Méditation et effets proprioceptifs.

A tout ceux qui sont investis dans une pratique depuis peu et qui souhaitent poser des questions ou témoigner de leurs débuts...

Modérateur : Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
Happy
Messages : 8
Enregistré le : 17 Mar 2013, 22:28
Localisation : Clermont de l'Oise

Méditation et effets proprioceptifs.

Messagepar Happy » 20 Mar 2013, 13:11

Bonjour,

je viens de m'inscrire sur le forum et j'ai besoin de partager mes expériences sur ma pratique récente et novice de la méditation. Je souhaite partager avec vous ce que j'ai vécu à ma dernière méditation.

Je pratique uniquement ce que je nomme le yoga de la respiration car je ne connais pas le nom indien de cette technique. Je sais que la tradition veut qu'on médite assis mais pour débuter, je préfère être allongé. Je m'allonge donc sur un tapis posé sur le sol et je prends de longues respirations en focalisant mon attention sur le parcours du souffle au sein de mon corps, agissant ainsi sur mon ventre. Je bloque quelques secondes au maximum de l'inspiration ainsi qu'au maximum de l'expiration. Plus j'avance dans la méditation, plus j'abrège mes respirations pour ne respirer qu'à de très rares occasions et de façon très brève.

Quand j'atteins ce stade de respiration amoindrie, je sens comme une perte de sensations en ce qui concerne mes membres (bras et jambes) comme si ma conscience perceptive ne se limitait plus qu'à ma poitrine, mon cou et ma tête (ce n'est qu'une sensation, car en un instant, si je souhaite bouger mes membres, je le peux). Tout en continuant à me concentrer sur ma respiration quasi inexistante, sur mes poumons quasiment vidés d'air, je situe le centre de mon activité consciente comme un point logé dans mon cerveau. Je ne me perçois plus que comme un point dans l'espace. C'est là où je me sens hyper détendu, détaché de tout. Cela, c'est ce que je ressens habituellement lors de la méditation.

À ma dernière méditation, j'ai senti de nouveaux effets. Alors que je faisais volontairement durer la méditation (j'atteignais les quinze minutes), j'ai senti des modifications dans ma proprioception. La proprioception concerne les sensations qui accompagnent nos membres lorsqu'on les bouge ainsi que la localisation de nos membres dans l'espace. Par exemple, en fermant les yeux en étant debout, je sens que mes bras sont situés plus haut que mes jambes. Il s'agit tout bonnement d'un sens au même titre que le sens de la vue, de l'ouïe, de l'odorat, du toucher, et du goût si ce n'est que contrairement à ces derniers qui sont des sens du corps externes, la proprioception est un sens interne du corps comme le sens de l'équilibre et le sens du temps (on a donc en tout 8 sens). Et bien, à ma dernière méditation, j'ai senti que la respiration amoindrie sur une longue durée influe sur la proprioception. Okay, c'est logique me direz-vous, puisque notre cerveau est moins alimenté en oxygène, il est normal que notre conscience soit quelque peu affectée, mais c'est une chose de le penser et une autre de le vivre. Alors que je faisais durer cette méditation, pendant que j'étais allongé, j'ai senti que mes jambes étaient plus proches de ma tête que mes bras, ce qui est physiquement impossible. Pourtant, je n'arrivais plus à percevoir spatialement mes bras antérieurs à mes jambes. Il y a eu une inversion entre ces membres de leur localisation. Tout comme les sensations musculaires de mes membres étaient amoindries. Quand je désigne mes jambes, je devrais plutôt dire mes cuisses et en ce qui concerne mes bras, je ne sentais plus que le haut de mon bras droit et seulement l'avant-bras et ma main pour ma partie gauche sur le plan conscient. À un moment donné, je n'arrivais plus vraiment à me repérer dans l'espace. C'était vraiment quelque chose de spécial comme sensation, comme état de conscience. Je ne ressentais pas de peur, car je sentais que je pouvais à tout moment reprendre le contrôle, seulement c'était des sensations très bizarres, étranges. C'était un peu comme si je n'étais plus dans mon corps. La proprioception, c'est ce sens tactile interne qui nous fait habiter notre corps, qui nous fait sentir que cet ensemble de tissus et d'os, c'est notre corps. Et le fait que ce sens interne perde ses repères est assez déroutant !

Avez-vous déjà déjà vécu ce type de sensations ? Quelles autres modifications de votre conscience avez-vous déjà vécues ?

Quelle fut votre plus longue méditation pour les plus expérimentés ?

Merci d'avance pour vos réponses.
Avatar de l’utilisateur
Alexandra
Modérateur
Modérateur
Messages : 2134
Enregistré le : 18 Déc 2007, 18:28
Localisation : Peyruis (04)
Contact :

Re: Méditation et effets proprioceptifs.

Messagepar Alexandra » 20 Mar 2013, 13:32

J'ai pas tout bien compris a la proprioception (lol) mais parfois, en méditation quoi que je n'aime pas dénommer de cette manière, on flotte complétement, on est inversé, on ne sait plus si on a la tête en bas ou en haut, devant ou derrière, on est comme "satellisé".
C'est rigolo, mais ça n'a pas vraiment d'importance, et il ne faudrait peut-être pas y attacher trop de valeur.
Autrement certains diront c'est la "décorporation, le voyage astral et touti quanti mysticokiki".
mieux vaut traverser le désert sans eau, que cette vie sans Dieu. (Alex)
Même quand je marche dans la vallée de l'ombre de la mort, je ne crains aucun mal, car tu es à mes côtés. ૐ
Nikoyogi

Re: Méditation et effets proprioceptifs.

Messagepar Nikoyogi » 20 Mar 2013, 13:47

Bonjour Happy et bienvenue,

Le yoga que tu appelles Yoga du souffle c'est la pratique du pranayama. Il y a pour démarrer la pratique de la respiration mécanique avec des rétentions (kumbaka) puis plusieurs techniques de respiration qui amènent vers le prana , le souffle subtil, "lumineux".
Je suis surpris par la technique que tu décris et le fait d’abréger. tes respiration, je ne suis pas sur de comprendre ? Le souffle est plus fin et fluide mais abrégé ?
Si tu pratiques assis , il y a souvent moins de ressentis proprioceptifs forts.
Comme le dis Alassea, il faut accueillir ces sensations en en essayant de ne pas faire trop d'analyse intellectuel mais plus intuitive. Souvent les ressentis intérieurs sont fort, on a l'impression de bouger mais si l'on observe la personne de l'extérieur, il n'y a pas ou peu de mouvement.
Je ne crois pas que l'on puisse parler de modification de la conscience mais plus de mécanisme de la conscience.

à bientôt
Avatar de l’utilisateur
Happy
Messages : 8
Enregistré le : 17 Mar 2013, 22:28
Localisation : Clermont de l'Oise

Re: Méditation et effets proprioceptifs.

Messagepar Happy » 20 Mar 2013, 17:04

Merci pour vos témoignages et renseignements.

J'intellectualise mon expérience après coup. Quand j'entame une séance, je me concentre pleinement.
Le terme modification de conscience est probablement mal approprié, modification des données conscientes serait peut-être plus juste. ^^;

Quoiqu'il en soit, Nikoyogi, me conseilles-tu de maintenir des respirations longues ? Car j'ai suivi les conseils d'un bouquin, mais peut-être l'ai-je mal compris...

Pour Alassea, un lien pour mieux comprendre la proprioception : http://www.philo5.com/Cogitations/03100 ... 20sens.htm
Avatar de l’utilisateur
Alexandra
Modérateur
Modérateur
Messages : 2134
Enregistré le : 18 Déc 2007, 18:28
Localisation : Peyruis (04)
Contact :

Re: Méditation et effets proprioceptifs.

Messagepar Alexandra » 20 Mar 2013, 17:56

Je suis septique qu'il s'agisse d'un sens et non d'une déduction logique !
Je peux me savonner dans le noir parce que j'entends, que je connais mon corps, que je connais ma salle de bain.
Pour le sens du temps la aussi il s'agit d'une déduction logique par rapport au rythme solaire et lunaire. Enfermons une personne dans une grotte pendant 5 jours, dans le noir et l'isolement, je serai surprise qu'elle sache combien de temps elle y a passé.
Les sens sont liés à des organes des sens qui permettent de percevoir.
Les chats ont deux organes physiques de plus que nous : Un qui leur permet de "goûter les aliments" juste en les reniflant. Et un autre organe pour l'équilibre, et nous ne possédons pas ces organes.

J'aime les chats :reveur:
mieux vaut traverser le désert sans eau, que cette vie sans Dieu. (Alex)
Même quand je marche dans la vallée de l'ombre de la mort, je ne crains aucun mal, car tu es à mes côtés. ૐ
Avatar de l’utilisateur
Happy
Messages : 8
Enregistré le : 17 Mar 2013, 22:28
Localisation : Clermont de l'Oise

Re: Méditation et effets proprioceptifs.

Messagepar Happy » 20 Mar 2013, 18:36

En ce qui concerne le sens interne du temps, c'est plus discutable. Mais en ce qui concerne l'équilibre et la proprioception, on peut parler de sens car il y a bien des données sensitives, on a bien affaire à des sensations et non seulement à du contenu logique. Les organes de référence pour l'équilibre et la proprioception sont respectivement l'oreille interne et le système nerveux dont un des centres principaux est la colonne vertébrale. Ils ne sont pas représentés par des organes apparents mais ces sens existent bel et bien, seulement nous sommes tellement habitués à leurs sensations qu'on n'y fait pas vraiment attention quand nous sommes éveillés. Seuls leurs rares dysfonctionnements nous interpellent sur leur existence - vertige pour l'équilibre, problème de coordination pour la proprioception - tandis que les sens externes sont plus sollicités par notre conscience. Quand ils le sont, leur objet est le centre de notre attention, ce qui est plus difficile dans le cas de l'équilibre et la proprioception qui sont des sens internes à notre organisme, leur objet est plus abstrait.

Enfin, je parle de proprioception pour mettre un mot sur la chose mais ce qui m'intéresse, c'est de traiter de ce que j'ai vécu, ce décalage entre les sensations que je reçois durant la méditation et mon corps.
Nikoyogi

Re: Méditation et effets proprioceptifs.

Messagepar Nikoyogi » 20 Mar 2013, 19:00

Happy a écrit :
Quoiqu'il en soit, Nikoyogi, me conseilles-tu de maintenir des respirations longues ? Car j'ai suivi les conseils d'un bouquin, mais peut-être l'ai-je mal compris...




Je trouve que le contrôle du souffle est primordial au départ (comme tu le fais c'est parfait respirations longues avec suspensions), en tout cas important (5 à 15 minutes), puis viens ensuite l'arrêt du contrôle, tu ressens le passage de l'air à l'entrée des narines comme il se présente, en essayant d'être sans analyses, sans jugements, sans projections. Tu peux ressentir la fraîcheur de l'air à l'inspire et le réchauffement à l'expire puis ensuite rester simplement en toi même, méditatif.
Je pense que la proprioception est plus mis en œuvre dans les postures d'équilibre comme l'arbre par exemple.
Après les états modifiés de conscience, bien sûr c'est possible c'est peut être cela que tu vis, la méditation, la transe le procure.
Tu parlais de la durée, allonger on peut rester longtemps mais on est moi présent, assis permet d'être ultra présent et de ressentir la verticalité de l'être. Mais faut avoir le corps un peu préparé.
Avatar de l’utilisateur
ValerieB
Messages : 1627
Enregistré le : 07 Aoû 2008, 21:37
Localisation : 94
Contact :

Re: Méditation et effets proprioceptifs.

Messagepar ValerieB » 20 Mar 2013, 20:42

tu fais tes méditations allongé?
il serait sans doute interessant que tu essaies de les faire en assise!
car c'est très important pour la méditation de trouver la rectitude et l'immobilité du corps! :)


C'était un peu comme si je n'étais plus dans mon corps.

je suppose que tu as du découvrir ton corps énergétique?
kavi
Messages : 328
Enregistré le : 26 Juil 2005, 22:24
Localisation : sur une chaise devant un ordinateur

Re: Méditation et effets proprioceptifs.

Messagepar kavi » 20 Mar 2013, 21:20

Alassea a écrit :Je suis septique qu'il s'agisse d'un sens et non d'une déduction logique !
Je peux me savonner dans le noir parce que j'entends, que je connais mon corps, que je connais ma salle de bain.
Pour le sens du temps la aussi il s'agit d'une déduction logique par rapport au rythme solaire et lunaire. Enfermons une personne dans une grotte pendant 5 jours, dans le noir et l'isolement, je serai surprise qu'elle sache combien de temps elle y a passé.
Les sens sont liés à des organes des sens qui permettent de percevoir.
Les chats ont deux organes physiques de plus que nous : Un qui leur permet de "goûter les aliments" juste en les reniflant. Et un autre organe pour l'équilibre, et nous ne possédons pas ces organes.

J'aime les chats :reveur:


La proprioception est une donnée essentielle de notre organisme. Sans tous les récepteurs dont nous sommes bardés, nous serions incapables de nous mouvoir de manière cohérente dans notre environnement. La connaissance de notre schéma corporel est lié à ce sens "interne". C'est aussi grâce à cela que nous pouvons exécuter mentalement des mouvements.
Quant au temps, de nombreuses expériences ont été menées sur ce sujet en isolant des individus sous terre. Globalement, notre horloge circadienne (qui est donc réglée sur la durée d'une journée et dont l'hypophyse est l'ordonnateur, si je me souviens bien) continue de fonctionner normalement avec toutefois un allongement progressif des journées, mais pas tant que ça, et il s'agissait d'expériences de longues durées (plusieurs semaines).
kavi
Messages : 328
Enregistré le : 26 Juil 2005, 22:24
Localisation : sur une chaise devant un ordinateur

Re: Méditation et effets proprioceptifs.

Messagepar kavi » 20 Mar 2013, 21:27

Bonjour Happy,
la position couchée est très intéressante pour commencer un travail de prise de conscience du terrain.
Tu peux pratiquer une sorte de balayage conscient de tout le corps, sans prêter spécialement attention à ta respiration, mais en essayant de percevoir la structure osseuse du corps. Normalement - ou en tout cas, tel que je l'ai appris - on part des orteils pour remonter progressivement jusqu'en haut du crâne.
Avec la structure osseuse, on travaille avec le plus dense, l'élément terre (mon cher Watson), fondation pour des explorations futures.
Avatar de l’utilisateur
Happy
Messages : 8
Enregistré le : 17 Mar 2013, 22:28
Localisation : Clermont de l'Oise

Re: Méditation et effets proprioceptifs.

Messagepar Happy » 20 Mar 2013, 21:43

Merci à tous pour vos conseils !

Je pense refaire quelques méditations allongées en maintenant tout du long des respirations longues et en me concentrant progressivement des orteils jusqu'à la tête, en effet Kavi ! Le bouquin que j'ai à propos de la méditation avait bien spécifié cette progression que j'avais oublié ! Puis, je pense attaquer la méditation assise mais il faut savoir tenir la pose, cette rectitude qu'on se doit de tenir en tout temps. De bons petits rappels que voilà !

Shana, qu'est-ce que c'est le corps énergétique ?
Avatar de l’utilisateur
Alexandra
Modérateur
Modérateur
Messages : 2134
Enregistré le : 18 Déc 2007, 18:28
Localisation : Peyruis (04)
Contact :

Re: Méditation et effets proprioceptifs.

Messagepar Alexandra » 20 Mar 2013, 22:16

Merci Kavipédia :coeur: :D
mieux vaut traverser le désert sans eau, que cette vie sans Dieu. (Alex)
Même quand je marche dans la vallée de l'ombre de la mort, je ne crains aucun mal, car tu es à mes côtés. ૐ
Avatar de l’utilisateur
Denis
Site Admin
Site Admin
Messages : 13077
Enregistré le : 23 Juil 2004, 19:19
Localisation : Grimaud
Contact :

Re: Méditation et effets proprioceptifs.

Messagepar Denis » 21 Mar 2013, 08:11

Je ne crois pas qu'on puisse dire que nous avons 8 sens, car alors pourquoi pas 40, si on pense au sens de la réflexion, de la gourmandise, du plaisir et tous autres sensations...
Nous avons que 5 sens, et pas un de plus, mais par contre ces sens ont bien plus de possibilités que nous pensons.
Je ne crois pas non plus que la conscience soit le résultat d'une chimie entre le cerveau et l'oxygène dans le corps, non pas un seul instant. :?
En fait on sait très bien que le schéma que nous avons dans notre mental de notre corps est complétement faux, alors quand on demande à des gens de lever le bras gauche à la verticale on voit souvent le bras droit se mettre à l'horizontal et on sait que maîtriser les mouvements de ce corps est bien difficile, c'est pour cela qu'on passe des heures à faire des kata ou des postures...
Toutes ces sensations un peu étrange d'un corps qui devient immense ou tout petit, ou sans forme ne sont que des "petits aspects" liés à la détente et au fait que le lien avec le corps devient moins important, permettant ainsi à la Conscience d'apparaitre et de régner en maître.
Ce ne sont que les premières toutes petites étapes de ce que nous pourrons vraiment vivre avec ce corps en faisant un réel Yoga un peu plus puissant :wink:
Je ne peux que te conseiller de comemncer à pratiquer quelque chose de plus plus traditionnel, en passant par es étapes logiques qui sont les postures, puis le pranayama, puis le retrait des sens qui apporte concentration et méditation en voyant que le chemin est bien long et que l'humilité doit être présente à tous les étages.
Dieu nous donne ce dont il veut qu'on se serve, pour aller vers lui.
Stages Yoga 2017
Retraite Yoga 2017
Maison à vendre sur Grimaud
Avatar de l’utilisateur
Odile
Messages : 2029
Enregistré le : 21 Aoû 2009, 10:50

Re: Méditation et effets proprioceptifs.

Messagepar Odile » 21 Mar 2013, 10:08

Denis a écrit :Je ne crois pas qu'on puisse dire que nous avons 8 sens, car alors pourquoi pas 40, si on pense au sens de la réflexion, de la gourmandise, du plaisir et tous autres sensations...
Nous avons que 5 sens, et pas un de plus, mais par contre ces sens ont bien plus de possibilités que nous pensons.
.

Je suis d'accord...c'est un peu comme les chakras d'ailleurs, selon differentes traditions, nous avons 5 ou 36 chakras... :mefie: :reveur:
Ce n'est pas en regardant la lumière qu'on devient lumineux, mais en plongeant dans son obscurité...
kavi
Messages : 328
Enregistré le : 26 Juil 2005, 22:24
Localisation : sur une chaise devant un ordinateur

Re: Méditation et effets proprioceptifs.

Messagepar kavi » 21 Mar 2013, 10:12

Denis a écrit :Je ne crois pas qu'on puisse dire que nous avons 8 sens, car alors pourquoi pas 40, si on pense au sens de la réflexion, de la gourmandise, du plaisir et tous autres sensations...
Nous avons que 5 sens, et pas un de plus, mais par contre ces sens ont bien plus de possibilités que nous pensons.

Ce n'est pas faux, mais cela demande à être nuancé si l'on veut être précis. Globalement, on peut dire que la partition sensorielle en cinq grands secteurs est conservée avec quelques aménagements, parce que cela recoupe assez largement l'expérience commune immédiate, et peut-être aussi parce nous avons tendance à élargir un édifice à partir d'une structure ancienne, plutôt qu'en la remplaçant.
Pour la vue et l'audition, nous avons donc des sites récepteur bien identifiés et des nerfs optiques et auditifs.
Le goût et l'odorat font appel à des chémorécepteurs (récepteurs sensibles aux qualités chimiques) variés se situant dans la langue et la muqueuse olfactive.
C'est le cinquième sens "traditionnel" qui pose problème, car à côté du tact proprement dit et des barorécepteurs qui nous informent sur la pression, se trouvent d'autres récepteurs plus ou moins profonds qui permettent de renseigner le cerveau sur la température, la douleur, la position et les mouvements dans l'espace (respectivement proprioception et kinesthésie). Pour cela, on parle dans les livres qui traitent de physiologie humaine, de somesthésie pour rassembler ces différentes perceptions (sensations provenant de la peau, des os, tendons etc.). La proprioceptivité et la kinesthésie collaborent avec la vision et l'oreille interne (responsable du "sens" de l'équilibre) pour nous permettre de nous tenir debout, nous mouvoir etc. La perte ou l'absence de la vision doit donc être compensée par un affinement des capacités des autres sens.
L'exemple que tu cites de personnes se trompant dans l'exécution dans mouvement montre simplement que l'intégration de toutes ces données demandent un travail et que comme pour le reste, la sollicitation régulière a pour effet une amélioration des capacités sensorielles. Pour en rester au niveau somesthésique, un musicien aura un sens proprioceptif logiquement beaucoup plus développé au niveau des mains (notamment) qu'une personne n'ayant pas l'habitude d'exécuter des mouvements ultra spécifiques avec celle-ci.
Denis a écrit :Je ne crois pas non plus que la conscience soit le résultat d'une chimie entre le cerveau et l'oxygène dans le corps, non pas un seul instant. :?

Là, c'est un autre problème qui a rempli et continue de remplir des rayonnages de bibliothèques... Mais comme tu l'écris toi-même, sur ce sujet, tu restes dans le registre de la croyance, et pourquoi pas ?

Denis a écrit :Je ne peux que te conseiller de comemncer à pratiquer quelque chose de plus plus traditionnel, en passant par es étapes logiques qui sont les postures, puis le pranayama, puis le retrait des sens qui apporte concentration et méditation en voyant que le chemin est bien long et que l'humilité doit être présente à tous les étages.

Juste une précision : la prise de conscience de notre structure, dans la situation allongée, est quelque chose de traditionnel, que l'on peut même trouver indiqué de manière un tant soit peu elliptique dans des textes bien antérieurs aux traités de hathayoga.
MuadDib
Messages : 1751
Enregistré le : 19 Mai 2012, 16:53
Localisation : ivjs
Contact :

Re: Méditation et effets proprioceptifs.

Messagepar MuadDib » 21 Mar 2013, 16:10

aa
ॐ नमो नारायण
Avatar de l’utilisateur
Happy
Messages : 8
Enregistré le : 17 Mar 2013, 22:28
Localisation : Clermont de l'Oise

Re: Méditation et effets proprioceptifs.

Messagepar Happy » 22 Mar 2013, 13:30

On peut légitimement parler de sens pour proprioception et l'équilibre car l'articulation des membres et l'équilibre ou le manque d'équilibre procurent des sensations physiques distinctes comme les traditionnels cinq sens, seulement les organes et les objets relatifs à ces deux sens sont internes au corps. Il peut être plus difficile de traiter du sens interne du temps, alors pour le sens de la réflexion ou de l'intuition, c'est encore plus abstrait et l'abstraction est généralement une opération d'ordre mental.

En ce qui concerne la conception de la conscience relative à l'exposé de mon expérience, je remarque juste que le fait d'agir sur ma respiration bouscule les sensations que je perçois habituellement à propos de mon propre corps. C'est quand même étonnant lorsqu'on a les yeux fermés et qu'on régule sa respiration sentir - je traite bien de sensations - ses bras plus loin que ses jambes, une difficulté à situer spatialement ses membres. Est-ce que cela vous est-il déjà arrivé ? Avez-vous déjà vécu d'autres changements de cet ordre pour ceux qui ne se sont pas encore exprimés à ce propos ?
Avatar de l’utilisateur
Denis
Site Admin
Site Admin
Messages : 13077
Enregistré le : 23 Juil 2004, 19:19
Localisation : Grimaud
Contact :

Re: Méditation et effets proprioceptifs.

Messagepar Denis » 22 Mar 2013, 14:16

Attention à cette sublime illusion qui nous laisse juge et partie et nous fait considérer ce que nous sommes à la lumière de notre ignorance...
Si je devais raconter les sensations qu'on peut vivre dans le Yoga avec son corps, dans son corps, dans ses énergies, dans l'esprit... Il me faudrait des années et crois-moi la simple sensation d'avoir les jambes ou les bras pas au bonne endroit c'est bien léger. Un jour tu sentiras que tu as 4 bras, et là tu seras bien amusé, surtout en sentant que tu peux les bouger tous et cela reste encore qu'une toute petite sensation...
Je crois aussi qu'il faut vite laisser de côté les sensations et surtout ne pas chercher quelque chose de justement sensationnel au risque de rester longtemps échoué dans ce rêve...
Dieu nous donne ce dont il veut qu'on se serve, pour aller vers lui.
Stages Yoga 2017
Retraite Yoga 2017
Maison à vendre sur Grimaud

Retourner vers « Pratiques (espace débutants) »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité