Méditation d'une apprentie

A tout ceux qui sont investis dans une pratique depuis peu et qui souhaitent poser des questions ou témoigner de leurs débuts...

Modérateur : Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
Chaly
Messages : 15
Enregistré le : 25 Fév 2011, 19:06
Localisation : Ardèche (07)

Méditation d'une apprentie

Messagepar Chaly » 25 Juin 2012, 00:25

Je commence tout juste la méditation. Je me suis orientée vers celle-ci, au départ, dans le seule but de pouvoir me canaliser, me vider l'esprit, et me permettre de dormir plus sereinement. Parce que je suis une grosse dormeuse mais je peux mettre beaucoup de temps le soir, pour m'endormir. Ainsi je compte les moutons parfois jusqu'à une heure du mat' - et les moutons commencent à mettre insupportable. J'ai trouvé une pseudo solution ; je m'endors devant ma télé. Ce qui, pour moi, n'est pas vraiment une solution, j'occupe simplement mon esprit dans le but de ne pas m'ennuyer en cherchant le sommeil. Et là, on en vient à mon problème, j'ai peur : peur de l'ennuie. M'ennuyer, le vide, le silence, la solitude. J'ai beaucoup de mal à prendre du temps pour moi, à rester calme, même rien faire devient un calvaire pour moi.
J'ai donc décider - après la lecture de Mange, Prie, Aime parce que je n'y avait jamais vraiment pensée avant - à m'orienter vers le Yoga pour que mon énergie soit dépenser, mais aussi vers ce que j’appelle la Méditation (en réalité, je n'ai aucune expérience dans ce domaine donc je me trompe peut être de terme :oops: ).
Je ne suis pas sure que le livre MPA soit un véritable ouvrage mais faute de mieux je m'en inspire en utilisant le mantra Ham Sa.
Je ne serais vous dire s'il me convient... Je crois que je commence à m'y habituer. En revanche, il y a beaucoup de minuscules problèmes qui me semblent insurmontable. Lorsque je médite, j'ai une irrésistible envie de regarder l'heure, pour voir où j'en suis, pour me rendre compte et surement... parce que j'ai l'impression (un peu) de perdre mon temps. De même pour le yoga. Deuxième problème, qui pourrait paraître très bizarre à certains : lorsque je médite, j'ai toujours l'impression d'avoir trop de salive ! Lorsque je dégluti, je suis déconcentrée (parce que je me demande pourquoi j'ai tout le temps besoins de déglutir pendant la méditation alors que je ne le fais jamais - ou que je ne m'en rend pas compte - le reste du temps)... Et du coup, je perds le fil de mon mantrat.
Pour résumer, lors d'une méditation je ne dépasse pas le 14 minutes :?
J'ai l'impression que ce stade de 14 minutes (et ce n'est même pas 15 minutes, 15 minutes encore, ce serait déjà le quart d'une heure, ce serait un stade... Mais non ! Je n'arrive même pas au quart de l'heure !).

Vous avez déjà eu ce genre de petits soucis qui pourrissent une méditation qui semblait si bien partit. Vous avez des conseils pour de meilleures conditions ? Et vous avez vous aussi eu un cap à passer concernant les angoisse du temps, de l'heure, de l'ennuie ou... de la salive ? :P
"Il faut toujours se méfier des citations que l'on trouve sur Internet." Charlemagne.
Avatar de l’utilisateur
apatride
Messages : 422
Enregistré le : 12 Jan 2011, 23:07

Re: Méditation d'une apprentie

Messagepar apatride » 25 Juin 2012, 01:52

Salut Chaly, tout d'abord bienvenue sur le forum.

Ton message m'a fait sourire car j'ai reconnu des obstacles que j'ai moi-même rencontrés, ou rencontre encore ! Je suis moi aussi un débutant en la matière, n'ayant qu'une année de pratique, mais j'ai pu mettre cette année à contribution pour identifier et défaire certains obstacles. Si je peux t'être utile avec ma réponse, alors ce sera toujours ça de pris :)

Déjà ce que je peux te dire, c'est que tu n'es jamais rentrée en état de méditation. Pour le moment tu es en état de concentration, qui est une préparation à la disponibilité nécessaire pour être saisi par la méditation (on ne "rentre" pas en méditation, on est "saisi").

En ce qui concerne ta gestion du temps et la bougeotte que tu peux avoir lorsque tu médites, j'identifie cela comme un refus de s'abandonner et de lâcher-prise. J'ai expérimenté cela pendant un bon moment, aujourd'hui encore quand je ne suis pas dans les bonnes conditions, il m'arrive de faire des méditations agitées (sans dire pour autant que ces dernières sont inutiles, vu qu'elles m'apportent elles aussi leur lot de leçons).

Au début je faisais des méditations courtes, 15 à 20 min, et les premières fois c'était une torture : qu'est-ce que je fous là ? ne suis-je pas ridicule ? et ce bruit, c'était quoi ? et si on me surprenait ainsi, de quoi j'ai l'air ? et combien de temps s'est-il passé ? est-ce que ça ne fait pas déjà trop longtemps que je suis assis là à rien foutre ?

Etc, etc :bave:

Puis progressivement, à force de tenir un minimum de discipline (idéalement une méditation quotidienne, sans s'empêcher de sauter un ou plusieurs jours si on ne se sent pas, car l'envie de méditer vient aussi avec le plaisir qu'on y prend), j'ai commencé à avoir de belles expériences. Un calme profond que je retrouvais de plus en plus facilement quand je m'asseyais sur mon coussin de méditation, l'impression (indescriptible) de traverser des paliers de conscience, de plonger à l'intérieur de moi-même, etc. Tout cela aiguisait ma curiosité et me donnait envie, jour après jour, d'y revenir pour voir ce qu'il y avait après, encore après...

Alors bien sûr parfois on stagne, on est frustré, on arrête plusieurs jours ou semaines en se disant "à quoi bon ?" ; puis on y revient parce que c'est trop bête de s'arrêter à la moindre difficulté, et avec patience on apprend peu à peu à simplement savourer ce moment paisible.

Maintenant je prends un plaisir fou à aller en méditation, à me plonger dans ce silence pas si silencieux que ça, à m'immerger à l'intérieur de moi-même, à baigner dans une profondeur et une immensité qui se découvre peu à peu, toujours plus profonde et immense que je ne l'imaginais.

Pour la déglutition c'est un souci que je me suis posé jusqu'à il y encore peu de temps, surtout que je médite désormais en kechari mudra (langue retournée contre le palais) et la salivation est importante. Seulement maintenant je peux avoir la bouche pleine de salive et m'en ficher, parce que je suis dans un état où je n'y pense même plus. Et si le besoin de déglutir se fait vraiment sentir, alors j'avale un peu de salive puis je retourne à ma concentration, aussi simple que cela. Mais avant de le prendre comme ça, j'étais comme toi, j'avais l'impression de saliver à outrance, d'avoir toujours à déglutir, ce qui me forçait continuellement à quitter l'état que j'avais mis tant de temps à atteindre, et ça me saoulait d'une force !!

Avec la méditation, j'ai appris de plus en plus à ne pas laisser ma concentration flancher à la moindre contrariété, si bien que quand je rencontre un problème, je sors de ma concentration juste le moment de le résoudre, puis je retourne à ma concentration : car c'est le fait de considérer les choses comme un problème et de pester contre ces problèmes pendant de longues minutes qui occupent l'esprit. Si on les considère simplement comme un phénomène passager à résoudre, alors les obstacles n'en sont plus.

J'espère avoir commencé à répondre à tes interrogations, malgré mon peu d'expérience. Si tu veux en savoir plus sur ce que j'ai traversé, au cas où tu retrouverais des expériences qui te parlent, j'ai ouvert un topic ici.
Au-dessus des lois – la Grâce.
Cosmic dynamo!
Avatar de l’utilisateur
Sophiane
Messages : 29
Enregistré le : 11 Juin 2012, 20:28

Re: Méditation d'une apprentie

Messagepar Sophiane » 25 Juin 2012, 10:12

Bonjour Chaly, bienvenue.

Apatride rien à redire à ta réponse.

Je suis également au stade de la concentration, pas vraimentde la méditation.
Autant en cours avec le "guidage" du prof je parviens à une grande concentration où parfois le vide se crée... Autant toute seule chez moi j'ai beaucoup plus de mal.

J'ai aussi beaucoup de mal à m'endormir le soir. C'est le moment où les idées et les pensées me viennent, bonnes ou mauvaises et mon esprit s'emballe.
Depuis que je pratique le yoga j'ai constaté un mieux, mais les soirs où j'ai vécu une grosse contrariété j'ai beaucoup de mal à m'atteler à une méditation ou à une relaxation. La colère, la frustration, etc, tout ça prend le dessus !

Chaly je pense que tu dois espoir garder avec la pratique l'amélioration viendra.
Avatar de l’utilisateur
sami
Messages : 1959
Enregistré le : 20 Aoû 2008, 14:45
Localisation : Isère
Contact :

Re: Méditation d'une apprentie

Messagepar sami » 25 Juin 2012, 11:20

apatride a écrit :Déjà ce que je peux te dire, c'est que tu n'es jamais rentrée en état de méditation. Pour le moment tu es en état de concentration, qui est une préparation à la disponibilité nécessaire pour être saisi par la méditation (on ne "rentre" pas en méditation, on est "saisi").

En ce qui concerne ta gestion du temps et la bougeotte que tu peux avoir lorsque tu médites, j'identifie cela comme un refus de s'abandonner et de lâcher-prise. J'ai expérimenté cela pendant un bon moment, aujourd'hui encore quand je ne suis pas dans les bonnes conditions, il m'arrive de faire des méditations agitées (sans dire pour autant que ces dernières sont inutiles, vu qu'elles m'apportent elles aussi leur lot de leçons).
Pardonne moi Apatride :oops: tu emmènes quelqu’un vers autre chose qui s’appelle concentration et méditation, vers un travail mental actif qui va amplifier son mental agité.

Lorsque l’on est en état de concentration - dharana - on est vraiment intériorisé à ce moment, coupé du monde extérieur, de toute agitation, le mental est calme, non dispersé, une stabilité focalisé et il est aussi silencieux - si quelque chose survient, il reste calme et silencieux tant que l’on ne détourne pas son regard, sa pensée et sa volonté.

La concentration avant que le mental soit calme apporte une violence au niveau du cerveau entrainant un arrêt de l'activité du à l'effort entrainant une fatigue, une tension alors que dharana, est une fixation active et continue en l'objet de méditation.
Chaly a écrit :Pour résumer, lors d'une méditation je ne dépasse pas le 14 minutes
J'ai l'impression que ce stade de 14 minutes (et ce n'est même pas 15 minutes, 15 minutes encore, ce serait déjà le quart d'une heure, ce serait un stade... Mais non ! Je n'arrive même pas au quart de l'heure !).
15’, ce serait une minute de trop, tu ne trouves pas ?

Ce qui m’a empêché de méditer les premières années, c’est la concentration, car j'étais déjà de nature calme.
Je me suis tellement acharné dessus des heures de fatigues que j’ai du lâcher prise et une prise de conscience par la suite, celle, que le mental est un outil pour éveiller la concentration - il est non, le mental qui se concentre.

Ne garde pas les yeux fermés pour l’instant, entre dans un travail d’attention les yeux ouverts.
Je te donne le début d'un dérivé d’une technique ancienne mais elle te sera très bien.
Dans ta chambre dans la nuit, une bougie allumée posé et stable, sur le côté, les yeux fixés en continuité du bout du nez vers le sol, prête attention à ton corps, chaque partie, mais aussi dans le dos, sur les côtés, ensuite, prête attention à la bougie, toujours le regard plongé en un point fixé par les yeux et reviens à ton corps... tu fais 7 cycles, tu t’allonges, tu fermes les yeux, tu te laisses porter par ce nouvel état en te relâchant, tu te laisses ainsi sombrer dans le sommeil.
Ne regarde pas combien, imagine un peu que si tu dépasses les 14', tu risques de tout perdre :D ce serait dommage :wink:
Tout profit et tout avantage, offre-les à autrui, Toute perte et toute défaite, prends-les à ton compte.

http://www.yoga-et-meditation.com
Avatar de l’utilisateur
Odile
Messages : 2024
Enregistré le : 21 Aoû 2009, 10:50

Re: Méditation d'une apprentie

Messagepar Odile » 25 Juin 2012, 11:25

Superbe technique Sami ! :wink: D'ailleurs, je te la pique ! :p
Ce n'est pas en regardant la lumière qu'on devient lumineux, mais en plongeant dans son obscurité...
Avatar de l’utilisateur
apatride
Messages : 422
Enregistré le : 12 Jan 2011, 23:07

Re: Méditation d'une apprentie

Messagepar apatride » 25 Juin 2012, 11:30

sami a écrit :
apatride a écrit :Déjà ce que je peux te dire, c'est que tu n'es jamais rentrée en état de méditation. Pour le moment tu es en état de concentration, qui est une préparation à la disponibilité nécessaire pour être saisi par la méditation (on ne "rentre" pas en méditation, on est "saisi").

En ce qui concerne ta gestion du temps et la bougeotte que tu peux avoir lorsque tu médites, j'identifie cela comme un refus de s'abandonner et de lâcher-prise. J'ai expérimenté cela pendant un bon moment, aujourd'hui encore quand je ne suis pas dans les bonnes conditions, il m'arrive de faire des méditations agitées (sans dire pour autant que ces dernières sont inutiles, vu qu'elles m'apportent elles aussi leur lot de leçons).


Pardonne moi Apatride :oops: tu emmènes quelqu’un vers autre chose qui s’appelle concentration et méditation, vers un travail mental actif qui va amplifier son mental agité.


En toute sincérité, j'ai beau relire mon message, je ne vois pas en quoi est-ce que j'emmène Chaly vers un travail mental actif qui va amplifier son mental. Peux-tu m'éclairer ?
Au-dessus des lois – la Grâce.
Cosmic dynamo!
Avatar de l’utilisateur
sami
Messages : 1959
Enregistré le : 20 Aoû 2008, 14:45
Localisation : Isère
Contact :

Re: Méditation d'une apprentie

Messagepar sami » 25 Juin 2012, 11:49

C'est que tu lui affirmes qu'elle est en dharana,
Tu lui affirmes que les méditations "agitées" existent et on met ensuite ce mot de partout, sans conscience,
Tu lui conseils de prendre ce que tu dis "moi aussi un débutant en la matière" "alors ce sera toujours ça de pris",
Et inconsciemment on prend tout et n'importe quoi,
apatride a écrit :Avec la méditation, j'ai appris de plus en plus à ne pas laisser ma concentration flancher à la moindre contrariété, si bien que quand je rencontre un problème, je sors de ma concentration juste le moment de le résoudre, puis je retourne à ma concentration : car c'est le fait de considérer les choses comme un problème et de pester contre ces problèmes pendant de longues minutes qui occupent l'esprit. Si on les considère simplement comme un phénomène passager à résoudre, alors les obstacles n'en sont plus.
C'est essentiel de relâcher et de reprendre le cours sinon on avance pas... c'est contradictoire à ce que tu as dit plus haut "(sans dire pour autant que ces dernières sont inutiles, vu qu'elles m'apportent elles aussi leur lot de leçons)".
On ne peut pas sortir de sa concentration et résoudre un problème soi-même, avec son mental - en dharana, sortir de celle-ci est une résorption totale et y revenir est une grande difficulté du à un brusque détachement de conscience - mais il y a une méthode, soit tu là connais, soit pas, et elle permet de changer de point de vue par une autre capacité intérieure.
Tout profit et tout avantage, offre-les à autrui, Toute perte et toute défaite, prends-les à ton compte.

http://www.yoga-et-meditation.com
Avatar de l’utilisateur
apatride
Messages : 422
Enregistré le : 12 Jan 2011, 23:07

Re: Méditation d'une apprentie

Messagepar apatride » 25 Juin 2012, 12:01

Ok je comprends mieux ta réponse, maintenant. Et je m'explique.

sami a écrit :C'est que tu lui affirmes qu'elle est en dharana,
Tu lui affirmes que les méditations "agitées" existent et on met ensuite ce mot de partout, sans conscience,
Tu lui conseils de prendre ce que tu dis "moi aussi un débutant en la matière" "alors ce sera toujours ça de pris",
Et inconsciemment on prend tout et n'importe quoi


La concentration sur un mantra, n'est-ce pas dharana (ou les prémices de dharana ?)

Si je fais bien cette distinction entre concentration et méditation, dès le départ, c'est pour pouvoir ensuite reprendre le terme générique de "méditation" qu'utilise Chaly.

Prenons les choses avec des pincettes.

Je n'affirme rien du tout, je partage mon expérience de débutant, peut-être maladroitement. Peut-être aurais-je dû signaler plus particulièrement que mes propos ne devaient pas être pris pour parole d'évangile. Je compte aussi sur le discernement de mon interlocuteur pour faire un peu le tri. Quand j'ai commencé, j'ai lu moi aussi beaucoup de bêtises, je n'ai pas tout bêtement gobé tout cru pour autant.

Et puis je me doutais que les plus expérimentés allaient apporter leur lot de précisions :wink:

sami a écrit :
apatride a écrit :Avec la méditation, j'ai appris de plus en plus à ne pas laisser ma concentration flancher à la moindre contrariété, si bien que quand je rencontre un problème, je sors de ma concentration juste le moment de le résoudre, puis je retourne à ma concentration : car c'est le fait de considérer les choses comme un problème et de pester contre ces problèmes pendant de longues minutes qui occupent l'esprit. Si on les considère simplement comme un phénomène passager à résoudre, alors les obstacles n'en sont plus.


C'est essentiel de relâcher et de reprendre le cours sinon on avance pas... c'est contradictoire à ce que tu as dit plus haut "(sans dire pour autant que ces dernières sont inutiles, vu qu'elles m'apportent elles aussi leur lot de leçons)".


Ce n'est pas contradictoire à mes yeux, dans le sens où je voulais dire que c'est en me confrontant à certaines difficultés dans ma pratique que j'ai pu les identifier, les reconnaître, les appréhender, les assimiler, les résoudre.

sami a écrit :On ne peut pas sortir de sa concentration et résoudre un problème soi-même, avec son mental - en dharana, sortir de celle-ci est une résorption totale et y revenir est une grande difficulté du à un brusque détachement de conscience - mais il y a une méthode, soit tu là connais, soit pas, et elle permet de changer de point de vue par une autre capacité intérieure.


Et bien disons que progressivement, j'arrive à ne plus avoir à me détacher de ma concentration pour résoudre un problème. Cela devient une sorte d'automatisme qui me permet de garder contact avec la concentration, pour ne pas la lâcher et y revenir sans trop d'effort. Je pense que c'est progressif, on s'améliore à ce petit jeu.

La méthode dont tu parles, on ne la connaît que par l'expérience, ou bien tu peux nous en dire plus pour qu'on puisse essayer de l'adopter ?
Au-dessus des lois – la Grâce.
Cosmic dynamo!
Avatar de l’utilisateur
sami
Messages : 1959
Enregistré le : 20 Aoû 2008, 14:45
Localisation : Isère
Contact :

Re: Méditation d'une apprentie

Messagepar sami » 25 Juin 2012, 19:43

Je crois que l'on se comprend mal, excuse moi par avance :wink:
Je ne te fais pas la leçon, je parle simplement de la concentration et de la méditation.
C'est-à-dire que si quelqu'un dit que son mental est confus, dispersé, c'est que déjà, elle voit bien, eh bien la concentration et que cela, elle ne lui servira pas à rien, car c'est pire - on lui fait comprendre qu'elle peut se focaliser telle qu'elle est, avec/par le concentration en méditation - elle est mal en elle, tout se tourne vers l'extérieur et cela, le mental est fort dans ce domaine et dans cette dispersion, je l'utilise par la concentration en un point.

C'est comme dire à une personne complètement ivre... tu es aujourd'hui un sniper, tient, voilà un fusil et vise le point, attention il est chargé bougre d'idiot, "chargé, ça veut dire quoi ?" :D et de ce point que tu dois toucher, transpercer avec ton fusil (mental), dépend de ta libération en l'alcool... "mais je veux pas" :beurk:

Je te suis reconnaissant de ton partage d'expérience, c'est génial d'être dans cette voie, vraiment et je soutiens tous à le rester, à progresser, à évoluer, ce n'est pas qu'une pratique personnelle, on apporte beaucoup, sans le voir, autour de soi.

Est ce que c'est le mental que l'on doit à tout pris concentrer ou la conscience sur un point ?

Lequel éveil vraiment le pouvoir de concentrer, car à un certain niveau, il devient un pouvoir. Avant, ce ne sont que des parcelles de précisions concentrées inconscientes ou conscientes.
Si c'est le mental qui a ce pouvoir, comment se fait-il qu'il se coupe au moment où on en a le plus besoin pour s'absorber en méditation qui est la continuité de la concentration du sujet de méditation ?
apatride a écrit :La méthode dont tu parles, on ne la connaît que par l'expérience, ou bien tu peux nous en dire plus pour qu'on puisse essayer de l'adopter ?
Tu ne connais qu'en pratiquant. Dans cette technique, on observe ce qu'est l'attention en nous et on voit, en là travaillant longtemps, les perceptions sont différentes, mais en quoi ?

Par exemple, lorsque je pratique, surtout au début, je décortique beaucoup de choses en moi - la pensée, la pensée dans le coeur, l'énergie de la volonté, le désir, l'attention... car au début, c'est la fiesta... la fiesta... la fiesta... observer c'est montrer que je vous vois, comme une maman qui observe ses enfants et à un moment, quand ça part en live, PHAT elle agit et les remets à leur place, et souvent, il suffit d'un regard, ça dépend pour qui, comment sont les enfants ect...

Voici les paroles du mental par Patrick Sébastien :cry:
J’vais passer prendre mon p’tit frère même ma grand-mère si elle s’ennuie
Amandine, Colombine, Adeline et sa cousine.
Jusqu’au petit jour on ira faire
La fiesta, la fiesta
On va danser et lever nos verre
La fiesta, la fiesta
Ce soir on est les rois de la terre
La fiesta, la fiesta
On finira la tête à l’envers
La fiesta la fiesta iiiiiiiiaaaaaaaaaaaaa :lol:
Tout profit et tout avantage, offre-les à autrui, Toute perte et toute défaite, prends-les à ton compte.

http://www.yoga-et-meditation.com
Avatar de l’utilisateur
Denis
Site Admin
Site Admin
Messages : 13407
Enregistré le : 23 Juil 2004, 19:19
Localisation : Grimaud
Contact :

Re: Méditation d'une apprentie

Messagepar Denis » 25 Juin 2012, 22:06

Bienvneue Chaly !

J'arrive un peu après la bataille, mais je dois dire bravo à Sami, j'ai tout compris de ce qu'il a écrit !!! :lol: :wink:
Dieu nous donne ce dont il veut qu'on se serve, pour aller vers lui.
Stages Yoga 2018
Retraite Yoga 2018
Avatar de l’utilisateur
apatride
Messages : 422
Enregistré le : 12 Jan 2011, 23:07

Re: Méditation d'une apprentie

Messagepar apatride » 25 Juin 2012, 22:22

Je ne pensais pas que tu me faisais la leçon, mais j'en profitais pour que tu précises un peu ta pensée car ce n'était pas encore assez clair pour moi. Ta réponse est très claire et pleine d'humour, je te remercie.

Edit : je me suis relu et j'avoue m'être un peu emporté. Désolé si j'ai paru véhément dans mes propos.
Au-dessus des lois – la Grâce.
Cosmic dynamo!
Avatar de l’utilisateur
Olivier
Messages : 1382
Enregistré le : 01 Mar 2011, 14:27

Re: Méditation d'une apprentie

Messagepar Olivier » 26 Juin 2012, 10:37

sami a écrit :Est ce que c'est le mental que l'on doit à tout pris concentrer ou la conscience sur un point ?

Tu peux préciser un peu ?
Qu'est ce qui ta conscience vers un objet plutôt qu'un autre ? Le mental non ?
Je crois que quelque chose m'échappe :oops:
Avatar de l’utilisateur
apatride
Messages : 422
Enregistré le : 12 Jan 2011, 23:07

Re: Méditation d'une apprentie

Messagepar apatride » 26 Juin 2012, 10:55

Je sors de méditation et du coup, notre échange avec sami a éveillé mon intérêt : qu'est-ce qui distingue le mental de la concentration ? Je ne pense pas qu'à mon niveau j'ai la perception assez fine ou l'expérience assez avancée pour me faire une idée précise du sujet, mais j'ai quelque chose à proposer.

J'ai médité dehors, chose que je fais plutôt rarement, et il y avait donc beaucoup de bruit autour de moi : le vent dans les arbres, les chiens qui aboient, des enfants qui criaient au loin...

Je me focalisais sur chaque chakra comme le veut ma pratique, et alors qu'une partie de moi-même entendait ces sons, sentait la caresse du vent, et papillonnait d'un sens à l'autre, une autre partie de moi plus profonde restait ancrée sur le point où ma concentration se portait. Si bien que conscient de mon environnement, alerte, je restais malgré tout intériorisé et concentré.

Alors peut-être que ça n'a rien à voir, mais je me suis dit que c'était le lieu idéal pour partager tout ça :smile:
Au-dessus des lois – la Grâce.
Cosmic dynamo!
Avatar de l’utilisateur
sami
Messages : 1959
Enregistré le : 20 Aoû 2008, 14:45
Localisation : Isère
Contact :

Re: Méditation d'une apprentie

Messagepar sami » 26 Juin 2012, 11:51

Mais c’est génial Apatride, voilà une pratique des plus enrichissantes... mais la conscience n’est rien de tout cela et à la fois, c’est elle qui dans le reflet de ce qu’il y a autour, éveil une vue sur tout cela. C’est pourquoi, la concentration pour la concentration nous détourne de la vue par le mental.
C’est compliqué...

Le mental, même si beaucoup ne seront pas d'accord avec cela, est un état de conscience, l'ego est la conscience du soi, le Soi est la pure Conscience, la pure Existence.

Je ne dis pas que le mental ne doit pas être utilisé - le mental agité ne peut être un état de conscience de calme mental, puisqu'il n'est pas apaisé, alors, il se détourne du Soi, se disperse et perd sa subjectivité qui fait le lien, le mental étant infiniment loin du Soi tout en étant proche.

Pourquoi doit-on faire une distinction des deux - quand on dit que le mental se disperse, c’est son énergie que l’on envoie à travers ses sens ect... quand le mental est maitrisé par le souffle ou sans mais je me demande pourquoi on l'enlèverait, le souffle est essentiel... tourné vers l’intérieur, l’énergie est là, présente mais il lui faut un conducteur pour l’emmener, et c’est la conscience qui a toujours été là, mais caché par le mental dispersé. Le calme mental perçoit cette présence subtile et lumineuse, et c’est par elle que l’on fait converger en un bindu - elle devient comme je l’ai lu dernièrement d’Aurobindo, la conscience concentrée, je trouve cela d’une lumière !

Quand tu étais dehors, tu observais ce qui t’entourait, mais fixe seulement le vent caressant les feuilles, longtemps, sans concentration et ce ne sera plus le mental qui sentira... ce sera la conscience qui saisira, éclairera cet intérieur sensation. Et ce que l’on observe de l’intérieur vers l’extérieur devient féérique par ses couleurs, ses sons, ses sensations.

Enlever toutes ses fluctuations pour s’alléger et planer juste au-dessus des nuages - je perçois le soleil, le Soi mais il y a un vide immense entre Moi et moi, la lumière du vide que l’on ne voit que lorsqu’elle effleure/percute un objet... oulà, si c’était les ailes d’un ange qu’elle effleurerait d’un rayon, mon Dieu, mais ils existent !

Après on peut rester dans le bien-être atteint, mais cela éveillera une grande insatisfaction de ne pas se connaitre si on reste dans cet état, puis viendra un mal-être, une profonde tristesse, une dépression, la maladie et la mort spirituelle, physique... désolé :mrgreen:

Je ne sais pas si c’est très clair... mais si je me trompe, certains interviendront :wink:
Tout profit et tout avantage, offre-les à autrui, Toute perte et toute défaite, prends-les à ton compte.

http://www.yoga-et-meditation.com
Avatar de l’utilisateur
apatride
Messages : 422
Enregistré le : 12 Jan 2011, 23:07

Re: Méditation d'une apprentie

Messagepar apatride » 26 Juin 2012, 12:17

Bon, j'aurais essayé :lol:
Ce que tu décris, percevoir quelque chose sans me concentrer, les yeux dans le vague et les sens en alerte, c'est ce que j'appelle "contempler".
A la fin de ma pratique, quand j'en reviens après divers mudras et pranam, je reste bien sur mon séant et j'ouvre doucement les yeux, en restant bien intériorisé... et le monde m'apparaît comme une gigantesque toile mouvante.
Je ne sais pas ce qu'est la conscience dans tout cela, décidément il y a encore du chemin....tant mieux :)
Au-dessus des lois – la Grâce.
Cosmic dynamo!
Avatar de l’utilisateur
sami
Messages : 1959
Enregistré le : 20 Aoû 2008, 14:45
Localisation : Isère
Contact :

Re: Méditation d'une apprentie

Messagepar sami » 26 Juin 2012, 13:17

C'est complètement faux de croire que l'on peut atteindre la Conscience par autre chose - on chemine d'état de consciences en état de conscience, qui se dévoile en se reflétant sur nos moyens de transcendance.

Ce n 'est pas les yeux dans le vague, c'est une convergence focalisée en un point, d'une précision chirurgicale et la contemplation fait partie intégrante de la méditation puisqu'on utilise la vue sur l'objet de méditation.

Le monde qui apparait n'est pas la conscience..., cela s'expérimente et cela peut être long, surtout si on est seul.
:wink:
Tout profit et tout avantage, offre-les à autrui, Toute perte et toute défaite, prends-les à ton compte.

http://www.yoga-et-meditation.com
Avatar de l’utilisateur
sami
Messages : 1959
Enregistré le : 20 Aoû 2008, 14:45
Localisation : Isère
Contact :

Re: Méditation d'une apprentie

Messagepar sami » 26 Juin 2012, 22:52

Chaly a écrit :Je commence tout juste la méditation. Je me suis orientée vers celle-ci, au départ, dans le seule but de pouvoir me canaliser, me vider l'esprit, et me permettre de dormir plus sereinement. Parce que je suis une grosse dormeuse mais je peux mettre beaucoup de temps le soir, pour m'endormir. Ainsi je compte les moutons parfois jusqu'à une heure du mat' - et les moutons commencent à mettre insupportable. J'ai trouvé une pseudo solution ; je m'endors devant ma télé. Ce qui, pour moi, n'est pas vraiment une solution, j'occupe simplement mon esprit dans le but de ne pas m'ennuyer en cherchant le sommeil. Et là, on en vient à mon problème, j'ai peur : peur de l'ennuie. M'ennuyer, le vide, le silence, la solitude. J'ai beaucoup de mal à prendre du temps pour moi, à rester calme, même rien faire devient un calvaire pour moi.
J'ai donc décider - après la lecture de Mange, Prie, Aime parce que je n'y avait jamais vraiment pensée avant - à m'orienter vers le Yoga pour que mon énergie soit dépenser, mais aussi vers ce que j’appelle la Méditation (en réalité, je n'ai aucune expérience dans ce domaine donc je me trompe peut être de terme :oops: ).

Chaly a écrit :Vous avez déjà eu ce genre de petits soucis qui pourrissent une méditation qui semblait si bien partit. Vous avez des conseils pour de meilleures conditions ? Et vous avez vous aussi eu un cap à passer concernant les angoisse du temps, de l'heure, de l'ennuie ou... de la salive ?

Le fait que tu ne puisses pas t’endormir rapidement est plutôt très bon signe, tu as un très bon potentiel Chaly.

Devant la télé, cela permet au mental d’emmagasiner beaucoup d’informations même les yeux fermés, de la lourdeur, un détachement de cette attention présente sans que l'on ne se rend compte et on s’endort.

Ce rien faire qui est un "calvaire" pour toi, du mal à prendre du temps, je pense sincèrement que c’est ça qui va t’aider à entrer dans une vraie pratique de la méditation - une vraie puisque on prend le temps de cultiver l’instant présent par l’observation, la conscience du témoin.

Qu’est ce que cela veut dire ne rien faire, c'est ne rien faire, c'est si simple :)
Fixe ton regard intérieur en un point, observe cet état d’attente contre tout attente en prenant le temps, force toi à rester en posture assise et tu verras que cette énergie là, sera une force de qualité incroyable.
Tu vois, là, on ne reste pas à ne rien faire.
On observe tout avec une grande attention, la moindre pensée, les dialogues intérieurs...des images apparaissent, le passé, je les observe sans attachement, je les laisse passer, sans être troublé, sans questionnement, puis quand on a bien pris conscience de cela pendant des mois, quand mon attention est présente, j'observe les espaces vides entre toutes ces fluctuations, j'observe et je prends conscience, je prend note, acte de ses instants de silence pendant encore des mois durant.

Pas besoin de technique, juste une fixation de l’instant présent qui surgit entre des traces de passé et des pensées de projection dans le futur, le temps, les 14’.

La salive sécrétée révèle une souffrance et une nourriture que l’on ne veut pas laisser, se détacher.

On ne peut pas laisser les choses et s’enfuir en utilisant une technique qui c’est sure, nous emmènera loin du problème, sauf qu’à notre retour...
C’est cela le plus difficile dans cette pratique, de prendre le temps pour soi, de cultiver, comme un paysan dans son champ, cela fait partie du yoga.
:wink:
Tout profit et tout avantage, offre-les à autrui, Toute perte et toute défaite, prends-les à ton compte.

http://www.yoga-et-meditation.com
Avatar de l’utilisateur
Chaly
Messages : 15
Enregistré le : 25 Fév 2011, 19:06
Localisation : Ardèche (07)

Re: Méditation d'une apprentie

Messagepar Chaly » 27 Juin 2012, 22:28

Merci beaucoup pour ta réponse Sami, je l'ai trouvé très belle. Tu as une façon très simple de décrire des choses qui me paraisse complexe mais qui ne le sont, peut être, finalement, pas.

Aujourd'hui, j'ai réorganisé toute ma chambre, je me suis fait un petit endroit "lit" dans un petit coin de la chambre (avant mon lit était au milieu de tout), puis un endroit Yoga - Méditation, avec une petite table basse, deux bougies, un humidificateur (il me semble que ça s'appelle comme ça, les lampes qui produise de la fumée) avec de l'essence de Lavande, et des petites coquillages... Bref, un petit coin pour moi et pour me rappeler de prendre le temps.

Je viens de faire l'exercice de la bougie, je me suis assise, par terre, devant une bougie, dans le noir total, seulement cette petite lumière orangée. J'ai gardé les yeux ouvert, j'ai pensée sans m'en apercevoir et j'ai laissé ses pensées filées, sans m'y attacher. Puis à un moment, j'ai du mettre du temps à m'en rendre compte, j'ai fermé les yeux, j'ai imaginé des couleurs (surtout des nuances de bleu, je ne sais pas pourquoi), j'ai ouvert les yeux, ça faisait 20 minutes que je médité devant ma bougie :lol: Je n'avais pas regardé l'heure, et ça faisait plus de 14' que j'y était. Hier, ma méditation avait était désastreuse, j'avais trop mangé, j'avais mal aux yeux, et j'étais littéralement bouffé par les moustiques, ça me démangée de partout... Ma méditation n'a pas dépassé 10 minutes. Et aujourd'hui je fais le double. En ayant l'impression que ça a réellement servie, que j'étais calme. Je ne dis pas que c'était facile : j'ai eu, à un moment, très mal au dos, en haut du dos, parce que je suis peut être un peu tendu - des habitudes du cheval, il faut être toujours très droit et tonique du dos - ma salive ma aussi joué quelques tours, et j'ai eu mal au bout des doigts (je sais pas vraiment pourquoi).
Mais tout ces petits bobos sont finalement oublié tant je suis contente d'avoir pris du temps :)


Le fait que tu ne puisses pas t’endormir rapidement est plutôt très bon signe, tu as un très bon potentiel Chaly.


Pourquoi c'est bien de ne pas réussir à s'endormir ? J'ai toujours pensé que s'endormir vite, c'était être bien avec soi, non ?

La salive sécrétée révèle une souffrance et une nourriture que l’on ne veut pas laisser, se détacher.


Une souffrance ? En rapport avec la nourriture ?


En tout cas, encore merci à tous pour vos réponses. Sami pour le tuyau sur la bougie et les 14' qui m'ont beaucoup rassurée :wink: Merci encore :coeur:
"Il faut toujours se méfier des citations que l'on trouve sur Internet." Charlemagne.
kinaram

Re: Méditation d'une apprentie

Messagepar kinaram » 27 Juin 2012, 22:55

Salut Chaly,

Charlemagne a raison.

:lol:
Avatar de l’utilisateur
Chaly
Messages : 15
Enregistré le : 25 Fév 2011, 19:06
Localisation : Ardèche (07)

Re: Méditation d'une apprentie

Messagepar Chaly » 27 Juin 2012, 23:00

kinaram a écrit :Charlemagne a raison. :lol:


Oui, Charlemagne était très en avance sur son époque et incolable en matière de piège sur internet, n'est-ce pas ? :roll:


Je profite de ce topic pour poser une question.
Je suis une accro (véritable) de Coca (sans faire de pub, je n'ai juste pas trouver de nom de commun pour nommer la marque :mrgreen: ). La nourriture, notamment très sucré ou avec de la caféine, au delà du faite que ce soit mauvais en terme de santé, peut-elle nuire à la pratique du Yoga ou de La méditation ?
La question peut paraître un peut étrange mais si quelqu'un a eu ce genre d'expérience (avec un autre produit aussi)...
"Il faut toujours se méfier des citations que l'on trouve sur Internet." Charlemagne.
Avatar de l’utilisateur
sami
Messages : 1959
Enregistré le : 20 Aoû 2008, 14:45
Localisation : Isère
Contact :

Re: Méditation d'une apprentie

Messagepar sami » 28 Juin 2012, 00:25

Pour finir, parce que je préfère donner une pratique, c'est elle qui règle tout en soi, rien ne nuit à rien ou tout nuit à tout mais par la pratique, si on s'en tient qu'en cela, tout se règle naturellement, je trouve en tout les cas pour moi, sans prise de tête, mais en prise de conscience.


Tu dois avoir une bien belle chambre :wink:

Pour le sommeil, c’est que que celui qui s’endort vite passe à côté de la conscience qui est au-delà du corps. Il se laisse emporter par la lourdeur, la torpeur, sans conscience et toi, tu n’a pas cela, tu as déjà cette disposition intérieure, c'est plutôt pas mal.

Pour la salive, c’est à toi de faire une démarche intérieure (je préfère ne pas t’en dire plus), tout en pratiquant Jhiva bandha (la langue appuyée sur le palais, la pointe à la racine en haut des dents).


Pour l’exercice de la bougie, place là un peu éloigné sur le côté et on regarde devant soi, en abaissant les yeux le long de la pointe du nez, pour mieux s’intérioriser.
Après quelques séances, place la bougie éloignée dans un angle en arrière à toi, puis un autre soir, dans le dos, éloignée et tu reviens à chaque fois sur le corps, afin de créer un lien subtil.

Puis bien plus tard, après des semaines de pratique, prête attention depuis ton plexus solaire (au-dessus du nombril), c'est plus difficile cette fois, et ressens sa chaleur, sa lumière, sa vie tout en prêtant attention.

Force toi à garder les yeux ouvert sans ciller mais sans forcer non plus, sans aucune concentration - un regard fixe en un point du sol.
Intériorise toi à partir de ton corps, partie par partie, tu prêtes attention par la pensée... je pense à mon pied et j’y mets un peu plus d’attention qu’une simple pensée, prend le temps puis prête attention à la bougie qui est plus loin, hors champ de vision.

C’est cette attention que l’on doit développer au plan intérieur.
Lorsque tu as fait 7 cycles ou bien plus, ferme les yeux et avec cette attention qui s’est développée, prête attention sur ce qui t’apparait, fixe le un moment et laisse le disparaitre en relâchant ton attention, un beau travail de conscience, de maitrise et même plus que cela.

Puis observe avec celle-ci les vides entre ce qui t’apparait, ce qui te vient, seulement les vides et laisse le reste passer, disparaitre, et laisse toi happer par ces silences d’or, comme un portail qui s’ouvre en toi, toujours plus profondément.

C’est un bel accès, une base à la pratique qui ouvre sur n’importe quel sujet de méditation durant toute sa vie, mais on en reste pas là lorsque c’est bien maitrisé.

Bonne pratique
:wink:
Tout profit et tout avantage, offre-les à autrui, Toute perte et toute défaite, prends-les à ton compte.

http://www.yoga-et-meditation.com
Avatar de l’utilisateur
Denis
Site Admin
Site Admin
Messages : 13407
Enregistré le : 23 Juil 2004, 19:19
Localisation : Grimaud
Contact :

Re: Méditation d'une apprentie

Messagepar Denis » 28 Juin 2012, 10:17

Il existe une technique dans le Yoga du nom de trataka qui se fait en 3 étapes.

1/ Assis devant une bougie placée en face de moi à une longueur de bras et la flamme un peu plus bas que la ligne horizontale des yeux.
Je prends conscience de la flamme, de moi et du lien entre la flamme et moi : la vue.
Je travaille donc sur les concepts "observateur", "objet observés", "observation", une belle trinité !
Je fais cela les yeux ouverts, puis je ferme les yeux et contemple le phosphène (image rémanente) de la flamme en moi.
Avec un peu d'attention le phosphène ne va plus bouger et si j'ai pratiqué assez longtemps les yeux ouverts dans une pièce noire, la pièce va "réapparaitre" en moi, l'illusion peut être saisissante...

2/ Je rouvre les yeux
Dans cette étape je vais uniquement me concentrer sur l'observation et tenter de sentir ce lien qui est présent et qui manifeste une illusion, une discrimination d’un monde intérieur et d’un monde extérieur.
Je dois essayer de sentir une accointance entre l’objet et moi, comme si l’objet n’était pas distinct de moi mais faisait partie de mon corps, de mon énergie.
Je fais cela les yeux ouverts, puis je ferme les yeux et contemple de nouveau le phosphène (image rémanente) de la flamme en moi dans la même intention sur l’observation.
Qu’est-ce qui change si j’ai les yeux ouverts ou fermés, ne suis-je pas en train de voire la même chose ?

3/ Je rouvre les yeux
Si tout a bien « évolué » en ouvrant les yeux je peux me sentir comme uni à toutes choses et notamment avec la bougie, comme si tout était mon corps ou ma propre énergie.
Je fais cette étape les yeux ouverts puis fermés dans l’intention de l’union…
Dieu nous donne ce dont il veut qu'on se serve, pour aller vers lui.
Stages Yoga 2018
Retraite Yoga 2018
Avatar de l’utilisateur
Chaly
Messages : 15
Enregistré le : 25 Fév 2011, 19:06
Localisation : Ardèche (07)

Re: Méditation d'une apprentie

Messagepar Chaly » 28 Juin 2012, 11:20

Sami, merci pour tes réponses et ta technique avec la bougie. Je retente l'expérience ce soir, je vous tiendrais au courant.
Pour ce qui est de la nourriture, j'ai toujours dis que si il y avait bien un problème que je n'avais pas ; c'était avec la nourriture. Je mange correctement, de tout. Je ne mange pas énormément, mais je mange correctement, j'aime la nourriture, et... je n'ai pas besoins de faire vraiment attention parce que "prendre des kilos en regardant une pâtisserie dans une vitrine" : je ne connais pas. Je ne me trouve pas grosse, pas maigre, j'aime mon corps. Mais ce problème de salive révèle peut être quelque chose mais j'ai du mal à cerner quoi :|

Pour ce qui est du sommeil, je n'avais jamais abordé le problème de ce point de vue là :rire: mais c'est vraie que ça peut aussi être une bonne chose. Mais la télévision ne bloque-t-elle pas cette conscience justement ?

Denis, ta technique est super bien décrite en tout cas, elle parait assez simple à faire (je ne parle pas de concentration juste des étapes qui sont claires, courtes et faciles). J'essayerais aussi cette méthode là, merci :wink:
"Il faut toujours se méfier des citations que l'on trouve sur Internet." Charlemagne.
Avatar de l’utilisateur
Olivier
Messages : 1382
Enregistré le : 01 Mar 2011, 14:27

Re: Méditation d'une apprentie

Messagepar Olivier » 28 Juin 2012, 11:46

Amusant, je voulais justement ouvrir un sujet sur trataka, merci Denis :D
Sinon j'ai lu qu'on pouvais le faire également avec un point noir sur une feuille blanche, qu'en penses tu ? C'est parfois plus pratique et portable qu'une bougie :wink:

Chaly a écrit :Mais la télévision ne bloque-t-elle pas cette conscience justement ?

Je pense que la télé ne bloque pas que la conscience :lol:
Avatar de l’utilisateur
Chaly
Messages : 15
Enregistré le : 25 Fév 2011, 19:06
Localisation : Ardèche (07)

Re: Méditation d'une apprentie

Messagepar Chaly » 28 Juin 2012, 12:23

Je pense que la télé ne bloque pas que la conscience


Je suis d'accord que la télévision bloque beaucoup de chose.
En réalité quand je dis télé' c'est un peu faux, parce que je n'en ai pas, je n'ai pas les chaînes non plus ; j'utilise internet et les sites de replay pour regarder les séries qui m’intéresse par exemples. Donc je ne fais du zapping et je ne regarde que si je suis intéressé, ce qui m'évite de me poser sur le canapé en tas en m'abrutissant devant un truc complètement débile.

Mais j'ai tout de même ce petit besoin de son pour m'endormir. Je peux aussi parfois écouté la radio, tant que ça m'occupe un peu. Après souvent je n'entends plus la musique, je divague dans mes pensées, j'analyser ma journée et programme celle de demain, des choses comme ça...
"Il faut toujours se méfier des citations que l'on trouve sur Internet." Charlemagne.
Avatar de l’utilisateur
Denis
Site Admin
Site Admin
Messages : 13407
Enregistré le : 23 Juil 2004, 19:19
Localisation : Grimaud
Contact :

Re: Méditation d'une apprentie

Messagepar Denis » 28 Juin 2012, 15:36

@ the_oliver_2000, Il existe déjà une discussion sur Trataka
viewtopic.php?t=41
J'y ai rajouté la technique décrite plus haut... :wink:

Mais ce problème de salive révèle peut être quelque chose mais j'ai du mal à cerner quoi
Est-ce que tu grignotes ou tu bois de l'eau dans la journée assez souvent ?
Dieu nous donne ce dont il veut qu'on se serve, pour aller vers lui.
Stages Yoga 2018
Retraite Yoga 2018
Avatar de l’utilisateur
sami
Messages : 1959
Enregistré le : 20 Aoû 2008, 14:45
Localisation : Isère
Contact :

Re: Méditation d'une apprentie

Messagepar sami » 28 Juin 2012, 15:47

C'est bien de garder une seule technique pendant longtemps - on ne fait pas des techniques un tourisme intérieur, on en tire qu'une dispersion de plus et au une connaissance.
Mais vous faites comme vous voulez !
:wink:
Tout profit et tout avantage, offre-les à autrui, Toute perte et toute défaite, prends-les à ton compte.

http://www.yoga-et-meditation.com
Avatar de l’utilisateur
Chaly
Messages : 15
Enregistré le : 25 Fév 2011, 19:06
Localisation : Ardèche (07)

Re: Méditation d'une apprentie

Messagepar Chaly » 28 Juin 2012, 17:01

Est-ce que tu grignotes ou tu bois de l'eau dans la journée assez souvent ?


Grignotage ? Peut être un peu, oui. Je suis une grande fan de chocolat et je m'accorde souvent une pause chocolaté :rire:
Je bois quand j'ai soif, je n'ai pas toujours le réflexe de boire, je ne dois pas boire vraiment beaucoup ; 2 ou 3 verres d'eau pendant les repas...

C'est bien de garder une seule technique pendant longtemps - on ne fait pas des techniques un tourisme intérieur, on en tire qu'une dispersion de plus et au une connaissance.


Il vaut mieux que je me concentre sur une seule technique donc ? Je peux les essayer toutes deux avant de choisir laquelle convient ?
"Il faut toujours se méfier des citations que l'on trouve sur Internet." Charlemagne.
Avatar de l’utilisateur
sami
Messages : 1959
Enregistré le : 20 Aoû 2008, 14:45
Localisation : Isère
Contact :

Re: Méditation d'une apprentie

Messagepar sami » 28 Juin 2012, 18:02

Chaly a écrit :Il vaut mieux que je me concentre sur une seule technique donc ? Je peux les essayer toutes deux avant de choisir laquelle convient ?
Oui bien entendue, mais c'est important de rester sur une seule, longtemps jusque celle-ci disparaisse dans ta pratique, lorsque tu là fais et te laisse juste une énergie, une perception pour aller plus loin, sinon, ce n'est pas vraiment la peine.
Je ne sais pas pourquoi Denis en a rajouté une, mis la mienne de côté, peut-être a t-il une idée derrière la tête, très très loin derrière :mrgreen: surtout que j'ai fais un travail sur celle-ci, je n'ai pas fait qu'un copié/collé.
:wink:
Tout profit et tout avantage, offre-les à autrui, Toute perte et toute défaite, prends-les à ton compte.

http://www.yoga-et-meditation.com
Avatar de l’utilisateur
Denis
Site Admin
Site Admin
Messages : 13407
Enregistré le : 23 Juil 2004, 19:19
Localisation : Grimaud
Contact :

Re: Méditation d'une apprentie

Messagepar Denis » 28 Juin 2012, 18:57

Disons que j'aime rester dans la tradition du Yoga et on y trouve de très belles choses qui peuvent nous emporter bien loin...
Mais cela n'enlève rien à ce que tu dis, juste témoigner, pour ma part de cette belle tradition :wink:
Dieu nous donne ce dont il veut qu'on se serve, pour aller vers lui.
Stages Yoga 2018
Retraite Yoga 2018
Avatar de l’utilisateur
sami
Messages : 1959
Enregistré le : 20 Aoû 2008, 14:45
Localisation : Isère
Contact :

Re: Méditation d'une apprentie

Messagepar sami » 28 Juin 2012, 19:26

Disons que les profs "Iyengar" ou autres yoga gymnastique, que l'on critique sans cesse, ils ont eux aussi les techniques de yoga traditionnel.

Ce que je veux dire, ce ne sont pas les techniques qui font la tradition, je trouve que c'est l'attitude en conscience... de ne pas se débarrasser du reste pour seul raison de s'agripper aux choses anciennes par habitude et d'ainsi, faire reculer les consciences.
Alors, une formation professeur en trois/quatre ans n'est pas traditionnel :marteau: ils en sort combien à chaque fois, il n'y a que ça, de partout !
Sarkozi, c'était la France propriétaire...de quoi, des prêts et vient ensuite la France professeur de yoga, on emprunte le yoga pour le faire propriétaire de soi, et heureusement que c'est impossible.

On peut prendre n'importe quelle technique traditionnelle et y rester des années, sans que quoi que ce soit ne se passe... ça ne veut rien dire traditionnel si on ne met pas l'aspiration forte et ferme car c'est elle qui éveille la technique elle-même, la technique prend vie à l'intérieur de soi, et pas le bougre qui y persiste mécaniquement car il se fait éjecter à un moment donné.
La technique est dite tamasique, elle devient rajasique afin de s'ouvrir à sattva, sinon, on reste toute sa vie dans le doute du yoga.
Tout profit et tout avantage, offre-les à autrui, Toute perte et toute défaite, prends-les à ton compte.

http://www.yoga-et-meditation.com
Avatar de l’utilisateur
Denis
Site Admin
Site Admin
Messages : 13407
Enregistré le : 23 Juil 2004, 19:19
Localisation : Grimaud
Contact :

Re: Méditation d'une apprentie

Messagepar Denis » 28 Juin 2012, 23:25

On peut prendre n'importe quelle technique traditionnelle et y rester des années, sans que quoi que ce soit ne se passe... ça ne veut rien dire traditionnel si on ne met pas l'aspiration forte et ferme car c'est elle qui éveille la technique elle-même, la technique prend vie à l'intérieur de soi, et pas le bougre qui y persiste mécaniquement car il se fait éjecter à un moment donné.
La technique est dite tamasique, elle devient rajasique afin de s'ouvrir à sattva, sinon, on reste toute sa vie dans le doute du yoga.

Sami, entre une personne qui me dirait sur un forum, fais ceci ou cela et une autre qui s'en remet à une tradition millénaire, ma conscience me dit de suivre la démarche traditionnelle, car au moins on sait que la pratique vient de quelque part de juste et elle a passé le temps et l'espace pour être encore là.

La dérive de ce que tu dis est omniprésente dans notre monde, ne le vois tu pas ?

Tout le monde pense que la tradition est nulle et tout le monde essaye d'inventer des choses pour être original, c'est bien plus marketing et vendeur, mais personne n'est arrivé à un niveau sufisant pour faire cela, c'est le Kali Yuga !!!
Dommage que tu n'étais pas là avec Tara Michael, tu aurais entendu ce qu'elle pense de tous ceux qui sont sortis des traditions, c'est la voie de la facilité, de l'ego et des erreurs qui peuvent être graves.
Alors dans un monde où tout et son contraire se côtoient dans une même bouillie, nous devons faire attention à ce que nous disons et essayer de témoigner de quelque chose qui serait plus authentique que notre petite personne, au risque de devenir très egotique.
Ma démarche est celle de témoigner de cela et non d'avoir fait le forum de Denis et de son Yoga. Nous devons nous en remettre à quelque chose qui nous dépasse et quelque soit le niveau que nous avons, simplement parler de la tradition.
Lis des livres du Dalaï Lama ou d'un rimpotché, jamais il te dira ce qu'il fait lui personnellement, jamais il te dira ce qu'il a vécu, mais plus important, jamais il te donnera "SA" technique, surtout dans un forum.
Quand il a écrit "Méditation sur l'esprit" par le Dalaï Lama (que je conseille à tous !) jamais une fois il a donné une de ses techniques mais il est resté dans sa tradition, et cela est remarquable, pas le reste.
Tu as beaucoup de choses à dire et ton parcourt est exemplaire, Sami, mais je ne peux que t'encourager à t'effacer pour laisser place à une tradition, la portée de ce que tu diras sera alors très lumineuse et cela t'obligera à consulter des textes avant d'écrire une ligne ou répondre a quelqu'un... :wink:

Enfin, Sami, jamais on trouve ce qu'une pratique doit faire ou apporter dans des textes, ils parlent de techniques traditionnelles et s'arrêtent là où le "personnel" commence, cela est vécu différemment par tous les pratiquants et nous devons surtout ne pas autosuggestionner des pratiquants, surtout les débutants !
Dieu nous donne ce dont il veut qu'on se serve, pour aller vers lui.
Stages Yoga 2018
Retraite Yoga 2018
Avatar de l’utilisateur
sami
Messages : 1959
Enregistré le : 20 Aoû 2008, 14:45
Localisation : Isère
Contact :

Re: Méditation d'une apprentie

Messagepar sami » 29 Juin 2012, 04:44

Denis a écrit :Sami, entre une personne qui me dirait sur un forum, fais ceci ou cela et une autre qui s'en remet à une tradition millénaire, ma conscience me dit de suivre la démarche traditionnelle, car au moins on sait que la pratique vient de quelque part de juste et elle a passé le temps et l'espace pour être encore là.
Je comprends mieux alors, tu ne considères pas depuis le début que je fais du yoga et tu essaie de me re-cadrer et de m'enlever de la bouillie.
Denis a écrit :Tout le monde pense que la tradition est nulle et tout le monde essaye d'inventer des choses pour être original, c'est bien plus marketing et vendeur, mais personne n'est arrivé à un niveau sufisant pour faire cela, c'est le Kali Yuga !!!
Quand tu dis tout le monde, je ne me sens pas dans ce que tu dis malgré que je sois bien dans le Kali Yuga.
Je ne viens pas des soit disant fédérations, pas pratiqué avec des profs et ça me va très bien puisque c'était un choix qui s'est manifesté après mon travail, sinon, j'aurai été happer par leur gueule bien ouverte.

Je ne connais pas bien les textes, j'ai commencé la pratique "de je ne sais quoi" pendant très longtemps sans texte, fort heureusement pour moi, mais ce n'est que ma vision.

Trataka je l'ai commencé seul comme tout le reste, et cette technique qui est écrite, telle que tu l'as mets, je là trouve plate.
Je trouve que lorsque l'on prend quelque chose, une technique par exemple, on ne prend pas simplement une technique, on doit considérer tout le yoga, et rien que le mot "yoga" veut tout dire... je fais du ''yoga", on parle de yoga, j'ai même lu des contre indication sur les techniques.

Lorsque j'ai commencé à faire ce qui s'appelle Trataka, ce n'était pas l'écriture qui a manifesté mon envie, mais simplement un appel à l'union de la flamme, celle de ne fixer qu'elle, l'envie de là vivre par les yeux, de là respirer, de me nourrir par le nez en pranayama, pourtant cela éveille bien de choses subtiles par le nez... et ça ne s'arrête pas là, loin de là car il y a Trataka subtile qui mène à la sanctification, de devenir la Feu sacré de l'Amour divin. Du coup, je suis hors tradition et toute ma pratique est comme cela.

Alors, je n'ai plus qu'à arrêter d'écrire et d'apporter ma contribution et de m'effacer comme tu dis, j'en avais envie de toute manière, cela ne vient pas de toi.

Pour moi, il est hors de question d'aller chercher des écrits pour répondre à chacun, considérant que je n'ai rien à apprendre, ils n'ont qu'à le faire eux même, je ne suis pas bibliothécaire du yoga, mais je vois très bien où tu veux en venir, c'est très louable, ça aide beaucoup certains, mais cesse de mettre ce que tu aimes ou pas, cesse de mettre tes ressenti, ça ne va pas avec ce que tu dis.

Et pour le Dalaï Lama, oui, mais je ne suis pas lui, il n'est pas moi.

Tu avais écris cela un jour et j'avais bien aimé, je n'étais pas dans cette conversation
"Tu as bien raison, un sage disait il y a un Yoga par individu... "

A samedi pour ton stage, pour une simple pratique.
:wink:
Tout profit et tout avantage, offre-les à autrui, Toute perte et toute défaite, prends-les à ton compte.

http://www.yoga-et-meditation.com
Avatar de l’utilisateur
sami
Messages : 1959
Enregistré le : 20 Aoû 2008, 14:45
Localisation : Isère
Contact :

Re: Méditation d'une apprentie

Messagepar sami » 29 Juin 2012, 10:07

Je viens d’arriver à cette page ce matin de Antara yoga,

"Cependant, je tiens à souligner qu’il n’est pas indispensable de trop insister sur les aspects techniques du yoga. A l’intérieur de notre être se produisent régulièrement, de manière tout à fait naturelle, des mouvements de nature yogique ; c’est sur eux que je voudrais attirer l’attention. Il n’y a pas plus grand yoga que d’être parfaitement naturel."Shrî Anirvan


C'est vrai que Shrî Anirvan ne peut être remis en cause.

Une fois, un musulman me dit, mais tu ne pratiques pas, tu n'es pas musulman si tu fais autre chose, si tu lis autre chose, si tu ne cites pas le Coran.
Alors je lui dis que je n'ai jamais dit que je l'étais, musulman, mais toi qui est dans l'Islam, tu ne vois même pas que je le suis par ma façon de parler, d'agir, d'aimer et quelle prétention d'en arriver à dire cela pour faire une comparaison... et pourtant, nul est à remettre en cause !
Alors je peux avoir aussi, que de la compassion.

Et je trouve aussi que tout se rejoint et que personne n'est le maître des autres, on peut seulement devenir le maitre de soi-même, ce n’est que de cette façon que l’on peut réellement témoigner de sa pratique, de son parcours. On ne devient pas maitre de soi par miracle.
:wink:
Tout profit et tout avantage, offre-les à autrui, Toute perte et toute défaite, prends-les à ton compte.

http://www.yoga-et-meditation.com
Avatar de l’utilisateur
Denis
Site Admin
Site Admin
Messages : 13407
Enregistré le : 23 Juil 2004, 19:19
Localisation : Grimaud
Contact :

Re: Méditation d'une apprentie

Messagepar Denis » 29 Juin 2012, 10:18

Alors, je n'ai plus qu'à arrêter d'écrire et d'apporter ma contribution et de m'effacer comme tu dis, j'en avais envie de toute manière, cela ne vient pas de toi.
essaye de ressentir le pourquoi de cela et tu comprendras ce que j'essaye de te dire...

On ne devient pas maitre de soi par miracle.
Penses tu être maitre de soi ?

considérant que je n'ai rien à apprendre
ha...

de là respirer, de me nourrir par le nez en pranayama
Pranayama ne passe pas par le nez.

Trataka je l'ai commencé seul comme tout le reste, et cette technique qui est écrite, telle que tu l'as mets, je là trouve plate.
Cela va donc permettre à la personne de trouver sa propre technique qui lui conviendra et ce ne sera pas de l'autosuggestion, de plus cette platitude "comme tu dis" est bien simple à comprendre car "universelle" et cela donne :
Chaly a écrit :Denis, ta technique est super bien décrite en tout cas, elle parait assez simple à faire (je ne parle pas de concentration juste des étapes qui sont claires, courtes et faciles). J'essayerais aussi cette méthode là, merci
Qu'en penses tu ?
Ce n'est pas moi qui ait écrit cette technique, c'est ce qu'on m'a enseigné et que je tente de t'enseigner...

Enfin, Sami, je ne remet pas en cause ton parcourt ni ton savoir, qui est lumnineux, je te dis peut-être et simplement de te méfier de toi même et pour ne pas se perdre, suivre une tradition est la plus belle des choses pour ne pas devenir un "artiste isolé et plein de lui même" mais un "artisan humble plein de lumière" et précis... :wink:

Entre un Anirvan et un Osho... :wink:
Dieu nous donne ce dont il veut qu'on se serve, pour aller vers lui.
Stages Yoga 2018
Retraite Yoga 2018
Avatar de l’utilisateur
sami
Messages : 1959
Enregistré le : 20 Aoû 2008, 14:45
Localisation : Isère
Contact :

Re: Méditation d'une apprentie

Messagepar sami » 29 Juin 2012, 10:47

C'est dommage, on arrivera pas à se comprendre tant qu'il y en a toujours un qui n'est pas réceptif.
Tu es sans cesse entrain de décortiquer l'écrit et tu ne vois que cela... oui le pranayama ne passe pas par le nez, mais le nez a des centres aussi, l'énergie passe aussi par là, c'est un ensemble.

Maitre de moi, comme si je le prétendrai par internet, je pensais que tu me connaissais assez. C'est dommage de lire ça.

La technique Trataka est essentiel, je ne parle pas de cela. Ce que je décrivais, et ce n'étais pas fini, c'était par une pratique, de revenir à un lien avec la flamme, la chercher intérieurement en éveillant des choses et quand elle réapparait devant soi, la flamme devient nouvelle intérieurement, il y a un émerveillement subtile et Trataka peut commencer.
Donner la technique et voilà, fait le, ça n'a pas trop de sens pour moi. A quoi cela sert-il d'aller à une formation, un stage si la personne donne la technique et vas y toto - autant mettre tout le cursus de prof ici.

Mais Chaly a écrit "ta" technique - elle aurait du écrire la ou cette et pourquoi elle dirait le contraire de toute façon, tu es l'enseignant.

Et je te remercie, je suis déjà dans un Enseignement pour autant, je te donne la preuve que je n'en reste pas là, à croire que..

Je sais que tu ne remets pas en cause mais j'aurai préféré que tu dises clairement, n'écris aucune technique que tu fais (alors qu'elles se rejoignent, ce n'est pas du rebeirth, sophro...) si c'est pour que tu mettes à chaque fois la baguette tradition :) Ah oui, celle-ci est bien meilleure et puis elle est de tradition :p
Tout profit et tout avantage, offre-les à autrui, Toute perte et toute défaite, prends-les à ton compte.

http://www.yoga-et-meditation.com
Avatar de l’utilisateur
Odile
Messages : 2024
Enregistré le : 21 Aoû 2009, 10:50

Re: Méditation d'une apprentie

Messagepar Odile » 29 Juin 2012, 10:59

sami a écrit :Et je trouve aussi que tout se rejoint et que personne n'est le maître des autres, on peut seulement devenir le maitre de soi-même, ce n’est que de cette façon que l’on peut réellement témoigner de sa pratique, de son parcours. On ne devient pas maitre de soi par miracle.
:

Je partage ton point de vue Sami, les Sages ne sont la que pour nous eclairer, nous donner des pistes, nous permettre de prendre conscience de notre nature veritable face aux illusions de la vie...La transformation de soi pour acceder a la maitrise ne passe que par un travail personnel, ardu et quotidien...qu'aucun maiitre ne peut faire a notre place...
Ce n'est pas en regardant la lumière qu'on devient lumineux, mais en plongeant dans son obscurité...
Avatar de l’utilisateur
Denis
Site Admin
Site Admin
Messages : 13407
Enregistré le : 23 Juil 2004, 19:19
Localisation : Grimaud
Contact :

Re: Méditation d'une apprentie

Messagepar Denis » 29 Juin 2012, 12:04

C'est dommage, on arrivera pas à se comprendre tant qu'il y en a toujours un qui n'est pas réceptif.
tu te perds Sami, moi, je ne te te remet pas en cause...
Je te dis juste que si tu souhaites aider l'autre il te faudra être simple et témoigner de quelque chose de traditionnel.
Ce n'est pas dans un forum que la qualité d'un enseignement passera et c'est pour cela que tous les textes traditionnels n'entrent pas dans le personnel.
C'est pour cela que le Samkhya est l'un des plus grands textes de l'Inde, il ne va même pas chercher ce qui n'est pas accessible par tout le monde et de ce fait devient d'une très grande pédagogie, précise, parfaite.

Et je trouve aussi que tout se rejoint et que personne n'est le maître des autres, on peut seulement devenir le maitre de soi-même, ce n’est que de cette façon que l’on peut réellement témoigner de sa pratique, de son parcours. On ne devient pas maitre de soi par miracle.
Oui tu as raison à 1000%, mais là il n'est pas question de devenir maître de soi même, mais d'enseigner, de transmettre et d'avoir une pédagogie et cela est bien autre chose.
Il y a des risques et je remercie la tradition qui est présente dans le Yoga, car comment aider une personne qui est dans le feu ou la brûlure de la pratique, où trouver l'assurance de ce qui doit être fait et pas autre chose, certainement pas dans nos certitudes, fussent-elles éclairées par la plus belle des pratiques, car là il y a un danger de devenir juge et partie. Cela nous donne souvent des idée du genre " Mais ma technique marche, alors elle est vraie", vois tu là le danger ?
J'ai emmener des gens faire de la moto extrême comme j'aime et je me disait que là où j'allais tout était bien facile pour eux car je n'allais pas dans les lieux extêmes que j'aimais mais juste en dessous, et que finalement tout le monde passerait sans soucis, jusqu'au jour où j'ai eu un problème avec une personne et là tu te rends compte que tu ne peux pas emmener des gens comme ça, à la lumière de ta pratique et la la tradition a du bon, elle te recentre et hotte ton égo.

Entre un Anirvan et un Osho...
Osho a sali et bafoué la tradition de toute part, il fini chassé de l'Inde et des USA avec des quantités d'actions vraiment laides, c'est le problème de l'électron libre, il devient égotique et sa force est dangereuse...
Je ne dis pas que tu es dangereux :lol:, mais projete dans 20 ans ?
Dieu nous donne ce dont il veut qu'on se serve, pour aller vers lui.
Stages Yoga 2018
Retraite Yoga 2018
Avatar de l’utilisateur
sami
Messages : 1959
Enregistré le : 20 Aoû 2008, 14:45
Localisation : Isère
Contact :

Re: Méditation d'une apprentie

Messagepar sami » 29 Juin 2012, 12:42

Mais je crois que tu n 'as pas suivi notre conversation, depuis le début et tu verras que je reste dans la pratique du yoga et je suis intervenu par rapport à la concentration.

Après traditionnellement, on ne donne pas non plus Trataka en le séparant d'une pratique visant la maîtrise, le souffle, le corps...

Au lieu de donner une pratique de concentration violente, j'ai simplement donné humblement de mon temps, une technique qui éveille et qui mène à une comparaison entre concentration et l'attention à Chaly puis la pensée, le ressenti se joint par invitation, ça ne va pas plus loin et de plus, la bougie revient devant soi avec en plus d'un ressenti, une compréhension intérieure, s'il y a, pour une pratique de Trataka

Et arrêtes avec ce Osho et les 20 ans :bleh: alors que je te site Anirvan, merci de me vieillir surtout que je me suis très affaibli ces derniers temps.
:wink:
Tout profit et tout avantage, offre-les à autrui, Toute perte et toute défaite, prends-les à ton compte.

http://www.yoga-et-meditation.com
MuadDib
Messages : 1968
Enregistré le : 19 Mai 2012, 16:53
Localisation : u.know.no.no
Contact :

Re: Méditation d'une apprentie

Messagepar MuadDib » 30 Juin 2012, 05:26

aa
ॐ नमो नारायण
Avatar de l’utilisateur
sami
Messages : 1959
Enregistré le : 20 Aoû 2008, 14:45
Localisation : Isère
Contact :

Re: Méditation d'une apprentie

Messagepar sami » 30 Juin 2012, 07:55

Pourquoi pas, je te laisse libre de ta définition :sceptique:

Dans la description, j’ai juste donné une technique humblement pour entrer dans le sommeil avec légèreté et elle dure des semaines, un jeu de distance pour faire entrer de l’espace en soi et laisse une place au sommeil, pas une concentration qui rétrécit le tout en un..., et quand on arrive pas à s'endormir, on ne ferme pas les yeux... et après on fait quoi, on s'ennuie comme le dit Chaly et on cumule de la fatigue.

Puis j’ai développé pour la méditation, sur l’attention pour ne pas entrer dans une concentration violente et non réfléchi pour un jeune âge, et oui, j’ai limité la concentration qui mène au pouvoir et plus, tu dois bien être informé de cela, MuadDib.

Et puis de toute manière, après bien des cycles de semaines, trataka peut être dépassé naturellement suivant ce que l’on recherche ou pas.

Je viens de lire que dans la tradition que l’oeil de Shiva reste fermé car son regard est destructeur et Il est sur une peau de tigre symbolisant la maitrise de la nature.
Trâtaka
(nettoyage des yeux)

On doit fixer avec les yeux immobiles et l’esprit très concentré un petit
objet jusqu’à ce que les larmes coulent : ceci est appelé par les Maîtres Trâtaka.

Trâtaka libère des maladies oculaires et barre la porte à l’indolence : c’est pour cela qu’il doit être tenu secret avec détermination, comme s’il était un coffret plein d’or.

HATHA-YOGA PRADIPIKA
Traduction C. Tikhomiroff
Tout profit et tout avantage, offre-les à autrui, Toute perte et toute défaite, prends-les à ton compte.

http://www.yoga-et-meditation.com
Avatar de l’utilisateur
ValerieB
Messages : 1627
Enregistré le : 07 Aoû 2008, 21:37
Localisation : 94
Contact :

Re: Méditation d'une apprentie

Messagepar ValerieB » 30 Juin 2012, 09:56

et si on aime pas la chantilly??? :mrgreen:

Comme Denis, j'aime bien aussi apprendre les techniques comme la tradition les enseigne

a ce titre, Tikho est un maître, qui jamais, jamais, n'enseigne autre chose que la tradition mais toujours en disant " c'est à vous de trouver" ( la chantilly)

au début, ça m'embêtait beaucoup, car j'avais l'impression d'être dans une forêt, avec une carte, de suivre un chemin, et de finalement rater tout ce qu'il y avait à voir dans la foret
j'aurais bien pris des chemins de traverse mais Tikho disait " apprenez les techniques telles quelles, familiarisez vous avec, faites et refaites, et ensuite, seulement ensuite, une fois que les choses ont été apprises, vous pourrez re-créez votre technique"

il insiste aussi beaucoup dans la formation de Prof pour qu'on transmette ce qui nous a été transmis dans la tradition

et sincèrement, maintenant que j'enseigne, je trouve cela très bien, de me mettre en filiation avec une école, une tradition

ça ne veut pas dire qu'on ne fait pas autrement pour soi, mais précisément, c'est à soi de le trouver

donc Sami, je comprends bien ta démarche, ta volonté de faire partager ce que tu as découvert ; c'est toujours d'un coeur vibrant que tu décris ce que tu as découvert, et c'est toujours très beau!

mais il me semble cependant essentiel de donner toujours les techniques en suivant une tradition

c'est sans doute aussi la richesse d'un forum que de pouvoir librement s'exprimer et donner son avis
il faut que les gens puissent ainsi avoir le choix mais surtout fassent ces choix en connaissance de cause!
Avatar de l’utilisateur
sami
Messages : 1959
Enregistré le : 20 Aoû 2008, 14:45
Localisation : Isère
Contact :

Re: Méditation d'une apprentie

Messagepar sami » 30 Juin 2012, 11:16

Ce n’est pas une guerre entre Denis et moi :) je vais essayer de m’expliquer car après avoir tout lu cela reste très confus, de ma part et on dirait que je rejette complètement Denis et c’est faux.
Denis est le seul Enseignant accessible de yoga que je reconnaisse, lui seul.

Tikho, je sais pas mais d’après ce que j’en ai entendu de personne fiable, cela ne me donnerai pas envie d’aller à sa rencontre "physique" si je prenais la décision - et d’être exclu parce que je me présente à lui. Il a de fortes connaissances, certes, mais pour moi, cela ne suffit pas.

Denis, lui, il est pratiquant enseignant, il met en place naturellement une pratique, ensemble, et s’efface toujours naturellement, mais reste disponible, reste lui-même, il ne fait pas de chichi et donc ne manipule pas et si je vais à ses stages, comme ce soir, c’est parce qu’il a de l’humilité en plus de connaissances profondes du yoga mais il peut aussi faire des erreurs car tout ne passe pas par les connaissances qui ont tendances à figer qu’une réalité et même cela, cela ne me dérange aucunement.

Je ne suis pas assoiffé de connaissances et de savoir - je trouve que le meilleur endroit pour s'enseigner est la méditation et le nidra... quand le mental n'est plus.

Il le sait, c’est ce mot traditionnel que tout les enseignants veulent donner de leur pratique et quand même, il suffit de lire les textes et de se rendre compte que nous sommes tous en dehors, très largement, on met tous sa propre chantilly, certains ne le reconnaisse pas tout en allant à Chantilly pour en acheter - j’aime la chantilly faite plutôt maison que fabriqué à l’usine comme le yoga d’aujourd’hui. Je trouve qu'il y a deux sons de cloches.

«...aucune quantité de terre, d’humidité, de soleil ou d’engrais ne produira de germe en l’absence d’une graine» à qui comprendre veut bien !

Alors oui, c’est important de prendre des techniques, les plus justes que possible mais cela ne veut pas dire que ce que le "je", l'ego donne est à mettre au panier - la tradition n’est pas dans une technique, elle est au-delà - on peut donner une haute technique secrète avec son ego, et cela change tout.
Mais si ce que le "je" donne, comme n’importe qui, cela n’a rien avoir avec moi, est juste, pourquoi rejeter.
Cela voudrait dire que je ne considère pas les êtres qui sont autour de moi, je ne considère que les personnes qui sont reconnu, qui ont surtout un nom dans le yoga... pourquoi pas, cela ne me dérange toujours pas, mais qu'on me le dise clairement, j'aime la clarté.

D’après les vibrations de Tara, je préfèrerai m’enseigner véritablement auprès d’une femme - quand Denis me parle de Tara me concernant... je n’ai qu’une chose qui me vient à l’esprit, même si je ne suis pas de tradition, j’ai quand même un esprit :D c’est lui qui était auprès d’elle, dans l’instant présent et pas moi.

On ne peut pas toujours se placer en tant qu'enseignant - dans la vie quotidienne aussi, la moindre seconde nous enseigne. Si on enlève cette vérité, on ne peut pas recevoir et c'est très difficile d'être réceptif, les femmes moins je trouve.
Et je viens de lire que l'enseignement ne peut être réaliser sans l’expérience du renoncement, de la pratique du Soi dans le Vide.

Pour Chaly, j’étais touché, j’ai été maladroit à cause de la concentration du début et je m’en excuse.
:wink:
Tout profit et tout avantage, offre-les à autrui, Toute perte et toute défaite, prends-les à ton compte.

http://www.yoga-et-meditation.com
Avatar de l’utilisateur
ValerieB
Messages : 1627
Enregistré le : 07 Aoû 2008, 21:37
Localisation : 94
Contact :

Re: Méditation d'une apprentie

Messagepar ValerieB » 30 Juin 2012, 11:41

Ce n’est pas une guerre entre Denis et moi :)


mais qui parle de guerre? :)

Tikho, je sais pas mais d’après ce que j’en ai entendu de personne fiable, cela ne me donnerai pas envie d’aller à sa rencontre "physique" si je prenais la décision - et d’être exclu parce que je me présente à lui.
:?: :?:
Avatar de l’utilisateur
sami
Messages : 1959
Enregistré le : 20 Aoû 2008, 14:45
Localisation : Isère
Contact :

Re: Méditation d'une apprentie

Messagepar sami » 30 Juin 2012, 11:50

Eh bien, ça peut être interprété comme cela :(
Je m'excuse de mon trop ego que j'exprime sur le forum de Denis,
Je m'efface
:D
Tout profit et tout avantage, offre-les à autrui, Toute perte et toute défaite, prends-les à ton compte.

http://www.yoga-et-meditation.com
Avatar de l’utilisateur
ValerieB
Messages : 1627
Enregistré le : 07 Aoû 2008, 21:37
Localisation : 94
Contact :

Re: Méditation d'une apprentie

Messagepar ValerieB » 30 Juin 2012, 13:34

personne ne te le demande! ou bien le juge en toi?
Avatar de l’utilisateur
sami
Messages : 1959
Enregistré le : 20 Aoû 2008, 14:45
Localisation : Isère
Contact :

Re: Méditation d'une apprentie

Messagepar sami » 30 Juin 2012, 15:04

C'est vrai, en moi, merci Shana :wink:
Tout profit et tout avantage, offre-les à autrui, Toute perte et toute défaite, prends-les à ton compte.

http://www.yoga-et-meditation.com
Avatar de l’utilisateur
sami
Messages : 1959
Enregistré le : 20 Aoû 2008, 14:45
Localisation : Isère
Contact :

Re: Méditation d'une apprentie

Messagepar sami » 01 Juil 2012, 05:57

Alors Chaly, tu as choisis qu'elle technique ? :boxe:
La brut de pomme de Denis qui réveille la brute plus que la pomme ou mon charlemagne, pardon, mon champagne, qui éveille plus l'effervescence  pétillante..., attention sinon je te le sabre :D

Par rapport à Ticko, c'est plus une question d'affinité qui joue là-dedans, en réalité, mais je pense que resterai sous un certain charme quand même.

Denis lui, je le trouve vraiment d'une belle sagesse, j'apprends ce que ça veut dire moi qui ne le suis pas.
Il emmène un groupe (qui au départ, chacun, chacune vient avec ses aprioris), vers la spiritualité, vers la lumière d'un enseignement en restant lui même, par une profonde générosité et c'est vraiment cela, et depuis cette lumière enseignante ainsi que sa connaissance, on en rit aux éclats, on en vit et ça ne va pas plus loin mais c'est tellement essentiel.

Pour moi, la connaissance seule, cela est insuffisant, car si on là retire de sa source, de là où elle prend naissance, elle meurt en laissant qu'un tas mort de cendre.
:wink:
Tout profit et tout avantage, offre-les à autrui, Toute perte et toute défaite, prends-les à ton compte.

http://www.yoga-et-meditation.com
Avatar de l’utilisateur
Chaly
Messages : 15
Enregistré le : 25 Fév 2011, 19:06
Localisation : Ardèche (07)

Re: Méditation d'une apprentie

Messagepar Chaly » 01 Juil 2012, 16:32

Coucou tout le monde, excusez-moi de ma petite absence ce week-end (j'étais partie en camping). J'ai essayé de trouver le temps pour un peu de yoga (avec un petit détour par le hamam :P) et j'ai essayé les deux techniques que vous m'avez donné pour ma méditation.

Sachez que je ne choisis pas entre vous deux ; je choisis seulement la technique, qui pour mes débuts, est la plus simples, la plus reposante.

Personnellement, le mot tradition ne m'affecte pas. Je suis consciente que la tradition a fait ses preuves mais les temps changent aussi, le monde évolue. Au delà de ça, je pense aussi que la Yoga lorsque l'on débute doit être simple (surtout quand on est plus jeune, plus instinctif et surtout assez vite ennuyé). Il me fallait une méthode qui m'aide à prendre conscience de ma méditation, de mon corps.

Avec la méthode de Denis, s'ajouté le "prendre conscience de la flamme" et cette trinité est encore trop dur pour moi ; j'ai n'arrive pas à sentir le lien entre moi et la flamme. En revanche la phosphène ne m'a posé aucun problème, j'ai même beaucoup aimé la relation entre lorsque je ferme les yeux et je les ouvre, la différence entre les deux images (...). En bref, le début de la technique était très bien pour moi, la fin m'agité parce que je n'arrivais pas à trouver le lien. Je crois que je n'ai peut être pas compris comment mettre en pratique la dernière étape.

La proposition de Sami était parfaite pour prendre conscience de mon corps, de ma respiration, pour prêter attention à la pensée. La seule chose qui me gène ; c'est de mettre la bougie sur le côté et de ne pas la regarder. Pourquoi mettre une bougie si on ne la regarde pas ? Qu'est-ce qu'on fixe alors ? Le vide (le long de la pointe du nez) ?

Finalement, pour terminer. Je pense que je vais garder la méthode de Sami, bien que officieuse (je n'ai pas trouvé d'opposé au mot tradition) pendant 21 jours, si celle-ci n'a pas assez bien fonctionné ou ne me convient pas, j'opterais pour celle de Denis.
Je pense que celle de Sami permet de prendre conscience de son corps pendant la méditation, de se concentrer sur son mantra, sur la bougie, et de se fixer à ça.
Par la suite, celle de Denis ouvre peut être sur quelque chose de plus profond de plus complexe, et de plus intense que la simple prise de conscience de son corps ; j'aimerais prendre conscience de mon Moi, de mon Moi intérieur. Pas seulement physique.


En tout cas bonne fin de journée à tous,
Namasté :kiss:
"Il faut toujours se méfier des citations que l'on trouve sur Internet." Charlemagne.
Avatar de l’utilisateur
apatride
Messages : 422
Enregistré le : 12 Jan 2011, 23:07

Re: Méditation d'une apprentie

Messagepar apatride » 02 Juil 2012, 00:20

Une belle énergie dans ces échanges ! A la fin de ma méditation et si je ne suis pas pressé par le temps, je finis sur trataka. Les énergies activées font du corps une grande onde qui vibre, et donne beaucoup de profondeur à tout cela.

Belle nuit à tous en direct du matin du bout du monde.
Au-dessus des lois – la Grâce.
Cosmic dynamo!
Avatar de l’utilisateur
sami
Messages : 1959
Enregistré le : 20 Aoû 2008, 14:45
Localisation : Isère
Contact :

Re: Méditation d'une apprentie

Messagepar sami » 02 Juil 2012, 01:57

Bonsoir,
C'était taquin ce que j'ai mis. Il n'y a rien à choisir, à enlever, à garder, seulement à expérimenter dans l'instant. Il y a des jours où il se passe quelque chose et d'autres rien, cela n'a pas avoir avec la technique mais avec soi même, il faut s'écouter et essayer de voir dans quel état je me trouve pour pratiquer l'une où l'autre ou d'autres.
Je pense que le plus essentiel est d'entrer dans une pratique intelligente.
Si tu as des difficultés, on peut t'accompagner, développer juste pour être un peu plus clair.
Personnellement, le mot tradition ne m'affecte pas. Je suis consciente que la tradition a fait ses preuves mais les temps changent aussi, le monde évolue.
Elle n'a pas fait ses preuves, elle fait ses preuves continuellement dans le temps pour celui qui veuille bien tenter celle-ci sans rien rejeter, surtout pas à sous estimer. On prend telle qu'elle est car elle va nous emmener là où on s'y attends le moins, vers l'inconnu.

La bougie ne me fait pas face, elle est sur un côté un peu éloigné de moi - mon regard est fixé au sol, en prolongement du nez, je pense à la bougie et ce n'est pas une pensee imaginaire, la bougie est vraiment là et je prete attention en direction de cette pensée, en continue, sans décrocher l'attention, la pensée, pas besoin de concentration, tout se fait naturellement et dans cet exercice, plein de choses vont surgir, le travail est d'éveiller cette attention, de le percevoir et le jour où je suis face à la bougie, je vois la flamme pleine de feu, de vie, je mets ma pensée et unique pensée en y ajoutant avec naturel l'intention d'y ajouter mon attention, continuellement, sans concentration, chaque chose à son étape à ne pas brûler.
:wink:
Tout profit et tout avantage, offre-les à autrui, Toute perte et toute défaite, prends-les à ton compte.

http://www.yoga-et-meditation.com
Jugulé
Messages : 2340
Enregistré le : 10 Oct 2006, 09:54
Contact :

Re: Méditation d'une apprentie

Messagepar Jugulé » 02 Juil 2012, 15:40

En parlant d'étape, tu as aussi la voie directe, qui permet de jouir des fruits de la pratique de manière plus rapide.
Avatar de l’utilisateur
Odile
Messages : 2024
Enregistré le : 21 Aoû 2009, 10:50

Re: Méditation d'une apprentie

Messagepar Odile » 02 Juil 2012, 22:41

Jugulé a écrit :En parlant d'étape, tu as aussi la voie directe, qui permet de jouir des fruits de la pratique de manière plus rapide.

Que veux-tu dire ? :?
Ce n'est pas en regardant la lumière qu'on devient lumineux, mais en plongeant dans son obscurité...
Jugulé
Messages : 2340
Enregistré le : 10 Oct 2006, 09:54
Contact :

Re: Méditation d'une apprentie

Messagepar Jugulé » 02 Juil 2012, 23:06

La recherche du 'je', pendant sa séance de méditation.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Atma_Vichara

Retourner vers « Pratiques (espace débutants) »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité