Tension globale résiduelle

Vous êtes engagé dans une pratique spirituelle, philosophie ou religion depuis quelques temps, et vous souhaitez partager vos expériences.

Modérateur : Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
scanpat
Messages : 13
Enregistré le : 12 Nov 2008, 14:45

Tension globale résiduelle

Messagepar scanpat » 02 Jan 2011, 13:00

Bonjour, et meilleurs voeux à vous tous !

Je pratique le yoga depuis environ 5/6 ans maintenant avec une bonne régularité dans ma pratique.

Globalement, le yoga m'a énormément apporté dans ma vie sur le plan mental et corporel, même si le chemin que je viens de parcourir à travers le yoga ne m'a pas toujours été localement très bénéfique (périodes d'incompréhension, non respect de ma fatigue naturelle, développement d'une hypersensibilité, etc.). C'est grâce à ces périodes de difficultés que je pense avoir "progressé" dans ma compréhension, aussi partielle soit-elle, du yoga.

En ce moment même, je rencontre une difficulté que je n'arrive pas à surmonter. Je vous explique.

Durant mes séances de méditation (que je ne pratique pas régulièrement contrairement aux asanas/prana), j'ai du mal à faire disparaître une tension corporelle résiduelle présente dans tout mon corps. Mon esprit se détache bien de cette tension, la regarde d'une manière étrangère et désintéressée, mais elle reste toujours présente.
En pleine nuit, il m'arrive souvent de me réveiller en pleine nuit avec cette tension corporelle globale (que je ressens comme si j'avais envie de bouger, d'aller m'épuiser à faire du sport...).

Avez-vous déjà ressenti ce genre de sensations ? Auriez-vous des conseils à me donner par rapport à cette difficulté ?
Avatar de l’utilisateur
Banyan
Messages : 264
Enregistré le : 30 Jan 2010, 14:36
Contact :

Re: Tension globale résiduelle

Messagepar Banyan » 02 Jan 2011, 18:13

Je crois que problèmes dissuassifs de pratique font partie de la pratique...

Moi j'ai une hypogammglobulinemie...En gros un problème chronique du système immunitaire...et tous ce qui va avec, problèmes respiratoire quasiment quotidien, rhume, problème au ventre etc...Impossible de prévoir donc des heures de pratiques ni même des pratiques organisés...Bah pas graves l'Art résides donc dans le fait de réussir a s'extirpé assez de moi même au moins le temps de plonger dans la pratique...Une fois parvenue je peut aller au bout de ma pratique du jours...

Pour cela ça me demande souvent de profondément réfléchir a mon envie de ne pas pratiquer ou d'arrêter ...Et finalement la réponses que j'y trouves c'est que j'pourrai aux moins m'isoler un peu m'assoir et voir si quelques choses veut ce faire...En général après suives Asana, prana et concentration faites sans vraiment planifié quoi que ce soi car je suis mes possibilités et instincts du moment...

Cela te répond pas vraiment enfaite voir pas du tout mais des personnes bien plus avancer que moi viendrons surement t'apporter pas mal d'information et astuces sur ton problème!

Bonne pratique ;)
Avatar de l’utilisateur
Denis
Site Admin
Site Admin
Messages : 13407
Enregistré le : 23 Juil 2004, 19:19
Localisation : Grimaud
Contact :

Re: Tension globale résiduelle

Messagepar Denis » 03 Jan 2011, 10:05

Merci Banyan de ce que tu dis, c'est vrai qu'on fait comme on peut...

Sinon Scanpat, il y a beaucoup de désagrément dans la pratique, quand on rencontre l'énergie (si on l'a rencontre...) on peut ne plus dormir, avoir chaud, froid, voir ou entendre des choses...
Tout cela montre que le chemin est en marche.
Pour ton cas, c'est une chose bien connue, d'n coté ton corps qui veut bouger, surtout si tu fais du sport régulièrement et de l'autre quelque chose en toi qui ralenti...
Alors apparait une tension, c'est normal.
Peut-être essaye de faire des salutations au soleil assez rapidement avant ta pratique, juste pour donner à ton corps ce qu'il attend... :wink:
Dieu nous donne ce dont il veut qu'on se serve, pour aller vers lui.
Stages Yoga 2018
Retraite Yoga 2018
JhonPreston
Messages : 359
Enregistré le : 10 Mar 2010, 17:19
Localisation : PARIS

Re: Tension globale résiduelle

Messagepar JhonPreston » 03 Jan 2011, 11:21

Avez-vous déjà ressenti ce genre de sensations ? Auriez-vous des conseils à me donner par rapport à cette difficulté ?


Il y 4 ans j’ai eu une expérience de ce genre (tension généralisé toute la journée avec l’impression d’avoir de l’acide dans les veines) mais c’était parce que je forçais sur du pranayama.

Par contre avoir de l’énergie pendant la méditation n’est pas inhabituel, j’ai même tendance à mettre mon talon sous le périnée pour stimuler l’énergie vers le haut ce qui rend la méditation plus difficile mais augmente son efficacité.

A mon avis ce n’est rien de grave, c’est juste l’énergie qui trop forte…et comme tu sembles l’avoir cultivée intensément elle se manifeste fortement pendant la méditation.

Je te conseillerais de continuer (tu as une pratique qui semble apporter des résultats) mais de calmer le jeu pour rendre les choses supportables et éviter les sorties de route…
- Tu peux découper ta séance d’asanas en deux (matin et soir) pour permettre à l’organisme de s’adapter…rajouter beaucoup de temps de repos à la fin me semble une bonne idée (5-10min et même plus)…si ca ne marche pas.
- Tu peux réduire ta séance d’asanas à 10 min max en ne restant que 10s sur chaque+temps de repos bien sûr. (particulièrement adapté le jour de la méditation) …si ca ne marche pas.
- Réduire ou arrêter la pranayama …si ca ne marche pas.
- Tu peux diminuer le temps ou changer de méditation (une à laquelle tu es moins sensible).
- Enfin tu peux essayer d’intégrer un certain nombre de pratiques qui sont stabilisatrices (la marche à pied et de l’activité en général quelle soit professionnelle, sociale, ou récréative juste après une séance marchent bien pour moi).

L’important étant de trouver son équilibre. Si cela signifie diminuer sa pratique ou arrêter pour un temps un certain nombre de techniques … ce n’est pas grave… ce serait bien plus dommage de tout arrêter après 6 ans d’efforts parce que les effets deviennent ingérables.
Avatar de l’utilisateur
scanpat
Messages : 13
Enregistré le : 12 Nov 2008, 14:45

Re: Tension globale résiduelle

Messagepar scanpat » 04 Jan 2011, 19:31

Merci beaucoup pour vos différents témoignages, avis et conseils !
Je n'ai plus qu'à tester toutes ces idées dans la durée ;-) !
Fleur de Vie
Messages : 8
Enregistré le : 31 Déc 2010, 04:48

Re: Tension globale résiduelle

Messagepar Fleur de Vie » 04 Jan 2011, 21:14

scanpat: Durant mes séances de méditation (que je ne pratique pas régulièrement contrairement aux asanas/prana), j'ai du mal à faire disparaître une tension corporelle résiduelle présente dans tout mon corps. Mon esprit se détache bien de cette tension, la regarde d'une manière étrangère et désintéressée, mais elle reste toujours présente.
En pleine nuit, il m'arrive souvent de me réveiller en pleine nuit avec cette tension corporelle globale (que je ressens comme si j'avais envie de bouger, d'aller m'épuiser à faire du sport...).



Bonjour Scanpal .


Je pense qu'il s'agit d' entrer complètement dans cette tension , être totalement attentif à cette tension , la ressentir pleinement comme elle est , sans rien analyser .
Tant que cette "tension" sera regardée "de manière étrangère et désinteressée " , elle restera présente .

Mais en se fondant en elle , à travers la méditation , on découvre qu' en observant/ressentant les sensations , on libère l'Esprit .
Avatar de l’utilisateur
Alexandra
Messages : 2136
Enregistré le : 18 Déc 2007, 18:28
Localisation : Peyruis (04)
Contact :

Re: Tension globale résiduelle

Messagepar Alexandra » 05 Jan 2011, 14:29

je rencontre souvent des blocages moi aussi, d'ailleurs l'un succède a l'autre :lol: au début je ne pouvais pas rester assise en tailleur plus de 5mn j'avais incroyablement mal aux jambes et au dos, et il m'a fallu 10 séances de kiné pour qu'il m'apaise le dos et m'apprenne a le muscler pour que je puisse tenir assise sans dossier (notre corps européen n'est pas habitué a tenir son dos tout seul c'est fou non ?!)
Maintenant je peux tenir assise plusieurs heures, mais je n'arrive toujours pas a prendre le lotus, ni même le demi lotus.
J'ai la souplesse d'un vieil éléphant, mais j'en prend mon parti et en y réfléchissant avec recul, je me dis que :

La jeunesse est souvent impétueuse, pressée, vaniteuse, égoïste, porté au "je" a l'exploit, a la compétition. Alors cette raideur de mon corps, est une magnifique leçon qui m'apprend l'humilité, l'acceptation, la patiente. Alors finalement j'ai de la chance de n'être pas souple :lol: autrement je me serais sûrement tournée vers un yoga plus physique et j'aurais dédaigner les choses de l'esprit... et j'aurais pu perdre beaucoup beaucoup de temps.
Alors que la quand mon corps acceptera c'est que mon esprit aura acquis les qualités nécessaire pour permettre a mon corps de le faire :D :coeur: c'est y pas magnifique ?!

Alors voila tu peux aller voir le kiné, parce que parfois c'est une problème physique qui peut être en cause, un muscle ou une articulation, un tendon, bref peu importe. et parfois c'est pas physique et dans ce cas, faut laisser faire, accepter, lâcher prise et se concentrer sur les choses sur lesquelles on peut agir plutôt que sur celles auxquelles on ne peut rien.
mieux vaut traverser le désert sans eau, que cette vie sans Dieu. (Alex)
Même quand je marche dans la vallée de l'ombre de la mort, je ne crains aucun mal, car tu es à mes côtés. ૐ
Avatar de l’utilisateur
sleeveid
Messages : 78
Enregistré le : 22 Déc 2010, 19:57

Re: Tension globale résiduelle

Messagepar sleeveid » 05 Jan 2011, 14:59

Alassea a écrit :La jeunesse est souvent impétueuse, pressée, vaniteuse, égoïste, porté au "je" a l'exploit, a la compétition. Alors cette raideur de mon corps, est une magnifique leçon qui m'apprend l'humilité, l'acceptation, la patiente. Alors finalement j'ai de la chance de n'être pas souple :lol: autrement je me serais sûrement tournée vers un yoga plus physique et j'aurais dédaigner les choses de l'esprit... et j'aurais pu perdre beaucoup beaucoup de temps.


Très belle et humble façon de voir les choses.

Le lâcher-prise, accepter de ne pas entrer en compétition avec soi-même et envisager l' Asana comme un balance s'équilibrant d'elle même entre tension et détente, le corps tranquille et tout effort de volonté disparu. Le meilleur Asana n'étant pas celui qu'on voit mais celui que l'on ressent, à l'instant présent, avec nos limites du moment. Une des grandes leçon du yoga, nous ramenant sans cesse à questionner notre ego et la trop grande place que celui-ci prend.

Encore une fois, l'écrire reste très simple :)
"Pour savoir qui tu es, écoute ton silence..."
Avatar de l’utilisateur
Denis
Site Admin
Site Admin
Messages : 13407
Enregistré le : 23 Juil 2004, 19:19
Localisation : Grimaud
Contact :

Re: Tension globale résiduelle

Messagepar Denis » 05 Jan 2011, 16:19

Certes il faut trouver une détente dans la posture pour pouvoir la tenir longtemps, mais de là à dire que l'effort de volonté n'est plus présent je ne crois pas.
Je crois d'ailleurs que Yoga n'est qu'effort de volonté au point où Hatha Yoga est traduit par la voie du Yoga des efforts violents.
Cette violence c'est la volonté qu'on doit s'appliquer en premier pour pratiquer seul et régulièrement et oser aller rencontrer nos peurs et doutes.
Puis c'est la volonté d'aller chercher dans le pranayama le feu qui est présent et d'accepter ses brûlures souvent bien désagréables
Puis être mal mené par l'énergie quand elle se manifeste.
Je crois que la volonté est à tous les étages dans la pratique...
Même une fois atteind de belles choses, il faudra encore avoir la volonté de continuer, car le chemin est infini.

Patanjali a écrit :21. Ce but est très vite atteint par ceux qui s’y appliquent avec ardeur.
22. Donc la rapidité du succès est fonction de la mollesse, de la demie mesure ou de l’ardeur de la pratique;


Ou encore...

Yoga tattva Upanishad a écrit :80. Qu’il s’applique, nuit et jour, à contrôler ses souffles, selon les prescriptions de son guru : ainsi parviendra-t-il à la maîtrise.
81. Une telle étape n’est pas aisément franchie la volonté n’y suffit pas, encore moins les bavardages elle ne l’est que par un effort constant ordonné à la réalisation du Yoga.
Dieu nous donne ce dont il veut qu'on se serve, pour aller vers lui.
Stages Yoga 2018
Retraite Yoga 2018
Avatar de l’utilisateur
sleeveid
Messages : 78
Enregistré le : 22 Déc 2010, 19:57

Re: Tension globale résiduelle

Messagepar sleeveid » 05 Jan 2011, 16:32

Bonjour Denis,

Merci de rebondir sur mon commentaire de novice. Tes remarques sont toujours enrichissantes.

Selon Patanjali :

2.46 : Asana : être fermement établi dans un espace heureux ( trad G.Blitz )
2.47 : Grâce à la méditation sur l'infini et au renoncement à l'effort volonté.

Donc l'équilibre corporel se situe entre le faire et le lacher prise.
Dans ce cas, comment doit on interpréter " le renoncement de l'effort volonté? "
"Pour savoir qui tu es, écoute ton silence..."
Avatar de l’utilisateur
Denis
Site Admin
Site Admin
Messages : 13407
Enregistré le : 23 Juil 2004, 19:19
Localisation : Grimaud
Contact :

Re: Tension globale résiduelle

Messagepar Denis » 05 Jan 2011, 17:41

Je crois que les traductions des Yogas Sutras donnent de multiplent différences et personnellement j'aime Jean Papin, vrai partiquant de Yoga reconnue par l'Inde et voici sa traduction :

46. la posture doit être stable et agréable.
47. C’est en se concentrant sur l’infini que l’on calme l’agitation physique,

Je trouve cela bien cohérent mais pas l'idée de la traduction de Blitz, la volonté des postures est une composante fondamentale, elle porte même un nom précis elle est Iccha !
On retrouve Iccha dans le triangle des énergies qui supporte tout le Yoga, à savoir :
Iccha, Jnana, Krya
Iccha est la Volonté, celle qui nous pousse a nous transcender et aller chercher quelque chose hors de notre personnage, de ses limites, c'est aussi la possibilité de se connecter à plus grand, elle est quelque part prise de risque.
Krya, c'est le fait de faire, ce n'est plus le personnage qui fait et tente de tout récupérer en jouissant de son acte, c'est le fait de faire comme si on ne faisait pas, mais pour autant la chose est faite, sans état d'âme.
Alors Iccha, et Krya apportent Jnana, la connaissance qui ne passe plus par des mots et des images, mais bien par la compréhension directe par le coeur.

Si on prends une posture de force comme Vajroli Mudra ou trishoulasana la volonté ne peut-être que là, où aussi les guetteurs, mais il est évident qu'elle ne doit être égotique, c'est la volonté de faire, de faire des efforts violents pour se dépasser, même dans une posture comme la pince, si on souhaite la garder 10 ou 15 mn avec un bon pranayama la volonté est là...

Si tu fais du pranayama et que tu essayes de faire 20 ou 40 mn de pranayama sur un rythme soutenu comme 1/4/2 là aussi la volonté de faire est le moteur, car en plus la technique à tendance (au début) à te mettre vraiment de tous les états…
Dieu nous donne ce dont il veut qu'on se serve, pour aller vers lui.
Stages Yoga 2018
Retraite Yoga 2018
Avatar de l’utilisateur
sleeveid
Messages : 78
Enregistré le : 22 Déc 2010, 19:57

Re: Tension globale résiduelle

Messagepar sleeveid » 05 Jan 2011, 21:06

Effectivement, d'une traduction à l'autre, le fond s'en trouve légèrement modifié.

L'effort volonté dont il est fait référence ici, se place ( logiquement ) dans un contexte d'équilibre tension / détente.

Mon prof de yoga par exemple nous "pousse" toujours a aller plus loin que possible dans la prise de position sans pour autant créer des tensions, réagir paisiblement avec un muscle ou ligament délicats ce jour là, sans renoncer mais en ayant conscience des limites du corps ce jour là ( qui ne seront evidemment pas les même d'un jour à l'autre ) et à accepter que le meilleur asanas n'est pas celui du prof mais celui que tu peux prendre en relation avec tes propres capacités à maintenir cet équilibre tension / détente.

Est ce que de forcer à tenir à tout prix n'importe quel Asana en se disant que pouvoir tenir 5 min signifie alors que l'on peut tenir 7, 9 ... ne fait pas rentrer en ligne de compte l'Ego et le risque qu'il y'a a rentrer en compétition avec soi même et passer à coté de l'essence même de l'asana?

Cependant, il me parait logique de considérer que l'effort de volonté est indispensable , ne serait ce que pour atteindre les limites proprement dites et faire du corps, a force de volonté, un outil relativement bien adapté.

Mais, lors d'une posture d'équilibre par exemple, dans la volonté de tenir à tous prix, on peut rencontrer des difficultés à maintenir l'Asana. Ceci est vrai si la détente est trop importante également.

Cela dit, tout est à remettre dans d' un contexte de débutant, ou "la prise de risque" dont tu parles n'a peut être pas encore sa place. :)
"Pour savoir qui tu es, écoute ton silence..."
Avatar de l’utilisateur
Denis
Site Admin
Site Admin
Messages : 13407
Enregistré le : 23 Juil 2004, 19:19
Localisation : Grimaud
Contact :

Re: Tension globale résiduelle

Messagepar Denis » 05 Jan 2011, 23:21

Oui, nous sommes d'accord.

Il ne sert à rien de tenir une posture pour la tenir, cela est égotique, ou alors cela permettra aussi de trouver des solutions, cela est donc dans l'instant à observer. mais systématiquement il ne faut pas revenir d'une posture si on est un peu mis à mal...

Et bien entendu tout cela évolue avec notre pratique, le yoga est bien un juste équilibre entre efforts et capacités.
Dieu nous donne ce dont il veut qu'on se serve, pour aller vers lui.
Stages Yoga 2018
Retraite Yoga 2018
Avatar de l’utilisateur
ValerieB
Messages : 1627
Enregistré le : 07 Aoû 2008, 21:37
Localisation : 94
Contact :

Re: Tension globale résiduelle

Messagepar ValerieB » 06 Jan 2011, 09:18

" une corde trop tendue cassera, une corde pas assez tendu ne donnera pas de son"
tels sont, dit la légende, les enseignements d'un maitre de musique à son disciple qui firent comprendre à Bouddha, qui entendit ces mots en méditation ascétique auprès d'un fleuve, comment trouver " le juste milieu"
:)

j'aime bien moi aussi cette image de la corde! qui sonne magnifique, dès que la tension est juste mais aussi dès que le musicien fait corps avec son instrument
Avatar de l’utilisateur
Denis
Site Admin
Site Admin
Messages : 13407
Enregistré le : 23 Juil 2004, 19:19
Localisation : Grimaud
Contact :

Re: Tension globale résiduelle

Messagepar Denis » 06 Jan 2011, 10:09

Oui c'est une belle image, j'aime aussi les mots de la mère qui dit à son fils "fais toi violence, bouge toi !" :wink:
Dieu nous donne ce dont il veut qu'on se serve, pour aller vers lui.
Stages Yoga 2018
Retraite Yoga 2018
Avatar de l’utilisateur
Alexandra
Messages : 2136
Enregistré le : 18 Déc 2007, 18:28
Localisation : Peyruis (04)
Contact :

Re: Tension globale résiduelle

Messagepar Alexandra » 06 Jan 2011, 10:20

ne pensez pas que je veuille dire de ne pas faire hein ! accepter et ne pas faire sont deux choses différentes.

J'essaye de prendre le demi lotus et je le tiens autant que possible malgré la douleur, jusqu'à ce que je ne sente plus mes jambes. et ainsi avec tout.
même si je n'y arrive pas j'essaye.
il faut un peu de persévérance dans la pratique.
mieux vaut traverser le désert sans eau, que cette vie sans Dieu. (Alex)
Même quand je marche dans la vallée de l'ombre de la mort, je ne crains aucun mal, car tu es à mes côtés. ૐ
Avatar de l’utilisateur
Denis
Site Admin
Site Admin
Messages : 13407
Enregistré le : 23 Juil 2004, 19:19
Localisation : Grimaud
Contact :

Re: Tension globale résiduelle

Messagepar Denis » 06 Jan 2011, 10:57

Oui, il y a cette solution, parfois on prend une posture est on est mal dedans, elle nous pousse vers la sortie, alors je commence à mettre un pranayama (1/2/2v/) ou (1/4p/2), une concentration sur des points qui forment le circuit du souffle et là tout change, la posture s'échauffe, prend une forme qui me connecte à autre chose, ce n'est plus "Denis" qui fait la posture mais la posture qui s'incarne dans un corps avec le Yoga. Quand l'énergie monte, l'immobilité est terrible, le silence se fait, le coeur ralenti, le souffle disparait, la posture n'est plus tenue par une volonté mais par l'énergie, elle n'en consomme plus mais délivre des tonnes de watts !!!
Comme à l'image dune grosse fusée ou d'une oie qui décolle, les premiers instants, les premières minutes sont laides, extraimement volontaires, chaotiques, égotiques, puis tout cela trouve la grâce du vol parfait...
Dieu nous donne ce dont il veut qu'on se serve, pour aller vers lui.
Stages Yoga 2018
Retraite Yoga 2018
Avatar de l’utilisateur
Igbe
Messages : 142
Enregistré le : 14 Juil 2009, 20:31

Re: Tension globale résiduelle

Messagepar Igbe » 06 Jan 2011, 10:58

J'aime beaucoup l'image de la corde...
Il y a un proverbe zoulou qui exprime bien cet "étau"

"Si t'avances t'es mort, si tu recules t'es mort... Alors pourquoi ne pas avancer ?" :arrow: :boxe:
Humblement, me rendre compte que seule mon histoire (ma prétention) peut me déranger : voilà la révélation
Avatar de l’utilisateur
sleeveid
Messages : 78
Enregistré le : 22 Déc 2010, 19:57

Re: Tension globale résiduelle

Messagepar sleeveid » 06 Jan 2011, 11:52

Denis a écrit :parfois on prend une posture est on est mal dedans, elle nous pousse vers la sortie, alors je commence à mettre un pranayama (1/2/2v/) ou (1/4p/2), une concentration sur des points qui forment le circuit du souffle et là tout change, la posture s'échauffe, prend une forme qui me connecte à autre chose, ce n'est plus "Denis" qui fait la posture mais la posture qui s'incarne dans un corps avec le Yoga. Quand l'énergie monte, l'immobilité est terrible, le silence se fait, le coeur ralenti, le souffle disparait, la posture n'est plus tenue par une volonté mais par l'énergie, elle n'en consomme plus mais délivre des tonnes de watts !!!


Oui, tu exprimes bien ce que la volonté a de cruciale, de fondatrice dans la prise de l'Asana et je comprends bien mieux ce que celle-ci apporte à la pratique.
Quand elle est désintéressée de l'ego, alors elle peut devenir le véhicule de l'énergie et non pas le moteur alimentant ce dernier.
Evidemment il faut beaucoup d'humilité pour arriver à cette finalité et faire en sorte que ce soit l'énergie qui tienne la posture et non la volonté, comme tu le dis.
C'est comme ceci que je comprends ton message.

Ce qui parait peu évident en débutant le yoga , c'est déjà d'apprendre à désapprendre, à se déconditionner et alors à interpréter correctement les éléments qui te sont donnés pour t'aider à cheminer. Bien souvent cette interprétation est soumise à caution. Les textes sont là pour ça, le ressenti de ceux qui pratique depuis longtemps aide également à mieux appréhender la pratique. C'est aussi une des grande joie quand tu débutes le yoga....tu y viens en cherchant quelque chose, et tu trouves complétement autre chose.

Merci encore pour ces précisions en tout cas, aussi évidentes qu'elles puissent paraitre, elle m'ouvre une autre porte.
"Pour savoir qui tu es, écoute ton silence..."
Avatar de l’utilisateur
ValerieB
Messages : 1627
Enregistré le : 07 Aoû 2008, 21:37
Localisation : 94
Contact :

Re: Tension globale résiduelle

Messagepar ValerieB » 06 Jan 2011, 17:31

en fait, je remplace mentalement le mot " volonté" que j'aime, par "acharnement" qui pour moi, exprime plus ce que l'ego fait dans ces cas là

@ sleeveid : pour l'humilité, quand une posture me donne du mal, je me dis, " bon, on y va, on verra bien"
ensuite, je gère comme je peux; et ça marche ma foi pas trop mal, de fois en fois, je fais, un peu plus au fil du temps, qui peut prendre de quelques mois à quelques années!
pour shirshasana, j'ai été à la vitesse d'un escargot, avec des souffles misérables au début, et une tenue très courte; idem pour le chameau ou l'arc!

pour le cobra, par exemple, j'ai eu mal au dos pendant des mois, rien à faire, j'avais mal
donc je l'ai fait, sans " m'acharner"
maintenant, arrive un moment où l'énergie dont parle Denis prend le relai, c'est magique! je me transmute en cobra!!! tout disparait, il ne reste qu'un point
mais sans la volonté de faire, de refaire, de réessayer, de supporter une gêne au début, il ne se passe rien!

@ Alessea, je fais comme toi
le lotus m'a donné un sacré fil à retordre
il m'a fallu des années!
aujourd'hui, je peux le tenir facilement mais il m'a fallu plusieurs années où comme toi, j'y suis allée par étape, changeant mon assise au cours de la pratique!
Avatar de l’utilisateur
Denis
Site Admin
Site Admin
Messages : 13407
Enregistré le : 23 Juil 2004, 19:19
Localisation : Grimaud
Contact :

Re: Tension globale résiduelle

Messagepar Denis » 06 Jan 2011, 18:57

Oui, merci à vous Shana et sleeveid, c'est bien cela dont il est question, s'oublier dans la posture qui propose un nouveau "véhicule" que je dois emprunter et donc oublier ma forme pour en prendre une autre et là l'énergie et la volonté jouent des rôlent fondamentaux, mais cela n'a rien à voir avec l'acharnement. :wink:
Dieu nous donne ce dont il veut qu'on se serve, pour aller vers lui.
Stages Yoga 2018
Retraite Yoga 2018
Avatar de l’utilisateur
supersankukai
Messages : 45
Enregistré le : 14 Juil 2006, 13:04
Localisation : Nantes
Contact :

Re: Tension globale résiduelle

Messagepar supersankukai » 06 Jan 2011, 22:21

Je me souviens de mon premier prof de yoga qui nous disait " dites-vous que vous aller rester 2 heures dans la position de toute façon.... vous n'avez pas le choix " ou quelque chose du genre.
C'est vrai que quand je commence à trembler ou que j'ai mal et que je n'en peux plus, à la limite de reprendre une position plus confortable, là je me dit "de toute façon je reste comme ça pendant une heure"... et là souvent le mental se calme, on rentre dans un lâcher prise et la posture prend toute sa dimension, on commence même à sentir toute l'énergie de la posture...
OM MANI PADME HUM
Avatar de l’utilisateur
Denis
Site Admin
Site Admin
Messages : 13407
Enregistré le : 23 Juil 2004, 19:19
Localisation : Grimaud
Contact :

Re: Tension globale résiduelle

Messagepar Denis » 06 Jan 2011, 22:28

Woarrfff, c'est une chose que je dis souvent en cours "on va garder la posture 30 mn !"
C'est une manière de demander au hgens de trouver une solution et la solution ets souvent le souffle ! :wink:
Dieu nous donne ce dont il veut qu'on se serve, pour aller vers lui.
Stages Yoga 2018
Retraite Yoga 2018
Avatar de l’utilisateur
Alexandra
Messages : 2136
Enregistré le : 18 Déc 2007, 18:28
Localisation : Peyruis (04)
Contact :

Re: Tension globale résiduelle

Messagepar Alexandra » 07 Jan 2011, 01:17

Ce qui est intéressant c'est aussi de remarquer que certaines postures sont comme adaptées a nous, ou notre corps l'est pour elles ...
Je pense que ça signifie que certaines énergies sont plus présentes en nous que d'autres voir peut-être même en excès par rapport au reste.
Je pense que si tous ici nous disions nos facilités et nos difficultés, nous nous rendrions vite compte a quel point cela ne dépend pas de nous mais de quelque chose qui nous dépasse.
Je réussi très facilement chakrasana (le pont) depuis tt jeune et le cobra aussi surtout depuis que je laisse l'énergie me faire monter par le bas du dos et non plus mes bras ou mes abdos.
et j'ai des difficultés terrible concernant les postures stables assises, ou les jambes écartées.

N'est ce pas l'énergie qui est présente naturellement qui tente de s'exprimer par les postures qui nous sont simples a prendre ?
N'y a t'il pas quelque chose a écouter et a interpréter ?

Pour ma part c'est cette pensée qui me fait prendre conscience de l'importance de faire encore et encore les postures que je trouve difficiles, pour pouvoir éveiller ces énergies qui sont en manque chez moi, et que je ne connais sûrement que très peu.

Alors ce manque d'énergie forcément entraine des conséquences, dont je n'ai pas conscience, mais qui limite les possibilités.

L'énergie travaillé mène a a la conscience (en tout cas dans le yoga) donc si j'éveille ces énergies, je peux penser que j'accède a des niveaux de consciences inconnus.

Voila mon raisonnement et la raison de ma persévérance.

Les postures sont comme des clés magiques qui permettent d'ouvrir la boite dans laquelle nous sommes retenus prisonnier.

Alors parfois j'aimerais aller plus vite, et j'avoue avoir du mal a comprendre pourquoi il faut autant de temps et même si je tente d'accepter, ben ça m'énerve :lol:
mieux vaut traverser le désert sans eau, que cette vie sans Dieu. (Alex)
Même quand je marche dans la vallée de l'ombre de la mort, je ne crains aucun mal, car tu es à mes côtés. ૐ
Avatar de l’utilisateur
supersankukai
Messages : 45
Enregistré le : 14 Juil 2006, 13:04
Localisation : Nantes
Contact :

Re: Tension globale résiduelle

Messagepar supersankukai » 07 Jan 2011, 11:30

Je pense que tout bouge tout le temps, les émotions, l'énergie, les structures du corps... nous ne sommes jamais vraiment dans les même dispositions.

Moi j'ai souvent remarqué que certaines positions parfois inconfortables pendant une séance peuvent devenir puissantes la séance d'après pour ensuite à nouveau redevenir ennuyeuses. Et cela ne dépend pas forcement de la capacité à faire au mieux la posture, je sais que dans certaines positions où je ne suis vraiment pas souple, j'ai quand même de biens meilleures sensations...

Je pense aussi que lorsqu'on commence à comprendre mieux l'intention qu'il y a derrière une posture, on peut l'appliquer pour toutes les postures, même les plus difficiles pour soi.
OM MANI PADME HUM
Avatar de l’utilisateur
Alexandra
Messages : 2136
Enregistré le : 18 Déc 2007, 18:28
Localisation : Peyruis (04)
Contact :

Re: Tension globale résiduelle

Messagepar Alexandra » 07 Jan 2011, 13:22

Oui c'est vrai, mais cependant il y a une ou deux postures qui nous donnent vraiment de la difficulté ou de la facilité. c'est de celles la dont je parle.
Sinon je suis bien d'accord, certains jour l'énergie nous permet des choses et d'autres non.

Qu'entends tu par l'intention derrière la posture?
mieux vaut traverser le désert sans eau, que cette vie sans Dieu. (Alex)
Même quand je marche dans la vallée de l'ombre de la mort, je ne crains aucun mal, car tu es à mes côtés. ૐ
Avatar de l’utilisateur
supersankukai
Messages : 45
Enregistré le : 14 Juil 2006, 13:04
Localisation : Nantes
Contact :

Re: Tension globale résiduelle

Messagepar supersankukai » 07 Jan 2011, 14:45

Denis parlais récemment de l'intention dans ce post

Pour moi l'intention c'est aussi de prendre la posture pour que la posture me sublime. Dans un premier temps c'est moi qui la prends et ensuite c'est elle qui me prend et me permet le voyage....
OM MANI PADME HUM
Avatar de l’utilisateur
sleeveid
Messages : 78
Enregistré le : 22 Déc 2010, 19:57

Re: Tension globale résiduelle

Messagepar sleeveid » 07 Jan 2011, 15:16

supersankukai a écrit :Je pense que tout bouge tout le temps, les émotions, l'énergie, les structures du corps... nous ne sommes jamais vraiment dans les même dispositions.
Alassea a écrit :Ce qui est intéressant c'est aussi de remarquer que certaines postures sont comme adaptées a nous, ou notre corps l'est pour elles ...


Cela est très vrai, en tout cas pour moi également. De ma très modeste pratique, c'est déjà quelque chose que j'ai rapidement ressenti :thup:
"Pour savoir qui tu es, écoute ton silence..."
Avatar de l’utilisateur
tonio29
Messages : 81
Enregistré le : 15 Juin 2011, 11:04

Re: Tension globale résiduelle

Messagepar tonio29 » 29 Juin 2011, 12:06

L'énergie travaillé mène a a la conscience (en tout cas dans le yoga) donc si j'éveille ces énergies, je peux penser que j'accède a des niveaux de consciences inconnus.

Voila mon raisonnement et la raison de ma persévérance.

Les postures sont comme des clés magiques qui permettent d'ouvrir la boite dans laquelle nous sommes retenus prisonnier.


Etes vous d accord avec ce qui precede? En tout ca, ca fait rever, ca motive et ca donne envie d ouvrir la boite....

Avez vous des informations ou un lien peut etre sur les 'niveaux de consciences' ? J ai du mal a comprendre ce terme... Merci. Tony.
La souffrance et le plaisir sont les creux et les hauts des vagues dans l’océan de la félicité... (Sri Nisargadatta)
Avatar de l’utilisateur
Olivier
Messages : 1382
Enregistré le : 01 Mar 2011, 14:27

Re: Tension globale résiduelle

Messagepar Olivier » 30 Juin 2011, 10:25

C'est amusant de voir réapparaitre ce sujet car, bien modestement, c'est un peu ce que j'ai vécu hier.

J'ai eu l'occasion de pas mal méditer (observation des pensées et concentration sur la respiration) : une demi douzaine de fois dans la journée pour les périodes allant de 10 mn à environ 30 mn. C'est la première fois que je découpe ainsi.
Et c'était plutôt profitable, la concentration était là et l'observation des pensées devenait presque amusant, un peu comme si je suivais un film. Bon, rien de transcendant, mais c'était plutôt mieux que d'habitude.
Et hier soir j'ai commencé à me sentir agité. Je n'avais envie de rien, mais en même temps impossible de me "poser". Très dur à expliquer. Et la nuit fut aussi agité, beaucoup de réveil et beaucoup de rêves. Un esprit comme parasité...

Rien d'éprouvant, mais le fil m'a fait pensé à ma petite expérience d'hier, aussi je raconte :wink:
Avatar de l’utilisateur
Denis
Site Admin
Site Admin
Messages : 13407
Enregistré le : 23 Juil 2004, 19:19
Localisation : Grimaud
Contact :

Re: Tension globale résiduelle

Messagepar Denis » 30 Juin 2011, 10:54

En gros on pourrait dire qu'il n'existe pas de niveau de conscience...
La Conscience EST !
Elle n'évolue pas dans le temps ou l'espace, elle n'est pas soumise aux gunas, elle est donc éternelle (hors du temps et de l'espace).
Mais, mais !!!

Mais quand les nuages sont là, on ne perçoit plus le soleil, pour autant le soleil brille de tous ces feux au dessus des nuages.

Alors c'est cela qu'il se passe, la conscience est là, mais masqué par notre mental...
Par exemple, Olivier, hier soir ton mental créé une chape qui empêché à la Conscience d'être un peu là...
Il nous faut donc nous dégager de l'emprise de la matière, (corps, énergie, mental...) pour tenter de trouver la conscience pure, non limitée.
Dieu nous donne ce dont il veut qu'on se serve, pour aller vers lui.
Stages Yoga 2018
Retraite Yoga 2018
Avatar de l’utilisateur
Olivier
Messages : 1382
Enregistré le : 01 Mar 2011, 14:27

Re: Tension globale résiduelle

Messagepar Olivier » 30 Juin 2011, 17:16

Denis a écrit :Par exemple, Olivier, hier soir ton mental créé une chape qui empêché à la Conscience d'être un peu là...

Ça j'ai hélas l'habitude. Ce qui m'a surpris c'est qu'hier j'avais pas mal pratiqué, je me sentais l'esprit vraiment serein et lucide, comme rarement. Et presque sans prévenir, paf, me voilà un véritable pantin qui ne contrôle plus rien...
Et j'ai eu beau essayé d'agir sur ma respiration, rien à faire, l'agitation était là.
Ma foi rien de grave, mais je croyais pouvoir "contrôler" plus facilement ce genre de situation, et je suis plutôt déçu de constater qu'il n'en est rien... On va dire que c'était un jour sans :roll: Mais encore tout de suite je ressens les restes, à tel point que j'ai à peine envie de faire ma petite séance ce soir.

D'ailleurs quand on y pense, on constate que moins on est serein, moins on est prêt à faire ce qu'il faut pour le redevenir (de la même façon les grands nerveux boivent beaucoup de café). On rentre dans un cercle qui peut être soit vicieux soit vertueux.
Avatar de l’utilisateur
Denis
Site Admin
Site Admin
Messages : 13407
Enregistré le : 23 Juil 2004, 19:19
Localisation : Grimaud
Contact :

Re: Tension globale résiduelle

Messagepar Denis » 30 Juin 2011, 17:46

Huuummm... Tu dois aussi te méfier de toi même...
dans certains cas, quand on pratique et qu'on avance vers quelque chose (...) nous avons effectivement la sensation que rien ne va plus, douleurs en tout genre, agistation du bulbe... Mais cela ne prouve que le fait que nous avançons et pas que nous sommes nulle !
Bien souvent avant d'entrer en méditation on entend beaucoup de bruits !! :wink:
Dieu nous donne ce dont il veut qu'on se serve, pour aller vers lui.
Stages Yoga 2018
Retraite Yoga 2018
Avatar de l’utilisateur
tonio29
Messages : 81
Enregistré le : 15 Juin 2011, 11:04

Re: Tension globale résiduelle

Messagepar tonio29 » 01 Juil 2011, 07:15

2,3 citations de Nisargadatta qui conviennent je pense a la situation,

Apprenez à vivre sans inquiétude pour vous-même, et pour cela il faut que vous sachiez que votre être vrai est indomptable, sans peur, toujours victorieux. Quand vous savez, d’une certitude absolue, que rien, sauf votre propre imagination, ne peut vous troubler, vous en venez à ne plus tenir compte de vos désirs et de vos craintes, de vos concepts et de vos idées, et à ne vivre qu’en fonction de la Vérité.

C’est le désir qui donne la naissance, qui donne le nom et la forme. On imagine et on veut le désirable et il se manifeste comme quelque chose de tangible ou de concevable. C’est ainsi qu’est créé le monde dans lequel nous vivons, notre monde personnel. Le monde réel est hors du champ du mental ; nous le voyons à travers le filet de nos désirs, divisé en plaisir et misère, juste et faux, intérieur et extérieur. Pour voir l’Univers tel qu’il est vous devez passer de l’autre côté du filet. Ce n’est pas difficile, le filet est plein de trous.

Dès l’instant où vous serez profondément convaincu de ne rien pouvoir dire d’autre de vous que « je suis » et que rien qui puisse être désigné soit vous, le besoin du « je suis » sera dépassé et vous ne serez plus appliqué à vous définir avec des mots. Tout ce dont vous avez besoin, c’est de vous débarrasser de la tendance à vous définir. Toutes les définitions ne s’appliquent qu’au corps et à ses expressions. Une fois l’obsession du corps disparue, vous retournerez spontanément et sans effort à votre état naturel.

Bonne meditation!
La souffrance et le plaisir sont les creux et les hauts des vagues dans l’océan de la félicité... (Sri Nisargadatta)
Avatar de l’utilisateur
sami
Messages : 1959
Enregistré le : 20 Aoû 2008, 14:45
Localisation : Isère
Contact :

Re: Tension globale résiduelle

Messagepar sami » 01 Juil 2011, 08:58

C'est quoi la Vérité "à ne vivre qu’en fonction de la Vérité."
:wink:
Tout profit et tout avantage, offre-les à autrui, Toute perte et toute défaite, prends-les à ton compte.

http://www.yoga-et-meditation.com
lemeditant
Messages : 52
Enregistré le : 30 Juin 2011, 10:37

Re: Tension globale résiduelle

Messagepar lemeditant » 01 Juil 2011, 13:08

Bonjour à toutes et tous,

Intéressante cette question de la tension...

Plus généralement tous les problèmes que l'on peut rencontrer en méditation viennent souvent du méditant lui-même ou plus précisément de la présence du méditant en nous...

Le méditant en nous est celui qui veut obtenir, ou bien se conformer à ce qu'on lui a raconté sur la Méditation.

Toute tension provient d'un refus conscient ou inconscient. Et ce refus provient du fait que nous ne sommes pas à l'écoute de ce qui est.
Ce conflit s'exprime soit par une douleur corporelle, soit par des tourments intellectuels.
Dès lors Méditer devient une petite torture.

Je me permet une petit indication en toute modestie: si une tension apparaît alors … ne rien faire du tout.... si si, ne rien faire.
Ah... parce que d'habitude face à une contrariété on va justement chercher à faire, à obtenir un plus grand confort, chercher à obtenir plus, et le méditant en nous va vouloir fuir. Hors la fuite va augmenter le conflit, la séparation avec ce qui est, et installer en nous la souffrance.

Dès lors pouvons nous cesser de bouger puis tourner notre conscience vers cette tension ? Pouvons nous nous mettre simplement à son écoute ? Ecouter ce qu'elle nous enseigne ? Cette tension c'est du bavardage. Le corps ( qui possède sa propre intelligence ) veut exprimer là quelque chose.
Etre disponible et écouter ce qui se passe sans aucun désir d'intervention ce qui veut dire que si le corps désire modifier quelque chose, respirer différemment etc alors laisser faire en confiance sans se dire oh mais là je ne médite plus de façon convenable etc...

Cette écoute va engendrer un processus de réconciliation avec soi même. C'est toute une démarche intime et personnelle, inattendue et parfois surprenante.
Avatar de l’utilisateur
Olivier
Messages : 1382
Enregistré le : 01 Mar 2011, 14:27

Re: Tension globale résiduelle

Messagepar Olivier » 01 Juil 2011, 14:36

Denis a écrit :dans certains cas, quand on pratique et qu'on avance vers quelque chose (...) nous avons effectivement la sensation que rien ne va plus, douleurs en tout genre, agistation du bulbe... Mais cela ne prouve que le fait que nous avançons et pas que nous sommes nulle !

Justement j'avais l'impression d'être plus dans le "ressenti" en ce moment que jamais. Et mon souffle s'était considérablement allongé lors des asanas, avec parfois la possibilité de faire du 1/4/2, ce qui est assez nouveau pour moi.
En tout cas hier j'ai fait 1h30 d'asanas, puis ensuite détente absolue en faisant/pensant à tout autre chose que du yoga, une bonne nuit, et les choses sont plus ou moins rentrées dans l'ordre :D

tonio29 a écrit :C’est le désir qui donne la naissance, qui donne le nom et la forme. On imagine et on veut le désirable et il se manifeste comme quelque chose de tangible ou de concevable. C’est ainsi qu’est créé le monde dans lequel nous vivons, notre monde personnel. Le monde réel est hors du champ du mental ; nous le voyons à travers le filet de nos désirs, divisé en plaisir et misère, juste et faux, intérieur et extérieur. Pour voir l’Univers tel qu’il est vous devez passer de l’autre côté du filet. Ce n’est pas difficile, le filet est plein de trous.

J'en suis sans doute encore à des années lumière, mais vois tu, même si cette citation est très belle, elle ne me donne aucune envie de passer à travers les trous du filet. Je n'ai pas encore envie de perdre toutes mes illusions, en fait j'en ai une trouille bleue :oops:

lemeditant a écrit :Dès lors pouvons nous cesser de bouger puis tourner notre conscience vers cette tension ? Pouvons nous nous mettre simplement à son écoute ? Ecouter ce qu'elle nous enseigne ? Cette tension c'est du bavardage. Le corps ( qui possède sa propre intelligence ) veut exprimer là quelque chose.
Etre disponible et écouter ce qui se passe sans aucun désir d'intervention ce qui veut dire que si le corps désire modifier quelque chose, respirer différemment etc alors laisser faire en confiance sans se dire oh mais là je ne médite plus de façon convenable etc...

Oui, je comprends bien l'idée, mais la réalisation est excessivement difficile. En fait ce qui m'arrive le plus souvent dans ce cas est que je suis énervé d'être énervé :marteau:
lemeditant
Messages : 52
Enregistré le : 30 Juin 2011, 10:37

Re: Tension globale résiduelle

Messagepar lemeditant » 01 Juil 2011, 15:46

the_oliver_2000 bonjour,

Oui c 'est très difficile.
Mais pas impossible lol...

Ce que j'ai indiqué n'est pas une recette, pas une méthode, mais plutôt une façon un peu différente de voir les choses.

Tout le problème tourne autour du lâcher prise. Bien sûr que le méditant, celui qui ne veut pas perdre le contrôle ne va pas se laisser faire.
Dans la méditation assise, un combat s'organise, des tensions physiques et psychologiques apparaissent, signes que ça ne veut pas lâcher.

Etre énervé d'être énervé c'est porter un jugement. Un jugement sur ce qui se passe.
Ce jugement est un refus. Je refuse car ça devrait être différent.

Accepter c'est mortel. Parce que c'est la disparition du méditant et personne ne veux mourir....
C'est peut-être la prix a payer pour que la méditation redevienne authentique et ne soit pas une pose artificielle de cirque.

La première fois que j'ai médité ainsi, librement, dans l'ouverture et l'acceptation, j'ai pleuré.
Ca c'est dans aucun bouquin, aucune revue, aucune méthode. Et pourtant les larmes étaient là.
J'ai compris plus tard que c'était une libération de quelque chose.
Lorsque l'on médite sans idée préconçue, sans attentes, dans une écoute très sensible de ce qui se passe, alors une ouverture nouvelle se produit au sein de la conscience.
Cette ouverture est libératoire et défait toutes les tensions, les mauvais nœuds en nous.
Avatar de l’utilisateur
Olivier
Messages : 1382
Enregistré le : 01 Mar 2011, 14:27

Re: Tension globale résiduelle

Messagepar Olivier » 01 Juil 2011, 17:31

C'est très très intéressant ce que tu écris lemeditant, merci !

lemeditant a écrit :La première fois que j'ai médité ainsi, librement, dans l'ouverture et l'acceptation, j'ai pleuré.

Justement, depuis quelques semaines j'approche parfois ce moment ou je sens que ça veut lâcher (parfois en méditant, parfois dans une asana, et même une fois comme ça sans prévenir, dans la vie courante), mais à chaque fois le cerveau se remet en marche très vite. Je raisonne, j'explique, je juge et tout est à refaire :(
taopol
Messages : 8
Enregistré le : 25 Juin 2006, 18:55

Re: Tension globale résiduelle

Messagepar taopol » 14 Avr 2012, 08:35

Comme à l'image d'une grosse fusée ou d'une oie qui décolle, les premiers instants, les premières minutes sont laides, extraimement volontaires, chaotiques, égotiques, puis tout cela trouve la grâce du vol parfait...[/quote]


Cette image de l'oie qui décolle, elle a résonné en moi, avec une force !!!
Se pourrait-il que mes jambes en bois, mes hanches en béton et mes genoux en verre me foutent un jour la paix, afin que je puisse vraiment entrer dans une autre dimension ? Cela fait des dizaines d'années que je galère ! Les souffles me "prennent", mais mon corps ne suit pas et me désespère ... souvent !
yogidra
Messages : 13
Enregistré le : 11 Avr 2012, 08:37
Contact :

Re: Tension globale résiduelle

Messagepar yogidra » 16 Avr 2012, 19:26

Denis a écrit :Sinon Scanpat, il y a beaucoup de désagrément dans la pratique, quand on rencontre l'énergie (si on l'a rencontre...) on peut ne plus dormir, avoir chaud, froid, voir ou entendre des choses...
Tout cela montre que le chemin est en marche.

Bonjour les ami(e)s!
Mon expérience ( perso et en tant que prof) tend à me démontrer que la rencontre avec l'Energie est souvent bestiale, dans le sens brut du terme.
Elle renvoie à des états primordiaux que nous avons oubliés, du fait des édulcorants mentaux que notre mental-intellect nous impose.
Kundalini nous nourrit de cette substance principielle, ce nectar des origines, fait d'ivresse, de chaleur, de vibrations, de jeux de miroirs parfois cruels ou désirables, et ces pulsions venues d'un autre Soi...le vrai!
Alors il n'est pas rare d'observer lors du travail d'éveil de ces énergies ( Pranayama) des perturbations sensibles jusqu'au niveau d'Annamayakosha ( physique):
insomnies, irritabilité, fluctuation de la libido, de l'appétit..., et surtout (très fréquent) problème d'endormissement par hypnagogie.
J'ai en effet très souvent expérimenté et reçu des témoignages de ce type de manifestations qui, si elles sont curieuses ou amusantes au départ peuvent s'avérer très incapacitantes à terme. :marteau:
Mais il faut surtout se dire qu'elles témoignent d'une considérable avancée dans votre pratique, car il s'agit d'une réaction égotique à l'éveil en cours, une résistance d'Ananta à son réveil, une interrogation de soi-même vis à vis de la subtilisation de nos souffles.
Les manifestations hypnagogiques se régulent assez aisément avec une relaxation spécifique, et la pratique de Pranayama peut reprendre son cours avec confiance et détermination!
J'espère avoir-modestement- contribué à l'exploration de ce sujet passionnant :)
Namaste
jp
Les secrets du bien-être?
Avoir du bol (tibétain)
Serrer les fesses ( moolhabandha)
Prendre son pied ( et le masser)!

http://yogidra.over-blog.com/

Retourner vers « Parlez nous de votre pratique »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité