L’art de rêver de Carlos Castaneda

A tout ceux qui sont investis dans une pratique depuis peu et qui souhaitent poser des questions ou témoigner de leurs débuts...

Modérateur : Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
pashupati
Messages : 797
Enregistré le : 13 Déc 2010, 10:28
Localisation : marseille

L’art de rêver de Carlos Castaneda

Messagepar pashupati » 26 Jan 2013, 11:47

bonjour yogis et yoginis :bleh2:

je viens de recevoir ce livre

qui l a lu déjà,j ai toute la série des livres de carlos castaneda déjà que j ai lu y a plus que 10 ans de ca,alors j aimerais bien en discuter avec vous,en faite en ce moment je cherches a diriger mes reves,alors si vous avez des techniques pour ca je suis preneur

merci de vos reponses
l esprit est plus fort que la matiere
Avatar de l’utilisateur
Alexandra
Messages : 2136
Enregistré le : 18 Déc 2007, 18:28
Localisation : Peyruis (04)
Contact :

Re: l art de rever de carlos castaneda

Messagepar Alexandra » 26 Jan 2013, 12:05

Dans la voie du yoga de Jean Papin, il donne des techniques très précises pour faire ça.
mieux vaut traverser le désert sans eau, que cette vie sans Dieu. (Alex)
Même quand je marche dans la vallée de l'ombre de la mort, je ne crains aucun mal, car tu es à mes côtés. ૐ
Avatar de l’utilisateur
Nadir
Messages : 454
Enregistré le : 13 Juin 2008, 09:55
Localisation : Paimpol

Re: l art de rever de carlos castaneda

Messagepar Nadir » 26 Jan 2013, 14:11

Regarde le résumé d'un des derniers livres de tobie Nathan (ethno-psychiatre), je l'ai entendu sur france inter il y a quelques jours ...
" La nouvelle interprétation des rêves" chez odile Jacob, ça peut t'interessé 8)

Bon week-end
Celui qui pratique connait. Il devient respecté de moi. Cette connaissance impénétrable à la parole et à la pensée est à obtenir seulement par la pratique.
~ Shiva Samhita ~
MuadDib
Messages : 1964
Enregistré le : 19 Mai 2012, 16:53
Localisation : u.know.no.no
Contact :

Re: l art de rever de carlos castaneda

Messagepar MuadDib » 26 Jan 2013, 14:42

aa
ॐ नमो नारायण
Avatar de l’utilisateur
Alexandra
Messages : 2136
Enregistré le : 18 Déc 2007, 18:28
Localisation : Peyruis (04)
Contact :

Re: l art de rever de carlos castaneda

Messagepar Alexandra » 27 Jan 2013, 09:05

Regarde le forum yoga nidra, il ya un sujet qui traite du rêve lucide etc ces jours ci.
mieux vaut traverser le désert sans eau, que cette vie sans Dieu. (Alex)
Même quand je marche dans la vallée de l'ombre de la mort, je ne crains aucun mal, car tu es à mes côtés. ૐ
Avatar de l’utilisateur
pashupati
Messages : 797
Enregistré le : 13 Déc 2010, 10:28
Localisation : marseille

Re: l art de rever de carlos castaneda

Messagepar pashupati » 27 Jan 2013, 09:54

bonjour yogis et yoginis

merci beaucoup de vos reponses

passez un bon dimanche
l esprit est plus fort que la matiere
Avatar de l’utilisateur
Denis
Site Admin
Site Admin
Messages : 13407
Enregistré le : 23 Juil 2004, 19:19
Localisation : Grimaud
Contact :

Re: l art de rever de carlos castaneda

Messagepar Denis » 28 Jan 2013, 09:08

Bonjour Pashupati;

J'ai lu ce livre de Castaneda, je le trouve assez bien que les derniers livres de Castaneda sans Don Juan me semble beaucoup plus approximatif, très romanesque voir même romantique.
Mais si tu veux parler de rêves, tu peux très bien le faire là, sinon effectivement il y a quelques livres tout aussi passionnant sur ce sujet du côté des tibétains. :wink:
Dieu nous donne ce dont il veut qu'on se serve, pour aller vers lui.
Stages Yoga 2018
Retraite Yoga 2018
Avatar de l’utilisateur
pashupati
Messages : 797
Enregistré le : 13 Déc 2010, 10:28
Localisation : marseille

Re: l art de rever de carlos castaneda

Messagepar pashupati » 28 Jan 2013, 09:44

Bonjour yogis et yoginis

bonjour denis

petit a petit je me rappeles des livres de castaneda,et ce que je trouves bizarre dans l explication de don juan c'est leur facon de (voir)la constitution energetique du corps humain,don juan (voit) les humains comme une boule lumineuse avec une boule au milieu lumineuse aussi de la taille d une balle de tennis ou plus petite qu il appele le point d assemblage,qui est en connection avec des milions de filaments avec l energie de la terre et de l univers ce qui est totalement different de la vue (voir) des yogis de l aura et des chakras,
et ca sa me travaille beaucoup,quel conception de la forme energetique du corps humain adopté,pour pouvoire mediter tranquilement.

c'est dure de s exprimer sur ce sujet,mais j essais de tout mon possible d'exprimer mes raisonnement sur le sujet.

j esperes que je te prends pas la tete avec ce sujet denis,mais j ai besoin de conseils sur ce sujet,c'est assez destabilisant la vision de don juan mdrrrrrrrrrrrrr
l esprit est plus fort que la matiere
Avatar de l’utilisateur
Denis
Site Admin
Site Admin
Messages : 13407
Enregistré le : 23 Juil 2004, 19:19
Localisation : Grimaud
Contact :

Re: l art de rever de carlos castaneda

Messagepar Denis » 28 Jan 2013, 14:10

Pourquoi te soucier de la forme du corps énergétique ?
Pourquoi même se soucier des chakras et autres choses ?
Qu'est-ce qui compte dans tout ça ?

Je me rappelle un Maître Indien, RitodGata, qui me disait "la bonne couleur des chakras et leur bonne place est ce que tu perçois toi dans ton corps".
Car cela est la vérité et surtout ce ne peut-être un savoir dicté par un livre, quel que soit ce livre !
Alors voilà, revient au pragmatisme et sort des pensées et des idées.
Le pragmatisme c'est de faire Nadi Shodana pendant 45mn en tentant d'aller vers 16/64/32 et de faire ça 3 fois par jour.
Et en simplement suivant le souffle dans le corps et petit à petit tu vas vivre des choses et percevoir des choses rien d'autre...
Et tu auras de plus en plus confiance en toi.
C'est simple et efficace.

Pour le rêve c'est pareil.
Prend une technique simple comme le Yoga Nidra, met en place une sorte de rituel précis que tu fais dans la journée pour orienter ta conscience vers le fait que cet état de vieil dans le quel tu es là, et l’état de sommeil de paradoxal doivent se confondre et voilà les premiers pas…
Dieu nous donne ce dont il veut qu'on se serve, pour aller vers lui.
Stages Yoga 2018
Retraite Yoga 2018
lekozak
Messages : 18
Enregistré le : 02 Oct 2012, 20:25
Localisation : nice

Re: l art de rever de carlos castaneda

Messagepar lekozak » 28 Jan 2013, 20:40

bonsoir a tous
j'ai lu castaneda moi aussi il y a deja pas mal de temps , a l' epoque ses ecrits m'avaient pas mal boulversés , avec le temps et des recherches sur le sujet
je metterais tout les jeunes lecteurs en garde sur la veracité de ses ecrits , toute la vie de carlos reste floue ,
mais, que de beaux romans , pour moi il restera un très bon ecrivain

seul le vertueux ne connait pas sa vertu
Avatar de l’utilisateur
Denis
Site Admin
Site Admin
Messages : 13407
Enregistré le : 23 Juil 2004, 19:19
Localisation : Grimaud
Contact :

Re: L’art de rêver de Carlos Castaneda

Messagepar Denis » 28 Jan 2013, 23:12

Voila une idée qui me semble bien triste...
On la retrouve de partout, elle se nomme le doute infondé et elle a pour résonnance de conforter celui qui doute ou qui aime les ragots sans jamais rien tenter de comprendre...
Pour Castaneda, des gens ont pensés tracer son histoire dans ce pays du Mexique pour tenter de discréditer son histoire...
Mais pourquoi ?
Quelle importance cela a vraiment et en quoi cela serait-il important ?
Pour tous ceux qui ont une connaissance de la profondeur de l'être, les récits de Castaneda et les initiations de Don Juan seront toujours sublimes, la précision de ce qui est dit dépasse toute imagination tant elle est si précise, alors non, un affabulateur, un écrivain, fusse t-il très bon, n'aurait pas pu écrire tant de précisions et c'est que cela qui est important !
Car jamais personne n'est venu réfuté ce qui a été dit dans les initiation mais juste chercher des poux là où tout le monde devrait s'en foutre, mais il semble que rare sont ceux qui peuvent réfuter les dire de Don Juan mais bien plus grand le nombre de ceux qui ne comprennent rien à rien, n'ont jamais rien pratiquer mais s'arrêtent à l'histoire...
Dieu nous donne ce dont il veut qu'on se serve, pour aller vers lui.
Stages Yoga 2018
Retraite Yoga 2018
lekozak
Messages : 18
Enregistré le : 02 Oct 2012, 20:25
Localisation : nice

Re: L’art de rêver de Carlos Castaneda

Messagepar lekozak » 29 Jan 2013, 21:01

pourquoi denis etre si cassant ?
les ecrits de castaneda si bien ecrits soient ils , ils ne sont que le condensé d'histoires et de temoignages qui circulaient dans ce milieu , pour toutes les personnes qui ont voulues le rencontrer ,journalistes et chercheurs il n'a jamais apporté les preuves de veracités de ses expériences
les gens qui lui etaient les plus proches le jugeaient de menteur ,sa propre mère ,ses amis d'enfance , il avait mème réécrit sa propre vie ,
et jamais de ma vie , je ne prendrais méme les ouvrages les mieux écrits pour argent comptant , ce serait trop facile , tu appel cela du doute , mon, de la recherche , je fouille , et je refouille , et j'experimente et croit moi sur tout ces aides aux voyages j'en ai bien savouré les fruits
a bientot amicalament
Avatar de l’utilisateur
Denis
Site Admin
Site Admin
Messages : 13407
Enregistré le : 23 Juil 2004, 19:19
Localisation : Grimaud
Contact :

Re: L’art de rêver de Carlos Castaneda

Messagepar Denis » 30 Jan 2013, 00:26

Rumeurs, que de rumeurs sur tout cela...
Sa mère est morte avant qu'il ne publie ses livres, une femme vient dire des choses sur lui et son témoignage est loin d'être très clair, bref, rumeurs...
Les américains sont très forts pour ce genre de choses, il y en a même qui pensent qu'ils n'ont jamais mis les pieds sur la lune... :lol:
A lire : http://www.unisson06.org/dossiers/relig ... taneda.htm
Et encore une fois, ce qui est dit dans ces livres est loin d'être juste écrit par un inventeur de génie, mais bon, chacun ses croyances... :wink:
Dieu nous donne ce dont il veut qu'on se serve, pour aller vers lui.
Stages Yoga 2018
Retraite Yoga 2018
yogaensoi
Messages : 192
Enregistré le : 21 Nov 2012, 17:07

Re: L’art de rêver de Carlos Castaneda

Messagepar yogaensoi » 30 Jan 2013, 06:24

Denis a écrit :Rumeurs, que de rumeurs sur tout cela...
Et encore une fois, ce qui est dit dans ces livres est loin d'être juste écrit par un inventeur de génie, mais bon, chacun ses croyances... :wink:


Bonjour,
Peut-on appliquer ceci à Osho?
Castaneda est un romancier même si cela ne l'empêche pas d'avoir vécu quelques expériences et d'apporter quelques étincelles à ceux
qui ont envie de le lire.
Om Namah Shivaya !
Avatar de l’utilisateur
Denis
Site Admin
Site Admin
Messages : 13407
Enregistré le : 23 Juil 2004, 19:19
Localisation : Grimaud
Contact :

Re: L’art de rêver de Carlos Castaneda

Messagepar Denis » 30 Jan 2013, 09:40

Je ne sais pas si on peut comparer Osho et Castaneda.
Castaneda a reçu des initiations et à suivi un enseignement, il n'a jamais créé le style "Castaneda" et il a toujours témoigné dans ses oeuvres de la tradition qu'il a reçu, il n'a pas été mis dehors de 2 pays et n'a pas empoisonné des gens, il semble pas non plus qu'il ait eu 50 Rolles Royces et n'a pas non détourné tous les symboles d'une tradition à leur opposé juste pour qu'on parle de lui en se votrant dans la luxure...
Dieu nous donne ce dont il veut qu'on se serve, pour aller vers lui.
Stages Yoga 2018
Retraite Yoga 2018
yogaensoi
Messages : 192
Enregistré le : 21 Nov 2012, 17:07

Re: L’art de rêver de Carlos Castaneda

Messagepar yogaensoi » 30 Jan 2013, 12:00

Ce n'était pas tant pour comparer les deux hommes que pour faire attention aux rumeurs,
selon les rumeurs, Castaneda n'est guère mieux loti qu'Osho,
questions sexe, argent,
et "Le mouvement hippie accentua cette démarche mystique que Castañeda,
fasciné par la pensée d’Aldous Huxley, renforça en faisant du chamanisme une spiritualité liée aux hallucinogènes.
La singularité du propos entraîna des dizaines de milliers de lecteurs dans des expériences dont beaucoup ne revinrent pas."

L'un ne vaut pas mieux que l'autre, ou, si l'on considère l'un, peut-on considérer l'autre?
Je crois que oui.
Om Namah Shivaya !
Avatar de l’utilisateur
pashupati
Messages : 797
Enregistré le : 13 Déc 2010, 10:28
Localisation : marseille

Re: L’art de rêver de Carlos Castaneda

Messagepar pashupati » 30 Jan 2013, 12:14

bonjour yogis et yoginis

j ai tout les livres de carlos castaneda,et je vois nulle part ou il dit qu il faut experimenter ce qu il a experimenté lui meme,il faut pas oublié que sa demarche etait la demarche d un ethnologue,qui voulais faire sa these sur les herbes chamaniques,mais vu qu il a rencontré donc juan mathus sur sa route,don juan l a choisit comme disciple pour lui apprendre a devenir chamane et c a s arrete là ,les chamanes serieux vivent en clandistinité.

c'est tout ce que je peux dire pour le moment.
l esprit est plus fort que la matiere
Avatar de l’utilisateur
Denis
Site Admin
Site Admin
Messages : 13407
Enregistré le : 23 Juil 2004, 19:19
Localisation : Grimaud
Contact :

Re: L’art de rêver de Carlos Castaneda

Messagepar Denis » 30 Jan 2013, 13:40

On ne peut pas reprocher à quelqu'un qui explique une chose précisément de faire des adeptes et que cela tombe dans le domaine de la vulgarité et entraine des conséquences plus ou moins noires, ceux qui sont partis au mexique pour tenter de rencontrer un sorcier et ont pris bêtement des drogues pour y trouver un Dieu sont simplement responsable de leur stupidité.
Il y a quand même une grande différence entre faire mettre, sur des jeunes filles manipulées et orientées sciemment vers le sexe, des mini mini jupes de la couleur orange du sannyâsin et détruire ainsi la tradition indienne et, en comparaison, témoigner de prendre des hallucinogènes qui se fait depuis des milliers d'années dans toutes les traditions. J’espère que tu vois la différence entre l’ombre et la lumière ?
Dieu nous donne ce dont il veut qu'on se serve, pour aller vers lui.
Stages Yoga 2018
Retraite Yoga 2018
MuadDib
Messages : 1964
Enregistré le : 19 Mai 2012, 16:53
Localisation : u.know.no.no
Contact :

Re: L’art de rêver de Carlos Castaneda

Messagepar MuadDib » 30 Jan 2013, 14:12

aa
ॐ नमो नारायण
Avatar de l’utilisateur
pashupati
Messages : 797
Enregistré le : 13 Déc 2010, 10:28
Localisation : marseille

Re: L’art de rêver de Carlos Castaneda

Messagepar pashupati » 30 Jan 2013, 14:42

salut muadib

j ai tout les livres de lobsang rampa lol mdrrrrrrrrrrrrr :D
l esprit est plus fort que la matiere
yogaensoi
Messages : 192
Enregistré le : 21 Nov 2012, 17:07

Re: L’art de rêver de Carlos Castaneda

Messagepar yogaensoi » 30 Jan 2013, 15:31

J'ai aussi la collection de lobsang Rampa, tout une époque.

Je reste sur mon idée, les deux sont aussi intéressants et controversés,
ont ne peut débattre sur des rumeurs.

Bonne journée
Om Namah Shivaya !
lekozak
Messages : 18
Enregistré le : 02 Oct 2012, 20:25
Localisation : nice

Re: L’art de rêver de Carlos Castaneda

Messagepar lekozak » 30 Jan 2013, 20:07

Je reste sur mon idée, les deux sont aussi intéressants et controversés,
ont ne peut débattre sur des rumeurs.
tout a fait yogaensoi , a aucun son ressenti du moment avec un esprit d'ouverture

( un egoiste est une personne qui ne pense pas à moi )
lekozak
Messages : 18
Enregistré le : 02 Oct 2012, 20:25
Localisation : nice

Re: L’art de rêver de Carlos Castaneda

Messagepar lekozak » 03 Fév 2013, 18:56

Avatar de l’utilisateur
Denis
Site Admin
Site Admin
Messages : 13407
Enregistré le : 23 Juil 2004, 19:19
Localisation : Grimaud
Contact :

Re: L’art de rêver de Carlos Castaneda

Messagepar Denis » 03 Fév 2013, 21:12

Un bon site de propagandes en tout genre quand même...
Pour moi, c'es parfait, plus le myhte est diificile à casser et mieux c'est, pour autant, il ne semble pas avoir de sang sur les mains, n'a pas empoisonés des gens, n'est pas devenu riche et n'avait pas 50 Rolle Royces, what Else ???
Dieu nous donne ce dont il veut qu'on se serve, pour aller vers lui.
Stages Yoga 2018
Retraite Yoga 2018
Avatar de l’utilisateur
pashupati
Messages : 797
Enregistré le : 13 Déc 2010, 10:28
Localisation : marseille

Re: L’art de rêver de Carlos Castaneda

Messagepar pashupati » 28 Jan 2015, 16:24

Namasté yogin et yogini

je reviens sur le sujet de carlos castaneda ,car il devoile un secret qu il tient de don juan matus .

voilà la vidéo ou il en parle hallucinant ,j avais des doutes là dessus mais là c'est edifiant .

la vidéo dure 10 minutes a peu prés

https://www.youtube.com/watch?v=rmjfzMMwo5A

pour ceux qui ont déjà lu castaneda ,donnez moi votre avis ,merci d avance . ;)
l esprit est plus fort que la matiere
Avatar de l’utilisateur
Regard
Messages : 984
Enregistré le : 13 Mai 2014, 21:52

Re: L’art de rêver de Carlos Castaneda

Messagepar Regard » 28 Jan 2015, 17:26

Pashupati

je suis d'accord avec Denis sur le fait qu'il vaut mieux se fier à ce que l'on ressent plutôt que de visualiser ce que d'autres décrivent.

Se qui m'intrigue dans se que dit castanéda, c'est que ce qu'il décrit ressemble plus aux visions que j'ai eu.

Le troisième oeil s'ouvrant j'ai plus vu le corps énergétique comme il le décrit. Ainsi que certains êtres qu'il décrit très précisément.

Le corps énergétique, l'aura, je le vois par un travail et une attention différente. ( mais je ne le fait pas... plus)
Sois le changement que tu veux voir dans le monde. Gandhi
Avatar de l’utilisateur
Denis
Site Admin
Site Admin
Messages : 13407
Enregistré le : 23 Juil 2004, 19:19
Localisation : Grimaud
Contact :

Re: L’art de rêver de Carlos Castaneda

Messagepar Denis » 28 Jan 2015, 20:10

Pashupati c'est vraiment un texte de "mer.." qui montre vraiment que Don Juan n'a jamais écrit une telle chose...
Les idées n'ont aucunes tenues et les affirmation du genre "La conscience est énergie" me fait mourir de rire...
Sinon comme nouveau complot planétaire, après les chamtrails, le 21/12/2012, les illuminatis, voila les "Flyers" !!!
Cool !!! :marteau: :beurk:
Dieu nous donne ce dont il veut qu'on se serve, pour aller vers lui.
Stages Yoga 2018
Retraite Yoga 2018
Narasimha
Messages : 98
Enregistré le : 13 Avr 2014, 21:12

Re: L’art de rêver de Carlos Castaneda

Messagepar Narasimha » 03 Fév 2015, 09:41

Regard a écrit :
je suis d'accord avec Denis sur le fait qu'il vaut mieux se fier à ce que l'on ressent plutôt que de visualiser ce que d'autres décrivent.

Se qui m'intrigue dans se que dit castanéda, c'est que ce qu'il décrit ressemble plus aux visions que j'ai eu.

Le troisième oeil s'ouvrant j'ai plus vu le corps énergétique comme il le décrit. Ainsi que certains êtres qu'il décrit très précisément.


Dans toute expérience, il est possible d'avoir plusieurs interprétations. C'est une vision très chamanique qui est partagé dans la vidéo.
Dans le bouddhisme ses entités sont considérées comme des émanations de notre propre inconscient. Eckart Tolle en parle dans son livre le moment présent.
Je mets ici le passage en question qui est dans le capitre deux du livre sur le corps de douleur.


TOLLE a écrit :LA DOULEUR DU PASSÉ : COMMENT DISSIPER LE CORPS DE SOUFFRANCE

Tant que vous êtes incapable d'accéder au pouvoir de l'instant présent, chaque souffrance émotionnelle que vous éprouvez laisse derrière elle un résidu. Celui-ci fusionne avec la douleur du passé, qui était déjà là, et se loge dans votre mental et votre corps. Bien sûr, cette souffrance comprend celle que vous avez éprouvée enfant, causée par l'inconscience du monde dans lequel vous êtes né.

Cette souffrance accumulée est un champ d'énergie négative qui habite votre corps et votre mental. Si vous la considérez comme une entité invisible à part entière, vous n'êtes pas loin de la vérité. Il s'agit du corps de souffrance émotionnel.
Il a deux modes d'être : latent et actif. Un corps de souffrance peut être latent quatre-vingt-dix pour cent du temps. Chez une personne profondément malheureuse, cependant, il peut être actif tout le temps. Certaines personnes vivent presque entièrement dans leur corps de souffrance, tandis que d'autres ne le ressentent que dans certaines situations, par exemple dans les relations intimes ou les situations rappelant une perte ou un abandon survenus dans leur passé, au moment d'une blessure physique ou émotionnelle. N'importe quoi peut servir de déclencheur, surtout ce qui fait écho à un scénario douloureux de votre passé. Lorsque le corps de souffrance est prêt à sortir de son état latent, une simple pensée ou une remarque innocente d'un proche peuvent l'activer.

Plusieurs corps de souffrance sont exécrables mais relativement inoffensifs, comme c'est le cas chez un enfant qui ne cesse de se plaindre. D'autres sont des monstres vicieux et destructeurs, de véritables démons. Certains sont physiquement violents, alors que beaucoup d'autres le sont sur le plan émotionnel. Ils peuvent attaquer les membres de leur entourage ou leurs proches, tandis que d'autres préfèrent assaillir leur hôte, c'est-à-dire vous-même. Les pensées et les sentiments que vous entretenez à l'égard de votre vie deviennent alors profondément négatifs et autodestructeurs. C'est ainsi que les maladies et les accidents sont souvent générés. Certains corps de souffrance mènent leur hôte au suicide.

Si vous pensiez connaître une personne, ce sera tout un choc pour vous que d'être soudainement confronté pour la première fois à cette créature étrangère et méchante. Il est cependant plus important de surveiller le corps de souffrance chez vous que chez quelqu'un d'autre. Remarquez donc tout signe de morosité, peu importe la forme qu'elle peut prendre. Ceci peut annoncer le réveil du corps de souffrance, celui-ci pouvant se manifester sous forme d'irritation, d'impatience, d'humeur sombre, d'un désir de blesser, de colère, de fureur, de dépression, d'un besoin de mélodrame dans vos relations, et ainsi de suite. Saisissez-le au vol dès qu'il sort de son état latent. Le corps de souffrance veut survivre, tout comme n'importe quelle autre entité qui existe, et ne peut y arriver que s'il vous amène à vous identifier inconsciemment à lui. Il peut alors s'imposer, s'emparer de vous, « devenir vous » et vivre par vous. Il a besoin de vous pour se « nourrir ». En fait, il puisera à même toute expérience entrant en résonance avec sa propre énergie, dans tout ce qui crée davantage de douleur sous quelque forme que ce soit : la colère, un penchant destructeur, la haine, la peine, un climat de crise émotionnelle, la violence et même la maladie. Ainsi, lorsqu'il vous aura envahi, le corps de souffrance créera dans votre vie une situation qui reflétera sa propre fréquence énergétique, afin de s'en abreuver. La souffrance ne peut soutenir qu'elle-même. Elle ne peut se nourrir de la joie, qu'elle trouve vraiment indigeste.

Lorsque le corps de souffrance s'empare de vous, vous en redemandez. Soit vous êtes la victime, soit le bourreau. Vous voulez infliger de la souffrance ou vous voulez en subir, ou bien les deux. Il n'y a pas grande différence. Vous n'en êtes pas conscient, bien entendu, et vous soutenez avec véhémence que vous ne voulez pas de cette souffrance. Mais si vous regardez attentivement, vous découvrez que votre façon de penser et votre comportement font en sorte d'entretenir la souf-france, la vôtre et celle des autres. Si vous en étiez vraiment conscient, le scénario disparaîtrait de lui-même, car c'est folie pure que de vouloir souffrir davantage et personne ne peut être conscient et fou en même temps.

En fait, le corps de souffrance, qui est l'ombre de l'ego, craint la lumière de votre conscience. Il a peur d'être dévoilé. Sa survie dépend de votre identification inconsciente à celui-ci et de votre peur inconsciente d'affronter la douleur qui vit en vous. Mais si vous ne vous mesurez pas à elle, si vous ne lui accordez pas la lumière de votre conscience, vous serez obligé de la revivre sans arrêt. Le corps de souffrance peut vous sembler un dangereux monstre que vous ne pouvez supporter de regarder, mais je vous assure que c'est un fantôme minable qui ne fait pas le poids face au pouvoir de votre présence.

D'après certains enseignements spirituels, toute souffrance est en définitive une illusion, et c'est juste. Mais est-ce vrai pour vous ? Le simple fait d'y croire n'en fait pas une vérité. Voulez-vous éprouver de la souffrance pour le reste de votre vie en continuant de prétendre qu'elle est illusoire ? Cela vous libère-t-il de la souffrance ? Ce qui nous préoccupe ici, c'est comment actualiser cette vérité, c'est-à-dire comment en faire une réalité dans sa vie.
En somme, le corps de souffrance ne désire pas que vous l'observiez directement parce qu'ainsi vous le voyez tel qu'il est. En fait, dès que vous ressentez son champ énergétique et que vous lui accordez votre attention, l'identification est rompue. Et une dimension supérieure de la conscience entre en jeu. Je l'appelle la présence. Vous êtes dorénavant le témoin du corps de souffrance. Cela signifie qu'il ne peut plus vous utiliser en se faisant passer pour vous et qu'il ne peut plus se régénérer à travers vous. Vous avez découvert votre propre force intérieure. Vous avez accédé au pouvoir de l'instant présent.


Qu'advient-il du corps de souffrance lorsque nous devenons suffisamment conscient pour rompre notre identification à celui-ci ?


L'inconscience le crée, la conscience le métamorphose. Saint Paul a exprimé ce principe universel de façon magnifique : « On peut tout dévoiler en l'exposant à la lumière, et tout ce qui est ainsi exposé devient lui-même lumière. » Tout comme vous ne pouvez vous battre contre l'obscurité, vous ne pouvez pas non plus vous battre contre le corps de souffrance. Essayer de le faire créerait un conflit intérieur et, par conséquent, davantage de souffrance. Il suffit de l'observer et cela suppose l'accepter comme une partie de ce qui est en ce moment.

Le corps de souffrance est composé d'énergie vitale prise au piège qui s'est séparée de votre champ énergétique global et qui est temporairement devenue autonome par le processus artificiel de l'identification au mental. Elle s'est retournée contre elle-même pour s'opposer à la vie, comme un animal qui essaie de dévorer sa propre queue. Pourquoi, selon vous, notre civilisation est-elle devenue si destructrice envers la vie ? Malgré tout, les forces destructrices restent de l'énergie vitale.


Lorsque vous commencerez à vous désidentifier et à devenir l'observateur, le corps de souffrance continuera de fonctionner un certain temps et tentera de vous amener, par la ruse, à vous identifier de nouveau à lui. Même si la non-identification ne l'énergise plus, il gardera un certain élan, comme la roue de la bicyclette continue de tourner même si vous ne pédalez plus. À ce stade, il peut également créer des maux et des douleurs physiques dans diverses parties du corps, mais ceux-ci ne dureront pas. Restez présent, restez conscient. Soyez en permanence le vigilant gardien de votre espace intérieur. Il vous faut être suffisamment présent pour pouvoir observer directement le corps de souffrance et sentir son énergie. Ainsi, il ne peut plus contrôler votre pensée. Dès que votre pensée se met au diapason du champ énergétique de votre corps de souffrance, vous y êtes identifié et vous le nourrissez à nouveau de vos pensées.
Par exemple, si la colère en est la vibration énergétique prédominante et que vous avez des pensées de colère, que vous ruminez ce que quelqu'un vous a fait ou ce que vous allez lui faire, vous voilà devenu inconscient et le corps de souffrance est dorénavant « vous-même ». La colère cache toujours de la souffrance. Lorsqu'une humeur sombre vous vient et que vous amorcez un scénario mental négatif en vous disant combien votre vie est affreuse, votre pensée s'est mise au diapason de ce corps et vous êtes alors inconscient et ouvert à ses attaques. Le mot « inconscient », tel que je l'entends ici, veut dire être identifié à un scénario mental ou émotionnel. Il implique une absence complète de l'observateur.

L'attention consciente soutenue rompt le lien entre le corps de souffrance et les processus de la pensée. C'est ce qui amène la métamorphose. Comme si la souffrance alimentait la flamme de votre conscience qui, ensuite, brille par conséquent d'une lueur plus vive. Voilà la signification ésotérique de l'art ancien de l'alchimie : la transmutation du vil métal en or, de la souffrance en conscience. La division intérieure est résorbée et vous redevenez entier. Il vous incombe alors de ne plus créer de souffrance.
Permettez-moi de résumer le processus. Concentrez votre attention sur le sentiment qui vous habite. Sachez qu'il s'agit du corps de souffrance. Acceptez le fait qu'il soit là. N'y pensez pas. Ne transformez pas le sentiment en pensée. Ne le jugez pas. Ne l'analysez pas. Ne vous identifiez pas à lui. Restez présent et continuez d'être le témoin de ce qui se passe en vous. Devenez conscient non seulement de la souffrance émotionnelle, mais aussi de « celui qui observe », de l'observateur silencieux. Voici ce qu'est le pouvoir de l'instant présent, le pouvoir de votre propre présence consciente. Ensuite, voyez ce qui se passe.
Avatar de l’utilisateur
lorkan739
Messages : 3796
Enregistré le : 07 Nov 2008, 12:07
Localisation : Lambesc (04)

Re: L’art de rêver de Carlos Castaneda

Messagepar lorkan739 » 03 Fév 2015, 10:54

Il y a peu je discutais avec une personne utilisant ce processus. En remontant le fil de ses peurs cela génère un emballement maîtrisé par l'immobilité. Il appelait ça la pleine conscience. Pour autant il s'agit d'une personne possédant déjà le recul psychologique nécessaire.

On peut se demander si dans le cas d'une grande souffrance lire ce genre de textes ne ferait pas qu' alimenter le corps de souffrance.

D'ailleurs il me semble que les passages au feu enseignés par Don Juan à Castaneda étaient d'une nature nettement moins "romanesque"...
Om
Avatar de l’utilisateur
Regard
Messages : 984
Enregistré le : 13 Mai 2014, 21:52

Re: L’art de rêver de Carlos Castaneda

Messagepar Regard » 03 Fév 2015, 11:38

J 'ai pas tout lu le texte si avant d' Eckart toll (merci Narasimha), mais oui je suis bien d'accord.
Le moindre signe de "souffrance, morosité etc", s'il est vu comme une "entité" et sans peur ou autre émotion, disparaît immédiatement. Dissipé par la conscience.

En fait tout se qui est vu. N'est plus soi. C'est bien ce a quoi emmène la méditation.
Sois le changement que tu veux voir dans le monde. Gandhi
Narasimha
Messages : 98
Enregistré le : 13 Avr 2014, 21:12

Re: L’art de rêver de Carlos Castaneda

Messagepar Narasimha » 03 Fév 2015, 15:07

lorkan739 a écrit :On peut se demander si dans le cas d'une grande souffrance lire ce genre de textes ne ferait pas qu' alimenter le corps de souffrance.


Mettre de la lumière sur le sujet est un début de solution. La souffrance ne peut se perpétuer/continuer que si on la laisse retourner à l'inconscient. Après à chaqu'un de prendre la responsabilité de mettre fin ou pas à une expérience.
A ma connaissance il y a aucun texte qui soit plus limpide/clair à ce sujet.


Regard a écrit :En fait tout se qui est vu. N'est plus soi. C'est bien ce a quoi emmène la méditation.

Oui, stabiliser et développer l'état de témoin/observateur neutre jusqu'à la prise de conscience "En fait tout se qui est vu. N'est plus soi".
Avatar de l’utilisateur
Denis
Site Admin
Site Admin
Messages : 13407
Enregistré le : 23 Juil 2004, 19:19
Localisation : Grimaud
Contact :

Re: L’art de rêver de Carlos Castaneda

Messagepar Denis » 04 Fév 2015, 13:35

Je trouve que c'est vraiment donner beaucoup d'importance à la souffrance...
Certes celui qui souffre à besoin d'être entendu, mai de là a dire qu'il existe un corps de souffrance autonome, j'ai un peu de mal...
De toute évidence, avec beaucoup de simplicité, si on essaye d'observer nos états d'âme et qu'on ne les laissent pas prendre de place, ils disparaissent...
Enfin, si nous sommes orientés vers la lumière, elle détruira les ombres simplement, sans trop chercher plus...
Dieu nous donne ce dont il veut qu'on se serve, pour aller vers lui.
Stages Yoga 2018
Retraite Yoga 2018
Avatar de l’utilisateur
Regard
Messages : 984
Enregistré le : 13 Mai 2014, 21:52

Re: L’art de rêver de Carlos Castaneda

Messagepar Regard » 04 Fév 2015, 17:10

Denis explique moi comment tu peu croire un type comme Castanéda et ne pas croire au "corps de souffrance" quelque soi son nom.
Je l'ai vu, alors j'ai plus de doutes.
La conscience dissipe facilement tout cela. Mais ça peu être un vrai problème quand on ne sais pas se que c'est.
Sois le changement que tu veux voir dans le monde. Gandhi
Avatar de l’utilisateur
Denis
Site Admin
Site Admin
Messages : 13407
Enregistré le : 23 Juil 2004, 19:19
Localisation : Grimaud
Contact :

Re: L’art de rêver de Carlos Castaneda

Messagepar Denis » 04 Fév 2015, 20:11

Ha Regard, je m'en remet à une tradition qui à une vision très claire sur tout cela et le corps de souffrance n'est pas un corps...
Le corps physique peut souffrir physiquement, le corps mental peut souffrir, mais de là à parler d'un corps de souffrance autonome, je ne vois pas...
Pour Castaneda, qui lui non plus ne parle pas d'un corps de souffrance, propose une vision qui est dans ses manifestations proche de ce qu'on peut vivre dans le Yoga et sans produits hallucinogènes...
Dieu nous donne ce dont il veut qu'on se serve, pour aller vers lui.
Stages Yoga 2018
Retraite Yoga 2018
Avatar de l’utilisateur
Regard
Messages : 984
Enregistré le : 13 Mai 2014, 21:52

Re: L’art de rêver de Carlos Castaneda

Messagepar Regard » 04 Fév 2015, 20:27

Alors tu a pu voir des "manifestations"? Es qu'elles ton paru avoir une certaine autonomie? Pour Castaneda elle en ont c'est évident.
De mon expérience ( sans hallucinogènes) elle sont autonomes.

Je partage sa vision d'un corps mentale nourri de pensés qui ne nous appartiennent pas.

Ma vision a changé depuis. Mais ce débat et intéressent. Il mérite d'être éclairci. Comprendre ce qui alimente nos souffrance les fait disparaître.
Sois le changement que tu veux voir dans le monde. Gandhi
Avatar de l’utilisateur
hridaya
Messages : 1971
Enregistré le : 16 Avr 2012, 10:30
Localisation :

Re: L’art de rêver de Carlos Castaneda

Messagepar hridaya » 04 Fév 2015, 20:43

Alors tu a pu voir des "manifestations"? Es qu'elles ton paru avoir une certaine autonomie? Pour Castaneda elle en ont c'est évident.
De mon expérience ( sans hallucinogènes) elle sont autonomes.



Certaine le sont, dans le sens ou il y a des entités aussi autonome que toi et moi. Extérieur a nous même,
D’autre ne sont que la manifestation de notre esprit individuelle, interne a nous même.

Mais voila ou le bat blesse, intérieur et extérieur ne veulent plus rien dire, a une autre échelle,
Nous somme tous issue de l’esprit, elle n’existe que parce qu’elle sont perceptible, nous somme inséré inclus dans le domaine du rêve. pour percevoir un rêve il faut le rêveur et le domaine du rêve, l’énergie et la conscience.
chevauche la monture du silence, afin de rejoindre le Guru Kabir
Avatar de l’utilisateur
Regard
Messages : 984
Enregistré le : 13 Mai 2014, 21:52

Re: L’art de rêver de Carlos Castaneda

Messagepar Regard » 04 Fév 2015, 21:01

Oui hridaya. Je le sais bien (comme tu le sais déjà).

Crois tu que cela suffise forcement de lire cela pour anéantir la souffrance chez une personne qui n'a pas encore cette vision. Cette compréhension. Compréhension qui tu doit bien le reconnaître est difficile à partager.
Comment a tu au départ rencontrer et rendu inactif ces entités?

Que dirai tu a ses personnes qui souffrent sans vraiment comprendre pourquoi?
Sois le changement que tu veux voir dans le monde. Gandhi
Avatar de l’utilisateur
hridaya
Messages : 1971
Enregistré le : 16 Avr 2012, 10:30
Localisation :

Re: L’art de rêver de Carlos Castaneda

Messagepar hridaya » 04 Fév 2015, 21:22

Comment a tu au départ rencontré et rendu inactif ces entités?


chacun doit suivre sont chemin, et le suit, quoiqu’il arrive, chacun devra prendre conscience de sa propre souffrance, et le fera le moment opportun, ce sont des synergies d’énergie, quand tout est prêt, une porte s’ouvrira ,ou on découvre qu’elle était là, juste on la voyait pas….
rendre inactifs des entité ????
il faut se proteger,la lumiére fait disparaitre les ombres de l'esprit ......
aprés on est pas a l'abri des mauvaises surprises,mais la vie n'est t-elle pas faite de ça ?

Que dirai tu a ses personnes qui souffrent sans vraiment comprendre pourquoi?

si elle ne sont pas apte a entendre leurs propre voix intérieurs pourquoi voudrait tu que ce soit plus simple pour elle de comprendre ce que je leurs dit ?
.une fois de plus si elle pousse la porte et sont prête il ya des choses a faires, utiliser des mots pour guérir des maux n’est pas mon métier….
il faut faire faire, et n’ont pas dire ce que l’on va faire…sinon tout le monde se barre en courant
soit la personne a une VERITABLE prise de CONSCIENCE, arrive a l’aboutissement de sa souffrance et là peut être…..soi ce n’est qu’un épiphénomène du personnage ,une excroissance....
et surtout de là ou je suis, je ne tire aucun plan sur la comète, je n’ai pas de projet par rapport a la personne en face, mais c’est pas pour autant que je suis pas attentifs, mon attention se porte juste ailleurs ou autrement
chevauche la monture du silence, afin de rejoindre le Guru Kabir
Avatar de l’utilisateur
Regard
Messages : 984
Enregistré le : 13 Mai 2014, 21:52

Re: L’art de rêver de Carlos Castaneda

Messagepar Regard » 04 Fév 2015, 21:33

hridaya a écrit :il faut se proteger,la lumiére fait disparaitre les ombres de l'esprit ......


Peut être. Il m'a juste suffi de comprendre que ce n'était pas moi. (attention on se comprend tout les deux).

Merci pour ta réponse :)
Sois le changement que tu veux voir dans le monde. Gandhi
Avatar de l’utilisateur
lorkan739
Messages : 3796
Enregistré le : 07 Nov 2008, 12:07
Localisation : Lambesc (04)

Re: L’art de rêver de Carlos Castaneda

Messagepar lorkan739 » 04 Fév 2015, 22:02

Crois tu que cela suffise forcement de lire cela pour anéantir la souffrance chez une personne qui n'a pas encore cette vision. Cette compréhension. Compréhension qui tu doit bien le reconnaître est difficile à partager.
Comment a tu au départ rencontrer et rendu inactif ces entités


Je me permets...

Lors d'une pèriode obscure de ma vie j'ai éteint la lampe de ma table de nuit comme si je me déconnectais pour de bon du monde et j'ai supplier "Allah Allah Allah"
Alors un hurlement épouvantable venant des profondeurs de mon être à surgit. Ma gorge hurlant si gravement que cela a fait vomir le voisin. Affreux...

A l'époque je lisais beaucoup de choses farfelues mélé avec une connaissance de mon corps énergétique alors je suppose que tout cela alimentait ma peine.

Tu aurais pu me faire lire ce que tu veux ou faire psychologiquement un truc que cela n'aurait rien changé. J'avais déjà tout essayé. Reïki, visualisation de symbole. Concentration maintenu toute la journée sur un centre énergétique, une couleurs, des mantras. Je vivait parfois des manlfestations énergétiques très puissantes et surprenantes. Mais sans la sagesse, c'était peine perdu...

Je crois que la solution c'est de combattre le feu par le feu. Plus tard j'ai fait du hatha-yoga et cela m'as sauvé malgrès moi.

Voili voilou.
Om
Avatar de l’utilisateur
Regard
Messages : 984
Enregistré le : 13 Mai 2014, 21:52

Re: L’art de rêver de Carlos Castaneda

Messagepar Regard » 04 Fév 2015, 22:44

Merci pour ce témoignage important
Sois le changement que tu veux voir dans le monde. Gandhi
Avatar de l’utilisateur
Denis
Site Admin
Site Admin
Messages : 13407
Enregistré le : 23 Juil 2004, 19:19
Localisation : Grimaud
Contact :

Re: L’art de rêver de Carlos Castaneda

Messagepar Denis » 04 Fév 2015, 23:05

Que dirai tu a ses personnes qui souffrent sans vraiment comprendre pourquoi?

Le personnage ne comprends pas, alors il ne faut pas lui dire grand chose, mais le faire pratiquer...
En premier le ramener à la sensation de la terre, là, ici maintenant !
Puis lui faire découvrir les sensations des espaces, des mouvements dans le corps et hors du corps, ses souffles...
Le bavardage intérieur alors ralenti et peu s'arrêter et c'est déjà des tonnes de souffrances qui disparaissent...
Puis une graine de paix, une petite lumière est plantée dans le personnage, c'est simplement le fait que dans le Yoga, entre tension et détente, la paix apparaît pendant quelques secondes au début, elle se nomme SATTVA, c'est l'énergie équilibrée !
Alors ce petit espace, inconnu de beaucoup, va prendre de plus en plus de place dans la personne pour lui apporter la paix et le faire sortir de ses souffrances.
Nulle besoin d'aller remuer le noir au fond de notre psychologie ou de notre mental, juste lui permettre de trouver la lumière et effectivement les ombres de l'esprit disparaissent d'elles même... La lumière est toujours plus forte que l'ombre !
Alors pas besoin de dire des tonnes de choses, il faut inviter l'autre à entrer dans la danse, dans l'énergie et orienter son mental vers la lumière et tout se fait simplement.
Une fois le système mis en marche l'étude des textes, qui incorpore la plus grande part de lumière, continue à apporter et nourrir l'ouverture, l'orientation la ferveur...
Dieu nous donne ce dont il veut qu'on se serve, pour aller vers lui.
Stages Yoga 2018
Retraite Yoga 2018
Avatar de l’utilisateur
Regard
Messages : 984
Enregistré le : 13 Mai 2014, 21:52

Re: L’art de rêver de Carlos Castaneda

Messagepar Regard » 04 Fév 2015, 23:34

Parfait :)
Merci pour ta réponse
Sois le changement que tu veux voir dans le monde. Gandhi
Avatar de l’utilisateur
Miss shiva
Messages : 10
Enregistré le : 08 Mai 2015, 15:40

Re: L’art de rêver de Carlos Castaneda

Messagepar Miss shiva » 19 Mai 2015, 16:55

Si tu aimes les bouquins sur les rêves, je te conseille aussi les études de Laberge :)
Om shanti schanti shanti
Avatar de l’utilisateur
Denis
Site Admin
Site Admin
Messages : 13407
Enregistré le : 23 Juil 2004, 19:19
Localisation : Grimaud
Contact :

Re: L’art de rêver de Carlos Castaneda

Messagepar Denis » 19 Mai 2015, 17:51

Miss shiva a écrit :Si tu aimes les bouquins sur les rêves, je te conseille aussi les études de Laberge :)

Je ne connais pas !
As tu un titre de livre ?
Dieu nous donne ce dont il veut qu'on se serve, pour aller vers lui.
Stages Yoga 2018
Retraite Yoga 2018
Avatar de l’utilisateur
lorkan739
Messages : 3796
Enregistré le : 07 Nov 2008, 12:07
Localisation : Lambesc (04)

Re: L’art de rêver de Carlos Castaneda

Messagepar lorkan739 » 20 Mai 2015, 12:35

Je viens tout juste de commencer la lecture de "l'art de réver de Castaneda". Un des points aborder par Don Juan est que les sorciers des temps anciens possèdaient de nombreuses connaissances mais ne possédaient pas la sagesse...

pashupati a écrit :petit a petit je me rappeles des livres de castaneda,et ce que je trouves bizarre dans l explication de don juan c'est leur facon de (voir)la constitution energetique du corps humain,don juan (voit) les humains comme une boule lumineuse avec une boule au milieu lumineuse aussi de la taille d une balle de tennis ou plus petite qu il appele le point d assemblage,qui est en connection avec des milions de filaments avec l energie de la terre et de l univers ce qui est totalement different de la vue (voir) des yogis de l aura et des chakras,


Je crois que la vision de Don Juan est très similaire à celle des Yogis. Il explique que les sorciers des temps jadis ont découvert l'existence d'une constante de l'énergie. Un point d'assemblage. 

Il raconte que ses ancêtres ont cherché à pénétrer sa périphérie en créant "une ligne". Au final ces sorciers seraient en quelque sorte resté bloqué dans une courbe les empêchant de revenir au point d'assemblage. Si j'ai bien compris...
Cela m'a fait penser à une Upanishad dans laquelle il est dit que les dieux avaient voulu aller toujours plus loin dans cette recherche.

Pour ces sorciers, l'acte de sorcellerie le plus significatif est de "voir" l'essence de l'univers. Selon Don Juan, les sorciers de l'antiquité, qui furent les premiers a voir l'essence de l'univers, la décrivirent au mieux. Ils déclarèrent que l'essence de l'univers à des fils incandescents parcourant l'infinité dans des directions inimaginables, des filaments lumineux qui ont conscience de leur existence d'une manière inconcevable pour la pensée humaine.
...
Suite a ces observations, la conclusion tirée par les sorciers d'antan fut que plus grand est le déplacement du point d'assemblage de sa position habituelle, plus exceptionnelle est la conduite résultante et, évidemment, la conscience résultante et la perception.
...
Ces sorciers n'étaient plus des boules d'énergie, mais des lignes d'énergies qui tentaient de s'incurver afin de devenir des cercles sans vraiment y parvenir.

- Et finalement, que leur arriva-t-il ? Moururent-ils ?

-Les histoires de sorciers rapportent que, parce qu'ils avaient réussi a étirer leurs formes, ils avaient réussi à prolonger la durée de leurs consciences. Donc aujourd'hui, ils sont en vie et pleinement conscients. Il y a certaines histoires contant leurs apparitions périodique sur terre.

- Don Juan, qu'en pensez-vous, franchement ?

- C'est trop bizarre pour moi. Je veux ma liberté. La liberté de conserver ma conscience, même si je disparais dans l'immensité. Mon opinion personnel est que ces sorciers étaient des hommes extravagants, obsédés, capricieux, qui ont été épinglé par leurs propres machinations.

"L'art de rêver" de Carlos Castaneda


Je précise que le lien que je fais entre ceci et cela est un approfondissement purement subjectif. :)

Extrait de la Nrisimha Uttara Tapaniya Upanishad :

Les dieux eurent le désir de connaître l'Atman. Mais l'attribut démoniaque tenta de les dévorer. Les dieux se dirent alors : "et bien c'est nous qui allons dévorer cet attribut démoniaque !" Alors, en ces parfaits connaisseur de l'Atman, l'attribut démoniaque se métamorphosa en cette lumière tissé d'Existence-Conscience-Félicité

Les dieux aspiraient à passer au-delà de cette la lumière et avaient des appréhensions au sujet de la dualité, aussi avaient-il chercher encore plus loin, au sommet du Om, en s'aidant de l'Anushtub de Narasimha, celui qui est le Turiya du Turiya et ils l'avaient chercher comme l'objectif du pranava Om, Alors cette lumière qui brillait dans toute sa gloire bien avant ce monde devint pour eux sans lumière, le sans second, l'impensable, le sans-attribut, la vacuité(shunya) qui est intégralement constitué de félicité.
Quiconque possède cette connaissance devient lui-même celui qui brille de sa propre lumière, le suprême Brahman.

Les dieux "se tinrent éloignés du désir d'engendrer des fils, du désirs d'avoir des possessions, et du désir de la vie dans le monde", ainsi que des moyens pratiques qui mènent à ces objets du désir ; ils voyagèrent, sans amour-propre, sans résidence, sans famille, sans touffe sacrificielle, tels des aveugles, sourds, idiots, impuissants, muets, insensé, et devinrent "serein, maîtres d'eux-mêmes, renonçants, patients, concentré, trouvant leurs délice en l'Atman, jouant avec l'Atman, unis à l'Atman, immergé dans la félicité de l'Atman", il perçurent le pranava Om comme étant le Brahman suprême, comme le vide qui resplendit à travers le vide et moururent à eux-mêmes en ce vide.
Om
Avatar de l’utilisateur
Denis
Site Admin
Site Admin
Messages : 13407
Enregistré le : 23 Juil 2004, 19:19
Localisation : Grimaud
Contact :

Re: L’art de rêver de Carlos Castaneda

Messagepar Denis » 20 Mai 2015, 13:57

Je pense qu'il y a bien des similitudes, de toute façon la réalité qui apparaît aux chercheurs sincères est identique pour tout le monde.
Après les Yogis ont regardés plus précisément le corps et les nadis et trouvent des centres d'énergies en plus grand nombre et le sorcier yaqui cherche quelque chose plus en relation avec le monde, le chamanisme aussi das l'idée de "guérir" l'individu de lui même...
Dieu nous donne ce dont il veut qu'on se serve, pour aller vers lui.
Stages Yoga 2018
Retraite Yoga 2018
Avatar de l’utilisateur
Miss shiva
Messages : 10
Enregistré le : 08 Mai 2015, 15:40

Re: L’art de rêver de Carlos Castaneda

Messagepar Miss shiva » 20 Mai 2015, 16:38

Denis a écrit :
Miss shiva a écrit :Si tu aimes les bouquins sur les rêves, je te conseille aussi les études de Laberge :)

Je ne connais pas !
As tu un titre de livre ?

Il explique comment réaliser des rêves lucides et à travers améliorer sa vie et dépasser ses angoisses. Je te conseille "S'éveiller en rêvant" :)
Om shanti schanti shanti
Avatar de l’utilisateur
hridaya
Messages : 1971
Enregistré le : 16 Avr 2012, 10:30
Localisation :

Re: L’art de rêver de Carlos Castaneda

Messagepar hridaya » 20 Mai 2015, 21:29

Je crois que la vision de Don Juan est très similaire à celle des Yogis. Il explique que les sorciers des temps jadis ont découvert l'existence d'une constante de l'énergie. Un point d'assemblage.

Il raconte que ses ancêtres ont cherché à pénétrer sa périphérie en créant "une ligne". Au final ces sorciers seraient en quelque sorte resté bloqué dans une courbe les empêchant de revenir au point d'assemblage. Si j'ai bien compris...
Cela m'a fait penser à une Upanishad dans laquelle il est dit que les dieux avaient voulu aller toujours plus loin dans cette recherche.


Salut Lorkan,

la constante de l’énergie c’est nous et toute autre créations de l’esprit universel, chose, être vivant animé ou inanimé ;
c’est une forme ,pour faire simple, énergie stabilisé, pour un temps, possédant un certains nombre de caractéristiques propres reliées aux différentes énergies, forces, en vibrations qui la compose.
C’est un équilibre, un mariage, une unions de force contraire et solidaire pour un temps qui participe a une créations éphémère ,une organisations de force contraire mais aillant trouver un point d’équilibre suffisant pour durer.


Toute chose est un point d’assemblage. Notre univers est un point d’assemblage dans une dimension macrocosmique.

C’est dans ce point d’assemblage que nous existons, à un niveau microcosmique
Ces points d’assemblage se retrouvent au croisement de chacun de ces fils, filament lumineux, qui sont la trame de l’espace comme la page blanche d’un cahier d’écolier et ses lignes dessinées en arrière fond.
Les croisements sont multiples, plus les lignes se croisent au niveau d’un point, plus le point va accumuler de l’énergie et de la densité, de la force et un potentiel de créations.
.les être animé, comme nous, circulons a l’intérieurs de ce réseaux en permanence en étant soumis aux influence de ces différents courant d’énergies.
à l’intérieurs de nous, ce sont les nadis, chakra, adhara
Nous possédons la capacité de nous en servir comme des accumulateurs. Pour acquérir la qualité propre de ces différentes énergies qui les composent. C’est l’aspect, le point de vu chamanique et sorciers.
le point d’assemblage peut s’étirer a des distances considérable ce qui peut être mis en relations avec les phénomène de bilocations voyage astral, par exemples, c’est lui qui verrouille notre stabilité, et nos perceptions du monde ,en se déplaçant notre attentions vers la périphérie de ce point d’assemblage, l’organisations de la structure énergétique se déplace et déplace la perceptions.
l’esprit est le centre mais s’est déplacé de sont point d’appui originel se séparant de part la même de ses organes de perceptions et percevant sans filtre d’où la fonctions de Voir.

traquer ,voir ,pour quoi faire au faite ?
chevauche la monture du silence, afin de rejoindre le Guru Kabir
Avatar de l’utilisateur
lorkan739
Messages : 3796
Enregistré le : 07 Nov 2008, 12:07
Localisation : Lambesc (04)

Re: L’art de rêver de Carlos Castaneda

Messagepar lorkan739 » 21 Mai 2015, 13:38

Hridaya a écrit :traquer, voir, pour quoi faire au faite ?


Si un jour tu as la réponse, fait moi signe.

Peut-être dans l'espoir de la toucher du regard.

:wink:
Om
Avatar de l’utilisateur
hridaya
Messages : 1971
Enregistré le : 16 Avr 2012, 10:30
Localisation :

Re: L’art de rêver de Carlos Castaneda

Messagepar hridaya » 21 Mai 2015, 17:44

lorkan739 a écrit :
Hridaya a écrit :traquer, voir, pour quoi faire au faite ?


Si un jour tu as la réponse, fait moi signe.

Peut-être dans l'espoir de la toucher du regard.

:wink:


la réponse des chamans ,sorcier ( au sens noble du termes):
,comprendre qui nous sommes et qu'est ce que l'univers,afin d'avoir une maîtrise sur nos destinés,maîtrise sur la conscience et l’énergie
et tout en étant et restant des êtres éphémère faire durer le temps de l’éphémère.certains se sont perdu d'autre ont reussi.mais ils sont autre chose et autrement.

la mienne ,qui n'est que la mienne et soumise au changement et à la pure subjectivité de mes vécu ressenti et expérience ,a ce que je sais et surtout ne sait pas,:
explorer la/les manifestations de la conscience avec le regard de l'enfant qui regarde le monde et remercier pour ce superbe cadeau qu'est la vie et de ce fabuleux spectacle rempli de tout.
remercier , remercier ,remercier :allah:
regarde le regard du bouddha et tu aura sa réponse et bien plus encore,les bouddha birman ont un fabuleuse expressions,expression muette mais qui valent bien plus que des milliers de discours.qui stop toute forme d'interrogations qui t’emmène dans le silence de l'essentiel.
le sens de ta réponse ,c'est celui que tu donnera à ta vie.que tu trouvera, je n'en doute pas.
chevauche la monture du silence, afin de rejoindre le Guru Kabir

Retourner vers « Pratiques (espace débutants) »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité