YAMAS :Aparigraha - La sobriété - pour un père de famille

A tout ceux qui sont investis dans une pratique depuis peu et qui souhaitent poser des questions ou témoigner de leurs débuts...

Modérateur : Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
philippe12
Messages : 1282
Enregistré le : 15 Fév 2009, 22:08
Localisation : isére france

YAMAS :Aparigraha - La sobriété - pour un père de famille

Messagepar philippe12 » 29 Nov 2012, 09:27

Bonjour à toutes et à tous

Les Yamas - sont des lois du passé, Voilà qui représente une magnifique excuse pour tourner le dos au dharma. Une certaine morale est une prison, c’est vrai. Je ne traduis pas YAMAS par morale
mais par ordre ou par loi.. Dans tous les domaines il y a des lois et, dans tous les domaines, les accomplissements sont le fruit de la connaissance des lois et de la soumission aux lois. Vous n’avez jamais vu un scientifique ou un technicien qui envoie les lois pardessus bord : il cherche à les connaître de mieux en mieux.
Patanjali en dénombre cinq. (y.s.II.3O) :
1- Ahimsa
2. Satya
3. Asteya
4. Brahmacarya

5.Aparigraha - La pauvreté, la privation de biens. La possession engendre la violence et l'organisation stupide et contraignante de la- défense de la propriété qui va jusqu'à la guerre. On ne peut posséder sans priver les autres et c'est une source d'attachement. L'indépendance est fortement compromise par la possession, mais aussi par les dettes ou les obligations envers ceux qui nous procurent des biens ou nous offrent des cadeaux. C'est pourquoi le yogin évite de recevoir des dons. Si par hasard il accepte, il ne doit rien.
Quand l'esprit de non-possession s'enracine au plus profond de l'être, survient le pouvoir occulte du souvenir de ses naissances : « celui qui respecte une stricte pauvreté se souvient de ses vies antérieures » (y.s.II.39).
Certaines différences apparaissent dans les Upanishad du yoga et les textes plus tardifs. Généralement des règles secondaires s'ajoutent à celles énoncées par les Yoga sûtra, mais les principaux refrènements se retrouvent partout, sauf la pauvreté et très accessoirement la continence.




Aparigraha est il reservé au ParamaHamsa (moine mendiant)? Qui est habilité au renoncement?
« « aparigrahasthairye janmakathamtasambodhah » » »

Pour une pére de famille, je suggére la mise en œuvre du principe de sobriété
Notre famille et sa perception/ estime de nous-même est influencée par:
Nos possessions (auto, maison, compte en banque...).
Nos rôles sociaux (conjoint, parent, cadre, ingénieur, professeur de yoga...).
Nos activités (loisirs, sports, style de vie...).
Nos attributs (apparence, habiletés...).

Il ya probablement des centaines d’approche pour faire accepter a sa famille une vie simple, remplie d’amour plus que de chèques et de colifichets.

La règle dite du rasoir d’Occam, est un principe de logique qui dit, que plus on multiplie les éléments logiques inutiles dans une réflexion, plus on risque de se planter… et donc qu’inversement plus on élimine tout ce qui est inutile, plus on a de chances d’être dans le vrai.

Culturellement, les occidentaux (et malheureusement, les milliards de gens dans le monde qui veulent désormais nous ressembler) associent « simplicité » avec des mots comme bêtise et pauvreté. Sobriété avec une sorte de rigueur sèche et âpre, une absence de plaisir… pourtant toute l’énergie qu’on économise, toute la fluidité et la liberté qu’on gagne en adoptant ce principe à tous les niveaux de notre vie sont une source de plaisir et de bonheur surprenants. Le plus dur est souvent juste de passer le cap. D’accepter de lâcher toutes ces choses inutiles, pour pouvoir vérifier qu’elles ne servent pas à grand chose d’autre qu’à nous ralentir. Un peu comme des boulets.

Parfois nous avons besoin de possessions matérielles pour notre travail, mais l habit ne fait pas le moine.
Un PDG d'une entreprise a besoin de s'habiller d'une certaine manière , et le trou aux chaussettes de JM Messier a longtemps fait gauser, :boxe: avant que son entreprise explose :twisted:

On pourrait faire le parallèle avec le brio intellectuel que certains affichent de façon tout à fait inutile simplement pour attirer l'attention à eux. Ils ne réussissent souvent qu'à engendrer une gêne chez les autres qui n'auront ensuite de cesse que de les éviter. :roll:

La créativité est aussi gênée par trop d'influences, comment composer de la musique si on en écoute toute la journée ? Comment écrire si on lit tout le temps ? Notre esprit est surchargé de stimuli de toutes sortes et la créativité de quelque chose d'original et personnel n'est plus au rendez-vous.
Il en est de même pour toute recherche personnelle, que ce soit de chercher la solution à un problème ou des recherches plus spirituelles. Si on s'encombre des idées et des solutions des autres, on n'aura pas la conviction profonde qu'apporte une recherche plus personnelle, ni la maîtrise et la connaissance qu'entraîne l'expérience propre.
De plus le temps passé dans l'acquisition forcenée de choses ou d'idées provenant des autres nous empêche d'aller plus avant dans notre recherche personnelle de compréhension de la vie. :froid:

une Belle étape vers le LACHER PRISE :mrgreen:

Je dédie ma pratique de ce superbe jour pluvieux (la neige arrive patience) a un bouddhiste, David, pour son authenticité et sa simplicité.

LUMIERE et AMOUR

c'est un plaisir de vous lire,

Namasté

:love2:
"je me pensais roseau, je n' etais que chene"
Avatar de l’utilisateur
Alexandra
Modérateur
Modérateur
Messages : 2134
Enregistré le : 18 Déc 2007, 18:28
Localisation : Peyruis (04)
Contact :

Re: YAMAS :Aparigraha - La sobriété - pour un père de famille

Messagepar Alexandra » 29 Nov 2012, 10:41

En gros tu fais ta petit mix des 8 membres de Patanjali ?

Je sais plus quel texte dit: construisez votre cabane, avec une seule entrée, posez y un tapis et nettoyez la tous les jours avec de l'urine de vache.
On en fait quoi de ça ? Achetez une maison pas trop grande, meublez vous et lavez la au saint marc?

Je suis d'accord pour la sobriété, mais pourquoi vouloir affubler ça à patanjali ? Le saint homme devait être un pur ascète et a donné une voie simple qui ne demande qu'à être pratiquée telle qu'elle sans chercher à interpréter et s'accommoder.

Je trouve dommage de ne pas gâter ses enfants si on en a les moyens. Ça n'empêche pas de leur donner aussi des valeurs importantes.

Pour la notion de pauvreté, les vrais pauvres, (il y a les faux des espèces de hippies à la con, mais qui ont du pognon et qu'essaie de faire les pauvres) ne bouffent pas bio, se lavent avec savon le moins cher, roulent dans des cercueils ambulants, s'habillent avec les fringues qu'on leur donne etc. Si tu veux je peux te donner des conseils de pauvreté, comment recycler, ou aller pour récupérer des fringues des meubles ou autres, depuis que j'ai rejeté mon métier de conseillère en gestion du patrimoine je suis devenue un super héros du discount ou comment nourrir et vêtir 3 enfants avec à peu près que dalle (et non j'ai pas d'allocs je les ai laissé à mes ex, par fierté, non je précise parce que toujours les gens pensent : 3 enfants jackpot d'allocs! non non) . Je suis en plein Aparigraha, sans forcer :lol:

Bon alors de quoi as tu décidé de te priver ? Et ta famille ? Est il besoin de croire en aparigraha pour dire non à acheter des conneries à ses minos ? Tu sembles pas être un fou du consumérisme non plus; donc tu pratiques déjà la sobriété non ?
mieux vaut traverser le désert sans eau, que cette vie sans Dieu. (Alex)
Même quand je marche dans la vallée de l'ombre de la mort, je ne crains aucun mal, car tu es à mes côtés. ૐ
Avatar de l’utilisateur
Denis
Site Admin
Site Admin
Messages : 13075
Enregistré le : 23 Juil 2004, 19:19
Localisation : Grimaud
Contact :

Re: YAMAS :Aparigraha - La sobriété - pour un père de famille

Messagepar Denis » 29 Nov 2012, 12:33

Il ya probablement des centaines d’approche pour faire accepter a sa famille une vie simple, remplie d’amour plus que de chèques et de colifichets.
Je crois que tout est là...
Peut-on imposer à sa famille notre délire et nos croyances...
Tes enfants auront besoin de vivre et non de se terrer

Généralementr ce genre de plan foireux fini dans la solitude et laisse pleins de gens tristes autour de toi.
car ce que tu oublies dans cette démarche c'est que :
Quand l'esprit de non-possession s'enracine au plus profond de l'être, survient le pouvoir occulte du souvenir de ses naissances : « celui qui respecte une stricte pauvreté se souvient de ses vies antérieures
Il n'y a pas de demie mesure dans la voie de l'ascétisme, elles seront toutes insuffisantes et complaisantes, c'est pas rester le cul entre 2 chaises à la mode grosse complaisance. Soit on l'est dans sa totalité soit on ne l'est pas et rien de ce que tu vivra n'aura la réelle saveur de l'ascétisme.

Pour le reste je crois que quand on veut se séparer de son chien on trouve qu'il a la rage, tu prends des choses qui n'ont aucun rapport et tu les arranges à ta sauce, donc je ne peux que te souhaiter la paix dans ce chemin qui ne te laissera pas en paix à mon avis, à moins de partir seul au fond d'un monastère et de prendre là, la réelle valeur et dimension de ce chemin.

Alassea a écrit :Je trouve dommage de ne pas gâter ses enfants si on en a les moyens. Ça n'empêche pas de leur donner aussi des valeurs importantes.
Oui !
Dieu nous donne ce dont il veut qu'on se serve, pour aller vers lui.
Stages Yoga 2017
Retraite Yoga 2017
Maison à vendre sur Grimaud
yogaensoi
Messages : 192
Enregistré le : 21 Nov 2012, 17:07

Re: YAMAS :Aparigraha - La sobriété - pour un père de famille

Messagepar yogaensoi » 29 Nov 2012, 15:00

Bonjour

Aparigraha coule de source, (quand on emploie le mot "renoncement" on se heurte de suite à une contrainte, à une ascèse), par la compréhension, l'observation, tu vas inévitablement prendre conscience de l'inutilité, voir de la stupidité de certaines possessions et donc t'en éloigner sans aucun effort, et c'est là que que survient le problème, tu vis au sein d'une société, d'une famille, d'amis, ...
Comment faire en sorte que ta pratique qui t’amène vers cette compréhension, ne devienne pas un nouveau problème?
Logiquement dans ce cheminement de la pratique vers l'accomplissement d'un mental apaiser et d'une plus grande conscience, cela doit te permettre de vivre une Vie plus heureuse, après tout, ce que nous recherchons, c'est le Bonheur et il n'y a rien à faire accepter à sa famille, en tant que Pére de Famille, il y a juste à être Heureux pour soi-même, et ce Bonheur va rayonner sur tes proches et bien au-delà.
Tu dois trouver ton équilibre et faire des concessions, ma compagne et mes enfants étaient dans ma Vie avant même que le Yoga ne m'effleure,
et je n'ai rien à leurs imposer, forcement les modifications survenus dans mon comportement vont avoir une influence, ce qui nous ramène, a toujours plus d'attention, et de vigilance, les maitres mots de l'instant présent, pour ne pas faire de cette non-possession, une frustration,
mais bien un cadeau que nous leurs offrons.

Concernant la sobriété heureuse, vous le connaissez peut-être, un petit Homme, c'est pas yogi mais ...
http://www.dailymotion.com/video/xa0elk ... reuse_news

Bonne journée
Om Namah Shivaya !
Avatar de l’utilisateur
Alexandra
Modérateur
Modérateur
Messages : 2134
Enregistré le : 18 Déc 2007, 18:28
Localisation : Peyruis (04)
Contact :

Re: YAMAS :Aparigraha - La sobriété - pour un père de famille

Messagepar Alexandra » 29 Nov 2012, 15:09

J'aime beaucoup ta réponse Yogaensoi !!
mieux vaut traverser le désert sans eau, que cette vie sans Dieu. (Alex)
Même quand je marche dans la vallée de l'ombre de la mort, je ne crains aucun mal, car tu es à mes côtés. ૐ
Avatar de l’utilisateur
philippe12
Messages : 1282
Enregistré le : 15 Fév 2009, 22:08
Localisation : isére france

Re: YAMAS :Aparigraha - La sobriété - pour un père de famille

Messagepar philippe12 » 29 Nov 2012, 21:57

Bonjour a toutes et a tous

@Denis

un canadien a ecrit un beau texte sur le sujet ( la diva du forum en avait deja parlé)
La pratique d'Aprigraha sous-entend que l'on abandonne la folle idée que l'on peut contrôler l'avenir et les évènements extérieurs sans pour cela tomber dans un laisser-aller total pour dériver à travers la vie sans direction interne.

Le grand défi d'Aparigraha est de continuer à avoir des objectifs à long terme tout en apprenant à mourir d'instant en instant à ce qui était pour se réinventer en renaissant à ce que l'Univers nous offre pour aller avec confiance dans la direction de nos rêves (cf. le principe de Moksha : la libération de l'emprise du cycle de la mort et de la renaissance).



@Alassea
je ne parle pas de pauvreté ne sachant pas ce que c'est :oops: .. va pour le hippie :bleh2: apres le sado maso... :beurk:
David apprend a mes enfants a vivre avec ..l'essentiel ..
la reponse de yogaensoi est effectivement tres belle est me va bien.

@Yogaensoi
oui Pierre a fortement inspiré ma pratique du jardinage et alimentaire .. c'est un bel homme :allah: couplan et david le connaissent bien
je retiens ''la sobriete heureuse"" :coeur:


C'est un plaisir de vous lire
AMOUR et LUMIERE

Namasté

:love:
"je me pensais roseau, je n' etais que chene"
Avatar de l’utilisateur
Denis
Site Admin
Site Admin
Messages : 13075
Enregistré le : 23 Juil 2004, 19:19
Localisation : Grimaud
Contact :

Re: YAMAS :Aparigraha - La sobriété - pour un père de famille

Messagepar Denis » 30 Nov 2012, 01:30

Le grand défi d'Aparigraha est de continuer à avoir des objectifs à long terme tout en apprenant à mourir d'instant en instant à ce qui était pour se réinventer en renaissant à ce que l'Univers nous offre pour aller avec confiance dans la direction de nos rêves (cf. le principe de Moksha : la libération de l'emprise du cycle de la mort et de la renaissance).
J'ai comme la sensation que tu mélanges un peu tout en faisant ta marmelade personnelle...

Mourir d'instant en instant est en fait l'idée de vivre chaque instant comme si c'était le dernier et là je ne vois pas pourquoi il faudrait renoncer à quoi que ce soit...
Je suis totalement en confiance, dans la vie et partage avec joie tout cela. Je ne suis pas un consommateur compulsif mais je trouve qu'il y a du sens à vivre dans un monde qui propose d'aussi belles choses et ce qui compte ce de ne pas être accroché à tout cela, mais d'utiliser ce que nous avons autour de nous si nous en avons besoin.
J'aime la devise "fais avec ce que tu as !"
Dans notre monde on a des dentistes, alors quand j'ai mal au dents je vais chez le dentiste, quand je dois aller voir un client je prends ma voiture et le matin j'aime prendre un douche chaude.
Tout cela est là et tout cela me permet de garder de belles énergies pour pratiquer, tu vois il est 1h30 et je suis pleinement éveillé, l'énergie est là et la Conscience aussi.
J'essaye aussi de rendre ma femme la plus heureuse possible, ce n'est pas simple czar le Yoga n'est pas sa voie alors je respecte ses attentes et ses désirs et je sais qu'ils sont différents des miens, mais cela donne un coté "non important" aux objets et aux liens que je peux avoir avec eux, seuls la paix et la joie des gens autour de moi est important, le partage et le fait de trouver chaque jour la lumière et de l'offrir...
Dieu nous donne ce dont il veut qu'on se serve, pour aller vers lui.
Stages Yoga 2017
Retraite Yoga 2017
Maison à vendre sur Grimaud
Nikoyogi

Re: YAMAS :Aparigraha - La sobriété - pour un père de famille

Messagepar Nikoyogi » 30 Nov 2012, 08:08

Denis a écrit :Dans notre monde on a des dentistes, alors quand j'ai mal au dents je vais chez le dentiste, quand je dois aller voir un client je prends ma voiture et le matin j'aime prendre un douche chaude.
.

On peut très bien être pauvre aujourd'hui et avoir une douche chaude, prendre sa voiture et aller chez le dentiste!
Avatar de l’utilisateur
ValerieB
Messages : 1627
Enregistré le : 07 Aoû 2008, 21:37
Localisation : 94
Contact :

Re: YAMAS :Aparigraha - La sobriété - pour un père de famille

Messagepar ValerieB » 30 Nov 2012, 08:21

On peut très bien être pauvre aujourd'hui et avoir une douche chaude, prendre sa voiture et aller chez le dentiste!


il faudra que tu m'expliques comment!

si ma voiture ma lâche, je ne pourrai pas en racheter une autre; elle a 20 ans et je ne sais pas si elle tiendra encore longtemps!

j'ai des trous à la place de certaines dents, car pas l'argent pour poser des prothèses, et pourtant j'ai toujours estimé que je faisais partie des priviligiés, car je ne suis pas pauvre, pas riche non plus, et pour preuve!
mon téléphone est une vieille antiquité on ne peut même pas mettre de photos dessus, etc...

mais je dirai là n'est pas la question!!!!

il y a un yoga pour ascète, et je n'en suis pas une, et un yoga pour les gens qui vivent dans le monde, on une famille
et c'est celui là qui me convient :)


comme Denis, mon compagnon est très loin du yoga et autre, donc, je n'en parle jamais, ni de ma pratique, ni de rien du tout qui concerne le yoga!

et pourtant, intérieurement, le yoga est là à chaque instant, même quand je cuisine, mais ni mon fils, ni mon compagnon ne s'en aperçoivent : ça n'a aucune importance!

quand à être pauvre : non!!!
on peut être dans ce monde, apprécier bien des choses, sans être un " consumériste", sans suivre les modes et ses diktats

ça ne fait pas de nous des ascètes! c'est là où il ne faut pas tricher!


et enfin, quand je traverse le bois de Vincennes et que je vois les sdf qui dorment sous des toiles de tentes, et se chauffent auprès d'un feu misérable, et font leur lessive dans l'eau froide, et bien, je me sens mal à l'aise; ça me renvoie malgré moi à un sentiment qui n'est pas de culpabilité mais du malaise.
Avatar de l’utilisateur
philippe12
Messages : 1282
Enregistré le : 15 Fév 2009, 22:08
Localisation : isére france

Re: YAMAS :Aparigraha - La sobriété - pour un père de famille

Messagepar philippe12 » 30 Nov 2012, 09:08

Bonjour a tous et a toutes


NON :boxe:
Aparigraha - dans ma marmelade - n' a rien a voir avec la pauvreté subie - c'est meme indécent de l'evoquer ainsi , jouer aux pauvres :marteau: -
c'est le non-attachment par CHOIX


je suis TRES TRES RICHE si de part mon éducation et ma pratique je peux vivre avec seulement un peu d'eau et surtout de l'AMOUR et de la LUMIERE.
un bel exemple est frere antoine - ne rien a imposer aux autres - simplement etre la et vivre avec eux

@Denis
:oops: tu as raison j'ai oublié de citer mes sources
le texte initial est le tien : avec la traduction du terme ""pauvreté" - qui est pour moi inapproprié - denument me semblerait plus juste
le texte sur le rasoir d'ockam est de david manise - se concentrer sur l'essentiel
le texte canadien est de Pierre Bélisle (www.flyogi.com) - il l'assimile a lacher prise - ce qui pour moi est encore audela
le fond du texte est une traduction libre de la philosophie Jain qui imprègne fortement mon mode de vie ( en particulier le jeun)

je te dédie ma pratique de ce jour et cette magnifique lune matinale ( ce matin dans l' etang c’était simplement magique - irréel)-je te dois beaucoup et il ya 3 ans je n'aurai jamais pu imaginé vivre ainsi et que mon entourage l'accepte.

AMOUR et LUMIERE

C'est un plaisir de vous lire

Namasté

:love2:
"je me pensais roseau, je n' etais que chene"
Avatar de l’utilisateur
Alexandra
Modérateur
Modérateur
Messages : 2134
Enregistré le : 18 Déc 2007, 18:28
Localisation : Peyruis (04)
Contact :

Re: YAMAS :Aparigraha - La sobriété - pour un père de famille

Messagepar Alexandra » 30 Nov 2012, 09:16

bien d'accord Shana, pareil ma voiture j'ai fais des tonneaux l'autre fois, on l'a remise a l'endroit et ben tant qu'elle roule elle roule.
J'ai même pas l'argent pour me payer des légumes, on mange des pâtes et du riz jusqu'au 5.
Ha ma richesse à moi c'est le yoga ! C'est mon plaisir mensuel.
Je risque pas non plus d'aller chez le dentiste ! Même chez le toubib j'y vais pas. L'année dernière j'ai attendu plusieurs moi avec une tumeur dans mon ventre, bon j'ai du y aller ou mourir résultat : On me demande 2500 €, ils avaient qu'à vendre mon utérus ou un rein pendant que j'étais sur la planche.
Ah la belle dignité, les beaux idéos ... m'auront pas mené loin.
Alors c'est sûr, je n'aide plus de riches monsieurs a économiser plus d'argent pour pouvoir aller violer des enfants en thailande, ah je suis très digne oui ...

Je dis pas ça pour me plaindre c'est juste que je comprends pas si on peut se permettre des choses qu'on ne le fasse pas.
Sinon que faites vous du superflu ? Vous l'offrez aux indigents j'espère, autrement ce n'est que fumisterie !
Genre je me prive, je suis sur le chemin de l'essentiel, mais j'épargne sur mon assurance vie à 4,5% ... Mouai :lol:
L'ascétisme ou pas.
Y'a pas de yoga dans toute cette connerie.
mieux vaut traverser le désert sans eau, que cette vie sans Dieu. (Alex)
Même quand je marche dans la vallée de l'ombre de la mort, je ne crains aucun mal, car tu es à mes côtés. ૐ
Avatar de l’utilisateur
lorkan739
Messages : 3632
Enregistré le : 07 Nov 2008, 12:07
Localisation : Lambesc (04)

Re: YAMAS :Aparigraha - La sobriété - pour un père de famille

Messagepar lorkan739 » 30 Nov 2012, 09:30

C'est cash !
Pour pratiquer le pauvreté faut être pauvre, le reste est bavardage et fumisterie.
Om
Avatar de l’utilisateur
Denis
Site Admin
Site Admin
Messages : 13075
Enregistré le : 23 Juil 2004, 19:19
Localisation : Grimaud
Contact :

Re: YAMAS :Aparigraha - La sobriété - pour un père de famille

Messagepar Denis » 30 Nov 2012, 09:36

Philippe regarde bien les sites que tu mets en ligne...
http:// w w w .flyogi.com/products/index-fr.htm
Amusant non pour un lâcher prise !!!
Il semble que tout le monde se débatte pour mettre un peu plus de fromage dans ses pattes...
On est bien loin de la "pauvreté" qui est un renoncement total à la vie.
Frère Antoine n'a même pas de téléphone, pas de voiture, rien, même pas d'électricité...
Alors tout cela me fait rire, tout devient égotique et non une réelle orientation.

Ma fille est en train de faire des études de médecine, c'est plus de 25000 € par an, que dois-je faire, lui dire d'arrêter ou pire dire à Frère Antoine que je reprends sa grotte (ce qu'il attend !) et dire à ma fille qu'elle ne sera que caissière à la grande surface du coin...

Mais pour toi, si tu es effectivement si riche, tu peux entrevoir les choses autrement peut-être...
Si demain je gagne au loto, je créerai un centre, un bel endroit pour qu'il rayonne le Yoga et que des gens soient bien formés et puisse réellement recevoir un chemin initiatique...
Mais je suis pauvre... :lol:

Lorkan a écrit :Pour pratiquer la pauvreté faut être pauvre, le reste est bavardage et fumisterie.
Heureux que nous soyons d'accord sur un thème ! :wink:
Dieu nous donne ce dont il veut qu'on se serve, pour aller vers lui.
Stages Yoga 2017
Retraite Yoga 2017
Maison à vendre sur Grimaud
Avatar de l’utilisateur
philippe12
Messages : 1282
Enregistré le : 15 Fév 2009, 22:08
Localisation : isére france

Re: YAMAS :Aparigraha - La sobriété - pour un père de famille

Messagepar philippe12 » 30 Nov 2012, 09:54

@Lorkan
c'est toute la différence entre un gars qui tombe du titanic et wilfrid (toumo)
ca n' a simplement rien a voir
enfin si wilfrid tombe du titanic , il survira mais c'est une anecdote par rapport a sa recherche

@Denis
ta fille a beaucoup de chance, en plus en France pour les études de médecine, n' y a t il pas des bourses?

ce saddhu est tres tres riche
Fichiers joints
images.jpg
images.jpg (9.11 Kio) Vu 3136 fois
"je me pensais roseau, je n' etais que chene"
Avatar de l’utilisateur
lorkan739
Messages : 3632
Enregistré le : 07 Nov 2008, 12:07
Localisation : Lambesc (04)

Re: YAMAS :Aparigraha - La sobriété - pour un père de famille

Messagepar lorkan739 » 30 Nov 2012, 10:06

Tu l'es aussi. C'est admirable ce que tu es prêt à faire pour ta famille.
Moi je n'ai pas ce bonheur. C'est l'avantage d'avoir pratiqué Brahmacarya. :mrgreen:
Om
Avatar de l’utilisateur
Alexandra
Modérateur
Modérateur
Messages : 2134
Enregistré le : 18 Déc 2007, 18:28
Localisation : Peyruis (04)
Contact :

Re: YAMAS :Aparigraha - La sobriété - pour un père de famille

Messagepar Alexandra » 30 Nov 2012, 10:17

lol philippe tu vis pas dans la monde de la vraie vie, tu planes à 20000 au dessus de nous j'adore.
Les bourses faut être vraiment pauvre pour les avoir, si tu as deux parents qui rentre un smic chacun c'est niet.
C'est en plus des sommes ridicules qui te permettent pas de vivre, ni même survivre, faut envisager le petit boulot (quand tu fais un truc de branleur ça va, mais si tu fais médecine t'oublies) la vente de stupéfiant ou la prostitution.

Pourquoi tu te fais pas des stages d'ascétismes pendant tes vacances ?
Et le reste du temps tu assumes tes responsabilités et tes devoirs familiaux. (c'est pas bien d'abandonner sa famille et ses obligations tant qu'ils sont pas autonomes)

Oh en plus tu pourrais faire ça dans des grottes pas loin de chez moi, comme ça on pratiquerai ensemble !!
mieux vaut traverser le désert sans eau, que cette vie sans Dieu. (Alex)
Même quand je marche dans la vallée de l'ombre de la mort, je ne crains aucun mal, car tu es à mes côtés. ૐ
Avatar de l’utilisateur
pashupati
Messages : 761
Enregistré le : 13 Déc 2010, 10:28
Localisation : marseille

Re: YAMAS :Aparigraha - La sobriété - pour un père de famille

Messagepar pashupati » 30 Nov 2012, 12:05

bonjour les eveillés

je vais mettre mon grain de sel

moi je pratiques la meditation a fond avec tout mes tripes il m arrive d'entendre mon coeur battre n importe ou ,il suffit que je me concentres ,la vie d'ascete comme un saddhu est inenvisageable en france ,par contre comme il a dit denis des retraites d une semaine est envisageable,et si ca coute pas chere je suis partant :wink:
l esprit est plus fort que la matiere
Nikoyogi

Re: YAMAS :Aparigraha - La sobriété - pour un père de famille

Messagepar Nikoyogi » 30 Nov 2012, 12:23

E J'ai travaillé de nombreuses années en centre d'hébergement avec des personnes en grande précarité et oui je confirme, il y a toujours moyen de prendre des douches, il existe des structures pour n'importe qui, il y avait même des gens qui travaillent. Il existe même des soins dentaire mutualistes avec des étudiants en médecine, évidemment c'est limité. Certains on même la voiture ...la galère touche de plus plus de classes sociales. Il faut arrêter d'avoir la vision archaïque d'un pauvre qui est clochard, sale et interdit de soin. Certes notre système de santé se dégrade mais il y a encore la CMU etc...après évidement une nouvelle classe entre deux ne profite de rien et galère.Chacun est le pauvre de quelqu’un, c'est notre rapport à cette pauvreté qui est important. J'ai vu des gens renaitre du fond des abîmes dans ces centres. J'en ai vu pleurer toute la journée alors qu'ils n'étaient pas beaucoup plus démuni que certains travailleurs sociaux.
La plus grande pauvreté, c'est la misère intellectuelle, l'absence de dignité, l'anéantissement face aux épreuves, la solitude, l'isolement de la société...
Avatar de l’utilisateur
Denis
Site Admin
Site Admin
Messages : 13075
Enregistré le : 23 Juil 2004, 19:19
Localisation : Grimaud
Contact :

Re: YAMAS :Aparigraha - La sobriété - pour un père de famille

Messagepar Denis » 30 Nov 2012, 12:37

Nikoyogi et d'autres ce que vous dites sur les pauvres est une réalité, il n'y a pas à revenir là dessus, mais on est dans le plan social voir politique et économique.
Là on parle de pauvreté et non de pauvres, ce n'est pas la même chose...
Celui qui est dans une démarche de pauvreté ne va pas aller dans les dispensaire sociaux, il va se trouver une grotte et vivre en retrait comme le fait Frère Antoine ou encore entrer dans un monastère et participer de ce fait à un autre système...

La plus grande pauvreté, c'est la misère intellectuelle, l'absence de dignité, l'anéantissement face aux épreuves, la solitude, l'isolement de la société...
Oui pour la misère intellectuelle c'est bien cela la plus grande misère pour le reste je crois que c'est bien moins important, personnellement la solitude et l'isolement de la société sont bien moins difficile si justement on est pas pauvre intellectuellement...
Dieu nous donne ce dont il veut qu'on se serve, pour aller vers lui.
Stages Yoga 2017
Retraite Yoga 2017
Maison à vendre sur Grimaud
Nikoyogi

Re: YAMAS :Aparigraha - La sobriété - pour un père de famille

Messagepar Nikoyogi » 30 Nov 2012, 13:10

Alors je préfère le terme dénuement car effectivement pauvreté a une connotation sociale et politique!
Avatar de l’utilisateur
Alexandra
Modérateur
Modérateur
Messages : 2134
Enregistré le : 18 Déc 2007, 18:28
Localisation : Peyruis (04)
Contact :

Re: YAMAS :Aparigraha - La sobriété - pour un père de famille

Messagepar Alexandra » 30 Nov 2012, 13:29

Oui on est d'accord sur le terme dénuement.
Socialement: Tu peux aussi cumuler les emmerdes, entre cpam msa et n'avoir droit à rien, avoir des enfants et pas d'allocs, etc. J'en suis une preuve vivante. On se démerde après, surtout si c'est un choix (Adieu Dior, Channel, mes sacs Lancaster...)

Spirituellement: le dénuement ... pourquoi pas. Si ça tente quelqu'un de faire ermite cet été pourquoi pas. Ha comme ça je pourrais observer un gens de ville dans un environnement naturel, si quelqu'un est chiche on part avec la bite et le couteau. Je prend le défi.
Comme elle sera bonne la soupe après une semaine de galère (je sais je l'ai fais) :lol: :lol: :lol: On va bien se marrer
mieux vaut traverser le désert sans eau, que cette vie sans Dieu. (Alex)
Même quand je marche dans la vallée de l'ombre de la mort, je ne crains aucun mal, car tu es à mes côtés. ૐ
Avatar de l’utilisateur
philippe12
Messages : 1282
Enregistré le : 15 Fév 2009, 22:08
Localisation : isére france

Re: YAMAS :Aparigraha - La sobriété - pour un père de famille

Messagepar philippe12 » 30 Nov 2012, 14:39

@Nikoyogi
""dénument"" - apporte une notion de volonté, ca me va aussi


@pashupati
rassure toi .. ca coute rien ...en € .. tu paye? .. en amour et en temps .. ... tu trouvera facilement sur internet des programmes de karma yoga
“vidyatena kutoshukhah. sukaahatena kutovidyah.
vidyatena tajatsukham. sukhatena tajetvidya.”




:mrgreen: Alassea , l'objectif n'est pas la grotte, 3 mois de solitude étant considérée comme acceptable par la moyenne ,ni l'exploit/defi de survivre
mais d'assumer ses choix en vivant au milieu des autres, :papy: en donnant la joie de vivre la LUMIERE et l AMOUR... (accepter de passer pour un illuminé :secret:


:teletubbies: je te confirme qu'une soupe d'orties avec les pierres adéquates est absolument délicieuse :cryhappy:
as tu essayé la soupe de plantin
http://www.couplan.com/fr/dossiers/Cuis ... index.html
Fichiers joints
cueillette_los_portales_ok.jpg
cueillette_los_portales_ok.jpg (117.97 Kio) Vu 3046 fois
"je me pensais roseau, je n' etais que chene"
Avatar de l’utilisateur
Denis
Site Admin
Site Admin
Messages : 13075
Enregistré le : 23 Juil 2004, 19:19
Localisation : Grimaud
Contact :

Re: YAMAS :Aparigraha - La sobriété - pour un père de famille

Messagepar Denis » 30 Nov 2012, 20:10

Trop gnon, c'est ta fille Philippe ? :D
Dieu nous donne ce dont il veut qu'on se serve, pour aller vers lui.
Stages Yoga 2017
Retraite Yoga 2017
Maison à vendre sur Grimaud
yogaensoi
Messages : 192
Enregistré le : 21 Nov 2012, 17:07

Re: YAMAS :Aparigraha - La sobriété - pour un père de famille

Messagepar yogaensoi » 01 Déc 2012, 15:32

Bonjour

Quelle tristesse de vous lire , mes amis (numérique). Vous qui avez parcouru un portion du chemin, je rumine ma réponse depuis hier, et j'ai bien du mal
à trouver les mots.
Qu'est-ce que la pauvreté ou la richesse à a voir avec le bonheur?
Qu'est-ce que la pauvreté dans notre civilisation occidentale, est-elle identique à la pauvreté du tiers-monde?
Le Bonheur est notre nature, le bonheur est simple comme la fille de Philippe qui vient de ramasser ses feuilles de plantain,
le Bonheur se lit sur son visage, retrouver votre Âme d'enfant, soyez dans la spontanéité, dans la Joie.
Le pauvre est englué dans ses désirs de possessions et le riche est engluée dans la peur de perdre ses possessions, aucun des deux
n'approcheront jamais le Bonheur, trop dans l'intellect, trop dans le mental, trop dans la peur.
Nous pourrions parlé de samsara, de renaissance, sinon comment comprendre que Bouddha, ou Saraha aient pu, tout abandonner pour leurs quête,
qu'est-ce qui a pu leurs montrer la voie, au point de tout abandonner?
La lumière brillait déjà au fond de leurs cœurs, eux aussi avez déjà parcouru un long chemin.
On ne vient pas au Yoga par hasard, la lumière est déjà là, elle est déjà présente dans le plus pauvre comme dans le plus riche,
il ne dépend que de vous, de la laisser vous illuminer.
Chercher la voie du "juste milieu" celle que Bouddha appelle "majhim nikaia", soyez confiant, soyez spontanée, soyez "authentique".
Il n'y a rien à renoncer, il n'y a rien à camoufler, inutile de se terrer dans une grotte, le Bonheur est là, la pleine conscience est partout présente,
tomber les masques, laisser sa place au Bonheur.
Nous pourrions également parler des politiques, des religieux, des multi-nationales, qui sont tous à l'origine de la pauvreté de l'homme, dans laquelle nous nous lamentons, dans laquelle nous culpabilisons.

En écrivant, j'ai le joli sourire sur la photo de Philippe, quelle Bonheur. Merci

Bon week-end

Pardonnez-moi pour cette intrusion.
Bousculez-moi, je suis attentif.
Om Namah Shivaya !
Avatar de l’utilisateur
ValerieB
Messages : 1627
Enregistré le : 07 Aoû 2008, 21:37
Localisation : 94
Contact :

Re: YAMAS :Aparigraha - La sobriété - pour un père de famille

Messagepar ValerieB » 01 Déc 2012, 17:04

euh, non, moi je ne vois rien de triste, je vois juste deux attitudes possibles

1) être un ascète, un vrai, un renonçant
2) vivre dans le monde et pratiquer le yoga

comme je le disais plus haut, je fais partie du second groupe

mais comme je le disais aussi plus haut et comme l'a parfaitement souligné plusieurs membres, ça ne sert à rien de faire semblant d'être pauvre ou renonçant tant qu'on vit dans le monde!

après, lorsque tu as écrit que le superflu s'impose à nous au fur et à mesure de notre pratique,et que de soi même on finit par se dépouiller de ce superflu, je suis bien d'accord avec toi!
mais même si nous nous dépouillons du superflu, nous ne devenons pas des ascètes pour autant!

j'ai eu une arrière grand mère qui est entrée dans les ordres il y a longtemps; elle a vécu dans un vrai " dépouillement" puisqu'elle a laissé derrière elle tout ce qu'elle avait, y compris sa fille, ma grand mère
je ne serais pas capable de faire ce choix
est ce que la spiritualité va m'être interdite pour autant et toute la lumière qu'on peut connaître à travers elle? non! :)

par ailleurs, lorsque j'évoquais le cas des Sdf de la région parisienne, je n'en faisais pas non plus une carricature; je les vois réellement avec leur misère; et s'ils ont fait ce choix de ne pas aller dans les centres d'hébergement, c'est pour des raisons qui leur sont propres.
mais la pauvreté qui est la leur, ne fera pas non plus d'eux des yogi, parce qu'elle n'est pas née d'un choix spirituel mais d'un parcours de vie malheureux.

voilà

que vois tu de triste dans tout cela?
on ne parlait pas " du bonheur" mais de l'attitude face aux possessions!
et on disait que faire semblant "de jouer au pauvre" ne mène nulle part !
de là, on a témoigné que la plupart d'entre n'avaient pas envie d'être des renonçants ou des ascètes!
sinon, pour le bonheur, je suis aussi d'accord avec toi! :)
il est en soi, et pas ailleurs! :)

n'empêche, je n'ai aucune envie de faire comme bouddha ou mon arrière grand mère et de tout laisser derrière moi!
Nikoyogi

Re: YAMAS :Aparigraha - La sobriété - pour un père de famille

Messagepar Nikoyogi » 01 Déc 2012, 18:04

"La pauvreté n'est pas naturelle. Ce sont les hommes qui la créent et la tolèrent, et ce sont les hommes qui la vaincront. Vaincre la pauvreté n'est pas un acte de charité c'est un acte de justice."
Nelson Mandela
Avatar de l’utilisateur
lorkan739
Messages : 3632
Enregistré le : 07 Nov 2008, 12:07
Localisation : Lambesc (04)

Re: YAMAS :Aparigraha - La sobriété - pour un père de famille

Messagepar lorkan739 » 01 Déc 2012, 21:54

Mais comment Te vois-tu ou comment vois-tu ton Esprit ?
Est il si mort que cela en toi pour ne pas voir Ses bénédictions couler, qu'Il est la Source et qu'Il nous offre par la joie, par le feu, la saveur, la sagesse, la lumière, par l'amour :sadbye:

mais la pauvreté qui est la leur, ne fera pas non plus d'eux des yogi, parce qu'elle n'est pas née d'un choix spirituel mais d'un parcours de vie malheureux.


Sans commentaires...

La richesse qui est la tienne ne fera jamais de toi une yogini parcequ'elle est née d'un choix spirituel issue d'un parcours chanceux.

mais comme je le disais aussi plus haut et comme l'a parfaitement souligné plusieurs membres, ça ne sert à rien de faire semblant d'être pauvre ou renonçant tant qu'on vit dans le monde!

Tire toi une balle ! Tu pourras être une ascète. Il n'y aucune alternative possible avec toi.
Qui fait semblant ? Philippe ? Je crois pas non. Il essaye lui.
Ca ne sert à rien du faire du Yoga si c'est pour tuer l'Esprit !

Dans ce que tu dis je vois toute la misère d'une humanité qui s'aggripe desespérement a ses possessions tout en bafuant les âmes nobles qui on eu le courage de prendre un vrai chemin dans le monde ou à l'extèrieur du monde??!! On a bien compris que tu n'étais pas prête de changer. Libre à toi !

est ce que la spiritualité va m'être interdite pour autant et toute la lumière qu'on peut connaître à travers elle? non!


"C'est là que l'attention est importante et on se goure vite - le savoir n'est pas connaissance, ni la pensée et par ma personnalité, cet au fond moi ne veut rien dire, elle est ignorance, incapable...
C'est le Soi qui est toute puissance, qui est Sat Chit Ananda, pas "bibi" qui est "bobo" car il ne sait que semer le vent, ensuite il se demande pourquoi il récolte la tempête ! 
Sinon pourquoi le yoga, tout est là ! "

Oué je tombe de haut. je croyais faire face à de vrai chercheurs. Mais ils ressentent un peu de légèreté dans leurs crânes et ils osent appeler ça la grâce et la lumière. Pfff dégouté je suis :mrgreen:

Je sais que ma réaction parait démesuré, mais je commence à croire serieusement que le yoga peut faire régresser vers des généralités de bas étages.
Om
Avatar de l’utilisateur
lorkan739
Messages : 3632
Enregistré le : 07 Nov 2008, 12:07
Localisation : Lambesc (04)

Re: YAMAS :Aparigraha - La sobriété - pour un père de famille

Messagepar lorkan739 » 02 Déc 2012, 00:38

Yogaensoi, je crois que ce tu dis est la clé pour s'établir dans la stabilité.

Mais avec un discours comme le tiens, mon pauvre, tu vas te faire bouffer par ceux qui vont calquer sur toi leurs suffisances ou leurs non suffisances... Ton message sur le contentement écorchera toujours les oreilles de ceux qui s'y refusent. Est ce que tu veux te laisser enfermer dans une vision binaire de la réalité ?

1)Sois tu fais une ascèse
2)Sois tu fais du hatha yoga

Laisse moi pleurer.
Om
Avatar de l’utilisateur
ValerieB
Messages : 1627
Enregistré le : 07 Aoû 2008, 21:37
Localisation : 94
Contact :

Re: YAMAS :Aparigraha - La sobriété - pour un père de famille

Messagepar ValerieB » 02 Déc 2012, 09:35

mon pauvre Lorkan!!! tu en as d'autres comme ça ?

La richesse qui est la tienne ne fera jamais de toi une yogini parcequ'elle est née d'un choix spirituel issue d'un parcours chanceux.


ah, oui, qu'en sais tu? parcours malheureux, pour toi qui as si peu de vocabulaire, veut dire ce qu'il veut dire et ne porte aucun jugement, contrairement à ce que tu fais.

quand à mon parcours chanceux, ah, ah!!!

oui, chanceux d'exister, d'être là! et de dialogue avec des gens aussi obtus que toi qui se défoulent gratuitement et méchamment

bon dimanche à toi, et comme dirait ce cher Philippe, paix et amour! haha!
Avatar de l’utilisateur
amandine
Messages : 840
Enregistré le : 05 Nov 2011, 12:13
Contact :

Re: YAMAS :Aparigraha - La sobriété - pour un père de famille

Messagepar amandine » 03 Déc 2012, 18:13

depuis le temps qu'on parle des yamas niyamas je réfléchis a ce qu'ils m'ont apporté dans mon cheminement et je m'interroge
je ne suis pas une ascète , j'ai la vie d'une mere de 38 ans en 2012 en France, même si elle est completement teintée de Yoga et orientée vers ce quelquechose de spécial qui circule au coeur de la vie , comme un souffle
toute la culture du Yoga me nourrit , mais qu'est ce qu'il en reste quand la vie m'offre un choc , quand je me fais brasser intérieurement extérieurement puissance 10, quand je partage la douleur d'une famille qui perd violemment un fils , quand la même semaine j'écoute impuissante la souffrance d' une amie qui se retrouve la bassin broyé dans un drame de la route..(on pourrait tous faire une longue longue liste..)
alors qu'est ce qui est là, présent au coeur de la souffrance ...c'est ça qui actuellement m'interesse , plus que toute chose que je m'imposerai comme des principes
la souffrance dépouille de toutes les idées , toutes les espérances
et il ne reste que ce fil, d'instant en instant , ce souffle précieux

alors merci Shana de parler si souvent de ce fil a suivre au coeur de la vie normale , ce fil de Yoga tres ténu mais bien présent, ça m'aide , merci
a quoi bon sentir ses chakras , vivre de belles choses en méditation , si je lache ce fil dans le Vrai Quotidien
désolée si je vous donne le cafard, je partage une souffrance , mais le fil est de toute beauté et nous tient, par le coeur

je suis hors sujet Philippe , pourtant c'est bien interessant ta démarche ; et vraiment ce qui est remarquable sur ce forum c'est la diversité de témoignages avec parfois les petits points de rencontres dans nos différences
Avatar de l’utilisateur
Denis
Site Admin
Site Admin
Messages : 13075
Enregistré le : 23 Juil 2004, 19:19
Localisation : Grimaud
Contact :

Re: YAMAS :Aparigraha - La sobriété - pour un père de famille

Messagepar Denis » 03 Déc 2012, 18:46

Merci Amandine pour cette belle réponse !
Oui, je crois que Shana donne une belle vision de ce chemin, de ce fil conducteur qui nous permet de traverser l'existence et de rester dans la lumière quand l'ombre et les difficultés nous tombent dessus.
Finalement si on relis toute la discussion, si on la lit bien (…), on verra que tout le monde dit a peu près la même chose et cela finalement est une très belle chose.
Je pense que Shana fait une très belle synthèse ici
1) être un ascète, un vrai, un renonçant
2) vivre dans le monde et pratiquer le yoga

Et effectivement il n'y a rien de triste dans tout cela, juste un positionnement, une existence qui accepte ce qui est là, qui assume pour les uns comme les autres.
Je crois que tenter d'être un bon père ou une bonne mère de famille, dans une démarche vers la lumière à travers la pratique qu'on aime est une très belle voie, une grande réalité vécue par des millions d'êtres.
Je suis aussi certains que nous tous nous faisons attention à notre existence. Je ne pense pas que nous soyons des consommateurs sans conscience et nous savons nous passer du superflux tout en se faisant plaisir de temps en temps.
Pour ma part, et comme beaucoup, j’écoute ce que me dicte ma conscience et mon cœur et je trouve qu’il n’y a pas besoin d’aller chercher Yama et Niyama pour avoir une ligne de conduite et restent pour moi valables uniquement pour le véritable ascète.
Ce qu’il y a de plus important dans tout cela c’est d’avoir un esprit libre et ne pas être pollué par des envies ou des désirs terribles qui nous prendraient une grande part de nos énergies et nous laisseraient dans une grande agitation intérieure qui nous empêcheraient de rester connecté au Soi dans tous les instants de la vie.

Que la joie soi présent pour vous dans cette fin d'année ! :wink:
Dieu nous donne ce dont il veut qu'on se serve, pour aller vers lui.
Stages Yoga 2017
Retraite Yoga 2017
Maison à vendre sur Grimaud
Avatar de l’utilisateur
lorkan739
Messages : 3632
Enregistré le : 07 Nov 2008, 12:07
Localisation : Lambesc (04)

Re: YAMAS :Aparigraha - La sobriété - pour un père de famille

Messagepar lorkan739 » 03 Déc 2012, 19:58

Amandine a écrit :a quoi bon sentir ses chakras, vivre de belles choses en méditation, si je lache ce fil dans le Vrai Quotidien


Et comment parvenir à cette union si tu cultives cette différenciation ?
A ton avis comment fait-on pour ancrer cette vibration dans son quotidien ?

Que reste t'il au coeur de la souffrance ?? La peur ! Ta peur ! Cette souffrance que tu sais capable de te toucher sans prévenir. Et si demain tu te retrouves le bassin broyé ? Que va devenir ta pratique ? Quel sera alors ton refuge ?

A ce moment, tu réaliseras peut être que ce refuge ne se trouve nulle part ailleurs que dans le Silence de ton coeur...
Om
Avatar de l’utilisateur
ValerieB
Messages : 1627
Enregistré le : 07 Aoû 2008, 21:37
Localisation : 94
Contact :

Re: YAMAS :Aparigraha - La sobriété - pour un père de famille

Messagepar ValerieB » 03 Déc 2012, 20:49

Et si demain tu te retrouve le bassin broyé ? Que va devenir ta pratique ? Quel sera alors ton refuge ?


accidentée de la route il y a deux ans, je suis restée étendue par terre pendant environ 1 heure, en attendant le transfert à l'hopital, sûre que je faisais une hémorragie cérébrale, - car j'étais en deux roues et ma tête a heurtée très violemment la chaussée - que j'allais mourir, et que je ne reverrais jamais ceux que j'aimais le plus au monde

qu'est ce que j'ai fait? je me suis concentrée dans le coeur, ai fait mulabandha, et me suis mise en shambavi mudra; j'ai récité mes mantras, et me suis reliée à la lumière
puis j'ai été transférée à l'hopital; là mon cas n'a pas été jugée grave - j'avais un coccyx fracturé et une déchirure ligamentaire au bras qui ne guérira jamais, ce qui fait que je fais maintenant du yoga en ayant toujours mal car je refuse les infiltrations à la cortisone, - et je suis restée trois heures avec interdiction de bouger même les cils : qu'est ce que j'ai fait? les mêmes techniques que décrites plus haut, pendant trois heures, sans interruption

ce choc où j'ai vraiment cru que j'allais quitter ce monde m 'a montré que ma pratique est si vivante, que c'est à elle que je me suis spontanément reliée :) ; j'avais à la fois un sentiment de solitude terrible, - je voulais revoir mon fils et mon compagnon, - et en même temps, le sentiment que je n'étais pas seule! je n'étais pas seule!

je sais pour suivre ce forum depuis longtemps que les pratiquants sincères sont nombreux, au delà de nos divergences de points de vue
et je sais aussi , qu'à l'heure dernière, pour beaucoup, leur pratique sera là, d'une façon ou d'une autre parce que c'est ELLE qui éclaire nos vies à chaque instant!

Oui, Denis, tu as raison, préparons nous à vivre cette fin d'année dans la joie! :coeur:
merci à Amandine pour son lumineux message!
et merci à tous pour vos partages! :)
JhonPreston
Messages : 359
Enregistré le : 10 Mar 2010, 17:19
Localisation : PARIS

Re: YAMAS :Aparigraha - La sobriété - pour un père de famille

Messagepar JhonPreston » 03 Déc 2012, 21:35

Slt amandine,

amandine a écrit :alors qu'est ce qui est là, présent au coeur de la souffrance ...c'est ça qui actuellement m'interesse , plus que toute chose que je m'imposerai comme des principes
la souffrance dépouille de toutes les idées , toutes les espérances
et il ne reste que ce fil, d'instant en instant , ce souffle précieux

:coeur:

http://www.demellospirituality.com/awareness/27.html

There is no explanation you can give that would explain away all the sufferings and evil and torture and destruction and hunger in the world! You'll never explain it. You can try gamely with your formulas, religious and otherwise, but you'll never explain it. Because life is a mystery, which means your thinking mind cannot make sense out of it. For that you've got to wake up and then you'll suddenly realize that reality is not problematic, you are the problem.


Il n'y a aucune explication que vous puissiez donner qui explique toutes les souffrances, le mal, la torture, la destruction et de la faim dans le monde! Vous ne pourrez jamais l'expliquer. Vous pouvez essayer témérairement avec vos formules, religieuses ou non, mais vous ne pourrez jamais l'expliquer. Parce que la vie est un mystère, ce qui signifie que votre esprit qui pense ne peut pas lui donner un sens. Pour ça il faut vous réveiller et vous réaliserez soudainement que la réalité n'est pas le problème, vous êtes le problème.



amandine a écrit :depuis le temps qu'on parle des yamas niyamas je réfléchis a ce qu'ils m'ont apporté dans mon cheminement et je m'interroge


A titre personnel je ne pratique pas les yamas et les nyamas mais quelque chose qui s'y rapproche : la "retenue"...
Quand on maitrise les pensées, les paroles et les actes alors ont brise le cycle du mauvais karma qui est activé par les samskaras ( les croyances/pensées inconscientes ) qui nous font réagir de façon incontrôlé, disproportionné et destructrice...alors oui on souffre mais cette souffrance est la notre et elle est de notre responsabilité, pas de celle de quelqu'un d'autre.
J'aime bien regarder les nyamas et yamas du point de vue de leur contrepartie négative: violence, mensonge ... combien de fois est ce que l'on est violent et que l'on se ment à soi même ... est ce que cella à un effet positif sur nous mêmes ...

P.S: les samskaras peuvent être aussi positives .
Avatar de l’utilisateur
amandine
Messages : 840
Enregistré le : 05 Nov 2011, 12:13
Contact :

Re: YAMAS :Aparigraha - La sobriété - pour un père de famille

Messagepar amandine » 04 Déc 2012, 13:32

c'est super de vous lire , merci a vous :coeur: :)

JohnPreston extra l'histoire du lapin du crocodile et du petit garçon :)
je vais bien regarder ce site (je trouve superbe la nouvelle image liée a ton nom , avec ce grand coeur )

Lorkan oui la peur est l'émotion principale, tout le temps tout le temps ..
quant a la connaissance des énergies , des chakras etc.., ce sont des cadeaux ,
auxquels on ne doit pas trop s'attacher, ils peuvent devenir des pièges, les textes le disent , mais c'est interessant de l'expérimenter soi même
ce qui compte pour moi là ces derniers temps c'est ce fil de conscience..et le souffle
observer comme le souffle peut devenir spirituel..

shana a écrit :ce choc où j'ai vraiment cru que j'allais quitter ce monde m 'a montré que ma pratique est si vivante, que c'est à elle que je me suis spontanément reliée :) ; j'avais à la fois un sentiment de solitude terrible, - je voulais revoir mon fils et mon compagnon, - et en même temps, le sentiment que je n'étais pas seule! je n'étais pas seule!
:coeur:

il y a quelquechose dans vos messages a tous qui fait du bien
merci :bye:
Cendrinox

Re: YAMAS :Aparigraha - La sobriété - pour un père de famille

Messagepar Cendrinox » 04 Déc 2012, 19:27

La quoi ? La "seau-brie-été" ? Connais pas.
(Mais malheureux, c'est un mot TABOU chez les vignerons, huhu ...)

On dit "épamprage" ... Action d'enlever au printemps les pampres ou nouveaux rameaux non porteurs de fruits, et les "gourmands" ou doubles inutiles.
Epamprer sa vie, ça, c'est pas mal du tout.

A force d'épamprer ma vie, parfois mes enfants me font fortement comprendre que ça tourne à la radinerie - parfois, je me demande si je ne suis pas devenue naturiste pour économiser l'achat de fringues ... :p Alors je rectifie le tir en organisant de temps en temps des virées conso. Des trucs bien gras, bien sucrés, bien "addifiés" ou "conservatorisés" ou des gadjets, le tout affublés de marques commerciales qu'ils ont absorbées stupidement : tant pis, rien que pour voir leurs yeux briller, ça en vaut le coup. Ces temps-ci, vu la fin de l'année qui approche, par exemple.
yogaensoi
Messages : 192
Enregistré le : 21 Nov 2012, 17:07

Re: YAMAS :Aparigraha - La sobriété - pour un père de famille

Messagepar yogaensoi » 05 Déc 2012, 06:17

Bonjour

Il est 4h du matin et en ouvrant les yeux, j'ai en tête, nos deux fils de discussion, le premier concernant
l'enseignement du Hatha-Yoga, quelle pratique, quel"Maitre", ce travail de "Guerrier" qu'il nous faut fournir
pour permettre au corps de ne plus être une entrave grossière mais un réceptacle subtil, où vont se révéler
nos potentiels, ces révélations au niveau du physique vont nous permettre de réaliser de tout les bienfaits
de la voie sur laquelle, nous nous sommes engagés, et ce travail sur les techniques du Hatha-Yoga seront une base, un ancrage,
essentielle et incontournable.
Dans cet autre fil, nous prenons conscience qu'il n'est pas question de deux voies possibles, mais qu'il y a autant de voies différentes
que de pratiquants, il y a une multitude de chemins qui mènent vers la même Lumière.
Ne jamais lâcher le fil, comme le souligne Amandine, notre Karma ne nous épargnera rien.
Ce que que j'ai trouvé triste, c'est que nous sommes tous confrontés aux réalités de nos sociétés, et qu'on doit faire avec.
Shana, sur mes quelques posts, j'insiste lourdement, sur l'attention, la vigilance, tu as fait preuve d'une vigilance extraordinaire
alors que tu te sentais mourir,
peut-on faire en sorte qu'une telle vigilance soit présente dans tout les actes ordinaires de notre quotidien?
dans notre relation aux autres?
Accordons-nous des moments d'émotions mais sans jamais perdre le fil.

"A partir du moment où vous avez connu la vigilance, vous savez qu'il n'existe rien d'autre qui n'ait plus de valeur. Goûter à la pleine
conscience, c'est goûter à la plus grande joie que la Vie peut vous offrir. Dés cet instant, de nombreuses choses disparaissent d'elles-mêmes.
Elles deviennent inintéressantes, stupides. La motivation n'est plus là, le désir n'est plus là, les rêves se sont évaporés."

Les Fêtes arrivent, :cry: :beurk: :D
Om Namah Shivaya !
Avatar de l’utilisateur
ValerieB
Messages : 1627
Enregistré le : 07 Aoû 2008, 21:37
Localisation : 94
Contact :

Re: YAMAS :Aparigraha - La sobriété - pour un père de famille

Messagepar ValerieB » 05 Déc 2012, 07:22

Les Fêtes arrivent,


la magie de l'hiver arrive! avec ses nuits étoilées et glacées, uniques, le givre qui transforme tout en pays féérique, les bougies à allumer le soir, le thé de Noel qui fume, les chats pelotonnés bien au chaud, et une certaine qualité de silence la nuit qui existe rarement pour à d'autres moments ....

merci pour ton post, Yogaensoi!!! :)

Retourner vers « Pratiques (espace débutants) »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité