les obstacles de la pratique

Vous êtes engagé dans une pratique spirituelle, philosophie ou religion depuis quelques temps, et vous souhaitez partager vos expériences.

Modérateur : Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
sissi135
Messages : 499
Enregistré le : 03 Nov 2006, 22:05
Contact :

les obstacles de la pratique

Messagepar sissi135 » 01 Déc 2006, 22:34




Les obstacles au Yoga
Verset 15 du Hatha Yoga Pradipika.

L’excès de nourriture, le surmenage, le bavardage, l’adhésion à des règles, la compagnie des gens banals, et l’instabilité mentale sont les six causes qui détruisent le Yoga.

Yoga signifie Union de deux forces d’énergie, mentale et prânique, circulant dans les deux Nadis ou trajets énergétiques que sont Ida et Pingala .
Habituellement, ces deux forces s’alternent et seules les pratiques de yoga (pranayama, asanas, dhyana, etc) permettent d’éveiller le canal central la Sushumna Nadi afin que la kundalini y circule.
C’est alors l’éveil de la conscience supérieure.

Si le mental et le corps ne fonctionnent pas en harmonie, il y a alors scission entre ces deux rythmes et la maladie s’installe. Le pouvoir spirituel diminue.
Quand un Sadhaka (c’est à dire un pratiquant de yoga) cherche à unifier ces deux forces, il doit éviter les activités qui gaspillent l’énergie et distraient le mental.



Trop manger par exemple, constitue un des premiers obstacles, le corps s’alourdit, les toxines s’installent, le système énergétique se bloque.
La pratique régulière à un effet " purificateur " et vous passez le temps à éliminer les toxines et la maladie. Les progrès seront plus rapides.


De même, le Yogi doit éviter de surmener son corps et son mental par une activité physique ou intellectuelle trop intense. L’une ou l’autre peut là encore entraîner un déséquilibre dans cette paire des forces énergétiques et entraver la progression. Le Yogi doit conserver et augmenter sa réserve d’énergie à des fins spirituelles et il ne doit pas la gaspiller à effectuer des tours de force physiques ou mentaux inutiles.


Parler (ou trop parler) est également l’art de dissiper l’énergie vitale et gaspiller un temps précieux qui pourrait être utile au travail de l’éveil de la conscience.
Commérages, vaines discussions, critiques n’aident pas notre âme à s’éclairer. Les personnes de pratiques " grossières " vont plutôt entraîner le pratiquant dans des vibrations négatives par leurs influences.


Adhérer à trop de codes sociaux sans esprit indépendant, à des rites sociaux ou religieux trop stricts, peuvent entraver le progrès spirituel.
La pratique spirituelle ne dépend pas des mœurs sociales et des pratiques religieuses.
Le Yoga a pour but d’élargir la conscience non pas de la limiter. Un yogi doit avoir un esprit libre et ouvert.


Ne pas être familier avec tous, mais servir et aider son prochain, sans attendre le fruit de ses actes, voilà la juste attitude.


Un mental instable est également un obstacle sur le chemin du yoga. Si on est incapable de rester un certain temps plus ou moins long dans une posture, on a une pratique indécise.
Souffrir d’un déséquilibre mental, physique, émotionnel et psychique fait disperser l’énergie.

Swami Satchidananda le disait encore à sa dernière visite en mai 2004.



Vous devez apprendre à rester immobile (Kaya Sthairyam) quand vous écoutez, vous méditez, vous discutez, afin de renforcer votre mental et votre corps.


L’instabilité va de pair avec une volonté défaillante. L’inconsistance et l’irrégularité entraînent un déséquilibre dans le corps. Le yoga nécessite un esprit ferme et un corps stable.


Le TANTRARAJA TANTRA mentionne quant à lui six autres obstacles qui s’entremêlent avec les obstacles ci-dessus du Hatha yoga et qui ont une portée plus générale pour l’attitude intérieure.


ARISADVARGAS
KAMA (le désir sensuel)
KRODHA (la colère)
LOBHA (la gourmandise)
MOHA (la passion irraisonnée)
MADHA (l’orgueil)
MACHARYA (l’envie)


"L’enthousiasme, la persévérance, le discernement, une foi inébranlable, le courage, éviter les gens " grossiers et banals " sont les six causes qui apportent le succès dans le yoga".
(verset 16 -chapître 1du Hatha yoga Pradipika)

Que vous soyez dans une ville ou dans un ermitage, rien ne vous empêche d’appliquer ces principes, que vous soyez chef de famille ou yogi.
Ils sont les moyens d’éviter bien des problèmes....




je me suis dis que ca serai interessant a lire ...et ca fait reflechir :cry:
La femme fut créée d’une côte de l’homme, Pas de sa tête pour être au dessus de lui, Ni de ses pieds pour être piétinée, Mais d’une de ses côtes pour être son égale, Sous son bras pour être protégée Et près de son cœur pour être aimé.
Avatar de l’utilisateur
Denis
Site Admin
Site Admin
Messages : 13217
Enregistré le : 23 Juil 2004, 19:19
Localisation : Grimaud
Contact :

Messagepar Denis » 02 Déc 2006, 00:00

Merci sissi !!

C'est un très bon texte qui place de belles choses...

La pratique spirituelle ne dépend pas des mœurs sociales et des pratiques religieuses.
Le Yoga a pour but d’élargir la conscience non pas de la limiter. Un yogi doit avoir un esprit libre et ouvert.


Que cela est bon de lire cela... Il y a tellement de livres moralisateurs qui voient le Yoga sous un angle éthique, social qu'il serait bon de mettre ça en gros dans toutes les librairies "ésotériques".
Dieu nous donne ce dont il veut qu'on se serve, pour aller vers lui.
Stages Yoga 2017
Retraite Yoga 2017
Maison à vendre sur Grimaud
isa
Messages : 177
Enregistré le : 03 Sep 2006, 09:43
Localisation : ocean indien

Messagepar isa » 02 Déc 2006, 04:35

oui très intéressant
merci SISI
Tortue Génial
Messages : 45
Enregistré le : 23 Nov 2006, 13:56
Localisation : Valenciennes

Messagepar Tortue Génial » 02 Déc 2006, 07:06

Effectivement, un très joli extrait qui invite à réfléchir sur soi.
Personnellement, j'aime beaucoup l'extrait qui suit de la bhagavad gita qui invite au juste milieu, un peu comme le bouddha qui a réalisé que sa voie n'était ni la luxure, ni la mortification, mais entre les deux, le juste milieu.

« Nul ne peut, ô Arjuna, devenir un yogi s’il mange trop, mais aussi trop peu, s’il dort trop, mais aussi trop peu.

« Qui garde la mesure dans le manger et le dormir, dans le travail et la détente peut, par la pratique du yoga, adoucir les souffrances de l’existence matérielle.
Douceur et Fermeté

Retourner vers « Parlez nous de votre pratique »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité