intuition, où es tu?

A tout ceux qui sont investis dans une pratique depuis peu et qui souhaitent poser des questions ou témoigner de leurs débuts...

Modérateur : Modérateurs

Cyril
Messages : 104
Enregistré le : 17 Juil 2013, 22:59

intuition, où es tu?

Messagepar Cyril » 24 Juil 2013, 21:27

J'aurais vraiment besoin d'exercices pour développer mon esprit intuitif et ma coordination physique.

Depuis l'enfance, je présente la plupart des symptômes du syndrome d'asperger http://pages.infinit.net/touze/asperger.html
Pour résumer, mon cerveau logique est tellement dominant et mon intuition si faible que je passais (passe encore?) pour un alien même pour un occidental. Selon leur forme d'esprit, les gens me jugent (préjugent) soit très intelligent, soit très con... et les deux sont vrais :marteau:

Sur le plan physique, j'ai des gestes très précis tant que je bouge une seule partie du corps. Tant que je peux me concentrer sur cette partie et la guider consciemment. Mais si je dois faire un mouvement de tout le corps, les parties sur lesquelles je ne me concentre pas font n'importe quoi. En sports de combat, j'avais un direct magique qui passait le moindre trou dans la garde mais pour le reste, j'étais agile comme un bureaucrate bourré (et je vous parle pas de l'équilibre).
Niveau mental, vous connaissez la blague de geek "ceux qui trouvent que la programmation est difficile n'ont pas essayé de sortir avec une fille"? Ben c'est ça. Je ne suis pas un vrai génie comme Daniel Tammet, mais j'ai des facilités évidentes pour la logique vu que mon cerveau logique est toujours sollicité. Par contre, je n'ai pas été capable de parler spontanément (sans faire d'abord la phrase dans ma tête) avant plus de vingt ans. Je n'arrive toujours pas à suivre une conversation à plus de deux ou trois membre et j'ai aucun plaisir à bavarder.
Je me suis bagarré toute ma vie contre mon syndrome, en m'acharnant à choisir les activités pour lesquelles je suis le moins doué: arts martiaux, poésie, dessin, yoga évidemment. J'ai même passé un bac L au lycée... de justesse et grâce à l'option maths... que j'ai pris seulement en terminale. J'ai même pas fait l'effort de rattraper le programme de première et j'ai eu 16 au bac quasi sans rien glander. je vous jure que je raconte pas ma vie pour me vanter, je suis plus consterné que fier.
Toutes ces activités m'ont fait du bien, mais ça m'a toujours miné le moral de voir les autres avancer plus vite avec beaucoup moins d'efforts, ou beaaaaucoup plus vite avec autant d'efforts. En plus, les profs sont souvent d'anciens élèves doués. Ils ne se rendent pas compte que je dois comprendre consciemment ce qui pour eux a toujours eu l'air d'aller de soi. Au final, je perd souvent pas grand chose à apprendre tout seul. Des fois j'en ai marre, je me dis "rien à foutre, je vais faire seulement ce pour quoi je suis doué et basta". Mais il manquerait quelque chose à ma vie.
Bref, assez chialé. Vous auriez des idées de postures ou d'exercices qui pourraient m'aider à travailler ma grosse faignasse de cerveau droit?
"Vous risquez pas dans le paranormal avant de connaître le normal"
Mémé Ciredutemps
Avatar de l’utilisateur
Denis
Site Admin
Site Admin
Messages : 13155
Enregistré le : 23 Juil 2004, 19:19
Localisation : Grimaud
Contact :

Re: intuition, où es tu?

Messagepar Denis » 24 Juil 2013, 23:17

Le mieux est de trouver un cours et de laisser faire le temps... :wink:
Dieu nous donne ce dont il veut qu'on se serve, pour aller vers lui.
Stages Yoga 2017
Retraite Yoga 2017
Maison à vendre sur Grimaud
Cyril
Messages : 104
Enregistré le : 17 Juil 2013, 22:59

Re: intuition, où es tu?

Messagepar Cyril » 24 Juil 2013, 23:31

ouaip.
"Vous risquez pas dans le paranormal avant de connaître le normal"
Mémé Ciredutemps
Avatar de l’utilisateur
pashupati
Messages : 774
Enregistré le : 13 Déc 2010, 10:28
Localisation : marseille

Re: intuition, où es tu?

Messagepar pashupati » 25 Juil 2013, 07:49

namaskar cyril

ton intuition est en toi

cherches pas ailleurs

pour activer ton hemisphere droit,concentre toi dessus a chaque fois que tu peux et les connexions neuronals s activeront

le resultat ne sera pas immediat biensure mais avec le temps tu remarqueras le changement

l intuition pour moi c'est le discernement entre le bien et le mal,c'est inné chez l etre humain

voilà ,j esperes que ca t'aidera ma petite contribution
l esprit est plus fort que la matiere
MuadDib
Messages : 1778
Enregistré le : 19 Mai 2012, 16:53
Localisation : u.know.no
Contact :

Re: intuition, où es tu?

Messagepar MuadDib » 25 Juil 2013, 13:55

aaa
ॐ नमो नारायण
Avatar de l’utilisateur
Alexandra
Modérateur
Modérateur
Messages : 2134
Enregistré le : 18 Déc 2007, 18:28
Localisation : Peyruis (04)
Contact :

Re: intuition, où es tu?

Messagepar Alexandra » 27 Juil 2013, 08:03

Pourquoi tu veux aller contre ta nature ?
Ça serait peut-être bien d'accepter les choses telles qu'elles sont.
Pourquoi tu veux changer ce qui t'ennuie, si les bavardages t'agacent ce n'est pas une mauvaise chose. Dans le yoga il est même recommandé de les éviter et ainsi de pas perdre son temps dans des mondanités sans fin.
mieux vaut traverser le désert sans eau, que cette vie sans Dieu. (Alex)
Même quand je marche dans la vallée de l'ombre de la mort, je ne crains aucun mal, car tu es à mes côtés. ૐ
Cyril
Messages : 104
Enregistré le : 17 Juil 2013, 22:59

Re: intuition, où es tu?

Messagepar Cyril » 27 Juil 2013, 11:43

MuadDib a écrit :Sinon, dans un autre registre, tu peux aussi explorer tes propres rêves, qui "parlent" essentiellement dans un langage symbolique, en les notant au réveil, puis essayant d'en déchiffrer quelques significations possibles (qui me semblent évoluer avec le temps).


C'est marrant, avant hier j'ai rêvé que je me découvrais deux pénis et que j'apprenais tout juste à me servir du deuxième. J'étais choqué au début, puis je me rendais compte que tout le monde en avait deux. Je crois qu'un rêve peut difficilement être plus clair

Alassea a écrit :Pourquoi tu veux aller contre ta nature ?
Ça serait peut-être bien d'accepter les choses telles qu'elles sont.
Pourquoi tu veux changer ce qui t'ennuie, si les bavardages t'agacent ce n'est pas une mauvaise chose. Dans le yoga il est même recommandé de les éviter et ainsi de pas perdre son temps dans des mondanités sans fin.


Sur le principe je suis d'accord, lâcher prise et tout... Dans la pratique, beaucoup d'asperger de mon âge sont encore chômeurs, puceaux, et dépendant de pôpamôman. Je parle pas seulement de dépendance financière, mais dépendance de quelqu'un pour leur dire "range un peu la porcherie qui te sert de chambre" ou "essaie de manger des légumes de temps à autre". Si j'avais pas fait une tonne d'efforts pour aller contre, même de manière totalement inconsciente au début, je serais comme ça aussi.
La meilleure comparaison que j'ai trouvé pour un asperger en plein dans son syndrome, ce que je ne suis plus, c'est "décapité vivant". Comme s'il n'y avait pas de connections entre la tête et le reste du corps. On n'entend pas l'estomac grogner qu'il en a marre de manger des saloperies, par exemple. Il faut apprendre la nutrition pour manger correctement, la psychologie pour comprendre les autres etc, etc, etc. Rien n'est instinctif.
Les gens qui se croient très rationnels, très "Cartésiens" en ayant aucune putain d'idée de ce que ça veut dire, ne se rendent pas compte de tout ce qu'ils doivent à leur instinct.
"Vous risquez pas dans le paranormal avant de connaître le normal"
Mémé Ciredutemps
Avatar de l’utilisateur
Alexandra
Modérateur
Modérateur
Messages : 2134
Enregistré le : 18 Déc 2007, 18:28
Localisation : Peyruis (04)
Contact :

Re: intuition, où es tu?

Messagepar Alexandra » 29 Juil 2013, 11:36

Mouai, ou n'est ce pas un nouveau mot syndromique pour expliquer la branlitude de certains jeunes ?
Quels sont les symptomes réels ? Je dois avoir un peu d'asperger moi aussi :lol:
Je n'ai pas dis lâcher prise, qui a mon sens en plus d'être un néologisme est une sorte de fuite, mais acceptation.
Accepter un état et y faire face, plutôt qu'aller contre.
mieux vaut traverser le désert sans eau, que cette vie sans Dieu. (Alex)
Même quand je marche dans la vallée de l'ombre de la mort, je ne crains aucun mal, car tu es à mes côtés. ૐ
Cyril
Messages : 104
Enregistré le : 17 Juil 2013, 22:59

Re: intuition, où es tu?

Messagepar Cyril » 30 Juil 2013, 10:01

Comme pour l'obésité il y a les causes génétiques (autistes légers ou lourds dans la famille) et les causes environnementales: méconnaissance et intolérance. si les symptômes "réels" sont ceux liés à la génétique, c'est même maladroit de parler de syndrome: c'est un autre rapport au monde avec ses avantages et ses inconvénients. Aucune raison d'en souffrir. Les problèmes arrivent quand il faut vivre dans des environnements physiques et culturels conçus par et pour des neurotypiques.

Il y a un petit texte très marrant qui a circulé sur le sujet:

Le Syndrome Neurotypique

Définition
Le syndrome neurotypique est un trouble neurobiologique caractérisé par un souci de préoccupations sociales, des délires de supériorité, et l'obsession de conformité.

Symptômes
Les individus neurotypiques pensent souvent que leur expérience du monde est soit la seule ou la seule bonne. Les NTs ont du mal à être seuls. Les NTs sont souvent intolérants à l'apparence des différences mineures chez les autres. Les NTs ont du mal à communiquer directement, et beaucoup ont une incidence plus élevée de mensonges par rapport aux personnes autistes.

Causes
Le NT est censé être d'origine génétique. Les autopsies ont montré que le cerveau du neurotypique est généralement plus petit que celui d'une personne autiste et a surdéveloppé les domaines liés au comportement social.

Tendance
Malheureusement, plus de 9 625 sur 10 000 personnes pourraient être neurotypique.

Traitements
Il n'existe pas de remède connu pour le Syndrome neurotypique.

Adaptation
Dans de rares cas les NTs peuvent apprendre à compenser leur handicap et d'interagir normalement avec des personnes autistes.

Critères diagnostiques du Syndrome Neurotypique

A. Altération qualitative de la communication comme le témoigne au moins un des éléments suivants:

Retard ou Absence du langage parlé. (surcompensation par d'autres modes de communications comme le geste, la mimique ou l'interprétation)
Chez les individus maitrisant suffisament le langage: Incapacité à ne pas interpréter les conversations avec autrui de manière illogique (en cherchant continuellement des doubles sens par exemple)
Usage stéréotypé et répétitif du langage. (ex. Comment ça va ? Ça va bien)

B. Altération qualitative de l'autonomie affective, comme en témoigne au moins deux des éléments suivants:
Obsession marquée de comportements non-verbaux, vagues, indéfinissables, propres à chaque personne tels que le contact oculaire, la mimique faciale, les postures corporelles et/ou les gestes.
Incapacité à établir des relations avec les pairs possédent un autre mode de fonctionnement sans faire abstraction d'une interprétation l'amenant directement à une carence affective excessive.
Recherche extrême ou anormale de confort dans les moments de détresse. (cherche le réconfort d'une manière stéréotypée, attire l'attention lorsque peu bléssé)
Le sujet n'arrive pas à s'estimer suffisamment de manière autonome, ce qui l'amène à partager constamment ses plaisirs, ses intérêts ou ses réussites avec d'autres personnes.
Recherche constamment l'attention car incapable de rester seul.
Présence de réprocité sociale ou émotionnelle : Le sujet n'existe pas sans le regard des autres.

C. Caratère restreint, répétitif et stéréotypé des comportements sociaux, des intérêts et des activités socialement acceptables, comme en témoigne au moins deux des éléments suivants :
- Préoccupation circonscrites à quelques centres d'intérêts stéréotypé et restreints permettant de sauver l'image sociale, tant dans son intensité que dans son orientation.
- Adhésion apparemment inflexible à des habitudes ou à des rituels spécifiques d'une incohérence marquée mais fonctionnels pour la norme.
- Maniérismes moteurs stéréotypés et répétitifs dont l'absence de cohérence avec l'émotion vécue provoquent une distorsion.
- Préoccupation persistantes pour certaines parties du corps.

D. La perturbation entraine un modelage cliniquement significatif du fonctionnement social, professionnel ou dans d'autres domaines importants.

E. Il n'existe pas de retard général du langage mais la récurrence du manque de précision et de clarté de la communication est significative sur le plan clinique.

F. Au cours de l'enfance, il y a eu diminution de l'autonomie de penser et de la curiosité pour son environnement. Il y a cependant eu un apprentissage accéléré du comportement adaptatif.
"Vous risquez pas dans le paranormal avant de connaître le normal"
Mémé Ciredutemps
Siduri
Messages : 4
Enregistré le : 29 Juil 2013, 11:06

Re: intuition, où es tu?

Messagepar Siduri » 06 Aoû 2013, 15:29

Je ne pourrai pas te conseiller de postures ou exercices ayant trait au yoga directement, étant bieeeeeeeennnnn loin d'être spécialiste... Mais voilà mes petites astuces à moi : va dans la nature et écoute ce qu'elle a à te dire :) Lis de la poésie, des mythes, plonge-toi dans des oeuvres d'art, d'expérience personnelle le must pour faire vibrer le cerveau droit c'est tout ce qui a trait au surréalisme/art psychédélique, et en musique, de l'ambient, des BO de films ... Si tu as besoin de quelques références n'hésite pas. Tu peux méditer sur des symboles aussi (le Tarot entre autres est un support génial pour ça). Avant tout, écoute-toi, n'essaye pas de passer en force :) Et... Laisse faire le temps ^^
MuadDib
Messages : 1778
Enregistré le : 19 Mai 2012, 16:53
Localisation : u.know.no
Contact :

Re: intuition, où es tu?

Messagepar MuadDib » 06 Aoû 2013, 20:48

aaa
ॐ नमो नारायण
Cyril
Messages : 104
Enregistré le : 17 Juil 2013, 22:59

Re: intuition, où es tu?

Messagepar Cyril » 06 Aoû 2013, 22:49

Euh, le "syndrôme neurotypique" c'est une semi-blague. Le terme neurotypique décrit la personne non autiste. Aucune chance que des gens "normaux" se
reconnaissent comme dysfonctionnels... à moins de faire du yoga.
Pas question de toucher aux enthéogènes à moins d'avoir un chaman confirmé sous la main pour me dire où comment pourquoi. Chui du genre téméraire et autodidacte, mais y a des limites.
Sinon en attendant, je me suis mis à faire Nadi shodana tous les jours à haute dose, c'est plutôt encourageant. J'essaie aussi de me concentrer sur mon cerveau droit, où sur mon coté gauche.
"Vous risquez pas dans le paranormal avant de connaître le normal"
Mémé Ciredutemps
Avatar de l’utilisateur
Denis
Site Admin
Site Admin
Messages : 13155
Enregistré le : 23 Juil 2004, 19:19
Localisation : Grimaud
Contact :

Re: intuition, où es tu?

Messagepar Denis » 07 Aoû 2013, 08:14

Pas question de toucher aux enthéogènes à moins d'avoir un chaman confirmé sous la main pour me dire où comment pourquoi. Chui du genre téméraire et autodidacte, mais y a des limites.
Je ne peux qu'approuver et dire que conseiller de prendre des "enthéogènes" comme ça juste pour voir est d'une grande débilité, surtout si en plus il y a quelques disfonctionnements en nous. Dans tous les récits où quelqu'un parvient à vivre quelque chose de "bien" dans le fait de prendre des "drogues", il y a, à ses cotés, un grand chaman ou un maître qui connait parfaitement l'effet du produit et pourquoi il donne tel produit à quelqu'un.
De plus il existe tout un rituel très précis, de diète et de préparation avant que quoi que ce soit se fasse.

Sinon en attendant, je me suis mis à faire Nadi shodana tous les jours à haute dose, c'est plutôt encourageant. J'essaie aussi de me concentrer sur mon cerveau droit, où sur mon coté gauche.
Nadi Shodana est 1000 fois plus puissant que toutes ces merdes de drogues, je te l'assure !
Mais attention là aussi, on ne doit pas faire n'importe quoi et n'importe comment car on joue avec des énergies fortes et puissantes.
On doit préparer le corps par quelques postures. Puis respecter certaines choses dans la pratique de Nadi Shodana pour qu'elle devienne efficiente et dans le bon sens...
Dieu nous donne ce dont il veut qu'on se serve, pour aller vers lui.
Stages Yoga 2017
Retraite Yoga 2017
Maison à vendre sur Grimaud
MuadDib
Messages : 1778
Enregistré le : 19 Mai 2012, 16:53
Localisation : u.know.no
Contact :

Re: intuition, où es tu?

Messagepar MuadDib » 08 Aoû 2013, 23:51

Cyril a écrit :Euh, le "syndrôme neurotypique" c'est une semi-blague. Le terme neurotypique décrit la personne non autiste.

Ce qui est précisément la raison pour laquelle il pourrait être inclus dans la merde US pré-citée.
Pas question de toucher aux enthéogènes à moins d'avoir un chaman confirmé sous la main pour me dire où comment pourquoi. Chui du genre téméraire et autodidacte, mais y a des limites.

Ben déjà, c'est raté : tu prends du café ou du thé, non ? Et tu a probablement dû utiliser quelques endorphines, et autres substances produites par ton corps ici ou là (ce qui a pû inclure Di-méthyl Tryptamine, et autres canabinoïdes), contrairement à la pensée naïve (ou législative) qui veut que les "drogues" sont produites à l'extérieur du corps.
Sinon en attendant, je me suis mis à faire Nadi shodana tous les jours à haute dose, c'est plutôt encourageant. J'essaie aussi de me concentrer sur mon cerveau droit, où sur mon coté gauche.

Selon les dires de Denis, c'est pas nécessairement plus anodin que d'autres pratiques.
ॐ नमो नारायण
Cyril
Messages : 104
Enregistré le : 17 Juil 2013, 22:59

Re: intuition, où es tu?

Messagepar Cyril » 09 Aoû 2013, 00:53

Je vois pas le rapport avec une dose massive d'ayahuasca, autant dire qu'un feu de camp et une centrale nucléaire c'est pareil. Et si c'est pour prendre des doses de touriste pour planer un p'tit coup, je vois pas l'intérêt.
Par rapport aux enthéogènes, le yoga a quelques avantages clés pour les occidentaux: c'est pas cher, c'est légal et c'est surdocumenté... pour le meilleur et pour le pire mais avec un peu de cervelle, on fait le tri.
"Vous risquez pas dans le paranormal avant de connaître le normal"
Mémé Ciredutemps

Retourner vers « Pratiques (espace débutants) »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité