet que vous évoquez.

J'ai bien lu que la personne initiatrice de ce post ne souhaite pas donner de recettes, néanmoins, j'ai une requête à formuler :

Je vis sans électricité depuis plus de 10 ans. Et parfois sans chauffage (je suis dans les Vosges en ce moment), et en tout cas sans eau chaude.
Je n'ai pas de cascade 'propre" à proximité, mais ma douche, elle eszt bien froide.
Je reconnais qu'au sortir de la douche, j'ai CHAUD !!
mais je dois dire que je ne suis pas sûr que cette pratique soit bénéfique à long terme pour mon corps. comment aborder cette technique dans le cas qui me concerne.

Merci
aussi, je voudrais savoir comment
Wilfrid
Messages : 411
Enregistré le : 31 Mai 2007, 19:38
Localisation : Lyon
Contact :

Messagepar Wilfrid » 14 Avr 2008, 14:10

Bonjour Herisson,

Les techniques du toumo demandent des années d'entraînement pour un début de maîtrise. Par contre, la douche froide est à la portée de tout le monde et c'est un des plus grands services qu'on peut rendre à son corps à condition que ça ne se transforme pas en torture.

Pour résumer, je dirais qu'il faut d'abord préparer le corps au changement de température en passant de l'eau froide avec la main derrière la nuque, comme font tous les nageurs. C'est une façon de dire au corps "Attention, ça va être froid !"

Pour les premières tentatives, promener le jet d'abord sur les pieds et remonter le long des jambes.

Diriger le jet sur les lombaires ( on peut insister si on n'est pas déjà pris de tremblements ).

Passer le jet le long du périnée ( et pour les hommes, sur les testicules ). C'est un très bon exercice, plus particulièrement pour les hommes, car il permet d'entretenir le fonctionnement des gonades.

Passer le jet sur les bras.

Avec la main, faire couler un peu d'eau froide le long de la colonne vertébrale pour préparer le terrain.

Sur l'expiration, diriger le jet sur chaque omoplate, ensuite sur la poitrine et terminer par le visage.

La dernière étape est délicate et il convient de ne l'aborder que quand le corps est habitué à la température, sinon, on peut être pris de suffocation et on risque un choc thermique très désagréable.

Lorsqu'on est habitué, on peut terminer on faisant couler longuement le jet sur les premières dorsales.

Cet exercice doit être abordé comme un bien-être. D'ailleurs, lorsque le corps a compris le profit qu'il peut en tirer, il réclame chaque jour sa dose de froid.

Ca peut prendre plusieurs jours, plusieurs semaines, ou plusieurs mois pour passer d'une étape à l'autre, selon la frilosité. Le tout est de respecter le corps et d'arrêter dès que le corps est pris de frissons ou de tremblements.
herisson
Messages : 62
Enregistré le : 10 Jan 2006, 12:47
Localisation : France

Messagepar herisson » 14 Avr 2008, 15:13

merci pur ces explications...

en fait, je devais un peu pratiquer comme cela de façon empirique. Mis à part que j'envoie de l'eau sur mon abdomen avant de l'envoyer sur le dos,et que j'ai un peu de mal avec la tête quand l'eau est à 4°C .

Retourner vers « Parlez nous de votre pratique »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité