Yoga des 24 h?

A tout ceux qui sont investis dans une pratique depuis peu et qui souhaitent poser des questions ou témoigner de leurs débuts...

Modérateur : Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
yogalambda
Messages : 467
Enregistré le : 02 Jan 2010, 22:20
Localisation : LYON

Yoga des 24 h?

Messagepar yogalambda » 07 Jan 2010, 21:36

Bonjour tout le monde,

Je voudrais savoir l'importance du yoga dans votre quotidien.
Par exemple:
Vous voyez le yoga comme une pratique essentiel, et vous vivez dans le monde en essayant de progresser dans cette voie. Vous abordez le monde avec un recul "spirituel", peut être fondé pour l'instant uniquement par vos lectures et que vous essayez de joindre par la pratique. Vous êtes stable.


Vous faites du yoga pour vous détendre. C'est important pour vous au point que vous avez trouvé un réel équilibre dedans. Cependant vous ne sentez pas le besoin de faire de la méditation. Vous vous sentez épanoui, dans votre vie, professionnelle, familiale. L'idée de la libération ou de la dissolution de l'ego dans l'absolu brhaman ne vous inspire pas du tout. Vous préférez la bouille sympathique du bouddha pour zenifier votre vie. Vous faites bruler de l'encens ça suffit.


Vous pensez au yoga plutôt à l'heure du cour. Vous avez mille vies à côté, faites un tas d'activités (sports, cinema, hobbies, enfin tout un tas de choses géniales pour vous).
C'est une pratique que vous sentez bonne, mais vous sentez aussi que vous avez plein de chose à découvrir ailleurs, vous volez de découverte en découverte. (Plus tard vous accorderez plus de temps - chaque chose en son temps comme on dit)
(c'est plutôt un profil d'adolescent que j'ai dépeint la)

Vous êtes curieux, vous vous êtes interressé à tout un tas de truc. Vous avez pratiqué tous les arts orientaux possibles et imaginaires, vous faites un peu votre sauce au final. Vous pratiquez des rites égyptiens sous un dolmen, en chantant hare krishna
Vous piochez dans le yoga ce qui vous parle.


Vous êtes lunatique. Vous vous sentez perdu. Un coup ça va, un coup non. Vous êtes facilement impacté par vos émotions, ou pensés, par les autres. Vous essayez de vous raccrocher à une discipline ou une philosophie. Vous vous y plongez, avec assiduité. Vous vous sentez bien... puis vous allez douter... le monde vous rattrape, tout s'écroule, vous vous vautrez dans les plaintes, vous ne comprenez plus rien, tout redevient flou. Vous replongez dans le monde en essayant du coup de raffler ce qui y a de bon tant qu'à faire, mais tout vous a déjà blazé, alcool, tabac, autre, à cause de l'excés. Vous n'arrivez pas à jouir de la vie, ça devient grave.



Waow ça fait un peu questionnaire de magazine cucul!!!
Pour ma part, le premier cas exposé me parait déjà celui d'un grand Maitre!!! Les deuxièmes et troisièmes cas sont pas mal aussi.
Je me situerai malheureusement dans le dernier tableau... Je ne me sens pas établi dans une paix certaine. Par exemple aujourd'hui, j'ai cru que j'allais exploser au travail. Alors que je pourrais voir certains aspects et me "raisonner". Je sens avant d'aller mal, les jours d'avant, comme une lame de fond qui monte, qui monte, pour tout faire voler en éclat.... puis ça reva jusqu'à la prochaine tempette.
Le cas extrême on rejette en bloc tout, puis on y revient.
J'espère un jour arriver dans le tableau 1 bien sur. Les tableaux du bonheur à courir de plaisirs en plaisirs me semble impossible, vu mon incapacité et mon insatisfaction chronique. Le tableau du bonheur familiale parfait ne m'a jamais attiré non plus. J'ai l'image d'une pub kinder, ou je jouerai au ballon avec mes enfants et tout le monde rierait naivement (beurk au secour aidez moi!! :beurk: )

Voilà c'est mal barré tout ça, si jeune et déjà blazé. Sècheresse spirituelle. Bon ça va quand même j'ai des passions et des joies mais grosso modo c'est l'histoire de ma vie d'enfant gaté.
Merde ma copine vient comme par hasard de passer la musique "black hole sun", ça fait une peu no future


Enfin, voilà.
Merci de faire partager votre vue actuelle du yoga dans votre vie.
Avatar de l’utilisateur
yogalambda
Messages : 467
Enregistré le : 02 Jan 2010, 22:20
Localisation : LYON

Re: Yoga des 24 h?

Messagepar yogalambda » 08 Jan 2010, 10:02

Bonjour,

Je vois que le sujet n'inspire pas beaucoup de monde!
Je me rends compte que ça ne fait pas vraiment avancer les gens d'arriver avec ses confusions ou de la négativité, d'autant qu'il y a eu beaucoup de discutions bien plus profondes et enrichissantes sur ce forum.

Je poste la définition de la "spiritualité" que j'ai trouvé sur wikipedia:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Spiritualit%C3%A9

Je trouve que c'est bien défini.
Pour reparler encore de ma petite personne, je dirai qu'une partie de moi peut aspirer à de beaux moments de paix et un absolu. Je pense que s'il existe, cet absolu, les questions que posent l'existence humaine ne peuvent pas trouver de réponse sans l'atteindre. C'est un credo qui me parait logique.
Ca demande quand même un acte de foi. Il faut croire pour s'engager dans une quête.
Donc je vais me contenter pour l'instant d'une "spiritualité laique", essayer de découvrir dans le yoga à vraiment faire le vide pour prendre du recul, sans me blamer si des fois je déraille. Notre monde est réel, tout est réel, notre siècle est réel, notre jeunesse qui s'en vat est réelle. Si je m'assagis par la pratique, et perçois de la lumière, pour m'éclairer voir éclairer les proches tant mieux... Je vais donc pratiquer et me faire un peu plus discret sur ce forum.

Je refais appel à vous. Je recherche des livres ou lien vidéo pour pratiquer le yoga. Je sais que ça déjà du être posté mille fois desolé.
Du hatha yoga classique ça m'ira très bien, avec de belle photos. Puis j'ai clairement compris l'importance des exercices respiratoires, si vous avez un conseil pour un livre de pranayama?
Mon but est vraiment de pratiquer des exercices de détente, relaxation, méditation. Technique de concentration, vide. Pour l'instant un yoga "aseptisé" sans trop de littérature sur le but ultime m'ira complètement (Le mysthique au bout d'un moment je sature et envoie tout bouler )

Pour rejoindre le sujet originel de la discussion (du monologue plutôt), si vous pratiquez des exercices dans la journée je suis preneur. Par exemple au bureau, ou à votre travail. Si vous avez des techniques pour supporter des moments que vous jugez pénible.

Merci
Avatar de l’utilisateur
Alexandra
Modérateur
Modérateur
Messages : 2134
Enregistré le : 18 Déc 2007, 18:28
Localisation : Peyruis (04)
Contact :

Re: Yoga des 24 h?

Messagepar Alexandra » 08 Jan 2010, 13:41

Moi aussi je suis dans le dernier tableau et même si pendant longtemps j'ai voulu en sortir aujourd'hui je l'accepte.
Je le trouve cool, rock&roll, j'accepte la part d'ombre et de ténèbres comme la part lumineuse et céleste.
L'autre nuit avant de m'endormir je me suis vue au fond d'un puit en train de patauger dans une espèce d'eau dégueulasse et je voyais la lumière en haut...
Sauf que vu que j'étais consciente, je me suis dis non, ne regarde pas la lumière cherche ici ce que tu dois trouver, ne sois pas comme les papillons.

Tu vois je crois que la stabilité n'existe pas, je crois que les gens très stable sont encore plus paumé que nous, parceque si une pierre se brise a leur edifice et bien ça mettrait en péril l'ensemble de la construction.
Moi je construit, je garde un moment et je détruit pour reconstruire. et c'est cool.
La stabilité n'existe pas ce n'est qu'une illusion, c'est ce que je pense. Tout change et évolue constamment, et puis tout meurt et renait sous une forme un peu différente.

Avant je voyais le yoga comme quelque chose de super zenlumineubienetrebeauté et maintenant je me rend compte que ça me permet surtout de mieux me connaitre, de connaitre mes ténèbres, mes démons et aussi il est vrai ma vrai beauté et ma lumière.
Alors un jour quand j'aurais tout fini de farfouiller, peut-être que j'arriverais a unifier le tout et a enfin pouvoir me reposer...
mieux vaut traverser le désert sans eau, que cette vie sans Dieu. (Alex)
Même quand je marche dans la vallée de l'ombre de la mort, je ne crains aucun mal, car tu es à mes côtés. ૐ
Avatar de l’utilisateur
yogi tougoudou
Messages : 110
Enregistré le : 03 Mar 2006, 13:44
Localisation : Dins ch'Nord
Contact :

Re: Yoga des 24 h?

Messagepar yogi tougoudou » 08 Jan 2010, 14:15

Bonjour Yogalambda,

bah c'est bizarre qu'i'y'est pas eu plus de monde pour répondre à ta question. Ouais, ok, d'accord, peut-être que sur le plan de la formulation, afin de la rendre plus accessible, elle aurait gagné à être plus synthétique (encore que perso', ça m'a pas plus rebuté que ça).

Moi, franchement, j'aime bien ce genre de question. Peut-être parce qu'elle ne requiert pas une certaine érudition - elle a trait directement à l'expérience, au vécu ; peut-être aussi parce qu'elle ne semble devoir déboucher sur des discussions ésotériques arides et stériles ; peut-être tout simplement parce que, finalement, elle touche à quelque chose d'essentiel, de fondamental : la question de la finalité, celle du pourquoi - pourquoi moi, toi, lui, le yoga ?

Perso', je me situerai à la fois dans les catégorie 2 (yoga-loisir/détente) et 4 (yoga-culture/enrichissement intellectuel).

Si y'a bien un truc que j'arrive pas et qui me fait profondément chier, c'est la méditation ; soit que j'suis pas prêt, soit que ce type d'exercice ne me convient pas, en tout cas, en c'moment, c'est pas mon truc.
Le côté ésotérique aussi me fait bien chier ; j'dis pas qu'il faut pas savoir quelques fondamentaux, mais arrivé à un certain niveau, j'trouve - mais c'est mon humble avis, celui d'un " petit sadhaka " - que c'est un peu beaucoup de la masturbation intellectuelle. Surtout j'vois pas vraiment à quoi ça sert dans ta vie de tous les jours. Enfin bon, ok, c'est un peu court, voire caricatural, mais bon ça l'mérite d'exprimer simplement mon point de vue.

De toute façon, j'ai envie de dire qu'il y autant de voie, de type de yoga, qu'il y a d'individus (déjà il y a bien 4 ou 5 yogas " canoniques " alors) ; pour moi, le yoga c'est avant tout une méthode, donc à chacun de trouver celle qui lui convient le mieux.

Par exemple y'a un mec sur ce forum, comme Philippe je crois, qui est un furieux de pratiquant, et qui vit ça à donf' comme un vrai guedin (enfin je trouve). Moi, à une époque de ma vie, même si j'ai jamais fait des trucs aussi poussés que Philippe, c'est vrai que j'avais une pratique tirant plutôt sur l'ascèse. Aujourd'hui (p'têt paske j'me sens mieux dans ma peau et dans ma tête), j'suis plus cool, j'me mets moins la pression (j'en ai déjà assez dans ma vie quotidienne).

Faut dire que fondamentalement, j'crois que j'ai toujours considéré le yoga comme une béquille. Donc du coup, c'est clair que quand tu vas mieux, tu t'en sers moins de ta béquille.

Et puis autre chose aussi, et là tout dépend de comment on est fait, le yoga c'est une béquille parmi tant d'autres.
Yogalambda, dans ton dernier message sur ce topic, tu demandes si certains connaissent des techniques pour supporter des moments jugés pénibles.
Bah franchement, après une dizaine d'années de pratique, tant sur le plan physique que mental, j'peux pas dire que le yoga soit - attention, hein, je parle pour moi - la méthode (et ce quel que soit la technique) vraiment idoine pour surmonter des moments difficiles.

Je ne dis pas que sa pratique ne m'a rien apporté, et je ne renie pas les bienfaits que j'ai pu en retirer ; mais je ne suis pas convaincu que sa seule pratique puisse guérir de tous les maux. Je ne suis pas certain que tout soit dans le yoga.
Encore une fois, pour moi, ça reste une béquille, donc un moyen de prendre pied dans la vie. Mais ce n'est qu'un moyen, qu'une méthode thérapeutique particulière.
Il y en a d'autres.

Perso', actuellement j'en vois deux : la communication avec autrui et la lecture symbolique.
La communication avec autrui peut vraiment être une source de guérison. Elle peut prendre la forme de la parole, mais pas seulement (dernièrement j'ai suivi un cours d'aïkido, ou il y a eu un réel échange par le corps) ; elle nécessite, il est vrai, deux conditions, assez difficile à réunir : sincérité et réceptivité de part et d'autre.
Pour la lecture symbolique, j'ai découvert çà avec la médecine symbolique et la symbolique du corps ; ça m'a d'ailleurs permis de savoir quelles techniques de yoga adopter pour me sentir mieux !

Voilà Yogalambda, j'espère avoir correctement répondu à tes demandes.

A bientôt.
Haut les coeurs mes frères, haut, plus haut encore ! Et tâchez aussi de ne pas oublier les jambes ! Haut les jambes aussi, bons danseurs que vous êtes, et mieux encore : sachez vous tenir sur la tête ! (Nietzsche)
Avatar de l’utilisateur
yogalambda
Messages : 467
Enregistré le : 02 Jan 2010, 22:20
Localisation : LYON

Re: Yoga des 24 h?

Messagepar yogalambda » 08 Jan 2010, 21:04

Merci pour vos réponse Allassea et Yogi Tougoudou!

C'est enrichissant d'avoir vos avis et d'avoir pu avoir un écho de votre pratique et comment vous le vivez.
Alassea je te rejoins dans le fait que je préfère accepter la part d'ombre et de lumière qui est en moi. (Peut être que dans toutes cette boue se trouve un trésor :wink: )
En tout cas ta vision dynamique du monde est un réalité... C'est vrai que je m'accroche profondément à tout ce qui a l'air stable. Je ne me sens pas encore l'âme d'un renonçant, j'ai trop besoin de mes repères materiels, !!
Sur ce qui est de méditer, Yogi Tougoudou, je ressens le besoin de pratiquer d'ou le besoin de technique pour calmer le mental, j'ai passé pour ma part trop de temps à me tracasser le cerveau. Tous mes échafaudages intellectuels ne m'ont pas servi à grand chose pour l'instant... J'étais et suis toujours dans les raisonnements stériles, car en plus je n'engage aucune action concrète pour changer le monde.

J'en suis à la conclusion brute et plate, égoïste: je suis pas à plaindre, j'ai des perspectives, même de la chance, j'ai un toit, un taf, une famille qui m'aime. "vas y file droit sans demander trop". Le monde existe sans moi.
Enfin bref je vois la méditation justement pour "formater" mon esprit :sceptique: si je puis dire.
Oublier un peu tout ce qu'on peut lire sur internet, tout les ouvrages que j'ai pu voir, les infos TV, mon expériences, le monde tel qui l'est, et simplement se ressourcer dans le silence. Au moins le silence raconte pas trop de connerie lui!!

Yogi Tougoudou, 10ans de pratiques c'est pas rien, c'est de la persévérance. Moi j'ai 1 cour de yoga, et j'espère bien aussi me servir du yoga de béquille, et en parallèle du sport que je reprends, plus pour libérer, décrasser et se donner plus (ça me manque !!)


En fait il doit y avoir autant de yoga que de pratiquants!! J'espère vraiment m'ancrer dans la pratique doucement, et peut être une fois vieux, j'essaierai de renouer avec plus d'implication spirituelle. Pour l'instant je sens que c'est pas le moment.

Bon yoga et de la réussite dans ce que vous entreprenez!
Avatar de l’utilisateur
Alexandra
Modérateur
Modérateur
Messages : 2134
Enregistré le : 18 Déc 2007, 18:28
Localisation : Peyruis (04)
Contact :

Re: Yoga des 24 h?

Messagepar Alexandra » 08 Jan 2010, 21:19

je trouve que la musique est thérapeutique surtout les groupes des années 70 neil young, bob dylan, janis, les doors et aussi quelques groupes des années 90 genre death cab for cutie enfin dans des moments très durs ça m'a aidé.
et perso je crois que mon problème c'est que quand tout va bien, et bien j'ai besoin de tout foutre en l'air parceque je m'ennuie dans le bien-être finalement c'est la révélation de ce soir, mais je préfère la souffrance....
mieux vaut traverser le désert sans eau, que cette vie sans Dieu. (Alex)
Même quand je marche dans la vallée de l'ombre de la mort, je ne crains aucun mal, car tu es à mes côtés. ૐ
Avatar de l’utilisateur
yogalambda
Messages : 467
Enregistré le : 02 Jan 2010, 22:20
Localisation : LYON

Re: Yoga des 24 h?

Messagepar yogalambda » 08 Jan 2010, 22:01

Je vois tout à fait ce que tu veux dire. Il y a une beauté profonde dans la tristesse. Ma soeur est un peu comme ça aussi, je la qualifierai d'écorché vive...
Moi j'ai été gravement nostalgique à 15 ans de mes 10 ans... A 10 ans j'étais toujours dehors, dans la nature, mon monde était immense et je rêvais de découvrir la terre entière.
A 15 ans j'ai pas du tout géré. C'est bizare de voir que tout le monde commence à se donner un rôle... Chacun fait sa route. L'enfance s'écroule, et les contours de mon monde se réduisait finalement...

Bref après je pense que comme tout le monde je me suis endurci... Je suis passé par plusieurs personnages. Aujourd'hui j'ai l'impression que ma vie c'est du pain blanc fade!! C'est grave quand on y pense. Les rêves de l'enfance, les délires de l'adolescence, toutes les conneries qu'on a pu faire. Reste pour moi le gout amer d'avoir l'impression que j'ai échoué en amitié, que chacun s'oublie et fait sa vie.

Je te rejoins carrément sur la musique, ça me fait vraiment voyager. Les chansons qui me touche le plus sont pétris d'une tristesse, j'pense à Nina Simone par exemple, ça me touche ça me fait voler.


Et pareil je préfère me laisser aller à la tristesse irrésistible, quand ça me fait voyager... certaine musique renvoie directement au côté émotionnel, et aux souvenirs. C'est clair que la musique est carrément puissante.

Enfin pareil, j'ai l'impression que j'ai un vécu et donc une partie de moi réellement triste, qui supporte mal d'ailleurs le bonheur insouciant.


Pour donner l'exemple inverse, il m'arrive (je sais pas une fois par an?) d'être très bien, ou de me sentir profondément heureux. Je me dis dans ces moments rares que toute une vie de souffrance vaut cet instant, et que la vie est un cadeau absolument merveilleux... et le plus bizare c'est que j'ai aussi l'impression d'être profondément moi même à ce moment la, et de me "redécouvrir", comme si le bonheur était l'état naturel...
Voilà je pense que l'esprit peut être polarisé vers la joie ou la peine, et que notre sentiment du "moi" est vraiment différent entre ces deux extrêmes. Dans ma famille il y a des "problèmes " de cyclothymie, je dois surement avoir hérité de ma petite tare lol
Avatar de l’utilisateur
prajnaPat
Messages : 637
Enregistré le : 21 Oct 2008, 21:17

Re: Yoga des 24 h?

Messagepar prajnaPat » 09 Jan 2010, 00:55

Bonjour yoga lambada :lol:

Je crois que je ne rentre dans aucune de tes catégories. Je fais du yoga d'abord pour être en bonne santé, parce que quand je m'y suis mis, ça allait pas fort.
Je pratique pas mal les exos de respiration et concentration qui m'apportent de la stabilité au niveau mental et énergétique.

Ces bénéfices là sont assez faciles à obtenir. Pour les aspects spirituels, je crois qu'il faut pratiquer vraiment avec passion pour arriver à quelque chose, et ce n'est pas mon but principal dans la vie, et je n'ai pas de guru qui pourrait m'y emmener. Mais j'aimerais bien savoir ce qu'est la conscience et connaître la vraie nature de la réalité... Mais c'est plus la connaissance juste qui m'intéresse que de vivre "CELA".

Par contre, j'ai été beaucoup influencé par les aspects disons plus "existentiels", par la baghahavad gita notamment.

Maintenant, c'est indispensable pour moi, parce que cela a ouvert un "espace" dans ma vie qui me manquait avant sans le savoir. Et je suis irresistiblement attiré par tout ça :smile:




yogalambda a écrit :Ca demande quand même un acte de foi. Il faut croire pour s'engager dans une quête.
Donc je vais me contenter pour l'instant d'une "spiritualité laique"
Non, tu peux t'engager dans une quête simplement pour comprendre, donner un sens à ta vie, etc, etc, la foi en Dieu, c'est autre chose.
Maintenant, avec la pratique, la conception de Dieu change, et l'amour pour lui peut naître plus tard.
Par contre, j'ai lu que les dernières marches ne peuvent être franchies sans dévotion, mais je n'en sais trop rien...


yogalambda a écrit :si vous pratiquez des exercices dans la journée je suis preneur. Par exemple au bureau, ou à votre travail. Si vous avez des techniques pour supporter des moments que vous jugez pénible.
Je ne crois pas que ça existe...
Les pratiques se font au calme chez soi.
Après le tantrisme utilise des événements forts du quotidien d'un point de vue spirituel, mais je ne crois pas que cela s'adresse à des débutants, il faut d'abord apprendre à maîtriser ces souffles, etc.

Pour ce qui est de supporter des moments pénibles, cela sera une conséquence d'une pratique régulière, tu n'auras pas à faire d'exercices spéciaux sur le moment, si ce n'est essayer de rester conscient de ce qui t'arrive, ne pas te laisser déborder et entrainer par les émotions.





yogi tougoudou a écrit :Si y'a bien un truc que j'arrive pas et qui me fait profondément chier, c'est la méditation
Bonjour Yogi Tout mou :lol:

Je n'ai jamais fait de méditation, mais si j'ai bien compris, c'est l'aboutissement du stade de la concentration (étape 7 qui suit l'étape 6 (concentration) chez Patanjali). Si tu fais un bon nadi shoddana pendant 30 minutes en augmentant petit à petit la durée des cycles, après ça, ton rythme physiologique va déjà se trouver très très ralenti et ton mental sera bien vide.

La concentration va focaliser ta conscience et si cela devient stable, c'est la méditation.
Moi, j'en suis proche, mais je n'est jamais atteint cet état.

Donc si tu dis que ça te fait chier, c'est peut-être que tu t'assoies en lotus, sans t'être apaisé avant. Du coup ton corps est encore dans l'activité, et effectivement on a pas envie d'être là à rien faire.

Ca me rappelle un cours où j'étais allé... à la fin du cours, après une scéance d'asana, le prof nous avait installé en posture méditative et nous avait dit de "profiter de l'instant présent", un truc comme ça :lol: Comme toi, j'avais trouvé ça franchement sans intérêt...

Mais normalement, si tu arrives à "rentrer" dans la pratique du pranayama, le reste suit tout seul...
Le livre de Swami Satyananda Sarasvati, "méditation tantrique" donne quelques méthodes simples.



yogi tougoudou a écrit :Le côté ésotérique aussi me fait bien chier
ésotérique, ça veut dire "dont le sens est réservé aux initiés".

Ca s'oppose à "exotérique" dans les religions, qui concerne monsieur tout le monde, les rites, la morale, etc.

Le sens profond, "esotérique", des symboles est réservé à ceux qui suivent une démarche spirituelle. Peut-être que tu n'as jamais rencontré quelqu'un qui t'explique vraiment le sens concret de tout cela. Tant que ça reste "esotérique", c'est que tu n'en as pas compris le sens. Sinon, c'est très très concret.



yogi tougoudou a écrit :Surtout j'vois pas vraiment à quoi ça sert dans ta vie de tous les jours.
B'in savoir que tu n'es pas ton corps, que le temps et l'espace sont des illusions, et que peut-être quelque chose de toi va survivre après la mort, ça relativise quand même un peu les choses non ?




yogalambda a écrit :J'espère vraiment m'ancrer dans la pratique doucement, et peut être une fois vieux, j'essaierai de renouer avec plus d'implication spirituelle. Pour l'instant je sens que c'est pas le moment.
On dit que pour réussir dans le yoga, il faut être passionné, plein d'enthousiasme et d'énergie, donc ce n'est pas pour les vieux...


yogalambda a écrit :Je vois tout à fait ce que tu veux dire. Il y a une beauté profonde dans la tristesse.
J'étais comme ça avant de faire du yoga.
Je crois que la mélancolie, c'est le signe d'un corps affaibli...

Le yoga fait revenir la santé et la mélancolie s'en va... :)

Je te conseille aussi de changer ton alimentation. Tu peux essayer une nourriture végétarienne pendant quelques mois, tu comprendras vite l'impact que ça a.
Nos régimes alimentaires sont souvent trop riches pour le peu d'activité physique qu'on en a de nos jours. Ca plus le manque d'activité, la fumette, etc.

Moi j'ai fait ce changement d'alimentation et je me suis senti tellement mieux que je ne suis pas revenu en arrière.
Le soja (pas les pousses, les graines) surtout, c'est merveilleux, ça clarifie la conscience, un truc incroyable !

Maintenant, s'il m'arrive d'être un peu triste (ce qui n'a pas loupé après toutes les saloperies que j'ai dû manger à Noël), j'essaye de savourer cet état, mais si ça dure, c'est que quelque chose ne va pas. :wink:

yogalambda a écrit :Pour donner l'exemple inverse, il m'arrive (je sais pas une fois par an?) d'être très bien, ou de me sentir profondément heureux.
Le yoga te rend comme ça en permanence sauf accident de parcours.



yogalambda a écrit :A 15 ans j'ai pas du tout géré. C'est bizare de voir que tout le monde commence à se donner un rôle..
Ah !! Tu es la première personne que je lis qui a vécu ça... Moi aussi ça m'a toujours paru bizarre, comme les ados rentrent dans les stéréotypes prévus par la société, et finissent par s'y identifier : le commercial, l'universitaire, etc. J'ai jamais réussi personnellement...


yogalambda a écrit :C'est clair que la musique est carrément puissante.
Je suis bien d'accord avec toi.... J'ai mis quelques topics sur le forum sur la musique indienne et un truc qui s'appelle "douce éther", dans la section "musique, livres, etc". Ca te plaira peut-être :mefie:
Mais c'est pas de la pop émotionnelle, c'est plus élitiste...
l'Immensité
Avatar de l’utilisateur
yogalambda
Messages : 467
Enregistré le : 02 Jan 2010, 22:20
Localisation : LYON

Re: Yoga des 24 h?

Messagepar yogalambda » 10 Jan 2010, 01:37

Bonjour prajnapasta :D

Merci pour ta réponse très enrichissante et pleine d'optimisme!!

Je parcoure un peu les anciennes discutions avec plaisir, et ça me donne vraiment envie de pratiquer.
De mémoire, le concept de Dieu me rebutait au catéchisme. A 15 ans les soucis de la Terre et le fait que je n'étais pas heureux comme ça m'ont poussé à m'interresser à d'autre traditions. Et à force de chercher on comprend mieux certaines choses.
Mais qui pouvait être ce Dieu qui tolère autant de souffrance??? Au collège, je feuilletai des petits livrets au rayon religion du CDI. Je découvrais avec émerveillement les vies de St François d'Assise. St Augustin m'a paru plus dans la philosophie...
Un été j'ai lu autobiographie d'un yogi et ça a été un électrochoc. J'ai flotté pendant 2 jours, comme si ça m'avait ré insufflé de la vie.
Voir les ponts entre les religions et les similitudes est plus constructif qu'adhérer à un dogme rigide. Quand je vois tous les gens qui s'épuisent sur le net à prouver par a+b que leur religions est la seule et vraie, et à démolir celles des autres, je me dis qu'ils doivent être à mille lieux d'une évolution spirituelle...

Je retombe dans la biographie la mince :p :marteau:


prajnaPat a écrit :Maintenant, c'est indispensable pour moi, parce que cela a ouvert un "espace" dans ma vie qui me manquait avant sans le savoir. Et je suis irresistiblement attiré par tout ça



J'vois ce que tu veux dire. Ca me rappelle une citation de Ghandi qui disait découvrir chaque jour des trésors dans la Bhagavad Gita.
Enfin bref, tout ça pour dire que quand mon cerveau a accepter que Dieu pouvait vraiment exister sous une forme personnalisée, (pas les forces de la nature mais plutôt quelqu'un !!) j'étais enthousiaste et pour moi c'était inconcevable de vivre sans chercher à le trouver. Ca me parait logique comment peut on croire en Dieu et y penser sporadiquement?


Et puis à force d'être dans une recherche intense, la sensation d'être seul dans cette démarche, puis mon scepticisme au sujet des "modalités de la foi" à savoir qu'advient il de l'âme, réincarnation, et des pensée insupportable comme quoi je pourrai avoir eu plusieurs mères m'ont fait tout rejeter en bloc...


Voila voila.... ça fait peut être partit de la quête spirituelle :) Aujourd'hui je ne me prends plus la tête. J'ai remarqué qu'à trop réfléchir on peut tomber, se dégouter, et la il n'y a plus aucun intérêt

Enfin voilà, je reviens doucement au yoga par la voie de la pratique, car j'ai jamais pratiqué!! Vivement le prochain cour de yoga, j'ai l'impression que ça fait une éternité!! C'est génial j'ai l'impression que j'ai un univers entier à découvrir, et j'ai l'espoir de percevoir un peu au delà... tout ça dans le corps


Désolé j'ai besoin de parler c'est dingue ça!!! En fait je suis vraiment agréablement surpris par le bon esprit de ce forum, et l'état d'esprit ouvert et sage de certains membres. A vrai dire je pensai pas que ça existait! A force d'avoir un mauvais vie et de voir des cons partout on finit par généraliser !!

Merci encore pour ta vision et comment tu pratiques le yoga, et puis je fouillerai le forum pour retrouver les liens vers les musiques!!
Avatar de l’utilisateur
prajnaPat
Messages : 637
Enregistré le : 21 Oct 2008, 21:17

Re: Yoga des 24 h?

Messagepar prajnaPat » 10 Jan 2010, 18:32

yogalambda a écrit :Bonjour prajnapasta :D
Je trouve ton humour totalement déplacé !! :lol:



yogalambda a écrit :Enfin bref, tout ça pour dire que quand mon cerveau a accepter que Dieu pouvait vraiment exister sous une forme personnalisée, (pas les forces de la nature mais plutôt quelqu'un !!) j'étais enthousiaste et pour moi c'était inconcevable de vivre sans chercher à le trouver. Ca me parait logique comment peut on croire en Dieu et y penser sporadiquement?
Dans l'advaita védanta, on dit que le seigneur (Ishavara) est brahman vu à travers le voile de l'illusion (maya). Autrement dit, son caractère personnel est une illusion... Mais d'autres ne sont pas d'accords...

En tout cas, lui voir un caractère personnel, c'est une aide pour le bakhti yoga.

Pour ma part, c'est un concept des plus flous...
J'y vois la conscience infinie, telle l'océan, dont notre conscience n'est qu'une goutte, la source de la création, tous les mystères de la nature, le miracle qu'il y ait quelque chose plutôt que rien, celui (ou cela...) qu'il faut remercier pour nous avoir donné une existence à vivre et l'illusion qu'il existe quelque chose de réel... Un mélange (ou plutôt une bouillie :lol: ) de tout ça.

Après chercher à le trouver, je sais pas... Il a peut-être autre chose à faire que de s'occuper de nous :lol:
l'Immensité
Avatar de l’utilisateur
Denis
Site Admin
Site Admin
Messages : 13157
Enregistré le : 23 Juil 2004, 19:19
Localisation : Grimaud
Contact :

Re: Yoga des 24 h?

Messagepar Denis » 10 Jan 2010, 22:40

Bonsoir à vous tous !!!

J'ai laissé passer ce post et il a rapidement pris une grande ampleur, dur de tout lire !!! :wink:

Pour mon cas je me retrouve bien dans le premier cas :
Vous voyez le yoga comme une pratique essentiel, et vous vivez dans le monde en essayant de progresser dans cette voie. Vous abordez le monde avec un recul "spirituel", peut être fondé pour l'instant uniquement par vos lectures et que vous essayez de joindre par la pratique. Vous êtes stable.


Le Yoga est le centre de mon être...
Mais pour autant je suis investi dans plein de choses !
Je suis à mon compte dans ma petite entreprise ( http://www.denisbillo.com )
je fais du vélo, de la moto, de la peinture du bricolage...
Il y a pas mal de projets qui tournent autour de moi...

Bref, une vie bien remplie.

yogalambda a écrit : Je refais appel à vous. Je recherche des livres ou lien vidéo pour pratiquer le yoga. Je sais que ça déjà du être posté mille fois desolé.
Du hatha yoga classique ça m'ira très bien, avec de belle photos. Puis j'ai clairement compris l'importance des exercices respiratoires, si vous avez un conseil pour un livre de pranayama?


Personnellement je te conseille d’aller prendre des cours, c’est bien mieux que de jouer aux apprentis sorciers, mais si tu ne peux pas je te conseille le livre de Christian Tikomiroff : Le Banquet de Shiva, il est très complet sur le Yoga et sa pratique…

Alassea a écrit : Tu vois je crois que la stabilité n'existe pas, je crois que les gens très stable sont encore plus paumé que nous, parceque si une pierre se brise a leur edifice et bien ça mettrait en péril l'ensemble de la construction.

Non je ne crois pas que tu puisses dire cela…
Si vraiment les gens sont stables ils ne sont plus trop accrochés aux choses autour d’eux et ils ont compris combien la vie est éphémère et futile, donc la disparition d’un élément est déjà prévu depuis longtemps puisque la vision claire du monde nous a fait déjà entrevoir cela.
Mais une chose est certaine, chacun avance à la vitesse ou il peut et cela est bien et ton évolution est belle !

yogi tougoudou a écrit : Si y'a bien un truc que j'arrive pas et qui me fait profondément chier, c'est la méditation ; soit que j'suis pas prêt, soit que ce type d'exercice ne me convient pas, en tout cas, en c'moment, c'est pas mon truc.
Le côté ésotérique aussi me fait bien chier ; j'dis pas qu'il faut pas savoir quelques fondamentaux, mais arrivé à un certain niveau, j'trouve - mais c'est mon humble avis, celui d'un " petit sadhaka " - que c'est un peu beaucoup de la masturbation intellectuelle. Surtout j'vois pas vraiment à quoi ça sert dans ta vie de tous les jours. Enfin bon, ok, c'est un peu court, voire caricatural, mais bon ça l'mérite d'exprimer simplement mon point de vue.

C’est la grande mode du moment, je crois…
J’entends pas mal de monde dire, l’étude des textes ne sert à rien, la compréhension de tout cela non plus…
Qu’elle tristesse, comment peut-on croire qu’on pourrait envoyer une fusée sur la lune sans avoir une vision et une compréhension très fine de tous les éléments dans laquelle elle est.
Pose-toi cette simple question, si tu n’arrives pas à faire de la méditation c’est à cause de quoi ?
Ton intellect, ton cerveau, est le maitre à bord, s’il n’a pas une vision claire au moins du chemin et des éléments qui te constitues, tu ne pourras jamais approcher de cette chose, car tu ne connais même pas les premières portes…
Bouddha se définissait comme quelqu’un ayant la compréhension de la manifestation, elle est fondamentale et dans toutes les voies, jusque dans le tantrisme on retrouve cette idée fondamentale de tarka, le raisonnement juste basé sur la connaissance pure et concrète des choses.
Tu sais si tu pousses aux paroxysmes cette idée tu verras simplement la vérité, dans le moins l’infinie l’ignare n’ayant que 150 mots pour s’exprimer et une compréhension bien étraoite de lui et de son monde et de l’autre l’érudit.
Certes l’ignare peut avoir un cœur ouvert et être une gentille personne, imagine si en plus il est méchant et il mord… :D
Et je parle bien d’érudit et non de savant qui ne connaissent rien à la réalité, perdus qu’ils sont dans l’intellect.

Le Yoga exige une évolution liée à la pratique et aux connaissances qui passe par l'étude des textes !
Une réelle étude longue et profonde pour faire « sien » les textes !

Enfin, je crois à une unique vertu, le travail.

Car finalement en lisant pas mal de posts de cette discussion on se rend compte que peu d’entre vous ne pratiquiez régulièrement du Yoga (Hatha Yoga). Cela est bien dommage car celui qui pratique ne serait pas dans tous ces états d’âme que vous décrivez…
Tentez d’arriver à un Nadi Shodana en 10/40/20, entrez dans cette dimension et nous en reparlerons après. La seule chose que je peux vous affirmer c’est que le chemin que vous ferrez, réellement, pour y arriver sera vraiment une réelle démarche d’apprentissage sur vous…

Bien à vous
Dieu nous donne ce dont il veut qu'on se serve, pour aller vers lui.
Stages Yoga 2017
Retraite Yoga 2017
Maison à vendre sur Grimaud
Avatar de l’utilisateur
Alexandra
Modérateur
Modérateur
Messages : 2134
Enregistré le : 18 Déc 2007, 18:28
Localisation : Peyruis (04)
Contact :

Re: Yoga des 24 h?

Messagepar Alexandra » 11 Jan 2010, 08:11

Oui tu as raison, j'ai mis tout le monde dans le même panier, et c'est vrai que certaines personnes peuvent être stable.
Je pensais plus aux personnes se créant une vitrine d'expo pour la face du monde, sans penser aux personnes ayant eu une compréhension approfondi de leur être et du monde.
Et merci ;)
mieux vaut traverser le désert sans eau, que cette vie sans Dieu. (Alex)
Même quand je marche dans la vallée de l'ombre de la mort, je ne crains aucun mal, car tu es à mes côtés. ૐ
Avatar de l’utilisateur
philippe12
Messages : 1291
Enregistré le : 15 Fév 2009, 22:08
Localisation : isére france

Re: Yoga des 24 h?

Messagepar philippe12 » 11 Jan 2010, 10:23

Bonjour a tous et a toutes

Bienvenu sur le forum

Je ne sais pas dans quelle case tu peux me mettre
Le non penseur qui pratique
Une amie m a qualifie de guerrier spirituel?

Pour moi. TOUT EST TRES BIEN Et IL FAUT AGIR POUR que cela soit BIEN



Je te colle ici ma pratique
Le yoga m apporte beaucoup pour faire evoluer ma nature colerique...en guerrier spirituel...

Tout est bien tout est tres bien.
 Pour garder un emploi du temps viable j’ai reparti mes séances sur 4 périodes dans la journée et je suis le même programme TOUS les jours…par contre si je suis presse je réduis le nombre d’unité.. je ne saute pas  les seances du matin et de la nuit...
par contre celle de midi et 19 h... peuvent etre supprimée en fonction des aleas…pour ne pas rentrer en conflit avec mon entourage… 

Donc en 24h ....

5h40 séance du matin
Ablutions simple –eau froide…la pièce est maintenue a 12°C…
30 mn de HATA a 12 unités :
-12 tibétains
- 12 Kalabathi , cela me seche bine les sinus et purifie la tete.
- 5 mn Arbre, (et je fais mes 12 Kalabathi en arbre)  danseur, droite gauche,
- 12 salutations au soleil (dont une lente ou je reste 2 mn sur le cobra)
- 5 mn charrue, chandelle 3 mn,
- demi-pince, et pince
- En  ½ lotus et 12 Nadi Sodhana (12/48/24)
Recueillement devant l’arbre, jusqu'au son de la cloche de 7h - nourriture des chevaux. . Donc après le yoga – donc plus de stress…- Départ au boulot... calme et repose... je gare la voiture a 5mn a pied... ce qui me fais une petite marche... et me laisse une marge de maneouvre pour ne pas louper …le train... 
8h20 Boulot 
12h00 Séance du midi
Marche 30 mn
Respiration 12 mn de 12/12/12/12je prends un grand chocolat chaud…lors du jeune ou un repas complet ayurvédique
13h00  Boulot …
jusqu’a’ 17h
30 ou plus... de toute façon je ne courre plus..
Au boulot je bois 1l de the vert et …j’essaie 1l d’eau, j’ai supprime les café et soda... 
18h 30 cours le vendredi ou Séance de l’après midi.10 mn de10 (12/12/12/12) …en arbre  - pour me recentrer et éviter les états d’âme…30 mn de HATA a 12 unités (Derviche, salutation au soleil-, demi-lune, charrue, chandelle, demi-pince)20 mn de pranayama  (12/48/24)  en ½ lotus  

20h repas. ..

23h  séance de nuit

Voila... c’est celle-ci que je vais travailler. Cette année
Lavement simple dans un bain chaud avec 10 cm d’eau et des huiles
12 mn de respiration (12/12/12/12)...
10 mn de tapotement
10 mn d’étirement

Meditation.

Lecture J’ai décidé de relire mes 12 vieux livres de yoga et sagesse pour approfondir le recueillement…En ce moment Mystiques du Tibet par A.David, c’etait il ya 90 ans…

0h00 dodo   

Je jeune le vendredi et le Samediest devenu ma 1/2 journee

Je me suis préparé pour mes repas  les ingrédients suivant l'Ayruveda ... Je suis Pitta

Ma famille a joue le jeu et je les en remercie..souvent ils mangent la même chose que moi, et si il ya des invités nous rajoutons du poulet. 
MATIN : petit déjeuner Kollath et  tisane de sauge. 
MIDI: Salades, oignons, crudités, pain, yaourt 
SOIR: Soupe de légumes (carottes, oignons, pâtes complètes), et pain 


Ma famille a apprécié la nouvelle répartition qui est aussi moins stressante pour moi. 


Maintenant une fois toute les 6 semaines, je fais un lavement complet,...mon corps s’est bien habitué et j’éprouve une grande energie et joie de vivre


Il y a plusieurs posts qui donnent de bons livres
Le banquet de shiva est La reference

Namasté
"je me pensais roseau, je n' etais que chene"
Avatar de l’utilisateur
prajnaPat
Messages : 637
Enregistré le : 21 Oct 2008, 21:17

Re: Yoga des 24 h?

Messagepar prajnaPat » 11 Jan 2010, 12:39

Denis a écrit :Personnellement je te conseille d’aller prendre des cours, c’est bien mieux que de jouer aux apprentis sorciers, mais si tu ne peux pas je te conseille le livre de Christian Tikomiroff : Le Banquet de Shiva, il est très complet sur le Yoga et sa pratique…

Personnellement, je déconseille ce bouquin pour un débutant. J'ai travaillé avec un moment et je ne suis arrivé à rien...
Enfin, si, j'ai senti des brûlures bien puissantes et des" palpitations" dans les centres de la colonne ou du bassin, mais bon, après on fait quoi avec ça ?

Je n'ai jamais pris de cours avec un natha et utiliser ces pratiques à partir du bouquin, ça me parait impossible, surtout pour un débutant : tenir une posture déjà dure en elle-même 5 min ou plus, avec la fixation occulaire, mula bandha, kechari mudra, un mantra et des rétentions, en ce qui me concerne je trouve que c'est trop d'un coup quand on commence. Déjà, il me semble indispensable d'arriver à un bon rythme en nadi shodanna (je sais pas 8/32/16) avant de le mettre dans les postures.

Du coup j'ai abandonné cette façon de faire et je pratique chez moi ce que j'ai vu en cours, plus des techniques de concentration de prayanama que j'ai trouvé dans les bouquins de Satyananda (avec différentes étapes de progression). C'est peut-être édulcoré, mais ça permet de rentrer dans une pratique et de rajouter des choses au fur et à mesure que l'on progresse. Enfin, voilà mon témoignage.


Le plus gros défaut de ce livre, mais c'est vrai pour la plupart des bouquins de yoga, c'est qu'ils ne donnent pas de feuille de route pour la pratique, ce n'est qu'une collection de techniques avec souvent une intro plus ou moins philosophique généralement peu claire.

Déjà dans l'enseignement traditionnel du yoga, il me semble qu'on commence par les techniques de purification (shatkarman, ou kriya...), or souvent des techniques comme nauli par exemple sont considérées comme "avancées" :marteau:
En fait, c'est très simple à faire, si on apprend ça en 3, 4 étapes et qu'on étale l'apprentissage sur 1 mois par exemple, et ces "nettoyages" donnent des bénéfices directs qui permettent d'aller plus loin dans d'autres pratiques.

Il y a un livre en anglais de Satyananda qui est un cours complet sur 3, 4 ans, qui fait plus de 1000 pages, mais j'hésite à l'acheter, c'est un peu cher.
l'Immensité
Avatar de l’utilisateur
Cagoule
Messages : 94
Enregistré le : 14 Sep 2008, 21:56
Localisation : 30

Re: Yoga des 24 h?

Messagepar Cagoule » 11 Jan 2010, 18:48

Pour moi le yoga me permet de concevoir autre chose. Quand je pratique, je tente de partir en vacances, je tente de rentrer dans le vide. Le yoga c'est la porte vers cet espace mystérieux.
En ce moment je pratique moins (voire plus du tout depuis un mois), j'ai vraiment un emploi du temps très chargé, je manque de sommeil et c'est loin d'être fini pour moi, de nombreuses batailles m'attendent pour les mois prochains. :twisted:
Alors le Yoga tente de se frayer un chemin dans cette masse compacte (il devrait revenir dans deux jours plus régulièrement). Mais le yoga c'est aussi ça, garder contact avec quelque chose quand on a pratiqué. Même si sans pratique peu de progrès, sauf pour de grands élus des Dieux, on garde l'empreinte de la pratique passée et finalement, une capacité a faire face, on a conscience de cette énergie en nous, on sait la nature cyclique des choses, les moments où on doit lever le pied ou les moments ou il faut mettre plein gaz. On sait reculer pour mieux sauter, on connait le côté tactique de la gestion de l'énergie pour mener notre guerre, et cela est valable dans le pranayma, les assanas mais aussi les difficultés quotidiennes. Paradoxalement le travail discipliné permet de ne pas trop faire dans la rigidité et de gagner en efficacité.

Pour ce qui est de se faire ch.er en médiation je crois aussi que c'est signe d'une agitation tellement grande qu'on ne peut se retrouver face à soi-même. La méditation c'est bien prendre conscience de ce qu'on est la forme sur un fond, quand on est agité on ne veut pas prendre conscience, on ne peut entrer dans la conscience, on est attaché à ses passions qui ordonnent l'assouvissement. Une méditation après un Pranayama peut vraiment me permettre d'aller plus loin dans ce vide approché lors de Nadi Shodana par exemple.

Concernant la musique, je suis un peu comme tout le monde, je suis transporté facilement. C'est ce que je n'aime plus maintenant car je préfère être transporté par moi-même, je préfère le silence, c'est plus "vrai" que la musique de quelqu'un d'autre. Après créer de la musique, ou l'étudier c'est peut-être autre chose. Écouter la musique qu'on aime c'est pour moi choisir de rester dans le même état, se laisser bercer, ne pas changer, c'est être trop gentil avec soi-même. C'est même la définition de la souffrance pour moi (dans le sens d'un colis en souffrance à la poste, qui attend en reste à la même place sans être arrivé à destination). Je suis un peu d'accord avec le fait que se complaire dans la mélancolie ou la tristesse risque comme une ivresse de nous empêcher de prendre conscience de la globalité et de nous focaliser sur un côté très réduit des choses dans lequel on aime rester. Pour tout vous avouer j'ai un auto radio que je n'allume que lorsque j'ai des passagers car pour certaines personnes, le silence est pesant et la musique comble les "blancs" dans les discussions.

prajnaPat a écrit :yogalambda a écrit:
A 15 ans j'ai pas du tout géré. C'est bizare de voir que tout le monde commence à se donner un rôle..
Ah !! Tu es la première personne que je lis qui a vécu ça... Moi aussi ça m'a toujours paru bizarre, comme les ados rentrent dans les stéréotypes prévus par la société, et finissent par s'y identifier : le commercial, l'universitaire, etc. J'ai jamais réussi personnellement...

Idem pour moi.

Pour ce qui est des petits exercices à pratiquer et compatible avec la vie sociale quotidienne, il est difficile de répondre. Dans le yoga des rêves, il est préconisé de tenter de percevoir le monde comme un rêve comme si tout ce qui se présentait était le fruit de la création de ton mental à l'instar d'un rêve. On peut donc passer 1 minute ou plusieurs à tenter de sentir ce monde d'illusions que sont les objets qui se présentent à la conscience (perception bien sûr mais aussi émotions, pensées etc.).
On peut également exercer sa concentration en fixant un point le plus longtemps possible sans bouger ni même cligner des yeux, on commence par 1 minute puis 2 puis 3... et on laisse bien couler les yeux :D .
Ensuite c'est justement le travail du yoga au travers des exercices de hatha et pranayama qui frayent un chemin vers certains états. Ces états peuvent se retrouver de plus en plus facilement dans une pratique moins codifiée, la sensibilité à ces états devenant plus grande. Ex : ralentir le mental en se tenant droit debout ou assis, "laisser tomber", faire une rétention à vide ou à plein, profiter de la pause etc.

Il est question de certains livres dans ce post qui me donnent bien envie, Le banquet de Shiva, le célèbre Autobiographie d'un yogi et Méditations tantriques pour ne pas les citer. Celui de Satyananda sur le cours de yoga de plusieurs années je ne connais pas. Tu aurais le titre Prajnapat ?

Je ne sais pas dans quelle catégorie proposée me ranger. Un mélange ou une alternance de la 1 et de la 3 peut-être.

24h je ne sais pas mais je sens que Yoga et moi nous reconnectons en ce moment. :wink:
Il faut toujours se réserver le droit de rire le lendemain de ses idées de la veille.(Napoléon Bonaparte)
Avatar de l’utilisateur
yogalambda
Messages : 467
Enregistré le : 02 Jan 2010, 22:20
Localisation : LYON

Re: Yoga des 24 h?

Messagepar yogalambda » 11 Jan 2010, 19:24

Bonsoir à tous!
Content de vous lire!

Denis, merci pour le conseil du bouquin de Christian Tikomiroff : Le Banquet de Shiva. Je me le procurerai. Après si c'est trop pour un néophyte, je me tournerai sur autre chose sur le conseil de PrajnaPat. De toute façon mon but n'est pas de faire tout d'un coup, en survolant. Je pense que je vais essayer de savourer chaque asana et prendre le temps de me plonger dedans, ce qui semble faire parti de la pratique du yoga. On se violente pas, et on part pour une longue route.

Philippe je suis carrément en admiration devant ta pratique!! J'espère que tu ne le prendras pas mal mais c'est presque un rythme de sportif la!! :boxe: Honnêtement c'est même plus, car tu te coltines le travail et les obligations de la vie de familiale!! Et c'est génial que tu le fasses à ciel ouvert et non caché. J'ai lu ton topic de ton expérience du jeune, ça te fait une vie intense, en plus tu sembles pas mal courir dans ton taf, c'est rigolo de voir un "businessman" aussi imprégné de yoga.
En tout cas je vois que tu attaches beaucoup d'importance dans la pureté, enfin c'est ce qui transparait pour moi de ta pratique. Personnellement je commence à bannir de mon régime tout ce qui me fait du mal: tabac depuis 6 mois, soda et fastfood depuis octobre, des litrons d'alcool fort en bricolant...etc. Et j'essaie de prendre de bonnes attitudes alimentaires tant dans ce que je mange que comment je le mange: (rythme, macher, être content de manger, honorer l'instant)... et démarrage pratique yoga et reprise du sport pour décrasser bien!! (le samedi 3 km à la piscine)
Enfin pour moi ça fait parti un peu du yoga quand même...

Avec le stress et une vie déréglée, j'avais mal au bide tout le temps. J'ai repris les pratiques de nauli le matin, et en plus je bois pas mal de tisane. Bon c'est un peu terre à terre mais depuis je passe de meilleurs journées si je vais aux selles le matin...
A ce propos ma mère m'a dit ces vacances que quand on demande aux gens le matin "ça va?", ça veut dire en gros (entre autre): "t'es bien allé aux selles ce matin!!?" J'ai trouvé une discussion sur le net ou quelqu'un semble confirmer.
http://forum.wordreference.com/showthread.php?t=1255899
En tout cas ça me parait lumineux maintenant et emprunt de bon sens populaire!

Enfin, Philippe, j'aimerai aussi réussir un nettoyage en buvant de l'eau salée. J'ai déjà tenté sans succès. Ca me dégoutait :beurk: et j'ai juste réussi à pisser... :oops: Il y avait 4 postures à adopter pour faire "transiter" l'eau. Il est clair que j'ai pas eu l'impression que ça passait, et je le sentais pas dans mon corps. Mais avec plus de pratique, ça m'amuserait d'y arriver, et surtout il parait qu'on se sent vraiment bien après.

En tout cas je ressens de plus en plus de joie à l'idée de mettre en pratique concrètement dans ma vie de bonnes habitudes. Ensuite j'essaierai des techniques de détente, puis la méditation.

Bonne route et merci à tous pour vos conseils, impressions et vécus. Ca motive vraiment pour se lancer en chemin et "s'atteler" à la pratique régulière.
Avatar de l’utilisateur
prajnaPat
Messages : 637
Enregistré le : 21 Oct 2008, 21:17

Re: Yoga des 24 h?

Messagepar prajnaPat » 11 Jan 2010, 19:39

Cagoule a écrit :Idem pour moi.
:jump: Ouhaa ! on est 3 ! :rire:


Cagoule a écrit :Après créer de la musique, ou l'étudier c'est peut-être autre chose
Oui oui oui !!!!!!!!! Ca demande une grande discipline et on est tout sauf passif ! Le plaisir beaucoup plus fort que d'écouter seulement !! :wink:
je suis bien d'accord avec tes remarques sur le sujet :)


Cagoule a écrit :Tu aurais le titre Prajnapat ?
Mais avec plaisir mon cher Cagoule :D
Attention, ça "pète", rien qu'à le lire, tu dois ouvrir un ou deux cakras :lol: :
A Systematic Course in the Ancient Tantric Techniques of Yoga and Kriya

http://www.amazon.com/Systematic-Course ... 222&sr=8-1
Tu peux lire les commentaires ... Le dollard est faible alors le prix en Euro a un peu baissé


Pour ce qui est du bouquin sur la méditation, je pense qu'il est très bien pour un débutant, parce qu'il se suffit à lui-même, mais pour toi, tu risques de ne pas apprendre grand chose. Il y a une première partie avec les aspects "philosophiques" (rien d'original), ensuite les postures de méditation (que tu dois connaître), les pranayama à faire avant la méditation (que tu connais aussi), puis viennent les techniques de méditation elles-mêmes et là c'est un peu le four-tout, je me demande même si le bouquin n'a pas été compilé à partir de notes ou quoi.... Il y a un chapitre cours sur le yoga nidra, trataka, japa, ajapa, antar mouna, et puis des trucs impossibles à faire si on est pas déjà bien avancé et qui ne sont pas expliquées correctement (chidakasha darana, prana vidya, kundalini kriyas).

---------------------------------------------------

Euh... tu n'ouvres jamais ta boîte de MP ? :mrgreen:
l'Immensité
Avatar de l’utilisateur
yogalambda
Messages : 467
Enregistré le : 02 Jan 2010, 22:20
Localisation : LYON

Re: Yoga des 24 h?

Messagepar yogalambda » 11 Jan 2010, 19:45

Pour moi le yoga me permet de concevoir autre chose. Quand je pratique, je tente de partir en vacances, je tente de rentrer dans le vide. Le yoga c'est la porte vers cet espace mystérieux.


On a posté en même temps Cagoule!!

Oui j'aime bien ta vision, et comment tu le vis!! C'est comme un instant pour toi, ou tu te ressources et y plonge de temps en temps!!
J'adhère complètement c'est comme ça que j'ai envie de le vivre, par le ressenti dans le silence!!
Ca me rappelle des nuits à la belles étoile!! On se racontait avec ma soeur des ressentis intimes, ou nos rêves, comment on s'imaginait l'univers, ou à la cour de récréation entre potes, essayer d'imaginer l'univers infini.... ça me refait plonger dans cet état!

Dans cet état d'ouverture et d'émerveillement, il n'y a aucune place pour la peur et la colère... Et on témoigne de la gentillesse pour le monde en général.

Le yoga, ma pause kit kat cosmique!! :dodo: :roll: bon je :arrow: :lol:


PrajnaPat a posté avant moi !! Pour ce qui est du lien sur la musique ça doit demander de connaître un minimum!! J'essaierai plus tard merci du lien! :oops: j'édite. C'est un bouquin en fait ok. C'est le même krya que la self realization fellowship"?
Avatar de l’utilisateur
yogalambda
Messages : 467
Enregistré le : 02 Jan 2010, 22:20
Localisation : LYON

Re: Yoga des 24 h?

Messagepar yogalambda » 11 Jan 2010, 20:29

Je relie les postes, et il s'avère il me semble que quelque soit la pratique, assidue ou ponctuelle, tout le monde s'accorde pour rechercher dans le yoga quelque chose d'essentiel! L'"essence" , ou "âme"... Cette chose plus proche de nous même que nos propres pensées!! (idée tirée d'"autobiographie d'un yogi").
Enfin que ce soit un concept ou un ressenti, on ne peut que avoir envi de l'atteindre jusqu'à basculer totalement de l'autre côté!
Jugulé
Messages : 2340
Enregistré le : 10 Oct 2006, 09:54
Contact :

Re: Yoga des 24 h?

Messagepar Jugulé » 12 Jan 2010, 09:15

Le concept de niveau spirituel me paraissant totalement dénué de sens, il est quand même une référence dans les choses que l'on croit posséder, une sorte de liste complète qui se déroule dans un ordre logique que l'on peut connaître ou pas si l'on déjà est capable de tout rejeter sauf l'essentiel (l'essentiel dans la spiritualité étant l'âme universelle, cet âme universelle étant défini comme celle de Dieu (qui d'autre pourrait avoir une âme universelle?; avoir une âme tout court?)).

Aussi, lorsque ces entraves sont éliminés les une après les autres, il se produit donc un phénomène qui donne une apparence de progression. Comme le dit Shri Ramakrishna, plus une personne a l'esprit mondain moins elle s'intéresse à Dieu et moins une personne a l'esprit mondain plus elle s'intéresse à Dieu. Pouvant laisser à conclure qu'une spiritualité demeure sans Dieu, ou laïque, uniquement à cause des entraves du disciple, entraves qui peuvent être détruites par la pratique de la spiritualité athée ou laïque aussi bien que religieuse.

Quand on étudie un tel tableau, sans le considérer spécifique au bouddhisme, mais à la spiritualité en général: http://www.nichiren-etudes.net/dico/etapes.htm

On peut se rendre compte qu'à chaque étape, la pratique pour le disciple va changer. Ses opinions même vont variés d'une étape à l'autre. On n'affirmera plus certaines choses avant la décision par exemple et d'autre choses vont changés dans la pensée du pratiquant après avoir commencer certains efforts, de même qu'après qu'il ai vu le dépassement des illusions etc...
Avatar de l’utilisateur
philippe12
Messages : 1291
Enregistré le : 15 Fév 2009, 22:08
Localisation : isére france

Re: Yoga des 24 h?

Messagepar philippe12 » 12 Jan 2010, 10:31

Bonjour a toutes et a tous
Bonjour jugule

Tu deviens Zen?
Mais pour eux il n'y a pas de dieu
Cela est Prajna

J'ai pas bien compris le lien entre spiritualite et existence de dieu

Bonjour Yogalambda
D'abord pratiquer et faire les actes en conscience...
D'abord s'occuper de son corps...c'est le plus facile a dompter...
Et le reste suit...

Tu as raison pour ceux qui s'expriment il ya une recherche de l'authencite...
...Par contre ...nous devons faire attention aux illusions ...et dechirer les voiles

Si tu as du temps relis les post de jugule sur 2 ans et tu verra l'apport de la pratique

Namaste
"je me pensais roseau, je n' etais que chene"
Jugulé
Messages : 2340
Enregistré le : 10 Oct 2006, 09:54
Contact :

Re: Yoga des 24 h?

Messagepar Jugulé » 12 Jan 2010, 23:51

"Bonjour jugule

Tu deviens Zen?
Mais pour eux il n'y a pas de dieu
Cela est Prajna"

Hello,

"26. Le manifesté (zengen, svabhimukhi) Pratique de l'observation de la présence à soi. L'étape de l'apparition dans la terre de bouddha. C'est la perfection de la sagesse (prajnaparamita)"

Pourquoi bouddha n'a pas dit "non" quand on lui a demandési Dieu existe? Si tu demande à l'univers si l'univers existe qu'elle sera sa réponse? Bouddha = "Celui qui fait Un avec l'intelligence de l'univers."

Dans le même site cité plus haut, il est écrit "Tout est Bouddha" (Un peu comme une clause d'un contrat perdu au milieu de milliers d'article.) ou bien "Tout est de la nature de Bouddha", qu'en déduis-tu?

Le bouddhisme donne les moyens pour parvenir à la réalisation du Divin, comment cela fait-il?

Maintenant, si je décide de me rendre dans une ville lointaine, ne verrais-je pas au début de mon périple aucun panneau indiquant la ville de ma destination, ou bien quelques-un si c'est un lieu très connu. Et en m'approchant de cette ville, ne verrais-je pas plus fréquent ces panneau indiquant la direction?

Aussi lorsqu'un sage garde le silence sans affirmer que Dieu n'existe pas, c'est au disciple de savoir de quoi il s'agit. Et si la compréhension de Dieu se fait avec un manuel qui n'en porte point le nom, elle peut se faire au moins au moyen de l'expérience indiqué dans ce manuel. :D
Avatar de l’utilisateur
philippe12
Messages : 1291
Enregistré le : 15 Fév 2009, 22:08
Localisation : isére france

Re: Yoga des 24 h?

Messagepar philippe12 » 13 Jan 2010, 12:46

Bonjour a tous et a toutes
Bonjour Jugule

Lumineux ton exemple sur les panneaux

Interessant le site
Donc nichiren condamna aussi le zen..et le tantrisme..
Le soutra du lotus se refere a un bouddha eternel..et de ses 3 corps...trikaya...mais pas de dieu..


Pour revenir a Dieu si le maitre n'en parle pas pourquoi de disciple gamberge?? N' a t il pas mieux a faire et comprendre déjà tout ce qu' a dit le maitre...


J'essaie de regarder ce que montre le doigt..

Au plaisir de te lire
Namaste
"je me pensais roseau, je n' etais que chene"
Avatar de l’utilisateur
yogalambda
Messages : 467
Enregistré le : 02 Jan 2010, 22:20
Localisation : LYON

Re: Yoga des 24 h?

Messagepar yogalambda » 16 Jan 2010, 14:39

Bonjour à tous!

En parlant de site, je suis allé voir sur tes conseils, Philippe, Tantra.fr, et les liens vers le site de M. Christian Tikhomiroff.
De lecture en lecture, je reprends contact avec le yoga, et je commence à mieux assimiler ce qui est relié au "tantra".
Par exemple avant je ne comprenais pas l'obsession des indiens pour leur shivalingam, j'y voyais comme une zone à ne pas franchir, complètement étrangère à notre vision judeo-chrétienne de la religion et de ce qu'y s'en rattache.
La condamnation de l'énergie sexuelle est un déni pur et simple, et fausse notre vision de l'univers. En occultant une partie de notre être, sous l'égide d'une tradition culpabilisante et rigide, je pense qu'on se prive de clés de compréhension et de ce fait d'élévation spirituelle.

Apparemment un être réalisé qui a dominé sa (ou ses différentes) nature peut monter et descendre les divers niveaux des plus subtils au plus bas, sans pour autant se fondre dedans.

Bref c'est très passionnant et très très enthousiasmant... (du grec signifiant transport divin)
La somme de principes et de pratiques à assimiler est colossale!! J'ai survolé le GHERANDA SAMHITÂ, ça donne une idée de ce qu'est un yogi traditionnel... dur de faire tout ça en 24h00, avec toutes les obligations à côté!!!
Je pense sincèrement qu'il faudrait pratiquer la nuit sinon je vois pas comment faire??!!

Il est d'ailleurs conseillé de ne pas attaquer une pratique en hivers...? de toute façon pour l'instant j'assimile et je veux commencer par la base, j'attends des bouquins en plus. Il n'y a pas le feu au lac!!


J'ai été surpris de lire une pratique qui ressemble à quelque chose récemment expérimenté un peu par hasard:
7— MÛRCCHÂ - L'évanouissement.

83. Après avoir réalisé la rétention avec aisance, on doit stabiliser le mental par une concentration entre les deux sourcils et se dégager de tout objet de perception sensorielle. Vient alors l'évanouissement du mental; ce qui provoque une joie intense. Le mental (manas) s'identifie au Moi le plus profond (âtman) et la félicité yogique est expérimentée d'une façon durable
.


Je crois que ça ressemble plus à un évanouissement physique qu'autre chose mais c'était quand même très agréable. En tailleur ou siddhasana, une journée ou j'étais fatigué, après une relaxation allongé, donc après redressement en pleine circulation du sang: expiration complète, inspiration maximale jusqu'au clavicules, le bandha de la base, en remontant la conscience et en la fixant au milieu des sourcils, et la ça monte et bang!! :lol: J'ai ressenti comme un torrent m'emporter, et le flux sanguin, tout en restant conscient, dans un tourbillon de sensations (énergies?) A ce moment mes douleurs au dos sont parties et j'étais comme tout vibrant. Puis ça s'est estompé en 5 à 10 secondes. (c'est surement ce que les jeunes doivent appeler le rêve indien) Et un sentiment de paix avant que les pensées ré assaillent.

Il m'était déjà arrivé un truc similaire: Étalé limphatiquement dans une chaise longue en été, je me lève, baille et m'étire à fond comme en regardant le ciel.... puis la évanouissement semi conscient, je suis revenu pleinement à moi sous le regard inquiet des proches. J'étais tombé de ma hauteur sur les genoux puis tête la première sur les dalles en béton, sans ressentir la moindre douleur. Juste la peau qui s'est un peu fendu entre les sourcils.


Enfin tout ça c'est pas du yoga mais les ingrédients sont la on dirait: souffle, étirement, posture, état de conscience, circulation du sang.
Avatar de l’utilisateur
Denis
Site Admin
Site Admin
Messages : 13157
Enregistré le : 23 Juil 2004, 19:19
Localisation : Grimaud
Contact :

Re: Yoga des 24 h?

Messagepar Denis » 16 Jan 2010, 22:37

La technique est un peu plus complexe pour murccha, elle passe par le fait de faire un mouvement oculaire qui part du bas, en fin d'expiration et monte avec l'inspire jusqu'au front pour rester là en rétention et redescendre avec l'expire... visamaritti pranayama est encore utilisé là avec 1/4/2, mais attention si la technique est bien faites en quelques respirations ont peu réellement s'évanouir, il faudra que le pratiquant reste vigilent en essayant de jouer avec cette état d'évanouissement qui nous emporte sans pour autant s'évanouir...
C'est le genre de pratique à faire avec un prof...
Dieu nous donne ce dont il veut qu'on se serve, pour aller vers lui.
Stages Yoga 2017
Retraite Yoga 2017
Maison à vendre sur Grimaud
Avatar de l’utilisateur
philippe12
Messages : 1291
Enregistré le : 15 Fév 2009, 22:08
Localisation : isére france

Re: Yoga des 24 h?

Messagepar philippe12 » 18 Jan 2010, 10:00

Bonjour a tous et a toutes
Bonjour yogalambda

Ayant debute 4 fois c'est le seul domaine ou j'en connais un rayon

1 pour commencer suit un cours même une fois par semaine et quelque soit le type de yoga...le contact physique rien de tel

2 Le niveau du prof est pas un critere...le pb on est clair c'est toi...tu va t occuper de TOI partir de la ou tu es...

3 la saison n'est pas si importante que ca ... C'est surtout plus diffcile en hiver/ete..a cause des conditions et ..
Et un pretexte pour laisser tomber...
l'avantage c'est que souvent tu as droit a un cours quasi particulier...

4..Et tu aura toujours plein de pretexte pour arreter...ce sont des illusions que ton ego va créer ...
C'est le plus diffcile...continuer la pratique
Et si tu cede ..pas grave..tu peux reprendre quand tu veux....

5..Le chemin est la.
Tous les matins essaie de refaire le cours...ou suivre celui de justin
Tu poses ton tapis le soir...au reveil il est la...il t attends...10 mn c'est quoi dans une journee....

C'est le premier pas qui compte

Au plaisir de te lire

Namaste
"je me pensais roseau, je n' etais que chene"
Avatar de l’utilisateur
yogalambda
Messages : 467
Enregistré le : 02 Jan 2010, 22:20
Localisation : LYON

Re: Yoga des 24 h?

Messagepar yogalambda » 18 Jan 2010, 14:33

Merci pour les encouragements ça fait vraiment plaisir!

Je commence doucement, j'attends des livres aussi, et je m'étires tous les jours aussi. Pas de postures hors du cour a part la pince, et siddhasana... Je lis et je m'impregne.
Honnetement depuis 2 semaines déjà ma vision a changé. Je pense au yoga toute la journée. J'essaie de "progresser" mais sans trop savoir comment. J'essaie de diriger mes pensées mais c'est quasiment impossible.
J'ai aussi beaucoup d'énervement qui a resurgi... on dirait de l'énergie mal employée (?) Mais je pense c'est du au sport que j'ai repris plutôt fort, et le corps travaille, du coup ça fait comme une douleur diffuse qui énerve.

Bref en fait le problème: j'ai pas de tapis du tout!!! (la vieille excuse :oops: )
D'ailleurs, vous pratiquez sur quel genre de tapis?? tigre, mouton, herbe sacrée, tapis de camping??? Si vous avez des liens vers des marchands (MP) merci
J'ai remarqué que sur les tapis en laine vierge, on glisse et c'est désagréable

A plus
Avatar de l’utilisateur
Alexandra
Modérateur
Modérateur
Messages : 2134
Enregistré le : 18 Déc 2007, 18:28
Localisation : Peyruis (04)
Contact :

Re: Yoga des 24 h?

Messagepar Alexandra » 19 Jan 2010, 10:52

tu peux prendre une couverture, ou un couvre lit ou rien même ^^
quand j'étais au boulot entre midi et deux je faisais ma mini séance par terre sur rien
sinon va a decatlon tu prend un tapis de fitness ça coute rien et c'est pratique.

c'est normal de s'énerver, moi je m'énerve beaucoup en méditation, mais limite a avoir envie de me lever d'un coup et de tout péter autour de moi.
alors je laisse faire, j'essaye de comprendre ce phénomène.
enfin je pense qu'on ne doit pas le refouler, qu'il faut le vivre juste.
mieux vaut traverser le désert sans eau, que cette vie sans Dieu. (Alex)
Même quand je marche dans la vallée de l'ombre de la mort, je ne crains aucun mal, car tu es à mes côtés. ૐ
Avatar de l’utilisateur
prajnaPat
Messages : 637
Enregistré le : 21 Oct 2008, 21:17

Re: Yoga des 24 h?

Messagepar prajnaPat » 19 Jan 2010, 11:29

Alassea a écrit :c'est normal de s'énerver, moi je m'énerve beaucoup en méditation, mais limite a avoir envie de me lever d'un coup et de tout péter autour de moi
Tu peux faire 20 minutes de nadi shoddana avant, en rentrant vraiment dans la pratique, ça devrait suffir pour te calmer. Ce que je veux dire par "rentrer dans la pratique" c'est, ne pas forcer les cycles respiratoires à s'allonger mais se concentrer sur la douceur de la respiration, bien latéraliser les sensations du corps (à droite à gauche), et laisser ces cycles s'allonger d'eux mêmes.

Si tu bouillones dans la méditation, à mon avis, tu perds ton temps.... :mefie:

Si tu as trop d'energie, je sais pas, fait 2 ou 3 enfants en plus, ou monte une entreprise, je sais pas, un truc comme ça :lol: :lol:
l'Immensité
Avatar de l’utilisateur
Alexandra
Modérateur
Modérateur
Messages : 2134
Enregistré le : 18 Déc 2007, 18:28
Localisation : Peyruis (04)
Contact :

Re: Yoga des 24 h?

Messagepar Alexandra » 19 Jan 2010, 11:41

Je vais faire des jumeaux, comme ça ça m'en fera 5 ^^ yatta !!
Merci pour le conseil de nadishodana, je tenterais
Je pense pas perdre mon temps, parfois je ne m'énerve pas, et si dès qu'on sent une émotion ou une énergie négative on arrête de pratiquer alors on pratiquerais pas souvent , enfin je parle peut-être que pour moi qui suis une simple humaine et pas du tout dans une approche beautésantébiomimitoutpropre, mais plutôt dans une approche j'ai une vraie vie, des vraies tensions et des réponses a trouver afin d'apaiser tout ça.
Peut-être qu'un jour je deviendrais maître yoda, mais je pense qu'il faut que je regarde le coté obscur et que j'apprenne a le maitriser si je ne veux pas finir comme anakin dark vador sky walker.
Et peut-être qu'un jour je prônerais le coté tout propre, parceque je me trouverais dedans, mais bon ce jour la n'est pas arrivé ^^
mieux vaut traverser le désert sans eau, que cette vie sans Dieu. (Alex)
Même quand je marche dans la vallée de l'ombre de la mort, je ne crains aucun mal, car tu es à mes côtés. ૐ
Avatar de l’utilisateur
prajnaPat
Messages : 637
Enregistré le : 21 Oct 2008, 21:17

Re: Yoga des 24 h?

Messagepar prajnaPat » 19 Jan 2010, 11:58

Je vais faire des jumeaux, comme ça ça m'en fera 5 ^^ yatta !!
Princesse Alassea et sa petite famille :rire:


Alassea a écrit :et si dès qu'on sent une émotion ou une énergie négative on arrête de pratiquer alors on pratiquerais pas souvent
oui je suis d'accord. En même temps, je me dis que c'est le but d'une scéance de yoga de nous amener dans un état d'esprit serein, où on est plein d'énergie (virya) mais où cette énergie est canalisée... Si on termine dans le même état que quand on a commencé, c'est peut-être qu'il ne s'est pas passé grand chose :mefie:

Ce qu"il faut atteindre je pense, c'est le fameux équilibre entre la lune et le soleil. Je ne parle pas d'éveiller sushumna, mais simplement de se recentrer. Et je ne pense pas que ça ait un rapport avec le côté "tout propre", c'est simplement être en parfaite santé et maîtriser son mental, comme un artiste en train de travailler ou quelqu'un qui fait de l'escalade et qui est concentré à 100% sur ce qu'il fait, enfin, je vois ça comme ça...

Ca m'arrive souvent de ne pas rentrer dans la pratique, surtout quand je me fais des scéances chez moi...
Mais à ce moment, je me dis que j'ai mal pratiqué :wink:


Alassea a écrit :Et peut-être qu'un jour je prônerais le coté tout propre, parceque je me trouverais dedans
A mon avis, c'est surtout un emballage marketing ce truc. Une image pour site web "yoga studio bio je-suis-pure-et-fraiche-comme-la-rosée-du-matin" :lol:
Rechercher l'équilibre en soi et la maîtrise du mental, c'est autre chose...
l'Immensité
Avatar de l’utilisateur
yogalambda
Messages : 467
Enregistré le : 02 Jan 2010, 22:20
Localisation : LYON

Re: Yoga des 24 h?

Messagepar yogalambda » 19 Jan 2010, 13:18

Alassea a écrit :Je vais faire des jumeaux, comme ça ça m'en fera 5 ^^ yatta !!


Sacré famille ! :) Ca doit pas tous les jours etre facile de pratiquer!!

prajnaPat a écrit :Si on termine dans le même état que quand on a commencé, c'est peut-être qu'il ne s'est pas passé grand chose


C'est notre côté à toujours vouloir rentabiliser!! :rire: Non mais je crois comprendre ou tu veux en venir, c'est comme tu dis ne pas rentrer dans la pratique, ne pas réussir à t'interioriser...

Moi je crois que j'ai trouvé ma méthode pour essayer de m'intérioriser, et oublier les pollutions du quotidien, stress, etc. C'est les méthodes d'imagination (à lire ou écouter par le prof) du genre, vous êtes dans un endroit agréable, vous prenez un couloir, un escalier, et la vous êtes dans une petite pièce calme à la lumière tamisé, ou flotte une atmosphère de paix profonde. Au milieu de la pièce se trouve un shivalingam, etc...
Je sais pas si c'est de la suggestion, mais je trouve que ça peut aider à "être captivé" dans l'imaginaire et détourner les pensées du quotidien, ou du moment. Ensuite si la coupure a eu lieu on peut essayer de rester dans cet état intérieur et essayer de creuser (?)
Je ne maitrise pas du tout attention, c'est juste que j'ai remarqué que l'imagination peut réenchanter l'instant et donc nous reconnecter à une part de nous même.

Sinon je lis des commentaires sur les yogas et ça capture mon esprit, en me motivant!


Mais c'est vrai que si une journée je suis trop survolté, ou creuvé, ou autre, je me résigne car la journée est fichue... plus qu'à aller essayer de bien dormir!!
Avatar de l’utilisateur
Alexandra
Modérateur
Modérateur
Messages : 2134
Enregistré le : 18 Déc 2007, 18:28
Localisation : Peyruis (04)
Contact :

Re: Yoga des 24 h?

Messagepar Alexandra » 19 Jan 2010, 14:06

Ce qu"il faut atteindre je pense, c'est le fameux équilibre entre la lune et le soleil. Je ne parle pas d'éveiller sushumna, mais simplement de se recentrer. Et je ne pense pas que ça ait un rapport avec le côté "tout propre", c'est simplement être en parfaite santé et maîtriser son mental, comme un artiste en train de travailler ou quelqu'un qui fait de l'escalade et qui est concentré à 100% sur ce qu'il fait, enfin, je vois ça comme ça...


Oui je suis bien d'accord !! A 100 % même !

Pour ma famille j'ai 3 enfants de 8, 7 et 5 ans, 2 papa, un copain, 1 chien teckel et 1 chat siamois et 1 poisson combattant, des plantes, une sœur qui me laisse sa gosse de temps en temps et une meilleure amie qui me laisse la sienne aussi quand elle a besoin !!
Le teckel pisse partout dans la maison, les gosses cassent a peu près tout, enfin c'est un joyeux bordel :d et quand tout ce petit monde me laisse un peu de répit, je fais du yoga, ou je m'ouvre une bouteille de bon rouge bien calée dans mon fauteuil en écoutant un bon morceau de rock et surtout si le téléphone sonne je ne répond pas on pourrait encore me demander quelque chose !! :p
mieux vaut traverser le désert sans eau, que cette vie sans Dieu. (Alex)
Même quand je marche dans la vallée de l'ombre de la mort, je ne crains aucun mal, car tu es à mes côtés. ૐ
Avatar de l’utilisateur
prajnaPat
Messages : 637
Enregistré le : 21 Oct 2008, 21:17

Re: Yoga des 24 h?

Messagepar prajnaPat » 19 Jan 2010, 15:51

Est-ce que tu as une pièce à toi sans jouet qui traine, sans bruit, quasiment vide, avec de la lumière et de belles couleurs ?
Je ne sais pas où et comment tu pratiques, mais je pense que le cadre est important ...

Après, si les enfants ne te laisse pas de répit, il faudrait que tu décides d'un créneau horaire pour ta pratique pendant lequel ton copain s'occuperait des enfants, ou faire ça le soir quand ils sont couchés... Enfin, je ne veux pas m'immiscer dans ta vie, mais si tu essayes de te discipliner et que tout autour de toi est anarchique, ça va pas pouvoir avancer ton affaire :mefie:

En tout cas, je t'envie un peu d'avoir trop d'énergie, moi ces temps-ci je suis à plat comme une crêpe, mais c'est plus un problème de santé je crois :(


prajnaPat a écrit :C'est notre côté à toujours vouloir rentabiliser!! :rire:
Oui, je suis d'accord...
Je sais que c'est très à la mode de dire que tout est déjà là, que se fixer un but c'est renforcer l'égo, etc, mais il me semble que si on se met au yoga, c'est qu'on recherche quelque chose qu'on a pas, non ? Dire le contraire me parait hypocrite... Si je ne pratique pas pendant une semaine ou plus, je me sens moins bien donc pour moi il est évident que je pratique pour quelque chose, même si la porte reste ouverte.

Après, dans la pratique elle-même, il ne faut pas s'en-têter, rechercher à atteindre un niveau ou quelquechose, parce que ça nous met dans une attitude mentale qui ne convient pas. Il faut faire, mais rester passif, observer son corps, ressentir. Enfin, c'est comme ça que je vois les choses en ce moment...


yogalambda a écrit :Je sais pas si c'est de la suggestion, mais je trouve que ça peut aider à "être captivé" dans l'imaginaire et détourner les pensées du quotidien, ou du moment. Ensuite si la coupure a eu lieu on peut essayer de rester dans cet état intérieur et essayer de creuser (?)
Oui, j'ai remarqué ça aussi :wink:
Dans un bouquin de Swami Satyananda, il décrit un truc comme ça à faire avant la salutation au soleil. D'abord en étant debout, se concentrer sur le contact des pieds avec le sol, puis détendre toutes les parties du corps une à une en partant du sommet de la tête jusqu'au pied, puis, et c'est là que ça rejoint ce que tu dis, il faut visualiser un soleil rouge de l'aurore placé au niveau du coeur et qui te réchauffe et ressource toutes les parties de ton corps de ses rayons.
Je fais ça maintenant le matin avant l'enchainement proprement dit et je trouve que ça m'aide à rester concentré dans ma mini scéance du matin. Et puis ça procure une certaine paix aussi. Enfin, ça me plait :)


yogalambda a écrit :Mais c'est vrai que si une journée je suis trop survolté, ou creuvé, ou autre, je me résigne car la journée est fichue... plus qu'à aller essayer de bien dormir!!
Je suis d'accord, si les batteries sont vides, c'est pas la peine de forcer.
l'Immensité
Avatar de l’utilisateur
Alexandra
Modérateur
Modérateur
Messages : 2134
Enregistré le : 18 Déc 2007, 18:28
Localisation : Peyruis (04)
Contact :

Re: Yoga des 24 h?

Messagepar Alexandra » 19 Jan 2010, 17:14

Non j'ai pas une belle pièce bien éclairée lol on a un petit appart avec juste deux chambres mais bon on est heureux comme ça alors pourquoi vouloir plus quand on a le bonheur ^^
En revanche j'ai une petite mezzanine ou je pratique et ou j'ai tout viré a part ma petite table basse ou j'ai mes encens, bougies, mes petites statuettes, une lampe en sel, et mon tapis ça me suffit très bien.
J'ai quand même pas mal de temps pour moi, et j'arrive a jongler un peu avec tout ça et j'essaie de faire le maximum pour les autres d'aider tous ceux qui ont besoin autour de moi.
mieux vaut traverser le désert sans eau, que cette vie sans Dieu. (Alex)
Même quand je marche dans la vallée de l'ombre de la mort, je ne crains aucun mal, car tu es à mes côtés. ૐ
Avatar de l’utilisateur
yogalambda
Messages : 467
Enregistré le : 02 Jan 2010, 22:20
Localisation : LYON

Re: Yoga des 24 h?

Messagepar yogalambda » 19 Jan 2010, 18:42

prajnaPat a écrit :Je sais que c'est très à la mode de dire que tout est déjà là, que se fixer un but c'est renforcer l'égo, etc, mais il me semble que si on se met au yoga, c'est qu'on recherche quelque chose qu'on a pas, non ? Dire le contraire me parait hypocrite... Si je ne pratique pas pendant une semaine ou plus, je me sens moins bien donc pour moi il est évident que je pratique pour quelque chose, même si la porte reste ouverte.


Oui c'est pas très bien senti de ma part cette réflexion. En fait je pense complètement qu'il faille travailler avec un but. D'ailleurs ça n'a pas grand rapport avec la notion de rentabilité.
Au fond de moi ce que je recherche vraiment c'est le bonheur, ou une forme de libération... Si cette vie me le donnait sur un plateau honnêtement le yoga, les livres, la philosophie, :arrow: j'en aurai surement rien à carrer!!!
Après je recherche pas le "bonheur" imaginaire après lequel on court sur terre. Pour moi la vie que ou qu'on mène ma parait complètement folle... complètement à côté de la plaque:

Le matin, on s'engouffre dans son véhicule, monstre d'acier, puis on file sur le périphérique, et les boyaux en béton, s'entasser en bouchon compact sous des néons blafards, ou filant comme des électrons dans la danse du monde. On arrive on salue ses collègues, si l'ambiance est pourrie par les mesquineries on garde son silence, puis le travail, les choses pénibles qu'on fait pour faire avancer la machine. Puis retour maison, et enfin détente à la maison... rahhhaa

Mon rêve serait la liberté. Comme elle n'existe pas sur terre, qu'il n'y aucune échappatoire, je me dis que l'âme, d'après les Textes, les illuminés, les Poètes, est notre seule véritable bien...
Je dis pas non plus qui faille pas se battre sur terre, mais pour moi notre avenir est tracé: ecole, travail, vie de famille heureuse ou non, retraite, azaimeur, et une fin minable... Alors il faut pas oublier de chercher l'âme, ou au moins essayer de pas la perdre en route!!!

prajnaPat a écrit :Après, dans la pratique elle-même, il ne faut pas s'en-têter, rechercher à atteindre un niveau ou quelquechose, parce que ça nous met dans une attitude mentale qui ne convient pas. Il faut faire, mais rester passif, observer son corps, ressentir. Enfin, c'est comme ça que je vois les choses en ce moment...


C'est un peu une attitude détachée comme indiqué par le karmayoga, vis à vis du fruit des ses actions... pas évident cette voie!!
Apparemment il doit y avoir des étapes, mais comme étant en dehors d'une confrérie religieuse, on est seul, donc on ne peut se fier qu'à notre ressenti comme tu dis.

Alassea a écrit :En revanche j'ai une petite mezzanine ou je pratique et ou j'ai tout viré a part ma petite table basse ou j'ai mes encens, bougies, mes petites statuettes, une lampe en sel, et mon tapis ça me suffit très bien.


Oui ça aide à se mettre en condition!! Comme une petite cabane sacrée! C'est un super cadre spirituel!
Avatar de l’utilisateur
Denis
Site Admin
Site Admin
Messages : 13157
Enregistré le : 23 Juil 2004, 19:19
Localisation : Grimaud
Contact :

Re: Yoga des 24 h?

Messagepar Denis » 20 Jan 2010, 08:25

Le matin, on s'engouffre dans son véhicule, monstre d'acier, puis on file sur le périphérique, et les boyaux en béton, s'entasser en bouchon compact sous des néons blafards, ou filant comme des électrons dans la danse du monde. On arrive on salue ses collègues, si l'ambiance est pourrie par les mesquineries on garde son silence, puis le travail, les choses pénibles qu'on fait pour faire avancer la machine. Puis retour maison, et enfin détente à la maison... rahhhaa

Mon rêve serait la liberté. Comme elle n'existe pas sur terre, qu'il n'y aucune échappatoire, je me dis que l'âme, d'après les Textes, les illuminés, les Poètes, est notre seule véritable bien...
Je dis pas non plus qui faille pas se battre sur terre, mais pour moi notre avenir est tracé: ecole, travail, vie de famille heureuse ou non, retraite, azaimeur, et une fin minable... Alors il faut pas oublier de chercher l'âme, ou au moins essayer de pas la perdre en route!!!


On peut toujours croire que l'herbe est meilleure chez son voisin ou ailleurs...
Non, la spiritualité se vit là dans le bouchon et dans les mesquineries de tes collègues.
Si tu as de la lumière en toi elle rejaillira sur les autres et ton quotidien en sera illuminé.
La vraie spiritualité doit s'encrer dans tout ce que nous faisons et alors tu t'apercevras que faire ceci ou cela ne change plus rien.

Pour le Yoga, si on réfléchit quelques instants on se rend compte que nous ne savons où aller puisque nous n’y sommes jamais allé et que toutes les idées sur ce lieu d’arrivé sont forcément erronées et en plus, forcément, on ne connait pas les moyens pour y arriver…
Dure constatation !
De ce fait nous ne devons pas pratiquer avec un but, mais donner juste une orientation, pour moi c’est accélérer mes vibrations et tenter de se fondre de plus en plus souvent dans la lumière intérieure…
Dieu nous donne ce dont il veut qu'on se serve, pour aller vers lui.
Stages Yoga 2017
Retraite Yoga 2017
Maison à vendre sur Grimaud

Retourner vers « Pratiques (espace débutants) »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Yahoo [Bot] et 1 invité